Discussion fermée
Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 198

Mouvement perpétuel et création d'énergie...



  1. #1
    invite765732342432
    Invité

    Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Bonjour,
    tout le monde (ou presque) s'accorde à dire qu'un mouvement perpétuel ne peut pas exister (d'autant plus si on en prélève de l'énergie pour alimenter un outil quelconque).

    Seulement certaines personnes ici proposent des "inventions" capables selon eux de produire de l'énergie sans apport extérieur à partir d'un mouvement "perpétuel".
    Certaines personnes les envoient balader en disant "un mouvement perpétuel est impossible à réaliser". J'ai beau être d'accord avec cette phrase, je pense qu'une explication pour montrer à ces personnes serait la bienvenue.

    Aussi, je vous demande votre aide pour prouver à Mikail que son mouvement perpétuel n'en est pas un.
    Citation Envoyé par mikhail
    Si vous vous intéressez aux sources d'énergie renouvelables, pourquoi vous n'essayez pas de comprendre le fonctionnement des machines, que j'ai déjà proposé ici??? C'est une source inépuisable d'énergie, a 100% écologiquement propre.
    C'est ici:
    http://perpetuum.monsite.wanadoo.fr
    http://ntpo.com/invention/invention2/9_en.shtml
    J'ai le plus grand mal à identifier la faille dans l'exemple de Mikhail...
    Il s'agit sans doute d'un petit détail passant inaperçu, mais ça m'embète de passer à coté.
    Pourriez vous m'aider à trouver la raison pour laquelle ce processus ne doit théoriquement pas fonctionner ?
    Comme tous les prétendus mobiles perpétuels, il s'arrêtera probablement dans une position d'équilibre mais je n'arrive pas à trouver laquelle.
    Je soupçonne que le problème réside dans les modules à volume variables... car si on suppose qu'un module puisse changer de volume sans apport énergétique extérieur, le mouvement semble effectivement infini.

    Merci à tous ceux qui m'apporteront leur aide.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    aym

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Faith
    un module puisse changer de volume sans apport énergétique extérieur, le mouvement semble effectivement infini.
    sans reflechir tres loin je tique déjà ?

    comment un module quelconque peut se déformer sans énergie ?

    rien que de remplir les poumons ....

  4. #3
    invite765732342432
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par aym
    sans reflechir tres loin je tique déjà ?

    comment un module quelconque peut se déformer sans énergie ?

    rien que de remplir les poumons ....
    Bon... voilà déjà un bon point
    effectivement, une énergie est demandée pour son changement d'orientation (le volume est changé par gravité par exemple, retourner le module modifie son volume)
    L'énergie vient donc du déplacement des modules le long de la chaine (en particulier dans la phase de rotation autour des roues supérieures et inférieures)

    Voilà donc une première perte d'énergie, merci on avance.

    Seulement l'énergie perdue dans cette phase ne dépend que du rayon des roues (et donc du nombre de modules en train d'être retournés à chaque instant). A rayon constant, énergie perdue constante
    Donc, en supposant que l'ensemble est capable de créer de l'énergie (a priori proportionnelle à la longueur de l'ensemble), il suffit de ralonger les chaines et de rajouter des modules pour compenser cette perte... il me semble.

  5. #4
    Lambda0

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Sujet sulfureux s'il en est.
    J'ai quand même une petite idée concernant les dispositifs électromagnétiques. Le mouvement d'un conducteur dans un champ magnétique peut produire une différence de potentiel, suivant la direction du mouvement par rapport aux lignes de champ. Ce sont des lois bien connues.
    Or, tous ces dispositifs sont plongés dans le champ magnétique terrestre.
    N'est-il pas possible que certains de ces dispositifs prélèvent en fait de l'énergie du champ magnétique terrestre ? Un conducteur en rotation rapide coupant les lignes du champ terrestre, prélevant suffisamment d'énergie pour compenser les pertes par frottement, voire afficher un rendement légèrement sur-unitaire en apparence (mais évidemment inférieur à 1 si on fait le bilan correctement) ?
    Il n'y aurait là rien de mystérieux et aucune violation des lois de la physique, seulement une erreur d'interprétation de la part de ceux construisant ces dispositifs.
    Celà revient, très indirectement, à prélever de l'énergie cinétique du magma terrestre, par l'intermédiaire du champ magnétique.
    Idée peut être complètement stupide si on fait des calculs d'ordre de grandeur. Le champ magnétique terrestre est quand même assez faible.

    Désolé pour ce délire, je vais me coucher.
    Dernière modification par Lambda0 ; 05/01/2005 à 18h47.

  6. #5
    invite765732342432
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Lambda0
    Sujet sulfureux s'il en est.
    C'est clair !
    Et s'il était possible de ne pas dévier du sujet, ça permettrait de régler plus rapidement et plus calmement le problème de ce pseudo mouvement perpétuel...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Faith
    ...il suffit de ralonger les chaines et de rajouter des modules pour compenser cette perte... il me semble.
    Non. Au contraire, il faut rapprocher les roues, pour diminuer le nombre des flotteurs (4-5) en ligne droite de chaque cote (l'économie sur la quantité). On ne perd pas en puissance, car on gagne de la diminution de la pression, elle augmente avec profondeur.

  9. Publicité
  10. #7
    invite765732342432
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Non. Au contraire, il faut rapprocher les roues, pour diminuer le nombre des flotteurs (4-5) en ligne droite de chaque cote (l'économie sur la quantité). On ne perd pas en puissance, car on gagne de la diminution de la pression, elle augmente avec profondeur.
    Alors là, l'un de nous deux n'a absolument pas compris le principe...
    Pour moi, seuls les flotteurs situés sur les cotés ont une chance de créer une énergie. Plus il y en a, plus la différence de poids entre les deux cotés est importante et donc plus la chaine est entrainée...

    D'ailleurs une précision tant que j'y suis: tel que j'ai compris le dispositif, il est inutile de le plonger dans l'eau... la différence de poids en fonction du volume peut très bien se faire dans l'air (le réglage est peut-être simplement un peu plus difficile à obtenir)

  11. #8
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Faith
    Alors là, l'un de nous deux n'a absolument pas compris le principe...
    C'est vrais. Vous n'avez pas encore compris le principe.
    Citation Envoyé par Faith
    D'ailleurs une précision tant que j'y suis: tel que j'ai compris le dispositif, il est inutile de le plonger dans l'eau... la différence de poids en fonction du volume peut très bien se faire dans l'air (le réglage est peut-être simplement un peu plus difficile à obtenir)
    Il y a 3 moteur. Le 02 00723 j'ai ne pas vérifié et j'ai ne pas calculé, donc: - je ne peut pas affirmer qu'il fonctionnera, mais je suis sur, que la version avec les aimants est valable. Ici je vous propose de comprendre le fonctionnement de moteur 01 11357.
    Dernière modification par Mikhail ; 05/01/2005 à 19h50.

  12. #9
    psd

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Certaines personnes les envoient balader en disant "un mouvement perpétuel est impossible à réaliser". J'ai beau être d'accord avec cette phrase, je pense qu'une explication pour montrer à ces personnes serait la bienvenue.
    La raison de la lassitude des personnes qui envoient balader ces farfelus est simple : l'essence même de la démarche scientifique est de rendre simple ce qui est d'apparence compliqué. Ces inventeurs font exactement l'inverse, c'est-à-dire qu'ils embrouillent suffisamment le problème par des dispositifs compliqués pour que ceux qui ne connaissent pas les grandes lois de la physique puissent croire, en perdant le fil du raisonnement, que ça peut marcher. Or même un ingénieur concevant une machine extrêmement compliquée (bien plus que ces élucubrations) garde toujours à l'esprit les grandes lignes de son raisonnement car il sait par expérience que ça foire dès qu'il les oublie, parce qu'il peut très bien lui aussi, même en étant expérimenté, faire une connerie en analysant un point très isolé de son système en perdant de vue l'ensemble, et aboutir à une conclusion absurde.

    Tenter de démontrer pourquoi ça ne marche pas est à peu près aussi excitant, pour un scientifique, que multiplier 15 nombres de 15 chiffres au crayon...

    Mais tu as toi-même donné la réponse (en tout cas une réponse suffisante) à la question, donc tu vois que dans ce cas il n'était même pas la peine d'aller chercher très loin !

  13. #10
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Si c'est trop complique, alors passons a un seul flotteur. Même un seul flotteur peut fonctionner.

  14. #11
    Soye

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    Si c'est trop complique, alors passons a un seul flotteur. Même un seul flotteur peut fonctionner.
    Ecoute Mikhail pas la peine de perdre ton temps en discussions et explications. Je te propose de nous construire un proto à un seul flotteur, à cinq flotteurs, à vingt ou à quarante-douze flotteurs, de filmer le fonctionnement de ta machine et de mettre la vidéo en ligne.

    Vinci lui-même a renoncé mais c'est parce qu'il passait trop de temps à sa peinture. Mais toi tu ne peints pas ?

  15. #12
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Soye
    Ecoute Mikhail pas la peine de perdre ton temps en discussions et explications. Je te propose de nous construire un proto à un seul flotteur, à cinq flotteurs, à vingt ou à quarante-douze flotteurs, de filmer le fonctionnement de ta machine et de mettre la vidéo en ligne.
    Pas de problème si vous le payez.

  16. Publicité
  17. #13
    Soye

    Cool Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Je sens le doute dans ta réponse...

    Car enfin : si j'étais certain à 100 % de détenir le secret de l'énergie gratuite et inépuisable, je ne tarderais pas à imaginer les milliards d'euros que mon brevet me rapporterait, je verrais déjà ma statue dans tous les squares "Au sauveur de la planète, l'Humanité reconnaissante"...

    Alors, je n'hésiterais pas à engager quelques centaines d'euros pour prouver que j'ai raison !

  18. #14
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Soye
    Je sens le doute dans ta réponse...

    Car enfin : si j'étais certain à 100 % de détenir le secret de l'énergie gratuite et inépuisable, je ne tarderais pas à imaginer les milliards d'euros que mon brevet me rapporterait, je verrais déjà ma statue dans tous les squares "Au sauveur de la planète, l'Humanité reconnaissante"...

    Alors, je n'hésiterais pas à engager quelques centaines d'euros pour prouver que j'ai raison !
    Je ne suis pas un mégalomane.
    C'est pas le Perpetuum Mobile qui sauvera l'humanité si l'humanité continuera l'empoisonner la Terre et de produire les armes des plus en plus terrifiantes et de s'en servir, bien sur.

  19. #15
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...


  20. #16
    invite765732342432
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par psd
    La raison de la lassitude des personnes qui envoient balader ces farfelus est simple : l'essence même de la démarche scientifique est de rendre simple ce qui est d'apparence compliqué. Ces inventeurs font exactement l'inverse, c'est-à-dire qu'ils embrouillent suffisamment le problème par des dispositifs compliqués pour que ceux qui ne connaissent pas les grandes lois de la physique puissent croire, en perdant le fil du raisonnement, que ça peut marcher. Or même un ingénieur concevant une machine extrêmement compliquée (bien plus que ces élucubrations) garde toujours à l'esprit les grandes lignes de son raisonnement car il sait par expérience que ça foire dès qu'il les oublie, parce qu'il peut très bien lui aussi, même en étant expérimenté, faire une connerie en analysant un point très isolé de son système en perdant de vue l'ensemble, et aboutir à une conclusion absurde.

    Tenter de démontrer pourquoi ça ne marche pas est à peu près aussi excitant, pour un scientifique, que multiplier 15 nombres de 15 chiffres au crayon...

    Mais tu as toi-même donné la réponse (en tout cas une réponse suffisante) à la question, donc tu vois que dans ce cas il n'était même pas la peine d'aller chercher très loin !
    Bon, ta réponse ne m'avait pas tellement convaincue, mais quand je constate l'obstination bornée du sieur Mikhail... Alors, il devient clair qu'il est loin d'être une personne raisonnable. Donc effectivement, la discution perd beaucoup de son intérêt.

    PS: je me considère comme ayant une formation scientifique correcte, et en général ça m'amuse beaucoup de démonter les processus afin de les comprendre... (ça doit d'ailleurs être pour ça que je bosse dans l'informatique )

  21. #17
    uinet_propane

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Sujet effectivement sulfureux.

    Ma position est ambigue. Je reconnais que le mouvement perpetuel est quasi imposssible (et impossible tout court sur terre), donc j'ai de la peine a comprendre le fonctionnement du systeme de Mikhail. Par contre, je suis très choquer quant des esprit qui se dise scientifique exclu de suite des possibilité sous pretexte que la theorie de la thermodynamique l'interdit (sachant que la thermodynamique n'est qu'une theorie et qu'elle est donc refutable, si on amene des preuves, etc.. mais ce n'est pas sujet).

    Faisons une experience de pensée concernant la supra conductivité (qui est assimilable a un mouvement perpetuel). Prenons un materiaux supraconducteur a haute temperature (haut c'est très relatif, ~-80°C, je sais plus lequel c'est, mais il existe, c'est un alliage). Placons le a l'ombre sur la lune (en tout cas dans l'espace, temperature a l'ombre dans l'espace ~-100°C). Comme par hasard, la temperature est pile poile inferieur au seuil de supra conductivité (pour ce materiaux specifiquement, pas pour tous). Si on y place de l'electricité, elle y restera tant que physiquement la temperature sera inferieur au seuil (tant que la lune sera présente physiquement dans l'univers. Et en imaginant qu'elle se libere de l'attraction de la terre et du soleil, elle devient eternelle (tant que l'univers existe), et tout element placé a sa surface aussi). Bon, vous me direz qu'elle peut etre attiré par un autre soleil ou planete, mais la on devie.

    De plus, si tout les elements electrique du réseau sont supraconducteur (les cables, les consommateurs, etc...), l'electricité travail mais sans perte, donc avec un mouvement perpetuel. Le problème actuel, c'est qu'on ne sais pas faire de consommateur supraconducteur. Mais est-ce impossible de le faire ??? Je ne le croit pas, sachant qu'on est passé du bois a l'acier puis au plastique et aux alliages. Je ne vois pas pourquoi on n'arriverais pas a crée des consommateur surpaconducteur (bien sur, si on veux que ca marche a temperature ambiante, il faut refroidir le systeme autrement, avec une chambre a vide par exemple et c'est la que les pertes se feront a cause du rechauffement du fluide qui devra ensuite etre refroidit, d'ou perte). Si l'element actif est mecanique, on aura aussi une perte, mais du au frottement (et ca se repecutera sur les elements supraconducteur puisque l'energie sera dissipé petit a petit par l'element qui frotte, mais c'est encore un autre problème de regles les frottements (champs magnetique naturel qui n'offre aucune resistance)).

    Et accessoirement, je me permet une petite remarque, le mouvement perpetuel ne l'est que vis-a-vis d'une reference temporelle. Si on prend la durée de vie d'un homme, le mouvement doit etre d'environ de 150ans sans perte (pour que ce soit perpetuel a l'echelle de l'homme), si on parle de la terre, alors on doit atteindre les 5 milliard d'années (puisqu'après, la terre n'existera plus, et donc la possibilité de genere le mouvement aussi). Si on cherche a faire ce que j'appelerais un mouvement perpetuel parfait, c'est le mouvement qui tiens durant toute la vie de l'univers. Parce que qui dit perpetuel dit "eternité". Mais l'eternité dans quel sens ??? L'eternité spirituel (du point de vue theologique) ??? Dans ce cas c'est impossible puisque c'est eternité n'as aucune limite reel puisqu'elle n'existe que dans notre esprit. L'eternité peut aussi etre "l'eternité" physique, qui elle est delimité par la vie de l'univers. Puisque qui dit eternité dit temps, et le temps n'existe que si l'univers existe. Avant et après, le temps n'existant pas, l'eternité et le mouvement perpetuel non plus (le concept lui meme ne peut pas exister puisque sa reference, le temps, n'existe pas).

    Alors je vous pose la question, pour vous le mouvement perpetuel c'est lequel (celui qui est spirituel, celui a l'echelle de l'homme, ou de la terre, voir de l'univers) ??? Moi ca dépend le contexte de la discution (en se qui concerne l'energie, je pense que l'echelle "vie humaine" est deja bien suffisante et techniquement realiste (Fusion ??? Supraconductivité ???)).
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  22. #18
    Jeanpaul

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Ce mécanisme n'est pas nouveau, loin s'en faut.
    Je suis d'accord sur le fait qu'on ne peut simplement balayer d'un revers de main l'impossibilité d'un mouvement perpétuel sans se donner la peine d'analyser les forces en présence. Ce type d'analyse est toujours productif.
    Dans le cas de ce moteur, l'effet est plus subtil qu'il y paraît : la difficulté réside dans le fait que le flotteur doit se vider (le piston doit changer de position) quand il passe d'un côté à l'autre. Pour cela, il doit y avoir une surpression à l'intérieur. Or quand on regarde bien, on est amené à dessiner 2 godets à la même hauteur, l'un vide, l'autre plein et ça ne colle pas : il ne se videra que plus haut et cela crée une assymétrie qui rend la force totale nulle.
    Ca peut se mettre en équation, ce n'est pas simple mais quand même très intéressant.

  23. Publicité
  24. #19
    uinet_propane

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par psd
    Or même un ingénieur concevant une machine extrêmement compliquée (bien plus que ces élucubrations) garde toujours à l'esprit les grandes lignes de son raisonnement car il sait par expérience que ça foire dès qu'il les oublie, parce qu'il peut très bien lui aussi, même en étant expérimenté, faire une connerie en analysant un point très isolé de son système en perdant de vue l'ensemble, et aboutir à une conclusion absurde.
    Sans vouloir casser du bois sur les ingenieur, j'en connais pas mal et la particularité que j'ai identifié, c'est que c'est plutot des specialiste du detail. Mon pere typiquement est incapable de suivre un raisonnement sans avoir tout les details. Meme ma mere qui est totalement nul en science arrive a me suivre dans mes explication alors que mon pere s'attache a un detail, secondaire en plus, et me prend la tete juste la dessus tout en m'expliquant que mon concept etait impossible alors qu'il n'avais lui meme pas compris le depart du concept parce qu'il s'attachait trop au detail.

    Et vu comment les ingenieurs pondent leur produit, ils ne pense pas a tout (et de loin). Combien de fois etes vous tombé sur une idée finie a 95% mais ou un truc manquait et rendais l'idée tout de suite moins interessant, voir realiste tout cour (genre l'ingenieur etudie une chaine de montage sans pensé aux magasinier qui vienne decharger, ou qui y pense mais qui les mets au sous-sol (et le camion y descend comment) et ce genre de cas ce vois tout les jours dans les grosses boites (encore la semaine passé, un copain a expliquer 3 fois a l'ingenieur que ces solutions etait impossible pour la chaine de mise en boite du café, mais l'ingenieur insiste parce que c'est l'ingenieur)). Alors dire que les ingenieurs font plus attention que les inventeurs, c'est un peu vite (comme dire que les scientifique ont toujours raison). Disons que c'est pas parce que qqun a un papier d'ingenieur qu'il ne va pas pondre un concept totalement irrealiste (et je suis persuader qu'il y a quantité de projet irrealiste/mal pensé dans les bureaux d'etudes).
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  25. #20
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    C'est incroyable. Les "scientifiques" n'arrivent pas comprendre le fonctionnement d'un simple mécanisme, qui n'est pas plus complique que un vélo. A la place de se regarder dans un miroir, il accusent les autres d'être obstine, comme ça leurs incapacité de comprendre - c'est la faute des autres.
    Pas de problème avec la pression atmosphérique. Les flotteurs son reliées en série par un tuyau souple (absente sur le dessin de 01 11357) et étant donne, que ils changent leurs volumes (point "B" et "D") simultanément, l'air s'écoule d'un flotteurs (point "B"), ver l'autre flotteur (point "D"). La pression a l'intérieur reste toujours la même.

  26. #21
    aym

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    C'est incroyable. Les "scientifiques" n'arrivent pas comprendre le fonctionnement d'un simple mécanisme, qui n'est pas plus complique que un vélo. A la place de se regarder dans un miroir, il accusent les autres d'être obstine, comme ça leurs incapacité de comprendre - c'est la faute des autres.
    Pas de problème avec la pression atmosphérique. Les flotteurs son reliées en série par un tuyau souple (absente sur le dessin de 01 11357) et étant donne, que ils changent leurs volumes (point "B" et "D") simultanément, l'air s'écoule d'un flotteurs (point "B"), ver l'autre flotteur (point "D"). La pression a l'intérieur reste toujours la même.
    c'est incroyable ... le mouvement perpetuel reste depuis des siècle une chimère mais mikhail et son blabla pseudo scientifique incomprehensible va nous convaincre de lui donner des sous pour lui contruire son truc ... aiae iaie aie aie

    et apres on s'etonne que les gens ne veulent pas d'eoliennes dans leurs jardin

  27. #22
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    C'est incroyable. Les "scientifiques" n'arrivent pas comprendre le fonctionnement d'un simple mécanisme, qui n'est pas plus complique que un vélo. A la place de se regarder dans un miroir, il accusent les autres d'être obstine, comme ça leurs incapacité de comprendre - c'est la faute des autres.
    Pas de problème avec la pression atmosphérique. Les flotteurs son reliées en série par un tuyau souple (absente sur le dessin de 01 11357) et étant donne, que ils changent leurs volumes (point "B" et "D") simultanément, l'air s'écoule d'un flotteurs (point "B"), ver l'autre flotteur (point "D"). La pression a l'intérieur reste toujours la même.
    Bon, bah on va s'y mettre...

    Je parle du moteur 01 11357, pour les autres j'ai vraiment la flemme et le jeu est loin d'en valoir la chandelle.

    On a, à l'intérieur de chacun des modules, une masse qui peut pivoter entre deux positions : une position "gonflée" ou le volume du module est maximal, et une position "dégonflée" ou le volume du module est minimal.

    Lorsqu'un module se situe du coté "montant" de la chaine, celui-ci est orienté de manière à ce que le poids de la masse la place naturellement en position gonflée, et à l'inverse, lorsque le module se situe du coté "descendant" de la chaine, celui-ci est orienté de manière à ce que le poids de la masse la place naturellement en position dégonflée.

    C'est la gravité qui fait basculer la masse d'une position à l'autre. Alors réfléchissons une petite seconde à ce qui se passe au niveau de l'énergie potentielle de pesanteur, veux-tu ? (Question bête, puisque manifestement depuis le début tu refuses d'étudier le principe en profondeur en attendant que ce soit un pigeon comme moi qui se casse le cul pour trouver l'arnaque de ce bazar)

    Puisque c'est la pesanteur qui met la masse dans sa position adéquate, forcément du coté montant ou du coté descendant, la masse est toujours dans la position pour laquelle son énergie potentielle est minimale.
    Donc, ce qui fait basculer la masse en haut et en bas du dispositif, c'est une perte d'énergie potentielle (la masse tombe). Donc du coté montant, l'EPP de la masse atteindra un niveau plus élevé que l'EPP maximale du coté descendant, puisqu'il faut en perdre un peu pour basculer. De même, à la fin du coté descendant, la bascule doit encore faire perdre un peu d'EPP pour passer la masse en position gonflée.

    En d'autres termes, la masse doit gagner plus d'EPP dans la partie montante qu'elle n'en perd (donc qu'elle n'en fournit) dans la partie descendante. Il faut donc insuffler de l'énergie au système pour que ça puisse tourner (c'est ici qu'on peut poser un petit CQFD).

    Maintenant qu'on a à nouveau les pieds sur terre, on peut supposer que, si on faisait fi de tous les frottements fluites et mécaniques de ce truc, la différence de poussée d'archimède devrait au mieux venir compenser exactement la perte d'EPP (ce qui me parait déjà vachement chaud). Mais bon, des roues faisant tourner une chaine de modules dans l'eau, niveau frottements, tu pourras lui donner autant de vitesse initiale que tu veux, je lui donne pas trente secondes pour s'arréter.

    Au final, voilà le véritable fonctionnement de ton moteur magique (parce que le mouvement perpétuel dont on peut tirer de l'énergie, met-toi bien ça dans le crâne, c'est de la magie) : tu lui donnes de l'énergie en le faisant tourner, et ça te la transforme en chaleur, dissipée dans l'eau et dans l'air environnant.

    Génial.

  28. #23
    uinet_propane

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    C'est incroyable. Les "scientifiques" n'arrivent pas comprendre le fonctionnement d'un simple mécanisme, qui n'est pas plus complique que un vélo. A la place de se regarder dans un miroir, il accusent les autres d'être obstine, comme ça leurs incapacité de comprendre - c'est la faute des autres.
    Pas de problème avec la pression atmosphérique. Les flotteurs son reliées en série par un tuyau souple (absente sur le dessin de 01 11357) et étant donne, que ils changent leurs volumes (point "B" et "D") simultanément, l'air s'écoule d'un flotteurs (point "B"), ver l'autre flotteur (point "D"). La pression a l'intérieur reste toujours la même.
    Je fais faire l'effort de comprendre. L'idée de base c'est d'utilisé la gravitation pour generer un mouvement. D'après ce que j'ai compris, tu joue avec la densité des elements afin d'atteindre le point de flottaison ou le point de "plongée". Si l'idée de base est correct (en tout cas pour moi), ce que je ne capte pas, c'est comment tu peut faire varier le volume d'un element si la pression est la meme partout (le principe de base des vase communiquant est d'avoir des différence de pression entre l'entrée et la sortie). Si l'element de droite monte et l'element de gauche descent, l'element de droite doit se deversé dans celui de gauche quant celui de gauche est au dessus (histoire que le mouvement se mette en place, puisque celui du bas transfert son poid vers celui du haut, ce qui entraine celui du haut vers le bas et fais en meme temps remonté celui du bas (qui ne monte pas tout seul, comme le ferais un plus leger que l'air, mais ce fais remonté/tracter par le mouvement, donc perte a ce niveau)). Mais si l'element de droit est en dessous de celui de gauche, le fluide ne peut pas passer de l'un a l'autre puisque la succions ne marche pas a cause de la pression qui est la meme en haut et en bas (a moins que tu aspire le liquide avec un tuyau et une pompe, pompe que tu doit alimenté, donc pas de mouvement perpetuel puisque tu as une perte dans la pompe). Et ton tuyau ne genet-il pas le mouvement global (attention a ne pas le prendre dans un roulement, qui pourrais le detruire ou bloquer le systeme) ??? De plus, en supposant que la succions marche, tu devra quant meme l'amorcer quant tu demarre le systeme (aspirer manuellement le fluide pour crée le premier desequilibre, qui par la suite est sensé etre perpetuel), et d'après moi, tu sera obligé de passé par un element externe (une pompe ou toi meme), le systeme ne pouvant pas l'amorcer lui meme (comment crée une succion s'il n'y a pas encore de mouvement et d'energie a disposition dans le systeme).

    De plus, ton systeme est mecanique et quoi que tu fasse, tu aura toujours un frottement, frottement qui petit a petit dissipe l'energie total du systeme si tu lui en injecte pas de temps en temps pour pallier au deficite continue d'energie, du au frottement continuel des elements entre eux (frottement lors de la rotation des petit volume sur leur axe, frottement des roues d'entrainement sur leur axes, frottement de l'alternateur branché derriere, etc...).

    Et svp, prend le temps de répondre a mes remarque, parce que je suis ouvert sur ce genre de defi, mais je veux pouvoir comprendre vraiment les subtilités.
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  29. #24
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par aym
    c'est incroyable ... le mouvement perpetuel reste depuis des siècle une chimère mais mikhail et son blabla pseudo scientifique incomprehensible va nous convaincre de lui donner des sous pour lui contruire son truc ... aiae iaie aie aie

    et apres on s'etonne que les gens ne veulent pas d'eoliennes dans leurs jardin
    Quand on parle de quelque chose, il faut savoir de quoi on parle.
    Il été dis, il y a deux millénaires: - Ne donnez pas les perles...
    Et c'est toujours vrais.

  30. Publicité
  31. #25
    invite765732342432
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Réponse à uinet_propane:
    Effectivement, à moi non plus le principe de tuyau déversant du liquide ne me semble pas vraisemblable: faire remonter du liquide demande une énergie très importante...

    Par contre, il existe, il me semble un autre moyen pour faire varier le volume en n'utilisant que la gravité et un retournement du module:
    Prend un pot à yaourth, couvre le d'une membrane extensible étanche au milieu de laquelle tu as fixé une mass

    En écrivant cette phrase, j'ai enfin compris le problème de ces modules. Même avec la gravité, la membrane se déformera, mais le volume restera constant par équilibrage des pressions.

    Merci pour votre aide, j'ai enfin compris pourquoi ces "moteurs" ne peuvent pas marcher...

  32. #26
    uinet_propane

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Faith
    Même avec la gravité, la membrane se déformera, mais le volume restera constant par équilibrage des pressions.
    C'est logique puisque son systeme fonctionnant d'après une différence de pression (meme si lui ne la vois pas comme ca).

    Citation Envoyé par Faith
    Merci pour votre aide, j'ai enfin compris pourquoi ces "moteurs" ne peuvent pas marcher...
    D'ailleurs, on as meme pas besoin de faire un theorie pour le lui expliquer, les seul forces capable d'avoir un potentiel de mouvement perpetuel, c'est les 4 forces de la physique quantique, car elle seul ont un rendemnt de 1 (et pas plus).

    En fait, le problème, c'est qu'on cherche a generer un mouvement d'electron (donc de l'electricité) en partant d'un mouvement mecanique (idée présenté ici) ou d'une reaction chimique (pile, batterie, usine thermique, etc...). Mais tant la mecanique que la chimie genere des pertes (chaleur dans un systeme mecanique (frottement) et chimique (exothermique) et dechet de réaction dans un systeme chimique (residu de combustion)). C'est simple, si on veux un deplacement d'electron, il faut une source qui soit deja un deplacement d'electron (la supraconductivité par exemple, qui est un mouvement d'electron sans resistance). Et comme il n'existe pas de source de mouvement d'electron de facon naturel (les electrons ne sont jamais libre et un electron libre doit perdre de l'energie pour devenir un electron utilisable, dans du cuivre par exemple) on est coincé. La seul chose qu'on pourra atteindre, c'est ce que j'appel un mouvement perpetuel soutenu (soutenu dans le sens maintenir l'etat physique qui aura le rendement le plus elevé, ce qui demandera obligatoirement de l'energie, mais pas forcement plus que ce que le systeme apporte (rendment entre 0,000000...1 et 0,9999.....9), d'ou une impression de mouvement perpetuel, qui n'en ai pas un reelement puisque il est amorcé et soutenu).

    L'ideal serait d'avoir une pile supracondutrice par habitant, pile capable de debité du 220V. Tant que la pile n'est pas branché a un consommateur, elle maintient le 220v a deternum. Mais dès qu'elle est branché, la pile commencera a perdre de la capacité simplemnt parce que le consommateur en dissipera un peu par chaleur (dans le cas d'une resistance) ou par frottement (dans le cas d'un moteur). La seul chose qu'on peut esperer, c'est que les resistance deviennent supraconductrice (et donc qu'elle ne dissipe plus l'energie sous forme de chaleur). Les moteur seront toujours source de perte meme s'ils sont surpaconducteur, simplement a cause des frottements. Le mieux qu'on puisse atteindre avec cette idée, c'est une pile dont la durée de vie (entre recharge) soit plus grande que la durée de vie de l'utilisateur, comme ca on as besoin de la recharger qu'une seule fois durant sa vie (ce que j'appelerais l'amorcage) et on pourra l'utilisé pour tout (si c'est une pile qui debite du 220V, 15A, comme le secteur, mais en continue, puisque c'est une pile). La on aura de l'energie presque gratuite (puisque le seul cout sera celui de l'amorcage), non polluante.
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  33. #27
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Faith
    Réponse à uinet_propane:
    Effectivement, à moi non plus le principe de tuyau déversant du liquide ne me semble pas vraisemblable: faire remonter du liquide demande une énergie très importante...

    Par contre, il existe, il me semble un autre moyen pour faire varier le volume en n'utilisant que la gravité et un retournement du module:
    Prend un pot à yaourth, couvre le d'une membrane extensible étanche au milieu de laquelle tu as fixé une mass

    En écrivant cette phrase, j'ai enfin compris le problème de ces modules. Même avec la gravité, la membrane se déformera, mais le volume restera constant par équilibrage des pressions.

    Merci pour votre aide, j'ai enfin compris pourquoi ces "moteurs" ne peuvent pas marcher...
    C'est pas que je défende le moteur abracadabrant proposé par Mik, mais là je ne suis pas d'accord. Le volume ne reste pas constant par équilibrage des pressions : dans une position, la masse vient aider la pression extérieure, et dans l'autre elle aide la pression intérieure. Il y n' a donc pas que les pressions qui s'équilibrent. Il est donc normal que le module soit plus volumineux dans une position que dans l'autre. Il n'y a donc pas de faille à ce niveau là dans le moteur magique. Mais bon. J'en vois quand même une grosse ailleurs.

  34. #28
    Mikhail
    Invité

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    yat:
    Je parle du moteur 01 11357,...

    Oui!

    On a, à l'intérieur de chacun des modules, une masse qui peut pivoter entre deux positions : une position "gonflée" ou le volume du module est maximal, et une position "dégonflée" ou le volume du module est minimal.

    Oui!

    Lorsqu'un module se situe du coté "montant" de la chaine, celui-ci est orienté de manière à ce que le poids de la masse la place naturellement en position gonflée, et à l'inverse, lorsque le module se situe du coté "descendant" de la chaine, celui-ci est orienté de manière à ce que le poids de la masse la place naturellement en position dégonflée.

    Oui!

    C'est la gravité qui fait basculer la masse d'une position à l'autre.

    Oui!

    (Question bête, puisque manifestement depuis le début tu refuses d'étudier le principe en profondeur en attendant que ce soit un pigeon comme moi qui se casse le cul pour trouver l'arnaque de ce bazar)

    Non! Tout est étudié, explique et dessiné (peut-être pas bien), il suffie de comprendre.

    Donc, ce qui fait basculer la masse en haut et en bas du dispositif, c'est une perte d'énergie potentielle (la masse tombe). Donc du coté montant, l'EPP de la masse atteindra un niveau plus élevé que l'EPP maximale du coté descendant, puisqu'il faut en perdre un peu pour basculer. De même, à la fin du coté descendant, la bascule doit encore faire perdre un peu d'EPP pour passer la masse en position gonflée.

    On consomme l'énergie, en retournant les flotteurs a 180% et les flotteurs produisent l'énergie en coulant en en montent.

    En d'autres termes, la masse doit gagner plus d'EPP dans la partie montante qu'elle n'en perd (donc qu'elle n'en fournit) dans la partie descendante. Il faut donc insuffler de l'énergie au système pour que ça puisse tourner (c'est ici qu'on peut poser un petit CQFD)....

    C'est tout faux, jusque la fin.

  35. #29
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par uinet_propane
    D'ailleurs, on as meme pas besoin de faire un theorie pour le lui expliquer, les seul forces capable d'avoir un potentiel de mouvement perpetuel, c'est les 4 forces de la physique quantique, car elle seul ont un rendemnt de 1 (et pas plus).
    Hein ? Euh... ça veut dire quoi, ça ? La gravité, ça a pas un "rendement" de 1 (je sais pas trop ce que tu appelles ici rendement) ? Le mouvement perpétuel, c'est facile si on n'en tire pas d'énergie du tout : tout ce qui est orbite, ça marche bien, non ?

  36. #30
    yat

    Re : Mouvement perpétuel et création d'énergie...

    Citation Envoyé par Mikhail
    C'est tout faux, jusque la fin.
    Ok... ben écoute, si tu rejettes sans y répondre les arguments qu'on te propose pour souligner l'évidence que ton système est foireux, tu risques pas d'avancer. Tu n'as absolument pas répondu à la perte d'énergie potentielle, pourtant je pense que tout est là (à part les frottements, bien sur). Ton moteur ne peut pas marcher, et ne marchera jamais. Arrète de dire que les scientifiques rejettent sans y réfléchir, puisque c'est ce que tu viens de faire alors que je t'avais démontré que ça ne marchait pas.

Sur le même thème :

Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Mouvement perpétuel ?
    Par senbei dans le forum Physique
    Réponses: 32
    Dernier message: 31/10/2008, 14h17
  2. (mouvement perpétuel)
    Par biscoto66 dans le forum Physique
    Réponses: 59
    Dernier message: 24/03/2007, 15h44
  3. mouvement perpétuel?!
    Par wolfЭn dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/01/2007, 18h43
  4. mouvement perpétuel
    Par M-ius dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/09/2006, 13h41
  5. Mouvement perpétuel
    Par Riboulot dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 37
    Dernier message: 18/06/2006, 20h46