Répondre à la discussion
Page 5 sur 7 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 182

Problème puits artésien



  1. #121
    123Steven

    Re : Problème puits artésien


    ------

    Bonsoir,

    Avec tous mes messages, je ne sais plus si je vous ai partagé que spécialiste1 m'a confirmé que mon câble de puit était bien du RVK 4G2,5. Pas une surprise mais malheureusement pas une super nouvelle, sauf que cela corrobore la théorie des câbles trop fins comme LA source principale (ou unique) de mes ennuis.

    J'ai été revoir sa facture de 8/2019. Et ai notamment constaté que les 10m supplémentaires de fil de sonde (pour redescendre la pompe) était en ...0,75mm2. Si mes 187m sont en 0,75mm2, j'imagine que le signal (même si juste ON/OFF) en AC24V ne doit pas être très fiable (mais je me trompe peut-être).

    Cordialement,

    -----

  2. Publicité
  3. #122
    123Steven

    Re : Problème puit artésien

    Bonsoir,

    Voici la photo de l'installation de ma pompe de 2017 remplacée en 2019 mais qui s'est malheureusement avérée totalement HS et n'a donc pas pu servir de mise en charge de mon câblage existant.

    Cordialement,
    Images attachées Images attachées  

  4. #123
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puit artésien

    Bonsoir

    a) Ce que t'a raconté ton spevialiste3 est cohérent ... on verra , d'où l'intérêt de se polariser sur l'alim électrique ... ensuite, il reste l'hydraulique ..
    d'où les essais/relevé en cours ...
    Le courant de 6 A relevé par ton specialiste1 est trés intrigant .....je ne l'explique pas ... Si c'est du à une sous-alimentation notoire (passagère ou permanente) , cela explique tout

    b) ton histoire de câble 0,75 mm2 ... c'est un poisson d'avril j'espère .... mais tu vérifiera quand même lorsque tu récupèrera ton matériel

    c) La hauteur de l'eau dans le forage est fondamentale pour le point de fonctionnement de ta pompe.
    Il faut pouvoir la mesurer de façon assez aisée sans rien démonter/déposer .....
    Et pouvoir faire rapidement une mesure ( par avant et aprés un pompage ..) ... o aurait une bonne notion de ce qui se passe
    à méditer ....
    Comment sont positionnés les cables électriques lors de la descente ??? Libre, ou immobilisés avec des tyrap contre le tube ?
    Dans ce cas, j'aurais une idée/solution :
    il faudrait percer un trou de 20 mm dans le chapeau de ta coiffe ( comme pour mettre un presse-étoupe)
    Serait-ce envisageable ? Et tu le bouches provisoirement avec un bouchon plastique
    Aprés, je te trouverais ce qu'il faut pour faire une mesure ....

    PS : oui, si la protection thermique déclenche, il faut la réenclancher manuellement.

    Cordialement

  5. #124
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puit artésien

    RE
    J'ai fait une confusion fils de sonde et câble moteur pour les sections ... Mea culpa ... J'ai besoin de dormir ...
    Cordialement

  6. #125
    123Steven

    Re : Problème puit artésien

    Bonsoir,

    Le courant de 6 A relevé par ton specialiste1 est trés intrigant .....je ne l'explique pas ... Si c'est du à une sous-alimentation notoire (passagère ou permanente) , cela explique tout
    Plus on va, plus je suis convaincu que la tension fournie est très variable et passe de temps en temps sous les 400. En combinaison avec une perte de 6,5% due aux câbles de 2,5mm2. Je ferais bien le pari que le moteur tourne par exemple 1/3 ou 1/2 de son temps sous les 380V et vieillit prématurément. Super motivation pour surdimensionner les câbles , voire mettre un boîtier digital voire mettre une protection contre le sous-voltage.

    Les 0,75mm2 auraient été cata pour le tri mais pour les sondes, si c'est 0,75 sur 187m puis genre 80m en 2,5 ou mix 1,5/2,5, à mon avis c'est néanmoins l'assurance d'avoir des ennuis sur un circuit AC24V.

    Comment sont positionnés les cables électriques lors de la descente ??? Libre, ou immobilisés avec des tyrap contre le tube ?
    Ils sont immobilisés tous les 3 ou 6m avec des morceaux de caoutchouc (genre matière de chambre à air).

    Dans ce cas, j'aurais une idée/solution :
    il faudrait percer un trou de 20 mm dans le chapeau de ta coiffe ( comme pour mettre un presse-étoupe)
    Serait-ce envisageable ? Et tu le bouches provisoirement avec un bouchon plastique
    Aprés, je te trouverais ce qu'il faut pour faire une mesure ....
    Le spécialiste3 place un "flex" de 1 pouce. A mon avis pour éviter qu'une ligne droite soit interrompue par la flexibilité relative des tubes d'hidronil. L'avantage de ton système serait que je puisse faire les mesures moi-même au lieu de devoir faire venir spécialiste3 par ex, si je le contractais. Je suis preneur de l'idée.

    si la protection thermique déclenche, il faut la réenclancher manuellement.
    OK, merci. Cela veut donc dire que j'ai été au courant de tous les "sautages termo" (rares).

    Cordialement,
    Dernière modification par 123Steven ; 18/11/2020 à 01h50.

  7. #126
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour

    Au cas où tu implantes le nouveau câble de 10 mm2 (et éventuellement 2,5 mm2 )
    je te conseilles d'essayer de respecter les codes de couleur, et assurer leur continuité (de couleur)
    Cela évitera toutes les inversions existantes dans les raboutages ou câblages.

    Pour ce, je te mets un pensum l en PJ
    Cordialement
    Nom : RACCORDEMENTS  NOUVEAUX  CABLE 10mm21.jpg
Affichages : 87
Taille : 79,4 Ko

  8. Publicité
  9. #127
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    Merci 1000x à nouveau !!!

    Ok, je ferai cela.

    N’y aurait-il pas une belle alternative de connexion en tête de puit sans isoler avec thermo rétractables ? Ce serait plus flex notamment si ça marche avec le 2,5. Ça permettrait de suivre les choses en entrée de puit. Comme une boîte de dérivation étanche par ex ? A noter que la tête de puit n’est pas sous toit.

    Je vous reviens avec quelques détails concernant la réinstallation de la pompe, en cours.

    Cordialement,

  10. #128
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    La descente de l’ensemble moteur-pompe est en cours.

    Éléments :
    - le technicien sur chantier ne peux pas expliquer ce qui ferait que la pompe remarche dans le puit étant donné que rien n’a été trouvé comme problème sur l’ensemble câble vertical - pompe ni sur l’installation électrique. Timidement il dit que le nouveau disjoncteur serait le seul changement... Il a voulu le changer en faisant le bipass pour le moteur du treuil (voir ci-dessous) lui ai dit non, on teste d’abord avec l’ancien.
    - Aussi que les 5,7 ou 5,9A mesurés avant la démonte ne sont pas un souci. Il n’était plus sûr des mesures en atelier. Jusque au moins 6A pas de souci selon lui. Ce qui est contraire aux opinions de presque tous les spécialistes rencontrés sur le forum et dans la région.
    - Test sous pression : il dit qu’ils ferment une vanne et surveillent la conso. Pas entendu de bars (cfr les «*4kg*» de son patron). Mmmm
    - Le patron : il ne peut m’expliquer mieux que son technicien pourquoi il pense à 95% que ça va marcher. Il parle timidement du clapet anti retour mais dit en même temps que 1 phase a 17A ne correspond pas à un moteur qui tournerait à l’envers à cause de la descente de la colonne d’eau dans le tuyau.
    - Ils ont pour sortir la pompe et pour la rentrer aujourd’hui connecté leur gros moteur alimentant la pompe hydraulique du treuil de leur camion directement sur le 4G2,5 en tête de puit. Ils bipassent le thermique dans le coffret. Ça a marché et ça marche. J’ai discrètement testé les courants : env 7A.

    Bref : très peu de logique, trop de paris a l’aveugle a mon sens.

    Plus de news tout à l’heure...

    Cordialement,

  11. #129
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour

    Une boite plastique pseudo étanche à coté de la tête de forage..... j'y avais pensé, mais c'est complexe, car à part de la remplir de gel, (donc pratiquement indémontable), une boite à l'extérieur, se remplira toujours d'eau ... elle respire avec les variations de température, et l'eau reste à l'intérieur, à part d'y faire un trou ...
    La solution actuelle est assez logique. Maisse cependant un peu de moi au cable zau cas où il faille reprendre son extrémité.

    Le contacteur/THERMIQUE, je n'y crois pas beaucoup aprés les tes essais .
    Tu fais bien de le laisser .
    Maintenant, si ça ne marche pas, s'ils le souhaitent =ils peuvent en essayer un neuf .... mais si le pb n'est pas solutionné, ils le reprennent et tu ne le paie pas ....

    OK pour tes infos et interrogations ...
    Lorsqu'ils mesureront les courants, essaie ta pince pour confirmer que les résultats sont homogènes .

    Cordialement
    PS je vais m'absenter pour 2 à 3H , et ce sans 1/2 heure

  12. #130
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    Connexions en tête de puit : je leur ai demandé de ne pas encore chauffer le thermorétractable. Une fois que les choses seront stabilisées, on mettra du thermorétractable.

    Boîtier : je suis assez d'accord : j'essayerais cela : test d'un autre boîtier avant vente d'un boîtier dans le doute.
    J'ai d'ailleurs descendu la sensibilité au min (6A) alors que je l'avais découverte (je ne savais pas que l'on pouvait la régler) à 7,7A environ. Ils n'ont pas vu et ne l'ont pas montée.

    Je vous reviens avec le compte rendu de la réinstallation à ce soir. Du bon et du mystère.

    Cordialement,

  13. #131
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir,

    L’ensemble de l’équipement a été réinstallé cette après-midi.

    - Selon eux la pompe est en bon état et n’était pas très sale (il y avait eu un nettoyage en profondeur (que j’ai vu faire) en 8 /2019)
    - Remise sous tension, le relai thermique saute après quelques secondes. Donc pile la même panne que juste avant la sortie il y a 3 semaines. Je leur prête ma nouvelle pince de bricolo du dimanche à 20 eur pour qu’ils puissent lire deux phases en parallèle dans le boîtier. Selon eux, les 3 phases montent à 15A (lors de la sortie de pompe ils avaient dit qu’une montait à 17A et une autre descendait fortement (la troisième on ne sait pas))
    - Inversion de deux phases à la sortie du relai. Le thermique ne saute pas, les courants sont de l’ordre de 5,2A et un débit estimé à l’œil par le technicien de l’ordre de 2m3/h. Eau assez sale.
    - Inversion à nouveau vers le branchement initial (qui faisait sauter le thermique) : courants de 4 à 4,2A, un filet d’eau sort. Mauvais sens de rotation sans doute.
    - Inversion à nouveau : l’eau sort à un débit raisonnable, courant de l’ordre de 4,8/5,0A
    - J’ai posé des questions sur les tensions. Ils me mentionnent 368V. Je sursaute et demande une mesure pompe tournante (dans la bonne direction) : env 392V bien équilibré.

    Ils sont perplexes. Ils ne peuvent expliquer que dans le premier ordre de phases çà sautait et quand on est revenus à ce premier ordre de phases, plus.

    J’émets prudemment les hypothèses suivantes que je soumets à votre sens critique et expérience :
    - Malgré que la pompe ait été nettoyée (elle n’était pas très sale selon eux), se pourrait il qu’une petite pierre bloquait la pompe dans son mauvais sens de rotation et qu’en la faisant tourner à l’endroit la pierre se soit évacuée ?
    - Même hypothèse avec un boulon, écrou ou une vis qu’ils ont laissé tomber dans la pompe en changeant le clapet antiretour ? Ou un morceau de strap en caoutchouc tombé et aspiré par la pompe
    - Sinon, que le moteur, usé soit parfois plus sensible dans un sens de rotation
    Question : est-ce que dans le mauvais sens de rotation la pompe continue à pomper mais moins (ce que j’ai compris de nos échanges) ou elle aspire (auquel cas un nouveau clapet anti-retour bien étanche créerait une surcharge de demande au moteur) ?

    Ils reviennent demain matin pour continuer les investigations.

    Sur les sondes :
    - Lorsque je le vois en train de relier les fils de sonde en tête de puit, je remarque qu’il en relie 3 (dont un vert/jaune).
    - Je lui signale que selon moi il n’y a pas de terre de sonde qui part depuis le boîtier. Qu’il faut donc valider cette terre. Pensant toujours que c’est une vraie terre, j’émets l’hypothèse que la terre des sondes est repiquée sur la terre du moteur dans la boîte de dérivation inconnue/invisible (à l’emplacement du puit1).
    - Je comprends de sa part que ce fil vert/jaune n’a rien d’une terre mais est juste une des deux sondes basses (sur 3). Et que deux couleurs et un vert/jaune est juste parce que c’est un câble plus facile à trouver…. Ah.
    - Aussi que les deux sondes basses peuvent être pontées quand on n’a que deux fils au lieu de 3.
    - Creusant, il m’explique que le standard est bleu en haut, marron et 3e couleur en bas. Je lui signale que le bleu dans le boîtier est sur la borne min pas max. Il me dit maintenant se souvenir (de 8/2019) que nos sondes sont connectées avec bleu et marron inversés (plus possible de vérifier car elles sont à 185m). Ah. Ouf. Heureusement que l’on en parle de ces couleurs de fils de sonde…
    - Je vais essayer de les pousser demain à tester ces connexions de sondes autant que c’est encore possible.
    - Autre élément troublant : pompe sortie, les 3 fils de sonde en tête de puit n’étaient pas connectés entre eux. Or circuit fermé est selon lui le code qu’il y a de l’eau et ouvert qu’il n’y en a pas. Comment ai-je alors pu faire tourner le moteur de test emprunté pendant 4h ce matin alors que le circuit était ouvert… ? Mystère à éclaircir…

    Voilà. De bonnes nouvelles mais aussi des mystères.

    Cordialement,

  14. #132
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir

    Attendons la suite demain ...

    PS tu devrais faire un petit pensum unique, par dates calendaires depuis les 1eres installations,
    pour regrouper l'histoire de ce/ces forages ... car tes infos sont trés éparpillées, ...
    Il faut qu'on puisse identifier clairement ce dont tu est certain, et ce qui est des infos douteuses ...
    Le nettoyage , remplacement clapet, essais en atelier en font partie.

    Les essais , et incident, même bizare faits ce jour en font parte aussi .
    Car au vu de tes pb, il faut tenir un "journal de bord" type cahier d'écolier (photocopiable) pour y consigner tous les incidents et mesure que tu fera en utilisation( débit eau, courants , ..)

    Cordialement

  15. Publicité
  16. #133
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir,

    En effet. J’ai commencé cela il y a 10 jours en reconstituant les e-mails du proprio précédent et en lui demandant de valider. Je vais enrichir avec mes infos 2019 et 2020. Le 3 ou 4 moteurs en 4 ans fait bondir tous les spécialistes sauf special1.

    A force de recherches, d’observations et de questions (notamment a la sortie ou entrée de pompe) j’accumule une masse d’infos en 3 semaines. Je vais les consigner dans un fichier.

    Cordialement,

  17. #134
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir
    OK pour une synthèse
    En fichier , profiter de différencier ce qui est "sûr", de ce qui est supposé/racconté.déduit ... ( gras, italique, ...)

    J'espère que ces pb répétés, (non identifiés chez tes voisins) ne sont pas dus à un pb (au sens large) de forage lui-même ...
    Et là, je suis totalement incompétent ..

    Cordialement

  18. #135
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    Merci.

    J'espère aussi que ce n'est pas le puit.

    J'essaye de terminer le fichier que je traduis de l'anglais et j'enrichis depuis ce matin, avant que mes amis spéciaux1 n'arrivent. Ce ne sera pas encore parfait/complet mais devrait être une bonne base.

    Cordialement,

  19. #136
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir,

    La pompe est installée à nouveau et elle donne un bon débit !

    Je la surveille maintenant (avec tout ce que vous m'avez appris) comme le lait sur le feu.

    Je vous envoie un compte rendu plus détaillé dès que je peux.

    Cordialement,

  20. #137
    sergep

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir,

    pour un bon fonctionnement, il faut absolument connaitre deux paramètres.

    Le premier, c'est le courant consommé.

    Pour le deuxième, soit le débit, soit la pression sortie pompe. Celui-ci étant impossible à déterminer puisque variable avec la hauteur du niveau d'eau, il faudrait connaitre le débit.

    As tu accès au tuyau d'arrivée dans le réservoir, si oui, tu pourrais mesurer le débit avec un seau, chronométrer le temps pour remplir 10litres(30sec correspondrait à 1.2m3/h).

    Avec ces deux valeurs, on aura confirmation du bon fonctionnement.

  21. #138
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir,

    Merci.

    Voici les mesures de cette après-midi :
    Heures PT (FR-1)
    11:25 citerne 57cm
    fonctionnement en 30' ON 30' OFF
    10l en 18 sec
    10l en 19 sec
    => 1945L/h

    11:55 59cm
    fonctionnement mis en continu
    boîtier commande :
    5,0 4,9 4,9A
    404 404 396V

    13:04 67cm => 8x300 = 2400/69’= 2086/h ==> 175m H dynamique théorique
    4,9 4,7 4,7 vs 4,4 S/courbe
    404 403 403

    13:55 73,5 cm ==> 2294L/h ==> théo : 170m et 4,7A
    Eau nettement plus propre
    10L/18sec 2000L/h ==> théo : 175m et 4,4A
    4,75 4,77 4,67
    402 401 402

    Selon App sonde dans citerne :
    13-14h 2300 L
    14-15h 2000 L
    15-16h 2000L

    16:11 91cm 2300L/h depuis 13:55
    4,8 4,6 4,65
    397 398 396
    arrêt pompe car à 396V en sortie de boîtier on est théoriquement à 370V au moteur.

    Merci d’avance.

    Cordialement,

  22. Publicité
  23. #139
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir

    Ouf, enfin de l'eau qui coule .... avec un débit satisfaisant et un courant d'alimentation triphasé cohérent....

    Mais , on en reste sur notre faim ....
    - Pourquoi cette panne avec un courant de 17 A qui fait déclencher le relais thermique, et des courants de 6 A (info) qui t'ont conduit à extraire la pompe ...
    - Pourquoi un fonctionnement jugé satisfaisant en atelier ?
    - Pourquoi des phénomènes de courant de courant élevés (semblables ? ).... lors de la remise en service,
    et ces manipulations d'alimentation qui y ont mis fin ? ....
    Que cachent ces incidents ? (Pb électriques d'alimentation, ou pb mécaniques au niveau de la pompe ???

    Peut-on imaginer que la pompe ait ingurgité quelque chose ... {et si c'était un morceau du clapet lors d'un arrêt ??? } , ce qui expliquerait que des inversions de sens de rotation aient pu la débloquer , tant en atelier, que lors de la remise en service ... Il faudrait enquêter sur la constitution de celui-ci, et l'état dans lequel il a été trouvé avant réparation)

    - Il est important que les 3 courants soient homogènes et cohérents. (la caractéristique courant est trés "plate" , et ne permets pas de définir un point hydraulique.
    - Une mesure de débit s'impose pour vérifier le comportement hydraulique approximatif (de par la large tolérance de la courbe typique).

    Nota : Il serait intéressant d'enquêter chez le Spécialiste1 sur la composition/constitution du clapet, et de l'état du claper échangé en atelier .

    Cordialement

  24. #140
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonsoir,

    Merci pour ton retour.

    J'ose précautionneusement conclure ceci (même si ce n'est évidemment pas du 100%) :
    - les courants mesurés lors de l'intervention de spécial1 il y a 3 semaines n'étaient pas de 17/"très bas"/? mais de 17/17/17 (une seule pince, manque de précision d'analyse)
    - la pompe passait de freinée (5,7-5,9A) ou niveau d'eau très bas (??) à bloquée (17/17/17A) par une pierre par exemple
    - la pierre tombe pendant la remontée, le transport ou le nettoyage en atelier
    - la pompe fonctionne donc très bien en atelier
    - hier, la pompe réaspire des sédiments ou une pierre (probabilité base mais qui sait ce qu'il y a à 187m...)
    - en faisant tourner la pompe à l'envers, elle se débloque
    - elle consomme des A normaux donc ne semble plus freinée.

    Autre élément du jour :
    Les sondes de présence d'eau étaient inopérantes. Le boîtier considérait toujours une présence d'eau, sondes immergées ou non. Après recherches, un fil n'était pas serré derrière le boitier de contrôle de niveau dans le boîtier de commande. Etaient-elles inopérantes depuis l'installation du boîtier en 2017 juste avant notre acquisition de la maison ? Ou s'est elle dévissée depuis ? Probablement impossible à déterminer. Mais cela a pu nous coûter le moteur de 2019 et grignoter l'existant.

    Débit : je continuerai à le surveiller comme cette après-midi. Aujourd'hui, nous étions à 2m3/h (info croisée).

    Est-ce que faire fonctionner la pompe 15' puis se reposer 30' (j'étais en 30/30 depuis 2017, motivé par donner du temps au niveau d'eau de se refaire si mon puit était surtout nourri par une poche ou de l'eau descendante) pourrait atténuer les dégâts de tension sous les 380V (selon mes mesures et les calculs de pertes de BOB92, le moteur prend - en effet - très régulièrement du 370V ou moins).

    Merci !

    Cordialement,

  25. #141
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour

    Bizarre d'avoir trouvé une surveillance de niveau d'eau dans cet état ...
    - une connexion mal serrée ????
    - et surtout de ne pas avoir, par conception, utilisé/raccordé les 2 sondes, alors que tu avais bien un câble 3 conducteurs installé (supposé en état ), et qu'on peut détecter une modification de câblage dans le coffret ..
    - et que to spécialiste1 ne se soit pas assuré de son bon fonctionnement alors que ta pompe avait des problèmes inexpliqués.
    Bref, as-tu/peux-tu relever le raccordement des 2 sondes avec le cable (et éventuellement une masse en tête de forage ?
    Sais-tu comment sont positionnées ces 2 sondes par rapport à la motopompe ?

    Pour ce qui est de modifier le ratio de fonctionnement de 30/30 à 15/30, je ne le ferais pas, car pour soi-disant améliorer un pb, vas/risque d'en créer d'autres :
    - Débit utile qui va passer de 1 M3/H à .n66 M3/H (base 2 M3/H de la pompe en ce moment
    - Augmenter de 50% le nombre de démarrage ... sachant que le constructeur mentionne :
    * que le nombre de démarrages doit être limité ...
    * quy'il y a, dans certains cas, un risque d'ébulition de l'eau au niveau du moteur lors de l'arrêt.

    Un bon repère de la profondeur de l'eau est le débit mesuré, dont la variation est la HMT ....
    si l'eau baisse, le débit va diminuer .... et tu peux ainsi te faire une idée de la variation de la hauteur d'eau . Pour ce :
    - Tu laisses à l'arrêt le temps que tu sois certain que le niveau se stabilise ( 12 à 24 H par ex)
    - Tu mets ton Horloge en mode FORCE ( donc fonctionnement permanent)
    - Tu mets en marche la pompe,
    - Tu mesures le débit au début, puis toutes les 30 MN qui suivent ... pendant quelques heures ..
    Tu arrêtes si le débit tends vers ZERO ...
    Et bien évidemment, tu rétablis le fonctionnement 30/30 de ton horloge.
    Par report de ces débits sur la caractéristique de la pompe, tu auras une idée des variations d'altimétrie de l'eau ....( en cette période).
    Et donc des risques encourus ..

    En tout cas, le débit est un bon indicateur de ce qui se passe ...
    Le courant, en tant que tel, doit rester dans cette fourchette, mais ne permets pas de s'assurer du point de fonctionnement ... seule une mesure de puissance le permettrait.

    Cordialement

  26. #142
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    Circuit sondes :
    - la connexion mal serrée est une connexion derrière le boîtier clair de contrôle de niveau ; j'ai appris qu'il se retire juste en tirant dessus ; l'arrière de ce boîtier sortent 8 ou 10 pines qui rentrent dans un soquet femelle. Un des fils superieurs qui rentrent dans ce soquet était dévissé.
    - selon moi, tout ce qui est au dessus du long sucre vient précâblé en usine ; peu de chances que l'installateur de ce boîtier (2017 selon mes tentatives de reconstitutions d'historique) ait changé quoi que ce soit à cet endroit ; à mon avis les seules modifs faites sont peut être le croisement de deux phases entre disjoncteur et relai ainsi que le contrôle du courant qui va au flotteur de citerne par l'horloge installée pile après mon acquisition (donc 8/2017 genre)
    - je pense donc que ce fil avait du être mal serré en usine et qu'il s'est peut-être desserré plus avec les vibrations violentes des ON/OFF du relai
    - par contre, je suis totalement sidéré, pour ne pas dire furieux, qu'ils n'aient pas vérifié le fonctionnement des sondes (chez moi) il y a trois semaines, qu'ils ne semblaient pas compter le faire hier , qu'ils ne l'ont plus que probablement pas fait en 8/2019 ; que je n'excuerais pas que la sonde basse vert/jaune n'était pas connectée entre 8/2019 et 11/2020 ; qu'ils ne se rendaient pas compte qu'il n'aurait pas du y avoir de tri en tête de puit alors que le circuit sondes était ouvert (sondes pas connectées et contacts pas shuntés), qu'ils allaient joyeusement connecter en tête de puit bleu-bleu, brun-brun, vert/jaune-vert/jaune, qu'ils n'ont pas repéré avec certitude que la sonde haute était sur le bleu et les deux basses respectivement brun et vert/jaune (quand je l'ai cuisiné là dessus, il m'a dit se souvenir de 8/2019 que la sonde haute était sur brun et une des deux basses sur bleu (contrairement aux habitudes selon lui)
    - de plus, malgré mes questions répétitives je n'ai pas réussi à leur faire expliquer ce que l'on perdait comme fonctionalités en ayant les deux sondes basses interconnectées en tête de puit (et les fils min et com partant par le dessus du sucre tous deux dans la borne min. Je suis sûr qu'il y a une raison fonctionnelle d'avoir deux basses dans la logique du contrôleur de niveau du boîtier. Leur réponse a été : c'est classique de shunter les deux sondes du bas ; la raison d'être des deux sondes est plus de sécurité (et pourquoi pas deux hautes alors ?) ; le patron m'a dit que parfois on connectait la dite "terre" au tubage du puit (mais je n'intègre pas bien la logique de l'ensemble (si 3 sondes ou deux et masse sur tubage passerait encore)
    - le mystère reste - en effet - entier a propos de l'installation à deux connexions sondes au lieu de 3 (je dois vérifier mais je pense que l'on a un troisième conducteur en départ de boîtier (faudrait encore voir s'il est en continu jusque tête de puit)

    Bref, de vrais bricolos...

    Horloge :
    - OK, je resterai en 30'/30'
    - je vais encore faire quelques observations, mais j'ai l'impression que la tension est un peu plus élevée après 23h. J'essayerai programmer que apd minuit (arrosage entre 23 et 24) pour avoir probablement un peu plus de tension et essayer que la baisse de citerne due à l'arrosage et la hausse de citerne due au remplissage ne se mélangent pas dans les lectures (toutes les heures) par la sonde-App. Ainsi je pourrai plus facilement (avec mon App de sonde de citerne) suivre ma conso d'arrosage et mon débit de remplissage, même à distance.

    Calcul de niveau d'eau dynamique via débit versus via courant : OK, bien noté, merci. J'ai commencé cela mais je vais continuer et ferai cela - lorsque je suis absent - via mon app (pas super précis mais donne une idée) et régulièrement quand je suis présent (mesures lors des différentes saisons).

    Merci pour tout. Quelle aventure ! Que de choses apprises grâce à vous en 3 semaines car cela m'a permis de poser des questions éclairées aux spécialistes.

    Cordialement,
    Dernière modification par 123Steven ; 20/11/2020 à 12h27.

  27. #143
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour

    Je suis formel, le câblage "constructeur du coffret AVEL n'est pas cohérent avec la gravure du bornier, ni la documentation de boitier (extractible) qui précise bien comment utiliser 2 sondes au lieu de 3, et la masse sur tubage.
    C'est pour cela que je te demande comment sont raccordées actuellement les 2 sondes et le cable vers le local)

    Une photo de la zone de l'INTER DIFFERENTIEL de ton TGBT de la zone que j'ai extraite de sa photo serait à faire pour analyse ...
    Et, pour le fun, je te mets une photo d'un "ROTAPHASE" un peu ancien, outil indispensable de toit électricien dans les installations triphasées .. avec des moteurs ...


    Cordialement
    Images attachées Images attachées

  28. #144
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour
    Dans la suite de l'enquête , en particulier, sur les risques de tensions faibles, je me pose une question sur l'incidence des charges PISCINE et AIRVO GROUNDFLOUR ,
    et ce car tu semble avoir un contrat 30A donc 36 kVA .. donc des charges importantes, les 2 kVW de la pompe n'étant qu'une goitre d'eau ....

    Il serait intéressant que tu regardes, au niveau du TGBT le comportement des 3 tensions avec ces 2 équipements en service et à l'arrêt ...
    (PS c'est d'ailleurs lié à la photo que je te demandais .. )

    Cordialement

  29. Publicité
  30. #145
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    Merci pour l'exemple de rotaphase. J'imagine que tant que l'on n'inverse pas les phases, dèe le moment où on est dans le bon sens de rotation, le boîtier n'a pas d'utilité ? Il serait juste pour s'assurer que l'on est "toujours" dans le bon sens de rotation ? C'est cela ?

    Voici un zoom sur le différentiel, deux croquis (imparfaits car faits hier sur mon smartphone,, dehors, pour faire valider la câblage que l'ouvrier m'expliquait, mais cela sert suffisamment les besoins de la cause) et une visualisation de la zone arrière du boîtier de contrôle de niveau (où un des fils supérieurs était apparemment dévissé hier).

    Cordialement,
    Images attachées Images attachées

  31. #146
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    Les gros consommateurs sont :
    - four/plaques de cuisson
    - deux grosses unités airco (2 x 3 ou 3,5 KW ?)
    - pompe à chaleur piscine (3,5 KWh ?)

    Les pompes piscine et alimentation maison/jardin depuis la citerne ne sont que de l'ordre de 750W et en mono. Aucune idée si cela a de l'importance, mais la pompe qui alimente la maiosn et le jardin (connectée par prise ) génère des baisses de tension visible dans les éclairages (d'autant plus sensible si LEDs si je ne me trompe).

    Je ferai - dès que possible - des tests (pas besoin des 240V, uniquement 400 ?) avec les gros consommateurs allumés. Pas besoin de mesurer pendant l'allumage, juste quand ON ils sont et quand ils sont OFF ?

    Note à propos de la photo du différentiel au TGBT : les 1, 2, 3 notés au crayon sont un point de départ a priori (juste de G à D) sur le différentiel pour repérer la correspondance ou non sous le différentiel "Borehole". Je n'ai pas vérifié que ces 123 sont identiques sur le disjoncteur AD45.

    Autres questions :
    - Est-il normal/acceptable que le flotteur de la citerne ouvre ou coupe une phase (donc potentiellement 240V avec la terre). Cela m'étonne étant donné les efforts faits en piscine par ex pour avoir des spots en 12 ou 24V. On ne nage évidemment que rarement dans la citerne, mais on prend des douches en son aval...
    - Existerait-il un élément accessible qui coupe l'alim de la pompe du puit si la tension au boîtier passait par ex sous les 401V

    Input sur tension fournisseur : il serait depuis quelques années sur la législation européenne (min 400-6% à 400+10% max). Mais j'enfonce sans doute une porte ouverte pour les initiés que vous êtes.

    Je continue à apprendre...

    Cordialement,

  32. #147
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour

    Séparons les problèmes :

    a) Les sondes
    D'où sortent tes deux schémas ?
    Les sondes qui remontent : 1 seul fil chacune ?
    Et il y en a physiquement 2 ou trois ?
    Aucune mise à la masse locale au niveau de la tête de forage ?


    b) Le TGBT

    Oui, j'ai été intrigué par l'écart de tension entre le matin et l'aprés-midi lors de tes premiers essais préliminaires
    Cette différence ne pourrait-elle pas être liée à l'usage/mise en route d'un équipement (puissant) chez toi ?
    Et je me demande si la variation de tension n'aurait pas un rapport avec ton installation (réalisation et/ou consommation)

    Les infos (N°) au crayon sont sans importance pour moi.
    Mais la photo-zoom que tu as faite semble révéler un échauffement important des fils au-dessous de cet INTER DIFF, et même des fusions d'isolant ...(que je devinais sur la photo générale).
    Peux-tu le confirmer visuellement ?

    c) Un bon test serait de tester au niveau du départ FORAGE, (mesure des 3 x 400 V uniquement)
    en enclanchant successivement l'un des deux autres départs , et en mettant en service cet équipement .: mesure DISJ sur OFF, et mesure aprés ON et MARCHE de l'équipement)

    Les plaques ne semblent pas branchées la-dessus, mais certainement ailleurs.
    La aussi, une mesure PLAQUES à l'arrêt, et plaques (apparemment plusieurs) en marche serait intéressante ...

    Suivant le cas, on fera une mesure complémentaire de lever de doute.

    d)Pour le flotteur de la citerne, je n'ai pas très bien compris .... peux-tu me faire un petit schéma correspondant ....
    S'agit-il du même flotteur qui est censé couper les 2 fils qui vont au COFFRET de COMMANDE ..?

    Cordialement

  33. #148
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    a) Les sondes
    D'où sortent tes deux schémas ?
    Je les ai dessinés sur mon smartphone pour faire valider ce que j'avais compris de l'ouvrier sur ce à quoi étaient connectés les fils Bleu, Brun et Vert/jaune de tête de puit, au fond du trou. Et avoir un élément mémoriel.

    Les sondes qui remontent : 1 seul fil chacune ?
    Et il y en a physiquement 2 ou trois ?
    Physiquement, il y a trois sondes (une haute et deux basses), chacune connectée à un des 3 connecteurs du 3G1,5 qui descend dans le puit en 10m puis 177m.
    Une des basses est connectée au vert/jaune, l'autre basse au bleu. La haute est connectée au brun.
    Je ne connais pas les distances entre pompe et les sondes basses, ni entre la sonde haute et les sondes basses. Au feeling, je dirais que les basses sont 50cm au dessus du dessus de la pompe et la haute 2 à 3m plus haut.
    Aucune mise à la masse locale au niveau de la tête de forage ?
    Non. Ala tête de puit :
    Le vert jaune qui remonte du puit est connecté au bleu qui remonte du puit et au bleu qui part vers le coffret.
    Le brun qui remonte du puit est connecté au brun qui part vers le coffret.

    Oui, j'ai été intrigué par l'écart de tension entre le matin et l'aprés-midi lors de tes premiers essais préliminaires
    Cette différence ne pourrait-elle pas être liée à l'usage/mise en route d'un équipement (puissant) chez toi ?
    Je ne pense pas mais ne peux l'assurer à 100% car je ne suis pas seul à la maison. PAC piscine certainement pas. Airco rez surement pas car le boitier est à 50cm. Airco chanbres : je ne pense pas mais ne peux l'exclure à 100%. Four peut-être. La prochaine fois, je pourrais couper les disjoncteurs des gros consommateurs pour en être sûr.

    Mais la photo-zoom que tu as faite semble révéler un échauffement important des fils au-dessous de cet INTER DIFF, et même des fusions d'isolant ...(que je devinais sur la photo générale).
    Peux-tu le confirmer visuellement ?
    Visuellement, je ne vois pas de traçes d'échauffement des entrées dans le DIFF. Voir photos entrée DIFF, sortie DIFF et sortie DISJ Borehole à toutes fins utiles.
    Le proprio précédent ml'a dit avoir fait faire une "mise à niveau" de l'installation électrique. Aucune idée de ce qui a été fait (et peu de chances qu'ils sache (encore)). Peut être un nouveau différentiel.

    [QUOTE]c) Un bon test serait de tester au niveau du départ FORAGE, (mesure des 3 x 400 V uniquement)
    en enclanchant successivement l'un des deux autres départs , et en mettant en service cet équipement .: mesure DISJ sur OFF, et mesure aprés ON et MARCHE de l'équipement)
    /QUOTE]
    J'enlèverai le thermorétractable. De toute façon nécessaire pour connecter le nouveau 10mm2 au 2,5mm2 du puit. Méthodo de connexion encore à déterminer étant donné que doit être enveloppable par thermo étanche après.
    Le protocole est donc bien : mesure sans tension, mesure en utilisant le DISJ Borehole TGBT pour enclencher, mesure en utilisant DISJ coffret pour enlencher, mesure avec tension ?
    Les plaques ne semblent pas branchées la-dessus, mais certainement ailleurs.
    La aussi, une mesure PLAQUES à l'arrêt, et plaques (apparemment plusieurs) en marche serait intéressante ...
    Les plaques sont connectées au Différentiel Tri non estampillé/numéroté en milieu de TGBT.
    Je ferai le test. En toute logique je devrais le faire aussi avec PAC, AIRCO1 et AIRCO2 ?

    [QUOTE]d)Pour le flotteur de la citerne, je n'ai pas très bien compris .... peux-tu me faire un petit schéma correspondant ....
    S'agit-il du même flotteur qui est censé couper les 2 fils qui vont au COFFRET de COMMANDE ..?/QUOTE]
    Je ne peux faire un schéma à l'instant car deux prestataires dans les murs cette après-midi.
    Best effort pour décrire : un flotteur à bille étanche dans la citerne. Il fait ON/OFF en fonction de sa position. Deux fils. Qui arrivent dans la partie PRES du sucre du boîtier, sur P11 et P12. J'étais sûr que c'étaient des courants bas ou "connexions sèches" (sic spécialiste1) comme pour les sondes mais il m'a dit que c'était une phase. J'ai vérifié au boîtier, en effet. Ma question est donc : est-il normal que l'on utilise une phase (240V vs T) pour un flotteur ?
    Je pense donc que l'on peut dire que c'est un flotteur qui peut couper les deux fils qui entrent dans la zone PRES du sucre du boîtier.
    L'horloge coupe d'ailleurs ce circuit aussi.
    Donc on a un "et" flotteur bas et horloge ON sur ce circuit PRES.

    Cordialement,
    Images attachées Images attachées

  34. #149
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour

    1) Un point de réglé : pas de pb d'échauffement sous l'INTER DIFF
    C'était, en l'absence de bonne définition de photo, les marques au feutre noir et des écrasements (du fil à la pince, pour le plier) qui me donnaient l'impression d'une déformation des isolants des conducteurs (ce qui me faisait penser à un échauffement).

    2) Oui, c'est bien une phase du 400V (230/terre) qui part dans le câble vers le flotteur ....
    C'est pas trés "réglementaire, de faire 70m sous terre, (que je suppose) pour aller vers ta cuve .... ce circuit (long et extérieur) aurait du être protégé .., d'autant que les contacts du relais sécurité sont classés, 5 Ampères ...
    Mais c'est ainsi, .. on ne va pas refaire le monde ....
    Par contre, on peut supposer que ton flotteur est bien estampillé 250 volts (et non 24 volts ..)

    3) Il ne sert à rien (tant que les courants sont équilibrés), de faire des mesures niveau tête de forage..... le seul endroit intéressant serait la jonction au fond du forage !!!!!
    Par contre, après mise en place du 10mm2, tu pourras faire une mesure de vérification avant de fermer avec les thermos.

    4)Compte tenu du point confirmé, je te proposes de faire seulement, pompe à l'arrêt (pour ne pas pollier les mesures),
    un relevé de tensions au niveau du départ FORAGE dans les 2 cas :
    - Tous les gros consommateurs à l'arrêt,
    - Tous les gros consommateurs en fonction effective .
    ça donnera une idée de la stabilité du réseau de par tes usages (sans préjuger des variations du coté du fournisseur liée aux autres clients ...)

    Nota : qu'enclenches-tu aux Heures creuses (et quelles sont-elles?) ? (équipements et puissance présumée) ?

    Cordialement

  35. #150
    123Steven

    Re : Problème puits artésien

    Bonjour,

    1) Un point de réglé : pas de pb d'échauffement sous l'INTER DIFF
    C'était, en l'absence de bonne définition de photo, les marques au feutre noir et des écrasements (du fil à la pince, pour le plier) qui me donnaient l'impression d'une déformation des isolants des conducteurs (ce qui me faisait penser à un échauffement).
    Et une petite porte de fermée, une !

    Par contre, on peut supposer que ton flotteur est bien estampillé 250 volts (et non 24 volts ..)
    J'espère... Je vérifierai à l'occasion.

    3) Il ne sert à rien (tant que les courants sont équilibrés), de faire des mesures niveau tête de forage..... le seul endroit intéressant serait la jonction au fond du forage !!!!!
    Par contre, après mise en place du 10mm2, tu pourras faire une mesure de vérification avant de fermer avec les thermos.
    OK !

    4)Compte tenu du point confirmé, je te proposes de faire seulement, pompe à l'arrêt (pour ne pas pollier les mesures),
    un relevé de tensions au niveau du départ FORAGE dans les 2 cas :
    - Tous les gros consommateurs à l'arrêt,
    - Tous les gros consommateurs en fonction effective .
    ça donnera une idée de la stabilité du réseau de par tes usages (sans préjuger des variations du coté du fournisseur liée aux autres clients ...)
    Tu veux dire à l'entrée du coffret j'imagine ?

    qu'enclenches-tu aux Heures creuses (et quelles sont-elles?) ? (équipements et puissance présumée) ?
    C'est très variable selon la saison et l'occupation de la maison. Peu de chances que airco et PAC piscine fonctionnent en même temps. Mais l'un ou l'autre fonctionnent parfois la nuit.
    Mon idée est donc de démarrer le pompage après l'arrosage, vers 00:30 et jusqu'à 07:00 (pour ne pas trop risquer de sortir de heures creuses (imprécision horloges et heures d'été/hiver)). Cela ferait une capacité approximative de 6,5m3 par nuit.
    Mon flotteur a un débattement d'un peu plus du double. Je l'adapterais pour avoir un débattement moitié moins grand, tout en conservant le niveau max.

    Cordialement,

Page 5 sur 7 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Divers] Problème puits artésien, pompe
    Par simboy dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/12/2017, 15h04
  2. Puits artésien et éolienne agricole/américaine
    Par Patfor7 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 10
    Dernier message: 29/12/2013, 22h10
  3. vmc double flux et puits artesien
    Par toufig dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 14
    Dernier message: 28/03/2011, 23h43
  4. Définition - Puits artésien
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/10/2010, 00h05
  5. Puits artésien jaillissant
    Par alexmat dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/02/2006, 17h37
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...