Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 61

Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?



  1. #1
    CarlMax118

    Question Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?


    ------

    Bonsoir,

    J'ai ouvert une discussion il y a une semaine, mais je n'ai pas obtenu de réponse . Je me permets alors d'ouvrir un nouveau sujet qui porte sur une question plus simple.
    Je viens de finir ma deuxième année de licence maths/informatique à Paris VI et mon souhait serait plus que tout d'aller travailler en Amérique du Nord (Etats-Unis ou Canada) dans une boîte d'informatique (travailler dans une grosse boîte comme Google serait encore mieux, bien que cela soit extrêmement dur ).
    Tous les domaines de l'informatique me branchent (y compris les domaines maths/info comme l'IA), et je suis attiré aussi bien par le travail en entreprise/l'ingénierie que par la recherche.
    A court terme, voici les deux voies qui me sont accessibles : continuer à la fac, ou aller en école d'ingénieurs (je pense que mes notes/classement me permettent de viser quelque chose comme l'Ensimag, peut-être mieux si je travaille encore plus l'année prochaine).
    Ma question est : quelles sont les études/les voies à court/long terme qui me permettront d'atteindre mon but le plus facilement ?
    (Précisions : je n'ai pas les moyens financiers de réaliser plus d'une année d'études à l'étranger, voire deux si on parle du Québec/Suisse où c'est moins cher.)
    Je vous remercie pour votre précieuse aide.
    CarlMax.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Il faut partir en DD à en Amérique du Nord pour obtenir un diplôme local.

    Comme les US sont hors de prix, je te conseille le Canada : McGill, Polytechnique Montréal ou Ets Montreal ou autre. Mais le Québec est financièrement plus intéressant pour les français. Les cours permettent d'avoir un petit job à côté. Les stages sont assez bien payés pour couvrir une grosse partie de tes frais.

    Si tu arrives à intégrer une école en informatique, regarde les accords. Il faudra certainement être bien classé dans la promo.

  4. #3
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    L'ENSIMAG ne semble pas avoir beaucoup d'accords avec le Canada.

    Mais si tu regardes Télécom Sud Paris, c'est déjà plus intéressant.

    https://www.telecom-sudparis.eu/form...bles-diplomes/

  5. #4
    CarlMax118

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Je vous remercie pour votre réponse.
    A priori, un diplôme local serait donc le meilleur choix pour une insertion pro au Canada/US ?

    Si tu arrives à intégrer une école en informatique, regarde les accords. Il faudra certainement être bien classé dans la promo.
    Si j'ai bien compris, il y a un classement en école d'ingénieurs ? Si oui, avez-vous une idée du niveau nécessaire pour accéder à un doube-diplôme au Canada (genre parmi les ~3 premiers, ~5 premiers ou les premiers 10 % de promo) ?

    Je ne pense pas candidater à Télécom Sud Paris car il y a pas mal de physique au programme et je n'en ai plus fait depuis longtemps.
    Pour l'instant, les écoles auxquelles je pense sont l'Ensimag et l'UTC (cette dernière propose aussi Polytechnique et ETS Montréal en plus de proposer Georgia Tech of Technology aux US).

    Sinon, si malheureusement je n'arrive pas à décrocher une de ces écoles, ou que je n'arrive pas à décrocher un double-diplôme en Amérique du Nord, y a-t-il d'autres solutions envisageables ?

    Je vous remercie de m'avoir accordé du temps pour répondre.
    CarlMax.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    pm42

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Je conseillerais de chercher un stage d’une boîte française là bas ou sinon de commencer à bosser pour une multinationale bien implantée en Amérique de nord voire originaire de la bas.

    Ou bien sûr de suivre le conseil de Grenadine95.

  8. #6
    CarlMax118

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Je vous remercie beaucoup pour votre réponse.

    Pour bosser pour une multinationale, vaut-il mieux continuer à l'université (à Paris VI ou XI) ou aller en école d'ingénieurs ? J'ai l'impression que les deux se valent plus ou moins (à la fac, + de cours scientifiques ; en école d'ingénieurs, + de stages et de cours d'éco/gestion/management...).

  9. Publicité
  10. #7
    pm42

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Il n’y a pas de généralité mais si on devait en faire une, l’école d’ingénieur est le choix le plus sûr.
    Si vous pouvez avoir l’Ensimag par exemple, cela simplifie la recherche d’emploi.

  11. #8
    CarlMax118

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Merci de votre retour.
    Cependant, en me renseignant, j'ai compris qu'en Amérique les recruteurs se basent surtout sur les compétences et moins sur le diplôme. N'est-il donc pas préférable pour moi de s'orienter plutôt vers un master (qui dit master dit plus de cours scientifiques et donc plus de compétences à faire valoir ; de plus, un master s'inscrit dans la continuité d'une licence, ce qui fera au total 5 années d'études d'informatique contre 3 en écoles d'ingénieurs) ?
    J'hésite encore beaucoup car d'un côté, l'école favorise vraiment l'insertion pro, permet de faire un double-diplôme et offre de meilleurs débouchés, d'un autre côté le master offre plus de compétences dans une spécialité donnée.
    Dernière modification par CarlMax118 ; 18/07/2021 à 14h15.

  12. #9
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Les compétences sont importantes évidemment mais comment décroches-tu le job ?

  13. #10
    pm42

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Les compétences supplémentaires du master me semblent à nuancer sérieusement. J’ai embauché des gens avec les 2 formations, école d’ingénieur et master et je n’ai pas vu de grosse différence.
    Celles d’individu à individu étaient plus importantes.
    Dernière modification par pm42 ; 18/07/2021 à 19h19.

  14. #11
    John Bobovitch Bobstein

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    La voie royale aux USA, c'est le PhD. Si tu réussis à te faire admettre en tant graduate student dans une université (par exemple, Stanford) et que tu peux encaisser le rythme de travail qui va avec jusqu’à la soutenance de thèse, tu pourras prétendre à des boulots dans la Silicon Valley à 150k$ par an (je ne parle que de mon expérience dans un domaine qui n'est pas l'informatique, mais je suppose que les conditions doivent être similaires). Sinon, il vaut mieux que l’école où tu iras ait des accords avec une fac américaine, parce que les tuitions fees représentent un coût rédhibitoire. Autre chose, je ne connais pas les critères de sélection, mais il existe aussi les bourses Fulbright pour étudier aux USA.
    https://fulbright-france.org/fr/bour...mmes/etudiants
    Dernière modification par John Bobovitch Bobstein ; 19/07/2021 à 19h29.

  15. #12
    pm42

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Le salaire moyen d’un programmeur aux US est de 100 000$. Dans la Silicon Valley, c’est plutôt 130 000 toutes expériences confondues et 150 000 en moyenne avec plus de 10 ans d’expérience.

    En général on ne demande pas un PhD pour cela mais un engineering degree.

    Après il faut comme toujours nuancer en fonction du coût de la vie, des «*benefits*», et du degré d’exigence de ce milieu.

  16. Publicité
  17. #13
    agitateur

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Pour mettre les choses en perspectives, il faudrait aussi parler du salaire américain d'un ouvrier qualifié.
    Certes, celui qui était chez GM n'y est sans doute plus.....ça compte aussi.

    Et je suis d'accord, il y a le coût de la vie.
    Les EU c'est attirant sans charges ( sans familles ni gosses ), mais si on commence à vouloir une couverture santé façon France pour la famille c'est plus la même affaire.

    Là ou les salaires sont élevés, l'immobilier l'est aussi....

    Pour les pays anglo saxons ou, globalement, on attends plus les "skills" que les diplômes, il peut ne pas être sot de faire ses études en Fr, puis commencer à bosser là bas pour une boite Fr. Après qq années d'expé, on peut tenter sa chance....

  18. #14
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    D’où l’intérêt aussi de s’intéresser au Canada.

  19. #15
    pm42

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Citation Envoyé par grenadine95 Voir le message
    D’où l’intérêt aussi de s’intéresser au Canada.
    Oui, il y a plein de choses positives. Dans certains domaines toutefois, notamment en informatique, il n’y a guère que les USA.
    Et il faut se faire à la météo canadienne (je connais quelqu’un qui vient de rentrer de Montréal pour ça par ex)

  20. #16
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Pour ça : faire de l'info ou fuir le climat ...

  21. #17
    John Bobovitch Bobstein

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Ah ça, c'est certain que la Silicon Valley est horriblement chère, et qu'il vaut mieux y vivre en étant jeune, sans enfant et en bonne santé. La qualité de vie en Suisse notamment à Zurich est certainement plus élevée en comparaison, même si l'offre y est moindre et que parler allemand est indispensable dans certaines boîtes locales (évidemment pas chez Google ou Apple).

  22. #18
    agitateur

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    C'était le sens de ma remarque à l'attention des jeunes diplômés.

    La comparaison directe des salaires entre pays est peu significative sur le reste à vivre ( et vivre dans quelle conditions...) en dehors des charges fixes mini.
    Les salaires de pas mal de pays, en fait, semblent très attractifs pour un JD, mais faut voir la situation.

    Les EU vont vite taper sur la couverture sociale et éventullement l'immo dans certains coins, les plus attractifs et les plus techno. C'est combien le loyer d'une baraque modeste dans la silicon valley ?

    La suisse aussi peut paraitre attrayante. Mais si on y vit, l'immo aussi est conséquent.

    Londres c'est le même genre en pire. Des jeunes expat' qui y vivent, typiquement des jeunes diplômés d'ESC, ont pu faire grimper les côtes des salaires moyens déclarés en sortie d'école. Mais quand on regarde le loyer, le coût de la vie pour un vulgaire fish an chips au restau ( sans parler d'un menu bistronomique ), la donne est différente pour quelqu'un qui voudrait vivre un peu. Après, oui, sur certains pays, si on est capable de vivre en ascète quelques courtes années, en coloc avec une vie ultra simple, y'a moyen dans certaines contrées d'amasser un pactole qui serait inimaginable en France avec le même diplôme. Juste que ça correspond pas à toutes les situations perso....

  23. Publicité
  24. #19
    CarlMax118

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Bonjour et merci à tous pour vos réponses très pertinentes.

    Les compétences sont importantes évidemment mais comment décroches-tu le job ?
    Avec un master de P6 ou P11, ou P7, est-ce vraiment si difficile que ça à trouver un job ?

    Les compétences supplémentaires du master me semblent à nuancer sérieusement. J’ai embauché des gens avec les 2 formations, école d’ingénieur et master et je n’ai pas vu de grosse différence.
    Celles d’individu à individu étaient plus importantes.
    C'était dans le domaine de l'informatique ?
    En fait, ce qui ne m'attire pas beaucoup en école d'ingénieurs, ce sont les cours de sciences humaines et sociales, etc... ; ces cours qui, si j'ai bien compris, représentent près d'1/3 de la formation. Et j'ai bien peur qu'une fois diplômé, je me cantonne à du management, de la gestion... Plus tard, ce que je voudrais vraiment, c'est utiliser mes compétences scientifiques et techniques pour réaliser des projets, innover, améliorer des choses qui existent déjà, etc., un peu comme les ingénieurs qui bossent à la NASA ou chez Tesla...

    La voie royale aux USA, c'est le PhD. Si tu réussis à te faire admettre en tant graduate student dans une université (par exemple, Stanford) et que tu peux encaisser le rythme de travail qui va avec jusqu’à la soutenance de thèse, tu pourras prétendre à des boulots dans la Silicon Valley à 150k$ par an (je ne parle que de mon expérience dans un domaine qui n'est pas l'informatique, mais je suppose que les conditions doivent être similaires). Sinon, il vaut mieux que l’école où tu iras ait des accords avec une fac américaine, parce que les tuitions fees représentent un coût rédhibitoire. Autre chose, je ne connais pas les critères de sélection, mais il existe aussi les bourses Fulbright pour étudier aux USA.
    https://fulbright-france.org/fr/bour...mmes/etudiants
    Je vous remercie pour votre aide très utile.
    Je suis très tenté par le PhD, et j'imagine que cela risque d'être extrêmement difficile d'y accéder, surtout dans des universités comme Stanford.
    J'ai deux questions en ce qui concerne cette voie :
    - Pour y candidater, faut-il nécessairement faire un master en France ? Est-ce possible d'être admis après une formation en école d'ingénieurs ? Si oui, quelle voie selon vous serait la plus appropriée ?
    - J'ai vu que le montant des bourses Fulbright était compris en 6 000 et 50 000 $, pensez-vous qu'il serait possible de couvrir l'intégralité des frais d'inscription + frais quotidiens avec cette bourse ? (Ca me paraît vraiment trop juste, voire pas assez si c'est une université comme Stanford .)

    Le salaire moyen d’un programmeur aux US est de 100 000$. Dans la Silicon Valley, c’est plutôt 130 000 toutes expériences confondues et 150 000 en moyenne avec plus de 10 ans d’expérience.

    En général on ne demande pas un PhD pour cela mais un engineering degree.

    Après il faut comme toujours nuancer en fonction du coût de la vie, des «*benefits*», et du degré d’exigence de ce milieu.
    Oui, c'est vrai que les salaires sont très élevés mais lorsque l'on rapporte le salaire au coût de la vie dans des endroits comme la Silicon Valley, le pouvoir d'achat est plus faible que ce l'on peut penser (mais j'imagine que ça reste quand même bien plus élevé que dans la plupart des pays européens).
    Ce qui m'attire vraiment là-bas, c'est plus la culture, le mode de vie, etc... : je suis déjà allé en Amérique du Nord deux fois dont une fois au Canada en hiver, et ça m'a énormément plus (oui ça peut paraître idiot mais j'aime beaucoup le froid ).

    Pour les pays anglo saxons ou, globalement, on attends plus les "skills" que les diplômes, il peut ne pas être sot de faire ses études en Fr, puis commencer à bosser là bas pour une boite Fr. Après qq années d'expé, on peut tenter sa chance....
    Merci pour votre réponse.
    Pensez-vous qu'il serait possible/réaliste de bosser pour une boîte Fr là-bas juste après avoir été diplômé ? J'imagine que le diplôme d'ingénieur serait plus approprié dans ce cas ?

    D’où l’intérêt aussi de s’intéresser au Canada.
    Oui, il y a plein de choses positives. Dans certains domaines toutefois, notamment en informatique, il n’y a guère que les USA.
    Et il faut se faire à la météo canadienne (je connais quelqu’un qui vient de rentrer de Montréal pour ça par ex)
    J'ai pu aller aux Etats-Unis et au Canada (anglophone) et je n'ai pas vraiment remarqué de différences entre les deux (culture, mode de vie, pouvoir d'achat, etc...). C'est pour ça que l'un me tente autant que l'autre.
    Le Canada est plus facile d'accès, mais les Etats-Unis semblent offrir de meilleurs perspectives professionnelles sur le long terme. Peut-être que commencer par aller au Canada et y bosser quelques années avant de tenter les Etats-Unis serait envisageable ?

    Le climat canadien ne me gêne pas, au contraire
    Dernière modification par CarlMax118 ; 21/07/2021 à 17h46.

  25. #20
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Tu sembles penser que la fac te permettra d'avoir un meilleur niveau académique.

    Qu'une école d'ingénieur ne forme que des managers.

    Mais les écoles les plus sélectives forment très bien en informatique. Et il est tout à fait possible de faire de la recherche. Ce n'est pas le souhait de la majorité.

    Mais si la fac te convient c'est très bien.

  26. #21
    pm42

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Citation Envoyé par CarlMax118 Voir le message
    C'était dans le domaine de l'informatique ?
    Oui, de l'édition de logiciels.

    Citation Envoyé par CarlMax118 Voir le message
    En fait, ce qui ne m'attire pas beaucoup en école d'ingénieurs, ce sont les cours de sciences humaines et sociales
    C'est aussi ce qu'il y a d'intéressant justement : cela élargi l'esprit de voir autre chose.

    Citation Envoyé par CarlMax118 Voir le message
    Et j'ai bien peur qu'une fois diplômé, je me cantonne à du management, de la gestion...
    Les débutants ne font pas du management ni de la gestion et personne n'en fait s'il ne veut pas.

    Citation Envoyé par CarlMax118 Voir le message
    Plus tard, ce que je voudrais vraiment, c'est utiliser mes compétences scientifiques et techniques pour réaliser des projets, innover, améliorer des choses qui existent déjà, etc., un peu comme les ingénieurs qui bossent à la NASA ou chez Tesla...
    Dans toutes les boites et les structures, il y a de tout, des gens qui sont à fond dans la technique, d'autres qui managent, certains qui font des 2, etc.
    Ce n'est pas lié du tout à tes choix de formation mais tu découvriras vite que pour "innover" dans une structure, il vaut mieux justement savoir gérer des "sciences humaines et sociales" : l'ingénieur qui bosse sur un truc technique et fait une découverte qui va ensuite être reconnue, vendue par la boite, etc.
    Cela ne marche pas comme ça et il faut savoir vendre ses idées en interne, convaincre que cela vaut la peine de travailler sur un sujet, obtenir une équipe et un budget, rassurer ensuite la hiérarchie en montrant des progrès, etc.

  27. #22
    agitateur

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    la notion économique, de livrable à temps, etc....c'est justement le point fort des écoles versus fac. Ou du moins, ils ont été un peu sensibilisé. C'est ce qui est rassurant en recrutement.
    A contrario, le pur technique fac ( ce que Carl illustre ) peut parfois être un peu "perché" et loin du monde réel.

    Bien sûr le profil perso hors formation est primordial, et un fac peut vite se rattraper.

    Oui, sur un domaine technique théorique un peu précis, un fac peut être plus pointu. Mais en réalité çà joue assez peu sur le rendement une fois en poste en entreprise. Exception faite d'un Ph D, qui lui est expérimenté.

    De toute façon quand on recrute un pur junior, on fait un pari sur l'avenir et on sait que le gus sera peu productif ( en gros ) car peu efficient.

    Un Ph D en France sera vendable aux states, les thésards français sont pas des bourricots et les américains le savent très bien. C'est une façon d'avoir des "skills" avant d'aller là bas, et accessoirement à moindre frais ( €€€€€ ).

  28. #23
    CarlMax118

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Bonsoir, je vous remercie pour vos réponses et pour votre aide,

    Tu sembles penser que la fac te permettra d'avoir un meilleur niveau académique.

    Qu'une école d'ingénieur ne forme que des managers.

    Mais les écoles les plus sélectives forment très bien en informatique. Et il est tout à fait possible de faire de la recherche. Ce n'est pas le souhait de la majorité.

    Mais si la fac te convient c'est très bien.
    Dans le domaine de l'info, oui je pense que la fac permettra d'obtenir un meilleur niveau car à la fac, on fait 5 ans d'études en informatique (licence + master) contre 3 ans en école d'ingénieurs (puisqu'on reprend l'informatique à zéro en début de formation, sans compter que le volume horaire consacré aux cours d'informatique est bien plus faible qu'à l'université). Ce n'est pas comme les autres domaines comme la mécanique, la chimie, etc...

    Après un certain nombre d'années d'expérience, j'ai cru comprendre que les ingénieurs étaient souvent amenés à faire du management.

    La fac me convient très bien actuellement mais l'école d'ingénieurs pourrait tout autant me convenir. Le critère le plus important pour moi est l'insertion pro sur le marché nord-américain.
    En effet je semble avoir une préférence pour la fac car comme je l'ai dit, elle permet d'avoir plus de compétences et c'est ce qui est recherché par les Américains.

    C'est aussi ce qu'il y a d'intéressant justement : cela élargi l'esprit de voir autre chose.
    Je doute vraiment que ces cours puissent personnellement m'apporter quelque chose. Ce qui pourrait m'intéresser et être très utile, ce sont les cours d'économie, de finance, de gestion, de droit, etc... Mais je doute que les sciences humaines et sociales puissent m'être utiles.
    D'ailleurs, ces cours constituent près d'un 1/3 de la formation en école d'ingénieurs (à l'EPFL qui est aussi accréditée par la CTI, ils représentent moins de 10 %...). Et beaucoup de diplômés de l'EPFL travaillent dans de grosses boîtes comme Google en Amérique.

    Les débutants ne font pas du management ni de la gestion et personne n'en fait s'il ne veut pas.
    Oui j'imagine. Mais d'après ce que j'ai compris, les ingénieurs évoluent très rapidement et après quelques années d'expérience, ils se retrouvent à faire du management.

    Dans toutes les boites et les structures, il y a de tout, des gens qui sont à fond dans la technique, d'autres qui managent, certains qui font des 2, etc.
    Ce n'est pas lié du tout à tes choix de formation mais tu découvriras vite que pour "innover" dans une structure, il vaut mieux justement savoir gérer des "sciences humaines et sociales" : l'ingénieur qui bosse sur un truc technique et fait une découverte qui va ensuite être reconnue, vendue par la boite, etc.
    Cela ne marche pas comme ça et il faut savoir vendre ses idées en interne, convaincre que cela vaut la peine de travailler sur un sujet, obtenir une équipe et un budget, rassurer ensuite la hiérarchie en montrant des progrès, etc.
    Pour être honnête, je ne vois pas en quoi les cours de sciences humaines et sociales peuvent aider à faire ce que vous décrivez à la fin.
    Dernière modification par CarlMax118 ; 23/07/2021 à 20h37.

  29. #24
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Pour travailler en Amérique du Nord, il faut idéalement un diplôme local.

    Depuis une école d'ingénieur sélective, c'est assez facile.

  30. Publicité
  31. #25
    CarlMax118

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Et entre un diplôme local de niveau bac+5 et un doctorat en informatique, lequel est meilleur pour aller travailler et vivre là-bas ?

  32. #26
    agitateur

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Un Ph D de France ou de là bas. Je ne crois pas que l'hésitation puisse exister entre ces 2 choix là, mais un avis contraire serait entendu.

    Il reste un point MAJEUR sur le diplôme local de là bas à niveau +5 ( ou autre d'ailleurs ): se faire accepter, le financer, le vivre, et l'obtenir.
    Faudrait pas faire un // ultra dangereux entre un étudiant Fr en école ( qui subit certes une trés forte sélection par exemple en prépa mais roule ensuite un peu en roue libre ) et le système US. Les étudiants post graduate aux EU sont des brutes de boulot ( en même temps vu le prix de l'année....) qu'il ne faudrait pas confondre avec un certain dilettantisme en France en 3A....Si on ajoute le fait de vivre celà en expat avec des conditions de vie nouvelles et déracinées, ça peut faire bcp à supporter.

    Quelques points en compléments:
    On ne dit pas qu'un master info à P X entraine des difficultés à trouver un job en France, il ne faudrait pas non plus imaginer qu'un master Paris quelque chose survole le débat versus un autre master d'ailleurs. Ce n'est pas parceque la plupart des écoles du top élite sont à Paris que le niveau fac d'un master y serait systématiquement plus reconnu, hein. Que les étudiants de P s'en sortent mieux en moyenne dans les stats, c'est aussi et surtout car ils seront plus enclins a y rester pour un premier job au moins, et que c'est bcp plus facile à la capitale et mieux rémunéré qu'ailleurs en Fr ( compensation de la joie et la facilité d'y vivre .....hum ).

    Qu'une forme de sensibilisation aux science humaines, en gros, te paraisse superflu, est hélas assez révélateur.
    Lis et relis le message de pm42, plusieurs fois. Et encore à nouveau...
    Je le dis de manière différente.
    Le projet qui passe n'est pas forcément le meilleur sur la technique pure, loin de là.
    Celui qui passe est en accord avec le service qualité, n'implique pas de blocage niveau RH, ne demande pas trop d'invest du côté direction Fi, le marketing et la vente le sentent assez bien pour le fourguer, et le ROI parait intéressant. Si le directeur innovation est enthousiaste mais qu'il est le seul, autant dire que ça ne compte pas. Et tout celà, sans quelques cours là dessus, c'est dur à appréhender.....d'ailleurs ça le reste les premières années même pour les gens formés.

  33. #27
    CarlMax118

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Un Ph D de France ou de là bas. Je ne crois pas que l'hésitation puisse exister entre ces 2 choix là, mais un avis contraire serait entendu.
    Quelles pourraient être les différences entre un doctorat obtenu en France et un doctorat obtenu en Amérique ?

    Il reste un point MAJEUR sur le diplôme local de là bas à niveau +5 ( ou autre d'ailleurs ): se faire accepter, le financer, le vivre, et l'obtenir.
    Faudrait pas faire un // ultra dangereux entre un étudiant Fr en école ( qui subit certes une trés forte sélection par exemple en prépa mais roule ensuite un peu en roue libre ) et le système US. Les étudiants post graduate aux EU sont des brutes de boulot ( en même temps vu le prix de l'année....) qu'il ne faudrait pas confondre avec un certain dilettantisme en France en 3A....Si on ajoute le fait de vivre celà en expat avec des conditions de vie nouvelles et déracinées, ça peut faire bcp à supporter.
    Oui, cela a l'air d'être un paris très risqué en effet

    Quelques points en compléments:
    On ne dit pas qu'un master info à P X entraine des difficultés à trouver un job en France, il ne faudrait pas non plus imaginer qu'un master Paris quelque chose survole le débat versus un autre master d'ailleurs. Ce n'est pas parceque la plupart des écoles du top élite sont à Paris que le niveau fac d'un master y serait systématiquement plus reconnu, hein. Que les étudiants de P s'en sortent mieux en moyenne dans les stats, c'est aussi et surtout car ils seront plus enclins a y rester pour un premier job au moins, et que c'est bcp plus facile à la capitale et mieux rémunéré qu'ailleurs en Fr ( compensation de la joie et la facilité d'y vivre .....hum ).
    Oui et je suis d'accord avec vous. Il serait plus judicieux de comparer deux masters entre eux que de comparer deux universités.

    Qu'une forme de sensibilisation aux science humaines, en gros, te paraisse superflu, est hélas assez révélateur.
    Lis et relis le message de pm42, plusieurs fois. Et encore à nouveau...
    Je le dis de manière différente.
    Le projet qui passe n'est pas forcément le meilleur sur la technique pure, loin de là.
    Celui qui passe est en accord avec le service qualité, n'implique pas de blocage niveau RH, ne demande pas trop d'invest du côté direction Fi, le marketing et la vente le sentent assez bien pour le fourguer, et le ROI parait intéressant. Si le directeur innovation est enthousiaste mais qu'il est le seul, autant dire que ça ne compte pas. Et tout celà, sans quelques cours là dessus, c'est dur à appréhender.....d'ailleurs ça le reste les premières années même pour les gens formés.
    Oui, j'ai bien compris ces points et je ne contesterai pas le fait que les sciences humaines et sociales sont extrêmement importantes. Cependant, de mon point de vue, les cours de sciences humaines et sociales (et j'insiste bien sur 'les cours' et non sur les sciences humaines et sociales) sont inutiles. Inutiles, car selon moi, il s'agit plus de quelque chose qui va s'apprendre naturellement, en étant sur le terrain, avec de l'expérience… Cela correspond plus à des qualités que l'on va développer hors-formation, dans la vie quotidienne, au boulot ou à l'extérieur. Je ne pense pas que ce soit avec des cours que l'on va apprendre à argumenter, convaincre, faire des bilans, etc. C'est comme l'apprentissage d'une langue étrangère : on améliore son anglais de manière bien plus efficace en étant en séjour dans un pays anglophone et en pratiquant/conversant qu'en prenant des cours (et j'en ai pu faire l'expérience).
    A cela s'ajoute le fait que ces cours représentent environ 30 % de la formation en école d'ingénieurs. OK, mais ça se fait au détriment d'autres cours qui auraient pu être plus utiles. Les sciences humaines et sociales sont des notions que l'on peut facilement apprendre/développer en autodidacte, en dehors de l'école. C'est beaucoup moins le cas pour les cours scientifiques, surtout de niveau bac+4/5.

  34. #28
    agitateur

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Citation Envoyé par CarlMax118 Voir le message
    Quelles pourraient être les différences entre un doctorat obtenu en France et un doctorat obtenu en Amérique ?
    Pardon, j'ai sans doute été peu explicite...
    Je voulais dire: un Ph D obtenu dans un pays sérieux reste un Ph D, au dessus d'un bac+5 obtenu dans le pays cible final. Donc, une thèse Fr vaudra sans doute plus qu'un bac+5 US, par exemple.

    Citation Envoyé par CarlMax118 Voir le message
    Oui, j'ai bien compris ces points et je ne contesterai pas le fait que les sciences humaines et sociales sont extrêmement importantes
    Il se trouve que j'ai fait un M2 pro double compétence gestion management après un M2 pur fac et pur techno ( un M2R d'ailleurs, qui s'appelait DEA à une époque ou la différence R / Pro so on parle master 2021 était sans doute plus marquée que maintenant ). Il est clair aussi que mon expé perso n'est pas un exemple statistique, sauf que depuis quand même j'ai pris du poil aux pattes, avec un peu de recul sur la situation, les attentes en termes de recrutement.
    Dans ce M2 DD gestion management ( dans un IAE ce master s'appelle MAE maintenant ), il y avait entre autre: des juristes, des ingé, des pharma, des toubibs, des M2 pro ou R de tous horizons.
    Pour te la faire simple, ceux qui étaient les plus affirmatifs sur le fait qu'ils n'apprenaient pas grand chose ( certains M2 et chez les ingé plutôt ceux qui venaient d'écoles pour le moins moyennes ) étaient en même temps...les plus nuls, avec justement cette impression fausse que c'est facile en autodidacte. J'ai du respect pour la fonction marketing, par exemple, quand elle est bien menée ( ce qui est rare, soit...). Pour autant en cours de market c'est facile de dire qu'on apprend rien en regardant le truc par le bout de la lorgnette, c'est autre chose à la fin de l'année sur l'exam de strat de 6 heure en amphi de construire un projet solide sans y donner un truc un peu sérieux sur le sujet ( entre tous les sujets puisque la strat réunit tous les sujets ).
    Tiens, tu parles de bilan...la perche est tendue. Tu penses sérieusement que sans cours de compta géné, compta analytique et analyse Fi tu sera capable de décrypter une liasse fiscale de 15 pages d'une entreprise et en tire la substantifique moelle sur son état ? Je te réponds, c'est non ! Si tu penses que oui en autodidacte vite fait bien fait,rapido simplissimo, alors tu aura en face de toi un personnage miroir qui aura fait fait 5 ans après le bac d'un truc non scientifique et qui voudra t'expliquer la vie sur l'info car son expé de vie lui aura dit quie... Ca te parles comme çà ? Tu es invité à un peu plus d'humilité, mais pas grave, si tu l'as pas la vie te l'apprendra.

  35. #29
    CarlMax118

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    En me relisant, je me rends compte que ma réponse était déplacée.
    Je suis désolé et je m'en excuse.

    Tiens, tu parles de bilan...la perche est tendue. Tu penses sérieusement que sans cours de compta géné, compta analytique et analyse Fi tu sera capable de décrypter une liasse fiscale de 15 pages d'une entreprise et en tire la substantifique moelle sur son état ? Je te réponds, c'est non !
    Tout à fait d'accord, mais je voulais seulement parler des sciences humaines et sociales.


    Je vous remercie de m'avoir accordé du temps pour répondre et m'aider.

  36. #30
    pm42

    Re : Travailler en Amérique du Nord dans l'informatique, quelles études ?

    Citation Envoyé par CarlMax118 Voir le message
    En me relisant, je me rends compte que ma réponse était déplacée.
    Je suis désolé et je m'en excuse.
    On a vu pire, ne t'inquiète pas.

    De la même façon que l'enseignement supérieur est différent du lycée, le monde du travail est différent de celui des études.
    Il y a de tout comme déjà dit, depuis des gens très pointus dans leur domaine et qui ne font ni gestion, ni management mais effectivement, on attend en général d'un ingénieur qu'il s'intègre dans le contexte économique de l'entreprise.

    Par ex, supposons que ta boite envisage d'en racheter une autre parce qu'elle a une technologie intéressante et qu'on te demande de participer à l'évaluation en tant qu'expert.
    Outre le coté technique pointu, tu apportes beaucoup plus si tu es capable de voir comment leurs équipes de R&D sont structurées, comment il va être possible de travailler ensemble, où sont les obstacles techniques mais aussi humains, organisationnels...
    Et quand on te demande d'évaluer "combien de temps cela va prendre d'intégrer tout ça", la réponse doit prendre en compte tous ces aspects.

    C'est pour ça qu'on a tendance à apprécier les gens qui ont fait une école d'ingé : ils ont passé en gros les 2/3 1ères années à aller en profondeur donc ils savent faire ça.
    Et les années suivantes à apprendre à voir les problèmes dans leur largeur ce coup ci.

    Des gens qui sont capables de faire les 2 ont vraiment de la valeur. Parce que faire causer des gens dont le cerveau est hyper-optimisé suivant un seul axe et qui connaissent un sujet avec d'autres qui sont pareils mais dans un autre domaine (finance, droit, marketing...), c'est très, très difficile.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Quelles études pour travailler dans les TIC, multimédia, internet?
    Par Rev_v dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 8
    Dernier message: 30/01/2013, 21h19
  2. Quelles études privilegier pour travailler dans l'Auto ?
    Par Liebezumauto dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/01/2013, 20h55
  3. Etudes pour travailler dans l'informatique
    Par ekoz dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 25/08/2010, 19h50
  4. Quelles études faire pour travailler dans le domaine des énergies renouvelables.
    Par Alpha Aquilae dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 15
    Dernier message: 07/12/2008, 17h24
  5. Quelles études pour travailler dans l'armement nucléaire ?
    Par says dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 11
    Dernier message: 09/07/2008, 23h34