Page 3 sur 8 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 215

Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...



  1. #61
    deep_turtle

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...


    ------

    oui oui, je les ai regardées, et je ne comprends pas en quoi elles illustrent ton texte. Désolé

    Peut-être peux-tu juste préciser un des points pour commencer, ce que tu entends par
    Les bosons ont besoin d'un espace d'expression en 2D
    Merci !

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Est bien c'est simple...
    On part toujours du principe que ce sont les ondes qui créent l'espace, et qu'elles créent juste l'espace dont elles ont besoin pour s'exprimer (c'est a dire pour pouvoir etre represente en quelque sorte).
    Un boson serait constitué d'une PU+ 1 onde.
    Dessine un ondee sur une feuille de papier, tu vois que deux dimension suffisent à l'exprimer.
    Les fermions sont composés d'une PU + 2 ondes opposé à 180°. Chaque onde crée son petit espace 2D... On a donc 2D + 2D... Mais du fait de la symetrie des ondes, on peut representer le fermion dans un espace 2D.
    Les superfermions serait composés de 3 ondes opposé à 120°. Le superfermion a donc 2D+2D+2D. Mais on ne peut representer le fermion dans un espace 2D. Il faut donc 3D pour representer un superfermion.

    LittleBrain
    Petit mais costaud !

  4. #63
    deep_turtle

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    OK, je suis content qu'on redescende l'arbre de ta théorie, les racines ne me conviennent déjà pas...

    On part toujours du principe que ce sont les ondes qui créent l'espace, et qu'elles créent juste l'espace dont elles ont besoin pour s'exprimer
    Si je ne m'abuse, tu pars de ce principe... L'espace est considéré comme présent a priori dans toutes les théories physiques que je connais (même si sa structure dépend de ce qu'il y a dedans).

    Dessine un ondee sur une feuille de papier, tu vois que deux dimension suffisent à l'exprimer.
    Ben non... Je peux faire une onde à 1D, 2D, 3D, tout ce que tu veux, en fait ! Regarde les ondes sonores dans l'air, elles sont 3D...

  5. #64
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Très bien Deep_Turtle.
    Peut tu me dessiner une onde en 3d sur ta feuille deux D stp, la scanner et la mettre en piece jointe.
    On doit voir l'onde parfaitement evidemment.

    Pour le reste, oui, c'est un postulat de départ qui dit que sans ondes, il n'y aurait pas d'espace.

    LittleBrain
    Petit mais costaud !

  6. #65
    deep_turtle

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Je veux bien essayer de faire ça (je vais te représenter une série de plans régulièrement espacés, représentant les fronts d'onde ayant une phase différant d'une longueur d'onde), mais avant je voudrais comprendre pourquoi tu veux ça... L'existence de quelque chose n'est pas liée à ma capacité à la dessiner sur une feuille de papier !!

    Tu sembles douter de l'existences d'ondes dans un espace 3D, si c'est le cas je te conseille d'aller jeter un oeil à la multitude de bouquins de physique universitaire. Si ce n'est pas le cas je ne comprends décidément pas ce qui te pose problème (mais je continue d'essayer).

  7. #66
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Les ondes sonores sont un ensemble d'ondes simples. Chaque onde simple peut être representé en deux D. On arrete l'onde, on prend un cliché de l'onde. 2D suffisent.
    Ah oui.. Si ce n'est pas précisé c'est une erreur de ma part. Dans mon raisonnoment, on arrete temporairement le temps pour prendre un cliché.

    Oui, tu as raison.
    Ca n'est pas parce qu'on ne peut se representer quelque chose que ca n'existe pas et vice-versa... La preuve pour l'hyperion.

    LittleBrain
    Dernière modification par LittleBrain ; 18/11/2004 à 10h40.
    Petit mais costaud !

  8. Publicité
  9. #67
    invite73192618

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Citation Envoyé par LittleBrain
    Chaque onde simple peut être representé en deux D. On arrete l'onde, on prend un cliché de l'onde. 2D suffisent.
    Pourquoi pas 1D??

  10. #68
    deep_turtle

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Les ondes sonores sont un ensemble d'ondes simples. Chaque onde simple peut être representé en deux D. On arrete l'onde, on prend un cliché de l'onde. 2D suffisent.
    Et puis un cliché, c'est une projection sur une surface 2D, alors forcément ça tient en 2D, mais une photo ne contient pas toute l'information présente dans la scène qu'elle représente ! Prends une pièce remplie de meuble, mets une source sonore, et essaie de représenter en 2D l'onde qui s'est propagée après les multiples réflexions sur les meubles... Tu n'y arriveras pas, parce que c'est pas possible, une onde 3D est 3D, il n'y a pas moyen de la réduire à une onde 2D ni 1D...

  11. #69
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Et bien essaye de dessiner une onde en 1D.
    Ca n'est plus une onde !

    Evidemment dans mon raisonnement, on regarde l'onde de profil. Il faut 2D et ca suffit. Mais si on la regardait de face, 1D suffirait.
    Je pars du principe (encore un postulat) que l'epaisseur de l'onde (si ca a un sens) est négligeable.

    Pour deep_turtle.
    En fait, accepte l'idée qu'une onde 3D, c'est à dire ayant une epaisseur si j'ose dire peut etre decomposer en un paquet d'onde 2D parallèles et très proches. Sinon, c'est vrai qu'on ne pourra pas se comprendre.

    LittleBrain
    Dernière modification par LittleBrain ; 18/11/2004 à 10h54.
    Petit mais costaud !

  12. #70
    deep_turtle

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Et bien essaye de dessiner une onde en 1D.
    Ben dessine une sinusoïde, par exemple. Puisque tu veux te placer à un instant donné, l'axe des abscisses serait la coordonnée spatiale, celui des ordonnées l'amplitude de l'onde... C'est même le cas le plus simple d'onde, je suis étonné que ça te pose plus de problème qu'une onde 2D.

    Je commence à soupçonner qu'on ne parle pas de la même chose quend on emploie le mot "onde"...

  13. #71
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Je commence à soupçonner qu'on ne parle pas de la même chose quend on emploie le mot "onde"...
    Oui, c'est vrai deep_turtle.
    Dans mon raisonnement, l'onde est statique (ou parcouru par un point virtuel) autour de Pu... Lorsque qu'un boson ou un fermion se déplace, c'est en fait Pu + l'onde qui se déplace avec son propre espace dans l'espace des autres.

    Pour l'onde sonore, c'est une onde pure, la particule universelle n'a rien à voir avec...

    LittleBrain
    Petit mais costaud !

  14. #72
    deep_turtle

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    OK, alors je voudrais porter à l'attention de ceux qui suivent ce fil que les propriétés que tu exposes depuis le début de ce fil découlent d'une vision personnelle que tu as de ces phénomènes, et que dans les bouquins, les cours, les articles, vous ne trouverez pas tout ça... (sans vouloir rabaisser ta vision des choses, mais juste pour faire la part des choses).

    Quant à ta théiorie du coup, si tu emploies les mots "ondes" et "particules" dans des sens différents de la majorité des gens, il faut commencer par dire de quoi tu parles !! Alors c'est quoi exactement que tu appelles une onde ? Je vois bien un petit zigouigoui attaché aux particules sur tes dessins, mais au-delà du dessin, c'est quoi ?

  15. Publicité
  16. #73
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Et bien c'est une forme d'energie.
    L'idée, c'est que les fluctuations de PU se transforme en PU' et PU'' + une onde Opu' et une onde Opu'' opposée.
    L'onde serait le resultat de la division de PU, plus particulièrement un residu de la division de PU.
    Dans des circonstances normales, Opu' et Opu'' s'attire, fusionne, ce qui entraine la fusion de PU'+PU'' en PU et la disparition de Opu' et Opu''

    Seulement, dans le cadre du big-bang, il y aurait eu un emballement très court mais très rapide.
    PU donne PU'+onde+PU''+onde. PU' donne PU'''+onde et PU''''+onde.
    PU''' donne PU'''''+onde+PU'''''+onde, PU'''' donne PU''''''+onde+PU'''''''+onde.
    Selon le postulat, chaque onde a besoin d'espace pour s'exprimer et crée son espace pours'exprimer. Si on accorde le fait que l'onde ne crée pas d'espace instantanément, le processus d'emballement aurait pu durer assez longemps pour qu'on se retrouve avec des milliards de particules universelles avec leurs ondes en un point précis...
    Puis les ondes créent leurs espace... On se retrouve avec des milliards de briques d'espace très concentrés. Les ondes cherches a avoir un minimim d'espace propre d'expression. Il y a donc répulsion brutale de tous les espaces ce qui s'appelle l'inflation...
    Les particules PU+onde résultantes des fluctuations quantiques se seraient retrouver déconnecter spatialement à cause de l'inflation et n'aurait pu alors refusionner.
    Ca ne veut pas dire quel ne refusionneront pas vers Pu0 un jour.
    Ca veut dire, que temps qu'il y a expansion, le retour vers Pu0 semble impossible.


    Je ne cherche pas à dire que mes suppositions sont bonnes.
    Je cherche juste à savoir si à partir de 2 ou 3 postulats de base compatible avec ce que l'on voit, on peut expliquer l'infiniment petit, le big-bang, la gravité en partant d'un système simple vers un système plus complexe.
    Petit mais costaud !

  17. #74
    deep_turtle

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Je cherche juste à savoir si à partir de 2 ou 3 postulats de base compatible avec ce que l'on voit, on peut expliquer l'infiniment petit, le big-bang, la gravité en partant d'un système simple vers un système plus complexe.
    Le problème c'est que déjà tu n'expliques pas l'infiniment petit, tu racontes une histoire avec des mots, mais avant d'essayer d'appliquer ça à la gravité, il faudrait vérifier que 1/ cette petite histoire puisse être transformée en théorie et 2/ que cette théorie, une fois construite, rende compte de la somme immense de données expérimentales en physique microscopique.

    Quelques exemples de ce que font des vraies théories :

    1/ si je lance une particule sur une autre avec une certaine vitesse, on peut calculer la probabilité de chaque réaction qui peut survenir, et comparer ces probabilités aux réactions effectivement observées.

    2/ si j'essaie de mettre deux particules dans un potentiel donné, elles vont se mettre dans un état qui dépendra de leur nature (fermion ou boson), et on peut calculer la probabilité de présence des particules en chaque endroit.

    Encore une fois, c'est très bien de se faire des images personnelles et de faire jouer son imagination créatice, mais il faut aussi bien faire la part des choses quand on présente ça entre ce qui est une théorie et ce qui n'en est pas...

  18. #75
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Hum Deep_turtle, je crois qu'il n'y a pas si longtemps j'ai rappelé à Rincevent la définition exacte et officielle du mot théorie :"Ensemble d'idée sur un sujet déterminé"... Ce que je présente est bien un ensemble d'idée, non ? C'est donc une théorie... Quelle ne soient pas abouti, certes... Mais la théorie de la relativité non plus... La preuve, elle n'explique pas la gravitation...

    Je raconte une histoire avec des mots...
    Ben oui, il faut bien commencer par quelques choses...
    Newton, il a commencée à nous raconter une histoire avec une pomme avant de poser sa théorie de la gravité... Son histoire de pomme qui attire la terre et de terre qui attire la pomme, c'était de simple supposition au départ. Pareil pour Archimède dans son bain.
    Tu crois vraiment que l'ordre des choses c'est poser une equation d'adord et ensuite de discuter de l'histoire que nous donne cette équation ? Non, on regarde le monde, on fait des suppositions, et on regarde si ces suppositions explique le monde et des choses que l'on a pas encore observé mais qu'on observera plus tard.
    Si on découvre une chose en contradiction avec ce que je dis, je change ce que je dis ou pire, je jette tout et je recommence...
    No problemo.

    LittleBrain
    Petit mais costaud !

  19. #76
    charly

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    1) La relativité décrit la gravitation
    2) Si j'ai dis que tous les éléphant rose sont a l'origne de laperte de l'expension de l'univers , ca veut dire ce que ca veut dire , mais c'est une théorie , mais elle n'a rien de physique .
    Par contre , si experimentalement on démontre que la somme des elephant roses de l'uniers est rigoureusement egale a la masse manquante et que , on découvre des proprieter exotique aux elephant roses , alors ma théorie devient physique , avant elle ne l'etait pas , ce n'etait que une théorie avec des mots et sans réel porté scientifique .

  20. #77
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    1) La relativité décrit la gravitation

    Elle décrit les effets de la gravitation, elle n'explique pas la gravitation... Ni les théories quantiques d'ailleurs...

    2) Et bien le mieux serait d'essayer de voir s'il y a des elephants roses dans l'univers ou d'espérer que quelqu'un les observe...
    Maintenant, si techniquement, on n'a pas les moyens de les observer, ca ne veut pas dire que les éléphants roses n'existent pas.
    Rappelons quant physique quantique, on ne voit pas vraiment les particules... On deduit/suppose leur présence généralement sur leurs effets...
    Dans mon mondèle, la particule Pu explique parfaitement les fluctuations quantiques. Les fluctuations quantiques serait un effet de Pu... Mais je peux me tromper...
    Petit mais costaud !

  21. #78
    deep_turtle

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Je raconte une histoire avec des mots...
    Ben oui, il faut bien commencer par quelques choses...
    Newton, il a commencée à nous raconter une histoire avec une pomme avant de poser sa théorie de la gravité... Son histoire de pomme qui attire la terre et de terre qui attire la pomme, c'était de simple supposition au départ. Pareil pour Archimède dans son bain.
    Tu crois vraiment que l'ordre des choses c'est poser une equation d'adord et ensuite de discuter de l'histoire que nous donne cette équation ?
    OK, je te suis sur ce point-là, je suis allé un peu trop fort dans mon message précédent.

    Si on découvre une chose en contradiction avec ce que je dis, je change ce que je dis ou pire, je jette tout et je recommence...
    Très bien. perso, je trouve l'ensemble trop imprécis pour que ça puisse entrer en contradiction avec quoi que ce soit, mais c'est sans doute lié au fait que je ne comprends pas. Je ne comprends pas (oui OK, on va finir le savoir...) en quoi ta "théorie" explique des choses.

    Dans mon mondèle, la particule Pu explique parfaitement les fluctuations quantiques. Les fluctuations quantiques serait un effet de Pu...
    En quoi ça "explique" les fluctuations quantiques ? Et pour commencer, qu'y a-t-il de quantique, d'ailleurs, dans ta théorie ?

  22. Publicité
  23. #79
    Rincevent

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Citation Envoyé par LittleBrain
    je crois qu'il n'y a pas si longtemps j'ai rappelé à Rincevent la définition exacte et officielle du mot théorie :"Ensemble d'idée sur un sujet déterminé"...
    justement, je n'avais pas répondu à ce truc précis le fil ayant beaucoup coulé avant que je ne lise ta réponse... mais je voulais te dire que les mots ont parfois plusieurs sens. Et que l'expression "théorie physique" fait inévitablement appel à la deuxième définition du mot.

    si tu vas regarder dans ce dictionnaire à la définition du mot "théorie", la première définition (I.A) correspond à celle que tu donnes... mais la définition II.A est :

    Citation Envoyé par atilf
    II. A. Dans le domaine sc. Construction intellectuelle, hypothétique et synthétique, organisée en système et vérifiée par un protocole expérimental; ensemble de lois formant un système cohérent et servant de base à une science, ou rendant compte de certains faits. Théories mathématiques, physiques; théorie de la chaleur, de l'électricité, des ensembles, des nombres, des quanta, de la relativité; théorie de l'évolution; théorie atomique, quantique; principes, lois d'une théorie.
    où le "sc" initial signifie "scientifique"...

    Ce que je présente est bien un ensemble d'idée, non ? C'est donc une théorie...
    mais pas physique...

    Quelle ne soient pas abouti, certes... Mais la théorie de la relativité non plus... La preuve, elle n'explique pas la gravitation...
    mais la RG vérifie la définition du mot "théorie" appliquée au domaine scientifique...

    Newton, il a commencée à nous raconter une histoire avec une pomme avant de poser sa théorie de la gravité... Son histoire de pomme qui attire la terre et de terre qui attire la pomme, c'était de simple supposition au départ. Pareil pour Archimède dans son bain.
    mais ils ont réellement pondu des théories scientifiques lorsqu'ils ont donné les descriptions quantitatives des modèles dont ils avaient eu l'intuition... leurs premières réflexions n'ont jamais eu le droit au titre de "théorie"...

    Tu crois vraiment que l'ordre des choses c'est poser une equation d'adord et ensuite de discuter de l'histoire que nous donne cette équation ? Non, on regarde le monde, on fait des suppositions, et on regarde si ces suppositions explique le monde et des choses que l'on a pas encore observé mais qu'on observera plus tard.
    mais pour avoir une théorie physique, il faut la formuler dans le langage de la physique... qui est celui des maths.

    Dans mon mondèle, la particule Pu explique parfaitement les fluctuations quantiques. Les fluctuations quantiques serait un effet de Pu... Mais je peux me tromper...
    "parfaitement" me paraît un peu abusé étant donné que tu ne présentes pas le moindre calcul et que tu n'as aucune prédiction théorique quantitative à comparer avec des grandeurs expérimentales...

    la théorie des cornichons de deep-turtle me paraît bien plus aboutie que la tienne...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  24. #80
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    la théorie des cornichons de deep-turtle me paraît bien plus aboutie que la tienne...
    Je ne connais pas la théorie des cornichons de Deep_turtle mais j'ai hate de la connaitre.

    Pour la définition du mot théorie, permet moi simplement de me rapporter à ce que dit mon petit Larrousse illustré... Après tout, c'est normalement dans les dictionnaires qu'on trouve la définition des mots... Maintenant, s'il y a plusieurs définitions alors ni toi ni moi n'avons tord ou raison...

    Bien, pour la formalisation, ben il s'agit d'un concept d'abord... Et de surcroit, on ne peut quantifier une particule universelle dans notre espace puisque la particule Pu ne s'exprime pas dans l'espace, seul ses fluctuations s'expriment....
    Pour antant, une particule universelle n'aurait pas une energie infini mais une energie très grande...
    En fait Pu0 (la particule universelle a l'origine du big-bang) aurait une energie tel que :
    Epu0=somme de toutes les energies des Pu existantes + sommes de toutes les energies des ondes existantes.
    Que stipule ma théorie :
    - Que les bosons doivent être represente par une onde et une particule universelle.
    - Que les fermions doivent être representé par deux ondes opposés et une particule universeille
    - Qu'il existerait des superfermions (rare mais détectable) qui devraitêtre décrit pas trois ondes et une particule universelle.
    - Qu'une particule universelle est très energétique donc instable donc susceptible de fluctuations.
    - Qu'il faut un quanta de temps entre le moment où une onde est crée suite à une fluctuation d'une particule universelle et le moment où cette onde crée son espace... Pendant ce quanta de temps, Pu' et Pu'' avec leurs onde Opu' et Opu'' sont libres se s'aliéner parce que Opu' et Opu'' sont opposés et que ces ondes n'ont pas encore créé d'espace pour se séparer.


    Voilà voilà...
    Merci pour vos contradictions au fait... C'est ca qui me force à refléchir.
    Petit mais costaud !

  25. #81
    Hermes

    Wink Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Bonjour,

    Cette discussion est fort animée. Je souhaite juste relever quelques éléments :
    - on a le droit à de l'intuition (les sages soufis disaient bien qu'en cassant les atomes on déchainerait des catastrophes) sans être forcément apte à la mettre en équation. L'intution voit bien plus loin que toute connaissance ou théorie. Le plus délicat quelquefois c'est de vouloir la raccrocher trop vite à du connu en essayant de combler trop rapidement le "gap". Cela peut tuer l'intuition même.
    - attention à l'anthropocentrisme : le besoin de contenir l'objet de réflexion peut amener à redéfinir un espace qui contienne l'espace. A méditer...
    - attention au besoin de clé de voute : rarement les découvertes englobent tout, et vu notre dimension (2m au plus) dans l'univers, on peu modestement estimer que la part d'inexplicable s'agrandira au fur et à mesure que l'explicable augmentera. Sur le plan prement psychologique il peut être intéressant de voir ce que cette démarche tente de combler...
    - il faut laisser le temps de murir une réflexion jusqu'à ce que la conceptualisation coïncide avec des phénomènes observables (et alors peut se concrétiser par une théorie physique, psychologique ou autre).

    En guise de conclusion... Une démarche de recherche sur soi-même peut aider (spirituelle ou autre). L'intuition qui sous-tend cette discussion semble avoir peu de chance dans l'état de recevoir une reconnaissance comme comme "théorie physique" mais a surement une grande valeur "en tant que telle" car elle témoigne de quelque chose... à creuser sans doute!

  26. #82
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Merci Hermes pour tout ces propos de bon sens.

    LittleBrain
    Petit mais costaud !

  27. #83
    Thioclou

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Citation Envoyé par LittleBrain
    Hum Deep_turtle, je crois qu'il n'y a pas si longtemps j'ai rappelé à Rincevent la définition exacte et officielle du mot théorie :"Ensemble d'idée sur un sujet déterminé"... Ce que je présente est bien un ensemble d'idée, non ? C'est donc une théorie... Quelle ne soient pas abouti, certes... Mais la théorie de la relativité non plus... La preuve, elle n'explique pas la gravitation...

    Je raconte une histoire avec des mots...
    Ben oui, il faut bien commencer par quelques choses...
    Newton, il a commencée à nous raconter une histoire avec une pomme avant de poser sa théorie de la gravité... Son histoire de pomme qui attire la terre et de terre qui attire la pomme, c'était de simple supposition au départ. Pareil pour Archimède dans son bain.
    Tu crois vraiment que l'ordre des choses c'est poser une equation d'adord et ensuite de discuter de l'histoire que nous donne cette équation ? Non, on regarde le monde, on fait des suppositions, et on regarde si ces suppositions explique le monde et des choses que l'on a pas encore observé mais qu'on observera plus tard.
    Si on découvre une chose en contradiction avec ce que je dis, je change ce que je dis ou pire, je jette tout et je recommence...
    No problemo.

    LittleBrain
    Bravo, enfin une réponse de physicien.

  28. #84
    Thioclou

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par DonPanic
    Slu

    Vi, mais pourquoi ces TN supermassifs seraient nus ? Pourquoi leur champ de gravitation ne retiendrait-il pas des astres visibles ou de la matière ? Et en ce cas, pourquoi l'intéraction avec la matière ne pourrait révéler leur existence ?
    C'est exact, ces TN supermassifs doivent retenir des astres par leur champ de gravitation mais
    1/ ces TN, créés par condensation de matière depuis des centaines ou milliers de milliards d'années sont en général situés au dehors des structures galactiques issues de "notre" bigbang.
    La probabilité d'avoir des corps stellaires issus de "notre" bigbang en gravitation autour de ces TN est donc très faible (mais non nulle).
    2/ il est probable que des corps stellaires créés lors des bigbangs antérieurs gravitent autour de ces TN supermassiques.
    Cependant ces vieux corps stellaires ont vraisemblablement épuisé tout leur combustible nucléaire et ne rayonnent plus dans le domaine visible depuis longtemps.
    De plus, la densité de matière autour de ces TN est une fonction inverse de l'age de ces TN en raison de l'expansion de la matière issue de ces anciens bigbangs.
    Ces deux raisons expliquent qu'il est peut probable de détecter ces TN en observant des corps stellaires satellites rayonnant dans le domaine visible.
    Par contre, ces TN doivent vraisemblablement être entourés de nombreuses radio-sources stellaires.

  29. Publicité
  30. #85
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    La théorie ou plutot les concepts que j'ai posés laissent entrevoir des choses importantes et sont très probabilistes :
    - Les fluactuations quantiques existent parce qu'il est possible qu'elles existent.
    - Le big-bang a eu lieu parce qu'il etait possible qu'il est eu lieu.
    - On ne peut prévoir les big-bang... Il se peut que demain dans notre secteur spatial une particule Pu connaisse le même emballement que la particule Pu0 à l'origine de notre univers.
    - A priori, un tel big bang entrainerai une nouvelle période d'inflation et une acceleration de l'expansion de notre univers actuel... Peut etre que c'est ce qui c'est passé il y a 6 ou 7 milliards d'années.

    Bref, il se pourrait que des univers naissent au sein d'un grand Univers...

    LittleBrain
    Petit mais costaud !

  31. #86
    Sharp

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Salut,
    Je me permets de participer à cette discussion qui ressemble un peu à un dialogue de sourds...
    D'abord, chacun a le droit d'avoir des idées sur la formation de l'Univers, mais très rares sont ceux qui peuvent prôner avoir édifié une théorie valable (nous ne nous appellons pas tous Einstein). Et arrêtons de jouer sur les mots.
    A propos de ta "théorie", LittleBrain, il faudrait quand même que tu sois plus explicite. Je suis loin d'être le Dieu de la physique (je n'ai qu'un niveau de TS, voire un peu plus car cette science m'intéresse beaucoup), mais j'ai du mal à comprendre ce que tu veux dire, alors que je commence à être habitué à lire des choses compliquées sur ce forum...

    Que stipule ma théorie :
    - Que les bosons doivent être represente par une onde et une particule universelle.
    - Que les fermions doivent être representé par deux ondes opposés et une particule universeille
    - Qu'il existerait des superfermions (rare mais détectable) qui devraitêtre décrit pas trois ondes et une particule universelle.
    - Qu'une particule universelle est très energétique donc instable donc susceptible de fluctuations.
    - Qu'il faut un quanta de temps entre le moment où une onde est crée suite à une fluctuation d'une particule universelle et le moment où cette onde crée son espace... Pendant ce quanta de temps, Pu' et Pu'' avec leurs onde Opu' et Opu'' sont libres se s'aliéner parce que Opu' et Opu'' sont opposés et que ces ondes n'ont pas encore créé d'espace pour se séparer.
    Ca me semble beaucoup de suppositions. Il est vrai qu'une théorie se doit d'avoir des postulats, mais se doit aussi d'être vérifiée. Par ailleurs, pourrais-tu expliquer ce que tu entends par particule universelle?
    Je n'ai pas non plus compris ce que tu expliquais sur les ondes (vers la page 3 je crois) à propos des dimensions d'une onde...

    Voilà, tout ceci est évidemment dit sans aucune méchanceté, j'aimerais juste mieux comprendre tes idées.
    a+

  32. #87
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Bonjour,

    Non ca n'est pas un dialogue de sourd...
    Au contraire...

    Pour comprendre, il faut d'abord regarder les images jointes dans le post 58
    http://forums.futura-sciences.com/sh...6&postcount=58

    Bon c'est quoi la particule universelle ?
    C'est une excellente question...
    Je te remercie vivement de l'avoir posé...

    ....

    D'abord c'est un concept.
    Les fluctuations quantiques ont une cause.
    Le big-bang a eu une cause.
    L'inflation a une cause.
    J'ai recherché une cause commune possible et ses effets qui pourrait expliquer fluctuations, big-bang, inflation... Mais peut etre que la particule universelle n'existe pas où que c'est autre chose... Ca n'a d'ailleurs pas beaucoup d'importance pour l'instant...
    Qu'est ce que la particule universelle. C'est une particule qui aurait une energie très très grande mais qui ne s'exprimerait pas dans notre espace. Nous ne pouvons voir que ses fluctuations qui sont les fluctuations quantiques du vide.
    Pourquoi elle ne s'exprime pas dans l'espace ? Et bien la théorie dis que seul les ondes s'exprime dans l'espace et c'est les ondes qui crée l'espace dont elle a besoin... D'ou vient l'espace que crée l'onde... Et bien sans doute que cet espace est extirpé de la particule universelle.
    A quoi ressemble une particule universelle ?
    Et bien je ne sais... Tout ce que je peux dire c'est qu'elle serait refermé sur elle-meme avec son energie et son espace et qu'elle contient beaucoup d'energie et qu'elle est instable... Peut etre que la théorie qui pourrait expliquer la particule universelle serait la théorie des cordes (enfin certaines théories des cordes)...


    LittleBrain
    Petit mais costaud !

  33. #88
    Thioclou

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Bonjour,
    Citation Envoyé par LittleBrain
    Bonjour,
    .................
    D'abord c'est un concept.
    Les fluctuations quantiques ont une cause.
    Le big-bang a eu une cause.
    L'inflation a une cause.
    J'ai recherché une cause commune possible et ses effets qui pourrait expliquer fluctuations, big-bang, inflation... Mais peut etre que la particule universelle n'existe pas où que c'est autre chose... Ca n'a d'ailleurs pas beaucoup d'importance pour l'instant...
    ...........

    LittleBrain
    Si tu penses que le big-bang à eu une cause, cela veut dire qu'il existait quelque chose avant le big-bang qui en a été la cause, donc que l'univers, c'est à dire "tout ce qui existe" existait avant le bigbang.
    On m'a appris, quand j'étais étudiant, que pour qu'un phénomène physique se réalise, il faut et il suffit que ses conditions initiales soient vérifiées - je ne pense pas que ce principe de la Physique ait été modifié depuis.
    Donc si l'univers existait avant le big-bang, il a dû être le siège de big-bangs antérieurs et sera le siège d'autres big-bangs.
    D'accord ou pas?

  34. #89
    DonPanic

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Slu
    Citation Envoyé par Thioclou
    Si tu penses que le big-bang à eu une cause, cela veut dire qu'il existait quelque chose avant le big-bang qui en a été la cause, donc que l'univers, c'est à dire "tout ce qui existe" existait avant le bigbang.
    On m'a appris, quand j'étais étudiant, que pour qu'un phénomène physique se réalise, il faut et il suffit que ses conditions initiales soient vérifiées - je ne pense pas que ce principe de la Physique ait été modifié depuis.
    Donc si l'univers existait avant le big-bang, il a dû être le siège de big-bangs antérieurs et sera le siège d'autres big-bangs.
    D'accord ou pas?
    Pas nécessairement, il peut y avoir des conditions tellement restrictives que seul un Big Bang ait pu avoir lieu,
    par exemple que le Tout reste unique.

  35. #90
    LittleBrain

    Re : Constance de la vitesse de la lumière dans le temps...

    Bonjour,

    Oui, DonPanic a raison, il peut y avoir des conditions tellement restrictive que le big-bang n'a eu lieu qu'une fois...

    Oui dans mon hypothèse, chaque univers peut accoucher de ses bébés-univers car chaque Pu est susceptible d'engender un big-bang.

    Mais il faut être attentif sur un point.
    Les Pu qui composent notre univers sont fircément moins énergétiques que Pu0, particule à l'origine de notre univers.
    Donc notre univers peut accoucher d'univers mais ces univers resterait en son sein. La seul conséquence pour nous serait l'augmentation du temps d'expansion à cause de l'inflation du bébé-univers.
    L'autre objection c'est que à force de création de particule universelle, les particules universelle peuvent se retrouver avec un faiblesse d'energie tel qu'elle devienne plus ou moins stable.
    Enfin, dans le cadre d'une Pux de faible energie, qui serait victime du phénomène d'emballement générant les big-bang, il se peut que finalement il n'y ai pas assez d'onde généré donc une inflation pas assez forte pour empecher la recomposition de Pux... Dans ce cas, cet univers serait mort-né.

    LittleBrain
    Dernière modification par LittleBrain ; 19/11/2004 à 11h26.
    Petit mais costaud !

Page 3 sur 8 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Constance de la vitesse de la lumière
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 55
    Dernier message: 11/11/2007, 13h49
  2. Vitesse de la lumière et temps qui passe
    Par Mr_Gluon dans le forum Physique
    Réponses: 63
    Dernier message: 03/11/2007, 12h03
  3. variation ou constance de la "vitesse" du temps
    Par Seirios dans le forum Les énigmes du temps
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/10/2006, 10h13
  4. Constance de la vitesse lumière
    Par Plasma dans le forum Archives
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/03/2006, 16h36
  5. Vitesse de la lumière et temps
    Par Bibikirt dans le forum Archives
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/08/2004, 02h10