Répondre à la discussion
Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 209

Ouate de cellulose : considérations sanitaires et techniques



  1. #1
    xelcors

    Ouate de cellulose : considérations sanitaires et techniques


    ------

    Bonsoir

    J'aimerai bien que l'on m'explique pourquoi cet isolant a autant d'adeptes. Certes c'est écologique de recycler mais quel est l'intérêt d'ajouter des COV à notre air intérieur (sel de bore, bauxite, phosphate d'amonium, ignifugeants, liants de texture poly ... ) alos que l'on n'a pas vraiment de retour d'expérience. J'espère provoquer des dissonances et que l'on m'apporte des preuves de sa non toxicité, de sa tenue dans le temps. Pour moi, elle s'apparente à un flocage de laine de roche de conception plus écologique, avec un tassement inévitable.

    Pourquoi ne pas choisir dans le panel des isolants végétaux qui ont déjà un rapport à l'humidité stable puisque leurs fibres en contiennent naturellement. Je n'ose imaginer l'état de la ouate ou de la laine de cellulose dans 20 ans. L'obligation du pare vapeur est bien un signe de faiblesse.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    xelcors

    Re : Isolation ouate de cellulose

    C'est un argument mais je m'amuse à le casser ... avec humour bien entendu :
    nous isolons par l'intérieur depuis des décennies, nous avons vécu plus de trente ans sous le sacro saint dieu du pétrole, nous avons tous contribué à poluer ... est ce que le nombre de pratiquants est une preuve de bon sens ? ce n'est pas parceque 9 hommes sur 10 font la même bêtise qu'ils ont raison !

    la laine de verre : le ténor en terme de volume de vente, certainement, mais pas en terme d'efficacité et de non toxicité

    d'autres arguments plus valables ? la critique fait avancer le débat.
    Dernière modification par Philou67 ; 22/09/2009 à 08h26. Motif: Citation inutile

  4. #3
    nicolas42

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par xelcors Voir le message
    Bonsoir

    J'aimerai bien que l'on m'explique pourquoi cet isolant a autant d'adeptes. Certes c'est écologique de recycler mais quel est l'intérêt d'ajouter des COV à notre air intérieur (sel de bore, bauxite, phosphate d'amonium, ignifugeants, liants de texture poly ... ) alos que l'on n'a pas vraiment de retour d'expérience.
    Composition relevée sur les sacs vides qui me servent encore de sac poubelle :
    - papier journal trié 89%
    - sel de bore 6% : un sel ça ne contient pas de COV car ni volatile ni organique d'ailleurs !
    - acide ortho borique 5%
    source wikipedia "L'acide borique est soluble dans l’eau bouillante. Au-dessus de 170 °C il se déshydrate, formant l’acide métaborique HBO2. L'acide métaborique est un cristal cubique, blanc et légèrement soluble dans l'eau. Il fond à environ 236 °C"
    on est là encore loin de contenir des COV.....
    Finalement c'est probablement le papier journal qui contient des COV, mais ça doit être anecdotique.
    Tant qu'on y touche pas c'est OK on en respire pas (quand on pose là c'est autre chose)

    Quel fabricant met de la bauxite, des liants de texture, phosphate d'ammonium....


    Citation Envoyé par xelcors Voir le message
    J'espère provoquer des dissonances et que l'on m'apporte des preuves de sa non toxicité, de sa tenue dans le temps. Pour moi, elle s'apparente à un flocage de laine de roche de conception plus écologique, avec un tassement inévitable.

    Pourquoi ne pas choisir dans le panel des isolants végétaux qui ont déjà un rapport à l'humidité stable puisque leurs fibres en contiennent naturellement. Je n'ose imaginer l'état de la ouate ou de la laine de cellulose dans 20 ans. L'obligation du pare vapeur est bien un signe de faiblesse.
    Celui qui a peur qu'elle se tasse a la possibilité d'en mettre plus. Perso j'ai calculé le poids avec la densitée fabricant en tenant compte d'un tassement prévisible de 20%, comme ça je suis tranquille.
    Sinon il faut elever des betes à poil pour l'aérer régulièrement.

    Quand au pare vapeur pas besoin cf feuille de calcul de yoghourt pour voir que condensation = 0 à condition bien sur d'avoir quelque chose de permeant à la vapeur au dessus....

    Pour la durabilité peu de risque vu que des bouquins de 20 ans sont tjrs là et vu la proportion d'agent de conservation (11% quand même). C'est comme le saucisson sec, c'est le sel qui conserve


    Bonne reflexion

  5. #4
    SK69202

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonsoir,

    a laine de verre : le ténor en terme de volume de vente, certainement, mais pas en terme d'efficacité et de non toxicité
    Justement, vu son volume de vente (et sa durée), si la laine de verre présentait une toxicité les conséquences pathologiques seraient déjà visibles dans la population.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. Devis
  7. #5
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Si je ne m'abuse, le sel de bore n'est toxique qu'à l'ingestion, et sa DL50 (dose létale à 50% chez le rat) est équivalente à celle du sel de cuisine (de l'ordre de 3g par kg de masse corporelle). J'en parlais ici : http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post1676672, mais je sais que le sujet de la toxicité a déjà été abordé ailleurs dans cette discussion.

    Bien sur, comme tout produit, il convient de ne pas sous-estimée sa toxicité potentielle, mais elle doit aussi être relativisée :
    - la ouate est toujours confinée ou isolée de la zone habitable (pare-vapeur, frein-vapeur ou pare-poussière)
    - des protections doivent être utilisées lors de la mise en œuvre

    Edit : une source de la toxicité des sels de bores : http://books.google.fr/books?id=mT0o...age&q=&f=false
    2,33g pour le metaborate et 5,36g pour le borax
    Extrait de Agriculture sans herbicides principes et méthodes Par Joseph Pousset
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    Yoghourt

    Re : Isolation ouate de cellulose

    D'ailleurs, à ce propos:
    Citation Envoyé par xelcors Voir le message
    mais quel est l'intérêt d'ajouter des COV à notre air intérieur (sel de bore, bauxite, phosphate d'amonium, ignifugeants, liants de texture poly ... )
    - Le sel de bore et la bauxite sont des composés minéraux inorganiques
    - Le phosphate d'ammonium est inorganique itou
    - "ignifugeants et liants de texture poly..." => la dénomination étant floue, qu'est qui fait que vous le classiez dans les composés organiques? De surcroit volatils?
    - D'où tirez-vous cette composition officielle? En effet, il me semble que cela dépend du produit. Par exemple, celui couvert par l'ATEC 20/08-144 ne contient que des dérivés inorganiques de bore. Autre exemple, le produit couvert dans l'ATEC est "adjuvantés d’acide borique et d’agents d’ignifugation" sans plus de précision. Le borax est un exemple d'agent d'ignifugation parmi d'autres, ce qui fait qu'on n'est pas plus avancé.

    "Loup, y-es-tu? Que fais-tu?"

    alos que l'on n'a pas vraiment de retour d'expérience.
    Euuuuh... Ahem, est-ce le fruit d'une longue et infructueuse recherche de votre part, ou bien?
    que l'on m'apporte des preuves (...) de sa tenue dans le temps
    Non.
    Vous débarquez sur ce long fil sans apparemment l'avoir lu. Vous balancez vos convictions propres sous forme de piques. Vous exigez. Tout porte à croire que vous voulez "en découdre".

    En aïkidoka, je ne peux répondre à cette attitude présente que par la négative et l'effacement.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  10. Publicité
  11. #7
    Sam Beckett

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Salut,
    j'étais justement en train de lire le n° de février de la Maison écologique, et ils mentionnent dans leur comparatif des isolants, que le seul de bore a été classé comme neurotoxique en cas d'inhalation, en novembre 2008.
    c'est quand même pas rassurant, pour un composé que l'on retrouve dans beaucoup d'isolants "naturels" qui sont sensé être plus sain...

  12. #8
    Pierre6901

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Pour apporter ma pierre à l'edifice et comme préciter dans un autre post. Je travail dans le domaine de l'isolation de combles. et on ne travail que de la ouate.
    C'est clairement plus écologique que la LDV ou LDR pour plein de raisons que vous avez déja évoqué.
    Le recul sur la ouate en soufflage en comble perdues est d'au moins 50 ans en autriche et on y note aucune perte d'efficacité.
    Aprés pour la composition j'ai envie de dire c'est comme la merguez on trouve de tout du trés bon et du mauvais. le tout et de faire appel a un pro qui connait son metier et qui utilise une trés bonne qualité de ouate (c'est arrivé de touver des bout de CD ou de verre dans certaine ouate....)

    Je ne vous conseillerais jamais assez de vous documenter sur la ouate qu'on vous propose...

    point particulier la ouate n'etant pas minérale elle ne pourra jamais avoir de classement M0 pour des raisons de garantie un vrai pro vous isolera toujours votre conduit de cheminer avec un autre produit.(sables....) et votre trappe d'accée en PSE...

    Bref n'hésitez pas a demander

  13. #9
    xelcors

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Euuuuh... Ahem, est-ce le fruit d'une longue et infructueuse recherche de votre part, ou bien?
    Non.
    Effectivement, je n'ai fait aucune recherche sur le sujet, je me suis contenté de reprendre mes notes écrites lors d'une conférence sur les isolants biologiques. Ils y sont tous passés, les uns après les autres, et au final on en conclue qu'il faut dormir dehors, tout nu pour éviter les allergènes des textiles

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Vous débarquez sur ce long fil sans apparemment l'avoir lu. Vous balancez vos convictions propres sous forme de piques. Vous exigez. Tout porte à croire que vous voulez "en découdre".
    En aïkidoka, je ne peux répondre à cette attitude présente que par la négative et l'effacement.
    Loin de moi cet objectif "Négatif", j'ai simplement éxagéré pour susciter le débat, mais personne n'a été piégé car j'ai prévenu en écrivant : "la critique fait avancer le débat" ... et constructif d'après vos posts. J'en profite donc pour vous remercier de toutes vos remarques.
    Mes convictions : je ne connais la ouate de cellulose que par une maison et une seule, à Berlin qui vient seulement d'être rénovée. Dans les chambres de l'étage, on sentait une odeur de moisissure (disparue depuis que de la laine de verre a été posée). D'après le prof. cela provenait de la ouate de cellulose qui ne supporte pas vraiment l'humidité et qui avait fini par moisir au bout d'une dizaine d'années. Faut dire qu'à l'époque, les techniques de fabrication devaient être moins abouties qu'aujourd'hui.
    Si je suis intervenu c'est parceque j'ai du mal à faire confiance aux fabricants. C'est tout de même un produit fabriqué à base de papier journal. Quand je pense que deux fabricants de laine de verre juraient devant la bible que leur laine ne contenait pas d'agents toxiques et qu'ils admettent maintenant la présence de formaldéhyle, Ursa vient même de sortir la laine sans cet agent comme argument de vente ! Mon père a été négociant de matériaux pendant près de 40 ans et les commerciaux des fabriquants passaient à la maison régulièrement, le discours officiel et les bavardages autour d'un verre ne donnent pas les mêmes infos Je suis d'accord avec Mr OLIVA, la laine de verre n'est pas adaptée aux maisons bioclimatiques : mauvaise tenue dans le temps du fait de son "allergie" à l'humidité, et d'après mon entourage dégagement de COV.
    Pour finir sur une note d'humour, il y a quelques années une commerciale d'un fabricant X de laine de verre nous a commandé de la laine de bois et du chanvre, elle ne voulait pas de LDV chez elle

    Je ne vois plus de commerciaux du batiment, dommage !!

  14. #10
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    La ouate de cellulose, c'est une chose, sa mise en œuvre, une autre.
    Même si la ouate admets un certain taux d'humidité (d'ailleurs, elle contient de l'humidité avant sa mise en œuvre, de tête, de l'ordre de 7%), elle n'est pas destinée à baigner dans son jus. C'est pourquoi il convient de respecter les prescriptions de mise en œuvre qui permettent de garantir qu'aucune condensation n'aura lieu dans l'isolant, c'est la raison pour laquelle, dans la plupart des cas, un frein-vapeur (voire un pare-vapeur si la paroi extérieur est étanche à la diffusion de vapeur) est nécessaire ; le frein vapeur a d'ailleurs pour deuxième fonction de garantir l'étanchéité à l'air, il est donc fortement recommandé.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  15. #11
    Yoghourt

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Xelcors, merci pour cette mise au point.

    L'histoire de l'isolation en ouate de cellulose a presque 60 ans en ce qui concerne l'Amérique du Nord. L'historique ne mentionne pas de problème spécifique de tenue à l'humidité. Il met par contre un accent certain sur l'évolution du débat de la résistance au feu (quand on voit la tronche de leurs maisons ossature bois et de l'electricité, ça se comprend). On peut trouver pas mal de publis à propos de la ouate de cellulose sur le site de l'équivalent du CSTB pour le Canada.
    On voit usuellement passer le chiffre de 20 ans pour Allemagne et Autriche. Il existe des habitats passifs avec isolation cellulose, comme celui-ci de 2005

    Vis à vis d'un flocage à la LDR:
    - le flocage (soufflage) de ouate présente un tassement, qui est normalement pris en compte à la pose (comme pour la LDR)
    - l'insufflation de laine de roche, si ça se fait en France, alors c'est hyper confidentiel. Tassement évité par l'utilisation d'une densité importante. Le principe est régulièrement testé et validé par caissons vibrants
    - la projection humide de cellulose n'a pas d'équivalent en LDR. Je suppose que c'est le côté collant de cette pose qui élimine le pb de tassement.
    - la fibre de roche n'est pas capillaire, la LDR est peu hygroscopique, elle est plus sujette au gel que la cellulose et se comporte alors d'une façon pas géniale (chute de perspirance).

    La nécessité de pare-vapeur ou frein-vapeur n'est pas une réponse à une faiblesse d'un isolant particulier, mais un palliatif pour gérer le risque de condensation d'un système constructif.
    Par exemple, en isolation intérieure, sauf à pouvoir garantir dans les faits une étanchéïté à la vapeur d'eau issue de l'intérieur et la quasi-absence d'humidité dans le mur passée la barrière, un pare-vapeur (ou frein-vapeur) est nécessaire. Il remplit alors le rôle de la barrière manquante.
    Cf le fil la vapeur d'eau dans les murs.

    Cdlt,
    Yoghourt

    PS: n'en déplaise à M.Oliva, la laine de verre utilisée avec une densité adaptée et dans laquelle la vapeur d'eau ne condense pas, ça vieillit très bien.
    Dernière modification par Yoghourt ; 23/09/2009 à 14h01.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  16. #12
    jcprince

    Angry Re : Isolation ouate de cellulose

    bonsoir,

    l'acide Borique est une partie du problème de la ouate de cellulose,
    La ouate de cellulose contient 4 % acide borique:
    Pour votre plus parfaite information l'acide Borique intervient dans la composition de la ouate comme insecticide.
    Au Canada, l'ACIA demande aux éleveurs et restaurateurs de ne pas l'utiliser en raison d'un « risque inacceptable pour la santé du consommateur» (suite à des mortalités d'adultes ou bébés)

    Le traitement de la pâte à papier chimique est aussi un problème comme la volatilité des encres.

    A ce jour aucun laboratoire n'a conclut sur le risque sanitaire d'une exposition à long terme avec la ouate de cellulose.

    Mon expérience dans la ouate, je un ingénieur INSA, distributeur (grossiste) en ouate de cellulose, activité que nous venons d’arrêter sur conseil de nos avocats après audit.

    Je viens de créer un site sur les risques de la ouate, #### blog à renseigner sous votre profil. Il sera accessible à tous en cliquant sur votre nom. Toute promotion ou lien ultérieur sera considéré comme de la publicité et modérée.
    Dernière modification par Philou67 ; 24/09/2009 à 09h13. Motif: URL

  17. Publicité
  18. #13
    xelcors

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Merci pour ces précisions Yoghourt,

    J'ai des amis qui ont construit une MOB avec isolation en paille, système poteaux-poutres, avec enduit terre intérieur et agepan DWD en extérieur avant bardage bois; et, j'avoue que j'ai encore du mal à comprendre pourquoi ils ont fait insufflé de la ouate de cellulose pour les plafonds ! D'accord c'est écologique de recycler, mais ne penses tu pas que la laine de bois garantirait un meilleur déphasage, une meilleure tenue dans le temps ... oui oui vous avez bien lu, je relance le débat avec un match bois contre cellulose ... mais que dis je : le bois est fait de cellulose

  19. #14
    enguerrand02

    Re : Isolation ouate de cellulose

    hum , que penser? ouate nocive et qui se tasse? ou laine de verre nocuve et qui se tasse? reste la laine de bois, qui bientot sera nocive et qui se tassera...
    Dernière modification par Philou67 ; 24/09/2009 à 09h14.

  20. #15
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par jcprince Voir le message
    La ouate de cellulose contient 4 % acide borique:
    Pour votre plus parfaite information l'acide Borique intervient dans la composition de la ouate comme insecticide.
    Au Canada, l'ACIA demande aux éleveurs et restaurateurs de ne pas l'utiliser en raison d'un « risque inacceptable pour la santé du consommateur» (suite à des mortalités d'adultes ou bébés)
    Vous êtes ingénieur, vous devriez avoir une minimum de rigueur scientifique, n'est-ce pas ?
    Pourtant, vous rapprochez deux faits qui n'ont rien à voir : l'ACIA a demandé de supprimer le borax comme ingrédient alimentaire.
    A ce que je sache, personne n'est invité à consommer de la ouate de cellulose au repas de midi. Beau sophisme de généralisation : ce n'est pas bon pour nourrir les animaux, donc ce n'est pas bon pour dormir tranquillement sous mon toit.

    Si vous souhaitez continuer à désinformer ainsi, essayez au moins de fournir vos sources et une démarche scientifique un peu plus rigoureuse.
    Dernière modification par Philou67 ; 24/09/2009 à 09h18.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  21. #16
    jcprince

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Pour votre information, la discussion ouverte sur votre forum, n’est pas de la désinformation mais de la pure information.

    La discussion n’est pas d’être pour ou contre l’utilisation la ouate de cellulose, mais d’avoir le consentement éclairé de vos clients.

    Consentement éclairé voulant dire, informer correctement les clients sur le fait qu’ils vivront pendant des années en compagnie d’un puissant insecticide.

    Je vous rappelle que l’acide Borique intervient pour insecticide dans la composition de la ouate, une fois soufflé la ouate de cellulose n’est pas un cocon hermétique clos qui empêche toutes évaporations gazeuses, selon le type de construction un échange gazeux peut avoir lieu avec les pièces d’habitation (à faible dose je vous l’accorde).
    Sachant qu’à dose 10 fois inférieur la commission européenne à interdit le 30/06/2004 l’utilisation de l’acide borique comme insecticide pour les produits phytopharmaceutique, je pense que la dangerosité de l’acide Borique n’est plus à démontrer.

    Hors mis l’aspect insecticide que chacun est libre d’accepter ou de refuser, l’acide Borique est responsable d’une déplétion en riboflavine qui PEUX se traduire chez des sujets (pour vous clients) en plus ou moins en bonne santé physique par des effets indésirables sur les reins, les testicules, le cœur et le système nerveux.

    Sauf erreur de ma part que vous voudrez bien corriger, il n’existe aucune étude scientifique concluant à la neutralité des additifs de la ouate de cellulose sur l’organisme par rapport à une exposition prolongée.

    Alors soutenir que l’acide Borique est inoffensif c’est soutenir que le nuage de Tchernobyl s’est arrêté aux frontières française.

    Il a était constaté en Allemagne (il me semble) une diminution importante du nombre d’insectes volants et rampants dans des constructions isolées en ouate de cellulose. Un laboratoire indépendant conclue pour expliquer ce phénomène à une diffusion gazeuse de l’acide borique. (Je vous recherche les conclusions cependant elles ne sont pas traduites en français),

    Je tiens aussi à votre disposition la fiche toxicologique de l’acide Borique dressé par INRS.

  22. #17
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Euh ... mais le fait qu'il n'y aie pas d'insectes dans les constructions, c'est pas un peu le but d'un produit de protection comme le sel de bore ? En tous cas des insectes dans la zones habites, j'en ai un bon paquet chez moi : visiblement je dois pas suffisamment tout fermer et rester dans mon masque a gaz pour arriver meme a faire crever quelques insectes ...

    Quand aux fiches de dangerosites, comme le souligne Philippe, c'est a des doses qu'on ne rencontre pas dans les habitations, ou les transferts gazeux se font la majeure partie du temps de l'interieur vers l'exterieur, et c'est pas ingestion.

    Tony

  23. #18
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Visiblement, jcprince, vous avez des problèmes de relativité : connaissez-vous la DL50 du sel de cuisine ?

    Quand vous la connaitrez, comparez la à celle du borax ou celle du metaborate.

    Je vous aide un peu dans vos recherches : les valeurs ET la source sont fournies dans les 20 derniers messages de cette discussion.

    Par ailleurs, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit :
    Alors soutenir que l’acide Borique est inoffensif
    Je n'ai jamais soutenu cela, j'ai relativisé la toxicité du sel de bore par rapport à l'usage qu'il en est fait dans la ouate de cellulose.
    Si dans votre maison isolée à la ouate, cette dernière tombe par kilo dans votre soupe tous les soirs, c'est que vous avez un problème beaucoup plus important que la présence de borax dans la soupe, croyez moi.

    A présent, si vous avez d'autres choses à ajouter sur "la ouate de cellulose utilisée en isolation", veuillez citer vos sources ou études.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  24. Publicité
  25. #19
    Yoghourt

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par jcprince Voir le message
    Pour votre information, la discussion ouverte sur votre forum, n’est pas de la désinformation mais de la pure information.
    Euh, c'est pas bien clair dans ma tête, ce que tu veux dire là. Est-ce que tu peux reformuler?
    La discussion n’est pas d’être pour ou contre l’utilisation la ouate de cellulose, mais d’avoir le consentement éclairé de vos clients.
    Rappelez-moi mon corps de métier, déjà?

    (...) sur le fait qu’ils vivront pendant des années en compagnie d’un puissant insecticide.
    "Puissant", c'est combien?
    Plus ou moins que les traitements autoclave IFH usuels des bois d'oeuvre?
    Plus ou moins que les anti-moustiques à mettre sur les prises 220V?

    selon le type de construction un échange gazeux peut avoir lieu avec les pièces d’habitation (à faible dose je vous l’accorde).
    Quelle est la concentration résultante d'acide borique sublimé dans l'air lorsque la ouate est en équilibre avec l'air?
    Quelle est la concentration correspondante sachant le débit de renouvellement de l'air?
    Quelles sont ces concentrations dans le cas de présence de frein-vapeur et parement, avez-vous des mesures in-situ?
    Bref, en pratique, on parle de quelle concentration, là?
    Pouvez-vous indiquer les sources d'études de morbidité sur la respiration d'acide borique dans ces conditions?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  26. #20
    pulligny

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Il a était constaté en Allemagne (il me semble) une diminution importante du nombre d’insectes volants et rampants dans des constructions isolées en ouate de cellulose. Un laboratoire indépendant conclue pour expliquer ce phénomène à une diffusion gazeuse de l’acide borique. (Je vous recherche les conclusions cependant elles ne sont pas traduites en français),
    On pourrait avoir les sources et le nom du laboratoire???
    A+

  27. #21
    pulligny

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Toujours pas de sources et d'études???? De simples affirmations en d'autres termes.
    A+

  28. #22
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    ... et en passant, qu'y avait-il a voir dans une usine de fabrication que je n'ai pas vu quand je suis alle visiter celle de Homatherm a Berga ? Parce que j'ai rien note de particulierement en comparaison de sites de fabrication de laine de verre ou de panneaux de chanvre.

    Tony

  29. #23
    jcprince

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Euh, c'est pas bien clair dans ma tête, ce que tu veux dire là. Est-ce que tu peux reformuler?
    Rappelez-moi mon corps de métier, déjà?


    "Puissant", c'est combien?
    Plus ou moins que les traitements autoclave IFH usuels des bois d'oeuvre?
    Plus ou moins que les anti-moustiques à mettre sur les prises 220V?


    Quelle est la concentration résultante d'acide borique sublimé dans l'air lorsque la ouate est en équilibre avec l'air?
    Quelle est la concentration correspondante sachant le débit de renouvellement de l'air?
    Quelles sont ces concentrations dans le cas de présence de frein-vapeur et parement, avez-vous des mesures in-situ?
    Bref, en pratique, on parle de quelle concentration, là?
    Pouvez-vous indiquer les sources d'études de morbidité sur la respiration d'acide borique dans ces conditions?
    je viens de répondre à l'ensemble de vos interrogations

  30. #24
    jcprince

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Visiblement, jcprince, vous avez des problèmes de relativité : connaissez-vous la DL50 du sel de cuisine ?

    Quand vous la connaitrez, comparez la à celle du borax ou celle du metaborate.

    Je vous aide un peu dans vos recherches : les valeurs ET la source sont fournies dans les 20 derniers messages de cette discussion.

    Par ailleurs, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit :


    Je n'ai jamais soutenu cela, j'ai relativisé la toxicité du sel de bore par rapport à l'usage qu'il en est fait dans la ouate de cellulose.
    Si dans votre maison isolée à la ouate, cette dernière tombe par kilo dans votre soupe tous les soirs, c'est que vous avez un problème beaucoup plus important que la présence de borax dans la soupe, croyez moi.

    A présent, si vous avez d'autres choses à ajouter sur "la ouate de cellulose utilisée en isolation", veuillez citer vos sources ou études.
    Que vient faire le sel de bore dans la composition de la ouate ? ,

  31. Publicité
  32. #25
    jcprince

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par MadMac Voir le message
    Euh ... mais le fait qu'il n'y aie pas d'insectes dans les constructions, c'est pas un peu le but d'un produit de protection comme le sel de bore ? En tous cas des insectes dans la zones habites, j'en ai un bon paquet chez moi : visiblement je dois pas suffisamment tout fermer et rester dans mon masque a gaz pour arriver meme a faire crever quelques insectes ...

    Quand aux fiches de dangerosites, comme le souligne Philippe, c'est a des doses qu'on ne rencontre pas dans les habitations, ou les transferts gazeux se font la majeure partie du temps de l'interieur vers l'exterieur, et c'est pas ingestion.

    Tony
    Pour répondre à MadMac
    L’acide Borique ajouté à la ouate sert à protéger la ouate elle-même d’attaque d’insecte, et non les charpentes, le problème de la disparition des insectes dans les zones habitables n’est pas anecdotique cela signifie une probable transmission par l’air d’un gaz répulsif que nous respirons aussi. Quel est la quantité de gaz accumulé dans les pièces en hivers lorsque toutes les fenêtres sont fermées ? Filou67 aura peut être la réponse ?

  33. #26
    xelcors

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Est ce que la présence de la ouate de cellulose en isolation de combles peut expliquer la disparition des scolopandres dans la maison ? Dans la longère de nos amis, on en voyait régulièrement qui descendaient du plafond et depuis que l'isolation a été refaite il y a deux ans, plus rien. C'est d'ailleurs dommage car cette petit bête est très utile.

  34. #27
    SK69202

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonsoir,

    La modification des conditions de température et d'humidité, en raison de l'isolation, peut aussi expliquer la disparition de certains locataires à qui l'habitat ne plait plus.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  35. #28
    xelcors

    Re : Isolation ouate de cellulose

    C'est probablement çà. On chasse l'humidité en isolant et ensuite il faut s'inquiéter des xylophages, décidément les igloos çà a du bon !

  36. #29
    palus06

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Il y a aussi moins de souris, peut-être en raison du Professeur Borax?
    Dans mon cas, avant d'isoler, j'ai aspiré tout le merdier accumulé depuis 200 ans, c'est sûr que ça a dû faire bizarre à un tas de bestiaux, que j'ai dérangés.
    Quant au sel, prenons du sel de sodium, je ne vois comment ça peut s'évaporer, et se retrouver dans l'air ambiant. Alors le sel de bore???

  37. #30
    MadMac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    On fait reference aux fiches du CSTB depuis des lustres sur ce forum. Celle-ci n'indique rien d'autre que l'habituel densite de soufflage et insufflation evitant les tassement.

    Lorsqu'on souffle on prevoit le tassement (10 a 15%) et on mets plus et on surveille les 2 premieres semaines (le tassement est moindre ensuite).Lorsqu'on insuffle,rien n'empeche de mettre 2kg/m3 de plus et de dormir tranquille : les fiches CSTB ne sont pas faites pour les laboratoires, meme si les tests sont fait en eprouvette : c'est pour de l'application de terrain.

    Demander le rapport entre sel de bore et la ouate alors qu'on intervient sur un fil sur la ouate et qu'on parle soit-meme de la dangerosite du sel de bore, c'est juste un peu essaye de tourner la conversation.

    Puisque tu ne donnes aucun chiffre aux interrogations de Yoghourt, preferant te cacher derriere les fiches de l'INRS, je vais donc en donner des chiffres. Avec par exemple le xylophene, autre produit qu'on trouve tres couramment et generalement pas loin de la ou on mets la ouate. Une dose de 1mg/m3 dans l'air est consideree comme potentiellement genante et demande l'utilisation de materiel respiratoire adapte. On parle ici de produit qui se volatilisent a des temperatures qu'on trouve couramment dans les toitures en ete. Le sel de bore n'a pas ce seuil de toxicite, et surtout il se vaporise beaucoup moins facilement (je t'apprends rien, tu as fournis la fiche qu'il suffit de lire).

    De la je rebondis : pourquoi serait le sel de bore qui serait la cause d'absence d'insectes dans les habitations ? Les produits d'impregnations des bois d'oeuvre, impregnation obligatoire en france, en sont la cause : c'est moi qui le dit et j'ai autant de preuve que ce que tu avances, c'est -à-dire aucune. Mais mince, ca tient debout d'imaginer un produit volatile autour de 60° et insecticide comme la cause de la disparition des insectes, en tous cas ca tient mieux qu'un produit solide, difficilement volatile.


    Oh ! pour mon interieur, avec une VMC ou une bonne ouverture de fenetre, je maintiens l'humidite a une valeur correcte. Alors des gaz dangereux a l'interieur, une fois qu'on a elimine aux maximum les sources de COV, y'a bien quelques pets qui peuvent rester en journee, et surtout le CO2 la nuit

Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. ouate de cellulose
    Par jeanmichel57 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 16/02/2010, 15h51
  2. Ouate de cellulose
    Par magalon dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/11/2009, 22h23
  3. Ouate de cellulose
    Par PYRENEE dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/07/2009, 14h02
  4. isolation ouate de cellulose
    Par malougil dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/03/2009, 11h11
  5. ouate de cellulose
    Par barde63 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 12
    Dernier message: 25/03/2008, 11h42
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison