Discussion fermée
Page 4 sur 17 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 491

L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.



  1. #91
    Regismu

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.


    ------

    allez un récapitulatif complet :

    http://journalnucleaire.jimdo.com/co...uer-davantage/

    -----

  2. Publicité
  3. #92
    Tilleul

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Le tarif d'achat en allemagne n'est pas une subvention, ça a déjà été jugé...

    Le tarif d'achat c'est une politique de prix unique comme il en existe des dizaines : vous avez des prix uniques sur le livre ou sur les médicaments et ce n'est pas une subvention pour les livres et les médicaments...

    Ensuite vous avez la surcharge qui est simplement un principe pollueur payeur : plus vous consommez d'électricité et plus vous polluez et donc plus vous devez payer. Au lieu de vous faire payer en fonction des dégats que vous faites subir on vous fait payer par rapport au cout de dépollution du mix.

    Le gouvernement allemand veut regarder pour changer les choses mais typiquement les stadwerk et coopérative énergétique qui n'avait que des moyens de production EnR ne faisait pas passer la EEG.

    Quand au marché anglais il est précisément attaqué devant la justice par les producteurs d'énergie renouvelable puisqu'il a servi essentiellement à subventionner des centrales charbon qui aurait du être retiré du réseau et n'a absolument pas contribué en rien à la flexibilité du système.
    Dernière modification par Tilleul ; 24/06/2015 à 17h04.
    Keep it in the Ground !

  4. #93
    invite14532198711
    Invité

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Ils ont encore du boulot à faire pour substituer leurs énergies fossiles.
    en tout, cas même si ils fond des gros efforts, ils restent le principal pollueur d'europe.

  5. #94
    Tilleul

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    C'est toujours totalement faux : par exemple un des taux de recyclage les plus hauts d'Europe...

    http://www.eea.europa.eu/media/newsr...tes-in-austria


    Pareil sur le traitement et les usages efficaces de l'eau...

    http://www.waterworld.com/articles/w...-flagship.html

    Regarde d'ailleurs la politique de Munich sur le sujet...


    Ou encore le taux de cycliste par habitant...

    http://ec.europa.eu/environment/arch...cycling_en.pdf


    etc...
    Dernière modification par Tilleul ; 24/06/2015 à 18h04.
    Keep it in the Ground !

  6. #95
    invite14532198711
    Invité

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Heu pardon, c'est quoi le rapport ?

    ce n'est pas parcequ'ils recyclent 3 papiers et quelques canettes de coca quand les autres ne le fond pas qu'ils sont plus propres.

    Émission de CO2 ?
    Si vous regardez en tonne par an et par habitant ; même si ils amorcent une tendance baissière ; ça reste très supérieur aux autres.

  7. #96
    barda

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Un peu lassant toutes ces ratiocinations sur la dénomination des choses; remettons les choses au clair:

    - le prix d'achat surévalué fortement de l'électricité photovoltaïque est une subvention publique, un prix artificiellement élevé payé par la collectivité des usagers au profit de quelques uns... Cela n'a rien à voir avec les prix imposés des médicaments (ou des livres) qui sont là non pour favoriser les vendeurs, mais pour protéger les usagers; c'est même exactement l'inverse, dans un cas c'est une subvention payée au producteur, dans l'autre c'est une limitation des bénéfices du producteur.

    - la CSPE est un prélèvement obligatoire imposé à tous les acheteurs d'électricité par la puissance publique; c'est donc une taxe (beaucoup de taxes portent un autre nom que "taxe", ça fait plus chic), taxe d'autant plus vicieuse qu'elle peut être augmentée sans aucun contrôle du parlement; les "écologistes" sont les spécialistes de la taxation, et des interdictions...

    - le principe de l'achat prioritaire des ENR et de leur injection prioritaire sur le réseau est aussi une subvention, très importante puisqu'elle garantit un taux de couverture de 100% de la production de l'éolien et du photovoltaique, à un prix très surévalué, même quand le prix spot du kWh tombe en dessous de 0€. Ce n'est en rien lié à la production de CO2, ou à la pollution, puisque l'hydro-électricité ne bénéficie pas d'un tel régime de faveur. C'est une pure subvention en nature, payée par nous tous, sans d'ailleurs qu'aucun débat public ait jamais précédé cette décision.

    - oui, le gouvernement allemand a pris la décision de changer cette absurde politique de subventionnement des ENR, qui coûte horriblement cher, produit peu et conduit au mur; son vice-chancelier s'est exprimé très clairement à plusieurs reprises sur cette question.

    - oui, le réseau électrique allemand est saturé et fait l'objet d'un colossal programme de renforcement; le Danemark aussi investit dans une liaison haute tension avec la Scandinavie, ses capacités actuelles étant mises à mal. Le coup des "réseaux locaux" d'électricité se révèle une fois encore une supercherie; c'est à l'inverse qu'aboutissent les ENR développées anarchiquement...

    - il n'y a aucun principe "pollueur-payeur", ni en Allemagne ni ailleurs... La preuve : les industriels allemands payent au prix léger leur électricité, alors qu'ils polluent autant que les autres, mais les charges sont renvoyées sur les particuliers. Si les Allemands trouvent ça bien, c'est leur problème, mais ne venez pas nous proposer cela en France... Par ailleurs, personne ne paye pour les dizaines de milliers de morts annuelles causées par les émissions de micro-particules et le CO2 rejetés par les centrales charbon-lignite allemandes; ça part dans l'atmosphère (y compris la notre) sans autre forme de procès.

    Il ne sert pas à grand chose de nier la réalité; au delà d'un certain point, c'est même insupportable...

  8. Publicité
  9. #97
    Regismu

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Il ne sert pas à grand chose de nier la réalité; au delà d'un certain point, c'est même insupportable...
    encore et toujours les mêmes inepties de toujours le même .. il serait enfin temps d’arrêter de raconter n'importe quoi

    j'ai deja répondu à ces âneries je ne sais combien de fois et malgré tout on revient encore annoner

    allez relisez le post un peu plus haut pour regarder la comparaison que j'ai faite avec un autoroute à péage

    et consulter votre dictionnaire pour la definition de subvention

    ensuite on va comparer les chiffres des enr avec les subventions du Nuk depuis plus d e 50 ans .. j'ai deja donne des pistes dans ce post

    et on vous a laisse le choix pour le Nuk depuis 50 ans ? on va vous laisser le choix pour les milliers d’année à venir ?
    Dernière modification par Regismu ; 24/06/2015 à 19h53.

  10. #98
    Tilleul

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Le tarif d'achat n'est pas une aide d'état je peux même vous donnez le jugement...

    http://eur-lex.europa.eu/legal-conte...EX:61998CJ0379

    Le principe du tarif d'achat c'est simplement de partir du fait qu'une énergie à cout fixe doit être vendu sur un marché à prix fixe, tout comme une énergie à prix variable ne peux être vendu que sur un marché à prix variable.

    Typiquement la régulation actuelle fait que le prix est fixé en fonction des couts de combustibles de la centrale la plus élevée et pas en fonction de la loi de l'offre et de la demande donc on se retrouve avec un système totalement idiot où dès qu'il y a un peu de gaz les centrales électriques se retrouve rémunéré au prix du centrale gaz (même celle qui produisent pour moins cher que le gaz!) mais si vous avez 100% de vent le MWh est à... 0 euros

    Vous avez une présentation pas mal d'un financier sur le sujet ici qui explique bien ça :

    http://green-giraffe.eu/sites/green-...kfast_ggeb.pdf

    Tel qu'il est régulé le prix de l'électricité variable est très intéressant pour les énergies fossiles parce qu'il permet aux centrales fossiles de ne pas être touché par le prix variables de leur combustible (tout est passé au consommateur), mais il n'est pas intéressant pour le consommateur qui est obligé de payer pour cette variabilité (pareil pour les états qui garantissent aussi en grande partie gràce à de l'argent et des investissements public les hausses de prix) alors qu'il préférerait avoir un prix fixe, ni pour les producteurs renouvelables qui exploitent des énergies qui n'ont pas ce défaut d'être à prix variables... C'est pour ça que les options pour les EnR sont toujours ventes au tarif d'achat ou vente direct au consommateur (en passant par le réseau public si la régulation le permet comme dans certains états américains ou au Pays Bas par exemple ou par des réseaux privés si la régulation reste archaïque).

    Si vous proposez une régulation qui favorise les énergies à prix variables et défavorise les énergies à prix fixe, ces dernières vont se développer en dehors de la régulation... C'est logique...

    Sinon vu que vous êtes en train de me sortir la fable du Danemark et de la Norvège, elle est totalement fausse, voir ici :

    http://www.energyplanning.aau.dk/Pub...hWindPower.pdf

    (et ça vient d'universitaires, pas d'un think tank néoconservateur américain payé pour critiquer la politique d'Obama aux Etats Unis comme le document du CEPOS...)

    Pareil pour l'Allemagne, toute les DENA study diminuent à chaque fois parce que tous les ans on se rend compte qu'il n'y a pas à faire plus que ce qui se fait d'habitude... Je vous signale que le réseau en france c'est 17 milliards d'euros de CA par an, ça coute cher le réseau électrique quelque soit les énergies que vous mettez dessus...
    Keep it in the Ground !

  11. #99
    barda

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Il faudrait arrêter de nous donner des liens dans une langue étrangère qui permet toutes les interprétations possibles, Tilleul; je comprends que tu maîtrises parfaitement l'anglais (entre autres), et loin de moi l'idée de te le reprocher, mais l'essentiel des lecteurs de ce forum ne le maîtrisent pas suffisamment pour lire des rapports techniques sans risque de contresens...

    Sur le fond:

    - la question n'est pas prix fixe ou prix variable, la question est que le prix fixe pour l'achat du photovoltaique et de l'éolien est notoirement surévalué et n'a aucun rapport avec le coût du kWh des autres filières; c'est cela, ajouté à l'obligation prioritaire d'achat, qui constitue une subvention, et une distorsion inadmissible des principes de concurrence. Non seulement cette énergie électrique peut ne pas être disponible quand on en a besoin, mais de surcroît elle doit être achetée à prix très élevé même quand nul n'en a besoin.

    - le prix de vente de l'électricité en France est fixe, et n'a pas à être régulé selon son origine; il n'y a que dans les échanges entre Etats qu'il est régulé par le marché... je ne propose donc aucune régulation autre que celle du tarif edf, fortement contraint par l'Etat, qui me parait à ce jour la seule façon valable d'assurer un service public de fourniture d'électricité... Et ce ne sont pas les exemples voisins qui me feront changer d'avis sur ce point.

    - Malheureusement, la fable du Danemark n'en est pas une... Le Danemark possède en théorie un potentiel éolien couvrant plus que le maximum de la puissance appelée; mais 30% seulement de l'électricité qui y est consommée est d'origine éolienne, et 50% environ est carbonée; le Danemark a la chance d'être un petit pays, entouré de voisins bien pourvus en hydro-électricité, et d'autres bien plus importants numériquement , aptes à absorber et compenser la variabilité de cette énergie... Voir l'extrait ci-joint de wiki:

    "
    Intégration au réseau

    L'intégration d'une telle proportion d'électricité éolienne, avec sa forte intermittence, aurait été impossible sans la capacité de régulation apportée par les réservoirs des centrales hydroélectriques norvégiennes et suédoises. En effet, si la part des éoliennes dans la production électrique n'est que de 33 % en moyenne, il arrive de plus en plus souvent qu'elle dépasse 100 %, en particulier la nuit, lorsque la consommation est à son minimum, si le vent souffle fort. À ces moments-là, le Danemark exporte son surplus d'électricité éolienne vers la Norvège et la Suède, qui alors stoppent la production de certaines centrales hydroélectriques et stockent l'eau dans leurs réservoirs, pour la turbiner lorsque le vent sera retombé. Il y a ainsi une forte complémentarité entre l'éolien et l'hydraulique, qui va être de plus en plus sollicitée, y compris par l'Allemagne et les Pays-Bas ; à terme, d'autres moyens de régulation sont en cours d'expérimentation : effacement de certaines consommations (chauffage électrique, lave-linge, etc.) pendant les périodes de faible vent, utilisation des batteries des voitures pour stocker les surplus éoliens, etc.; pour cela, les recherches sur les réseaux intelligents (smart grids) sont très développées au Danemark28,29.

    Étant donné la part très importante de l'éolien dans la production d'électricité, il arrive de plus en plus souvent que le gestionnaire de réseau Energinet.dk soit amené à stopper des éoliennes pour éviter le risque d'une surcharge du réseau (par exemple, le 4 octobre 2008, le vent étant arrivé sur les côtes ouest trois heures plus tôt que prévu, il a fallu stopper plusieurs centaines de MW d'éolien). Energinet.dk doit verser au propriétaire de l'éolienne arrêtée une compensation pour ses pertes de recettes. La loi danoise sur les énergies renouvelables de 2008 a modifié les règles de compensation pour les grands parcs offshore : Energinet.dk peut réduire ou suspendre la production de ces parcs lorsque leurs lignes de raccordement au réseau nécessitent une maintenance ou si la capacité du réseau est saturée ; la compensation ne sera due que si le producteur n'a pas été prévenu au moins 24 heures à l'avance30."


    Bien entendu, si tu n'es pas d'accord avec cela, tu peux réécrire ce passage, Wikipédia étant accessible à tous...
    Dernière modification par barda ; 24/06/2015 à 22h06.

  12. #100
    Cendres

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Je place ici aussi ce que je demande dans une discussion voisine:

    Il est aussi pénible de voir sans arrêt les mêmes accusations de part et d'autre, dans des messages tristement vides de démonstrations et calculs. Merci à toutes et à tous de faire un effort de démarche scientifique générale. Une affirmation, une accusation, cela se démontre et se re-démontre, si possible par des études scientifiques prises à la source sans le prisme déformant de revues et sites de vulgarisation et/ou militants (dans un sens ou dans l'autre). Ceci afin d'éviter que cette rubrique ne continue à être un déversoir d'opinions et d'accusations gratuites, afin de retrouver un minimum de rigueur et raisonnement scientifiques.

    Toutes réponses/ratiocinations à ce message seront supprimées, le sujet restant les ENR en France, comme initié par Regismu sans focalisation excessive sur le photovoltaïque, ni dérive sur le nucléaire (terme d'origine que l'on croit bon de remplacer par "nuk").
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  13. #101
    Cendres

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Il faudrait arrêter de nous donner des liens dans une langue étrangère qui permet toutes les interprétations possibles, Tilleul; je comprends que tu maîtrises parfaitement l'anglais (entre autres), et loin de moi l'idée de te le reprocher, mais l'essentiel des lecteurs de ce forum ne le maîtrisent pas suffisamment pour lire des rapports techniques sans risque de contresens...
    Diantre, si l'on doit limiter les liens et références scientifiques à la seule langue française sur Futura, il va y avoir beaucoup de discussions dans différentes rubriques qui vont connaître une sacrée baisse de niveau, j'vous l'dit...
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  14. #102
    Regismu

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    au moins on peux apprécier dans la diatribe de barda qui n'est plus à une contradiction prêt dans ses divagations que l'on peux arrêter instantanément les ENR selon les besoins pour réguler car trop de production .. alors qu'ils annone constamment qu'il faut stocker ...

    il constate enfin que le prix de l'electricite en France est fixe par l'etat et n'a rien à voir avec le cout réel ..le reste étant paye par nos impôts

    et une fois de plus à annoner des chiffres sans les connaitre réellement ni les donner publiquement on subit encore sa désinformation continuelle .sans fondement

    et ou Wikipedia est une référence fiable ? tout le monde peut y écrire ce qu'il veux ....
    Dernière modification par Regismu ; 24/06/2015 à 22h41.

  15. Publicité
  16. #103
    Cendres

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Citation Envoyé par Regismu Voir le message
    au moins on peux apprécier dans la diatribe de barda qui n'est plus à une contradiction prêt dans ses divagations que l'on peux arrêter instantanément les ENR selon les besoins pour réguler car trop de production .. alors qu'ils annone constamment qu'il faut stocker ...

    et une fois de plus à annoner des chiffres sans les connaitre réellement ni les donner publiquement on subit encore sa désinformation continuelle .sans fondement

    et ou Wikipedia est une référence fiable ? tout le monde peut y écrire ce qu'il veux ....
    Donc, conformément à ce que j'ai demandé plus haut, merci de donner des chiffres sourcés et référencés, si possible en montrant que la source est fiable et non militante. Cela vaut pour tout le monde dans cette discussion prenant des allures de champ de tir.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  17. #104
    Regismu

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    mais les lien fournis donnent deja des chiffres réels et fiables que tout le monde peux verifier

  18. #105
    Cendres

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Citation Envoyé par Regismu Voir le message
    mais les lien fournis donnent deja des chiffres réels et fiables que tout le monde peux verifier
    Eh bien, justement, c'est l'occasion: démontre ici même que ces chiffres sont "réels et fiables", ça fera peut-être avancer tout ce souk. L'affirmer 500 000 fois ne suffit plus.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  19. #106
    Regismu

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    mais ils le sont à vous de vérifier si vous ne me croyez pas

    je pense que l'on doit trouver tous les justificatifs sur les liens de Tilleul ..mais moi aussi je ne maitrise pas l'anglais

    je ne peux même pas vous donner le prix du kWh du Pv actuel ... il n'est toujours pas paru officiellement depuis 3 mois

  20. #107
    Tilleul

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    barda, il n'existe aucune publication scientifique en Français sur le sujet, donc quelqu'un qui ne parlerait ni anglais, ni allemand n'aurait même pas le droit d'émettre un avis sur le sujet.

    Et même une dissertation de lycéen n'accepte pas wikipedia comme source.

    Si vous voulez le détail de comment les différentes régions à haute proportion d'énergie renouvelable les intègre sur le réseau, le Dr Eric Martinot fait des articles pour les non techniciens sur son site :

    Il a déjà traité le Danemark où il explique que c'est le couplage électricité/chaleur et une gestion du système énergétique qui est totalement différent du notre qui forme la base de l'intégration d'éolien, mais aussi l'Allemagne ou la Californie.

    http://www.martinot.info/renewables2050/2015/448
    Keep it in the Ground !

  21. #108
    barda

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Alors, tu es condamné à espérer que les gens veuillent bien te croire... Ce qui pour moi n'est pas gagné (j'ai déjà eu quelques désillusions sur ce point).

    Tiens, sur le réseau électrique allemand et les réseaux locaux, j'ai trouvé cela (c'est en français ou en allemand, au choix): http://enr-ee.com/fileadmin/user_upl...directe_FR.pdf . Tu y liras des choses intéressantes sur les investissements nécessaires, liés aux ENR.

    n.b. si wiki n'est pas reçu comme "source" dans les lycées, ce n'est pas parce que c'est faux; c'est parce que c'est trop facile et que l'on retrouve 30 copies identiques... c'est une mesure pédagogique, pas autre chose... Wiki comporte des articles très documentés (avec les sources) et d'autres qui le sont nettement moins... Là en l'occurrence, les sources sont citées, et on trouve les mêmes informations sur d'autres sites.

  22. Publicité
  23. #109
    Regismu

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    une nouvelle fois c'est bien les productions centralisées des énergies qui imposent une renforcement du réseau .. et que EDf veuille vendre un maximum d'electricite pour justifier ces centrales pourris

    des solutions sur les lieux de consommation permet au contraire un équilibre ..

    voir :

    les bienfaits des ENr en bout de ligne sur l’équilibre des réseau

    et les projets de RTE pour les lignes THT à travers les Alpes et les Pyrénées . il n'y a pas besoin d'aller voir "ailleurs " les travers et critiquer .. ont fait pareil chez nous

    mais ça aussi c'est des faits indéniables et ça a deja été dit et argumente . pourtant toujours les mêmes annonnent toujours les mêmes âneries ..

    ça doit pas être marque sur wikipedia .. . alors on arrive pas à assimiler le realite
    Dernière modification par Regismu ; 25/06/2015 à 07h37.

  24. #110
    yves35

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    bonjour,

    à propos du site d'éric MARTINOT tilleul,tu peux faire une cocotte en papier (numérique ) avec . La première chose quand on parle d'autonomie énergétique est de définir la frontière du système . Les frontières du Danemark vont de l'Atlantique à l'Oural pour ce qui est de l'électricité . Il n'est pas possible d'isoler sur le papier la production d'un pays,d'une région,d'une commune.

    Un copier -coller de quelqu'un qui n'est pas un croissantiste:
    http://sebasol.ch/forum.aspx?ordre=2...orum=&f=detail
    Or dans le domaine de l'électricité, pour l'instant, les choses sont désespérées : en quelques années, Internet est passe de 1% de la consommation mondiale à plus de 6% et ca augmente exponentiellement. Tous les progrès faits dans les appareils A (frigos, circulateurs etc.) sont complètement liquidés par l'explosion des besoins dans ce domaine. Et n'oubliez pas que pour donner des salaires il FAUT vendre des trucs, de plus en plus de trucs, et donc pour cette raison on parle de 'révolution', de 'société post-industrielle' (mon cul, la production d'entropie n'a jamais été aussi explosive) et autres fadaises.

    Comment faire pour donc faire croire à l'autonomie : des calculs non physiques, tout simplement. Et ici des représentants en matériel ou des supplétifs de l'industrie à l'Etat (car ce ne sont plus des scientifiques, du moins ils n'agissent plus comme tels : ils y perdraient leur salaire), inventent des définitions qui permettent des 'autonomies' bidons. Lesquelles ensuite permettent de vendre PLUS : de m2 de panneaux, de pompes à chaleur, de domotique, de voiture électriques (on peut, vu qu'on est soi-disant 'autonome') etc.

    Et ainsi la catastrophe continue. Mais cela n'a rien à voir avec cette ancienne tradition qu'est la science. Cela a beaucoup plus à voir avec la tradition du Gosplan d'une certaine époque, où il fallait montrer qu'on allait atteindre le Grand Soir même si on y allait pas. Mais à cette époque, les gens colportaient des gags rigolos (Brejnev qui descend les rideaux du wagon et décrète que le train roule par exemple) qui montraient bien qu'ils n'y croyaient pas. A présent, la machine de propagande est beaucoup plus rôdée et les gens y croient. Ou plutôt, tout le monde fait SEMBLANT D'Y CROIRE, pas seulement face aux commissaires politiques du Gosplan (qui sont à présent des 'gestionnaires des ressources humaines'), mais aussi et surtout face à eux-mêmes. Car s'îls n'y croient pas, adieu le salaire.

    Sur le fond, qu'est-ce qui définit 100% d'autonomie des besoins en matière d'électricité dans un logement. C'est simplissime : à chaque seconde ou vous consommez une puissance X [W], vous devez produire ces X [W]. Vous devez les produire vous, dans votre bâtiment, à partir de ressources renouvelables ou stockées sur place $ partir de ces ressources sur place. Si un moment vous avez besoin de 10W et que vous les avez pas, vous pouvez faire ce que vous voulez : vous les avez pas. On pense évidemment en premier aux panneaux PVs, mais on manque d'imagination. On pourrait avoir des microturbines sur le réseau d'eau potable. Ou bien des éléments Pelletier sur le poêle. Ou petit Totem sur le gaz de la production propre d'excréments. Tout cela ne fait pas beaucoup d'électricité, et donc le nerf de cette guerre, la seule porte de sortie, c'est la DIMINUTION DRASTIQUE DES BESOINS. Et ça tombe bien : dans le domestique du moins, 90% des besoins électriques sont pour des trucs inutiles. Sauf que ce sont des trucs dont les geeks et les addicts dont que nous sommes devenus estiment indispensables, et pour cela on est prêt à balancer la connaissance rationnelle par dessus bord.

    Mais sur le fond, est-ce tellement nouveau ? Avant J-C, un habitant de l'ancienne Egypte a planté un bâton à Alexandrie le 21 juin à midi, et a fait de même le même jour à la même heure (une ou quelque année plus tard évidemment) près des sources du Nil. De l'ombre portée il en a déduit avant Galilée et les suivants - et peut-être après des précédents qui ont été oubliés - que la Terre était ronde et en a même calculé le diamètre avec une excellente précision. Cela a-t-il révolutionné le monde de Pharaon et de ses prêtres ? Evidemment non, cette connaissance n'avait AUCUNE UTILITE POLITIQUE. Pire, comme on l'a vu des siècles plus tard, elle aurait probablement posé des problèmes au pouvoir (Râ et tout ça). On l'a donc ignorée.

    Cela fait à présent bientôt 150 ans voire plus que la thermodynamique est connue et résiste à toute réfutation mais on ne veut pas comprendre ce qu'elle implique car le comprendre remet toute la société de croissance en cause. Même vos gens de l'ADEME (et nos gens de Minergie, ou nos Verts) sont pour le Développement Durable ... de la croissance des industries qui font des bidulons verts dont on a pas besoin mais qu'il faut vendre pour faire de la croissance. Et avoir son salaire. Dont par exemple un label bidon d'autonomie électrique.

    Note : l'autonomie électrique se calcule à partir de la définition ci-dessus. Par exemple Polysun le fait, sur une base horaire, ce qui et déjà un bon début (le faire sur la base de la seconde ralentit trop les calculs). Et que voit-on ? Des autoconsommations de l'ordre de 30% car tout ces appareils, ca bouffe, et quand il y a du soleil, il n'y a pas de besoins de chauffage à cause du thermique et du passif, et donc la pompe à chaleur ne fonctionne pas, et donc les électrons ils vont se perdre sur le réseau... Si on veut faire un calcul d'autonomie sur la base d'énergie renouvelables qui sont définies par leur FEPnR (car la définition du renouvelable, en voilà un autre sujet d'escroquerie scientifique), qui prenne en compte les électrons qui partent sur le réseau, il faut élargir la frontière, au village (et calculer de la même manière la couverture à chaque seconde de la puissance demandée par la puissance produite dans le village pour tous les besoins du village, et les électrons qui sortent du village sont perdus). Ou la nation. Ou le continent. Ou la planète. Vous pouvez élargir la frontière ca ne vous aide pas, car vous augmentez les besoins à l'intérieur et vous n'y arrivez toujours pas. Et n'oubliez pas que les métaux, les matériaux etc. viennent de l'extérieur, et donc le bilan final, après calcul de l'autoconsommation, doit être fait en EPnR. De fait, sans décroissance, pas de solution généralisable (je veux bien qu'un ou deux bled sur la planète aient le cul bordé de nouilles d'être sur une source géothermique ou un barrage, mais ça n'aide pas les millions d'autres).
    yves

  25. #111
    SK69202

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    On apprend ici que au bout de 11 ans, il n'y a pas de pièces de rechange disponible pour une éolienne, même si elle est remplacée par plus performante, le bilan "carbone" de l'éolien doit être réévalué .
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  26. #112
    invite14532198711
    Invité

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    On apprend ici que au bout de 11 ans, il n'y a pas de pièces de rechange disponible pour une éolienne
    ça montre la face commerciale de la chose.
    C'est certain que dans les ENR on trouve un peu de tout, beaucoup de start-up et de développements isolés, difficile d'assurer une politique de gestion d'appro, de multi-sourcing...et ce n'est pas une question de volume de pièce.

    Dans l'industrie aéro/nucléaire/ferroviaire/automobile il y a des impératifs de ce coté là, fabrication à l'identique pendant x années, maintenance en conditions opérationnelle...

  27. #113
    Regismu

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    impossible de savoir ce que dit l'article .. ne parlant pas l'allemand

    pourquoi ? le constructeur a disparu ? il faudrait aussi voir les sociétés qui construisent les éoliennes actuellement il y en a qui serait peut être surpris ?

    mais la on en reviendrait à un autre débat sur obsolescence des choses

    mais une question quel appareil durent au moins 11 ans autour de vous ?

    et il est a note que l'on se pose pas la question .. on change pour plus performant encore .

  28. #114
    invite14532198711
    Invité

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Vous savez j'apprend plein de chose avec les forums FUTURA, parfois même je revois mes croyances sur des sujets où je suis superficiel.
    En faite, c'est le but d'un forum, on échange, on apprend.

    Mais là je crois qu'on a enfin l'explication de votre entêtement (euphémisme quand on parle de militantisme, je vous l'accorde) et l'impossibilité de dialoguer si on ne va pas dans votre sens: vous lisez avec attention les éléments qu'on vous apporte

    Citation Envoyé par Regismu Voir le message
    impossible de savoir ce que dit l'article .. ne parlant pas l'allemand
    sauf que l'article est en Anglais

    Avec un comportement comme ça, aucun échange n'est possible...

    CQFD

  29. Publicité
  30. #115
    Cendres

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Citation Envoyé par alex.com Voir le message

    sauf que l'article est en Anglais

    Avec un comportement comme ça, aucun échange n'est possible...

    CQFD
    Je suppose que Regismu faisait référence à cet article, qui sert de base au résumé (en anglais) cité par SK69202.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  31. #116
    KATDEN

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Citation Envoyé par Regismu Voir le message
    mais une question quel appareil durent au moins 11 ans autour de vous ?
    les centrales nucléaires
    cette discussion et celles qui s'y apparentent (toutes les discussions sur "l'écologie" bien pensante, le bio, anti-ogm etc...) pourrait servir de référence dans la rubrique wikipedia sur les biais cognitifs...

  32. #117
    Cendres

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Citation Envoyé par Regismu Voir le message

    mais une question: quels appareils durent au moins 11 ans autour de vous ?
    Ma chaîne hi-fi, mon réfrigérateur, ma chaudière, mon ampli de guitare, ma machine à laver jusqu'à présent.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  33. #118
    invite14532198711
    Invité

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Je suppose que Regismu faisait référence à cet article, qui sert de base au résumé (en anglais) cité par SK69202.
    Oui c'est bien l'article de SK. Le liens de SK est en Anglais. d'où ma réponse...

  34. #119
    SK69202

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    pourquoi ? le constructeur a disparu ? il faudrait aussi voir les sociétés qui construisent les éoliennes actuellement il y en a qui serait peut être surpris ?
    Vachement moins technique, les subsides aux producteurs éoliens sont suffisantes pour que l'affaire soit rentable financièrement.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  35. #120
    Regismu

    Re : L'Allemagne, mauvais élève écolo de l'Europe.

    allez une autre question .. dans ce cas la qui paye les réparations alors que la collectivité n'a rien investi ? la collectivité ou l'investisseur ? ..

    et el recyclage du matériel ? .. on compare tout ça aussi ?
    Dernière modification par Regismu ; 26/06/2015 à 22h10.

Sur le même thème :

Page 4 sur 17 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 23/01/2014, 22h17
  2. L'énigme du mauvais élève
    Par LeNavet dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 10
    Dernier message: 02/09/2009, 06h51
  3. Réponses: 26
    Dernier message: 28/10/2007, 20h03
  4. Eaux de baignade : la France mauvais élève pour la santé des baigneurs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/04/2006, 06h45