Discussion fermée
Page 4 sur 18 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 537

Conséquences de la fin du pétrole



  1. #91
    vince

    Re : Conséquences de la fin du pétrole


    ------

    Citation Envoyé par Quisit
    il y a un moyen pratique pour les transports sans pétrole et sans révolution technologique : "tourner" à l'huile à la place du gas-oil !

    Avec toujours la même question : comment produire la biomasse nécessaire ???

    -----
    « Méfie-toi des proverbes chinois »
    (Proverbe berrichon)

  2. Publicité
  3. #92
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par Quisit
    il y a un moyen pratique pour les transports sans pétrole et sans révolution technologique : "tourner" à l'huile à la place du gas-oil !
    Si tu parle des bio-carburants. Il n'y a pas assez de place pour: produire à manger pour 7 milliards d'habitants (voire 10 dans des délais relativement courts) + produire suffisament de carburant pour remplacer tout le pétrole pour les transports et le chauffage (sans parler de certains qui proposent aussi de produire les plastiques, ...).
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  4. #93
    invite36602837

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par Narduccio
    Si tu parle des bio-carburants. Il n'y a pas assez de place pour: produire à manger pour 7 milliards d'habitants (voire 10 dans des délais relativement courts) + produire suffisament de carburant pour remplacer tout le pétrole pour les transports et le chauffage (sans parler de certains qui proposent aussi de produire les plastiques, ...).
    Et si au lieu de faire du neuf avec de l'ancien, on ferait vraiment du neuf. Je m'explique :

    On pourrais surement imaginé des bacteries ou un réseau cellulaire capable de crée une couche isolante autour de notre corps (un vetement), mais qui soit vivante (trop a la mode sur Venus, avec des excroissance decorative ). Elle se nourirait de je sais pas koi mais de qqch qui ne soit pas propre a l'homme (sinon elle nous devore vivant ). Et on peut continué comme ca un moment. La bio-ingenerie est surement l'avenir. Et en plus, on n'as pas a reparer, vu que le vivant en est capable lui meme. Les bouquins de SF regorge d'exemple divers.

  5. #94
    vince

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par uinet_propane
    Les bouquins de SF regorge d'exemple divers.
    Si la SF sait le faire alors on est sauvé...

  6. #95
    invite36602837

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par vince
    Si la SF sait le faire alors on est sauvé...
    On sais aussi le faire en medecine. On recrée par culture des vaisseaux sanguins, des organes simple. Les recherche sur le clonage vont aussi dans ce sens (cloner des organes, pas des etre vivant complet). On en ai au debut, mais ca serais une voie a explorer. Et en plus, on se rapproche du monde animal en devenant plus compatible avec eux qu'en restant aux technologie basé sur le mineral.

  7. #96
    vince

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    J'ai l'impression que le discours devient quelque peu incantatoire et l'enthousiasme prend le pas sur la raison, il serait bon de se recentrer sur le sujet...

  8. Publicité
  9. #97
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Il va falloir des solutions rapidemment et non, mon cher uinet_propane des solutions qui sont pour l'instant au stade du probablement possible.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  10. #98
    joshua_fr

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Bonjour à tous et à toutes,
    une question me turlupine depuis pas mal de temps, et j'aimerai vous la soumettre:
    Quelqu'un trouve un procédé révolutionnaire qui permet de générer de l'énergie en abondance avec pas ou peu de matière première (laissons de côté les questions d'ordre pratique, donc ne me dites pas que c'est pas possible, on en sait rien), disons une génératrice d'électricité qui fournirait plusieurs kWatts pour seulement une miette de pain rassi. Cette personne donc va faire quoi : déposer un brevet serait une bonne idée ! Mais le bureau des brevets doit d'abord soumettre à l'Etat toute invention très innovante, et l'Etat peut interdire un brevet pour cause de nuissance à ses interêts, et comme chaque pays profite via les taxes ou autre enveloppe en sous main des apports pétroliers, l'invention passe au oubliette, avec surement une jolie petite lettre écrite par le ministre de l'intérieur demandant à la personne d'aller bronzer au soleil au frais de l'Etat, sinon ...
    Deuxième cas, la personne arrive à sortir son invention sur le marché (gratuitement ou non), et là il ne devrait pas tardé à avoir une cinquantaine de contrats sur sa tête (et toute sa famille jusqu'à la dixième génération), contrats commandés par les industries pétrolières voyant que cette invention va nuire très gravement à leurs intêrets économiques.
    Et vous, qu'en pensez vous? Ai-je tord?

  11. #99
    pi-r2

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Je pense que tu as tort et ce pour plusieurs raisons à mon sens:
    1 - hypothèse 1 , je pars du principe qu'il y a des pays indépendants politiquement, et qui ne se laissent pas dicter leur politique intérieure par des mafias quelconques. J'ose (naïvement ?) mettre la France parmis ces pays.
    2 - certain de ces pays n'ont pratiquement pas de pétrole et se trouvent contraint d'importer toute leur consommation de pétrole. Cela coûte très cher au pays, donc à l'état.
    3 - les taxes que les états prélèvent sur le pétrole pourraient être prélevée sur d'autre produits, pas forcément énergétiques.

    Pour étayer mes points nous avons l'exemple du choix par la France de la filière nucléaire justement pour être plus indépendant du pétrole. Pour étayer le point 3, nous avons l'exemple des taxes sur l'alcool: bien que l'alcool soit facile à fabriquer chez soi avec alambic..., c'est interdit pour que l'état puisse collecter les taxes sur l'alcool (et accessoirement pour des raisons de santé publique) et ça ne pose pas de problèmes...

  12. #100
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Mon cher joshua_fr, la plupart des présidents de société pétrolières ne doivent pas être au courant que le réglement de leurs entreprises leur interdit d'essayer de supplanter le pétrole. Va sur les sites économiques, lis les nouvelles et tu verras qu'actuellement toutes les sociétés pétrolières investissent en masse dans des labos de recherches qui veulent développer des solutions alternatives.
    Deuxième cas, la personne arrive à sortir son invention sur le marché (gratuitement ou non), et là il ne devrait pas tardé à avoir une cinquantaine de contrats sur sa tête (et toute sa famille jusqu'à la dixième génération), contrats commandés par les industries pétrolières voyant que cette invention va nuire très gravement à leurs intêrets économiques.
    Donc, ils devraient lancer à leurs propres trousses des armées de tueur. En fait, ils savent que tot ou tard, leur gagne-pain vas disparaitre et qu'ils doivent en trouver un autre aussi rentable voire plus rentable. Qu'ils mettent leur argent dans des labos de recherche reconnus et non pas chez l'un des nombreux olibrius déclarant avoi inventé la nouvelle machine miracle mais que pour leur sécurité personnelle ils ne peuvent donner des détails s'explique aussi. De plus, si les légendes urbaines selon lesquelles ils confisquent les moyens de se passer du pétroles et tuent leurs inventeurs étaient vrai, il leur suffiraient en temps utile d'ouvrir leurs coffres-forts et de sortir la formule adéquate sans dépenser inutilement leur argent.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  13. #101
    Quisit

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Salut !
    je rebondis sur les biocarburants et la biomasse nécéssaire.

    plusieurs constatations. je lisais sur manicore il y a quelques temps que la totalité des terres cultivables de la france (pure utopie), convertie à la production de hvb, ne pourrait suffire à assurer 7 ou 6% de nos besoins.

    parallelement, je suis tombé sur une thèse affirmant qu'une mise en culture par rotation de seulement un an sur 6 de soja en europe permettrait une production européene assurant 9% de ses besoin en pétrole pour les transports... l'écart est énorme (rapport de 1 à 7) !, à qui se fier ?

    par ailleurs, puisque le sujet est la conséquence de la fin du pétrole, il ne faut pas se baser sur les normes de conso actuelles

    Savez vous par exemple que la france enregiste depusi un an une baisse de sa consommation en pétrole - du à l'adoption massive des TDI et aux controles des vitesses, alors que nous roulons toujours autant ?

    bref, si le pétrole reste cher, il y a fort à parier que le convoyage par mer (en projet pour tout l'ouest de la france) ou le ferroutage vont se developper, ainsi que les politiques repressives de controle de vitesse, - le tout peut se combiner avec l'achat de véhicules à très haut rendement (hybrides/cdi/volants d'inerties etc...) faisant chuter les besoins en pétrole pour les transports, augmentant mécaniquement la part de renouvellable potentielle dans nos reservoirs sans avoir besoin d'augmenter les surface cultivables.

    un gros 20% n'est pas une utopie à l'echelle des 20 ou 30 prochaines années ...

    enfin qui a dit qu'on recherchait l'autosuffisance ? pourquoi ne pas faire cultiver tout ça dans des déserts aux sous sols pétroliers qui seront épuisés dans quelques (dizaines ?) d'années.

    l'alcool, au mauvais rendement energetique total, avec des voitures gourmandes a déjà fait ses preuves par le passé dans plusieurs pays du monde avant de se faire foudroyer par la baisse du prix du baril

    bref, du coté du transport routier, j'ai vraiment bon espoir ...

  14. #102
    kalywake

    Lightbulb Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Salut Quizit,

    Désolé de te décevoir, mais pour les bio-carburants il vaut mieux laisser tomber, ce serait une erreur écologique.

    En lisant ton message, l’idée de rouler avec des voitures utilisant des volants d’inerties me paraissait stupide… Bonjour le comportement routier ! (à cause de l’effet gyroscopique)…

    Pourtant, à la réflexion, l’idée est géniale !! Le problème du comportement routier se résout par une technique simple. La capacité de stockage, après quelques rapides calculs laisse à penser que le potentiel est correct, de plus il y a un avantage non-négligeable qui consiste à récupérer à chaque ralentissement l’énergie cinétique de la voiture pour recharger le volant. Ainsi, une voiture de ce type ne consommerait que peu d’énergie en ville.

    L’autonomie pourrait être de l’ordre de 100 à 1000 kms… sans pot d’échappement ! La pompe à essence est remplacée par une prise de courant (triphasée pour bien faire)…

    Je vous laisse y réfléchir, mais perso, techniquement c’est tout vu est ce n’est pas sorcier. Niveau rentabilité, ça ne va pas faire plaisir aux pétroliers (a moins qu’ils ne se recyclent à temps).

    Amicalement,
    Kalywake.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  15. Publicité
  16. #103
    Bufo v

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Salut,

    autant le système volant d'inertie me paraît une piste intéressante en installation fixe, autant j'ai du mal à imaginer une application à l'automobile, et ce pour plusieurs raisons. Mais vous avez peut être les éléments de réponse : poids nécessairement important, comportement du volant sur son axe en raisons des inévitables cahots, virages, freinages brutaux et sans parler de l'effet gyroscopique déjà évoqué...pour lequel j'ignore la technique simple.
    Enfin quel système réaliste pour lancer le volant sans arriver encore une fois à un poids rédhibitoire ?

    (je crois bien que France Télécom a monté depuis assez longtemps de tels systèmes, afin d'alimenter les centraux téléphoniques en cas de panne réseau, mais c'est me semble t-il pour fournir du 48v)
    @+
    Bufo v

  17. #104
    kalywake

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Pour ne pas ressentir les effets gyroscopiques du volant, il suffit de le suspendre à un joint de Cardan, dont les axes sont perpendiculaires à l’axe du volant.

    Il faut compter un poids de 250 kg pour avoir un volant de capacité moyenne pour une voiture. Certes cela engendre une prise de poids supplémentaire, mais elle reste acceptable. La tension que peut fournir un volant sera fonction de ce qu’on voudra bien monter comme enroulement électrique et tout le tsouin-tsouin qui va autour. A mon avis, il n’y pas de difficulté technique qui n’ait pas déjà été résolue.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  18. #105
    kalywake

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Il ne faut pas rêver, on atteindra pas les rapports poids/puissance/autonomie de nos voitures actuelles, mais en contrepartie elles ne polurent pas et seront bien plus économiques. De plus ce serait une solution viable pour rouler sans pétrole .
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  19. #106
    koopa

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Bon, j'ai pas lu les 6 pages de réponses, mais je m'en mèle quand même (pardon si je "redonde"*)

    Le pétrole ne disparaitra pas en une journée...(le 3 mars 2037 par exemple). Et les premiers consommateurs sont les transports; or, à part l'aviation, il y aura vite des alternatives... Donc, ca ne gènera que le tourisme de ceux qui vont en thailande une semaine à noel, ou à NY pour une expo... (on pourra toujours aller au ski en train...)
    Le pétrole se rarifiant, les prix vont augmenter fortement au point que seulement les activités pour lesquelles il est indispensable (ou source d'une grosse valeur ajoutée) l'utiliseront: aviation donc, pétrochimie... et ils en paieront le prix fort. Donc réduction de l'aviation surement...
    En général, la plupart des ressources non renouvelables sont des commodités qui n'ont d'intéret que pour leurs propriétés(énérgétique, matérielle...) Il y a donc des substituts pour presque tout, sauf pour le phosphate, (et l'eau mais c'est plus ou moins renouvelable l'eau).
    Et puis, à 100 dollars le baril, il est largement rentable de faire du pétrole à partir de charbon... donc pas de problème à mon avis... juste quelques ajustements à faire.

    Le problème avec le pétrole ne vient pas de son épuisement, mais des conséquences de son utilisation : polluons tous ensemble !!!!

    voila pour mon avis qui n'engage que moi.

    *c'est mignon comme mot "redonder", non??
    Dernière modification par koopa ; 21/09/2004 à 15h12.

  20. #107
    DROIDANLEMUR

    Cool Re : Conséquences de la fin du pétrole



    Le baril vient de passer le seuil symbolique des 50$... Est-ce le début de la fin ? Bien malin qui serait le dire...

    En tout cas, New-York a de nouveau annoncé une baisse prochaine du prix du pétrole (cela fait déjà 26 mois qu'elle le fait).

    D'autre part, l'écart entre offre et demande n'a jamais été aussi bas. Le marché pétrolier à toujours été excédentaire...les choses pourrait changer prochainement.

    Les économistes rassurent à coup de communiqués, une augmentation du prix du pétrole n'aura que très peu de conséquences négatives sur les marchés... N'empêche, avec un baril à 50$, il est 75% plus cher qu'en septembre 2003. Dire que cela a peu d'influence, c'est plutôt un conseil pour éviter la panique et mettre ses propres billes à l'abri avant le déluge

    Personnellement, je pense qu'on devrait dépasser les $US 100 dans plus ou moins 6 mois (rendez-vous à ce moment-là).

    Quant aux conséquences (puisque c'est le sujet de ce forum), elles seront nombreuses puisque c'est toute notre société de consommation qui va être remise en cause.

    Nous sommes une société énergivore et au lieu de se tourner vers le mode de vie d'un Africain, le monde entier tente d'adopter le modèle américain. La planète ne peut nourrir 6 milliards d'américains!!!

    Les optimistes diront qu'en changeant les voitures (électrique, à air comprimer, à intertie), en utilisant les transports comme le train et le bateau à la place de l'avion, et d'autres élucubrations, on s'en sortira.

    Les limites de consommation du moteur à explosion sont déjà atteinte. On arrive à 3 l/100 km de diesel. Pour aller plus bas, il faudra augmenter drastiquement le prix des voitures et le consommateur n'est pas près à payer 50% de plus pour sa voiture (preuve en est, le succès escompté par la nouvelle voiture familiale fabriquée en Roumanie pour 5000€ et qui sera disponible en France dès juin 2004 pour 7500€).

    On a le nucléaire. Bien sûr, 80 % de l'électricité française est nucléaire mais ailleurs en Europe ? Le marché européen de l'électricité est à présent ouvert. Si le prix du gaz ou du pétrole explose, les pays qui n'ont pas de nucléaire viendront acheter du kWh nucléaire en France et son prix augmentera d'après la loi de l'offre et la demande...pour les Français aussi...

    Et puis les voitures électriques, il faut bien les recharger. Dépêchez-vous de doubler le nombre de centrales nucléaires si vous voulez que tout le monde roule en voiture électrique !!!
    Il faut en moyenne 8 ans entre la conception d'une centrale nucléaire et sa mise en service sur le réseau... Je crains fort qu'il ne nous reste plus ce nombre d'années...

    Les "bio-carburants" ? Un fumisterie, rien de plus. Il faut déjà 60 cl de pétrole pour produire l'équivalent d'un litre pour du diester à base de colza. Ok, c'est rentable énergétiquement mais il sera peut-être plus judicieux de pratiquer l'agriculture extensive lorsque les engrais (hors prix à cause du barril trop cher) ne suffiront plus à nous nourrir. Quant à l'alcool de betrave, à oublier au plus vite car il faut 1.05 litre de pétrole pour produire l'équivalent d'un litre...autant le brûler tout de suite pour ce à quoi il est destiné que de gaspiller de l'espace et du temps pour rien.

    A l'heure actuelle, un kilogramme de steak de boeuf = 1 litre de pétrole. Une grande partie de notre nourriture dépend directement du pétrole et de son prix. Il y a un décallage de quelques mois mais regarder le prix du boeuf aujourd'hui et jettez-y un coup d'oeil dans 6 mois, il aura augmenté de 40-50%.

    En fait, je ne parle pas de la fin du pétrole car il restera sans doute du pétrole pour les 100 années à venir mais il sera de plus en plus cher.

    Le seul moyen de s'en sortir est de remettre toute la population active dans le secteur primaire, diviser les grandes exploitations agricoles en superficie à taille plus humaine pour les travailler à la force animale.

    Autrement, ce sera émeutes, pillages, meurtres, j'en passe et des meilleures. A quoi est prêt quelqu'un qui meurt de faim ? Regardez les images qui nous viennent d'Haïti actuellement pour vous faire une idée. On protège militairement les convois "humanitaires", mais qu'advient-il au pauvre type qui a réussi à recevoir un paquet de riz ? Rentrera-t-il sain et sauf chez lui ? Et si oui, aura-t-il toujours son paquet de riz ?

    Payer son litre d'essence 2 € à la pompe n'est rien comparé à des pénuries dans des grandes surfaces. Cela vaut bien la peine d'avoir une voiture qui roule si on ne sait de toute façon pas faire de courses pour ramener de la nourriture chez soi...

    Le plus grand problème viendra des villes car les villes doivent importer leur nourriture de l'extérieur.

  21. #108
    Bufo v

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Bonjour,

    exellente analyse dans l'ensemble. Je dis cela, car avec les éléments dont je dispose actuellement, j'arrive quasi aux mêmes "conclusions".
    Je dirais malheureusement, en raison du fait que c'était "assez prévisible" depuis un bon moment.


    Citation Envoyé par DROIDANLEMUR
    Personnellement, je pense qu'on devrait dépasser les $US 100 dans plus ou moins 6 mois (rendez-vous à ce moment-là).
    Pour le délai que tu indiques je serais moins pessimiste. Mais je reconnais volontiers ne pas disposer de tous les éléments. Il se passe quelque chose, mais difficile d'y voir clair.


    Nous sommes une société énergivore et au lieu de se tourner vers le mode de vie d'un Africain, le monde entier tente d'adopter le modèle américain. La planète ne peut nourrir 6 milliards d'américains!!!
    C'est typiquement le genre de problème qui relève d'une évidence massive. Or, il semble que bien peu en tiennent compte !!

    Les "bio-carburants" ? Un fumisterie, rien de plus. Il faut déjà 60 cl de pétrole pour produire l'équivalent d'un litre pour du diester à base de colza. Ok, c'est rentable énergétiquement mais il sera peut-être plus judicieux de pratiquer l'agriculture extensive lorsque les engrais (hors prix à cause du barril trop cher) ne suffiront plus à nous nourrir. Quant à l'alcool de betrave, à oublier au plus vite car il faut 1.05 litre de pétrole pour produire l'équivalent d'un litre...autant le brûler tout de suite pour ce à quoi il est destiné que de gaspiller de l'espace et du temps pour rien.
    C'est la conclusion à laquelle j'aboutis également. Actuellement les biocarburants sont surtout un bonne perspective pour ne pas desespérer le monde agricole. Les cyniques diront une pompe à suvbentions supplémentaire pour quelques gros producteurs et la filière de transformation afférente....

    A l'heure actuelle, un kilogramme de steak de boeuf = 1 litre de pétrole.
    Là cependant, tout dépend de la gestion des pâtures, du mode de production, de distribution et de la valorisation finale. Je reste persuadé que le coût énergétique est compressible.

    Le seul moyen de s'en sortir est de remettre toute la population active dans le secteur primaire, diviser les grandes exploitations agricoles en superficie à taille plus humaine pour les travailler à la force animale.
    Marrant, avec des amis nous suivons et réfléchissons à l'aspect traction animale depuis des années. Loin d'être rétrograde, cette approche (encore largement pratiquée dans le monde hors nos sociétés occidentales) s'avére pleine de promesses. Surtout que la "technologie" et les matériaux ont considérablement évolués.

    Autrement, ce sera émeutes, pillages, meurtres, j'en passe et des meilleures. A quoi est prêt quelqu'un qui meurt de faim ? Regardez les images qui nous viennent d'Haïti actuellement pour vous faire une idée. On protège militairement les convois "humanitaires", mais qu'advient-il au pauvre type qui a réussi à recevoir un paquet de riz ? Rentrera-t-il sain et sauf chez lui ? Et si oui, aura-t-il toujours son paquet de riz ?
    Toutes les réflexions que nous avons menées depuis les années 70 nous ramènent invariablement vers un tel scénario. Si la disponibilité des ressources diminue (et il ne faut pas grand chose pour que cela arrive !) le "ré-équilibrage" passera quasi obligatoirement par des phases de violence. C'est toujours ce qui se passe quand se conjuguent une grande masse de population et le fait de "ne plus rien avoir à perdre".

    Le plus grand problème viendra des villes car les villes doivent importer leur nourriture de l'extérieur.
    D'accord aussi ! C'e sera un des problèmes majeurs.

    A+
    Bufo v

  22. Publicité
  23. #109
    Cécile

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Bonjour,

    Citation Envoyé par DROIDANLEMUR
    Nous sommes une société énergivore et au lieu de se tourner vers le mode de vie d'un Africain, le monde entier tente d'adopter le modèle américain. La planète ne peut nourrir 6 milliards d'américains!!!
    Es-tu prêt, toi personnellement, à adopter le mode de vie d'un Africain ? Ou peut-être l'as-tu déjà adopté ?
    Entre le mode de vie américain et celui africain (avec une quarantaine d'années d'espérance de vie, me semble-t-il), il me semble qu'il existe une large palette.

    Le seul moyen de s'en sortir est de remettre toute la population active dans le secteur primaire, diviser les grandes exploitations agricoles en superficie à taille plus humaine pour les travailler à la force animale.
    Par la force ? Parce que ça m'étonnerait que tu y arrives par la persuasion. Ce que tu dis là impliquerait forcément une dictature très musclée.

  24. #110
    Narduccio

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    On a le nucléaire. Bien sûr, 80 % de l'électricité française est nucléaire mais ailleurs en Europe ? Le marché européen de l'électricité est à présent ouvert. Si le prix du gaz ou du pétrole explose, les pays qui n'ont pas de nucléaire viendront acheter du kWh nucléaire en France et son prix augmentera d'après la loi de l'offre et la demande...pour les Français aussi...
    Bientôt les personnes qui le désireront pourront décider de ne plus bénéficier du prix imposé de l'électricité et aller voir ailleurs si c'est moins cher. C'est déjà le cas pour les gros industriels et les PME. EDF a quand-même signalé que ceux qui opteront pour le système concurrentiel, resteront dans le système concurrentiel même s'ils reviennent chez EDF. En 2007, quand le moment sera venu de choisir, réflechissez bien; puisqu'il n'y aura pas de retour possible en arrière.

    Plusieurs pays étudient la possiblitité de remettre en service des poyens de production qui avaient été arrété car non rentable. Quand aux allemands, il sembleraient que certains d'entre eux ne seraient pas défavorable à un redémarage des centrales nucléaires qui avaient été arrétées ou du moins à la fin de l'obligation de les arreter au bout de 25 annèes de services.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  25. #111
    Bufo v

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Bonjour Cécile,
    Citation Envoyé par Cécile
    Par la force ? Parce que ça m'étonnerait que tu y arrives par la persuasion. Ce que tu dis là impliquerait forcément une dictature très musclée.
    C'est très malheureusement ce qui risque de se produire. Il bien est possible en cas de dérapage grave (imaginons simplement des incidents climatiques sérieux et à répétition, même sur une courte période de 10 ans) , que toute alternative se limite à cela : Chaos ou gouvernance très musclée... Je ne prétends pas que cela va obligatoirement se produire. Mais à mettre en vis à vis par exemple avec le renforcement de l'arsenal judiciaire états-unien après un épisode qui, si grave soit-il, n'était somme toute que physiquement très "local" ?

  26. #112
    DROIDANLEMUR

    Exclamation Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par Bufo v
    Bonjour Cécile,
    C'est très malheureusement ce qui risque de se produire. Il bien est possible en cas de dérapage grave (imaginons simplement des incidents climatiques sérieux et à répétition, même sur une courte période de 10 ans) , que toute alternative se limite à cela : Chaos ou gouvernance très musclée...

    Tout à fait d'accord avec Bufo. Il n'y a que 2 alternatives possibles à mon avis aussi. Soit une espèce de gouvernement très policier et musclé qui n'hésite pas à faire appel à l'armée pour réprimer des manifestations dans le sang, soit le chaos tout simplement.

    De toute façon, le mode de vie "Africain", tous les survivants de ce chaos et des épidémies qui décimeront la planète à court terme, nous y serons bien contraints. Cela dit, le monde n'en sera pas invivable pour autant...

  27. #113
    DROIDANLEMUR

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par Cécile
    Es-tu prêt, toi personnellement, à adopter le mode de vie d'un Africain ? Ou peut-être l'as-tu déjà adopté ?
    Entre le mode de vie américain et celui africain (avec une quarantaine d'années d'espérance de vie, me semble-t-il), il me semble qu'il existe une large palette.
    Nous y serons bien forcé...alors autant commencer tout de suite : choisir un mode de chauffage adapté pour les années à venir...Je ne vois que le bois ou, éventuellement, le charbon. Choisir un métier en rapport direct avec la terre ou, à défaut, cultiver son lopin de terre et apprendre des trucs et astuces des anciens.

    Choisir son habitation en se demandant si il est possible d'y vivre sans l'usage d'une voiture (ou de transport en commun).

  28. #114
    DROIDANLEMUR

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Cela dit, je ne suis pas prêt à adopter le mode de vie Africain par masochisme. Mais je me dis que ce monde dans lequel je vis a une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Et le jour où tout s'écroule, je tiens à être prêt.

    Autre chose, je parle avec mes voisins, je m'intéresse à eux, je leur donne un petit coup de main quand ils ont besoin d'aide et je fais appel à eux aussi. Ce n'est pas lorsque la crise sera là qu'il faudra songer à créer des réseaux de solidarité, c'est bien avant que cela se construit. Actuellement, avec les moyens de communication moderne, on peut discuter et se faire des amis à l'autre bout de la planète, on peut même aller les voir. Le jour où la voiture ne roule plus faute de carburant bon marché, les personnes les plus proches seront vos voisins. Ce ne sera pas le copain qui habite dans le sud de la France ou en Nouvelle-Zélande...Nous retournerons progressivement à l'époque du moyen-âge où les gens vivaient avant tout en petite communauté de quelques centaines de personnes au plus...

    Pour certains ce sera le monde qui s'écroule, pour d'autres, la vraie vie loin de toutes ces machines qui nous empoisonnent la vie.

    Personnellement, j'aime bien le monde dans lequel je vis pour l'instant avec toutes ses technologies modernes mais j'ai toujours l'âme d'un boy-scout et la vie au fond des bois ne me dérangerait nullement.

  29. Publicité
  30. #115
    Cécile

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Citation Envoyé par DROIDANLEMUR
    Nous y serons bien forcé...alors autant commencer tout de suite : choisir un mode de chauffage adapté pour les années à venir...Je ne vois que le bois ou, éventuellement, le charbon. Choisir un métier en rapport direct avec la terre ou, à défaut, cultiver son lopin de terre et apprendre des trucs et astuces des anciens.
    Je te demande si tu as un mode de vie aussi sobre qu'un Africain MAINTENANT. Pas ce qu'il faut faire plus tard. Parce que c'est bien beau de vouloir imposer un mode de vie par la force, mais ce serait plus crédible si tu donnais l'exemple.
    Pour ma part, ce genre de discours me fait très peur. Je crains les extrémistes de tous poils, extrémistes écolo compris.

  31. #116
    pi-r2

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    C'est bien excessivement pessimiste tout cela. Retour à la vie passée me parait un peu précipité. Ce n'est tout de même pas l'agriculture qui consomme l'essentiel du pétrole. A quand le tracteur solaire ?
    Si il faut 8 ans pour une nouvelle centrale, ce n'est pas très long. On pourrait vivre 8 ans sans sans retomber au moyen age immédiatement. Et pour la communication, Internet est relativement peu gourmand en pétrole (je suis d'accord pour pédaler pour alimenter mon ordi...), alors les potes du bout du monde, on pourra les garder.
    Les bonnes idées triomphent toujours... C'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes !

  32. #117
    Bufo v

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Salut pi-r2
    Citation Envoyé par pi-r2
    C'est bien excessivement pessimiste tout cela. Retour à la vie passée me parait un peu précipité.
    Non pas pessimiste. Ou plutôt j'aimerais bien que ça ne soit pas pessimiste. C'est juste une probabilité somme toute assez proche de ce que pourrait être une des réalités de demain.

    Ce n'est tout de même pas l'agriculture qui consomme l'essentiel du pétrole.
    Non en tout cas pas directement, et surtout pas partout. Mais l'agriculture des pays développés est archi dépendante des produits pétroliers (engrais, phytosanitaires, machinisme, transports, transformation, distribution) Curieusement en cas de troubles majeurs, les pays dits du tiers monde, s'en sortiraient éventuellement mieux que nous (à nombre de citoyens équivalent), surtout ceux qui ne dépendent pas ou très peu des hydrocarbures.

    On pourrait vivre 8 ans sans sans retomber au moyen age immédiatement.
    Ce genre de scénario ne ramène pas nécessairement au moyen âge. Ce serait tout l'intérêt d'une approche prospective de déterminer ce qui changerait assez rapidement et les évolutions sur des moyens-longs termes.

    je suis d'accord pour pédaler pour alimenter mon ordi...), alors les potes du bout du monde, on pourra les garder.
    Alimenter l'ordi c'est peut être possible, mais le réseau ?

    Pour répondre au post précédent, je dirais qu'il n'est aucunement question d'extrêmisme. Perso je n'appelle pas de mes voeux un tel système et de fait je n'ai rien à imposer à personne (et ne le souhaite pas). Je crois encore naïvement au dialogue, au bon sens et à la pédagogie. A tort sans doute, ma naïveté s'arrêtant là...
    A mon humble avis, s'il ce produisait une dérive de ce style cela relèvera pour la majorité d'entre nous d'un non choix

    Bufo v

  33. #118
    Ferdi*

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Ce genre de réaction qui consiste à décrire une situation post apocalypse me fait toujours sourire car ce n'est pas la première fois que je l'entend et certainement pas la dernière. Généralement, la réalité dépasse l'imagination ou bien s'en éloigne à l'opposé. Cette vision du monde à la mad max à l'avantage de faire réagir certaines personnes dans le bon sens.

    Ceci dit, une crise pétrolière comme celle qui commence à pointer le bout de son nez pourrait très bien comme par le passé donner un sacré coup d'accélérateur aux processus de transition que nous commencons à entrevoir aujourd'hui.

  34. #119
    Bufo v

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par Ferdi*
    Ce genre de réaction qui consiste à décrire une situation post apocalypse me fait toujours sourire
    Personne n'a parlé d'apocalypse ! A fortiori pas non plus de post-apocalypse. Que des troubles surviennent et génèrent des "dommages collatéraux" ne signifie ni la fin du monde, ni celle de l'humanité. Donc de mad max point à l'horizon... pour les prochaines semaines

    Ceci dit, une crise pétrolière comme celle qui commence à pointer le bout de son nez pourrait très bien comme par le passé donner un sacré coup d'accélérateur aux processus de transition que nous commencons à entrevoir aujourd'hui.
    C'est the question. Mais reste t-il assez de temps ?. Il n'y a pas que le problème du pétrole.
    J'ai un exemple que je cite souvent, ceux qui font de la voile comprendront facilement. Si tu es sur un bateau et que tout n'est pas en ordre tu peux éventuellement naviguer des semaines sans soucis. Tu vas trébucher de temps à autre sur ce qui traîne sur le pont, éventuellement tu file au bouillon. Il fait beau, une petite brise, no problème. Mais que vienne une tempête et là, une drisse mal lovée, un hauban usé, des règlages approximatifs, des filières hors d'âge ou la chaîne d'ancre en travers du pont... tout peut prendre des proportions catastrophiques, et très vite. Il ne sera certainement plus temps de faire ce qu'il fallait. C'est sans doute très difficile a imaginer si on n'a jamais essuyé un vrai coup de tabac. Mais c'est un bon exemple de petits riens qui s'accumulent et qui interagissent.

  35. #120
    Magellan

    Re : Conséquences de la fin du pétrole

    J'aimerais ici soulever deux points obscurs (2 espoirs réels pour l'humanité ???).
    1) la nanotechnologie pourrait apporter une solution si elle nous permettait un jour de créer des métaux bien plus légers et plus résistants que l'acier (le poids des véhicules diminuant, il faudrait moins d'énergie pour les mouvoir). Peut-être même que la nanotechnologie pourrait créer de nouveaux carburants.
    Point 1 à discuter : ce ne sont que des possibilités ou projets : que nous réserve réellement la nanotechnologie ???
    2) Très brièvement entendu dans une émission sur l'ex-Planète Découvertes (ancienne chaîne scientifique de Planète) qu'il existerait sur la Lune (ou Mars, je ne sais + bien), une source d'énergie assez incroyable, un élément simple (H ou ?) sous une forme spéciale (genre H3), véritable énergie du futur, point de vue rapport quantité utilisée/rendement.
    Est-ce vrai ???
    Ensuite, il y aurait le probléme de l'exploitation (sur place ??) et du transport ( on parle du fameux ascenseur Terre_lune comme d'une réalité vers 2050, encore de la poudre aux yeux ???)

Sur le même thème :

Page 4 sur 18 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Vivement la fin du pétrole!
    Par cedbont dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 167
    Dernier message: 08/02/2011, 12h43
  2. Que faut-il faire pour préparer les conséquences de la fin du pétrole ?
    Par procyon31 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 189
    Dernier message: 14/04/2006, 08h05