Répondre à la discussion
Page 7 sur 13 PremièrePremière 7 DernièreDernière
Affichage des résultats 181 à 210 sur 387

Choix bouilleur



  1. #181
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur


    ------

    Salut,

    Merci pour le partage de ton expérience bellad.

    Bon, c'est décidé : le ballon sera dehors, d'au moins 1000 litres et donc super bien isolé !

    Maintenant, il faut que je me penche en détail sur le montage et le matériel que je vais utiliser. Pas trop le temps en ce moment, je reviens partager ma réflexion au plus tôt.

    A plus

    -----

  2. Publicité
  3. #182
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Bonjour à tous !

    Voici le montage que j'envisage de faire :

    Nom : Modèle.JPG
Affichages : 159
Taille : 106,7 Ko

    Je pense qu'il y a des choses à revoir mais la base semble être correcte.

    Veuillez m'excuser par avance du message qui risque d'être un peu long... Je vais essayer de décrire ce qu'il se passera via ce montage (il y aura sans aucun doute des erreurs; merci de me corriger). Si je décris tout cela en détails, c'est var je ne suis pas un spécialiste et que j'ai besoin de me rassurer.

    J'allume le feu (en top down bien sûr ). Une fois la température atteinte choisie (50°C ? 60 °C ? 70°C ?) l'aquastat déclenche le premier circulateur. Une partie de l'eau va dans le haut du ballon tampon et une partie revient dans la boucle de recyclage en passant dans le thermovar qui permet d'avoir une température de retour aux alentours de 60°C (mélange entre l'eau du bas du ballon et l'eau du bouilleur).

    En cas de surchauffe de la réserve d'eau du bouilleur, une soupape thermique permet de faire entrer de l'eau froide et d'évacuer l'eau chaude.

    Lorsque l'eau accumulée dans le ballon est assez chaude et que les pièces disposant d'un radiateur ne sont pas assez chaude, l'aquastat installé sur le haut du ballon déclenche le second circulateur. L'eau chaude en haut du ballon tampon circule dans les radiateurs et revient dans le thermovar pour assurer un retour assez chaud dans le bouilleur. Le vase d'expansion permet à compenser les variations de volume que subit la masse d'eau.

    Ensuite, je pensais mettre 2 capteurs de température sur le ballon tampon : un en haut et un en bas. Les températures lisibles de l'intérieur me permettront de connaître en temps réel la température de l'eau du ballon à 2 niveaux. Je pourrais ainsi savoir quand je dois arrêter le feu (lorsque par exemple la température de l'eau en bas du ballon dépasse les 70°C ou 80 °C, à voir).

    De plus, pour avoir un meilleur contrôle de la température, je pensais rajouter un thermostat d'ambiance raccordé sur le deuxième circulateur pour que celui-ci soit commandé heure par heure. Il fonctionnerait suivant les besoins : le matin pour qu'il fasse bon au réveil et en fin d'après midi pour le retour du travail. Il ne fonctionnerait pas la nuit et une bonne partie de la journée.

    Bon ! ça c'est la théorie mais qu'en est-il en pratique ?

    Je me pose plusieurs questions :

    1 - Le poêle fonctionne, la température des pièces des radiateurs est arrivée à la consigne (donc les robinets thermostatiques empêchent la circulation de l'eau), comment s'arrête le deuxième circulateur ? Dois-je avoir une sonde reliée au thermostat d'ambiance dans chaque pièce des radiateurs ?

    2 - Question sans doute naïve... Comment remplit-on le ballon tampon lors de l'installation ? Doit-il lui aussi avoir une arrivée d'eau dédiée ou l'eau passe-t-elle dans le bouilleur avant d'aller dans le tampon ?

    3 - thermosiphon ? Que dois-je faire ?

    N'hésitez pas à me dire ce qui va et surtout ce qui ne va pas !

    Merci d'avance et à plus.

  4. #183
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Bonjour !



    En attendant d'avoir une réponse à mon post précédent, je me pose une autre petite question.

    Si je mets un ballon de 1000 litres, sera-t-il possible, par la suite, d'ajouter un second ballon (1000 litres de plus par exemple) à mon installation lorsque par exemple je ferai une extension de la maison ?

    Merci de m'aider par rapport à mon précédent message, j'aimerais pouvoir être fixé rapidement en ce qui concerne le montage de l'installation pour que je commence à réunir tout le matériel.

    A plus

  5. #184
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Tel que dessiné, le circulateur rebouclage et le circulateur radiateur sont en série, avec le thermovar quasiment fermé en début de chauffe cela ne va pas beaucoup circuler dans les radiateurs le retour d'eau tant que le thermovar sera fermé, ira dans le ballon.
    Quand le circulateur de rebouclage est éteint l'eau au niveau du thermovar refroidie ce qui va modifier son ouverture et je ne perçoit pas bien comment cela va circuler.
    Ulyssourd utilisait ce montage pour son circulateur de rebouclage, sans thermovar.

    Une fois la température atteinte choisie (50°C ? 60 °C ? 70°C ?) l'aquastat déclenche le premier circulateur.
    Il faut des thermomètres plongeurs pour savoir ce qui se passe dans le circuit d'eau (pour les fumées aussi), c'est indispensable pour pouvoir régler les seuils.
    Seul le tâtonnement va te permettre de trouver le bon réglage.
    Au début tu restes devant ton feu en regardant ce qui ce passe en notant des heures, des températures, en jouant sur l'air etc.

    En cas de surchauffe de la réserve d'eau du bouilleur, une soupape thermique permet de faire entrer de l'eau froide et d'évacuer l'eau chaude.
    Il faut soigner l'évacuation en minimisant les pertes de charge, l'injection d'eau se fait à la pression d'eau sanitaire qui peut être très forte et le débit de sortie doit éviter que la pression du réseau monte trop.

    Lorsque l'eau accumulée dans le ballon est assez chaude et que les pièces disposant d'un radiateur ne sont pas assez chaude, l'aquastat installé sur le haut du ballon déclenche le second circulateur. L'eau chaude en haut du ballon tampon circule dans les radiateurs et revient dans le thermovar pour assurer un retour assez chaud dans le bouilleur. Le vase d'expansion permet à compenser les variations de volume que subit la masse d'eau.
    Comment revient l'eau froide au thermovar quand ce second circulateur est arrêté ?

    1, les thermostatiques ferment rarement complétement surtout si la pièce n'a pas d'autre source de chaleur, il s'établit une circulation d'eau très faible dans les radiateurs quand le thermostatique "régule " autour de sa consigne.

    2, il faut un robinet de remplissage du réseau muni d'un disconnecteur, disconnecteur que l'on devrait retrouver également sur le circuit d'injection de secours (j'en ai pas chez moi, je rempli par la chaudière gaz qui en est équipée.).

    3, des lyres vers le bas non isolées (attention au gel), ou des clapets. Une solution chère est d'isoler le ballon avec des vannes motorisées qui se ferment quand tout est éteint.

    Ne pas oublier les vannes pour pouvoir démonter sans tout vidanger.
    Il est trop tard pour que tout ce que je dis soit forcément complet et pertinent
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #185
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut et merci SK69202 !

    J'ai apporté quelques modifs après ton message. Effectivement, ça ne pouvait pas aller ! Du coup, une dérivation pour les radiateurs avec une vanne mélangeuse (vaut-il mieux une vanne thermostatique qui envoie toujours l'eau dans les radiateurs à 50°C par exemple ?) :

    Nom : Modèle bis.JPG
Affichages : 134
Taille : 107,1 Ko

    Tu parles de thermoplongeurs. Combien en mettrais-tu et où ? Il y a déjà sur l'installation 2 aquastats et 2 capteurs sur le ballon.

    Je reviendrai sur les autres points plus tard. Faisons étape par étape.

    Bonne soirée

  7. #186
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Il existe une position de la vanne mélangeuse qui isole le vase d'expansion du ballon. Il doit être en direct sur le retour du ballon.

    Tu parles de thermoplongeurs. Combien en mettrais-tu et où ? Il y a déjà sur l'installation 2 aquastats et 2 capteurs sur le ballon.
    Je mettrai deux thermomètres sur l'entrée (après le thermovar) et la sortie de l'insert lequel serait également pourvu d'un thermomètre de fumée dans le conduit. Cela permet de savoir ce qui se passe et avec l'expérience de doser son bois pour finaliser le remplissage à toc (+/- 90°C) du ballon. Au début cela te permettra d'ajuster les seuils des aquastats et dans tous les cas de repérer plus facilement les incidents.
    Je pense qu'un thermovar à 45°C est suffisant pour toujours éviter la condensation (au lieu de 60), la température plus basse du retour permet une flambée plus vive sans que la température en sortie atteigne les valeurs critiques supérieures à 90°C. Le chargement du ballon à plus de 85°C nécessitera de flirter avec une température de sortie proche des 95°C (à cause des pertes) et c'est dans ces phases que les thermomètres et les choix de vitesse du circulateur permettent une conduite fine.
    Voir si tout cela est compatible avec les possibilités de réglages de l'engin.

    (vaut-il mieux une vanne thermostatique qui envoie toujours l'eau dans les radiateurs à 50°C par exemple ?) :
    A mon avis non, il faut se laisser la possibilité de pouvoir réchauffer à fond une maison fortement refroidie.
    J'ai constaté cet hiver avec mes mesures que l'eau ne circule très chaude que quand les radiateurs sont en demande au démarrage du chauffage, quand l'eau c'est réchauffée ainsi que la maison, les thermostatique régulent et le débit diminue, la température en entrée des radiateurs est alors inférieure à celle de la sortie du ballon, la température de sortie est alors proche de celle de la pièce.
    Si on met la commande sur "5" (ou simplement si on l'augmente), on a alors la température en entrée est celle de sortie du ballon et celle de sortie du radiateur ne présente qu'un delta de quelques degrés avec l'entrée.
    Cela me fait penser, qu'il faut prévoir un dispositif si tout les radiateurs "ferment" (soupape différentielle, circulateur à vitesse variable, autre).
    Autre pensée, des purgeurs aux endroits pouvant piéger les bulles.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  8. Publicité
  9. #187
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Comme je disais, je vais faire étape par étape pour que mon petit cerveau puisse fonctionner.

    Je reviens juste sur le plan de montage :

    Nom : Modèle ter.JPG
Affichages : 133
Taille : 107,3 Ko

    Est-ce que c'est correct avec une vanne mélangeuse 4 voies comme je l'ai modélisé ?


    Ensuite, j'ai lu sur http://www.solaire-bois.fr/upload/pd...eur_Malaga.pdf :

    Il est obligatoire d'installer un thermovar (vanne thermostatique mélangeuse 3 voies ou vanne de recyclage) sur le retour du poêle ou insert bouilleur, afin de maintenir une température d'eau de retour d’au moins 65°C.
    Une telle vanne améliore la combustion et l'efficacité des chaudières, allonge la durée de vie, réduit l’encrassement. Ce thermovar à 65°C peut être installé séparément ou avec un kit hydraulique. L'installation d’une vanne thermostatique
    à 65°C est obligatoire pour bénéficier de la garantie sur le poêle ou insert bouilleur.
    Je comprends l'utilité et l'efficacité de mettre un thermovar avec une température de 45°C mais d'après mes lectures, beaucoup d'installations ont un retour dans la réserve d'eau chaude supérieur à 60°C.

  10. #188
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Cela me semble correct, par contre je me méfierai de l'influence du thermovar sur le retour froid de la boucle radiateur. La circulation peut être dans les deux sens dans le tube "retour froid au ballon".

    Avec mon poêle sans thermovar je condense une fois dans l'année, c'est au premier feu de l'automne, comme la garantie est liée à ce machin tu devras faire avec.
    Il te reste juste à calculer le débit d'eau nécessaire pour que de l'eau à 65° ne bout pas quand les +20kW la réchaufferont.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  11. #189
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Déjà si le schéma d'installation est correct, c'est pas mal !

    Il faut que je regarde pour l'insert que je vais acheter (aquaflam 25) s'ils indiquent une température minimale de retour. S'ils ne donnent aucune consigne, je pense prendre un thermovar 55°C. Cela permettra je pense d'éviter la condensation ainsi que d'éviter de trop fortes températures dans la réserve d'eau de l'insert et envoyer plus rapidement de l'eau chaude dans le tampon.

    Je ne comprends pas pourquoi tu dis que l'eau peut aller dans les deux sens sur le retour des radiateurs à cause du thermovar...
    - Quand le circulateur des radiateurs est allumé l'eau qui passe dans le thermovar est un mélange de l'eau de la boucle de recyclage et de l'eau du fond du ballon + retour chauffage.
    - Quand le circulateur des radiateurs est éteint l'eau qui passe dans le thermovar est un mélange de l'eau de la boucle de recyclage et de l'eau du fond du ballon.

    Il te reste juste à calculer le débit d'eau nécessaire pour que de l'eau à 65° ne bout pas quand les +20kW la réchaufferont.
    Je veux bien mais on fait comment pour calculer cela ?

    Merci et à plus !

  12. #190
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Je ne comprends pas pourquoi tu dis que l'eau peut aller dans les deux sens sur le retour des radiateurs à cause du thermovar...
    Le coté froid du thermovar n'est ouvert que de ce qui est nécessaire pour que le mélange eau de départ, eau de retour soit à sa température de tarage.
    La température coté retour poêle dépend du débit et de la température coté chaud (départ poêle) et du débit et de la température coté froid (retour ballon et/ou radiateur).
    On est est donc devant un élément du réseau au débit fortement non prévisible qui ne marche comme tu l'indiques que quand le fluide coté retour froid atteint la valeur de tarage du thermovar pour qu'il soit entièrement ouvert, c'est à dire assez "tard" dans la flambée, il faut en effet avoir le retour radiateur et la bas du ballon quasiment à cette température.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #191
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    J'ai lu et relu le message précédent et je crois que je viens enfin de comprendre

    Effectivement, l'eau dans le tube froid raccordé au bas du ballon peut aller dans les deux sens.
    - Elle ira vers le bouilleur quand le premier circulateur sera en route et que le ballon sera en phase "charge" et
    - elle ira dans le sens inverse (c'est-à-dire vers le ballon) quand seul le circulateur des radiateurs sera en route et donc quand le ballon sera en "décharge".

    Du coup, ne faut-il pas que le tube froid à la sortie de la vanne mélangeuse 4 voies aille directement vers le bas du ballon au lieu de revenir vers le thermovar ?
    Les deux boucles seraient vraiment indépendantes, deux vrais circuits en dérivation ! Que ce soit le circulateur du bouilleur ou le circulateur des radiateurs, ce qui est pris dans le ballon est renvoyé dans le ballon. Dans les deux dérivations, l'eau ne circulera que dans un sens.

    Je poste le nouveau schéma au plus tôt.

    A plus

  14. #192
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Du coup, ne faut-il pas que le tube froid à la sortie de la vanne mélangeuse 4 voies aille directement vers le bas du ballon au lieu de revenir vers le thermovar ?
    Plutôt au milieu pour ne pas trop détruire la stratification.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  15. Publicité
  16. #193
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Re,

    Ok, du coup ça donnerait ça :

    Nom : Modèle4.JPG
Affichages : 98
Taille : 109,8 Ko

    Si le plan d'installation est correct, si vous le voulez bien, passons à la suite !

    Je regarde comment fonctionne une vanne 4 voies. En fait elle sert à faire repartir vers le ballon l'eau la moins chaude possible et faire que l'eau passant dans les radiateurs soit toujours à la même température (40°C par exemple à condition que l'eau dans le ballon soit suffisamment chaude) tout en mélangeant l'eau déjà présente dans le circuit des radiateurs avec celle du ballon ?

    Je reviens aussi sur ça :
    Il te reste juste à calculer le débit d'eau nécessaire pour que de l'eau à 65° ne bout pas quand les +20kW la réchaufferont.
    La réserve d'eau est de 36 litres. Pour augmenter la température de cette réserve de 30°C (de 60 à 90°C disons), j'ai besoin de 30 x 36 x 1.16 = 1252.8 kWh. Avec l'insert fonctionnant à pleine puissance, en (1252.8 x 60 /20 000) 3 minutes et 45 secondes, c'est fait !
    Bon, je suis bien content avec ces calculs mais j'en fais quoi maintenant

    Sinon, je me pose une nouvelle question. La température dans le bas du ballon est de 60°C et celle dans le bouilleur de 80°C. Que fait le thermovar 55°C ? Il ne prend que l'eau à 60°C pour charger complètement le ballon tampon ? Est-ce que ce produit est équivalent : http://www.eneove.com/attachments/no...0_termovar.pdf ?

    Merci

  17. #194
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Vanne mélangeuse 4 voies.

    1252.8 kWh
    Y a pas une erreur de virgule là ? 1253 kWh => +/- 360 kg de résineux brûlé..........

    L'insert fourni 20 kW à l'eau, je prends 10% de marge 22kW.
    22 X 3 600 000 J/h => 792 000 000 J/h soit divisé par (4.185 x 30°) = +/- 630000 g d'eau réchauffée de 30° en 1H, il faut donc un débit supérieur à 630l/h.
    Maintenant l'insert sera rarement à sa puissance nominale, celle ci n'intègre pas le démarrage et la combustion des braises qui se font à puissance moindre.

    Que fait le thermovar 55°C ?
    Quand le bas du ballon atteint la température de tarage, normalement le thermovar est complétement ouvert et il n'y a plus de recyclage, le débit va entièrement au ballon et en revient. La température de l'eau qui "va" vers le ballon dépend de la puissance et du débit dans l'insert.
    Le ballon se réchauffera d'autant plus vite qu'il est chaud (à feu constant).

    Est-ce que ce produit est équivalent
    Oui, regarde la valeur de tarage pour 20kW, c'est cohérent avec mon calcul.
    La commande de vitesse doit être accessible facilement, quand l'insert risque la surchauffe et/ou que l'on veut charger la ballon au maximum, on accélère temporairement la pompe.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  18. #195
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Y a pas une erreur de virgule là ? 1253 kWh
    Oui effectivement, une erreur de virgule ou d'unité. C'est plutôt 1252.8 Wh ou 1,2528 kWh !

    normalement le thermovar est complétement ouvert
    Cela veut dire qu'il y a un sens au termovar ! Les deux entrées d'eau ne se mettent pas au hasard. Apparement certains termovar existent avec un clapet pour éviter le termosiphon.

    Je dois regarder sur la doc de l'aquaflam ce qu'ils disent en ce qui concerne la température de retour, le débit de la pompe, etc. J'imagine que tout doit être noté... mais en tchèque ou en anglais !

    En tout cas, merci ! Je sens que ça progresse.

    Je reviens très bientôt avec de nouvelles interrogations pour affiner le tout.

    Bonne journée et à plus !

  19. #196
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    J'ai jeté un coup d’œil à la doc de l'insert. Pas la moindre trace de kit de recyclage, de débit de pompe, de température de retour...

    Il va falloir se débrouiller sans.

  20. #197
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Si certains ont trouvé des indications pour le montage d'un poêle ou d'un insert aquaflam, qu'ils n'hésitent pas à partager.

    A plus

  21. #198
    bellad17

    Re : Choix bouilleur

    je te joint ma doc pour mon insert bouilleur kratki , je pense qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de différence
    Images attachées Images attachées

  22. Publicité
  23. #199
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Merci pour le partage. Je jette un coup d’œil dès que le fichier est validé par les admin.

    Si d'autres personnes ont des notices de bouilleurs d'autres marques, qu'ils n'hésitent pas à les partager. Cela permettra de se faire une bonne idée du fonctionnement d'un bouilleur en général.

    A plus

  24. #200
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Le fonctionnement d'un bouilleur ne diffère pas vraiment de celui d'une chaudière, si ce n'est le chauffage de l'air qui est toujours présent et que celui ci peut avoir des conséquences sur la température du logement si la flambée s'éternise pour charger le ballon.

    Ma question est de combien de temps disposes tu le soir pour chauffer le ballon de 35 à 85°C ?
    Avec ça "on" peut choisir le circulateur en estimant la puissance moyenne de l'insert sur cette durée.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  25. #201
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    En fait, sur une journée de travail "classique" je peux être devant le feu pendant environ 5 heures (de 18 à 23 heures en gros).

    Pendant le weekend ou le mercredi je peux y être toute la journée et donc stocker un maximum dans le ballon tampon.

    L'objectif serait de remplir le ballon les jours pendant lesquels je ne travaille pas et d'utiliser l'eau chaude accumulée pendant les jours de travail. C'est un objectif... Il pourra être réalisable en fonction de la capacité du ballon mais aussi des besoins de la maison (et donc des températures extérieures).

    Voilà !

  26. #202
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Re,

    On trouve ceci sur la notice kratki :

    Condensation
    La condensation à l’intérieur de la chambre de combustion est provoquée du fait du non entretien du foyer chaudière. Ceci a pour effet de:
    - La condensation se forme sur les murs intérieurs de la chambre de combustion,
    - La fumée quittant le foyer chaudière reste dans la chambre de combustion,
    -Le verre de la porte de la chambre de combustion est noircie par les fumées,
    - La registre de contrôle d’air devenu gluant ne fonctionne plus.

    Pour éviter les effets ci-dessous il est recommande de:
    - Maintenir la température d’ensemble entre 70 et 75°C.
    - Régler le thermostat de pompe de circulation à 55°C.,
    Un thermostat réglé de façon optimale permettra à l’installation de chauffer plus rapidement et en toute sécurité. La différence de température d’eau entre la température de travail désirée et la température d’eau de retour ne doit pas être supérieure à 20°C. Pour cela la température d’eau de retour ne doit pas être inférieure à 50°C. Que le contenu d’humidité du bois ne soit pas supérieure à 20%. Ceci est lié à la température du point de rosée (la sortie de vapeur d’eau du bois de chauffage) de 48°C. La combustion appropriée de carburant est essentielle au bon fonctionnement de l’installation.
    Le combustible approprié est par exemple ; le hêtre, le bouleau ou plus simplement tous les feuillus ayant un taux d’humidité ne dépassant pas 20%. On recommande un nettoyage fréquent conforme à nos directives et aux règles en vigueur de la chambre de combustion et du conduit des fumées.
    Cela colle assez avec tout ce qui a été dit par chacun. En lisant ceci, je pense qu'un termovar à 55°C devrait suffire mais l'écart des températures de l'eau de retour et de la cuve devrait être trop important (en tout cas supérieur à 20°C). Peut-être qu'un termovar 61°C serait plus adapté.

    Bonne soirée

  27. #203
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Ne pas prendre à la lettre ce qui est écrit, l'insert chauffe l'eau des radiateurs qui chauffent la maison et renvoie l'eau refroidie à l'insert avec une quantité d'eau assez faible, ce qui ne s'applique pas à ton cas.
    Cela correspond à mon cas et j'ai empiriquement trouvé il y a 5 ans que 55°C était optimal pour mon réglage de commande de circulation.
    Ne pas oublier non plus que la température de la paroi intérieur du foyer coté feu ou fumée est plus élevée que celle du coté en contact avec l'eau, sinon il n'y aurait pas de flux de chaleur....

    Le delta de température que va apporter l'insert dépend du débit du circulateur, à puissance de chauffe égale plus l'eau circule vite moins elle est réchauffée. Avec 1400L/H l'insert réchauffe de 15°K SI le feu développe 20kW à l'eau, ce qui n'est le cas qu'une partie du temps, c'est souvent moins, car on ne recharge généralement pas quand le feu commence à peine de décliner (fin de combustion des volatiles, début de combustion des braises) mais quand on a la place de remettre du bois, voir plus tardivement encore. Je trouve que mes feux ont en moyenne 85% de la puissance déclarée de mon poêle.
    A la louche pour 20°K de delta c'est dans les 1000L/H (pas refait de calcul), par contre je ne vois pas la raison de se limiter à 20° d'écart, même si c'est un bon compromis.
    Plus ton thermovar sera réglé haut, plus il faudra chauffer le bas du ballon pour que celui ci chauffe vite (plus de recyclage débit total vers ballon), plus il faudra une circulation rapide pour ne pas sortir à plus de 93°C de l'insert en fin de chargement et feu mal géré (trop de bois en final).
    Je reste sur mon avis, 45°C suffisent, mais il faut que tu choisisses la valeur du thermovar pour pouvoir choisir le circulateur, et ce n'est pas moi qui paye l'insert et le 55°C ira très bien s'il te parait plus rassurant.
    Moins il doit pomper vite, moins il consommera d'électricité. Mon avis: Un circulateur à 3 vitesses dont la plus petite donne les 1000L/H du fonctionnement habituel et sans surveillance, les deux autres servant à gérer "manuellement" la surcharge du ballon, c'est à dire quand ton retour dépassera les 70-75°C , 70+20 en v1=90, 75+15en v2, 80+10 en v3 avec un feu encore très fort quand le froid ou le besoin d'autonomie se fera sentir (d'où mon insistance pour des thermomètre).
    Avec ça tu devrais charger ton ballon (+50°) dans les 4 heures.
    C'est ce que je fais chez moi quand il fait assez froid, je flirte avec les 95°C sortie poêle pour gagner en autonomie en jouant sur la vitesse de la pompe. Cette discussion me met en lumière plein de choses que j'ignorais il y a 5 ans quand j'ai pensé mon installation.
    Un des avantage de chauffer vite le ballon, c'est de limiter l'influence de la puissance à l'air de l'insert qui n'est pas contrôlable, alors que les radiateurs le sont, un autre c'est que la corvée de chauffage, si s'en est une, est moins contraignante.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  28. #204
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Si pour toi, le termovar à 55°C convient, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de risque de condensation et donc que la partie bouilleur ne se détériore pas rapidement, je te suis. Je ne préfère pas mettre un 45°C, car beaucoup de constructeur conseille un retour supérieur à 50°C; le 55°C devrait être parfait.

    D'après ce que tu me dis, il faudra gérer la vitesse du premier circulateur pour charger un maximum le ballon... A voir à l'usage.

    Et maintenant, il faut réfléchir à quoi ?

  29. Publicité
  30. #205
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Petite question : comment tu fais pour calculer le débit des circulateurs ?

    Pour une fois, c'est clair et concis !

  31. #206
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    comment tu fais pour calculer le débit des circulateurs ?
    Connaissant la puissance estimée de l'insert, je calcule l'énergie communiquée à l'eau pendant une durée de temps, puis j'estime le volume d'eau nécessaire pour évacuer cette énergie du bouilleur en respectant un delta de température acceptable et la contrainte physique du risque d'ébullition.
    Pour un aquaflam de puissance nominale 25 on trouve sur les pdf du web une puissance qui va de 21 à 30 kW, la marge que j'avais pris dans le post #194 (où le calcul est juste mais l'énergie écrite est 10 fois trop forte) est trop juste......
    On va faire le calcul avec la puissance max de 30kW dont 24 irait à l'eau (80%)
    Tu parlais de charger le ballon à 90°C, on va donc prendre cette température comme limite haute de chargement du ballon.

    On va adopter que le débit nécessaire pour évacuer l'énergie dans ces conditions provoque un delta de 30°C, ce sera la vitesse minimum du circulateur, toute puissance inférieure de l'insert provoquera un delta moindre, tout circulateur avec un débit plus fort provoquera un delta moindre, toute velléité de surchauffe serait combattue par accélération du circulateur.
    Pour compléter le calcul, il me manque le volume utile de chargement du foyer, par hypothèse j'adopte une charge de bois de 10-14 kg max (cœur de têtard de chêne), ceci pour estimer le risque de surchauffe en fin de chargement du ballon.

    L'insert fourni 24 kW à l'eau:
    24 X 3 600 000 J/h => 86 400 000J/h soit divisé par (4.185 [chaleur massique de l'eau]x 30°) = +/- 688000 g d'eau réchauffée de 30° en 1H, il faut donc un débit supérieur à 688l/h.
    A ce débit et cette puissance, comme tu as choisi un thermovar de 55°C, la sortie de l'insert se ferait à 85°C, pour emmener le ballon à 90°C, il faudra que l'eau arrive à 60°C au thermovar.

    12kg de bois feuillus bien sec (13%) donne 12 X 4.4= 52.8kWh qui en deviennent 41.2 quand le rendement du poêle est intégré, la dessus 32.9 irait à l'eau: 32.9 kWh = 118 440 000 J de quoi réchauffer 943 L d'eau de 30°
    Bref avec ces hypothèses ne pas charger ou recharger le poêle à fond si le ballon est à plus de 60°C.

    Une fois le circulateur choisi on peut refaire le calcul pour valider le delta, poêle à fond, le temps de chauffe et si tu peux obtenir des infos sur la charge de bois max du foyer (ce que l'on met avant allumage) on pourrait estimer les rechargements et la durée de chargement du ballon
    Dans le lien mis plus haut du kit de recyclage les débit min du circulateur est le double du calcul, par exemple.

    Pour une fois, c'est clair et concis !
    Pour la question oui, pour la réponse moins.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  32. #207
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Je te rassure : ta réponse n'est pas concise (j'aime autant) mais elle est claire et c'est bien cela l'essentiel ! Il faut par contre que je lise et relise ton message et que je digère l'info.

    Je poste au plus tôt ce que dit Aquaflam concernant la charge de bois (il me semble déjà l'avoir lue quelques parts...).

    Merci et à plus

  33. #208
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Re,

    Le constructeur indique pour la conso en combustible de l'aquaflam 25 : 7,5 kg de bois par heure.

    J'écrirai un message plus long dans peu de temps.

    Bonne soirée

  34. #209
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Le constructeur indique pour la conso en combustible de l'aquaflam 25 : 7,5 kg de bois par heure.
    Oui, c'est lié à la puissance, mais cela ne dit pas quelle masse de bois ou à défaut le volume on peut mettre dans le foyer avant l'allumage.

    Le mien est donné pour 4kg/heure et je mets habituellement 7.5kg de résineux ou 9 kg de feuillus et avec des beaux morceaux de cœur de chêne j'en ai déjà mis jusqu'à 14kg
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  35. #210
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut !

    Les dimensions de la chambre de combustion sont H x L x P (cm) 40 / 58 / 34. Je ne sais pas si cela peut t'aider...

Page 7 sur 13 PremièrePremière 7 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. choix cuisiniere bouilleur
    Par nino36 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 26
    Dernier message: 05/10/2014, 20h08
  2. Choix de poéle bouilleur avec PC
    Par luc42000 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 28
    Dernier message: 03/03/2014, 21h15
  3. Insert bouilleur, choix difficile.
    Par ttsta dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 14
    Dernier message: 25/11/2013, 07h28
  4. Aide au choix poele bouilleur à bûches
    Par poup77 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/02/2010, 20h55
  5. Dimensionnement et choix poele a bouilleur
    Par Timar dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/10/2007, 09h25
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...