Répondre à la discussion
Page 6 sur 13 PremièrePremière 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 387

Choix bouilleur



  1. #151
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur


    ------

    Re,

    Soit ta maison est super trop top isolée, soit tu habites sur la côte d'azur, soit il y a une erreur de calcul : 500-750l, c'est pas beaucoup pour 48h d'autonomie.
    La maison n'est pas très grande (100 m²), isolée normalement et située dans l'Aveyron à 600 mètres d'altitude.

    Je reviens sur les calculs (que j'ai développés plus tôt dans le fil de la discussion) :

    Je veux élever la température de mon ballon d'une capacité de 750 litres à 70°C (soit + 50°C)

    50 x 750 x 1,16 = 43 500 Wh

    Sachant que le bouilleur a une puissance de 21 kW, je peux atteindre (quand il tourne à pleine puissance) ce résultat en 2 (disons bonnes) heures. Et même atteindre les 90°C en 3/4 heures.
    En 5/6 heures (soit la flambée du soir en rentrant du boulot) et en théorie, j'aurais accumulé environ 60 kWh dans le ballon !!! ça laisse de quoi être autonome sur 48 heures sans problème sachant que l'eau ne circulera pas en continu. Il faut bien sûr prendre en compte les déperditions énergétiques et le fait qu'il faudra donner à manger du bon bois au bouilleur (environ 25 kilos de bois sec en calculant 3 kWh pour un kilo de bois et les 78 % de rendement).

    J'ai 2 radiateurs rayonnants dans la pièce principale de 1500 W chacun, soit quand ils marchent en continu sur une 1 heure 3kWh. Sur une journée normale de travail, je suis à la maison de 18 heures jusqu'à 7h 30 du matin en gros. Si je fonctionne qu'avec les deux radiateurs pour avoir une température d'environ 20°C quand je suis dans le salon, ils sont en marche environ 5/6 heures, soit si j'arrondis en dessus environ 20 kWh. En comptant que l'eau du ballon devra aussi chauffer la salle de bain et qu'il y aura quelques pertes d'énergie par-ci par-là, je ne dépasse pas les 30 kWh en besoin de chauffage par jour. Évidemment, ce sont des approximations mais qui sont, je pense, assez réaliste.

    D'après les calculs faits plus hauts, je peux emmagasiner environ 60 kWh sur une flambée, de quoi tenir entre deux flambées séparées de deux jours. Exemple : je fais une flambée le lundi soir de 18 heures à minuit. Je suis autonome en chauffage jusqu'au mercredi 18 heures !

    CQFD ... enfin j'espère...

    -----
    Dernière modification par Narbouki ; 01/02/2015 à 15h29.

  2. Publicité
  3. #152
    kikou67

    Re : Choix bouilleur

    J'ai réagit trop vite, avec mon nez, et ne me rappel plus ton fil... Dsl

    J'ai survolé les premières pages, j'en retiens (n'hésite pas à me corriger!) :
    -tu te chauffes déjà au bois (5-6kW et madame trouverait que c'est un peu juste )
    -tu comptes poursuivre comme d'hab = 5/6h de chauffage par jour
    -tu as aussi un appoint électrique (pas certains qu'il fonctionne si tu chauffes au bois)

    Tu aurais besoins de 5-6*5-6 entre 25 et 36kWh par jour. Vraiment pas beaucoup, félicitation!

    Chez nous, en Belgique proche de Liège, dans une maison un peu plus grande que la tienne (150m²?), certainement moins bien isolée, en décembre et janvier, nous avons consommé en moyenne 3 l de mazout alors que l'ainée préparait ses examens et donc maison fortement occupée en journées aussi. Super, tu vas me dire = environ 27kWh/jour (3l*10kWh/l*90% rdt). Ben non : cela c'est juste pour chauffer le matin au levé et le soir avant d'aller dormir. Le reste du temps : insert bois. Donc terriblement plus (5-6 stères de bois tendre = 5-6*350kg?*3kWh/60j -> 95kWh/j en plus) . Je compare peut être des pommes et des poires, je ne suis pas un thermicien Mais la différence (estimée à la grosse louche) me parait tellement grande que j'ai réagit.

    Autre méthode conduisant à un constat interpellant : tu chauffes avec 30kWh/j; 180j/an une maison de 100m² -> 30*180/100=45kWh/m² pour le chauffage

    Je crois (tant mieux si je me plante) que c'est ce qui est cherché pour les maisons très basse énergie.

  4. #153
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    e crois (tant mieux si je me plante) que c'est ce qui est cherché pour les maisons très basse énergie.
    La comparaison est fausse, la température intérieure n'est pas celle de la norme, le climat extérieur n'est pas celui de la norme etc.

    Il faut se méfier, à partir de nos mesures personnelles on ne peut que se comparer à soi même d'une année sur l'autre.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  5. #154
    kikou67

    Re : Choix bouilleur

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    La comparaison est fausse, la température intérieure n'est pas celle de la norme, le climat extérieur n'est pas celui de la norme etc.

    Il faut se méfier, à partir de nos mesures personnelles on ne peut que se comparer à soi même d'une année sur l'autre.
    Tout à fait d'accord! Et à nouveau tant mieux pour le projet de Narbouki si je me plante!

    C'était juste : on ne serait pas dans l'épaisseur du trait de crayon selon mes maigres connaissances -> assure toi que ta manière d'estimer tes besoins de chauffage est satisfaisante. Et quand bien même... S'il était vrai qu'ils sont bien supérieurs, le système fonctionnerait! C'est juste que les flambées seraient plus fréquentes. Or actuellement, ce seraient tous les jours + éventuellement électricité.

  6. #155
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Re,

    j'en retiens (n'hésite pas à me corriger!) :
    -tu te chauffes déjà au bois (5-6kW et madame trouverait que c'est un peu juste )
    -tu comptes poursuivre comme d'hab = 5/6h de chauffage par jour
    -tu as aussi un appoint électrique (pas certains qu'il fonctionne si tu chauffes au bois)
    Actuellement, j'ai un poêle de 9 kW et une aspiration d'air chaud. Je chauffe toute la maison mais avec des différences de températures suivant les pièces : entre 21 et 24°C dans la pièce principale où se trouve le poêle, 19 °C dans les 2 chambres et 20/21 °C dans la SDB. Je précise que toutes les portes sont ouvertes. Les températures sont largement confortables mais chutent dès que la flambée est finie. D'où le projet bouilleur.
    En plus de l'insert, j'ai une PAC air/air que j'utilise lorsque les températures extérieures sont supérieures à 5 °C (je n'allume pas le poêle bien sûr) ou de manière assez brève lorsque les températures sont plus fraîches (en attendant d'allumer le poêle). Quand les températures sont inférieures à -2 °C et que je n'ai pas la possibilité d'allumer le poêle, je bascule sur les radiateurs rayonnants. Je dispose aussi d'un petit radiateur rayonnant par chambre qui fonctionnent par intermittence la nuit pour conserver une température entre 16/17° C pour notre chambre et 18°C pour celle du petit. J'ai aussi un sèche-serviette dans la SDB qui fonctionne 2 heures le matin et 2 heures le soir. Voilà ! En apportant ces précisions, je comprends un peu mieux ton premier message Kikou67 !

    Je pense chauffer la pièce principale (65 m²) et la salle de bain (9 m²) uniquement avec le bouilleur selon mes besoins. Les chambres continueront d'être chauffées par intermittence la nuit. Les besoins journaliers de ma maison sont peut-être supérieurs à 30 kWh par jour si je cumule tout mais ce que je souhaite chauffer avec le bouilleur ne dépasse pas cette valeur, je pense.

    Ces besoins augmenteront bien sûr en période de congés ou lorsque la météo sera très défavorable. Il faudra sans doute dans ces cas-là faire une flambée par jour. Mais j'imagine aussi qu'à la mi-saison, je pourrais me contenter d'une flambée tous les 3 jours.

    L'objectif principal est quand même d'être autonome après une flambée sur 24 heures (de ce côté ça a l'air bon), si c'est plus (c'est ce que disent les calculs), c'est que du bonus et tant mieux !!!

    Reste à savoir si je vais pouvoir emmagasiner 750 litres d'eau à 90°C avec une flambée de 5/6 heures... Qu'en est-il pour les personnes possédant un bouilleur avec un ballon ?

    D'autres idées à propos du schéma de montage ?

    Merci
    Dernière modification par Narbouki ; 01/02/2015 à 19h24.

  7. #156
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Reste à savoir si je vais pouvoir emmagasiner 750 litres d'eau à 90°C avec une flambée de 5/6 heures... Qu'en est-il pour les personnes possédant un bouilleur avec un ballon ?
    pour pouvoir remplir la ballon à 90°C, il va falloir gérer la fin de remplissage, En effet cela induit une température très proche des limites à la sortie du poêle. C'est à prendre en compte dans la façon de réguler l'engin, surtout avec son truc intégré.
    Ma méthode manuelle est d'accélérer au max le circulateur, je rentre à 75°C et je ressorts à 90-95°C, de gérer finement l'air et d'avoir bien dosé le bois (faut des petites bûches pour ajuster). Quand je me rate, c'est ouverture d'un radiateur froid, histoire de ne pas percuter la soupape thermique. Je me suis bricolé une alarme sonore au delà de 90-93°C pour gérer ça.
    Une chose pour le calcul, depuis quelques semaines, je calcule la puissance réelle constatée de mon poêle, énergie du bois / durée de flambée (allumage jusqu'à T° fumée>150°C) , je la trouve toujours inférieure à sa puissance officielle, c'est du au fait que sur 3 à 5 heures je ne suis pas toujours dans les conditions de combustion de la norme.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  8. Publicité
  9. #157
    laMarMar

    Re : Choix bouilleur

    Bonjour ,

    Personnellement si j'envisageais d'accumuler un max d'energie dans un ballon pour assurer le chauffage quand je ne ferais pas de feu je choissirais plutot un ballon avec un volume plus important ( > de 20 a 25 % ) afin de ne pas etre oblige de monter la Temp au max du bouilleur , toujours delicat a gerer 90 et plus il faut assurer une precense permanente , en faisant un calcul entre 80 a 85 max cela donne une marge pour consommer la derniere buche .
    Cdt

  10. #158
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut et merci pour vos avis et conseils.

    En ce qui concerne la capacité du ballon tampon, ce qui me bloque c'est la place ! 750 litres, ça commence déjà à être volumineux et je ne peux pas aller au-delà je pense.

    Si je comprends bien, je dois plutôt envisager de stocker 750 litres à 80°C (ce qui paraît d'après vos dires envisageable sans trop de problème), ce qui me fait un stock de 60 x 750 x 1,16 = 52 200 kWh. Du coup, il faudrait plutôt une petite flambée journalière en période hivernale et une flambée tous les deux jours lorsque les températures seront plus douces.

    SK69202 peux-tu nous rappeler ton installation avec un schéma de montage et les performances que tu as mesurées ? (je ne retrouve rien...)

    Bonne soirée !

  11. #159
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Mon installations s'écarte de l'orthodoxie car je n'ai pas de place pour un ballon tampon digne de ce nom, capacité de stockage de 110L + le poêle (15L d'eau et 150kg de fer) et pour des raisons historiques, à l'époque (2009) je ne pensais pas que le poêle aller remplacer la chaudière, d' où un montage compliqué pour coupler, découpler le poêle, ne pas gêner la chaudière en ECS et ne na pas faire bouillir le poêle.
    Je n'ai pas non plus de boucle de recyclage, je procède par arrêt marche du circulateur, donc cela me semble superflu de t'embrouiller avec in schéma inadapté à ton cas.
    C'est pour l'autonomie de nuit que je charge à fond mon circuit, sachant que j'ai toujours la capacité de basculer sur le gaz, mais c'est 20 fois plus cher.
    D'un autre coté j'ai une inertie considérable qui lisse tout, le seul défaut chez moi, c'est la sensibilité de l'isolation de l'étage au vent de secteur nord. Mes calculs me donnent un besoin de moins de 6kW pour 0 extérieur et 21 à l'intérieur.

    Je dirai qu'il te faut le tampon le plus gros possible, mettre des radiateurs à eau partout où c'est possible et réfléchir sur plan, même provisoire, à ta régulation.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  12. #160
    erness

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    J'ai une installation dans ce style là avec un poele bouilleur + chaudiere buches sur ballon tampon. La seule différence c'est que le retour chauffage est mis un peu + haut dans le tampon que le retour chaudiere pour garder le bas le - chaud possible le + longtemps et assurer sa bonne stratification.

    Pour la vanne 3 voies du chauffage j'ai pareil que toi, c'est une mélangeuse que je gère manuellement mais tu peux la remplacer par une régulation sur sonde extérieure pour avoir qq chose de + juste et automatique.

  13. #161
    erness

    Re : Choix bouilleur

    Citation Envoyé par Narbouki Voir le message
    Salut à tous !

    Le fournisseur français vient de m'envoyer le schéma de montage du poêle. Le voici :

    Pièce jointe 271305

    Salut,

    J'ai une installation dans ce style là avec un poele bouilleur + chaudiere buches sur ballon tampon. La seule différence c'est que le retour chauffage est mis un peu + haut dans le tampon que le retour chaudiere pour garder le bas le - chaud possible le + longtemps et assurer sa bonne stratification.

    Pour la vanne 3 voies du chauffage j'ai pareil que toi, c'est une mélangeuse que je gère manuellement mais tu peux la remplacer par une régulation sur sonde extérieure pour avoir qq chose de + juste et automatique.

    Qu'en pensez-vous ?

    Y a-t-il tout ce qu'il faut ?

    Merci de me donner vos avis. Je ne suis pas un spécialiste et j'aimerais que mon installation soit performante et durable.
    Salut,

    J'ai une installation dans ce style là avec un poele bouilleur + chaudiere buches sur ballon tampon. La seule différence c'est que le retour chauffage est mis un peu + haut dans le tampon que le retour chaudiere pour garder le bas le - chaud possible le + longtemps et assurer sa bonne stratification.

    Pour la vanne 3 voies du chauffage j'ai pareil que toi, c'est une mélangeuse que je gère manuellement mais tu peux la remplacer par une régulation sur sonde extérieure pour avoir qq chose de + juste et automatique.

  14. #162
    erness

    Re : Choix bouilleur

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Je le modifierai comme ceci
    Pièce jointe 271461

    Le tampon sert de découplage entre les deux circulateurs.
    Je mets le vase d'expansion à l'endroit le plus froid du circuit.


    Faut nous rappeler comment cela doit être régulé et par quoi, l'engin, un truc sophistiqué à part ou des thermostatiques, flemme de rechercher dans déjà dix pages. .

    Pour le matos.
    Le circulateur des radiateurs à vitesse variable surtout s'il n'y a que des thermostatiques.
    Le circulateur de recyclage à vitesse fixe, mais je dirais que la commande des vitesse doit être accessible. (J'accélère le mien quand le retour atteint 70°C histoire de pouvoir faire encore un bon feu en limitant la température de sortie. )
    Les vannes doivent être de classe 110°C, pour celles sur le tube de sortie poêle, les autres peuvent être 90°C seulement à la rigueur.
    Des thermomètres plongeurs partout où cela permet de conduire l'installation "à la main".
    Pour les purgeurs pareil, partout où on risque de piéger de l'air

    Je me méfie des cartouches thermostatées, elles font ce qu'elle veulent pas ce que l'on veut, une trois voies commandées par une des régul du poêle me semble préférable.
    Ca depend de l'utilisation mais laisser le départ chauffage avant l'entrée ballon permet d'avoir de l'eau chaude dans le circuit chauffage sans attendre que ton volume haut du ballon soit réchauffé à x °c .

  15. Publicité
  16. #163
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Oui, mais un circulateur qui aspire dans le refoulement d'un autre cela peut ne pas marcher et conduire à des dommages.
    De plus tel qu'indiqué, un bout de tube peut être à la fois parcouru par de l'eau qui entre dans le ballon et de l'eau qui en sort....
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  17. #164
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Mon installations s'écarte de l'orthodoxie
    On va éviter de trop rentrer dans les détails alors... Juste peut-être, pourrais-tu détailler ce passage :

    Je n'ai pas non plus de boucle de recyclage, je procède par arrêt marche du circulateur
    Merci de ta participation Erness. Je reviens sur un point :

    La seule différence c'est que le retour chauffage est mis un peu + haut dans le tampon que le retour chaudiere pour garder le bas le - chaud possible le + longtemps et assurer sa bonne stratification.
    Pas trop compris...

    Ca depend de l'utilisation mais laisser le départ chauffage avant l'entrée ballon permet d'avoir de l'eau chaude dans le circuit chauffage sans attendre que ton volume haut du ballon soit réchauffé à x °c .
    Cette réflexion me paraît logique mais SK69202 ne paraît pas d'accord avec toi... Pourriez-vous développer chacun de votre côté pour qu'on puisse trancher et trouver LA solution (s'il y en a une).

    En ce qui concerne la vanne 3 voies et le circulateur du circuit de chauffe du ballon, que pensez-vous d'un Laddomat ? Avez-vous eu des échos sur ce type de produits ? Des retours ? Je sais qu'un site allemand met ce type de produits à l'intérieur des kits pour bouilleur avec ballon tampon.

    A plus
    Dernière modification par Narbouki ; 03/02/2015 à 20h12.

  18. #165
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Juste peut-être, pourrais-tu détailler ce passage :
    La boucle de recyclage impose 2 circulateurs, un pour la boucle et un pour le tampon, si on ne met que celui de la boucle, la circulation d'eau dans les radiateurs s'arrête quand la température de l'eau devient inférieure à celle de la cartouche thermostatique du kit.
    La chaleur résiduelle du bouilleur n'est pas distribuée dans le reste de la maison.
    Il y a des avantages indéniables, mais chez moi le poêle constitue 10 à 15% du tampon.

    J'utilise donc un aquastat sur la sortie du poêle qui démarre la pompe quand l'eau est à plus de 55°C et qui le stoppe quand elle est à moins de 50°C, au bout d'un certain temps, variable avec la température de la maison, de la puissance du feu et de la température résiduelle du tampon, la circulation est continue. Quand les braises vont s'éteindre (ou largement avant) , je baisse le seuil de l'aquastat et la circulation est continue jusqu'à l'arrêt de la pompe provoquée par la fermeture de la vanne de couplage du circuit poêle avec la chaudière, commandée par un autre aquastat qui est réglé au seuil fixe laissant le tampon à 30°C.
    C'est la méthode du manuel constructeur, que j'ai compliqué en raison du couplage avec la chaudière gaz.

    Pourriez-vous développer chacun de votre côté pour qu'on puisse trancher et trouver LA solution (s'il y en a une).
    Je l'ai dit dans mon message piquer dans le ballon permet de découpler hydrauliquement les deux circulateurs.
    Si les piquages sont au même niveau, le délais entre l'arrivé d'eau chaude du bouilleur et le départ vers les radiateurs sera faible.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  19. #166
    erness

    Re : Choix bouilleur

    Citation Envoyé par Narbouki Voir le message
    Salut,



    On va éviter de trop rentrer dans les détails alors... Juste peut-être, pourrais-tu détailler ce passage :



    Merci de ta participation Erness. Je reviens sur un point :



    Pas trop compris...



    Cette réflexion me paraît logique mais SK69202 ne paraît pas d'accord avec toi... Pourriez-vous développer chacun de votre côté pour qu'on puisse trancher et trouver LA solution (s'il y en a une).

    En ce qui concerne la vanne 3 voies et le circulateur du circuit de chauffe du ballon, que pensez-vous d'un Laddomat ? Avez-vous eu des échos sur ce type de produits ? Des retours ? Je sais qu'un site allemand met ce type de produits à l'intérieur des kits pour bouilleur avec ballon tampon.

    A plus
    Pour le retour chauffage, sauf si tu as du chauffage sol, il vaut mieux le mettre sur un piquage plus haut que le bas du ballon pour éviter de l'eau trop chaude en retour et le bas de ton ballon qui chaufferait trop vite (mauvaise stratification).

    Pour le découplage des circuits, j'avais avant d'adapter mon installation le départ chauffage sur un autre piquage que celui du circulateur de la chaudière. Ca présentait un certain inconfort dans le sens ou il faut compter 15 - 20 min pour avoir le thermovar en marche (thermostat de fumée sur la chaudière déclenche le groupe Thermovar) et encore attendre 30 min de + pour que l'aquastat haut du ballon ait une t° suffisante. Laddomat ou Thermovar sont de bons produits pour chauffer le ballon tampon.

    Avec le départ chauffage sur le même piquage et un aquastat de contact à 65 °, mon chauffage peut se mettre en route dès que Thermovar commence à décharger vers le ballon, le circulateur du chauffage prend ce dont il a besoin avec la vanne 3 voies comme sur ton schéma et le surplus va dans le ballon.

    Qu'on se comprenne bien ça fait 2 circulateurs :
    1 dans le thermovar piloté par un thermostat de fumée sur la chaudière et
    1 circulateur de chauffage piloté par des sondes d'ambiance et 2 aquastats (1 en contact sur piquage chaudière et 1 plongé dans le haut du tampon)

    Quand mon tampon est à température (aquastat haut ballon) => le circulateur chauffage peut tourner si besoin de chaleur (thermostas maison)
    Quand mon tampon n'est pas à températeure => le circulateur chauffage peut tourner si l'eau venant du thermovar est à températeure (aquastat de contact sur piquage ballon)

    Je simplifie un peu car mon installation est + complexe avec un poele bouilleur en // de la chaudiere et un ballon solaire sanitaire à réchauffer par le tampon mais globalement l'idée est la même.

    Pour les tuyaux, il faut prévoir soit cuivre soit acier pour la partie bois => tampon car t° peut monter très haut. Tu peux éventuellement passer en alpex après ta vanne mélangeuse de chauffage.

    N'hésite pas si tu as d'autres questions

  20. #167
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Merci pour ces renseignements et ces précisions SK69202 et erness. Je vais essayer de digérer l'info et poster un message un peu plus réfléchi dans quelques temps.

    Bonne soirée

  21. #168
    laMarMar

    Re : Choix bouilleur

    Bonsoir ,
    @ Erness ,j'ai le meme principe que vous mais avec dalle chauffante : j'ai garde la chaudiere fioul ( elle est en stand by et pilote par un thermostat d'ambiance si la temp est < a 19 deg ), mon poele bouilleur alimente le corps de chauffe de la chaudiere et l'automatisme de la chaudiere alimente la dalle chauffante et l'ECS ( mais prioritee a la dalle chauffante , je prechauffe l'ECS "40 a 60 deg", un ballon electrique de 50 lts assure les 50 deg minimum ) .
    Le surplus d'energie va dans un ballon tampon via une vanne thermostatique de 60 deg , si la temp de la maison est < a 19 deg + ballon tampon > 35 deg + pas de feu , l'energie du ballon assure le chauffage ( pas l'ECS ) en dessous de 35 deg dans le ballon la chaudiere prend le relais .
    Mais tout ca a ete inutile a ce jour ,malgre les matins a -3/-5 deg l'inertie de la dalle chauffante assure toujours minimum 20 deg dans la maison .
    Le poele bouilleur est allume en general 2 a 3h le matin et 3 a 5h le soir .

  22. Publicité
  23. #169
    Kane07

    Re : Choix bouilleur

    Intéressant, tu as quoi comme poêle lamarmar?

  24. #170
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut à tous !

    Après quelques vacances (sans aucun doute bien méritées ) et un peu de réflexion, je pense mettre un ballon tampon plus gros (1500 litres peut-être) mais à l'extérieur de chez moi ! En effet, cette solution me permettrait de gagner de la place à l'intérieur tout en ayant la possibilité de stocker plus d'eau chaude pour gagner en autonomie.
    L'insert se trouvant contre un mur porteur donnant sur l'extérieur, je n'aurais pas de mal à construire un abri super isolé pour y mettre le ballon. De plus, je ne suis pas obligé de faire une trop grosse ouverture dans le mur porteur (pas besoin de linteau). Juste de quoi faire passer le tuyau aller et le tuyau retour vers le ballon.
    Qu'en pensez-vous ? Ne vais-je pas trop perdre de calories ?

    Concernant le montage de l'installation, je pense choisir l'option avec laquelle l'eau chaude qui ira dans les radiateurs sera prélevée sur le haut du ballon tampon et non directement après la sortie du bouilleur. Bien que ce montage met plus de temps à pouvoir alimenter en eau chaude les radiateurs, je le trouve plus simple. De plus, je me dis qu'en réglant le circulateur sur une température de l'ordre de 40 °C en haut du ballon, il ne mettra pas non plus 10 plombes à se mettre en route.

    Par contre, je me pose une question quand à l'efficacité du Laddomat. Est ce que cela reviendrait au même de mettre une vanne 3 voies avec un circulateur indépendant ? Peut-être même que cette possibilité serait moins onéreuse ?! En plus, je me dis que si la vanne ou le circulateur déconne, je n'ai qu'un élément à changer au lieu du Laddomat tout entier. Qu'en pensez vous ?

  25. #171
    laMarMar

    Re : Choix bouilleur

    Bonsoir ,
    La decision finale viendra de celui qui paye ...lol
    Il est evident qu'un ballon de 1500 lts dans un sejour c'est pas la meilleure solution , en effet pourquoi pas dans un local en exterieur : bien isole .Personnellement mon ballon est dans la chaufferie avec toute le systeme de regulation et distribution de l'eau : j'ai 4 tuyaux qui viennent au bouilleur : Entre/Sortie eau de chauffage ; Entre/Sortie d'eau froide pour la securitee temperature bouilleur + les repetiteurs de temperatures et commandes electrique .
    je n'ai pas de Laddomat , j'ai tout fait avec des vannes thermostatique .
    Cdt

  26. #172
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Ne vais-je pas trop perdre de calories ?
    Il faut une isolation du tonnerre, le gradient de température frisant parfois les 100°K (+85 / -15) , dans les 40 à 50 cm....
    Pour le recyclage, Ulyssourd utilisait ce système sur sa chaudière bois,
    un aquastat commandant un circulateur dédié.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  27. #173
    yves35

    Re : Choix bouilleur

    bonsoir,

    une précision,
    , je n'aurais pas de mal à construire un abri super isolé pour y mettre le ballon. De plus, je ne suis pas obligé de faire une trop grosse ouverture dans le mur porteur (pas besoin de linteau). Juste de quoi faire passer le tuyau aller et le tuyau retour vers le ballon.
    Qu'en pensez-vous ? Ne vais-je pas trop perdre de calories ?
    c'est le ballon qu'il faut isoler , pas le cabanon....

    pour voir ce qu'est une isolation de ballon:
    http://www.jenni.ch/fr/
    vous allez dans sitemap,puis produits -accumulateurs ,isolation

    ensuite il faut raccorder tous les conduits de fluide en faisant des lyres antithermosiphon , sinon vous chauffez les oiseaux:
    http://forums.futura-sciences.com/ha...rmosiphon.html

    une vue d'une isolation correcte sur un ballon:
    http://sebasol.ch/realisations.asp?id=966&r=


    yves

  28. #174
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    c'est le ballon qu'il faut isoler , pas le cabanon....
    Cela me paraissais tellement implicite que je n'en ai pas parlé mais c'est bien sûr le ballon et ses conduites qu'il faut isoler avec
    les précautions anti-thermosiphon comme le dit yves35 .
    Le trou dans le mur doit prendre en compte une épaisseur d'isolant conséquente. Un point à traiter est l'écartement des tubes dans
    le passage, il faut que l'on puisse avoir la place d'isoler les tubes chauds des tubes froids, ce n'est pas à négliger.
    L'autre point c'est le bas du ballon.
    Certain peuvent trouver les épaisseurs extrêmes, mais on met 30 cm entre les 20°C intérieur d'une maison et les -10°C de l'extérieur,
    sur les méthaniers il y une épaisseur de l'ordre du mètre en 3 barrières pour 200-250°K d'écart.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  29. Publicité
  30. #175
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    Bon, je vois que mon idée du ballon tampon à l'extérieur est envisageable mais avec une isolation béton (environ 30 cm pour SK69202). J'ai vu quelques photos (merci Yves35) et apparemment, il ne faut pas lésiner sur l'épaisseur de l'isolant. Je précise juste que j'habite à 650 mètres d'altitude dans une région où il est rare d'avoir des journées où la température extérieure reste négative. Cette année, la température est descendu au plus bas à -7/-8°C. Autre précision : le ballon sera orienté côté sud-sud-ouest.

    le gradient de température frisant parfois les 100°K (+85 / -15)
    Moi, un peu comprendre mais pas trop...

    ensuite il faut raccorder tous les conduits de fluide en faisant des lyres antithermosiphon , sinon vous chauffez les oiseaux
    Moi, pas du tout comprendre...

    Sinon, personne n'utilise un Laddomat ou en voit l'utilité ?

  31. #176
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Moi, un peu comprendre mais pas trop...
    L'eau à 85°C dans le ballon, l'air à -15°C à l'extérieur du local.
    Les pertes sont proportionnelles à l'écart de température.

    j'habite à 650 mètres d'altitude dans une région où il est rare d'avoir des journées où la température extérieure reste négative. Cette année, la température est descendu au plus bas à -7/-8°C.
    Oui, les températures extrêmes sont rares, mais ne pas oublier ce qui c'est déjà produit.
    Dernière modification par SK69202 ; 27/02/2015 à 22h07.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  32. #177
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Sinon, personne n'utilise un Laddomat ou en voit l'utilité ?
    C'est utile, c'est cher et il semble que le clapet thermostatique puisse parfois poser des problèmes.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  33. #178
    Narbouki

    Re : Choix bouilleur

    Salut,

    L'eau à 85°C dans le ballon, l'air à -15°C à l'extérieur du local.
    Les pertes sont proportionnelles à l'écart de température.
    C'était pas bien sorcier en fait...

    Oui, les températures extrêmes sont rares, mais ne pas oublier ce qui c'est déjà produit.
    C'est sûr mais vu que le climat a tendance à se réchauffer, on verra de moins en moins de telles températures. Et si jamais, cela se reproduisait à nouveau et que la température de mon ballon baissait trop, j'ai toujours la possibilité de basculer sur les rayonnants électriques. Évidemment, c'est moins économique, mais les utiliser pendant 15 jours tous les 30 ans, j'aurais pas non plus besoin de vendre un rein !

    Sinon, personne n'utilise un Laddomat ou en voit l'utilité ?
    C'est utile, c'est cher et il semble que le clapet thermostatique puisse parfois poser des problèmes.
    Cher, je sais ! Le clapet peut poser problèmes, je ne savais pas.

    Utile, c'est la question que je me pose. Est-ce qu'une vanne trois voies et un circulateur indépendant n'auraient-ils pas la même fonction/efficacité ?

  34. #179
    bellad

    Re : Choix bouilleur

    bonjour,
    je viens , rapidement , de lire les posts. Actuellement ( 1ere saison de chauffe ) je chauffe ma maison ( ~200m2) avec un insert bouilleur 19kw et une cuve de 1200l
    l'eau de la cuve passe directement dans l'insert ( circulateur ) , je n'ai pas de Laddomat , mais une sonde k ( insert ) et des sondes ds18b20 dans la cuve . au debut j'ai programmé pour que le circulateur s'enclenche à +5°c par rapport à l'eau de cuve , cela produit beaucoup de bistre . depuis un mois j'ai programmé que le circulateur s'enclenche à 70° et s'arrete à 60°
    le bistre s'en va petit à petit.
    voilà ma premiere experience
    pas de signature

  35. #180
    SK69202

    Re : Choix bouilleur

    Et si jamais, cela se reproduisait à nouveau et que la température de mon ballon baissait trop, j'ai toujours la possibilité de basculer sur les rayonnants électriques
    Quelques dizaines de millions de personnes ont la même idée, je ne donne pas cher du réseau électrique européen si une telle vague de froid se reproduisait.
    L'isolation très renforcé du ballon te seras utile tous les jours, quelques Wh économisés chaque heure pendant 30 ans, de plus cela le mettrait quasiment hors gel pour les absences en situation courante.
    Utile, c'est la question que je me pose. Est-ce qu'une vanne trois voies et un circulateur indépendant n'auraient-ils pas la même fonction/efficacité ?
    Il te faut un recyclage vu la taille du ballon, demande à Ulyssourd le détail de son montage, l'avantage est de pouvoir régler alors que les cartouches ont un reglage d'usine et qu'il faut en changer pour régler.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Page 6 sur 13 PremièrePremière 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. choix cuisiniere bouilleur
    Par nino36 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 26
    Dernier message: 05/10/2014, 20h08
  2. Choix de poéle bouilleur avec PC
    Par luc42000 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 28
    Dernier message: 03/03/2014, 21h15
  3. Insert bouilleur, choix difficile.
    Par ttsta dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 14
    Dernier message: 25/11/2013, 07h28
  4. Aide au choix poele bouilleur à bûches
    Par poup77 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/02/2010, 20h55
  5. Dimensionnement et choix poele a bouilleur
    Par Timar dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/10/2007, 09h25
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...