Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

Comparaison de données sans et avec isolation



  1. #1
    SK69202

    Comparaison de données sans et avec isolation


    ------

    Bonsoir,

    L'idée est de parler (d'analyser) de différence de température pas de pognons. Pour les tenants du pognon, après 3 semaines de chauffage dans la douceur de cet automne, l'estimation de la durée de retour est de plus de 16 ans et celle du taux de retour sur investissement est de près de 6% par an (Aller demander ça à votre banquier (zéro risque bien sûr) )
    Evidement cela sera soumis à actualisation.

    J'ai un tas de données de température et d'humidité relative sur ma maison depuis 2 ans, aujourd'hui j'aborde le 1er hiver avec une partie de mes murs isolés par l'extérieur et un changement partiel d'énergie pour le chauffage.

    Actuellement je compare date pour date, mais je vais chercher à faire les comparaisons à température extérieure équivalente.
    Le problème que j'ai actuellement, c'est comment intégrer les variations de la température extérieure dans les variations de températures intérieures, car évidement les températures de cette année, diffèrent de celles de l'an dernier.

    Les graphiques en pj, sont les écarts calculés entre la donnée de cette année et celle de l'an dernier. (Mon année va du 1er samedi de septembre N au 1er samedi de septembre N+1)
    Les chiffres sur la 1ère ligne sont les moyennes arithmétiques actuelles.
    Il s'agit de l'écart entre l'hiver 2009-2010 (mur nord isolé) et l'hiver 2008-2009 (rien d'isolé).

    Pj 1 : Données pour l'extérieur (T°moy = moyenne de T°max et T°min)
    Pj 2 : Données pour le séjour (T° et Hg), le poêle n'est pas dans cette pièce, mais il y a une grande ouverture avec la pièce où ce trouve le poêle.
    Pj 3 : Données des murs du séjour (T° moy = moyenne de la T° des murs, T° sol=température du sol au pied du mur nord sous l'escalier)
    Le profil de la température du sol reproduit le profil de la température moyenne extérieur, c'est flagrant sur d'autres graphiques.
    Pj 4 : Données sur la température de confort du séjour ( T° moy air + T° moy murs) / 2 et sur le chauffage ; consigne de la chaudière gaz (1°C pour 2 points de consigne sur la température de l'eau; 28°C consigne à 0) et HdC = heure de chauffe du poêle, c'est à dire quand le circulateur dédié tourne, température de l'eau supérieure à 28°C. Toutefois le poêle est encore tiède quand le circulateur s'arrête.

    Le gain en confort est formidable, je compte "sacrifier" une semaine de chauffage au gaz (€) pour pourvoir avoir des données plus faciles à comparer avec celle d'avant, je ferai ça lorsqu'il fera plus froid.
    La difficulté de comparaison vient que la période actuelle est vachement plus chaude que l'an dernier, mais on ne s'en plaint pas et cela ne va pas durer.

    Commentaires et suggestions acceptés

    @+

    -----
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  2. Publicité
  3. #2
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonjour SK69202 et bravo pour cette inititative formidable pour nous faire partager tes retours d'expérience !

    Peut-être pourrait -t-on chercher à regrouper les données climatiques sous forme de DJUbase 18 année par année alors qu'actuellement , ils sont disponibles sur une période de "x"années

    Ceci établi , on pourrait recalculer les consommations théoriques de ta maison avec les DJU base 18 de 2007,2008 (donc sans l'isolation que tu avais posé en 2009 )

    Et recalculer cette consommation théorique avec les DJU base18 période2009/2010 et la maison telle qu'elle est isolée

    cela servirait de comparaison avec tes relevés réels

    En fait , je ne sais trop quelle est la méthodologie employée pour établir les DJU base 18 mois par mois ..peut-être la connais-tu ?

    Evidemment il y a aussi les apports solaires par les vitrages SUD..à prendre en compte avec le calcul des besoins de chauffe .

    Encore bravo , bon courage !

    Au fait , tu as fini d'isoler le trottoir NORD ??

  4. #3
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonjour,

    Au fait , tu as fini d'isoler le trottoir NORD ??
    Non, j'ai pris beaucoup de retard pour des raisons qui n'ont rien à voir avec le chantier. Je devrais m'y remettre sérieusement dès cette semaine.

    Pour les DJU base18 je ne sais pas comment faire, de plus j'ai toujours chauffé entre 19 et 21°, les apports solaires par les vitrages restent faible surtout au rez de chaussé (moins de 10m2 de vitrage) et la maison à une inertie considérable qui décale les variations de température d'au moins 30 heures.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  5. #4
    Joanet

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation


  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Grand merci Joanet , toujours sur le qui-vive , comme le renard à l'affût !!

    Comment va ton projet "bioclimatique" ? ca avance ??

  8. #6
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonjour,

    Peut-être pourrait -t-on chercher à regrouper les données climatiques sous forme de DJUbase 18 année par année alors qu'actuellement , ils sont disponibles sur une période de "x"années
    Avec les liens sur les formules DJU (météo) je peux calculer "mon DJU local" pour chaque jour de 2008/9 et 2009/2010 avec mes relevés.

    Ceci établi , on pourrait recalculer les consommations théoriques de ta maison avec les DJU base 18 de 2007,2008 (donc sans l'isolation que tu avais posé en 2009 )

    Et recalculer cette consommation théorique avec les DJU base18 période2009/2010 et la maison telle qu'elle est isolée
    On peux comparer les consommations réelles.

    J'archive également ma consommation hebdomadaire de gaz et d'électricité en retirant les 2kg/semaine de gaz pour l'ECS, j'ai l'énergie consommée pour le chauffage, avec le rendement de la chaudière (85-92 % je vais rechercher).
    Par contre cette énergie c'est pour avoir 19,5-21°C dans 2 pièces de référence, donc ma question dois je prendre 18 comme base ou 20 ?
    J'ai aussi les données de température réalisée dans ces pièces.

    A priori je pourrai comparer les DJU base X 2008/9 avec les DJU base X 2009/10, lorsque je ferai un essai avec le gaz seul.

    Pour la semaine d'essai en 2009/10 j'ai un DJU baseX de XX pendant laquelle je consommerai X kg de gaz, je la compare à la même semaine de 2008/9 où j'ai un DJU base X de YY pendant laquelle j'ai consommé Y kg de gaz.
    D'où la question qui vient, les DJU seront différents, comment gomme t-on cet écart pour comparer les bénéfices de l'isolation ?
    Ou alors j'ai raté quelques chose ?

    Un truc qui me vient à l'esprit, c'est au moins 10 jours d'essais au gaz qu'il faut, 72 heures minimum de décharge des murs pour ne pas fausser encore plus la mesure de gaz.


    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  9. Publicité
  10. #7
    Joanet

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonjour,

    Par contre cette énergie c'est pour avoir 19,5-21°C dans 2 pièces de référence, donc ma question dois je prendre 18 comme base ou 20 ?
    J'ai aussi les données de température réalisée dans ces pièces.
    La réference à 18ºC je crois qu'est une reference standarisé pour les registres meteorologiques. Pour faire tes calculs, je pense qu'il y a pas de problème de prendre comme reference tes températures de consigne, c'est à dire, 20ºC. En tout cas, comme tu veux comparer deux situations, tes résultats seront toujours valables, soit que tu prens la réference a 18ºC ou à 20ºC. L'importante est qu'elle soit la même pour le deux cas.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message

    Pour la semaine d'essai en 2009/10 j'ai un DJU baseX de XX pendant laquelle je consommerai X kg de gaz, je la compare à la même semaine de 2008/9 où j'ai un DJU base X de YY pendant laquelle j'ai consommé Y kg de gaz.
    D'où la question qui vient, les DJU seront différents, comment gomme t-on cet écart pour comparer les bénéfices de l'isolation ?
    Ou alors j'ai raté quelques chose ?
    Je ne sais pas si, étant donné que les DJU sont deja des données moyens, on pourrais appliquer tout simplement un rapport proportionel Comme tu dit, l'ideal serait toujours de comparer deux periode avec les mêmes DJU mais ça s'avere mission imposible

    Bon courage pour la suite et bravo pour tes apportations au forum.

    @Herackles: je promets de mettre en ligne quelques photos de l'état d'avancement du résaux des tuyaux grès. Les tuyaux grès dejà achetés, les collecteurs PP dejà troués, j'aborde le weekend prochain la construction des coudes ( 2 à 45º, 1 a 60º) et des bouchons.

  11. #8
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonsoir,

    Comme tu dit, l'ideal serait toujours de comparer deux periode avec les mêmes DJU mais ça s'avere mission imposible
    Vu, c'est ce que je tenterai, viser les même DJU hebdomadaires plutôt que la semaine calendaire. Par contre il faudrait faire confiance à la météo à moyen terme et là, c'est pas gagné pour planifier 10 jours d'essai.
    Je ne peux pas calculer ma consommation de gaz par jour, car avec la variation de densité du gaz en fonction de la température la dispersion des résultats est trop grande, pourtant cela me permettrait de chercher les bons DJU dans mes archives.
    Un plus peut être, l'hiver dernier je me suis rendu compte que je consommait près de 3kg de gaz semaine par point de consigne chaudière, ce résultat me semble aussi une bonne base pour comparer après isolation. Juste qu'il faut respecter la répartition habituelle du chauffage dans la maison, qui a été impacté depuis que c'est le poêle qui fonctionne.

    J'ai trouvé un lien (forum) qui disait que le 18 vient de la température de confort du corps humain, chez moi la température de confort (moyenne T° murs / T° air) c'est 16,8°C en dessous le besoin de chauffage ou l'augmentation de la consigne est réel. (Issue des données de l'an dernier)

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  12. #9
    Joanet

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    http://www.degreedays.net/#

    il serait bien de pouvoir valider les données apportées par ce base de données.

  13. #10
    sdiddine

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Salut !
    SK69202; j'ai vu sur un ancien post que "’interdiction d’enduit chaux sur LDR dans le DTU", . Peux_tu en dire un peu plus car cette méthode faisait bien partie de nos projet, en tout cas pour les murs intérieur, qui ne sont pas du tout isolés pour le moment. Autant dire que les déperditions de chaleur ..........
    Je viens de voir qu'on a perdu un degré en moins d'une heure en baissant les radiateurs et il ne fait pas très froid dehors.
    A+

  14. #11
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonsoir,

    C'est pour la LDR sous enduit à l'extérieur, là où il pleut, que c'est interdit.

    Si on enduit de la LDR avec de la chaux, à l'intérieur il faut à mon avis gérer le risque de condensation entre la LDR et le mur, car tout ça c'est perméable à la vapeur d'eau, qu'il n'y a pas de frein/pare vapeur, donc mef à la position du point de rosée.

    Je viens de voir qu'on a perdu un degré en moins d'une heure en baissant les radiateurs
    Je suis encore stupéfait de ne pas avoir de chauffage pendant plusieurs heures en novembre, depuis que le couple ITE sur murs massif et poêle à bois est opérationnel.

    il serait bien de pouvoir valider les données apportées par ce base de données.
    Je n'ai pas regarder finement, mais j'ai souvent des températures minimum qui sont inférieures à celles des 2 stations météo les plus proches de chez moi (- 1,3° d'écart hier matin, par exemple), c'est pour cela que je vais travailler avec un DJU base perso, car ce que je veux comparer c'est avant après isolation chez moi, et non valider une quelconque étude.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  15. #12
    sdiddine

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Au risque de paraître complètement à côté, je pose tout de même la question, que veut dire LDR et ITE??? Merci

  16. Publicité
  17. #13
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonsoir,

    LDR= Laine De Roche
    ITE= Isolation Thermique par l'Extérieur.

    Il existe un glossaire sur ce forum.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  18. #14
    Galeenet

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    et pour info sur la température de confort, elle est fixée à 25°C quand on est nu dans l'air, et 33°C quand on est nu dans l'eau. Je crois que c'est la température à laquelle le corps consomme le minimum d'énergie pour maintenir l'homéothermie.

  19. #15
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonjour,

    Voici un premier graphique qui ne dit pas grand chose sur les gains de l'isolation, mais qui montre les avantages de l'inertie des murs massifs sur le lissage des flambées d'un poêle bouilleur (9kw à la pièce quand même).
    La pièce n'est pas la pièce où est situé le poêle, mais il y a une grande ouverture entre les 2 (+ de 8m2), c'est la pièce où je fait toutes mes mesures, elle comporte l'entrée principale et l'escalier vers l'étage. (Je n'ai pas encore fait de mesure à proximité du poêle)

    La période court du 28/10 à 13H au 01/11 à 15H.
    T° min 20.1°C le 31/10 vers 11H
    T° max 22,6°C le 29/10 vers 20H30, j'ai fait un allumage du poêle vers 18H en démonstration pour une personne qui me l'avait demandé, sinon je n'aurai pas allumé.
    Les températures extérieures sur la période en °C / H d'allumage poêle
    28/10 max 16,0, min 13,2 / 18H et 22H
    29/10 max 18,2,, min 11,4 / 06H30 et 18H
    30/10 max 16,9, min 11,0 / 06H30
    31/10 max 18,3, min 14,9 / 18H
    01/11 max 16,9, min 14,4 / 08H

    La température monte à peine de plus d'un degré dans l'heure et demie qui suit l'allumage.

    La température de la pièce a varié de 1,3° sur les 30 heures sans chauffage qui vont du 30/10 à 06H au 31/10 à 18H, et sur la même période la température des murs a augmenté (!) 1,1° pour le mur sud et 0.7° pour le mur nord.
    Ceci en raison de la remontée des températures minimales et de l'ensoleillement et de l'inertie considérable des murs.
    Le décalage que je constate habituellement entre le profil de température des murs et celui des températures extérieurs dépasse allégrement les 30 heures, hors elles étaient de 4° inférieur du 25 au 27/10. (7,5 à 9).


    @+
    Images attachées Images attachées  
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  20. #16
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonsoir,

    Après avoir enfin maîtrisé la fonction ad hoc sur Excel, je mets en PJ un graphique qui donne l'écart de température (IR) du mur nord isolé avec la température du même mur nord non isolé.
    En bleu, lorsque la température extérieur minimum journalière est quasiment la même, en rose lorsque la température moyenne journalière est quasiment la même.

    Comme vous le constatez, les écarts sont parfois considérables, plus de 9° avec une Text min inférieure à 0°C, cela à un effet plus que non négligeable sur la température de confort.

    Je me bats maintenant avec l'énergie, comparer les kilos de bois brûlés dans un poêle à 73% de rendement avec les kilos de propane brûlés dans une chaudière à 87% de rendement, tout ça avec évidement des DJU qui ne sont pas les mêmes.
    Idées bien venues......

    Un truc aussi, le conduit du poêle tube la cheminée maçonnée, le mur au droit du conduit chauffe de façon inattendue, j'ai des températures de surface du mur des les pièces de l'étage qui frôlent le 30°C !

    @+
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par SK69202 ; 05/09/2011 à 13h40. Motif: Orthographe
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  21. #17
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonsoir,

    Le graphique "bleu" du post précédent est erroné, j'ai fait une erreur de colonne de recherche, l'écart de température maximale entre le mur isolé et non isolé et de "seulement" 6°C pour une même température extérieure minimale.

    J'ai acquis un thermomètre avec une sonde de contact, qui évidement donne des températures différentes et m'a permis de voir les aléas de la mesure IR dont on n'avait déjà parlé.
    Je savais que les thermomètres IR donnaient des résultats variables en raison de l'effusivité des matériaux, mais il semble que cela soit pire.
    Leurs indications semblent dépendre de la température du point de mesure et de la température du thermomètre lui même et ce pour une même effusivité.

    Le bon point, c'est que la température de surface de mes murs est supérieure à ce que je pensais. (plus de 20°C au lieu de 17°C).
    Par contre je suis embêté pour les comparaisons car l'écart T° IR / T° contact n'est pas le même suivant les endroits.
    Pour l'instant je continue les mesures IR, mais je vais fais faire des doubles relevés pour pouvoir cerner une correction, histoire de pouvoir utiliser les anciens relevés.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  22. #18
    camalot

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    en tous cas, supers tes mesures!
    Je suis en train de réfléchir à une rénovation totale et ça encourage drolement à faire une ITE. Alors qu'on flippe toujours si c'est bien la bonne solution, si c'est pas du pipo etc..., on a ici un exemple réel et tangible! merci.

  23. Publicité
  24. #19
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    l'ADEME justement supervise un chantier avec superisolation et super inertie = murs en béton intérieur + PSE graphité de 20cm extérieur pour quelques maisons passives très basse consommation à ANNECY..

    Faudra que je retrouve ce lien fort intéressant !

    Déjà , tu pourrais contacter GESPOI qui habite au-dessus d'Annecy , à Cluses , à 30mn d'Annecy ..., à 600m d'altitude , qui a fini son ITE de 20cms de PSE graphité sur béton armé ...et qui a alissé messages et photos sur ce forum l'an dernier ou en 2008 ..
    Dernière modification par herakles ; 18/01/2010 à 15h49.

  25. #20
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonsoir,

    Je réponds ici à ce post heracles.

    Le graphique a été fait exprès pour le fil http://forums.futura-sciences.com/ha...isolation.html, mais les apports solaires entre le 9 décembre et le 22 janvier dans mon coin d'Armorique n'ont pas été aptes à perturber grandement les mesures

    Voilà les graphiques que j'entretiens

    Le premier comparaison brute par jour calendaire (avec le 2 dans le nom), le deuxième est la version à jour de celui que j'ai posté plus haut et qui était erroné.
    Comme dit plus haut je continu les mesures par IR et de surface en parallèle pour trouver une correction acceptable.
    D'ailleurs c'est l'heure.....

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  26. #21
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonjour.

    Quelques graphiques pour voir le travail de l'ITE avant l'été.

    1ère PJ, écart de température (T°) de la face interne du mur nord, T° isolé - T° non isolé. Le chauffage a été démarré vers le 11 octobre.
    Le trou vers le 26 décembre correspond à un manque de données en 2008/2009.
    Les degrés en plus sont très important pour la température de confort.

    2 ème PJ écarts de température entre le mur sud et le mur nord en 2009 c'est à dire sans isolation jusqu'au 18 août 2009, date à laquelle le point de mesure au nord à reçu la couverture extérieur de LDR.
    Les quelques jours (avant 18/08/09) où le mur nord est plus chaud que le mur sud, correspondent aux jours de grand vent de sud / sud ouest, les pics en positif aux journées les plus ensoleillées.

    3 ème PJ même chose pour 2010, rappel le mur sud n'est toujours pas isolé.
    Le mur sud n'est plus chaud le mur nord que le 22 mai et on a eu un soleil généreux (T°max-ext>28°C) . On verra cet été, mais il va falloir un été d'enfer pour inverser le graphique.

    4ème PJ Ecart de température du sol au pied du mur nord. L'isolation du trottoir est terminée le 8 janvier 2010. La température du sol devient moins sensible à la température extérieure.

    On remarque sur le graphique bas que vers le 23/05/2010 l'écart devient légèrement négatif, l'isolation joue à l'envers elle limite le réchauffement du sol. Le trottoir voit le soleil pendant 1-2 heures en fin de matinée.


    Après tout ça j'ai une question.
    Comment comparer les dépenses d'énergie entre les 2 hivers, 2009 au gaz T° moy RDC 19,8°C à 2010 bois + gaz T° moy RDC 21,1°C ? L'isolation restera partielle encore un bout de temps.
    Evidement les DJU sont différents, la température intérieure est différente, mais j'ai une bonne idée de l'énergie dépensée par semaine dans les 2 cas.
    J'ai tenté un indice qui correspond à (Nb de degrés intérieur>17) / [(énergie hebdomadaire dépensée) / (DJU hebdomadaire)], mais je ne sais pas si c'est pertinent.
    17 correspond au degrés entier inférieur à la température minimum du RDC en 2009, et mon indice donne une valeur supérieur pour cette année.

    @+
    Images attachées Images attachées
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  27. #22
    camalot

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    super encourageant ces résultats!
    encore merci pour ce retour.
    personnellement, je suis en train de finaliser les dossiers (ptz) pour l'ite+fenetres+ouate de cell. dans les combles.
    Je ne pourrai pas faire de comparaison puisque je n'ai jamais habité la maison, par contre je pense pouvoir affirmer que je brulerai pas 4000l de fioul comme les anciens proprios!

  28. #23
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonjour.

    J'ai repris des calculs pour essayer de quantifier les apports de l'isolation partielle des murs (60% en septembre) et du toit (50%, à compter du 16 mars 2010).

    J'ai reconstitué une estimation des DJU pour chez moi à partir des données publiques de Météo France, j'ai saisi à la main, ceux des 10 dernières années des 2 stations les plus proches de chez moi, fait la moyenne et comparé à mes relevés personnels des 2 dernières années. Je suis à peu près à mi distance des 2 stations et je suis à moins de 0,2° d'écart avec cette moyenne, donc j'ai validé ma méthode et j'ai rapproché ça des consommations réelles de gaz des 10 dernières années, quand c'était possible (factures).
    Bref j'arrive à une moyenne de l'ordre de 13 kwh/DJU, pour la maison "avant".
    Pour la dernière année de la maison non isolée, en pilotant finement la chaudière pour établir un loi d'eau, je suis tombé à 11 kwh/DJU

    Pour la comparaison isolée, non isolée, j'applique une autre méthode.

    La consommation hebdomadaire de gaz, quand elle faible et difficile à estimer, la cuve étant aérienne, la jauge varie avec la température ambiante, l'ensoleillement et les nuits claires, d'où parfois des erreurs importantes. Il arrive que le calcul donne des consommations négatives, , mais depuis que je tiens compte de la température de surface (contact) de la partie basse de la cuve, c'est plus cohérent.

    Pour tenir compte de la température intérieure différente suivant les jours, les années et les modes de chauffage, j'ai utilisé une grandeur que j'ai appelé le DJR, degrés jour réel, c'est l'écart entre la température moyenne intérieure et la température moyenne extérieure de la journée, mesuré par mes soins.
    J'ai estimé l'énergie (bois + gaz) que j'ai dépensé pour le chauffage, je parle d'énergie utile, car je tiens compte des rendements, bois 70% et gaz 87%.
    D'où une comparaison non pertinente entre le calcul DJU estimé / facture et DJR / mesures. En plus j'ai subi un revers informatique qui me prive de la majorité des graphiques et du calcul.

    En pj 2 graphiques
    Celui du haut, compare le ratio Energie utile/DJR entre 2009 gaz seul (non isolé) et 2010 bois + gaz (partiellement isolé), celui du bas c'est l'écart exprimé en pourcentage du ratio 2010.
    Le démarrage du chauffage est plus tardif d'un mois et est coupé 1 semaine plus tôt. (il manque les relevés du 10 et 17 octobre 2009, je ne pesais pas encore le bois)
    Il me manque aussi 2 relevés en décembre 2008, et celui du 9 janvier est correct, 138% de plus sans isolation pendant la vague de froid de 2009. (140-150 kg de propane en une semaine )
    Autre chose, la maison a été pas mal ventilée pendant mes travaux d'isolation des combles, fréquent vent fort de nord est, fenêtres ouvertes et les voliges parfois en vue directe de la chaleur du poêle pendant plusieurs heures.
    L'isolation des murs seuls semble plus efficace quand il fait plus froid, la gain moyen, compté jusqu'au 15 mars tourne à 12%, mais il manque les valeurs de fin décembre 2008.
    A partir du 16 mars l'isolation et l'étanchéité de la partie milieu de mon toit (50% en surface) est terminée, c'est celle où se produisait la majeur partie des pertes et des entrées d'air, le gain bondi à plus de 35%.
    Il devient phénoménal (96 et 180%) fin avril début mai dès que la soleil c'est mis à réchauffer les journées et la maison. Cela traduit à mon sens, une meilleurs efficacité des apports solaires, le chauffage a été coupé à l'étage et la coulée d'air froid dans l'escalier a disparue.

    Une partie des "gains" négatifs en mai peut aussi être expliquée par l'isolation irrégulière de la maison, j'ai des pièces à l'étage et la SDB au RDC non encore sérieusement isolées, qui nécessitent du chauffage (mai a été frais), alors que le reste de la maison n'en a plus besoin.

    Pour l'été, il y a de 2 à 5 degrés de moins en fin de journée entre les pièces de l'étage isolées au liège et celle qui ne l'ont pas encore été (10 cm de LDV mal mise).

    @+
    Images attachées Images attachées  
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  29. #24
    pcrochat

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    J'ai mis en place un outil de dimensionnement de l'isolation.
    Cet outil permet de calculer la rentabilité financière de l'opération ainsi que l'épaisseur optimale d'isolation à mettre en fonction des paramètres de ton habitation.
    Il permet bien évidemment de faire la comparaison de coût annuel entre l'absence et la présence d'isolation.

    Il est disponible à l'adresse suivante : ###
    Dernière modification par SK69202 ; 28/05/2011 à 23h32. Motif: Pas d'autopromotion

  30. Publicité
  31. #25
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonsoir.

    Mise à jour.
    La méthode de comparaison est redéfinie dans ce post, le graphique qu'on y trouve est le graphique journalier.

    En pj, le même graphique mais hebdomadaire (en haut) et le % de gain par rapport aux deux années précédentes (en bas).

    La consommation d'énergie brute ressort à 22407 kwh de bois et 853kwh de propane soit 136kwh/m2 et en tenant compte des rendement (poêle 0.71, chaudière 0.87) j'arrive à une déperdition de 96kwh/m2 pour la période (27/9- 28/5, DJU local 2078, T° moyenne maison 20.5-22.5°C).
    Un point que je ne peux pas estimer et qui diminue la performance, c'est le réchauffage de mon refend par le conduit du poêle, c'est compté dans les pertes du poêle mais cela me chauffe en partie deux pièces de l'étage.
    Il ne faut pas non plus perdre de vu que chez moi, le froid c'est arrêté mi-janvier et que l'hiver a été plus chaud que les deux précédents.

    Ceci quand même avec encore 20% du toit mal isolé (c'est de plus, la pièce la plus chauffée) et 20% qui n'ont été isolé que mi-février.
    Le mur sud, lui est toujours non isolé, mais je devrais avoir fini le coté extérieur pour la prochaine saison de chauffe.

    Pour les finances, c'est 2500€ de propane que j'ai économisé cet hiver avec un confort terriblement meilleur. D'ailleurs comme on y a pris goût, il y a encore des petites flambées fin mai, la réserve de fraîcheur des murs pour l'été n'en est même pas affectée .

    @+
    Images attachées Images attachées  
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  32. #26
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonjour.

    An III de l'isolation. L'isolation du mur sud extérieur a été terminée en novembre et le dernier quart du toit seulement en avril. l'hiver 2012/2013 se fera donc maison entièrement isolée, sans travaux énergétiquement couteux à l'intérieur.

    La consommation d'énergie brute de chauffage ressort à 18121 kwh, 17583 pour le bois (4 tonnes) et 538 pour le propane (42kg), soit 106 kwh/m2/ an pour une température intérieure largement supérieure à 19°C. Le total des DJR (voir message précédent) donne 2771.

    Le calcul à -7% par degrés d'écart peut être fait par les curieux.

    Ici, la période de chauffage n'a pas été fondamentalement différente de la précédente, plus chaud à l'automne, un petit coup de froid (VdF pour le reste de la France ) mais plus frais au printemps.
    La comparaison des DJU18 calculés chez moi.


    Un graphique montrant les progrès au coeur de l'hiver et le printemps plus frais.


    @+
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par SK69202 ; 06/06/2012 à 13h35.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  33. #27
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Re,

    Un 2ème message pour parler des performances de la maison

    1er graphique kwh nécessaire pour avoir un degrés d'écart avec la T° extérieure. (fonction de la saison et de la température)


    La dispersion des valeurs augmente avec la température car plus il fait doux, plus le calcul est biaisé, en raison de l'inertie de la maison, c'est le lendemain du jour froid que je chauffe plus, ce qui fausse la valeur du ration Nrj/DJR quotidien.

    Sur le graphique suivant on trouve la puissance moyenne de chauffage (Nrj/24h) en fonction de la température moyenne extérieure et les températures moyennes de la maison.
    Nom : moy maison trié.jpg
Affichages : 439
Taille : 238,2 Ko
    9 kw pour les jours les plus froids et venteux, sinon la majorité de la saison de chauffe se fait entre 2 et 4 kw

    Bref content, plus de 3300€ de propane non dépensé cet hiver, je n'ai pas le coût réel de mon chauffage, car je me bats avec la masse volumique apparente de mon stockage de bois pour déterminer le prix de mon kwh bois, mais pas plus de 500 à 600€ gaz compris.

    Sur le 1er graphique de mon message précédent, on remarque que l'arrêt du chauffage lors du coup de chaud de fin mars se traduit par une forte diminution des températures intérieures, en mars la durée de refroidissement de la maison (nuit+ délai pour que la T° ext soit supérieure à celle de la maison) est beaucoup plus grande qu'en été.


    @+
    Dernière modification par SK69202 ; 06/06/2012 à 14h10.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  34. #28
    SK69202

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bonsoir.

    Un graphique pour les tenants du mur sud non isolé:
    écart mursSans titre.jpg
    Il s'agit de l'écart de température de surface intérieure des murs. Le mur nord est isolé par 140mm de LDR en septembre 2009, le mur sud par 4 cm (moyenne) d'enduit chaux/liège et 2 cm de liège en novembre 2011. En négatif, mur nord plus chaud.
    Jusqu'en 2009, le mur sud est toujours plus chaud, les seuls fois où il est plus froid, c'est les jours de grand vent, à partir de 2010, le mur sud n'est plus chaud qu'après quelques jours de soleil. A partir de novembre 2011, l'isolation du mur sud apparait, en réduisant l'écart de température (la douceur de l'hiver entre aussi en jeu) , elle intervient aussi en été en limitant le réchauffement du mur sud, qui n'est que rarement (été breton) et à peine plus chaud que le mur nord.

    Comment quantifier le gain due l'isolation au sud ? J'ai trouvé une formule compliquée pour m'affranchir des variations de la température extérieure (fortes) et de la température intérieure (faibles). La température intérieure joue sur la température de surface du mur. Le calcul est fait pour les coups de froid de 2011 et 2012, l'indice ne donnant rien de cohérent pour les périodes "chaudes"(DJR négatif).
    Je calcule le DJR (moy int - moy ext) de la pièce, je calcule le DJR (Tsurf-moy ext) du mur et je fais le rapport des deux, et ce pour les deux murs. Avec ça je fais un graphique qui apparait cohérent:
    ratio VDF.jpg
    2011-1 = première période de froid (déc. 2010).
    Le mur sud isolé correspond à la courbe verte, dont les valeurs sont plus faibles et se rapprochent, sans bien sûr les atteindre, des valeurs du mur nord.
    Bref pas mécontent du montage, la quantification en économie d'énergie est impossible à faire l'isolation du toit ayant progressé aussi.

    On remarquera la stabilité des courbes du mur nord, cela donne un outil pour détecter une éventuelle dégradation des performances de la LDR.

    Bref, ne pas isoler un mur sud, même un peu, est un mauvais choix.
    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  35. #29
    jim5564

    Re : Comparaison de données sans et avec isolation

    Bref, ne pas isoler un mur sud, même un peu, est un mauvais choix.
    je pense qu'il faut surtout en faire un mur capteur et là se pose la question de la méthode pour avoir à la fois bonne isolation et bon "captage" ......envisager un système lucido ??

Discussions similaires

  1. Transmission de données numériques sans fil
    Par mathieuaudio dans le forum Technologies
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/12/2009, 07h06
  2. Transmissions de données sans fils
    Par sg71master dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 09/10/2007, 21h23
  3. TIPE : transmission de données avec fil / sans fil
    Par Vincent62 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/01/2006, 20h09
  4. TIPE MP transfert de données avec/sans fil
    Par PastequeMan dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/09/2005, 21h07
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...