Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

isolation intérieur liège : mise en oeuvre



  1. #1
    lotinus

    isolation intérieur liège : mise en oeuvre


    ------

    Bonjour,

    j'envisage une isolation par l'intérieur d'un appartement (conjoint à d'autres travaux mais c'est pas le sujet de ce message).
    Objectif : R > 3,7 ce qui nous donne 15-16cm de liège.
    Mes murs sont en béton (30cm) revêtu à l'intérieur d'un enduit plâtre (1cm). L'enduit de façade extérieur m'est inconnu mais possiblement étanche...
    J'avais d'abord envisagé une isolation type ISONAT+ 55 flex (fibre de bois/fibre de chanvre) sur ossature bois avec frein vapeur et fermacell mais :
    - Je suis au 6ème étage avec un ascenseur pas gigantesque : la galère pour monter le fermacell (les plaques entière ne rentrent pas en hauteur) ou la galère pour découper soit toutes les demi plaques à l'entraxe de 60 de l'isolant, soit tous les panneaux isolants à l'entraxe 50 du fermacell.
    - J'avais peur malgré le frein vapeur des risques de condensation à l'interface béton /isolant (u-paroi.net me dit, si j'ai bien compris que y a bien un risque...)

    Différents contacts m'ont orienté vers les panneaux de liège dont les qualités sont multiples et reconnues. Beaucoup plus facile pour la manutention. Mais je m'interroge sur l'option pose et finition, à priori type enduit chaux/chanvre.

    Étant en site occupé, je travaillerai pièce par pièce.
    Je travaillerai fréquemment seul.
    Il y aura une VMC Hygro B
    Je suis à Montpellier (mais faut pas croire il peut faire froid aussi)
    Bien exposé au vent : belle vue = pas de masque = exposé au vent
    Des murs Nord Ouest, Sud Est, Sud Ouest.

    Apparemment il est possible d'obtenir des panneaux de liège en 160mm d'épaisseur.
    Mais ne vaut-il pas mieux faire 2 couches croisées de 80 mm?
    Pour la fixation du liège, qu'elle est la meilleure solution? (je me passerai bien de fixation mécanique (pont thermique sauf si couche croisée mais quid de la fixation de la deuxième couche) et me passerait bien de la mise en place d'une ossature)
    Pour la finition, les fabricants préconisent de noyer une trame tissée dans une première couche puis de passer une deuxième couche d'enduit.
    Mais je crois lire partout qu'il faut énormément humidifier le liège avant de passer l'enduit (jusqu'à ruissèlement) ce qui m'effraye et me semble incompatible avec mon contexte chantier (immeuble collectif avec voisin en dessous, même si carrelage dans toutes les pièces). L'humidification du liège est elle aussi nécessaire dans le cas du collage du liège sur la paroi support? Indispensable pour l'enduit d'accroche et de finition?

    Enfin je n'ai presque rien lu sur le problème éventuel de la fixation de charges un peu lourdes dans le liège. Pas d'autre solution que d'anticiper un tasseau bois fixé dans le mur?
    Et pour l'électricité, les boitiers électriques, que ce soit prises ou inter sont gérables dans le liège?

    J'ai pris connaissance d'un post un peu similaire (mise en œuvre) mais il concernait une pose en extérieur, pour une maison.
    Enfin je vous avoue que j'ai commencé à lire les 66 pages de cet autre post, mais pas encore fini...
    Merci de vos conseils avisés.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Salva57

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Bonjour,

    Pas d'info sur la mise en oeuvre du liége.
    Juste pour les prises chez moi dans un isolant friable (multiport) j'ai rajouté au centre de la boite encastrée une tige fileté de 6mm qui est chevillé dans le béton avec un écrou côté boite.
    Ou tu peux mettre une cale en bois vissée au mur qui arrive a raz du font de ta boite que tu pourras à son tour visser sur la cale.
    Dernière modification par Salva57 ; 28/02/2014 à 08h20.

  4. #3
    palus06

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    salut

    je ne sais pas si c'est une bonne idée de mettre 160 mm de liège en intérieur. Évidemment, ça tue un peu le post de débuter comme ça mais ça a le mérite d'être net!
    • d'abord parce que tu perds bcp de place
    • ensuite parce qu'en intérieur, l'isolation est moins efficace mais je comprends bien que le faire en ext en immeuble, ça doit pas être facile de convaincre la co-propriété; le liège est relativement cher et le retour sur investissement de 160 mm de liège en intérieur ne se fera, au pire, jamais!

    tu peux aussi considérer que pour éviter la paroi froide, tu te contentes d'une faible couche de liège (40 mm par ex), ce qui est une autre approche

    après une couche bcp épaisse de liège sera plus facile à mettre en œuvre en intérieur, par collage (à l'argile - technique employée par yoghurt en son temps), soit par fixation sur tasseaux, dans le fil nommé plus haut (posts 147 et 280).

    comme le liège, je commence à connaitre, je te donne la vision en extérieur ici

    en 40 mm, les panneaux sont plus fragiles et plus difficiles à couper sans casse - ça fait un peu de poussière à la découpe
    en finition, lambris, enduit, ou tout ce que tu veux..
    @+

  5. #4
    palus06

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    tu peux aussi considérer que pour éviter la paroi froide
    et ... également la paroi chaude ... en été

    ce qui me gêne aussi, c'est cette remarque :
    Bien exposé au vent : belle vue = pas de masque = exposé au vent
    si tu n'as pas une étanchéité parfaite, tu perds bcp du bénéfice de l'isolation et les 160 mm se justifient encore moins...
    @+

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par Salva57 Voir le message
    Bonjour,

    Pas d'info sur la mise en oeuvre du liége.
    Juste pour les prises chez moi dans un isolant friable (multiport) j'ai rajouté au centre de la boite encastrée une tige fileté de 6mm qui est chevillé dans le béton avec un écrou côté boite.
    Ou tu peux mettre une cale en bois vissée au mur qui arrive a raz du font de ta boite que tu pourras à son tour visser sur la cale.
    J'avais aussi hésité avec le multiport, pour des questions de manutention et d'accès, mais c'est a peu près équivalent en terme de prix avec le liège, et la filière est moins "naturel". Mais c'était aussi une bonne solution pour la gestion de l'humidité (perméable mais ne craint pas l'eau).

    Pour les prises, cheviller une tige filetée dans la maçonnerie, je note. Ca nécessite quand même pas mal de boulot. La doc Multipor avait l'air sereine sur la question de l'électricité, genre pas besoin de quoi que soit en plus que de faire un trou...

  8. #6
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Merci pour ses premiers retours

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    salut

    je ne sais pas si c'est une bonne idée de mettre 160 mm de liège en intérieur. Évidemment, ça tue un peu le post de débuter comme ça mais ça a le mérite d'être net![*]d'abord parce que tu perds bcp de place
    Exact, mais j'ai pris volontairement un appartement "grand" en anticipant une forte épaisseur d'isolant. Et puis ca réduira ma surface de chauffage

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    [*]ensuite parce qu'en intérieur, l'isolation est moins efficace mais je comprends bien que le faire en ext en immeuble, ça doit pas être facile de convaincre la co-propriété;
    La copro et les ABF! On y pense tous mais dans les faits et dans mon cas, c'est inenvisageable.

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    le liège est relativement cher et le retour sur investissement de 160 mm de liège en intérieur ne se fera, au pire, jamais! [/LIST]
    Est-ce que la solution liège est-elle vraiment moins cher que de partir sur une isolation fibre de bois, ossature, frein vapeur, fermacell, peinture/enduit, les scotch, la visserie?
    Je me leurre sur ce point?
    Les risques de condensation avec un telle solution?

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    tu peux aussi considérer que pour éviter la paroi froide, tu te contentes d'une faible couche de liège (40 mm par ex), ce qui est une autre approche
    Tant qu'a faire le chantier, je me dis autant bien isoler. Et comme dis Olivier Sidler, ne pas tuer le gisement. Réintervenir ultérieurement reviendrait bien plus cher. Je sais que les premiers centimètres sont les plus importants, mais si je peux quasiment me passer de chauffage (au gaz) et gagner en confort.

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    après une couche bcp épaisse de liège sera plus facile à mettre en œuvre en intérieur, par collage (à l'argile - technique employée par yoghurt en son temps), soit par fixation sur tasseaux, dans le fil nommé plus haut (posts 147 et 280).

    comme le liège, je commence à connaitre, je te donne la vision en extérieur ici

    en 40 mm, les panneaux sont plus fragiles et plus difficiles à couper sans casse - ça fait un peu de poussière à la découpe
    en finition, lambris, enduit, ou tout ce que tu veux..
    @+
    Et la question de l'humidification du support et du liège pour le collage et l'enduit?

  9. Publicité
  10. #7
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    et ... également la paroi chaude ... en été

    ce qui me gêne aussi, c'est cette remarque :


    si tu n'as pas une étanchéité parfaite, tu perds bcp du bénéfice de l'isolation et les 160 mm se justifient encore moins...
    @+
    L'étanchéité à l'air "finale" sera assurée par l'enduit. Moins de risque de fuite qu'avec une solution frein-vapeur. J'aurai été en neuf, je me serai pas vraiment posé la question. Mais c'est vrai aussi que la pose du frein vapeur et des scotch nécessite beaucoup de soin, à mon avis bien plus qu'un enduit (pour garantir l'étanchéité à l'air j'entends).

    La "parfaite" étanchéité à l'air fait bien parti de mon objectif.

  11. #8
    palus06

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Est-ce que la solution liège est-elle vraiment moins cher que de partir sur une isolation fibre de bois, ossature, frein vapeur, fermacell, peinture/enduit, les scotch, la visserie?
    la première question n'est pas le tarif
    la première question est l'épaisseur de l'isolant que tu veux utiliser
    je ne sais pas s'il y a quelqu'un qui trouvera ça raisonnable!

    pour la vapeur d'eau, tu peux faire des simulations sur la feuille excel du sus-nommé yoghurt ou ici

  12. #9
    Salva57

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Pour les tiges filetées c'est peut être pas necessaire, mais je trouve le multipor vachement friable même si une fois enduit c'est costaud. (J'suis un peu parano sur le coup là.)
    Par contre ton liége tu vas le mettre sur les murs extérieurs mais tu ne nous a pas parlé de tes ouvertures (fenêtre, porte fenêtre. ?.)
    Si tu fais une super isolation mais que tes fenêtre sont peu efficaces sa ne sert pas a grand chose, surtout que si tu as de grandes piéces tu as sans doute de grandes ouvertures.

  13. #10
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    la première question n'est pas le tarif
    la première question est l'épaisseur de l'isolant que tu veux utiliser
    je ne sais pas s'il y a quelqu'un qui trouvera ça raisonnable!

    pour la vapeur d'eau, tu peux faire des simulations sur la feuille excel du sus-nommé yoghurt ou ici
    Merci pour le lien, j'ai avais entendu parlé mais ne savait pas où la trouver. Pour le moment j'avais fais mes simulations sur http://www.uparoi.fr/

  14. #11
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par Salva57 Voir le message
    Pour les tiges filetées c'est peut être pas necessaire, mais je trouve le multipor vachement friable même si une fois enduit c'est costaud. (J'suis un peu parano sur le coup là.)
    Par contre ton liége tu vas le mettre sur les murs extérieurs mais tu ne nous a pas parlé de tes ouvertures (fenêtre, porte fenêtre. ?.)
    Si tu fais une super isolation mais que tes fenêtre sont peu efficaces sa ne sert pas a grand chose, surtout que si tu as de grandes piéces tu as sans doute de grandes ouvertures.
    J'ai précisé dans le post de départ, "conjoint à d'autres travaux"
    Sur les murs qui donnent sur l'extérieur oui. Les fenêtres j'en change 2 sur 7. Les plus anciennes, en PVC, sûrement du 4/6/4. Les autres (PVC aussi) sont plus récentes : 4/12/6 argon et sûrement 4/16/4 argon. C'est plutôt de la bonne qualité. Ca me fait mal au coeur de conserver du PVC, mais ce serait pas raisonnable de les changer (énergie grise/ACV).
    J'ai lancé des devis pour des menuiseries bois de qualité.

  15. #12
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par palus06 Voir le message
    la première question n'est pas le tarif
    la première question est l'épaisseur de l'isolant que tu veux utiliser
    je ne sais pas s'il y a quelqu'un qui trouvera ça raisonnable!

    pour la vapeur d'eau, tu peux faire des simulations sur la feuille excel du sus-nommé yoghurt ou ici
    j'avais pas cliqué sur ton lien pensant que c'était le tableur de yoghurt, donc on a pensé tous les deux à Uparoi.
    Je donne le lien vers le tableur pour les autres lecteurs.

  16. Publicité
  17. #13
    KATDEN

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Salut à tous,
    regarde ici , c'est en ITE mais ça permet de voir la mise en oeuvre et la finition (j'ai fait ça en intérieur chez moi sur une fibre de bois rigide. Le liège projeté fait une finition originale et phonique.
    Dernière modification par KATDEN ; 01/03/2014 à 11h54.

  18. #14
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Fixation mécanique? Fixation par collage?
    Avez vous des retours et avis sur ces deux grandes options? (coût, temps de pose, facilité, etc.)

  19. #15
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Faut-il rechercher la continuité capillaire pour éviter une éventuelle condensation entre le liège et le plâtre ou le béton? (paroi existante de l'extérieur vers l'intérieur : enduit (?), béton, plâtre, peinture)

  20. #16
    Vince44

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Salut,

    Dans ton cas, je pense effectivement que 160mm c'est excessif.

    Un petit graphique...

    Nom : R&U.png
Affichages : 167
Taille : 38,3 Ko

    Pour la question de tuer le gisement, c'est un peu un argument massue mais tu noteras qu'en isolant par l'intérieur, tu tues le gisement d'isolation par l'extérieur de ton appart' et donc tu amputes celui de l'immeuble. Dans des conditions où tes 40 à 60mm d'isolant ajouté à ce qui semble raisonnable deviendraient rentables, l'isolation par l'extérieur deviendrait excessivement rentable et s'imposerait en l'absence d'isolation intérieure

    Tant qu'à investir, je pense qu'il serait plus logique de traiter les tableaux des ouverture avec de l'aérogel et d'ajouter de l'inertie plutôt que de viser un R important en liège sur toute la surface. Les gains seront ridicules en rapport des pertes que tu laisseras passer sur les encadrement de fenêtre et ponts thermiques de dalle.

    Pour le principe de construction, je vois plusieurs options pour une formulation sur ossature combinée - comme le monde est parfois bien fait - avec un surplus d'inertie intéressant.

    Tu fais une isolation structure bois + isolant fibreux semi rigide. Sur cette structure, membrane hygro-variable et contre-lattage. Ensuite, tu peux partir sur du fermacell 100x150 à l'horizontale sur entraxe 60, suffit d'en mettre deux couches croisée avec un peu de collage entre les couches (si calepinage correct pour bien croiser les joints, c'est sans doute superflu). Tu noteras aussi que si tu divises par deux un entraxe de 60 sur trois, tu te retrouves avec de l'entraxe 60+60+60/2 = 150

    T'as aussi la solution de fermer avec du panneaux de terre crue (125x62.5) et bien sûr de la contre-cloison à l'ancienne autoporteuse: brique de terre crue ou cuite, carreaux de plâtre. Enfin, t'as les canisses enduites à la terre.

    Le liège est un matériaux renouvelable mais rare, je trouve toujours dommage de l'utiliser là où des solutions à base de matériaux plus courants font aussi bien ou mieux.

    ça ne sera pas plus "fin" mais ça sera par contre beaucoup plus inertiel et - par chez toi - conserver les solaire passif peut laisser entrevoir des gain de confort et conso bien plus important que les cm d'isolant au delà de 10 en ITI. ça permettrait aussi de prendre la décision de traiter les ponts thermiques du plafond/plancher sans renoncer justement à une certaine inertie. (placer un complexe fibre de bois fermacell au sol par exemple à l'occasion d'un changement de revêtement...

    A+

    Vincent
    Dernière modification par Vince44 ; 04/03/2014 à 15h30.

  21. #17
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Bonjour Vincent,

    je te rejoins sur pas mal de points. La rareté de la ressource du liège, la perte d'inertie, ...
    Je regarde plus attentivement tes propositions ce soir.
    Merci.

    Laurent

  22. #18
    mdc8888

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Salut,

    Dans ton cas, je pense effectivement que 160mm c'est excessif.

    [...]

    A+

    Vincent
    Hello,

    gros +1 sur ta réponse
    Autre chose : il est plus facile de poser sans ponts thermiques un panneau de fibre de bois qu'un panneau de liège expansé.
    Sinon ton graph sort d'ou ? Je te le piquerai bien

  23. Publicité
  24. #19
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par mdc8888 Voir le message
    Hello,

    gros +1 sur ta réponse
    Autre chose : il est plus facile de poser sans ponts thermiques un panneau de fibre de bois qu'un panneau de liège expansé.
    Sinon ton graph sort d'ou ? Je te le piquerai bien
    Une légende des abscisses et ordonnés rendrait plus lisible le schéma si je peux me permettre.

  25. #20
    Vince44

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Hello,

    Citation Envoyé par mdc8888 Voir le message
    Sinon ton graph sort d'ou ? Je te le piquerai bien
    D'un esprit malade avec la complicité de MS Office et de mon ordi

    Tu peux l'utiliser dans le strict respect de la licence WTFPL...

    A+

    Vincent
    Dernière modification par Vince44 ; 05/03/2014 à 16h56.

  26. #21
    Vince44

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par lotinus Voir le message
    Une légende des abscisses et ordonnés rendrait plus lisible le schéma si je peux me permettre.
    Oui, j'ai oublié de le faire:

    X = épaisseur isolant en cm
    Y
    - gauche = U en W.K.m² si je ne m'abuse
    - droite = R en pfff, on s'en fout c'est U qui compte en vrai

    A+

    Vincent

  27. #22
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Salut,

    Dans ton cas, je pense effectivement que 160mm c'est excessif.

    Un petit graphique...

    Pièce jointe 243097

    Pour la question de tuer le gisement, c'est un peu un argument massue mais tu noteras qu'en isolant par l'intérieur, tu tues le gisement d'isolation par l'extérieur de ton appart' et donc tu amputes celui de l'immeuble.
    On est d'accord, je préfèrerais faire une ITE, mais ce n'est pas possible, et je pense que ça ne le sera jamais (immeuble de caractère et secteur sauvegardé).

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Dans des conditions où tes 40 à 60mm d'isolant ajouté à ce qui semble raisonnable deviendraient rentables, l'isolation par l'extérieur deviendrait excessivement rentable et s'imposerait en l'absence d'isolation intérieure
    Oui oui mais l'ITE n'est pas toujours possible (sans même parler de convaincre les copro)

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Tant qu'à investir, je pense qu'il serait plus logique de traiter les tableaux des ouverture avec de l'aérogel et d'ajouter de l'inertie plutôt que de viser un R important en liège sur toute la surface. Les gains seront ridicules en rapport des pertes que tu laisseras passer sur les encadrement de fenêtre et ponts thermiques de dalle.
    Ouaouhh, carrément l'aérogel. T'as tes entrées auprès de la Nasaa Plus sérieusement, je pensais que c'était encore inabordable : une idée de prix? Des fournisseurs? C'est pas un peu fragile?

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Pour le principe de construction, je vois plusieurs options pour une formulation sur ossature combinée - comme le monde est parfois bien fait - avec un surplus d'inertie intéressant.

    Tu fais une isolation structure bois + isolant fibreux semi rigide. Sur cette structure, membrane hygro-variable et contre-lattage. Ensuite, tu peux partir sur du fermacell 100x150 à l'horizontale sur entraxe 60, suffit d'en mettre deux couches croisée avec un peu de collage entre les couches (si calepinage correct pour bien croiser les joints, c'est sans doute superflu). Tu noteras aussi que si tu divises par deux un entraxe de 60 sur trois, tu te retrouves avec de l'entraxe 60+60+60/2 = 150
    C'était ma toute première option. Je l'ai écarté pour les risques de condensation que je ne sais pas évaluer finement (Uparoie me dit qu'il y a des risques mais on ne peut pas régler tous les paramètres, et plus il y a de cm d'isolant, plus il y a de risque de condensation, d'autant que l'enduit extérieur est sûrement bien étanche). Galère aussi avec l'accès et la manutention des plaques entières de fermacell. Mais effectivement je n'avais pas pensé à diviser par deux un entraxe de 60 sur trois pour éviter les découpes des demi plaques en multiple de 60.
    Par contre j'ai pas bien saisi : c'est la deuxième couche croisée qu'on peut éviter si bien calepiner ou c'est le collage qu'on peut éviter. Si je pouvais éviter 2 couches de fermacell, je préfèrerais...

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    T'as aussi la solution de fermer avec du panneaux de terre crue (125x62.5)
    Les panneaux Akterre? Je n'ai vu que les panneaux pour murs chauffants qui s'en approcheraient dans leur catalogue produits. Un autre fournisseur/fabriquant que je consulte la doc commerciale et le mode de pose?

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    et bien sûr de la contre-cloison à l'ancienne autoporteuse: brique de terre crue ou cuite, carreaux de plâtre. Enfin, t'as les canisses enduites à la terre.
    On est d'accord, ces solutions sont en lieu et place du fermacell dans l'option structure bois + isolant fibreux semi rigide?
    La brique, les carreaux de plâtre, à l'oeil j'ai l'impression que je vais beaucoup surcharger la dalle. Dalle.jpg
    Encore plus en perspective d'un changement de revêtement de sol que j'imaginais comme toi. A ce sujet les anciens proprios ont entièrement carrelé l'appart
    sol_new.png
    sur le sol d'origine,
    sol.png
    donc déjà mis pas mal de masse (même s'ils ont aussi par ailleurs giclé des cloisons). On s'écarte un peu du sujet d'origine mais on trouve le carrelage moche avec ses gros joints (noircis), froid l'hiver (mais on sera content l'été), salissant (blanc), encore moche dans les chambres (couleur dégueu.), et usé à certains endroit du blanc. Mais bon ça fait encore un sacré budget supplémentaire si on part sur de la fibre de bois avec lambourde intégrée couplé à du parquet massif cloué (ma première idée). Que de choix à faire Le parquet ce serait plus chaud l'hiver et moins froid l'été et on serait aussi obligé de changer au moins deux portes fenêtres (PVC) et pour bien faire la porte d'entrée. (J'en parle pas de celle là mais elle est rigolote aussi...)

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Le liège est un matériaux renouvelable mais rare, je trouve toujours dommage de l'utiliser là où des solutions à base de matériaux plus courants font aussi bien ou mieux.
    Le liège réunissait pas mal d'atout dans mon cas. Facile à manipuler, à poser seul, craint pas l'eau, peu de fournitures annexes (pas d'ossature, de frein-vapeur, de plaques, etc...) Mais j'en suis moi même pas tout à fait satisfait. Et je n'ai pas pesé tous les pour et les contre. D'où mon message.

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    ça ne sera pas plus "fin" mais ça sera par contre beaucoup plus inertiel
    On est bien d'accord.
    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    et - par chez toi - conserver les solaire passif peut laisser entrevoir des gain de confort et conso bien plus important que les cm d'isolant au delà de 10 en ITI.
    Malheureusement je suis loin d'être idéalement orienté (j'ai pourtant chercher longtemps mais j'ai du faire des concessions et des choix sur cet aspect pourtant primordiale j'en suis conscient.
    Donc les apports solaires passifs sont dans mon cas assez faible l'hiver. Je suis Nord Est / Sud Ouest, avec une face mitoyenne au sud donc peu d'apports... Et un masque à l'Est une partie de la matinée. Quant aux apports internes, c'est pas dans les chambres (au Nord façade aveugle au passage) qu'on va en avoir. Mais l'inertie conservera les apports de la chaudière...

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    ça permettrait aussi de prendre la décision de traiter les ponts thermiques du plafond/plancher sans renoncer justement à une certaine inertie. (placer un complexe fibre de bois fermacell au sol par exemple à l'occasion d'un changement de revêtement...
    Autant le sol c'était à l'étude (voir ci-dessus), autant les plafonds On est au dernier et on pense remplacer la laine de verre soufflée (30 à 35 cm tout de même) dans les combles perdus par de la ouate pour gagner en confort d'été, mais est-ce bien raisonnable...
    Alors je suis bien conscient que plus on isole par l'intérieur, plus les ponts thermiques prennent de l'importance, mais y a un moment ou on est limité et ou il faut choisir (soit par les moyens humains, le temps, ou les finances disponible).
    J'aimerai ne pas me tromper et c'est super de vous lire. C'est aussi passionnant de confronter les avis.


    Merci de m'avoir (aussi) fait découvrir licence WTFPL, j'adore

  28. #23
    mdc8888

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Hello,



    D'un esprit malade avec la complicité de MS Office et de mon ordi

    Tu peux l'utiliser dans le strict respect de la licence WTFPL...

    A+

    Vincent


  29. #24
    Vince44

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Salut,

    Réponse rapide pour te donner du grain à moudre :

    Pour l'humidité, c'est la membrane (et la qualité de sa pose) qui fera le boulot et a priori ça fonctionne :

    http://www.u-wert.net/berechnung/u-w...e=80&outside=0
    (j'ai utilisé du granit pour les murs, c'est ce que j'ai trouvé de plus proche du béton armé...)

    Par contre, en liège, je uparoi ne partage pas ton optimisme :
    http://www.u-wert.net/berechnung/u-w...e=80&outside=0

    Et je lui donnerais assez facilement raison...

    Pour les aérogels : http://www.buy-aerogels.eu/?gclid=CK...FQcTwwodAbMALA

    C'est pas donné mais il n'en faut pas des surfaces dingues pour traiter les tableaux de portes/fenêtres, a priori c'est pas fragile du tout...

    Au delà de l'appro du chantier, il faut penser à la mise en place des réseaux et boitiers, à la préparation du support pour coller du liège, .... tout ceci ne me parait pas gagnant.

    Pour le fermacel, sauf à avoir un bon entraxe, il faudra deux plaques mais le collage entre elle est je pense optionel. Cela dit, deux plaques, pour l'inertie...

    Pour le poids, oui, c'est un aspect à considérer et là je ne sais pas comment le faire. Cela dit, à mon avis c'est pas un double fermacell qui va mettre en péril la bête...

    A+

    Vincent.

  30. Publicité
  31. #25
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Salut,

    Réponse rapide pour te donner du grain à moudre :

    Pour l'humidité, c'est la membrane (et la qualité de sa pose) qui fera le boulot et a priori ça fonctionne :

    http://www.u-wert.net/berechnung/u-w...e=80&outside=0
    (j'ai utilisé du granit pour les murs, c'est ce que j'ai trouvé de plus proche du béton armé...)
    Vincent.
    J'ai remplacé le granit par du béton armé (plus facile en français
    Capture d’écran 2014-03-06 à 11.59.38.png

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Par contre, en liège, je uparoi ne partage pas ton optimisme :
    http://www.u-wert.net/berechnung/u-w...e=80&outside=0
    Capture d’écran 2014-03-06 à 11.59.54.png
    Par -10 c'est vrai que ca ne semble pas passer. Mais mon problème c'est l’interprétation des résultats de Uparoi.
    Je pensais que le trait bleu épais annoncait et situait la condensation. Dans les deux cas il y en a, dans le béton. Mais ce que m'a appris ta simulation c'est que dans le cas du liège par -10, il y en a aussi dans l'isolant. Je trouve cela assez subtile. Ca peut condenser dans les premiers centimètre de béton que c'est pas gênant?
    L'onglet "humidité" dit qu'il y aussi 100% d'humidité dans l'option 1 à l'interface isolant / béton. Ce que je comprends c'est qu'il y a donc risque de condensation.
    Est-ce que je comprends mal?
    Capture d’écran 2014-03-06 à 12.07.57.png


    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Et je lui donnerais assez facilement raison...

    Pour les aérogels : http://www.buy-aerogels.eu/?gclid=CK...FQcTwwodAbMALA

    C'est pas donné mais il n'en faut pas des surfaces dingues pour traiter les tableaux de portes/fenêtres, a priori c'est pas fragile du tout...
    Merci pour le lien.

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Au delà de l'appro du chantier, il faut penser à la mise en place des réseaux et boitiers, à la préparation du support pour coller du liège, .... tout ceci ne me parait pas gagnant.
    C'est un élément que j'ai effectivement du mal à évaluer. Mais l'option 1 comprend aussi la mise en place des réseaux et boitiers (mais pt'être plus facile), et la mise en place de l'ossature. Je pensais naïvement que je pourrai coller le liège en direct sur mon mur sans préparation particulière (les murs sont en bon état et droits). Ou à la réflexion si problème d'adhérence le fixer mécaniquement avec les chevilles qui vont bien.

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Pour le fermacel, sauf à avoir un bon entraxe, il faudra deux plaques mais le collage entre elle est je pense optionel. Cela dit, deux plaques, pour l'inertie...
    Pour l'inertie on est d'accord. Mais je pense aux aller retours par centaine entre la cours, la cave, l'ascenseur, et l'apt...

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Pour le poids, oui, c'est un aspect à considérer et là je ne sais pas comment le faire. Cela dit, à mon avis c'est pas un double fermacell qui va mettre en péril la bête...
    Surtout si c'est sur les murs porteurs périphériques.

    A+

  32. #26
    Vince44

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Salut,

    Pour l'hygrométrie, uparoi te situe la zone de condensation, c'est une partie de l'info. L'autre partie, c'est la quantité d'eau, et la possibilité d'un séchage (car en été, le flux s'inverse...).
    Avec une membrane à Sd variable, t'as un comportement pare-vapeur l'hiver: pas de migration ou presque. Donc la question de savoir où elle condenserait ne se pose pas vraiment puisqu'elle ne passe presque pas En pratique, du fait de la faible saturation, le peu qui passe condensera effectivement dans le béton si continuité capilaire.
    L'été, la membrane s'ouvre et permet l'évacuation de l'humidité passé par les failles l'hiver et entrant par l'extérieur l'été le cas échéant (le béton n'est pas complètement étanche et les défauts sans doute nombreux).

    C'est là que c'est intéressant. En fait, si tu veux faire simple, tu regardes juste la couleur de l'indicateur hygrométrique entre confort d'hiver et confort d'été.


    Pour le collage du liège, le problème c'est le revêtement mural. Faudrait revenir à du minéral idéalement. La résistance à l'arrachement et dans le temps sur une peinture dépendra de sa résistance à elle. Si tu veux fixer mécaniquement, il faut pas mal de chevilles et donc tu multiplie le risque de tomber sur des passages de réseau existant (flippant ça d'ailleurs j'espère que t'as des plans sérieux...). Même pour une ossature, perso, je limiterais au max l'emploi des chevilles.

    Pour les passages de réseaux et la pose des boitiers, y'a pas photo je pense si tu veux un résultat solide.

    A+

    Vincent

  33. #27
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    Une vieille connaissance m'a expliqué plus en détail l’interprétation d'Uparoi et rassuré comme tu l'as fait sur le peu de risque de condensation avec un isolant fibreux semi rigide ou de la ouate soufflée avec un frein vapeur variable.
    Bref je suis en train de revenir sur ma première idée :
    - panneaus isonat sur ossature, frein vapeur et parement

    Le coup d'une ossature sur 3 en 300mm au lieu de 600 m'arrange grandement avec les demi plaques!
    J'avais aussi pensé couper chez le fournisseur de matériaux (qui est d'accord), des plaques de 1200*2800 en 2 plaques de 1200*1350 pour :
    - être compatible avec mon ascenseur
    - couvrir ma hauteur sous plafond de 2700
    - conserver un entraxe d'ossature de 600 (compatible avec l'isolant)
    - limiter les découpes de fermacell sur chantier
    Mais j'ai pas encore validé l'idée de ce calepinage.
    croquis.png
    (d'ailleurs sur ce dessin j'avais "testé" une ossature bois 40*55 fixé sur des équerres de bardage pour éviter des montants de 160*55, mais là aussi, pas sur de mon coup...p'être une fausse bonne idée. Avec une épaisseur d'isolant moindre, la question se pose pt'être moins aussi)


    Les nouvelles questions sur lesquelles je vais plancher, dessiner, à trancher/à réfléchir :
    - panneaux isonat ou ouate soufflée (dans mon cas je pense que ce sera plus simple en panneau même si le collègue dit qu'il y a encore moins de risque avec la ouate soufflée qui comblerait tous les vides d'air.). Pas de machine à louer plusieurs fois, pas de densité à vérifier, chantier plus souple à gérer dans le temps)
    - quelle épaisseur (1 ou 2 couches croisées)
    - ossature bois ou métal
    - quel frein vapeur avec quel Sd
    - fermacell et peinture / fermacell et enduit / panneau terre
    - canisses + enduit terre (canisses en contact avec le frein vapeur?)
    - possible d'assurer la continuité capillaire entre l'isolant en panneau semi rigide et la paroi support?

    Pour la mise en garde sur les passages de réseaux existants, je ne vois que l'électricité et le réseau de chauffage. Or l'élec a été refaite en applique. Donc je vois les baguettes partout. Pour le chauffage idem, les tuyaux sont apparents. J'omets autre choses?

    Je vais faire tourner mon cerveau, Uparoi et reprendre mes dessins d'origine.
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par lotinus ; 06/03/2014 à 20h23.

  34. #28
    lotinus

    Re : isolation intérieur liège : mise en oeuvre

    j'ai crée un autre post sur cette autre variante

Discussions similaires

  1. Mise en oeuvre freine-vapeur devant liège en vrac
    Par Guillaume22 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/07/2015, 15h19
  2. mise en oeuvre de liege
    Par superkaiken dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/01/2010, 18h49
  3. mise en oeuvre isolation interieure
    Par olive 09 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/11/2009, 12h31
  4. Isolation mur intérieur liège ?
    Par Anneli dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 17
    Dernier message: 06/04/2009, 22h17
  5. Isolation au liège : Mise en oeuvre
    Par cataphile18 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 28
    Dernier message: 30/09/2008, 20h48
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...