Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 56

Intrication



  1. #1
    Anathorn

    Post Intrication


    ------

    Bonjour, j'ai une experience de pensée que j'aimerais vous soumettre, svp.
    Je ne cherche a rien démontrer, je cherche a préciser ce que j'en sais.
    Merci d'avance pour vos réponses.

    l'expérience :
    2 vaisseaux spatiaux en orbite autour de deux corps différents, séparés par 1 jour lumière de distance.
    On les a doté d'une paire de photons intriqués chacun (un dans chaque vaisseau), avant qu'ils ne rejoignent leurs positions respectives.
    Le premier vaisseau est celui qui regardera en premier le photon à une date précise à la seconde près, déterminée à l'avance avant de commencer l'expérience.
    L'autre regardera le photon seulement 10 secondes après pour constater son état.
    Le deuxième vaisseau a des ordres précis : si tel état constaté, je reste en orbite, si tel autre état je me pose sur l'astre autour duquel j'orbite.
    le premier vaisseau connait la grille d’interprétation des ordres du deuxième vaisseau, évidemment (protocole élaboré préalablement à la mise en place de l'expérience)
    les deux engins ont une horloge synchronisée au départ, et n'ont pas subi de vitesse relativiste afin de rejoindre leurs positions (donc ils ont mis un temps certain a le faire, des mois voir plutôt quelques années, a une vitesse non relativiste, disons 50 km/s max).
    L'horloge synchronisée a pour but que le premier soit sûr de regarder le photon avant le deuxième (10 secondes dans cet exemple).
    Le premier vaisseau regarde le photon, et voit que l'ordre qui en résulte sera : se poser sur la planète pour le second vaisseau.
    On peut dire ici que le premier vaisseau saura ce que va faire le deuxième vaisseau avant même que celui-ci ne le sache lui même.
    Et même si aucun des deux vaisseaux n'a le pouvoir d'influencer le résultat aléatoire dû à la décohérence.
    Donc le premier vaisseau a tout de même une information précise sur ce que va faire le deuxième vaisseau, au moment ou il va le faire.
    Même si, je le répète, aucun des deux vaisseaux n'a le pouvoir de choisir ce que va faire le deuxième vaisseau avant le tirage au sort quantique, on a tout de même ici une information instantanée sur un évènement a venir a une distance a laquelle la lumière met 1 jour a nous parvenir.

    Le respect du postulat de la transmission d'information à la vitesse max de celle de la lumière se trouve ici dans le fait de l'impossibilité de déterminer le résultat (orbite/posé) avant le tirage (l'observation du photon intriqué), isn't it ?

    Car ce qui est troublant, c'est que les deux engins sont informés au même moment de cet ordre, sans l'ombre d'un décalage, et quelque soit la distance qui pourrait les séparer dans leur référentiel commun (solaire, non relativiste).
    C'est le genre de truc qui pourrait facilement être interprété comme de la communication instantanée qui s’affranchit des distances, et je crois même que c'est l'erreur qui est le plus communément faite, pour ne pas dire systématiquement faite, dans la presse généraliste, pour tenter d'expliquer le phénomène d'intrication quantique.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    pm42

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par Anathorn Voir le message
    Le respect du postulat de la transmission d'information à la vitesse max de celle de la lumière se trouve ici dans le fait de l'impossibilité de déterminer le résultat (orbite/posé) avant le tirage (l'observation du photon intriqué), isn't it ?
    J'ai du mal à voir où il y a transmission d'information dans ton exemple. Le 1er vaisseau sait qu'elle mesure ferait le 2nd vaisseau s'il respecte les instructions.

    Est ce que l'autre photon est toujours intriqué ? Est ce que le 2nd vaisseau n'a pas explosé, que l'équipage ne s'est pas mutiné ? Le 1er vaisseau ne sait rien de tout cela.

    Dans ton exemple, on pourrait remplacer les photons par des lettres scellées, l'intrication ne joue pas.

  4. #3
    jacquolintégrateur

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Bonjour
    Peut-être faut-il préciser que l'intrication apparait d'emblée dans l'équation de Schrödinger: un système de n particules y est décrit dans un espace à 3n dimensions. Les "particules" sont donc des objets à 3n dimensions et non n objets à 3 dimensions classiques. Pas de difficulté mathématique ! Mais l'équation de Schrödinger n''est pas relativiste.
    Cordialement.
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  5. #4
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Bonjour et bonne année !
    Citation Envoyé par pm42 Voir le message
    J'ai du mal à voir où il y a transmission d'information dans ton exemple. Le 1er vaisseau sait qu'elle mesure ferait le 2nd vaisseau s'il respecte les instructions.
    Justement il ne dit pas qu'il y a transmission d'information, il dit que ce qui semble être transmis instantanément ressemble à une information mais n'en est pas une.
    Citation Envoyé par pm42 Voir le message
    Est ce que l'autre photon est toujours intriqué ? Est ce que le 2nd vaisseau n'a pas explosé, que l'équipage ne s'est pas mutiné ? Le 1er vaisseau ne sait rien de tout cela.
    Dans ton exemple, on pourrait remplacer les photons par des lettres scellées, l'intrication ne joue pas.
    Si si à mon avis ça joue dans son exercice, puisque dans son cas personne ni aucune machine ne peut connaitre ni ne peut garder trace du résultat à attendre de l'expérience avant qu'elle ne démarre, alors que l'humain ou l'imprimante qui a écrit dans une lettre scellée a déjà choisi une option parmi deux.
    Si on parle de polarisation de photon dans l'expérience dite d'Anathorn , il y a autant de chance que la paire de photon intriquée soit dans une polarisation verticale que dans une polarisation horizontale avant toute tentative de mesure, et je ne vois pas d'image l'équivalente avec des moyens macroscopiques, non quantiques.
    Le fait qu'il n'y ait pas d'information transmise dans le cas d'Anathorn s'explique par le fait que le résultat de l'expérience est parfaitement imprévisible. Or, une information, un ordre, un message, est par définition non aléatoire.
    Dernière modification par GBo ; 04/01/2020 à 14h31.
    "you cannot negotiate with gravity" (Det. James Crockett)

  6. #5
    pm42

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Justement il ne dit pas qu'il y a transmission d'information, il dit que ce qui semble être transmis instantanément ressemble à une information mais n'en est pas une.
    Il est tout à fait possible que j'ai mal interprété ce qu'il a écrit. On verra sa réponse.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    J'ai retrouvé la conf d'Alain Aspect que j'avais vue dans les années 2000, un must :
    https://www.canal-u.tv/video/univers...quantique.1066
    "you cannot negotiate with gravity" (Det. James Crockett)

  9. Publicité
  10. #7
    Anathorn

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    miam ! je vais regarder ça tranquillement !
    Le fait qu'il n'y ait pas d'information transmise dans le cas d'Anathorn s'explique par le fait que le résultat de l'expérience est parfaitement imprévisible. Or, une information, un ordre, un message, est par définition non aléatoire.
    Voilà, en fait, si j'ai posté ça, c'est parce que je cherche une expérience, une façon "non fausse" de pouvoir expliquer (à un béotien par exemple) pourquoi la téléportation d'état n'a rien a voir avec un transfert d'information a une vitesse supérieure à c, dans un langage pouvant être compris du plus grand nombre, dans un cadre non relativiste, et avec une expérience qui met spécifiquement en lumière la confusion habituellement faite à ce sujet.
    ... avec mes moyens intellectuel de non scientifique pas matheux...
    Parce que expliquer ça avec la violation des inégalités de Bell, j'en suis incapable (même si je connais le principe), et ça ne parle pas du tout au plus grand nombre, ça reste purement abstrait.
    Dans l'exemple que je met, je peux dire : ici, l'erreur est de considérer que même si les deux engins obtiennent la même information au même instant, quelque soit la distance qui les sépare, ça ne signifie pas que cette information a transité (existence d'une non localité dans l'univers quantique), NI qu'elle contient un contenu exploitable : aucune information exploitable n'a été transmise, on a simplement un tirage aléatoire "synchronisé"... mais définitivement aléatoire.
    L'intrication, c'est pas si difficile a comprendre comment ça fonctionne dans le principe, mais c'est bien plus compliqué a comprendre ce que ça implique.
    Et pour comprendre mieux ce que ça implique, il faut déjà être au clair sur le "comment ça marche".

  11. #8
    arbanais83

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    C'est déjà suffisamment compliqué à comprendre comme ceci, mais avec ce titre téléportation c'est vraiment contre productif alors que depuis des années on parle d'intrication quantique ! Pourquoi utiliser encore ce genre de titre qui véhicule quelque chose de complètement éronné ?

  12. #9
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Attention, la téléportation quantique utilise la propriété d'intrication quantique, mais les deux expressions ne sont pas synonymes.

  13. #10
    mtheory

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par arbanais83 Voir le message
    C'est déjà suffisamment compliqué à comprendre comme ceci, mais avec ce titre téléportation c'est vraiment contre productif alors que depuis des années on parle d'intrication quantique ! Pourquoi utiliser encore ce genre de titre qui véhicule quelque chose de complètement éronné ?
    Il s'agit bien d'une téléportation quantique d'état, c'est juste que ce n'est pas Star Trek, le nom est standard, ce n'est pas un titre putaclic.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  14. #11
    mtheory

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par Anathorn Voir le message
    miam ! je vais regarder ça tranquillement !


    Voilà, en fait, si j'ai posté ça, c'est parce que je cherche une expérience, une façon "non fausse" de pouvoir expliquer (à un béotien par exemple) pourquoi la téléportation d'état n'a rien a voir avec un transfert d'information a une vitesse supérieure à c, dans un langage pouvant être compris du plus grand nombre, dans un cadre non relativiste, et avec une expérience qui met spécifiquement en lumière la confusion habituellement faite à ce sujet.
    Parce que pour lire l'état quantique transféré il faut connaître le résultat de l'expérience qui a causé le transfert d'état or le résultat ne peut pas être connue avec une autre téléportation puisqu'on a le même problème. L'information ne peut donc être extraite qu'en utilisant le résultat transmis clairement et donc pour le moment on ne sait le faire que par un transfert classique, ce qui montre qu'en fait l'information acquise au final ne peut être transmise plus vite que C. Pour constater qu'il y a violation du théorème de Bell, là c'est autre chose, tout ce que l'on sait avec des expériences c'est qu'il faut que qq chose aille plus vite que la lumière. C'est peut-être le cas avec une théorie non locale déterministe mais on violerait la théorie de la RR, pas une mince affaire. Mais qui sait....
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  15. #12
    arbanais83

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Le nom est standard, ce n'est pas un titre putaclic.
    Oui mais quand même contre productif, dès le départ il aurait été nécessaire de faire la distinction par le nom entre le" téléportage de matière" et le " téléportage quantique"
    Cela me rappelle les problèmes de vocabulaire entre le téléguidé, le radioguidé et le filoguidé et j'en passe certainement, à la fin tout a été amalgamé en télécommandé.

  16. Publicité
  17. #13
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    C'est Charles H. Bennett (et al.) le coupable, mais il y a toutes les précautions possibles dans son texte séminal:
    Je cite: “It must be emphasized that our teleportation, unlike some science fiction versions [...]", la suite sur:
    https://pdfs.semanticscholar.org/a3e...054eebcc42.pdf
    Dernière modification par GBo ; 04/01/2020 à 20h07.

  18. #14
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par Anathorn Voir le message
    miam ! je vais regarder ça tranquillement !
    Voilà, en fait, si j'ai posté ça, c'est parce que je cherche une expérience, une façon "non fausse" de pouvoir expliquer (à un béotien par exemple) pourquoi la téléportation d'état [...]
    Juste un truc car je crains qu'il y ait une ambiguïté dans ce fil : "ton" expérience fait penser à une extrapolation de l'expérience d'Aspect de 1982 (d'où mon commentaire et le lien vers la vidéo), laquelle n'est pas une téléportation d'état quantique proprement dite (ne serait-ce que parce que cette dernière nécessite aussi un canal de transmission normal - à la vitesse de la lumière - comme l'a rappelé mtheory). La téléportation quantique est décrite dans le papier de Bennett ci-dessus (datant de 1993) et a été realisée en pratique plusieurs fois depuis.
    cdlt,
    GBo
    Dernière modification par GBo ; 05/01/2020 à 00h10.

  19. #15
    invite73192618

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par Anathorn Voir le message
    Voilà, en fait, si j'ai posté ça, c'est parce que je cherche une expérience, une façon "non fausse" de pouvoir expliquer (à un béotien par exemple) pourquoi la téléportation d'état n'a rien a voir avec un transfert d'information a une vitesse supérieure à c
    Dans cette veine:
    https://www.scientificamerican.com/a...uantum-eraser/

  20. #16
    fry3000

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Bonjour,

    Ma question peut paraître triviale, mais je voulais rebondir sur l'exemple d'Anathorn.

    Je visualise bien le fait qu'en découvrant l'état d'une paire de photon intriquée, on ne transmet pas d'informations car le résultat est aléatoire. Mais admettons que les vaisseaux aient une multitude de paires de photons intriquées, pourrais t-on établir un protocole afin d'établir une communication?

    J'imaginais quelque chose comme ceci :

    à un temps t je découvre un photon. Si le résultat est celui que je voulais obtenir (0 en binaire par exemple) dans la foulée je désintrique une seconde paire de photon pour faire comprendre à l'autre vaisseau que le choix me convenait.

    puis j'attends un temps arbitraire défini entre les deux parties pour réinitialiser le canal de communication, 1 seconde par exemple.
    La je redécouvre une paire de photon, et si par exemple le résultat ne me plait pas, il me suffit de re attendre une seconde pour recommencer.


    ça a l'air un peu fastidieux mais j'ai l'impression que ça marche pour transmettre de l'information de manière supraluminique, non?


    Merci pour l'infirmation / correction de mon exemple

  21. #17
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Non, le hic: le fait de "désintriquer" comme tu dis, n'est pas un signal, aucun moyen de le savoir à l'autre bout.

  22. #18
    Deedee81

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Salut,

    Je confirme.

    Soit deux particules a et b intriquées (ou des groupes de particules ainsi).

    En a je peux faire un tas de mesure sur a (ou sur l'ensemble des particules ainsi). Je vais obtenir des résultats aléatoires, par exemple 50% de spin haut et 50% de spin bas (pour des états de spin intriqués de manière maximale, c'est assez typique).

    Supposons que je "désintrique" la particule b, de quelque manière que ce soit : par la mesure de b ou diverses interactions avec b,ou plusieurs des particules.

    Ensuite je fais les mesures sur a : résultat strictement identique, on trouvera encore et toujours par exemple 50% de spin haut et 50% de spin bas.

    C'est une conséquence du théorème de non communication https://en.wikipedia.org/wiki/No-communication_theorem
    Mais aussi de la relativité.
    Seule manière de contourner ça : prouver que la mécanique quantique est fausse ET que la relativité est fausse.
    Deux théories particulièrement difficiles à déboulonner et de plus incroyablement bien vérifiées par l'expérience.

    On ne peut constater les effets (des mesures, désintrication, ....) qu'en comparant ce qui a été fait/obtenu en a et b, et cela ne peut se faire que par un échange d'information supplémentaire, par canal classique. Comme on le fait déjà en cryptographie quantique par exemple. Donc forcément pas supraluminique.

    J'avais déjà expliqué ça récemment, voir ici : https://forums.futura-sciences.com/d...ere-noire.html
    où j'ai plus détaillé

    La téléportation quantique risque fort d'être très utile pour le calcul quantique (mais c'est amha loin d'être l'ingrédient primordial) mais il ne faut pas trop fabuler sur l'intrication quantique. C'est quelque chose de non classique mais pas quelque chose de "magique"
    Keep it simple stupid

  23. Publicité
  24. #19
    fry3000

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Oh ok, et donc lorsqu'on regarde le photon, il n'y a pas moyen de savoir si c'est notre observation, ou celle de l'interlocuteur si elle a eu lieu avant la notre, qui a levé l'intrication si je comprends bien?

  25. #20
    Deedee81

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    On s'est visiblement croisé

    Citation Envoyé par fry3000 Voir le message
    Oh ok, et donc lorsqu'on regarde le photon, il n'y a pas moyen de savoir si c'est notre observation, ou celle de l'interlocuteur si elle a eu lieu avant la notre, qui a levé l'intrication si je comprends bien?
    C'est exact. On ne peut savoir certaines choses qu'en comparant les résultats.
    Keep it simple stupid

  26. #21
    LeMulet

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Ca veut dire qu'il existerait une règle qui dit qu'on ne peut pas intriquer une particule et son antiparticule ?

    Sinon, il suffirait d'intriquer la paire particule/antiparticule, et de désintégrer la particule (ou l'antiparticule au choix) à l'une des extrémités du "canal de communication" (souhaité) avec une antiparticule (ou une particule au choix), pour qu'instantanément une particule apparaisse de l'autre côté (détectable donc).

  27. #22
    Deedee81

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    Ca veut dire qu'il existerait une règle qui dit qu'on ne peut pas intriquer une particule et son antiparticule ?
    Non, de telles paires particules-antiparticules sont même fréquentes.

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    Sinon, il suffirait d'intriquer la paire particule/antiparticule, et de désintégrer la particule (ou l'antiparticule au choix) à l'une des extrémités du "canal de communication" (souhaité) avec une antiparticule (ou une particule au choix), pour qu'instantanément une particule apparaisse de l'autre côté (détectable donc).
    Non, la (anti)particule de l'autre coté ne serait pas affectée en quoi que ce soit.
    Relit ce que j'ai dit (et surtout le lien que j'ai donné).
    Keep it simple stupid

  28. #23
    1h1ng01

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Cela me fait penser à une autre expérience de pensée similaire qui m'est déjà venue à l'esprit.

    Soit un observateur O1 et un observateur O2 éloigné géographiquement.
    On se débrouille pour obtenir une paire de photons dans un état d'intrication, chaque observateur se voyant transmis un des photons en évitant que la décohérence élimine la superposition des états quantiques.
    Sauf erreur il existe des expériences, telles que la fameuse expérience des fentes de Young, qui permettent de distinguer selon qu'un photon se trouve dans un état superposé ou non. S'il se trouve dans un état superposé, on observera des interférences, autrement on en observera pas.
    Mettons que O1 et O2 se soient mis d'accord préalablement sur un protocole et aient synchronisés leurs horloges.
    Le protocole prévoit que dans l'heure suivant le début de l'expérience, O1 pourra ou non provoquer la décohérence de l'état de son photon.
    Le protocole prévoit aussi que, à l'issue de ce délai, l'observateur O2 effectuera un expérience similaire à celle des fentes de Young permettant d'observer ou non des interférences trahissant le fait que l'état superposé a été préservé ou non.
    Lorsque O2 effectue sa mesure, il obtiendra donc une information : est-ce que O1 a pris la décision ou non de provoquer la décohérence de l'état de son photon.
    Cette information, il peut l'obtenir quelle que soit la distance séparant O1 et O2 et donc potentiellement au-delà de la vitesse de la lumière.
    De plus, on peut imaginer que l'expérience soit réalisée non avec une paire de photons intriqués, mais avec un grand nombre de paires afin de supprimer en pratique toute incertitude ou erreur.
    Si on attribue à l'observation d'interférences l'équivalence à un bit true (1) et l'absence d'interférence à un bit false (0) on peut alors imaginer une possibilité de communication unidirectionnelle, laborieuse, mais supérieure à la vitesse de la lumière, entre O1 et O2.
    De plus, si l'on imagine un second protocole équivalent mais dans les sens opposé, de O2 vers O1, on peut donc imaginer une possibilité de communication bidirectionnelle, laborieuse, mais également supérieure à la vitesse de la lumière.
    Bien entendue cette communication se trouve aussi limitée par le stock de paires intriquées.
    On peut imaginer d'autres particules que des photons pour une conservation plus aisée.

    Comme tous les scientifiques affirment qu'une telle possibilité n'existe pas, j'imagine qu'il existe une faille dans mon expérience de pensée.
    Mais laquelle ?
    Dernière modification par 1h1ng01 ; 06/01/2020 à 15h38.

  29. #24
    invite73192618

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par 1h1ng01 Voir le message
    j'imagine qu'il existe une faille dans mon expérience de pensée.
    Mais laquelle ?
    Celle-ci:
    Lorsque O2 effectue sa mesure, il obtiendra donc une information [sur la décohérence]
    qui dérive elle-même de ce faux raisonnement:
    il existe des expériences, telles que la fameuse expérience des fentes de Young, qui permettent de distinguer selon qu'un photon se trouve dans un état superposé ou non. S'il se trouve dans un état superposé, on observera des interférences, autrement on en observera pas.
    L'interférence ne peut s'observer de manière isolée, il faut que O1 et O2 communiquent par un canal classique pour, après coup, observer que oui ou non les résultats étaient compatibles avec une intrication.

  30. Publicité
  31. #25
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par 1h1ng01 Voir le message
    [...]
    Sauf erreur il existe des expériences, telles que la fameuse expérience des fentes de Young, qui permettent de distinguer selon qu'un photon se trouve dans un état superposé ou non. S'il se trouve dans un état superposé, on observera des interférences, autrement on en observera pas.
    A ma connaissance on observe toujours des interférences, même avec des particules isolées successives, c'était une expérience de pensée imaginée par Feynman en 1965 et réalisée bien plus tard (2012) en vrai:
    Controlled double-slit electron diffraction:
    https://arxiv.org/pdf/1210.6243.pdf
    Il y a des variantes, comme celles réalisées à l'ENS Cachan avec des photons celle fois, issus d'une source à photons uniques: même conclusion, qui concerne la dualité onde-corpuscule et non l'intrication (toujours d'après ma compréhension d'amateur de physique, et non professionnel de cette discipline je précise).
    Dernière modification par GBo ; 06/01/2020 à 16h20.
    "you cannot negotiate with gravity" (Det. James Crockett)

  32. #26
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Pour le film de l'expérience de 2012 dont je parle, cf. Movie 2 ("This shows the electron buildup pattern one electron at a time").
    https://iopscience.iop.org/1367-2630...8349movie2.mov
    Source: https://iopscience.iop.org/article/1.../3/033018/data

  33. #27
    1h1ng01

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Un seul photon permet d'observer des interférences, mais je ne suis pas sûr que Jiav faisait référence à cela, surtout que je suggère qu'il puisse être utilisé un grand nombre de paires intriquées pour avoir des résultats statistiques donc ce n'est pas le souci.
    Néanmoins je n'ai pas bien compris sa réponse.

    A ma connaissance il est possible pour celui qui reçoit un message crypté par cryptographie quantique de détecter si un adversaire a tenté de le lire, causant l'effondrement du paquet d'onde et l'élimination des états superposés :

    Citation Envoyé par Wikipédia
    "Une autre approche est adoptée par le protocole E91 dû à Artur Eckert et proposé en 1991, qui est basé sur la propriété d'intrication quantique. Dans ce protocole, les objets échangés sont toujours dans un état de superposition quantique, les deux états utilisés étant gardés secrets. Il n'est plus possible de déterminer l'état exact de polarisation (lorsque, comme souvent, des photons sont utilisés), mais les corrélations statistiques sont préservées en l'absence d'adversaire. En revanche, la présence d'un adversaire qui tenterait de mesurer les objets quantiques échangés causerait la destruction des corrélations, un phénomène que les participants peuvent détecter comme une violation des inégalités de Bell."
    Je ne comprends pas pourquoi le fait d'observer contrafactuellement (par la présence ou l'absence d'interférences, mais sans mesure de l'état quantique particulier) le fait que l'autre photon de la paire a déjà ou non été observé, ne pourrait pas être en soi constitutif d'une information.
    Après tout, l'expérience d'Elitzur-Vaidman basé sur ce même principe permet justement d'obtenir de l'information du fait que des interférences sont observées ou non.
    Dans mon cas, le fait qu'O1 décide d'observer ou non son photon revient à savoir dans le protocole E91 si un adversaire a tenté ou non d'intercepter le message. Il ne semble y avoir aucune impossibilité.
    Dernière modification par 1h1ng01 ; 06/01/2020 à 17h43.

  34. #28
    Anathorn

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Super !
    maintenant je vais pouvoir expliquer la téléportation quantique à ma voisine de 86 ans !
    Je rigole : ma voisine a bien 86 ans mais je ne vais pas l'ennuyer avec ça, déjà qu'elle me prend pour un "jeune original" (jeune de 51 ans...).

    Comme je le disais au début, je cherchais surtout une expérience "simple", qui exclut la relativité, et qui ne comporte surtout rien de faux, premier objectif, évidemment sans prétendre être exhaustif, mais surtout sans dire aucune bêtise.
    Car le sujet est si pointu et si sensible a l'énoncé d'une expérience, qu'il faut y aller avec précaution, sinon on enflamme l'interlocuteur sur de fausses pistes pour comprendre, disons plutôt accepter (car on ne le comprend pas) le phénomène de non localité quantique.
    Pouvoir dire : voilà comment ça se passe, voilà pourquoi on ne peut pas transférer d'informations exploitables grâce à ça et voilà pourquoi, en fait, même si ça existe, on y comprend encore vraiment pas grand chose... mais on est sûr que ça existe.
    Merci a tous pour votre participation et vos commentaires de mon expérience de noob.

    Sinon, accessoirement (...), j'ai rien compris au sujet de la news : ça sert a quoi de téléporter un état entre des puces de silicium ?
    A faire du cryptage quantique pour s'assurer de l'inviolabilité des données a l'arrivée ?
    A permettre a terme d'envisager de multiplier les Qbit dans un ordinateur quantique ?
    A aider a l’interprétation des résultats des Qbit ?
    A accélérer le transfert de résultat par rapport a la fibre optique ?
    ... tout ça a la foi et plus encore ... ?
    Mon cerveau a fait beaucoup de fumée en lisant l'article, mais une foi l'article fini, la fumée s'est diluée dans l'atmosphère et il en reste pas grand chose...
    C'est un sujet polluant car il fait produire plus de CO2 à son lecteur que les autres

  35. #29
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par 1h1ng01 Voir le message
    Un seul photon permet d'observer des interférences, mais je ne suis pas sûr que Jiav faisait référence à cela, surtout que je suggère qu'il puisse être utilisé un grand nombre de paires intriquées pour avoir des résultats statistiques donc ce n'est pas le souci.
    Néanmoins je n'ai pas bien compris sa réponse. [...]
    Un seul photon ne permet pas d'observer des interférences, il faut une longue succession de photons émis individuellement à travers un dispositif similaire à des fentes de Young (cf. le film plus haut, ça prend quelques secondes et c'est fascinant à voir).
    Sinon j'avais lu trop vite ton texte, j'ai lu "intrication quantique" quand tu as parlé de simple "superposition quantique", et c'est pas pareil.
    D'ailleurs l'expérience d'Elitzur-Vaidman (que je ne connaissais pas, merci donc) viole les inégalités de Leggett-Garg et non celle de Bell
    https://arxiv.org/pdf/1609.06218.pdf
    "you cannot negotiate with gravity" (Det. James Crockett)

  36. #30
    GBo

    Re : Actu - Ordinateur quantique : la première téléportation quantique entre deux puces au silicium

    Citation Envoyé par Anathorn Voir le message
    Super !
    Sinon, accessoirement (...), j'ai rien compris au sujet de la news : ça sert a quoi de téléporter un état entre des puces de silicium ? [...]
    C'était aussi ma question, l'article de Nature Physics est dispo en entier là gratos, mais j'avoue être à la peine :
    https://www.researchgate.net/publica...ent_in_silicon

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Intrication.
    Par MisterH dans le forum Archives
    Réponses: 64
    Dernier message: 18/02/2016, 09h05
  2. Intrication (un de plus)
    Par Alikendarfen dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 07/09/2014, 20h30
  3. L'intrication
    Par Desca dans le forum Archives
    Réponses: 43
    Dernier message: 15/10/2012, 16h04
  4. intrication
    Par maxwellien dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/03/2012, 19h45
  5. Relativité et intrication...
    Par Horlem dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/11/2010, 15h52