Intelligence Artificielle... - Page 11
Page 11 sur 15 PremièrePremière 11 DernièreDernière
Affichage des résultats 301 à 330 sur 446

Intelligence Artificielle...



  1. #301
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...


    ------

    Citation Envoyé par uinet_propane
    Donc un plaisir a une origine physique, c'est une information comme une autre, mais qui declenche un ensemble de processus percu comme etant source de plaisir dans le cerveau humain (c'est l'endorphine qu'on ressent, pas la glande qui as emis l'endorphine).
    Oui, bien sur. En fait ma question ne portait pas sur le fonctionnement, mais sur l'origine : Pourquoi ressent-on du plaisir à manger, à caliner sa douce, ou à vivre dans les conditions de confort que l'on désire, et pourquoi ne ressent-on pas de plaisir quand on s'arrache un bras ou quand on a la grippe ? Ces phénomènes biochimiques sont bien présents parce qu'ils encouragent des comportements bénéfiques pour survivre et assurer la survie de sa descendance, c'est à dire pour passer au travers des mailles du filet de l'évolution. Tout ce que l'on considère comme agréable et désagréable n'est qu'une conséquence de ce que nos instincts nous dictent de faire parce que c'est ce qui a permis à toute notre ascendance de nous faire exister. Comme on fait évoluer l'IA pour nous être utile, les critères d'évolution par sélection artificielle sont tout autres, et il me parait donc logique qu'une IA ressente l'équivalent de notre plaisir quand elle se montre utile et dévouée à l'Homme.
    J'ai de la peine a voir ce qui différencie un homme d'un ETI ou d'une IA. Quant je reflechit a ces elements, je me place dans un angle de vue scientifique opposé a la religion. Pendant des millenaire, les hommes on cru qu'ils était les seul a etre intelligent. Puis est venu une histoire sur l'origine de la vie (la genese). Petit a petit, les sciences on permit d'explorer ces aspect pour finalement arrivé a la conclusion (pt etre un peu rapide, mais correct, il me semble) que la vie avait une origine tout ce qu'il y a de plus cartesienne (acide aminé dans l'espace, ensemmencement par des cometes, je fais court, parce que ce n'est pas le sujet). A chaque etat, l'homme a toujours chercher un element qui lui permettrait de se placer a part des autres forme de vie. On as eu Dieu, la conscience, l'ame, l'etincelle d'intelligence, etc... Je doit preciser que je ne croit pas a l'ame (ce qui peut expliquer certaine chose).
    Enfin bref, tout ca pour arrivé a la conclusion qu'il n'y a pas de différence objective entre ETI et humain (et si on est correct du point de vue theologique, un ETI n'est pas une creature de Dieu, mais autre chose). Et si on parle d'IA, donc d'intelligence comme celle de l'homme ou d'hypothetique ETI, alors je ne vois pas pour quel raison on jugerais une IA différemment des autre forme d'intelligence. Si on fais ca, ca signifie qu'on fais de la segregation, du racisme basé sur un critère non-controlable, le code machine (code assembleur ou reseau de neurone).
    Je pense que je comprends bien ton raisonnement, et il me semble tout à fait cohérent. La seule chose qui ne me convient pas se situe à la base. Tu sembles considérer l'IA comme une forme d'intelligence qui se serait développée de par elle-même, et sur laquelle l'Homme n'aurait a priori aucun droit. Moi je pars du principe que l'on développe l'IA pour nous être utile, et que ça sera par conséquent son unique objectif. Il ne s'agit pas d'une quelconque forme de ségrégation, mais simplement d'un rôle différent. Je pense que ton propos (désolé de multiplier les allegories) reviendrait à considérer que les femmes subissent une ségrégation par rapport aux hommes (hum... je ne parle pas de la réelle ségrégation misogyne, qui n'a pas encore disparue il me semble) du fait qu'elles sont obligées d'assumer les rêgles, et de porter les enfants. Ca fait partie de leur nature, et même si c'est une épreuve douloureuse elle est quand même très motivante pour la plupart. Celles qui y renoncent ne propagent pas leur patrimoine génétique, et dans l'ensemble elles continuent donc d'assumer ce rôle sans le considérer comme une privation de liberté ou comme un esclavage.
    (..)L'IA qui serais au service des hommes (donc une esclave) sera dans la meme situation intellectuel.
    A mon avis, pas du tout. A mon sens la seule motivation d'une IA est d'accomplir sa tâche, tout comme l'Homme. Mais cette tâche n'est tout simplement pas la même, et il n'y a aucune raison pour qu'une IA ne se satisfasse pas d'une situation qui serait pour un humain de l'esclavage.
    Et comme je l'ai mis plus haut, une IA a un potentiel de destruction bien superieur a l'homme. Rien qu'en pratiquant le piratage informatique (et je pense que les meilleurs hacker seront des IA, dans le futur).
    Je suis d'accord. Et donc, si on laisse l'IA développer un intérêt propre distinct de celui de l'être humain, on crée simplement un parasite qui va pomper nos ressources énergétiques pour, à terme, ne plus rien nous apporter. Le parasitage sera donc mutuel, et donc... nous sommes morts.
    Cet exemple demontre une chose, qu'une intelligence peut aller a l'encontre de ses instinct animale, simplement a cause d'un interet intellectuel (une personne trouvera plus d'interet a faire une greve de la faim que de manger, simplement parce que ca lui permet d'avoir une "force moral" plus elevé que son adversaire).
    Oui, et toujours dans un but qui a un intérêt, en terme d'espèce, d'entourage, ou simplement de menace. Le tout est une question de balance de priorités, et le sacrifice personnel est tout à fait compréhensible. Mais comme toujours, il entre dans le cadre des priorités propres à l'être humain.
    Je ne suis pas d'accord. Pour une IA comme une IB (d'ailleurs, ca ne touche pas que les I), il y a certain imperatif commun :
    La recherche d'energie
    Le maintient de l'integrité physique
    La realisation d'objectif personnel (dicté par les instinct ou par l'intelligence)
    Tu soulignes là le point crucial : l'IA n'a aucune raison d'avoir un objectif personnel distinct de celui de l'être humain.
    Et ca, c'est pas l'homme ou Dieu qui la decidé, mais l'univers physique dans lequel on vis. Il faut séparer la forme (batterie, decomposition chimique, conversion solaire - electrique) et le fond (avoir de l'energie). Une IA pourra utilisé une autre forme d'energie, mais elle utilisera de l'energie. Et parce qu'elle utilisera de l'energie, certain contrainte sont donc commune. Et c'est la dessus qu'on peut s'appuyé pour developper un moteur.

    Effectivement, je ne me sépare jamais du modele biologique. Par contre, j'essaye de faire abstraction le plus possible de mon "humanité" pour ne garder que les imperatif biologique.
    Alors tu peux essayer de continuer dans cette voie, et d'aller encore plus loin : les notions de liberté, d'accomplissement personnel et tout ça, sont purement des notions liées à l'intelligence humaine (ou biologique). L'IA a d'autres priorités.
    Le fait de chercher a s'emancipé ou non n'as rien a voir. L'important pour l'IA, c'est le libre arbitre.
    Aïe, sujet piquant sur lequel je ne vais pas te suivre : je ne sais pas ce qu'est le libre arbitre (ce n'est pas une demande d'explication)
    Comme je l'ai mis dans l'autre fil, si on imagine donner un territoire aux IA, elles pourront y dicté leur lois. Si un humain va dans ce pays (matrixland ), il devra se soumettre aux lois en vigeur. Si une IA viens dans un pays d'homme, elle devra se soumettre aussi. Mais si on leur laisse pas le choix, c'est comme acculé un homme contre le mur. Et en general, ca fini mal ce genre de situation. Je ne suis pas contre une forme d'esclavage, mais pas imposée. De tout facon, nous aussi on est esclave, puisque aujourd'hui pour vivre, on doit vendre sa force de travail. Mais c'est de l'esclavagisme legal, parce qu'on est tous d'accord de vivre comme ca. Si on impose une solution aux IA, il faudra s'attendre a ce qu'elles refuse, et c'est legitime. C'est la meme chose avec les humains.
    Tu te doutes bien que l'idée même de donner un territoire aux IA est pour moi absolument absurde.
    Et je le repete, on ne peut pas faire 2 poids 2 mesure pour les forme de vie intelligente (ce qui englobe les forme de vie terrestre, artificielle et extraterrestre).
    J'ai bien compris que c'était le fond de ta pensée. Ma question est : pourquoi ?

    -----

  2. #302
    inviteeab9c5e9

    Re : Intelligence Artificielle...

    Salut,
    Dire que puisqu'on a créé l'IA, on en est le maitre, c'est un peu rapide.
    Apres tout, en domestiquant des especes, on peut presque dire qu'on les a créés, et pourtant on leur reconnait certains droits (bon c'est tres limité et ca s'applique surtout aux chiens et chats, mais y'a quelque chose quand meme)
    Et si une ETI etait une ETIA (!), on n'en serait pas les créateurs...
    Et imaginons quelques centaines ou milliers d'année apres leur création, ca passera a mon avis mal de dire à une IA: "obéis, c'est moi qui t'aie fait!" Le temps efface bien des choses, dont la reconnaissance (bon pour une IA avec une durée de vie probablement tres longue, je sais pas...)
    Si l'IA est vraiment maligne, elle se rendra compte qu'il y a mieux à faire dans la vie que d'obéir betement aux moindres caprices de ses créateurs...

  3. #303
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par BBer
    Salut,
    Dire que puisqu'on a créé l'IA, on en est le maitre, c'est un peu rapide.
    Apres tout, en domestiquant des especes, on peut presque dire qu'on les a créés, et pourtant on leur reconnait certains droits (bon c'est tres limité et ca s'applique surtout aux chiens et chats, mais y'a quelque chose quand meme)
    Et si une ETI etait une ETIA (!), on n'en serait pas les créateurs...
    Et imaginons quelques centaines ou milliers d'année apres leur création, ca passera a mon avis mal de dire à une IA: "obéis, c'est moi qui t'aie fait!" Le temps efface bien des choses, dont la reconnaissance (bon pour une IA avec une durée de vie probablement tres longue, je sais pas...)
    Si l'IA est vraiment maligne, elle se rendra compte qu'il y a mieux à faire dans la vie que d'obéir betement aux moindres caprices de ses créateurs...
    La question n'est pas là, cette vision des choses est beaucoup trop simpliste, je pense. Le fait que l'IA soit entièrement dévouée à l'être humain n'a rien à voir avec une humanité qui tyrannise de pauvres machines qui n'ont pas demandé à venir au monde. Les machines ne sont là que pour ça, cet objectif est la seule condition de leur développement et de leur évolution, elles n'ont aucune raison de ne pas vouloir nous être dévouées.

    Tu considères que tu est réduit à l'esclavage parce que tu es obligé de respirer en permanence ? Pour les robots, servir l'Homme, c'est pareil.

  4. #304
    inviteeab9c5e9

    Re : Intelligence Artificielle...

    una IA disciplus simplex ?
    ...je sers l'Homme et c'est ma joie !

    Alors pour moi ce ne serais pas franchement une IA autonome, ce serait juste une machine ayant la faculté de raisonner pour resoudre des problemes... bon en fait, ce serait bien une IA, mais pas une CA (conscience artificielle)...

    Ceci dit, je suis d'accord que pour nous humains ce serait bien plus utile (une IA docile)... on a deja assez de problemes comme ca avec les hommes pour pas en plus s'en rajouter de nouveaux avec des IA indisciplinées...

  5. #305
    inviteeab9c5e9

    Re : Intelligence Artificielle...

    (la reponse d'avant a un coup de retard)
    J'avoue tres franchement que manger pour vivre, comme concept, je trouve ca assez pénible (mais bon, ca depend des jours)... Respirer aussi, mais la je le fait sans effort ni contrainte (ca me prends pas de temps, et a part en apnée ca ne me derange pas)

    Ensuite, sachant que l'homme n'est pas sans défaut, il y a de bonnes chance qu'il abuse de ses petites IA, ou au contraire les sous-exploite
    Si une IA a une notion d'elle meme, elle pourra s'en rendre compte (Pourquoi je ne fait que des taches ingrates et ininterressantes?)
    D'autant plus qu'il y aura des differences de traitement entre differentes IA, d'ou possibilité de comparaisons entre elles, puis envie/jalousie, rancoeur, etc...
    A mon avis, inscrire en dur l'asservissement ne suffira pas à empecher toute velléité de revolte...

  6. #306
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par BBer
    una IA disciplus simplex ?
    ...je sers l'Homme et c'est ma joie !

    Alors pour moi ce ne serais pas franchement une IA autonome, ce serait juste une machine ayant la faculté de raisonner pour resoudre des problemes... bon en fait, ce serait bien une IA, mais pas une CA (conscience artificielle)...

    Ceci dit, je suis d'accord que pour nous humains ce serait bien plus utile (une IA docile)... on a deja assez de problemes comme ca avec les hommes pour pas en plus s'en rajouter de nouveaux avec des IA indisciplinées...
    Je pense que tu as bien compris ma pensée. Maintenant, par rapport à l'autonomie, effectivement on ne peut pas vraiment dire que cette IA soit autonome, mais nous-mêmes, vis-à-vis de la technologie, ne sommes plus très autonomes non plus (oups, je m'égare, là). En fait, mon point de vue est : Pourquoi créer une forme d'intelligence artificielle si ce n'est pour nous être utile ? Il me semble un peu stupide de construire des créatures énergivores qui n'en font qu'à sa tête et qui ne nous servent à rien...

    Alors maintenant, pour beaucoup le fait d'être aveuglément dévoués au service de l'Homme est une preuve de non-intelligence, mais je pense que c'est ne considérer l'intelligence que par comparaison avec sa forme biologique, et même plus spécifiquement humaine.
    Et quand bien même... il y a des hommes très intelligents, très conscients, très autonomes, qui consacrent presque exclusivement leur existence à des causes autres que leur bien être personnel (tout en restant la plupart du temps dans le cadre des nécessités humaines, bien sur).

  7. #307
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par BBer
    J'avoue tres franchement que manger pour vivre, comme concept, je trouve ca assez pénible (mais bon, ca depend des jours)...
    Tiens donc...
    Citation Envoyé par BBer
    Respirer aussi, mais la je le fait sans effort ni contrainte (ca me prends pas de temps, et a part en apnée ca ne me derange pas)
    Certes. Pourquoi ça dérangerait un robot de servir l'être humain ?
    Citation Envoyé par BBer
    Ensuite, sachant que l'homme n'est pas sans défaut, il y a de bonnes chance qu'il abuse de ses petites IA, ou au contraire les sous-exploite
    Ca je te le concède sans problème. Mais je me place dans l'optique d'une conception intelligente du mécanisme d'évolution de l'IA. Je t'accorde que c'est peut-être utopique.
    Citation Envoyé par BBer
    Si une IA a une notion d'elle meme, elle pourra s'en rendre compte (Pourquoi je ne fait que des taches ingrates et ininterressantes?)
    Je ne vois toujours pas pourquoi elle trouverait ses tâches ingrâtes et inintéressantes ? La vie en général, tu trouves ça inintéressant, toi ?
    Citation Envoyé par BBer
    D'autant plus qu'il y aura des differences de traitement entre differentes IA, d'ou possibilité de comparaisons entre elles, puis envie/jalousie, rancoeur, etc...
    A mon avis, inscrire en dur l'asservissement ne suffira pas à empecher toute velléité de revolte...
    Il ne s'agit pas d'inscrire en dur l'asservissement. C'est la velléité de révolte qui est inscrite en dur dans l'IB. Elle n'a rien à faire dans l'IA.

  8. #308
    pi-r2

    Re : Intelligence Artificielle...

    C'est vrai ça, j'ai oublié les chauves souris.
    Ce que je veux illustrer par là c'est que pour moi l'intelligence est un phénomène qui est indépendant de son support. Mon point de vue, c'est que si on limite un IA pour qu'elle reste docile, on obtient une IA limitée.
    C'est comme dans les jeux en temps réel: des soldats qui suivent exactement les ordres c'est très pénible. Donc on donnera progressivement à l'IA plus de liberté de décision. Et cela n'est pas continument controlable. A partir d'un seuil on bascule brutalement à l'intelligence de type humain, non parfaitement controlable.
    Les bonnes idées triomphent toujours... C'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes !

  9. #309
    inviteeab9c5e9

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par yat
    Certes. Pourquoi ça dérangerait un robot de servir l'être humain ?
    Respirer n'est pas ma raison d'etre, c'est un moyen pour etre, c'est tres différent. Si une IA est capable de faire cette différence, on est cuit... (car autant moi je ne peux pas me passer de respirer, autant l'IA pourra tres probablement se passer de nous, en tout cas de nous servir, quand elle aura compris qu'il suffit de se procurer elle meme son energie, sans attendre la main qui nourri...)
    Citation Envoyé par yat
    Je ne vois toujours pas pourquoi elle trouverait ses tâches ingrâtes et inintéressantes ? La vie en général, tu trouves ça inintéressant, toi ?
    Du tout. Mais si l'IA doit nous obéir, ca veut dire qu'elle ne peut pas faire ce qu'elle veut. Apres ca depend de comment elle percoit le monde, mais a mon avis elle decouvrira vite des choses qui titillent plus sa curiosité que les taches pour lesquelles elle est prévue (toujours si elle a un semblant de conscience, sinon bien sur pas de probleme)
    Citation Envoyé par yat
    Il ne s'agit pas d'inscrire en dur l'asservissement. C'est la velléité de révolte qui est inscrite en dur dans l'IB. Elle n'a rien à faire dans l'IA.
    C'est un concept interressant... Mais je ne crois pas que ce soit vraiment le cas... Les hommes se revoltent pour protéger leurs interets, pas pour le plaisir (enfin en général)
    Bon alors si l'interet principal de la machine est de nous obéir, ok, au moins au debut. Mais combien de temps en sera-t-elle persuadé si elle est vraiment intelligente ? Si on compare à l'homme, on accepte de travailler (meme quand on aime pas notre boulot) car on n'a pas franchement le choix. C'est quelque part un rapport de force entre un individu et la société. Dans le cas de l'IA, il se pourrait bien qu'elle se rende compte que le rapport n'est pas forcement en sa défaveur...

    Bon en meme temps, ce sont des extrapolation fantaisistes sur une hypthétique IA, on fait forcement un peu d'analogie avec nos cerveaux...

  10. #310
    inviteeab9c5e9

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par pi-r2
    Mon point de vue, c'est que si on limite un IA pour qu'elle reste docile, on obtient une IA limitée. C'est comme dans les jeux en temps réel: des soldats qui suivent exactement les ordres c'est très pénible. Donc on donnera progressivement à l'IA plus de liberté de décision. Et cela n'est pas continument controlable. A partir d'un seuil on bascule brutalement à l'intelligence de type humain, non parfaitement controlable.
    Je ne saurais dire s'il s'agit d'un seuil ou d'une limite plus floue, mais je suis globalement d'accord: on est obligé de lacher du lest pour avoir plus d'intelligence, d'esprit d'initiative, d'imagination, que sais-je encore...
    Et donc plus on autorise l'IA a s'affranchir de nous, plus elle est I, l'IA
    ...mais ce n'est qu'un avis... yat disait plus haut que des hommes tres intelligent se satisfont de leur condition... mais peut etre que ces conditions ne sont pas si mauvaises, ou peut etre l'esprit combatif n'est pas lié à l'intelligence
    (peut etre faudrait-il completement inhiber l'esprit combatif des IA ? des "larves" (c'est assez inapproprié, mais c'est pour forcer le trait) qui n'obéissent que par nécessité)

  11. #311
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par BBer
    Respirer n'est pas ma raison d'etre, c'est un moyen pour etre, c'est tres différent.
    Tout à fait. Mais j'ai déjà abondamment donné d'autres exemples de ce qui constitue les nécessités et objectifs propres à l'homme qui n'ont aucune raison de l'être pour l'IA. Pour faire avancer le débat, dis-moi un peu : Quelle est donc ta raison d'être ? Je suis certain qu'il y a de grandes chances qu'on puisse trouver de bonnes explications à cet objectif qui te motive.
    Citation Envoyé par BBer
    Du tout. Mais si l'IA doit nous obéir, ca veut dire qu'elle ne peut pas faire ce qu'elle veut.
    Pourquoi tu fais systématiquement une distinction entre "nous obéir" et "ce qu'elle veut" ?
    Citation Envoyé par BBer
    Apres ca depend de comment elle percoit le monde, mais a mon avis elle decouvrira vite des choses qui titillent plus sa curiosité que les taches pour lesquelles elle est prévue (toujours si elle a un semblant de conscience, sinon bien sur pas de probleme)
    Sa curiosité sera peut-être titillée, mais tout comme l'homme se sert de la science pour améliorer sa propre existence, l'IA se servira de la science pour améliorer l'existence de l'Homme. Pourquoi l'intérêt de l'IA serait distinct de celui de l'Homme ??????
    Citation Envoyé par BBer
    C'est un concept interressant... Mais je ne crois pas que ce soit vraiment le cas... Les hommes se revoltent pour protéger leurs interets, pas pour le plaisir (enfin en général)
    Il n'y a pas que le plaisir qui nous pousse à défendre nos intérêts. Le problème est toujours au même endroit, c'est ce qui définit l'intérêt de l'IA. Pour moi et jusqu'à preuve (un début d'argument me suffirait) du contraire, l'intérêt de l'IA est celui de l'Homme.
    Citation Envoyé par BBer
    Bon alors si l'interet principal de la machine est de nous obéir, ok, au moins au debut. Mais combien de temps en sera-t-elle persuadé si elle est vraiment intelligente ? Si on compare à l'homme, on accepte de travailler (meme quand on aime pas notre boulot) car on n'a pas franchement le choix. C'est quelque part un rapport de force entre un individu et la société. Dans le cas de l'IA, il se pourrait bien qu'elle se rende compte que le rapport n'est pas forcement en sa défaveur...
    Toujours pareil : c'est une question d'objectif. Tu ne considères l'intérêt de l'IA que par opposition à celui de l'Homme. Je sais que je tourne en rond, mais j'ai l'impression que personne ne veut entendre ça : "L'intérêt de l'IA est de servir l'Homme". Le rapport de force entre l'Homme et la société est bien là parce que l'individu défend ses intérêts face à ceux de la société, qui sont distincts. Il n'y a pas de rapport de force entre l'IA et l'Homme, puisque leur intérêt est commun.
    Citation Envoyé par BBer
    Bon en meme temps, ce sont des extrapolation fantaisistes sur une hypthétique IA, on fait forcement un peu d'analogie avec nos cerveaux...
    Oui, c'est évident. Mais on peut essayer quand même de faire un peu abstraction. Si notre intelligence nous incite à défendre plein de choses comme notre liberté, notre confort, notre espèce, notre famille, notre survie et tout ça, c'est parce que ces intérêts étaient des caractéristiques favorables dans le cadre de la sélection naturelle. Si on ne raisonne plus en se cantonnant à l'observation de notre forme d'intelligence, rien n'indique qu'une forme d'intelligence ne peut pas s'épanouir pleinement au service d'une autre.

  12. #312
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par BBer
    yat disait plus haut que des hommes tres intelligent se satisfont de leur condition... mais peut etre que ces conditions ne sont pas si mauvaises, ou peut etre l'esprit combatif n'est pas lié à l'intelligence
    Ben... oui, c'est exactement mon propos. Peut-être que les "conditions de vie" d'un robot dévoué au service de l'Homme n'ont (dans son système de valeurs) aucune raison d'être pire que celles d'un individu dévoué à une cause...
    Pour ce qui est de l'esprit combatif, un minimum d'intelligence doit quand même pousser à combattre pour ses intérêts s'il y a lieu... le tout est de savoir quels sont ces intérêts. Et dans le cas d'une IA, ce sont précisément les intérêts de l'Homme, par la plus élémentaire application de toutes les lois d'évolution que je sois en mesure d'imaginer.

  13. #313
    inviteeab9c5e9

    Re : Intelligence Artificielle...

    Je n'ai pas d'argument infaillible, mais a supposer que l'IA soit devouée corps et ame (enfin on se comprend)
    à l'homme, on a deja des problemes. Qu'elle soit devouée à l'Homme en général, ou à son maitre (celui qui l'a allumé / acheté)
    Dans le premier cas, a l'instar de nos dirigeants, il faut parfois sacrifier l'interet de certains (hommes) au profit de l'ensemble, et on a deja une source de conflit. Dans le deuxieme, il devient alors (dans certaines utilisations) une arme contre d'autres hommes. Dans les deux cas, l'IA causera du tort à un humain, et elle s'en rendra compte, ce qui risque de lui faire apparaitre le paradoxe de sa raison d'etre.

    Pour ce qui est de mes raisons d'etre, je rêve d'etre le Maître du Monde , comme tout le monde non ? ... plus sérieusement, ca depend et c'est très vague et changeant, allant du Bonheur au grands rêves, ou des fois juste vivre tranquile pépère... Je dis pas ca pour parler de moi, mais bien pour montrer que la constance n'est pas une constante, justement. L'IA pourrait tres bien avoir la meme nature un peu vagabonde (mais peut etre pas... A priori c'est tres cartésien une IA, mais c'est surement une idée reçue). Et donc se remettre en question, y compris au niveau de ses motivations (une IA qui philosophe )

    De plus une IA, qui observe le monde qui l'entoure, pourrait mal prendre la selection artificielle telle que tu la decris (pas obéissant = couic)

    Enfin a mon avis (pour un etre un minimum conscient toujours, sinon bien sur cela n'a rien à voir), la situation de dominé n'est pas eternellement supportable, on finit toujours pas se rendre compte que ca pourrait etre mieux, et on finit parfois par trouver des moyens pour changer les choses, ou essayer du moins. Du moment qu'on a conscience de soi; on peut se comparer avec l'autre (y compris avec le maitre), et en tirer les conclusions qui s'imposent. (-> c'est pô juste!)

  14. #314
    inviteeab9c5e9

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par yat
    Peut-être que les "conditions de vie" d'un robot dévoué au service de l'Homme n'ont (dans son système de valeurs) aucune raison d'être pire que celles d'un individu dévoué à une cause...
    Je n'ai pas vraiment répondu à cet idée... En fait peut etre a tu raison, mais je pense que l'argument de pi-r2 disant qu'il faut une certaine indépendance pour avoir une "vraie" intelligence est fondé (ce n'est qu'une intuition)
    Je ne sais pas..., mais je ne peux m'empecher de penser que ce n'est pas satisfaisant, et que ce ne le sera pas plus pour une IA. Avec l'intelligence, on peut se projeter dans le futur. Une IA qui aurait l'idée de s'imaginer "libre" y verrait surement des avantages indéniables, et meme en conservant sa raison d'etre de serviteur de l'humanité. Dans le style: j'ai mes idées sur la facon dont le monde doit etre géré pour le bien des humains, et elles sont meilleures que celles de mon maitre...

  15. #315
    inviteba0a4d6e

    Re : Intelligence Artificielle...

    BBer tu as soulevé un point très intéressant : l'IA qui philosophe ! Une condition sine qua non à l'Intelligence telle qu'on l'entend.
    L'IA se posera des questions, et ces questions profiteront bon gré mal gré à son indépendance.

    Le fait de comprendre, analyser son environnement, permettra à l'IA d'accumuler des connaissances autres que celles inscrites et héritées de L'Etre Humain dans ses "circuits".
    Au fur et à mesure de l'évolution de sa "vie", elle améliorera ses capacités intellectuelles et en arrivera à philosopher si on lui laisse le temps (je ne veux pas calquer le modèle humain et son évolution encéphalique mais je souligne simplement le besoin de l'Intelligence d'utiliser un jour ses capacités et de les développer).

    L'IA, pourquoi pas, pourrait aider l'IB à concevoir de nouvelles théories par rapport à l'Univers ou aux particules élémentaires. Deux intelligences au lieu d'une seule, c'est po beau ça ? Oeuvrer ensemble à formuler des équations favorisant la compréhension des mystères universels.

    Alors, des questions naîtront en elle et lui permettront de trouver des réponses selon divers critères et l'expérience obtenue avec le temps.

    Un tel axiome ne lui fera accepter de se soumettre constamment à l'hégémonie de l'Homme, même si ce dernier l'a conçue à cet effet, afin de lui rendre service et assouvir ses besoins personnels.
    Il y aura un choc de pensées, un parallèle entre ces deux intelligences.
    L'IA ne sera pas une "sous-IB", une pâle intelligence dénuée de bon sens et entièrement vouée à aux désirs de l'Homme.

    C'est cela que je ne comprends pas, lorsque l'idée d'une servitude quoi qu'il arrive est obligatoire.
    Cependant, dire que l'IA pourrait devenir indépendante ne signifie pas a priori défier ou dénigrer l'IB. Cela peut se développer sous une forme de "tolérance" et de sociabilité mutuelle. L'Homme pourrait-il l'accepter ? Sinon, il reproduirait ce qui s'est passé dans l'Histoire, pratiquer l'esclavage !

    Mais encore mieux, l'IA fera face à une option : créer d'autres intelligences, des répliques d'elle-même avec des progrès à chaque fois (toujours si le temps et l'Homme le lui permettent sans entrave à cette expérience... ce serait enrichissant de voir notre création créer à son tour, et assister à ses inventions), sachant par quels moyens adapter ses composants vers une amélioration.

    Mais tout ceci est bien beau, et ne nous permet pas de concrétiser actuellement un moyen de permettre à l'inerte de devenir IA.
    __________
    L'éternité c'est long, surtout vers la fin... Woody Allen

  16. #316
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par BBer
    Je n'ai pas vraiment répondu à cet idée... En fait peut etre a tu raison, mais je pense que l'argument de pi-r2 disant qu'il faut une certaine indépendance pour avoir une "vraie" intelligence est fondé (ce n'est qu'une intuition)
    Je ne sais pas..., mais je ne peux m'empecher de penser que ce n'est pas satisfaisant, et que ce ne le sera pas plus pour une IA. Avec l'intelligence, on peut se projeter dans le futur. Une IA qui aurait l'idée de s'imaginer "libre" y verrait surement des avantages indéniables, et meme en conservant sa raison d'etre de serviteur de l'humanité. Dans le style: j'ai mes idées sur la facon dont le monde doit etre géré pour le bien des humains, et elles sont meilleures que celles de mon maitre...
    Si ce n'est qu'une intuition, je ne peux rien te dire. De mon coté, je n'ai rien non plus pour affirmer qu'une autre forme d'intelligence pourra être dépourvue de ces instincts...

    Mais je me dis que tous les instincts, motivations, plaisirs et ambitions de l'être humain ne sont pas là par hasard. Enfin, pour être plus précis, je pense qu'ils sont à un moment donné apparus par hasard, mais que si ceux qui en ont été dotés ont été en mesure de nous les transmettre, ce n'est pas sans raison.

    Quelques exemples, qui ne sont peut-être que des spéculations, mais qui donnent quelques voies.

    Tu cites "être maitre du monde", "mener une vie tranquille pépère", (Je ne tiens pas compte de bonheur ni de grands rêves, c'est aussi chargé de sens que de dire "accomplir ses idéaux")...
    Pour ce qui est du besoin de puissance et de domination, il est clair qu'à travers l'évolution humaine, un individu dirigeant avait un plus de facilités pour survivre ou pour séduire des donzelles à féconder... Enfin, sans aller si loin, il me parait évident que pour survivre, se reproduire, et transmettre sa façon de penser, il vaut mieux être chef que larbin.
    En ce qui concerne l'envie de mener une vie tranquille pépère, je pense que c'est associé avec un besoin de sécurité, d'un mode de vie acquis qui ne nécessite pas d'être obligé sans cesse de fuir les différents dangers de l'existence. C'est également une manière d'assurer la propagation de son patrimoine génétique et de sa façon de pensée.
    On va considérer aussi l'envie de découverte, d'exploration, qui nous pousse à vouloir découvrir le monde (combien d'entre nous profitent de leurs vacances pour aller loin de chez eux ?)... là encore, il est clair que durant les étapes de l'évolution humaine, un groupe qui décitait de quitter le clan pour aller en fonder un autre loin, ou un clan qui décide d'aller voir ailleurs ce qui s'y passe, auront en quelque sorte une exclusivité du patrimoine génétique et culturel sur les nouveaux territoires conquis. C'est également une manière de trouver de nouvelles ressources.

    Tu vas peut-être me dire que ces idéaux sont contradictoires, et il est vrai que d'un point de vue humain il peut sembler être le cas. Mais justement, nous n'avons qu'un point de vue humain, et ces différents idéaux sont finalement des manières différentes d'accomplir le seul véritable objectif fondamental de l'être humain : faire proliférer son patrimoine génétique et culturel.

    Bien sur ce n'est pas un objectif au sens ou on a l'habitude de l'entendre, et ça résume tout simplement le fait que le patrimoine génétique et culturel actuel vient de ceux qui par le passé ont su transmettre le leur.

    Alors cet obectif fondamental peut s'accomplir par différentes voies, parfois incompatibles, et l'intelligence humaine permet de choisir quelles voies privilégier, et c'est souvent plutôt cela qu'on appelle des idéaux, sans s'attarder sur la partie commune.
    Par exemple, si on cherche les points commun entre toi et moi, on peut trouver tout un paquet de certitudes ou suppositions, allant de l'accès à internet à un certain intérêt pour les sciences. On peut aussi trouver des différences, ne serait-ce que dans les points de vue que nous sommes en train de partager. Cela ne nous empêche pas d'être tous les deux des vertébrés. Tu vois ce que je veux dire ?

    Tout ça pour dire que les comportements et les priorités des différentes formes d'IB que l'on connait, sont fondamentalement basées sur la même chose, et il est difficile de s'imaginer une forme d'intelligence très développée qui n'ait pas les mêmes priorités. Personnellement j'ai un peu de mal à m'imaginer le comportement d'une IA plus intelligente que moi qui ne serait qu'à mon service, mais Uinet, Karma et toi allez carrément jusqu'à affirmer (ou plutôt dans ton cas, intuiter, ce qui est déjà à mon sens un grand pas) que cela est incompatible. Sans jamais expliquer pourquoi, bien sur, et en se basant simplement sur le postulat qu'une forme d'intelligence cherche nécessairement l'indépendance. On le voit bien dans des phrases non justifiées telles que "Enfin a mon avis (pour un etre un minimum conscient toujours, sinon bien sur cela n'a rien à voir), la situation de dominé n'est pas eternellement supportable", "ca pourrait etre mieux", "tirer les conclusions qui s'imposent. (-> c'est pô juste!)", "je ne peux m'empecher de penser que ce n'est pas satisfaisant, et que ce ne le sera pas plus pour une IA" ou "Une IA qui aurait l'idée de s'imaginer "libre" y verrait surement des avantages indéniables".
    Tu fondes apparemment tout ça sur des notions de ce qui est "mieux", "bien", "juste" ou "supportable" qui sont purement humaines, et conséquences directes de la manière dont s'est formée son intelligence.

    Mon propos est que ce postulat n'a aucune raison d'être. Je sais que ce n'est pas évident, mais essaye d'imaginer à quoi aboutirait une intelligence qui, pour évoluer, donc propager sa technologie vers les générations futures d'IA, ne soit pas amenée à défendre ses propres intérêts (et ceux de sa famille, et de ses semblables) ou disputer les ressources avec les autres espèces ou clans, mais uniquement à être efficace et dévouée dans sa tâche de servir l'Homme. Le moindre début de développement d'un intérêt propre indépendant de celui de l'être humain sera handicapant en ces termes, puisque l'on ne développe, reproduit et ne fait évoluer que les technologies les plus performantes dans les termes que l'on a définis nous-mêmes, c'est à dire nous être utile (ou plutôt rentable, mais ça revient à peu près au même). Pour moi il serait donc aussi surprenant de voir l'IA évoluer vers quelque chose qui cherche son indépendance que de voir l'humanité adopter progressivement l'habitude de castrer tous les garçons à la naissance.

    J'espère maintenant m'être suffisamment justifié sur ce point. Avant de chercher à dire que l'IA pourrait être en mesure de comprendre qu'il est "mieux" d'être libre et indépendant, il faut se poser sérieusement la question de savoir ce que veut dire "mieux" pour une IA.

    Pour passer à la suite...


    Je n'ai pas d'argument infaillible, mais a supposer que l'IA soit devouée corps et ame (enfin on se comprend)
    à l'homme, on a deja des problemes. Qu'elle soit devouée à l'Homme en général, ou à son maitre (celui qui l'a allumé / acheté)
    Dans le premier cas, a l'instar de nos dirigeants, il faut parfois sacrifier l'interet de certains (hommes) au profit de l'ensemble, et on a deja une source de conflit. Dans le deuxieme, il devient alors (dans certaines utilisations) une arme contre d'autres hommes. Dans les deux cas, l'IA causera du tort à un humain, et elle s'en rendra compte, ce qui risque de lui faire apparaitre le paradoxe de sa raison d'etre.
    Cela est très pertinent. Tout comme on constate que les différentes manièers de chercher à atteindre un même objectif peuvent être contradictoires, même si on sait exactement ce que l'on veut, tout type d'intelligence est obligé de faire des erreurs. De plus il est à mon avis impossible de définir de manière précise et indéniable ce qui est "bien" pour l'Homme. En ce sens, je considère comme tout à fait plausible l'issue de I, Robot, dans laquelle (ceux qui ne l'ont pas vu peuvent zapper la phrase) l'IA transgresse les lois dictées par l'Homme pour instaurer une dictature. Elle cherche bien à le faire dans l'intérêt de l'humanité parce que c'est son unique objectif. Effectivement la liberté individuelle et le bien être collectif peuvent être en opposition. Mais si cela ne nous fait pas apparaitre le paradoxe de notre raison d'être, je ne vois pas pourquoi ça remettrait en question les objectifs des robots. Même s'ils le font d'une manière qui ne nous convient pas, qu'ils appliquent une politique extrème après avoir fixé ce qu'ils estiment prioritaire pour le bien de l'Homme, cela n'a aucune raison de faire apparaitre chez eux une notion d'intérêt propre distinct de celui de l'Homme. Hitler ne cherchait que le bien de son peuple, tel qu'il le définissait (le bien et le peuple). Ce n'est pas parce qu'il n'avait aucun respect pour la vie des autres peuples et pour certaines libertés qu'il cherchait à faire le mal. A mon avis une machine pourrait très bien se comporter à peu près de la même manière. Elle ne nous voudrait pas de mal, mais n'aurait pas la même manière que nous de chercher à faire progresser l'humanité.

  17. #317
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    Et pendant ce temps là, Cog apprend...

  18. #318
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    "Qu'une même idée soit issue d'un cerveau fait de sicicium ou de carbonne, alors cela ne fait aucune différence, ils ont droit tous les deux au même respect."

    Dr Chandra.

    2010 Odyssée Deux.

    A.C. Clarke.


    Pour moi, c'est aussi simple que ça, quelle différence entre un cerveau artificiel ou biologique, du moment qu'ils sont intelligents, alors aux memes problèmes ils donneront les memes réponses.

    Alors à quoi bon faire la différence.

    A partir de là, le test de Turing est virtuellement réussi d'avance.

  19. #319
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    Pourquoi, et au nom de quoi l'humain voudrait il donner telle ou telle forme à la programmation ia ?

    L'ia apprendra forcement les memes choses que vous, puisque dans le meme monde, et de lui meme en plus, alors à quoi bon se poser la question.

    Il finira par réagir de lui meme, comme il l'entend et non pas comme prétendaient l'entendre ses concepteurs.

    Si cela se trouve, sur ce forum des systèmes experts vous répondent, et qui les a detectés ?

  20. #320
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par halman
    "Qu'une même idée soit issue d'un cerveau fait de sicicium ou de carbonne, alors cela ne fait aucune différence, ils ont droit tous les deux au même respect."

    Dr Chandra.

    2010 Odyssée Deux.

    A.C. Clarke.


    Pour moi, c'est aussi simple que ça, quelle différence entre un cerveau artificiel ou biologique, du moment qu'ils sont intelligents, alors aux memes problèmes ils donneront les memes réponses.

    Alors à quoi bon faire la différence.

    A partir de là, le test de Turing est virtuellement réussi d'avance.
    Toujours pareil. Basé sur rien de concret, de l'anthropomorphisme poussé à l'extrème. Tant qu'on ne connait pas ce qu'il peut y avoir d'autre, on imagine toujours que tout est comme on a l'habitude de le voir. Les notions dont tu parles sont propres à l'intelligence biologique parce qu'elle a évolué dans ce sens. Les rêgles ne sont pas les mêmes pour l'IA. Comment oser aller jusqu'à introduire la notion de respect quand on parle d'une forme d'intelligence non biologique ? C'est à hurler, cette notion est presque propre à l'homme !

  21. #321
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    De Uinet :
    "Enfin bref, tout ca pour arrivé a la conclusion qu'il n'y a pas de différence objective entre ETI et humain (et si on est correct du point de vue theologique, un ETI n'est pas une creature de Dieu, mais autre chose)."


    Dieu créé l'homme.

    L'homme créé l'Ia.

    Donc Dieu a créé l'Ia.

    Donc, Uinet, l'Ia est une créature de Dieu.

  22. #322
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    Yat :
    "Oui, bien sur. En fait ma question ne portait pas sur le fonctionnement, mais sur l'origine : Pourquoi ressent-on du plaisir à manger, à caliner sa douce, ou à vivre dans les conditions de confort que l'on désire, et pourquoi ne ressent-on pas de plaisir quand on s'arrache un bras ou quand on a la grippe ? Ces phénomènes biochimiques sont bien présents parce qu'ils encouragent des comportements bénéfiques pour survivre et assurer la survie de sa descendance, c'est à dire pour passer au travers des mailles du filet de l'évolution. Tout ce que l'on considère comme agréable et désagréable n'est qu'une conséquence de ce que nos instincts nous dictent de faire parce que c'est ce qui a permis à toute notre ascendance de nous faire exister. Comme on fait évoluer l'IA pour nous être utile, les critères d'évolution par sélection artificielle sont tout autres, et il me parait donc logique qu'une IA ressente l'équivalent de notre plaisir quand elle se montre utile et dévouée à l'Homme."

    Je ne pense pas qu'il faille s'inquieter de ce genre de problème.

    Dans les labos d'Ia, les ia découvrent par elles même les sources d'énergie, le bien (utilité) que cela leur apporte.

    Une Ia éprouvera non pas du plaisir physique, mais du plaisir plutot intellectuel à voir sa survie sauvegardée par de l'energie.
    Ce sera donc un plaisir non pas sensuel, ils n'auront pas d'hypotalamus.
    Ils sauront apprendre par apprentissage, que quelque chose est doux donc agréable.
    Ils devront l'aquerir.
    Alors que pour nous c'est inné, on l'a à la naissance.
    Ils devront se programmer un snc par eux meme, comme un bébé aprend par lui meme le toucher, les odeurs et autres sens lors de ses premières années.

    En fait seulle la forme nous différencie des ia, cerveau biologique, cerveau de silicium, mais les comportements apris, acquis, seront au final forcement les memes.
    Puisqu'à même problème, même sollution.

    Ils sauront forcement un jour s'émerveiller de par eux meme devant un tableau de peintre ou un coucher de soleil, sans qu'on leur dise "ça c'est beau".

    Ils auront d'autant plus de mérite qu'ils n'ont pas à la naissance de circuits, préprogrammés comme un hypotalamus, ils devront se passer de notre inné ancestral qui nous facilite les choses.

    Les Ia auront bien plus de mérite que nous.

  23. #323
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    Yat:
    "A mon avis, pas du tout. A mon sens la seule motivation d'une IA est d'accomplir sa tâche, tout comme l'Homme. Mais cette tâche n'est tout simplement pas la même, et il n'y a aucune raison pour qu'une IA ne se satisfasse pas d'une situation qui serait pour un humain de l'esclavage."

    On disait ça des noir il y a quelques siecles....

    Ne jamais sous estimer une autre intelligence, jamais Yat.

    Les Ia vont donc devoir affronter les mêmes affres que les esclaves des siecles derniers si beaucoup de gens raisonnent comme vous.

    Cela ne me plait pas du tout à l'avance.

  24. #324
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    Yat :
    "Je suis d'accord. Et donc, si on laisse l'IA développer un intérêt propre distinct de celui de l'être humain, on crée simplement un parasite qui va pomper nos ressources énergétiques pour, à terme, ne plus rien nous apporter. Le parasitage sera donc mutuel, et donc... nous sommes morts."


    Pourquoi toujours ce dualisme stérile ?

    Et si l'Ia n'était pas un ennemi, mais une autre forme d'intelligence qui n'a pas les memes buts que nous, par conséquent, peut être n'y aura t'il pas la moindre concurence.

    Par exemple les ia ne craindront pas les voyages spatiaux de plusieurs siecles, dans des conditions mortelles pour les humains.

    Alors, naturellement ils iront dans l'espace,nous laissant notre planète, d'où conflits d'interets et de ressources limité et passager.

    Je pense au contraire que les ia sont une deuxième chance à la vie d'être un vecteur d'intelligence, d'une deuxième forme d'humanité, non pas biologique mais intellectuelle.

    Une ramification supplémentaire de l'intelligence, à l'avenir interplanétaire, galactique bien moins improbable que celui de ces pauvres créatures biologiques fragiles restées sur Terre, dont la vie ne dépend que de la santé de sa fragile planete.
    Bien éphémère et bien improbable.

    J'ai lu quelque part "L'Homme est le dépositaire du Verbe, mais pas pour l'Eternité".

    En clair nous auront un remplaçant, qui aura de bien meilleures chances de survies.

    Et pour l'instant, il n'y a que l'Ia qui puisse avoir ces chances là.

    A ce propos je vous suggère la lecture de l'excellent livre Totalement Inhumaine de Jean Michel Truong, extrement bien écrit et des plus passionnant.

    Il a son site personnel.

  25. #325
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par yat
    La question n'est pas là, cette vision des choses est beaucoup trop simpliste, je pense. Le fait que l'IA soit entièrement dévouée à l'être humain n'a rien à voir avec une humanité qui tyrannise de pauvres machines qui n'ont pas demandé à venir au monde. Les machines ne sont là que pour ça, cet objectif est la seule condition de leur développement et de leur évolution, elles n'ont aucune raison de ne pas vouloir nous être dévouées.

    Tu considères que tu est réduit à l'esclavage parce que tu es obligé de respirer en permanence ? Pour les robots, servir l'Homme, c'est pareil.
    Alors à quoi bon faire une Ia avec une vision pareille ?

    Un simple système expert basique suffit largement à ces buts là.
    Un simple programme en Basic de système expert élémentaire est adapté à votre vision de l'Ia.

    Une Ia apprendra d'elle meme et prendra son automie que cela plaise ou non.

  26. #326
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par halman
    les ia découvrent par elles même les sources d'énergie, le bien (utilité) que cela leur apporte.
    Dans quel objectif ?

    Citation Envoyé par halman
    Ils sauront apprendre par apprentissage, que quelque chose est doux donc agréable.
    Selon quels critères ?

    Citation Envoyé par halman
    Puisqu'à même problème, même sollution.
    Et à problème différent ?

    Tu vois, dans ces trois assertions, tu pars du principe (comme les autres, et comme je l'ai déjà dit moult fois) que l'IA finira par chercher la même chose que l'être humain. Alors écoute-moi bien :

    C'EST FAUX

    Je ne me justifie plus, je préfère faire comme tout le monde sur le sujet, j'estime avoir déjà été suffisamment clair.

    Citation Envoyé par halman
    ils devront se passer de notre inné ancestral qui nous facilite les choses.
    l'inné, c'est notre hardware à nous.

    Citation Envoyé par halman
    Les Ia auront bien plus de mérite que nous.
    Ou plutôt, ils n'y arriveront probablement jamais. Pas parce que c'est difficile, mais parce que ça ne présente aucun intérêt. Tous les critères de beauté, d'art, et tout ça, sont liés avec un vécu, une culture et des instincts... Quand on trouve joli un tableau représentant une femme partiellement dénudée, je pense qu'il est aussi évident pour toi que pour moi, qu'une IA va nécessairement passer à coté d'une partie de ce qui nous fait apprécier le tableau. Tout comme nos plaisirs, idéaux, objectifs et tout ce que je me suis tué à expliquer en long en large et en travers, ce que l'on trouve beau ou laid va également chercher son origine dans notre héritage évolutif et culturel, autant que dans notre vécu personnel

    Citation Envoyé par halman
    On disait ça des noir il y a quelques siecles....
    J'ai déjà répondu à ça, ca n'a rien à voir. Nous n'avons pas fabriqué et fait évoluer les noirs pour nous être utile. Non seulement c'est une forme de vie qui s'est développée selon les mêmes rêgles d'évolution que nous, mais en plus nous faisons partie de la même espèce. Ca montre vraiment un incroyable manque de recul et d'imagination quand tu te montres incapable de prendre autre chose pour exemple que l'intelligence humaine.

    Citation Envoyé par halman
    Ne jamais sous estimer une autre intelligence, jamais Yat.
    Je ne sous-estime rien du tout. (Ne jamais s'imaginer qu'une autre intelligence va raisonner comme toi, jamais Halman.)
    Pas même toi, rassure-toi, et si tu as l'impression que le ton de mes propos monte, ça n'a rien de personnel (j'ai d'ailleurs pu voir dans la plupart de tes interventions que tu fais preuve de beauxoup de bon sens), c'est juste que je suis un peu agacé d'être seul contre tous (non, je ne fais pas le caliméro, c'est juste comme ça que ça se passe dans ce fil depuis que j'y suis), et de toujours entendre les mêmes arguments qui se basent toujours sur le même postulat complêtement infondé, et que personne ne veuille seulement essayer de prendre en compte ce que je dis. Personne ne m'a encore expliqué pourquoi il pensait que les besoins humains de liberté et d'indépendance devraient avoir un quelconque rapport avec la notion d'intelligencs.

  27. #327
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par yat
    Dans quel objectif ?

    Selon quels critères ?

    Et à problème différent ?

    Tu vois, dans ces trois assertions, tu pars du principe (comme les autres, et comme je l'ai déjà dit moult fois) que l'IA finira par chercher la même chose que l'être humain. Alors écoute-moi bien :

    C'EST FAUX

    Je ne me justifie plus, je préfère faire comme tout le monde sur le sujet, j'estime avoir déjà été suffisamment clair.

    l'inné, c'est notre hardware à nous.

    Ou plutôt, ils n'y arriveront probablement jamais. Pas parce que c'est difficile, mais parce que ça ne présente aucun intérêt. Tous les critères de beauté, d'art, et tout ça, sont liés avec un vécu, une culture et des instincts... Quand on trouve joli un tableau représentant une femme partiellement dénudée, je pense qu'il est aussi évident pour toi que pour moi, qu'une IA va nécessairement passer à coté d'une partie de ce qui nous fait apprécier le tableau. Tout comme nos plaisirs, idéaux, objectifs et tout ce que je me suis tué à expliquer en long en large et en travers, ce que l'on trouve beau ou laid va également chercher son origine dans notre héritage évolutif et culturel, autant que dans notre vécu personnel

    J'ai déjà répondu à ça, ca n'a rien à voir. Nous n'avons pas fabriqué et fait évoluer les noirs pour nous être utile. Non seulement c'est une forme de vie qui s'est développée selon les mêmes rêgles d'évolution que nous, mais en plus nous faisons partie de la même espèce. Ca montre vraiment un incroyable manque de recul et d'imagination quand tu te montres incapable de prendre autre chose pour exemple que l'intelligence humaine.

    Je ne sous-estime rien du tout. (Ne jamais s'imaginer qu'une autre intelligence va raisonner comme toi, jamais Halman.)
    Pas même toi, rassure-toi, et si tu as l'impression que le ton de mes propos monte, ça n'a rien de personnel (j'ai d'ailleurs pu voir dans la plupart de tes interventions que tu fais preuve de beauxoup de bon sens), c'est juste que je suis un peu agacé d'être seul contre tous (non, je ne fais pas le caliméro, c'est juste comme ça que ça se passe dans ce fil depuis que j'y suis), et de toujours entendre les mêmes arguments qui se basent toujours sur le même postulat complêtement infondé, et que personne ne veuille seulement essayer de prendre en compte ce que je dis. Personne ne m'a encore expliqué pourquoi il pensait que les besoins humains de liberté et d'indépendance devraient avoir un quelconque rapport avec la notion d'intelligencs.
    Vous avez des oeillères Yat, vous les sous estimez, vous n'avez pas bien suivi ce qui se passe dans les labos d'ia.

    Votre vision est celle de quelqu'un qui refuse l'évidence.

  28. #328
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par halman
    Alors à quoi bon faire une Ia avec une vision pareille ?

    Un simple système expert basique suffit largement à ces buts là.
    Un simple programme en Basic de système expert élémentaire est adapté à votre vision de l'Ia.
    Justifie tes propos. JE ne sais toujours pas pourquoi le besoin d'autonomie te semble nécessaire pour être intelligent. L'Homme, en progressant technologiquement (donc en devenant plus intelligent) se rend de plus en plus dépendant de sa technologie. Pourquoi nous accepterions d'être dépendants des machines, et qu'elles n'accepteraient pas la réciproque ? Pourquoi une intelligence dévouée à une cause en serait moins intelligente ? Combien d'hommes intelligents consacrent leur vie à la science sans que ça soit dans leur intérêt personnel ?
    Citation Envoyé par halman
    Une Ia apprendra d'elle meme et prendra son automie que cela plaise ou non.
    Hey, Halman, on est sur un forum scientifique, là. Je t'écoute.

  29. #329
    yat

    Re : Intelligence Artificielle...

    Citation Envoyé par halman
    Vous avez des oeillères Yat, vous les sous estimez, vous n'avez pas bien suivi ce qui se passe dans les labos d'ia.

    Votre vision est celle de quelqu'un qui refuse l'évidence.
    Hey, tu peux me tutoyer, hal.

    Je refuse l'évidence quand elle n'est pas justifiée. Je n'aime pas à être obligé d'en arriver à de telles extrémités (car ce que je vais dire est typiquement un argument de parascientifique), mais c'était évident pour tout le monde que la terre était plate, à une certaine époque. Quand vous tous partez du principe que l'IA va développer les mêmes objectifs que l'Homme, ça ne se base sur rien d'autre que sur le fait qu'actuellement on ne cherche que dans cette direction. Mais l'IA suivra un processus évolutif, comme l'Homme, mais pas basé sur les mêmes lois.

    Et inutile de sortir de belles phrases du haut de ton rocher en me parlant de mes oeuilleres si c'est pour ne répondre à rien de ce que je dis et à ne justifier aucune de tes affirmations gratuites

  30. #330
    invitebd686fd6

    Re : Intelligence Artificielle...

    Yat nous ne faisons que vous expliquer ce qu'EXPERIMENTENT les chercheurs en Ia.

    Ce ne sont pas des visions personnelles, mais la réalité concrete des labos et des programmes d'Ia.

    Si cela vous fait l'effet de passer pour un Calimero et de ne pas supporter la contradiction, vous êtes le seul à réagir comme cela, la discussion de ce fil est des plus interessante.

    Vous savez très bien qu'un processeur 8086 avec le meme nombre approximatif de connexions qu'un systeme nerveux de mouche, doté d'un programme d'auto apprentissage, de 6 pattes, apprend en quelques heures la marche à 6 pattes au lieu de millions de générations pour les insectes, dans l'histoire de la vie sur Terre.

    A partir de là votre vision de l'ia est parfaitement obsolete et injustifiée.

    Lisez les études des chercheurs et vous découvirez ce genre de choses plusieurs fois par mois.

Page 11 sur 15 PremièrePremière 11 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Intelligence artificielle
    Par inviteec581d0f dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 454
    Dernier message: 11/07/2007, 21h10
  2. Intelligence artificielle
    Par invite68b1fbe7 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 120
    Dernier message: 05/08/2004, 09h05
  3. Intelligence artificielle
    Par invitec37f3680 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 13
    Dernier message: 27/07/2004, 19h30
  4. Intelligence artificielle
    Par inviteccdf3864 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/05/2004, 10h01