Discussion fermée
Page 3 sur 7 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 198

Mouvement perpétuel et création d'énergie...



  1. #61
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Lord M
    - comme le dit yat, quand les masses sont à la verticales, il y a une perte d'énergie : les deux masses descendent simultanément, d'où tirent-elles l'énergie pour remonter

    La force d'Archimède les remontera.

    - mon histoire de poids de l'air ! Personne n'y a répondu !

    L'air est a l'intérieur a la pression atmosphérique, c'est tout. Je ne vois rien d'autre.

    - il y aura toujours des frottements. Pour avoir des frottements nuls dans l'eau, je dirais que la vitesse de l'ensemble doit tendre vers 0, non ?

    Oui. Et alors? Il faut que les flotteurs se déplacent lentement. Le frottement est proportionnel a la vitesse de déplacement. C'est écrit dans le texte original.

    -----


  2. Publicité
  3. #62
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par uinet_propane
    Si deja la tu fais une erreur, c'est pas la peine de continué a chercher un proceder qui utilise ces principes.
    Mais non. C'est ne pas moi qui a fait l'erreur. Un sous-marin monte ou descend en changeant sa densité moyenne par rapport a l'eau. Mes flotteurs aussi.

  4. #63
    Rennais

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Bonjour,

    Je ne sais pas si son système peut fonctionner concrètement, mais il me semble que théoriquement oui, puisque que son idée n'est pas de produire une force à partir de rien, mais à partir de la force de gravitation (utilisé ici astucieusement avec la force d'archimède).

    Pourquoi pas?

  5. #64
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Désole pour les termes. Je maîtrise mal le français (j'ai appris tout seul), j'ai ne pas fait mes études en France, mais en Ukraine.
    ------------
    Un seul flotteur marchera très bien tout seul. Pour cela on doit faire les guides nécessaires. Et même il se retournera tout seul sans arriver de 0.5 m jusqu'à sa position basse:
    - Le flotteur tombe (descend), en glissant sur les glissières quelconques.
    - Quand il a passé 4.5 m de 5 m, il se heurte au support (s'accroche), sa partie inférieure.
    - Le support ne se trouve pas strictement sous son centre de gravité, mais il est déplacée un peu de cote.
    - Il le contournera simplement, en se retournant a 180°, en descendant.
    S'étant retourné, il à maintenant "les jambes en l'air".
    - Le mécanisme de l'augmentation du volume (la masse et les ressorts) changeront son volume et le flotteur remontera ver le haut.
    - Le même chose se produira la haut, c'est tout.
    Mais si on le retourne nous, on aura a lever 10 kg a une hauteur de 0.5 m, mais en se déplaçant sur 4.5 m, le flotteur produit l'énergie pure.
    Le flotteur se trouve sous l'eau et SOUS l'EAU il pèse ou (+) 10 kg, ou (-) 10 kg. Il ne consomme aucune énergie, mais il utilise les forces : - la force de la gravitation, pour le changement du volume et l'immersion, et la force d'Archimède, pour émersion.
    Son poids n'a aucune importance, il est important - sa densité moyenne. Le flotteur, est soutenue par l'eau avec tout par son contenu, comme le navire ou le sous-marin et il n'est pas important où se trouve le capitaine, dans la cabine ou sur le pont.
    Ici, c'est pareil, c'est la même chose, quand les flotteurs sont accrochés aux chaînes du moteur. En contournant les roues, il se retournent, le volume change et après - ils produisent le travail (l'énergie).
    Ok, trop fort ! Tu viens de me mettre en évidence l'autre gros problème qui m'avait échappé !

    Bon, apparemment, le fonctionnement que tu décris est très différent du moteur initial (même si le principe reste le même), et le fait de dire que le flotteur va être plus léger que l'eau en position "gonflée" m'a ouvert les yeux sur cette deuxième énormité.

    Tu as donc un piston qui est poussé vers le bas par une masse à l'intérieur du module. Tu considères que le poids de ta masse est suffisant pour augmenter le volume du module de 20l (à titre indicatif, les valeurs numériques ne sont pas très importantes, mais comme on passe de +10 à -10Kg, je vais me baser là-dessus).

    Ensuite, tu prends la poussée d'Archimède brute de maçonnerie, en oubliant qu'elle ne s'applique, au départ, que sur des objets rigides. Dans le cas des modules qui étaient plus lourds que l'eau dans tous les cas, la question ne m'était pas apparue. Mais la poussée d'Archimède s'exerce par la pression que l'on a sur toute la surface du solide plongé dans l'eau. C'est pour ça que pour un solide, la différence de pression entre la partie basse et la partie haute exerce exactement sur le solide une force égale au poids du volume d'eau déplacé.

    Dans le cas d'un objet déformable, ce n'est pas exactement la même chose. si tu mets un ballon très peu gonflé dans l'eau, tu vas constater que sa aprtie haute sera gonflée et que sa partie basse sera dégonflée. Ton module, avec son piston, est également un objet déformable. Donc tu dois considérer séparément la pression exercée sur le piston et celle exercée sur le reste du module, puisque l'un peut glisser librement dans l'autre.

    Qu'est-ce qui va se passer ? Ton piston va remonter, tout simplement, puisque sur lui toute la pression va s'exercer vers le haut alors qu'elle s'exerce dans tous les sens sur le reste du module. Et ton module va couler.

    Pour le coup, l'expérience est beaucoup plus facile à réaliser. Tu n'as donc pas besoin de te ruiner pour constater que ton truc ne marche pas. En faisant un bête schéma, tu vas vite te rendre compte de ce que je dis : imagine un module cylindrique, relié à la surface par un tuyau dans sa partie haute (ou pas... c'est comme tu veux et ça ne change rien), et plus bas ton piston, que la gravité est sensée faire descendre. Le bilan des forces est immédiat : les pressions horizontales s'annulent, le cylindre subit une poussée vers le bas de la part de l'eau, le piston une pression vers le haut. Le piston va donc, sous l'effet de la pression, monter le long du cylindre (dans les faits c'est même plutôt le tube qui va descendre le long du piston), jusqu'à se bloquer dans la position qui occupe le moins de volume, et le truc coule.

    Point barre.

    Je suis dégouté que cette évidence m'ait échappé dans le moteur original. Comme quoi, parfois les arnaques peuvent être bien dissimulées.

  6. #65
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par yat
    Je suis dégouté que cette évidence m'ait échappé dans le moteur original. Comme quoi, parfois les arnaques peuvent être bien dissimulées.
    Il y a de quoi.
    Tout se baratin pour ne rien démontrer du tout. Désole, mais c'est la vérité.
    Il y a des ressort, la masse ne pas toute seule.
    Au départ, on augmente le poids de la masse de 10-15 kg, en prévision de la pression plus élevé par ex. Ou, même, on laisse tout comme ça, dans le cas du moteur. Le piston descendra un peu haut du point "D", le pression de l'eau baissera et il descendra un peu plu bas de point "B", la pression de l'eau augmentera. Facile, non???
    Peut-être vous ne savez pas comment fonctionnent les ressorts a gaz? Vous pouvez apprendre ici:
    http://www.stabilus.com/frameset.asp...site=menue.asp
    en cliquant "Gaz springs".

  7. #66
    vince

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Facile, non???
    Bonjour

    Au lieu d'affirmer des vérités en vous appuyant sur un bout de papier et puisque c'est si facile, il me semblerait plus profitable à tous que vous constuisiez ce moteur et alliez le vendre à General Motors.

    Ainsi vous serez riche et nous aurons l'air con.

    En attendant...
    « Méfie-toi des proverbes chinois »
    (Proverbe berrichon)

  8. Publicité
  9. #67
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Il y a de quoi.
    Tout se baratin pour ne rien démontrer du tout. Désole, mais c'est la vérité.
    Il y a des ressort, la masse ne pas toute seule.
    Au départ, on augmente le poids de la masse de 10-15 kg, en prévision de la pression plus élevé par ex. Ou, même, on laisse tout comme ça, dans le cas du moteur. Le piston descendra un peu haut du point "D", le pression de l'eau baissera et il descendra un peu plu bas de point "B", la pression de l'eau augmentera. Facile, non???
    Peut-être vous ne savez pas comment fonctionnent les ressorts a gaz? Vous pouvez apprendre ici:
    http://www.stabilus.com/frameset.asp...site=menue.asp
    en cliquant "Gaz springs".
    Eh ben écoute, si ton but est de sortir à chaque fois un petit détail à la con qui fait qu'on ne peut plus appliquer le raisonnement tel quel c'est ton problème. le FAIT est qu'à tout instant tu considères tes modules comme des objets rigides, ce qui est FAUX, et tu n'as strictement RIEN à répondre à cela, comme tu le prouves en détournant le problème et en présupposant de mon ignorance d'un truc qui n'a rien à voir. Il n'est pas étonnant qu'à partir de là tu arrives à des trucs aussi abracadabrants qu'un moteur perpétuel qui crée par magie de l'énergie à partir de rien.
    Alors maintenant mon grand tu te prends par la main, et au lieu de perturber les consciences scientifiques des participants les plus fragiles et en leur laissant réver à des utopies qui n'existent pas (et de gonfler sérieusement les autres, qui par pure philantropie essayent de limiter la propagation de l'ignorance), tu vas prendre tes tubes de PVC, tes ressorts et tout ce dont tu as besoin, tu vas aller dans ta baignoire et faire ton expérience, et quand tu te seras rendu compte que tu ne racontes que des conneries, tu verras, ça sera un peu dur au début mais au moins tu auras arrété de perdre ton temps et ta vie sur un truc qui n'a aucun sens.

    En tout cas, bonne soirée.

  10. #68
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Faith:
    ...C'est pourquoi le moteur de Mikhail, s'il marche, n'a pas besoin d'être plongé dans l'eau.

    Voir le moteur 02 00723.

    Et que les modules n'ont pas besoin d'avoir une densité proche de celle de l'eau (et pas besoin d'alterner autour de cette densité non plus)

    A mon avis les flotteurs ont besoin d'avoir une densité proche de celle de l'eau en leurs états de volume min.

  11. #69
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par yat
    Eh ben écoute, si ton but est de sortir à chaque fois un petit détail à la con qui fait qu'on ne peut plus appliquer le raisonnement tel quel c'est ton problème.
    Désole, mais il faut lire le texte. Dans le texte d'origine tout ça est écrit.

  12. #70
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Désole, mais il faut lire le texte. Dans le texte d'origine tout ça est écrit.
    Citation Envoyé par yat
    le FAIT est qu'à tout instant tu considères tes modules comme des objets rigides, ce qui est FAUX, et tu n'as strictement RIEN à répondre à cela
    C'est pas compliqué d'ignorer les arguments et de rester sur ses certitudes.

    Quoi qu'il en soit, ton ressort salvateur ne change rien au problème et ne fait que tirer le piston vers la position d'équilibre.

    Mais bon, il est de toutes façons illusoire d'espérer maintenant que tu réalises ton erreur un jour. La capacité d'un cerveau humain à perséverer dans ses erreurs me surprendra toujours.

  13. #71
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par yat
    La capacité d'un cerveau humain à perséverer dans ses erreurs me surprendra toujours.
    C'est vrais. Plus rien me surprend. Je commence m'habitué.
    Regardez ici:
    http://perpetuum.monsite.wanadoo.fr/page5.html
    Je site:
    "In this case at upper right the piston will be put down a little lower than 3 m (water pressure will increase). At the left below it will be put down a little higher (water pressure will decrease).
    If mass below will increase by 5 or 10 kg (between points C and D, Fig. 1) then under the action of mass weight and force of the springs the piston will move downward increasing elernent volume by the sarne 20 liters.
    Certainly to liberate energy it is necessary to reduce speed of rotation of the device in order to decrease friction losses in water (it is known that friction losses at transference in water is proportional to the traverse speed
    ."

  14. #72
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    In this case at upper right the piston will be put down a little lower than 3 m (water pressure will increase). At the left below it will be put down a little higher (water pressure will decrease).
    If mass below will increase by 5 or 10 kg (between points C and D, Fig. 1) then under the action of mass weight and force of the springs the piston will move downward increasing elernent volume by the sarne 20 liters.
    ."
    C'est quand même hallucinant d'être aussi borné ! Arrète de t'imaginer que j'ai rien compris à ton truc alors que c'est toi qui comprends rien à la physique ! Dans ce passage que tu cites, tu ne réponds toujours en RIEN au problème de ton application totalement inappropriée de la poussée d'Archimède ! C'est pas en mettant un ressort que tu vas empêcher l'eau de pousser plus fort sur le piston que sur le reste du module.

    Le module et le piston ne sont pas solidaires, la poussée d'archimède ne peut pas être appliquée simplement.

    Enfonce ça bien fort dans ton crâne

    Fais l'expérience ! A quoi ça te sert de venir étaler tes absurdités sur un forum ou tu sais très bien que tout le monde va t'envoyer bouler ? Alors soit plus malin que tout le monde, regarde ce qui se passe avec un module dans ta baignoire, explique le truc (avec la petite expérience à l'appui) à un industriel, deviens riche et envoie nous tous balader !

    Mais si tu préfères rester ici à exaspérer tout le monde, REPONDS AUX ARGUMENTS QU'ON T'OPPOSE

  15. Publicité
  16. #73
    Rodeon

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Bonjour à tous,

    Je viens de découvrir le sujet et je n'ai pas encore eu le temps de regarder en détails le fameux moteur. Je ne dirais qu'une chose pour le moment:
    Tout système mécanique, est sujet à des frottements qui sont la cause de la perte ou la dégradation d'énergie. Ces frottements transforme l'énergie initialement fournie au système en agitation thermique (chaleur). Pour créer un mouvement perpétuel il faut nécessairement annuler toute sources de frottement. Ce qui, vous êtes d'accord avec moi, est rigoureusement impossible!

    La réponse est alors très claire, le mouvement perpétuel n'existe pas! Il faut tout le temps fournit de l'energie à notre moteur qu'il va transformé à la fois en travail mais aussi en chaleur!
    "Le monde apparaît tellement différent quand on sait!" (R. Feynman)

  17. #74
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Rodeon
    La réponse est alors très claire, le mouvement perpétuel n'existe pas! Il faut tout le temps fournit de l'energie à notre moteur qu'il va transformé à la fois en travail mais aussi en chaleur!
    Bonjour,
    Essayez de comprendre comment ça marche avant de parler.
    Aristote à écrit il y a plus de 2000 ans:
    "Pour obtenir le mouvement constant, il faut utiliser la force constante."

  18. #75
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par yat
    Mais si tu préfères rester ici à exaspérer tout le monde, REPONDS AUX ARGUMENTS QU'ON T'OPPOSE
    Je ne voit pas d'argument, seulement - l'incompréhension de fonctionnement de la machine.
    Le module et le piston ne sont pas solidaires, la poussée d'archimède ne peut pas être appliquée simplement.
    Comment ça??? Regardez les dessins!!!
    C'est pas en mettant un ressort que tu vas empêcher l'eau de pousser plus fort sur le piston que sur le reste du module.
    Mais oui, c'est en mettant des ressorts que on arrive aux ses résultats.

  19. #76
    Rodeon

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Bonjour,
    Essayez de comprendre comment ça marche avant de parler.
    Aristote à écrit il y a plus de 2000 ans:
    "Pour obtenir le mouvement constant, il faut utiliser la force constante."
    hum hum, je ne pense pas qu'on puisse encore citer Aristote pour ce qui concerne la physique moderne! Il disait aussi que la terre était plate et qu'elle était le centre de l'univers!

    Sinon en tant que physicien, je n'ai pas besoin de me pencher en détail sur ce moteur pour pouvoir d'affirmer qu'il y a forcément des frottements!
    La dessus tu ne peux pas me contredire! Il est certain que ces frottements réduisent le rendement du moteur. Le rendement est donc inférieur à 100% et je te rappel que dans le cas d'un mouvement perpétuel le rendement est de 100%.

    Tu ne peux pas me contredire la dessus, ton moteur n'a pas un rendement de 100% donc pas de mouvement perpétuel.
    "Le monde apparaît tellement différent quand on sait!" (R. Feynman)

  20. #77
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Rodeon
    hum hum, je ne pense pas qu'on puisse encore citer Aristote pour ce qui concerne la physique moderne! Il disait aussi que la terre était plate et qu'elle était le centre de l'univers!
    Et pourquoi pas? Aristote se trompé sur certaine chose, comme vous.
    Sinon en tant que physicien, je n'ai pas besoin de me pencher en détail sur ce moteur pour pouvoir d'affirmer qu'il y a forcément des frottements! La dessus tu ne peux pas me contredire!
    J'ai ne jamais dis le contraire.
    Il est certain que ces frottements réduisent le rendement du moteur. Le rendement est donc inférieur à 100% et je te rappel que dans le cas d'un mouvement perpétuel le rendement est de 100%.
    Mais non. Le rendement de mon moteur est bien supérieur des 100%.
    Tu ne peux pas me contredire la dessus, ton moteur n'a pas un rendement de 100% donc pas de mouvement perpétuel.
    C'est presque vrai, mais la différence est de taille. Le moteur n'a pas le rendement de 100%, il a le rendement bien supérieur à 100%.

  21. #78
    Rodeon

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    1/ Avec des frottements tu ne peux pas avoir un rendement de 100% ou + (perte d'énergie par frottement) Comment élimines tu cette perte?

    2/ De plus as tu réalisé un prototype et l'as tu fais fonctionné?
    "Le monde apparaît tellement différent quand on sait!" (R. Feynman)

  22. Publicité
  23. #79
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Rodeon
    1/ Avec des frottements tu ne peux pas avoir un rendement de 100% ou + (perte d'énergie par frottement) Comment élimines tu cette perte?
    Pourquoi ne pas lire et d'essayer de comprendre? Les réponses sont ici:
    http://perpetuum.monsite.wanadoo.fr/page5.html
    http://perpetuum.monsite.wanadoo.fr/page8.html
    Choisir 01 11357 (En PDF).
    2/ De plus as tu réalisé un prototype et l'as tu fais fonctionné?
    Oui, de moteur 01 10913 encore en 1994.

  24. #80
    Rodeon

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Le problème est que j'ai bien lu tes document!

    J ai bien compris le fonctionnement. Tu utilise la force de gravité (le poids) et la poussé d'archimède qui est due à la pression de l'eau. A gauche le poids l'emporte sur la poussé d'archimède et a droite le volume du flotteur ayant légèrement changer la poussé d'archimède l'emporte sur la poids.

    Peux tu écrire le bilan énergétique de ton moteur et démontrer de façon rigoureuse avec des équations que ton rendement est supérieur à 100%?
    "Le monde apparaît tellement différent quand on sait!" (R. Feynman)

  25. #81
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Rodeon
    Peux tu écrire le bilan énergétique de ton moteur et démontrer de façon rigoureuse avec des équations que ton rendement est supérieur à 100%?
    Oui, je peu essayer, mais ça ne servira a rien. Déjà pas grand monde arrive comprendre le fonctionnement, et encore, c'est pas sur. Et si ça se complique, alors la..., vraiment personne n'essayera de comprendre. J'ai simplifié au maximum, pour que les plus grand nombre des intéressées puissent comprendre. Les calculs, que j'ai mis en exemple, sont suffisant pour comprendre le fonctionnement. C'est le but recherché: - Rendre simple et compréhensible.
    Si quelqu'un veut faire les calculs plus poussé, il est libre de les faire (ou de ne pas les faire).

  26. #82
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Je ne voit pas d'argument, seulement - l'incompréhension de fonctionnement de la machine. Comment ça??? Regardez les dessins!!! Mais oui, c'est en mettant des ressorts que on arrive aux ses résultats.
    Bah écoute, en tout cas ta machine je l'ai mieux comprise que toi. Et ressort ou pas ressort, si tu avais vraiment fait le bilan des forces tu te serais vite rendu compte que ton système ne marche pas.

    L'argument auquel tu refuses de répondre (et qu'apparemment tu ne vois même pas) est que dans tes calculs, tu appliques la poussée d'Archimède comme si l'ensemble module+piston était un solide indéformable. Je suis désolé de ne pas parler le russe, mais apparemment je ne le dis pas dans la bonne langue, parce que tu fais vraiment comme si tu ne le voyais pas.

    En même temps, plus tu t'accroches longtemps à une telle chimère, plus dure sera la chute le jour ou tu auras enfin été en mesure d'admettre l'absurdité du principe.

    Alors continue. Tu iras loin.

  27. #83
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par yat
    Bah écoute, en tout cas ta machine je l'ai mieux comprise que toi. Et ressort ou pas ressort, si tu avais vraiment fait le bilan des forces tu te serais vite rendu compte que ton système ne marche pas.
    Prouvez le, avec les calculs des bilans des forces a l'appuis. Pour l'instant personne n'été capable de les faire.
    L'argument auquel tu refuses de répondre (et qu'apparemment tu ne vois même pas) est que dans tes calculs, tu appliques la poussée d'Archimède comme si l'ensemble module+piston était un solide indéformable. Je suis désolé de ne pas parler le russe, mais apparemment je ne le dis pas dans la bonne langue, parce que tu fais vraiment comme si tu ne le voyais pas.
    J'ai déjà répondus a cette question, j'ai même inséré la citation.
    La, je ne vois pas de problème. Expliquez clairement, calculs a l'appui.
    En même temps, plus tu t'accroches longtemps à une telle chimère, plus dure sera la chute le jour ou tu auras enfin été en mesure d'admettre l'absurdité du principe.
    "Je ne comprend pas, donc - c'est impossible".
    Alors continue. Tu iras loin.
    C'est possible.

  28. #84
    BertrandR

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par yat
    Bah écoute, en tout cas ta machine je l'ai mieux comprise que toi. Et ressort ou pas ressort, si tu avais vraiment fait le bilan des forces tu te serais vite rendu compte que ton système ne marche pas.

    L'argument auquel tu refuses de répondre (et qu'apparemment tu ne vois même pas) est que dans tes calculs, tu appliques la poussée d'Archimède comme si l'ensemble module+piston était un solide indéformable. Je suis désolé de ne pas parler le russe, mais apparemment je ne le dis pas dans la bonne langue, parce que tu fais vraiment comme si tu ne le voyais pas.

    En même temps, plus tu t'accroches longtemps à une telle chimère, plus dure sera la chute le jour ou tu auras enfin été en mesure d'admettre l'absurdité du principe.

    Alors continue. Tu iras loin.

    J'admire votre patience Yat, mais le problème c'est que vous avez en face de vous quelqu'un qui est accroché désespérément à son idée, parce que sans cette idée, qu'il croit révolutionnaire, notre ami redevient un simple mortel, le problème relève de la psychologie et non de la physique.
    Pour le problème de physique cela ressemble beaucoup au problème du ludion voir par exemple http://www.seed.slb.com/fr/lab/diver/ .
    Dans le problème du ludion ce que l'on constate c'est que le travail accompli par le ludion dans sa descente ou dans sa montée est égal au travail accompli pour déformer le volume. Pour changer le volume du ludion on presse la bouteille ce qui augmente la pression interne et diminue le volume d'air emprisonné dans le capuchon du stylo et celui ci plonge et accompli un travail, mais en pressant la bouteille on accompli également un travail (travail = force x distance parcourue par le point d'application de la force).
    Et c'est exactement le même principe qu'il faut garder à l'esprit pour le soit disant mouvement perpétuel de Mikhael. Les volumes des caissons sont modifiés par des ressorts ou des masses mais pour accomplir cela il faut accomplir un travail et ce travail est censé être produit dans la phase de retournement du caisson et c'est là que ça coince : Lorsqu'un caisson arrive en bas la masse et le ressort devront vaincre la pression externe plus importante parce que le caisson est descendu à une profondeur plus importante que lors de la phase de retournement du haut.

    Pour finir : à ma connaissance on a pas encore produit de l'énergie avec un ludion.

  29. Publicité
  30. #85
    aym

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    c'est impossible".C'est possible.
    en tout cas tu sera bien aimable de ne pas polluer les autres conversations avec ton invention génialissime ..

  31. #86
    Rodeon

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Oui, je peu essayer, mais ça ne servira a rien. Déjà pas grand monde arrive comprendre le fonctionnement, et encore, c'est pas sur. Et si ça se complique, alors la..., vraiment personne n'essayera de comprendre. J'ai simplifié au maximum, pour que les plus grand nombre des intéressées puissent comprendre. Les calculs, que j'ai mis en exemple, sont suffisant pour comprendre le fonctionnement. C'est le but recherché: - Rendre simple et compréhensible.
    Si quelqu'un veut faire les calculs plus poussé, il est libre de les faire (ou de ne pas les faire).
    Tu m'as dit que le rendement de ton moteur est supérieur à 100%. Pour affirmer une telle chose je suppose que tu as du faire les calculs! (as tu fait ce calcul? si oui montre le nous)

    Si tu pouvais apporter une démonstration mathématique rigoureuse et établir un bon bilan énergétique, alors je pense que les gens pourraient te croire.

    On ne peut pas affirmer une chose sans en donner une démonstration. (tu dois adopter une démarche scientifique)

    C'est comme si Einstein avait dit que l'espace-temps se déformait sans faire de démonstration rigoureuse et sans expérience!
    "Le monde apparaît tellement différent quand on sait!" (R. Feynman)

  32. #87
    Rodeon

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Oui, je peu essayer, mais ça ne servira a rien. Déjà pas grand monde arrive comprendre le fonctionnement, et encore, c'est pas sur. Et si ça se complique, alors la..., vraiment personne
    Ne te justifie pas par la complexité des équations. Je pense, de part ma formation être, tout à fait capable de comprendre.
    Aurais tu peur de fournir les calculs? Sinon, donnes les moi, et je les regarderais avec la plus grande attention.
    "Le monde apparaît tellement différent quand on sait!" (R. Feynman)

  33. #88
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par BertrandR
    Pour changer le volume du ludion on presse la bouteille ce qui augmente la pression interne et diminue le volume d'air emprisonné dans le capuchon du stylo et celui ci plonge et accompli un travail, mais en pressant la bouteille on accompli également un travail (travail = force x distance parcourue par le point d'application de la force).
    Jusque ici c'est exact
    Les volumes des caissons sont modifiés par des ressorts ou des masses mais pour accomplir cela il faut accomplir un travail et ce travail est censé être produit dans la phase de retournement du caisson et c'est là que ça coince : Lorsqu'un caisson arrive en bas la masse et le ressort devront vaincre la pression externe plus importante parce que le caisson est descendu à une profondeur plus importante que lors de la phase de retournement du haut.
    C'est ne pas NOUS qui fournit le travail, c'est la GRAVITETION!!!

  34. #89
    BertrandR

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Jusque ici c'est exact
    C'est ne pas NOUS qui fournit le travail, c'est la GRAVITETION!!!
    Je sais qu'avec vous on peut discuter pendant des heures et vous trouverez toujours un détail pour détourner un raisonnement aussi je n'insiste pas.
    Ce n'est pas à moi de prouver que votre bidule ne marche pas mais à vous de prouver qu'il marche et pour cela un jour ou l'autre vous devrez faire une maquette de démonstration si vous désirez développer votre idée.
    Je crois que vous reculerez indéfiniment cette échéance pour de multiples raisons, car au fond c'est plus confortable pour vous de vous dire que vous êtes génial plutôt que prendre le risque de vous confronter à la réalité.

  35. #90
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    C'est ne pas NOUS qui fournit le travail, c'est la GRAVITETION!!!
    Le travail que fournit la gravitetion pour retourner le module, elle ne le fournira pas pour le faire descendre. Pourtant il va bien falloir que le système la fournisse pour le faire remonter. Ca c'est le premier problème que je t'avais soulevé.

    Que je reformule donc une nouvelle fois : Si on se sert de la gravitation pour retourner le module, on dépense de l'énergie potentielle. Il faut donc insufler dans le système plus d'énergie potentielle pour faire monter les modules qu'ils n'en donnent en descendant. D'ou une première perte fondamentale d'énergie du système, absolument pas due aux frottements ou à quoi que ce soit qui puisse se minimiser.

    Mais bon, déjà rien qu'avec ça ça ne marche plus. Quand on ajoute à ça ton incompréhension des conditions d'applications de la poussée d'Archimède, ça fait déjà deux bonnes raisons pour que ça ne marche pas.

Sur le même thème :

Page 3 sur 7 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Mouvement perpétuel ?
    Par senbei dans le forum Physique
    Réponses: 32
    Dernier message: 31/10/2008, 14h17
  2. (mouvement perpétuel)
    Par biscoto66 dans le forum Physique
    Réponses: 59
    Dernier message: 24/03/2007, 15h44
  3. mouvement perpétuel?!
    Par wolfЭn dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/01/2007, 18h43
  4. mouvement perpétuel
    Par M-ius dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/09/2006, 13h41
  5. Mouvement perpétuel
    Par Riboulot dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 37
    Dernier message: 18/06/2006, 20h46