Répondre à la discussion
Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 188

Le fléau du tabac : pollution et santé



  1. #1
    eterlou66

    Le fléau du tabac : pollution et santé

    J'ai toujours été "émerveillé" par le je-m-en-foutisme d'une majorité de fumeurs qui doivent être persuadés qu'est attaché à leur personne un ramasseur de mégot.
    Où qu'il soit, -et sauf exception- le fumeur abandonne son mégot, en ville, dans la campagne (quelquefois avec des risques certains), dans le hall d'une gare, dans votre jardin si vous l'avez invité (et même quelquefois sans qu'il ait été invité), sur la plage, du haut d"un télésiège, etc.....
    Au mieux, il l'écrasse du bout du pied.
    Il lui arrive même de vider son cendrier n"importe où, au feu rouge par exemple.
    Un mégot, c'est environ 6 mois de pollution.

    Ce je--m-en-foutisme est scandaleux.
    Je crois qu'il faudait inclure dans le prix du paquet de tabac le coût de la pollution.

    Bien entendu, par ailleurs, si je ne conteste à personne le droit de se suicider, je conteste au fumeur celui de m'assassiner.
    D'une manière générale, le fumeur ignore la loi Evin.
    Même si qqles progrès ont été faits ces dernières années, vous ne pouvez aller au restaurant sans fumer les clopes des autres, quand ce ne sont pas les abominales cigares, vous ne pouvez fréquentez les galeries marchandes des supermarchés (on ne fume pas dans les super et hyper, mais curieusement dans les galeries, où c'est pourtant tout autant interdit).
    Et pas question d'aller prendre un café crème dans un bistrot, car là le fumeur est encore roi, violant encore la loi.

    Le tabac c'est 60000 morts par an (l'équivalent d'une ville), tant par tabagisme direct que passif ce qui est monstrueux dans ce dernier cas.
    Par ailleurs, ces chiffres sont appelés à doubler, car si les femmes des générations d'avant guerre ne fumaient pas, sauf exception, celles des générations des années 60 arrivent sur le marché de la santé, si je puis m'exprimer ainsi. Et elles feront sur ce point encore mieux que les hommes, car malheureusement pour elles, et par rapport aux hommes, d'autres facteurs sont aggravants.

    Va-t-on dans une société quasiment barbare, continuer à permettre :
    - que les fumeurs -dans l'immense majorité- pulluent en jetant n'importe où leur mégot
    - qu'ils aient le droit de mettre en péril la vie des autres, et corrélativement celui de ne pas respecter les lois.

    Je récuse par ailleurs l'argument de service des fumeurs qui vont m'accuser d'intolérance (en oubliant bien entendu la leur ou en essayant ainsi de la faire oublier) :
    je ne conteste encore une fois à aucun fumeur le droit au suicide. Il peut fumer tant qu'il voudra lorsqu'il n'est pas en présence de non fumeur.
    Je lui conteste par contre farouchement le droit à l'assassinat d'autrui et celui à la pollution générale.
    Maurice

    -----

    Je ne partage pas votre opinion, mais je me battrai pour que vous puissiez l'exprimer. Voltaire

  2. Publicité
  3. #2
    DonPanic

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Salut
    Question j'menfoutisme, j'en ai tout autant vis à vis des automobilistes non fumeurs
    qui se garent sur ma piste cyclable,
    qui passent au rouge en allant s'ensuquer sur le carrefour pour provoquer un embouteillage,
    qui non contents d'être cons vont en plus s'autoriser à klaxonner leur mécontentement en chiant leurs décibels dans les oreilles des gosses qui passent à côté
    qui prennent la route mi défoncés de tranquilisants, quand c'est pas bourrés comme des vaches
    qui se garent en double file en laissant leur moteur au ralenti,
    qui chient dans les poumons de leurs contemporains leurs oxydes de carbone et leur ozone par mètres cubes en pestant contre le filet de fumée de Mr Lacople,
    dont les exploits routiers laissent 8000 morts et 5 fois ce nombre de handicapés à vie par an
    pour me calmer, tiens, j'm'en va m'en griller une

  4. #3
    Lord M

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Bah moi j'aime ni les fumeurs, ni les automobilistes ! De toute facon j'aime personne !
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  5. #4
    Cécile

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Ma mère est la seule fumeuse que je connaisse qui ne jette jamais un mégot par terre. Elle éteint sa cigarette et garde le mégot jusqu'à la prochaine poubelle (ou le met dans une petite boîte en attendant).
    Preuve que c'est possible d'être fumeur sans être dégueu.
    Mais j'ai jamais vu une amende pour avoir jeté de cigarette sur la voie publique, donc les pouvoirs publics s'en foutent.

    On peut parler des automobilistes comme des fumeurs : y'en a des respectueux et des c... Malheureusement, les c... sont très nombreux.

  6. #5
    yat

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Voilà encore un beau ramassis de fausses généralités et d'accusations injustes.
    Quand je suis arrivé à Paris la simple idée de jeter son mégot par terre était quelque chose que je considérais comme choquant. Mais c'était le cas aussi pour tout type de détritus. Alors j'ai continué à mettre mes mégots, tickets de bus ou de métro, et papiers de barres de chocolats dans mes poches (pour le coup c'est quand même dégueu, mais il n'y a que moi qui assume) jusqu'à la prochaine poubelle. Et puis à force de voir comment les choses fonctionnaient, j'ai réalisé que ce n'était pas à moi, pauvre petit provincial presque rural, de venir critiquer le comportement des gens qui vivent ici depuis toujours, et qui faconnent cette ville à l'image de ce à quoi ils veulent qu'elle ressemble. Ici les gens jettent leurs papiers par terre, les balayeurs balayent et apparemment tout le monde est content. Je ne suis toujours pas en mesure de laisser tomber un papier par terre (on a tous nos psychoses), mais quand il m'arrive de fumer dans la rue je n'ai absolument aucun scrupule à écraser mon mégot sur le trottoir. De toutes façons quand je marche dans certaines rues de Paris et que je regarde un peu le sol, ce n'est pas les mégots qui me sautent aux yeux. Alors au milieu d'un trottoir qui devra de toutes façons être balayé parce que les gens ne savent pas jeter leurs papiers, le mégot n'est qu'un détail presque invisible. Il sera ramassé sans que ça ne cause plus de désagrément à qui que ce soit.
    Et c'est comme ça à peu près partout : je peux en oublier, mais de mémoire il me semble que tous les endroits ou l'on voit des mégots trainer, sont aussi des endroits ou on voit toutes sortes d'autres détritus. Le problème du je-m-en-foutisme est un problème général, et les fumeurs se contentent de ne pas faire exception. Mais il est de bon ton, aujourd'hui, de rejetter toutes les fautes du monde sur les méchants fumeurs qui vont de toute façon tous mourir d'un atroce cancer, et ça sera bien fait pour eux. Alors continuons de les prendre pour des cons en collant des sloggans affligeants sur leurs paquets, continuons d'augmenter les prix, continuons de restreindre leurs libertés, de toutes façons ce sont les méchants, ils n'ont rien à dire.
    Alors pour la société barbare que tu décris, je sais pas trop. Mais moi je trouve plutôt qu'on va vers une société totalement intolérante ou la démocratie n'est plus l'intérêt de tous, mais la dictature d'une majorité passive bien pensante et soigneusement éduquée par la télévision et la publicité sur les minorité politiquement incorrectes.

    Grmmmmf... allez, tant pis si on est le matin. Moi aussi je vais m'en griller une pour me détendre, pas grave si elle m'arrache un peu la gueule.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par yat
    Ici les gens jettent leurs papiers par terre, les balayeurs balayent et apparemment tout le monde est content.
    Non. Tous ceux qui aiment les villes pas dégueu ne sont pas contents.
    De toutes façons quand je marche dans certaines rues de Paris et que je regarde un peu le sol, ce n'est pas les mégots qui me sautent aux yeux.
    C'est vrai, y'a aussi les paquets de cigarette vide Bon, d'accord, y'a aussi plein d'autres détritus
    Alors au milieu d'un trottoir qui devra de toutes façons être balayé parce que les gens ne savent pas jeter leurs papiers, le mégot n'est qu'un détail presque invisible. Il sera ramassé sans que ça ne cause plus de désagrément à qui que ce soit.
    "J'suis dégueu, mais j'suis pas le seul." Pas très constructif, comme approche.
    Le problème du je-m-en-foutisme est un problème général, et les fumeurs se contentent de ne pas faire exception.
    Oui, c'est un problème général. Mais malgré tout, la plupart des gens ne jettent pas leurs détritus par terre, alors que la quasi-totalité des fumeurs jettent leurs mégots par terre.
    Ne confonds pas tout. Je suis contre les jetteurs, pas contre les fumeurs.

  9. Publicité
  10. #7
    yat

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par Cécile
    Non. Tous ceux qui aiment les villes pas dégueu ne sont pas contents.
    Il y avait une pointe d'ironie peut-être un peu trop dissimulée, dans ma phrase.
    Citation Envoyé par Cécile
    "J'suis dégueu, mais j'suis pas le seul." Pas très constructif, comme approche.
    Ah non, ce n'est pas du tout l'approche. Pour moi les rues sont constellées de papiers et de détritus divers. Pas principalement de mégots, petits rectangles sombres presque invisibles et de dimensions insignifiantes. En refusant de jeter d'autres détritus que des mégots, je refuse justement d'adopter cette approche. Au pays des aveugles, j'ai lontemps tenu à être voyant (hum... enfin, je veux-dire le contraire de non-voyant), maintenant je me contente d'être borgne. Et que celui qui veut me faire la lecon aille d'abord s'adresser à ceux qui jettent leurs papiers par terre. Quand il n'y aura plus que des mégots sur les trottoirs, alors là, oui ça sera les mégots le problème, et je recommencerai à mettre les miens dans mes poches.
    Petit parallèle débile, je compare les jens qui jettent papiers et mégots avec ceux qui font leurs déplacements quotidiens en voiture, ceux qui ne jettent que les mégots avec ceux qui les fonts en bus, et ceux qui ne jettent rien avec ceux qui les font en vélo.
    Ok, je prends le bus et donc je contribue aux dégagements de gaz d'échappements, et à la consommation d'essence. Mais c'est déjà un gros progrès par rapport à ceux qui roulent en voiture, non ? Alors ce n'est pas ceux qui roulent en bus qu'il faut engueuler par rapport à ceux qui roulent en vélo.
    Citation Envoyé par Cécile
    Oui, c'est un problème général. Mais malgré tout, la plupart des gens ne jettent pas leurs détritus par terre, alors que la quasi-totalité des fumeurs jettent leurs mégots par terre.
    Je ne serais pas si catégorique que toi là-dessus. C'est clair que la proportion de fumeurs qui jettent leurs mégots par terre est plus importante que celle des non-fumeurs qui jettent leurs papiers par terre, mais les termes "la plupart", et surtout "la quasi-totalité" sont très exagérés. Honnètement, à part en ville ou il me semble finalement complêtement inutile de se retenir de balancer son mégot, je pense qu'il y a plein d'endroits ou passent plein de fumeurs, mais ou on ne voit pas un mégot. Dans mon entourage, il me s'emble d'ailleurs que les fumeurs raisonnent à peu près tous de la même manière : on ne jette pas les mégots par terre, mais sur le trottoir, à quoi bon ?
    Citation Envoyé par Cécile
    Ne confonds pas tout. Je suis contre les jetteurs, pas contre les fumeurs.
    J'ai bien compris, ton post était très modéré, et assez proche de mon opinion. C'est les propos d'eterlou66 qui m'ont fait sortir de mes gonds.

  11. #8
    shokin

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Ce je-m'en-foutisme n'est pas propres aux fumeurs, il est même très étendu. Heureusement, il y a également des personnes consciencieuses.

    Il est clair qu'une prise de conscience s'impose quant aux conséquences de nos actes (par exemple jeter des mégots en forêt ou sur le trottoir) sur la nature, et pourquoi pas une campagne !

    N'oublions pas que fumer est mauvais pour la santé. Vous connaissez l'histoire de nos poumons, j'espère.

    Et oui, la fumée des cigarettes pollue également (enfin pas autant que les pots d'échappement).

    Des déchets par terre ? ben il n'y a pas que des mégots. Malheureusement, il y a des mouchoirs, des canettes, des bouteilles, des emballages, etc. Même juste à côté d'une poubelle même pas pleine...

    Ya pas des balayeurs partout. Et ce n'est pas une raison pour s'en foutre.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  12. #9
    L'Hérétique

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Salut,
    Oui, c'est scandaleux !!
    J'ai remarqué une nette augmentation d'une sorte particulière de détritus : les embalages de gommes à macher pour arrêter de fumer !
    Bon WE A+

  13. #10
    Mister Quartz

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Marchez donc une heure dans une grande ville à l'heure de pointe. Vous faites ça 4 ou 5 fois par semaine. Et vous en prendrez dans les poumons bien plus qu'un type qui fume à côté de vous.
    Sans compter les "saloperies" renvoyées dans l'air par les usines qu'on respire allègrement à longueur de journée.
    Donc la fumée passive, c'est nocif, oui. Mais je pense qu'il faut relativiser. Et c'est un non fumeur qui parle .

  14. #11
    kinette

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Bonjour,
    D'une manière générale, le fumeur ignore la loi Evin.
    Même si qqles progrès ont été faits ces dernières années, vous ne pouvez aller au restaurant sans fumer les clopes des autres, quand ce ne sont pas les abominales cigares, vous ne pouvez fréquentez les galeries marchandes des supermarchés (on ne fume pas dans les super et hyper, mais curieusement dans les galeries, où c'est pourtant tout autant interdit).
    Et pas question d'aller prendre un café crème dans un bistrot, car là le fumeur est encore roi, violant encore la loi.
    Le pire exemple que j'ai vu était à un concert pas plus tard qu'hier... tabac+ cannabis imprégnant complètement l'atmosphère (mes poumons un peu athmatiques n'aprécient pas tellement)... plus tous les verres de bière en plastique constellant le sol de la salle... assez ironique, les deux groupes qui jouaient défendent des idées humanistes et "écolo".
    Je me demande à combien de cigarettes fumées a correspondu le tabagisme passif de cette soirée. En tout cas, ce midi, je n'arrivais que difficilement à distinguer les odeurs du plat que je cuisinais (où j'avais pourtant mis pas mal d'épices), signe que mon nez s'était pris une quantité de fumée considérable.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. #12
    Evil.Saien

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Quel beau pays la suède...
    La bas, les fumeurs sont rares, mais le tabac est malgré tout consommé sous une autre forme : le snus !
    www.snusworldwide.com
    Ca reste toujours du tabac donc dangereux pour la santé, mais au moins il n'y a pas de snuseurs passifs, pas de risque d'incendie, etc...

    Vive les snus
    Mon psychiatre, pour quinze mille francs, il m'a débarrassé de ce que j'avais : quinze mille francs

  16. Publicité
  17. #13
    kinette

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Bonjour,
    Qu'est-ce que le snus? Du tabac à chiquer?
    Le tabac à chiquer est encore pas mal utlisé en Afrique du Nord il me semble...

    K.lumet
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  18. #14
    eterlou66

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Je remarque amicalement que chez certains fumeurs, la riposte est soit de botter en touche, soit l'attaque.

    On botte en touches en disant qu'il y a pire que les fumeurs, et d'en mettre une couche sur les automobilistes. Bien sûr, mais c'est un peu comme si on disait qu'il ne faut pas s'occuper des malheureux en France, sous prétexte que dans le tiers monde c'est pire.

    Ou alors, on nous fait le coup pourtant classique et que j'avais essayé d'anticiper : nous glissons dans une société intolérante où on ne pourra plus rien faire, nous disent certains fumeurs.
    Comme si l'intolérance n'était pas de faire respirer un poison aux autres (car encore une fois les non-fumeurs n'ont jamais demandé, à ma connaissance, aux fumeurs de ne plus fumer; ils ne leur demandent que de ne pas leur faire "profiter" de leur poison).
    Yat nous parle même d'une "dictature" intolérante qui serait celle des non fumeurs. On croit rêver.

    D'autres fumeurs -et j'apprécie- acceptent au moins le dialogue.

    Et franchement, c'est là un problème qu'une société moderne devrait déjà avoir derrière elle.
    Il y a la loi. La loi Evin, qui serait satisfaisante pour les non fumeurs si les fumeurs la respectaient. Et personnellement je n'en demande pas plus.
    C'est une loi, votée par un Parlement dans une Pays, qui, me semble-t-il, correspondant à la définition de la démocratie.
    Et quand on ne respecte pas une Loi -plus exactement qu'on le bafoue dans l'indifférence générale, évidemment on peut se ... poser la question.
    Il y a qqles temps j'ai dû me rendre dans un Palais de Justice. On y fume, gens de robe compris. On croit rêver. Et on m'a dit que la loi Evin n'était nullement respectée ni au Sénat, ni à l'Assemblée nationale.
    Evidemment vulgum pecus!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Maurice
    Je ne partage pas votre opinion, mais je me battrai pour que vous puissiez l'exprimer. Voltaire

  19. #15
    Opale68

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Hello,

    Je suis fumeur (la honte!), mais moi je balance mes mégots dans les grilles d'égouts en ville et je les garde en poche en montagne et même je ramasse les détritus des autres lors de mes randonnées, car dans la nature il n'y a pas de "brigades de nettoyage" ! Et oui ...
    Combien êtes-vous, fumeurs ou non, à vous encombrer d'un sac poubelle lors de vos randonnées, armés d'un bâton avec un clou au bout pour débarrasser les cochoneries d'autres personnes ?
    Le fumeur n'est pas forcément moins civique ou écolo que les autres.
    Je crois que le débat est à coté de la plaque ...
    Et tout comme DonPanic, je vais m'en griller une de ce pas !
    Que ce qui vient du coeur aille au coeur (L. van Beethoven)

  20. #16
    yat

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par eterlou66
    Yat nous parle même d'une "dictature" intolérante qui serait celle des non fumeurs. On croit rêver.
    T'en fais pas, moi aussi je crois rêver. C'est l'impression que j'ai fréquemment en constatant l'inébranlable diabolisation des fumeurs qui les place en coupables de toutes les fautes, mais le sentiment se fait tellement fort en entendant tes propos que je suis maintenant certain que je vais me réveiller. On a l'impression que tous les fumeurs allument leur clope au milieu de tout le monde au restaurant, et te soufflent la fumée dans la gueule. Forcément, ceux que tu remarques sont ceux qui se font remarquer, mais ça il faut être capable de le comprendre. Et s'en prendre à tout un ensemble de personnes parce que certains de ses représentants se comportent mal, oui, ça se rapproche de la dictature.

    Montrer du doigt les fumeurs pour une faute commise par tout le monde, c'est tout bonnement lamentable. Surtout que, comme je l'ai dit et redit, la pollution par les mégots de cigarettes est ridicule par rapport à celle que tout un chacun fait en permanence.

    Alors puisque vous les non fumeurs, vous mettez tous vos papiers sur le trottoir (tu vois, moi aussi je sais faire des généralités vaseuses), on peut tranquillement continuer de balancer nos mégots par terre, ils seront de toutes façons ramassés avec vos détritus.

    Et pour reprendre Opale (mais j'ai déjà dit ça, evidemment tu n'as pas été fichu d'y trouver quelque chose à redire), quand tu te balades en montagne ou à peu près n'importe ou en pleine nature, tu trouves toujours des détritus. LEs mégots, franchement c'est plus rare. Alors qu'est-ce qui est le plus honteux ? Balancer ses emballages plastiques en pleine nature, ou bien jeter un mégot là ou on sait pertinemment qu'il sera ramassé dans la journée ? En jetant des mégots dans la rue, on ne pollue pas.

  21. #17
    kinette

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Bonjour,
    Je pense que c'est clair: tant que les fumeurs ont un comportement respectueux des autres et de la nature, pas de problème.

    Enfin c'est quand même dommage de prendre de tel risques: à quelques mois de sa retraite, le technicien de l'équipe, grand fumeur, a eu des problèmes de santé qui se sont avérés être dus à un cancer du poumon... malgré la chimiothérapie, le cancer est métastasé dans les os...
    Triste...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  22. #18
    eterlou66

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par yat
    T'en fais pas, moi aussi je crois rêver. C'est l'impression que j'ai fréquemment en constatant l'inébranlable diabolisation des fumeurs qui les place en coupables de toutes les fautes, mais le sentiment se fait tellement fort en entendant tes propos que je suis maintenant certain que je vais me réveiller.
    La vérité c'est que les fumeurs n'ont pas compris que le monde avait changé.
    Pendant des siècles, ils ont imposé leurs règles aux non fumeurs. Aujourd'hui, effectivement, le réveil est douloureux.


    Citation Envoyé par yat
    On a l'impression que tous les fumeurs allument leur clope au milieu de tout le monde au restaurant, et te soufflent la fumée dans la gueule. Forcément, ceux que tu remarques sont ceux qui se font remarquer, mais ça il faut être capable de le comprendre. Et s'en prendre à tout un ensemble de personnes parce que certains de ses représentants se comportent mal, oui, ça se rapproche de la dictature.
    Le problème, yat, c'est qu'à part dans de très rares restaurants où il y a deux salles séparées (il faut bien le reconnaître hélas surtout dans les grandes "chaînes"), c'est que je ne connais pas un seul restaurant gastronomique où la Législation est respectée. En tout cas, je vais personnellement au restaurant pour diverses raisons au moins une fois par semaine.
    Je ne me souviens pas d'une seule fois où je n'aurais pas eu à subir la .. dictature d'un fumeur (cigare compris).
    Certains fumeurs ne voulent pas comprendre qu'il suffit de deux ou trois fumeurs pour gâcher l'atmosphère de tous. Et c'est rarement deux seulement, c'est plutôt beaucoup plus .... souvent à la table à côté.

    Citation Envoyé par yat
    Montrer du doigt les fumeurs pour une faute commise par tout le monde, c'est tout bonnement lamentable.
    Je crois avoir dans ts mes posts parlé de "certains" ou autres termes qui faisaient la différence.

    Citation Envoyé par yat
    Alors puisque vous les non fumeurs, vous mettez tous vos papiers sur le trottoir (tu vois, moi aussi je sais faire des généralités vaseuses), on peut tranquillement continuer de balancer nos mégots par terre, ils seront de toutes façons ramassés avec vos détritus.
    Evidemment, si tu n'as pas d'autres arguments.

    Citation Envoyé par yat
    Et pour reprendre Opale (mais j'ai déjà dit ça, evidemment tu n'as pas été fichu d'y trouver quelque chose à redire), quand tu te balades en montagne ou à peu près n'importe ou en pleine nature, tu trouves toujours des détritus. LEs mégots, franchement c'est plus rare. Alors qu'est-ce qui est le plus honteux ? Balancer ses emballages plastiques en pleine nature, ou bien jeter un mégot là ou on sait pertinemment qu'il sera ramassé dans la journée ? En jetant des mégots dans la rue, on ne pollue pas.
    Toujours pareil : déplacer le débat.
    Sans compter qu'en montagne -j'y suis très souvent, et y ai même habité- certains (je dis bien certains) fumeurs ... balancent leur mégot
    Maurice
    Je ne partage pas votre opinion, mais je me battrai pour que vous puissiez l'exprimer. Voltaire

  23. Publicité
  24. #19
    DonPanic

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par eterlou66
    On botte en touches en disant qu'il y a pire que les fumeurs, et d'en mettre une couche sur les automobilistes.
    Normal, avec ma clope et mon ptit vélo, je ne vais pas accepter la moindre leçon faite par un automobiliste,
    à mons qu'il ne roule au GPS ou avec une bagnole électrique, d'autant que je ne fume que là ou c'est permis,
    que chez d'autres, je demande la permission de fumer, que mes clopes roulées main sont 100% biodégradables
    alors si tu as une bagnole, tu sais où je me les mets les charges antifumeurs...

  25. #20
    DonPanic

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé


    GPL !

  26. #21
    eterlou66

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par DonPanic
    Normal, avec ma clope et mon ptit vélo, je ne vais pas accepter la moindre leçon faite par un automobiliste,
    à mons qu'il ne roule au GPS ou avec une bagnole électrique, d'autant que je ne fume que là ou c'est permis,
    que chez d'autres, je demande la permission de fumer, que mes clopes roulées main sont 100% biodégradables
    alors si tu as une bagnole, tu sais où je me les mets les charges antifumeurs...
    En général, quand je lance ce genre de débat, je ne rencontre que les "gentils" petits fumeurs, ceux qui ne fument que lorsqu'ils sont autorisés, qui conservent leur mégot pour les jeter plus tard, etc....
    Les autres .... je les rencontre ... au restaurant.
    Il va donc être nécessaire de faire deux catégories de fumeurs : les gentils dans les débats, et les moins sympa dans les restaurants.
    C'est assez amusant.

    Quant à la comparaison bagnole/tabac, je l'ai dit : elle est facile, mais sans aucun rapport (dans ce débat entendons-nous).
    Peut-être un quand même : la bagnole ne fait elle que (désolé de la formule) un peu moins de 10000morts. C'est vrai qu'il faut relativiser : à côté du tabac, c'est du ... pipi de chat.
    Maurice
    Je ne partage pas votre opinion, mais je me battrai pour que vous puissiez l'exprimer. Voltaire

  27. #22
    camaron

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par shokin
    Des déchets par terre ? ben il n'y a pas que des mégots. Malheureusement, il y a des mouchoirs, des canettes, des bouteilles, des emballages, etc. Même juste à côté d'une poubelle même pas pleine...
    Ce que je deteste le plus c'est la crotte de chien qui pue et qu'il faut essuyer de ses chaussures en retrant, ou pire qu'il faut enlever des roues de la poussette.

  28. #23
    DonPanic

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par eterlou66
    Quant à la comparaison bagnole/tabac, je l'ai dit : elle est facile, mais sans aucun rapport (dans ce débat entendons-nous).
    Le rapport est évident, c'est ceux qui s'empoisonnent et empoisonnent les autres de leurs rejets toxiques.
    Et il y a une différence, même en étant "civiques" la proportion d'automobilistes qui polluent par rapport à celle de ceux qui ne polluent pas directement l'air de leurs contemporains est écrasante.
    Evidemment, ça gêne les possesseurs de bagnole.
    Comme les morts respectifs de la route et du tabac :
    les premiers sont dus à des meurtriers, les seconds, c'est du suicide.
    Les victimes des automobilistes n'ont pas choisi d'être victimes.
    Donc, comme c'est très génant, allez hop, essayons de zapper le sujet...
    Dernière modification par DonPanic ; 04/02/2005 à 22h04.

  29. #24
    DonPanic

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par camaron
    Ce que je deteste le plus c'est la crotte de chien qui pue et qu'il faut essuyer de ses chaussures en retrant, ou pire qu'il faut enlever des roues de la poussette.
    Faut regarder où tu marches, bonhomme !

  30. Publicité
  31. #25
    camaron

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par DonPanic
    Faut regarder où tu marches, bonhomme !
    Et pour les roues de la poussette ? Ton conseil ?

  32. #26
    DonPanic

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par camaron
    Et pour les roues de la poussette ? Ton conseil ?
    Ha la faut manoeuvrer subtilement, j'ai presque les mêmes problèmes avec la piste cyclable qu'est devenue le crottoir...

  33. #27
    shokin

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Le dur, c'est quand la crotte se trouve invisible sous la neige... (même si elle a légèrement durci )

    Citation Envoyé par eterlou66
    Peut-être un quand même : la bagnole ne fait elle que (désolé de la formule) un peu moins de 10000morts. C'est vrai qu'il faut relativiser : à côté du tabac, c'est du ... pipi de chat.
    Pour ce qui est du nombre, je n'en suis pas si sûr. Si tu as des sources, références fiables...

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  34. #28
    forrestgump

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    la premiere chose à faire quand on voit une personne jeter un detritus sur la voie publique... c'est tout simplement de lui faire remarquer...mais attention à ceux qui jettent des megots...ils prennent souvent ça tres mal.
    Pour ma part, je ne frequente aucun lieu fumeur, par contre je sniff du gaz d'echappement vu que je roule souvent en velo.

  35. #29
    Spock67

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Citation Envoyé par yat
    Mais il est de bon ton, aujourd'hui, de rejetter toutes les fautes du monde sur les méchants fumeurs qui vont de toute façon tous mourir d'un atroce cancer, et ça sera bien fait pour eux. Alors continuons de les prendre pour des cons en collant des sloggans affligeants sur leurs paquets, continuons d'augmenter les prix, continuons de restreindre leurs libertés, de toutes façons ce sont les méchants, ils n'ont rien à dire.
    Alors pour la société barbare que tu décris, je sais pas trop. Mais moi je trouve plutôt qu'on va vers une société totalement intolérante ou la démocratie n'est plus l'intérêt de tous, mais la dictature d'une majorité passive bien pensante et soigneusement éduquée par la télévision et la publicité sur les minorité politiquement incorrectes.

    Grmmmmf... allez, tant pis si on est le matin. Moi aussi je vais m'en griller une pour me détendre, pas grave si elle m'arrache un peu la gueule.
    Tout a fait d'accord avec toi !! Moi j'en suis déja à ma troisieme depuis 6h00 du mat. Le politiquement correct, je commence à en avoir plein le c...C'est facile de rejeter tous les maux de la planète
    sur le tabac. Regardez [ on va encore me traiter d'anti US ], la-bas
    c'est l'hystérie collective vis à vis de la clope, mais les armes à feu c'est légal [ combien de gosses sont tués par des balles perdues ? ].
    Faut peut-être regarder un peu plus loin que le bout de son nez...
    Alors qu'on ne nous parle pas de démocratie [ c'est une société, d'intolérance qui s'installe en ce moment ]. Moi je respecte la loi Evin, je fume ou il est permis, mais qu'on arrête de nous prendre pour des loosers et autres grands méchants. L'ETAT c'est un grand hypocrite, le tabac c'est encore l'argument pour lui de ramasser plus de tunes. Il s'en fout royalement tu nombre de morts / an pour lui c'est le bon argument pour faire entrer des tunes dans les caisses. Et je vais être cynique jusqu'au bout de mon raisonnement.
    Imaginez un bon cadre " Fumeur bien sur " qui arrive à la retraite à 65 ans [ ca sera bientôt le cas ]. Manque de bol, notre bon cadre
    décède d'une maladie due à la clope à 67 ans par exemple. S'il avait vécu jusqu'a 100 ans [ comme on veut nous l'imposer ], il aurait fallu
    lui payer 35 ans de retraite...mais la on ne lui a versé que 2 ans ->
    mais ce ne sont que des écomomies pour la collectivité !! Surtout avec le ratio Non Actifs / Actifs qui ne cesse de monter. Et ce ne sont pas les quelques mois d'hosto qui reviennent plus chères que 35 années de bonne retraite... et les toubibs il faut bien qu'ils aient du boulot, et les ramasseurs d'ordures et de mégot aussi...et il faut aussi une certaine forme de sélection [ vu que la naturelle a pratiquement disparue ]...Alors arrêtez svp ces discours à la c...
    Je ne conteste pas la dangerosité de la cigarette, mais s'il n'y avait
    qu'elle. Ce sont ces mêmes qui doivent nous faire ces beaux discours, roulants dans de gros 4X4 [mode, diesel oblige et ca fait écolo...ca pollue pas ca ? ]. Plutot de que s'occuper de la clope, ils feraient mieux de s'occuper par exemple des moyens à mettre en oeuvre pour sauver la recherche scientifique en général [ FRANCE ta Science fout le con ! ], Descartes doit s'en retourner dans sa tombe !

    Allez bonne fin de semaine à vous tous !

    Spock67

  36. #30
    Opale68

    Re : Le fléau du tabac : pollution et santé

    Oui, tu as raison Spock67 :
    Le tabac rapporte beaucoup d'argent à l'état.
    Donc, parmi les messages du ministère de la santé qu'on voit sur les
    paquets de clopes, il faudrait rajouter :
    "FUMER ENGRAISSE L'ETAT ET EVITE QUE LES IMPOTS N'AUGMENTENT POUR TOUT LE MONDE"
    Que ce qui vient du coeur aille au coeur (L. van Beethoven)

Sur le même thème :

Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. La pollution automobile fragilise la santé de nos enfants
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 14
    Dernier message: 17/11/2008, 17h31
  2. service de santé des armées (santé naval)
    Par alexandra1347 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2007, 15h04
  3. PMD : attention fléau
    Par moumouche dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/12/2006, 19h01
  4. La liberté, fléau de notre société ?
    Par shokin dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 38
    Dernier message: 26/01/2005, 20h24
  5. L'alcool fléau de l'humanité ?
    Par Neutrino dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 13/08/2004, 14h36