Page 2 sur 36 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 1075

Géomètre, un métier ou l'on se sent utile



  1. #31
    syenne

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile


    ------

    Hello,

    Je ne serai pas aussi vindicative, mais en effet il est vrai qu'il est important de se faire plaisir dans son travail. Egalement, je confirme que gagner 1500 euros net dans notre société aujourd'hui c'est bien, moi qui suis effectivement au smic à moins de 1000 euros. Et, s'assumer toute seule à ce salaire là, ça laisse pas de places aux restos et aux sorties.
    Pourtant, c'est pas faute d'avoir fait des études : DUT et Maitrise, mais pas possible de trouver dans mon domaine à mon niveau. Et, même en occupant un poste de directrice d'une structure, je suis payée au smic.
    Ceci dit, je comprends le désir de vouloir gagner un bon salaire pour offrir à sa famille une vie correcte et à ses enfants des vraies études (vu ce qu'elles coûtent aujourd'hui).
    Aussi, je ne connais pas le métier de géomètre, mais en effet, il semble permettre un épanouissement dans son travail, une autonomie, un contact avec nombreux et différents partenaires, le sentiment d'être utile au travers de la construction, de la matérialisation de qq chose. Peut-être suis-je bien naïve, mais la pression n'a pas l'air aussi présente dans ce métier...
    Et, pour avoir été dans le commercial pendant deux ans et pour faire de la gestion humaine, la pression est particulièrement lourde.
    Alors peut-être la reconversion...
    Sachant qu'au bout de 6 ans on peut se présenter au concours d'expert. Il y a quand même une évolution possible... En outre, si l'on sait un peu se renouveller, le domaine permet de s'ouvrir à d'autres disciplines : les systèmes géographiques, le génie civil, l'expertise, le cadastre, le bureau d'études, ouvrir sa boite, sans compter les différents domaines possibles d'embauche...
    Voilà, j'en oublie certainement...

    -----

  2. #32
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par syenne
    Hello,

    encore qq renseignements auprès des géomètre-topographes pratiquant : quelle est la place des femmes dans le métier ? Comment sont-elles considérées ? Quels sont les liens avec ce milieu plutôt masculin ? Les femmes peuvent-elles espérer avoir une vie de famille ou doivent-elles absolument faire passer leur carrière avant tout ?
    J'attends une réponse le plus honnête possible. Merci d'avance.

    Syenne
    Les femmes ont de bonnes places dans ce métier. Une amie est géomètre ingénieur diplômée de l'ESGT et j'ai actuellement une collègue diplômée de l'INSA (ancien ENSAIS). Elle font le même boulo que les hommes même s'il est vrai que sur le nombre il y a quand même plus d'homme que ce secteur attire que de femme.

    Mais cela est, je pense vraiment, dû uniquement qu'au moment de faire un choix d'études, ce secteur attire encore peu les femmes. Pourtant elle y trouvent les mêmes conditions que les hommes pour celles qui deviennent géomètre.

    A+
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  3. #33
    syenne

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Ok, merci pour les infos.

  4. #34
    Ph4rA

    Question Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    salut,

    Je suis actuellement en term S spé maths, j'hésite à poursuivre dans le scientifique pour faire si possible soit insa strasbourg ou prépa.
    Cependant mon père, commissaire aux comptes donc pas vraiment concerné par le monde scientifique me conseille de faire du droit pour finir notaire.

    Peut-être que toi qui a du recul avec les études tu pourras m'aider? car il me semble que les géomètres aient des rapports aussi avec les notaires? Comment vois tu ce métier?Tu penses pas que ça serait un changement radical ou fatal? De plus que la prépa n'est faisable qu'après une Term. Je suis vraiment perdu.. et désolé de dériver du sujet, mais je crois qu'il y'a des chances que tu puisses m'aider!

  5. #35
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par Ph4rA
    salut,

    Je suis actuellement en term S spé maths, j'hésite à poursuivre dans le scientifique pour faire si possible soit insa strasbourg ou prépa.
    Cependant mon père, commissaire aux comptes donc pas vraiment concerné par le monde scientifique me conseille de faire du droit pour finir notaire.

    Peut-être que toi qui a du recul avec les études tu pourras m'aider? car il me semble que les géomètres aient des rapports aussi avec les notaires? Comment vois tu ce métier?Tu penses pas que ça serait un changement radical ou fatal? De plus que la prépa n'est faisable qu'après une Term. Je suis vraiment perdu.. et désolé de dériver du sujet, mais je crois qu'il y'a des chances que tu puisses m'aider!
    IL FAUT QUE TU CHOISISSE TOI-MEME TA FUTURE VIE, car c'est toi qui en assumera les conséquences, bonnes ou mauvaises, pas ton père, bien qu'il veuille surement bien faire.

    Regarde le message n°1 de cette discussion et tu verra un peu plus ce métier. Pour ma part, ça n'engage que moi, ce métier n'est intéressant qu'à partir du niveau de technicien mais ingénieur, c'est encore mieux. La pression que tu as est une pression qui stimule, un bon stress ! Il y a des moments durs mais c'est un métier épanouissant. Oui, on travaille un petit peu avec les notaires pour les héritages, les ventes de biens, les structures d'indivisions de personnes, les copropriétés... Mais bon, ils représentes un faibles pourcentage des gens avec qui nous collaborons.

    Il faut savoir que, pour le poste d'ingénieur par exemple, ce n'est pas un métier ou tu vas devenir riche mais un métier que tu fera par plaisir (voir message n°30). Faut aimer les chiffres, les relations clients, la CAO/DAO, la nature et le travail en extérieur, faut aimer plein de choses, mais le mieux, ce serait que tu appelle un cabinet de géomètres-experts, tu leur explique que tu veux savoir ce qu'est le métier pour éventuellement t'engager dans les études qu'il faut, et tu leur dit alors que tu voudrai faire un stage (a titre gratuit pendant 3 jours ou 1 semaine). Là, tu aura le temps de vraiment voir.

    Choisi un cabinet ou il y a au moins 8 ou 10 employés, ce qui traduira une diversité dans leur travail.

    Tu me parle d'un changement radical: c'est pas à 40 ans que tu le fera, n'hésites pas si tu es bosseur et que tu es près à te donner pour y arriver quelques années après. Pour moi aussi, c'est un revirement, regarde le message n°6.

    A+ et n'hésite pas pour d'autres questions.
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  6. #36
    davidisbak

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Juste pour information a ceux qui ne veulent pas retourner sur les bancs de l'école, l'école chez soi propose plusieurs formations dans le dommaine de la topograpie et du BTP, ça va du BT a la formation d'ingénieur topographe internationale et meme la préparation au DPLG.
    Petit bémole, un coup assez elevé qd meme (3000€ par an) et ce n'est pas si simple que ça de vraiment bien bosser qd on est seul devant sa feuille.
    Mais ça reste une formation serieuse. voici un lien pour plus d'info:
    lien

  7. #37
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par davidisbak
    Juste pour information a ceux qui ne veulent pas retourner sur les bancs de l'école, l'école chez soi propose plusieurs formations dans le dommaine de la topograpie et du BTP, ça va du BT a la formation d'ingénieur topographe internationale et meme la préparation au DPLG.
    Petit bémole, un coup assez elevé qd meme (3000€ par an) et ce n'est pas si simple que ça de vraiment bien bosser qd on est seul devant sa feuille.
    Mais ça reste une formation serieuse. voici un lien pour plus d'info:
    lien
    ATTENTION: j'ai eu à faire à "l'école chez soi" et la formation, en ce qui concerne ingénieur topographe (= ingénieur géomètre), est NULLE !!! Ils m'ont envoyé le programme, et il est bien bizarre qu'il n'y ait pas du tout de math dans cette formation, non ? Alors que les écoles d'ingénieur pour géomètre ont une première année strictement réservée au math et physique.

    En parlant physique, il y en a très peu et c'est niveau BAC en majorité. Le reste des matières sont dites "professionnelles" mais quand mes patrons (ingénieurs géomètres + DPLG) les ont vu, ils ont rigolés: elles sont niveau bts topographe !

    Donc, en ce qui concerne cette formation ingénieur, "l'école chez soi" est NULLE !
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  8. #38
    pick

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    bonjour, jeanmi quelques ? pour m'eclairer STP
    je suis en TS et je souhaite suivre 1 BTS l'année prochaine quel est le niveau pour etre retenu math phys ( je suisà 10/11) il y t il des BTS plus accessibles que d'autres
    comme je veux suivre cette voie en cas de refus quelle est la meilleure solution d'attente :
    Fac, redoubl ou autre
    merci @+

  9. #39
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par pick
    bonjour, jeanmi quelques ? pour m'eclairer STP
    je suis en TS et je souhaite suivre 1 BTS l'année prochaine quel est le niveau pour etre retenu math phys ( je suisà 10/11) il y t il des BTS plus accessibles que d'autres
    comme je veux suivre cette voie en cas de refus quelle est la meilleure solution d'attente :
    Fac, redoubl ou autre
    merci @+
    Ca depens du bts que tu veux suivre, en général, ça pose pas de problème. Le bts géomètre est d'un bon niveau durant la deuxième année.

    Mais ce que je ne comprend pas, c'est que tu as l'air de choisir ton avenir (ton métier, ta vie future) en fonction des diplômes que que tu pourras tenter !?!? C'est pas comme ça que ça marche pour être heureux dans sa vie professionnelle !

    Sinon, en attendant, fais de la fac, c'est mieux que rien mais ça te servira peut-être pas pour le bts
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  10. #40
    pick

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    escuse moi j précise que je souhaite etre géomètre!!!et je vais postuler dans plusieurs lycées qui proposent le BTS géomètre.avec quel niveau a-t-on de bonnes chances d'etre accepté.
    sinon que faire pour pa perdre de temps:fac redouble ou autre?

  11. #41
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Si tu veux un conseil, il y a un bon lycée à Toulouse appelé le CAOUSOU mais c'est un lycée privé. Un autre vraiment très bon aussi, c'est le lycée DUODHA à Nîmes qui lui est public. En plus, il propose la formation BTS géomètre-topographe sont en continue (tous les jours à l'école pendant 2 ans) ou alors le même diplôme mais en alternance (un temps en entreprise et un temps à l'école), ce qui est mieux vu par les patrons puisque lorsque tu arrive sur le marché du travail, tu as la théorie + l'expérience.

    En général, ces diplômés sont mieux côtés. Voilà, A+
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  12. #42
    pick

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    ok,merci.et a ton avi 10/11 en mat phisik et SVT c sufisan pour etre pri en BTS géomètre???????car je me pren bocou la tete a ce sujet!!!!
    merci d'avance de me rep.

  13. #43
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    En fait, ça va dépendre des autres qui demanderont la meme section que toi: si ils ont tous des notes inférieures aux tiennes, tu sera le meilleur avec 10, sinon, il faut voir. Je sais par exemple qu'à Nîmes, pour la formation en alternance, il y a un "entretien d'embauche", donc tu as une chance de plus de te vendre.

    C'est con parceque tu es pile poil au milieu, donc difficile de dire mais qui ne tente rien n'a rien. Prépare toi quand meme une porte de sortie.
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  14. #44
    benoit26

    Cool Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Salut,
    tout d'abord j'aimerais ajouter qu'il existe une autre ecole fournissant le diplome d'ingénieur géomètre, c'est l'ESTP à Paris.
    J'aimerai entrer dans cette école. Cependant tu as dit dans tes precedent message qu'un géometre expert qui est passé par un diplome d'ingé ne pouvait pas signé les plans des bornages, que seulement les DPLG pouvaient le faire. Est-ce vraiment handicapant pour cette formation? Y at il d'autre restrictions? Peut t on devenir DPLG apres une formation d'ingé?

    merci de ta réponse

  15. #45
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par benoit26
    Salut,
    tout d'abord j'aimerais ajouter qu'il existe une autre ecole fournissant le diplome d'ingénieur géomètre, c'est l'ESTP à Paris.
    J'aimerai entrer dans cette école. Cependant tu as dit dans tes precedent message qu'un géometre expert qui est passé par un diplome d'ingé ne pouvait pas signé les plans des bornages, que seulement les DPLG pouvaient le faire. Est-ce vraiment handicapant pour cette formation? Y at il d'autre restrictions? Peut t on devenir DPLG apres une formation d'ingé?

    merci de ta réponse
    Il faut tjs garder à l'esprit quelle est la première mission d'un géomètre: c'est la délimitation foncière, c'est l'action pour laquelle tu prête serment, c'est pas rien ! Je pense qu'un ingénieur qui monte son cabinet sans collaborateur muni d'un DPLG court au suicide de son entreprise.

    Certains cabinets explosent car ils ont de fortes activité de lotissements, de modélisation 3D ou autres activités novatrices et modernes mais en restant humble, le géomètre-expert est celui que tout le monde va voir pour se faire aider à protéger sa propriété, son bien foncier. C'est une valeur importante et primordiale dans ce métier qu'il ne faut pas oublier.

    Après être ingénieur, il te suffit de travailler 2 ans dans un cabinet de géomètres et de les faire valider par une commission. Et tu as alors ton DPLG. Il n'y a pas d'autres restrictions à part peut-être les gens qui jugent par l'image que renvoi ta plaque professionnelle à l'entrée de ton bureau. On sait depuis la nuit des temps que jusqu'à aujourd'hui, un géomètre-expert est forcément DPLG alors certains gens cherchent DPLG sur l'insigne. S'ils ne voient que "ingénieur", ils risquent de ne pas comprendre et d'aller voir un confrère.

    Sinon, à par ça, c'est bon !

    A+
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  16. #46
    benoit26

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Je te remercie pour ta réponse, très sympa.

  17. #47
    vialf

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Bonsoir ,
    Je suis actuellement en bt topographie à la sepr à lyon et j'aimerai savoir s'il existe une formation d'un an apres le bts topo ,que j'envisage de faire, pour ce qui est d'une formation dans le génie civil et plus particulierement dans les suivis de chantier.

    De plus j'aimerai savoir si des bt topo sont acceptés dans le bts topo à Nancy.

    Merci pour une éventuelle réponse.

  18. #48
    JPA

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Je me demande dans quelle mesure ce métier va survivre au développement des technologies GPS.
    Aujourd’hui certains développeurs travaillent à créer des passerelles entre GPS et AUTOCAD (logiciel de dessin) permettant à n’importe qui de faire des relevés topographiques.
    Ce métier est actuellement protégé comme les architectes, mais quid dans l’avenir avec l’harmonisation européenne en cours ?

  19. #49
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par JPA
    Je me demande dans quelle mesure ce métier va survivre au développement des technologies GPS.
    Aujourd’hui certains développeurs travaillent à créer des passerelles entre GPS et AUTOCAD (logiciel de dessin) permettant à n’importe qui de faire des relevés topographiques.
    Ce métier est actuellement protégé comme les architectes, mais quid dans l’avenir avec l’harmonisation européenne en cours ?
    Ce métier ne survit pas ! Au contraire, il est au sein de la vie, sociale et professionnelle. Le GPS n'est qu'un outil de mesure et si demain, quelquechose vient le remplacer, alors nous l'utiliserons, comme une "chose" et basta ! Le GPS ne nous fait pas vivre, il nous permet d'aller plus vite. S'il n'existait pas, (pour nous et donc les autres aussi), alors les délais seraint ralongés et puis c'est tout. Il y a plusieurs techniques qui nous permettent de faire des lever topographiques.

    Les géomètres topographes existent depuis le 14è siècles alors tu sais, avec toutes les techniques qui ont vu le jour et qui se sont développées, depuis le temps, si le métier avait du sucomber, il l'aurait fait depuis longtemps.

    Et puis faire des mesures topo, même s'il existe des passerelles GPS/AUTOCAD, tu sais utiliser les réfrenciels tridimentionnels, les projections planes et leurs paramètres, ce qui justifie une dénivelées, ce qu'est un gisement, le géoïde, la manière d'interpréter les résultats des mesures GPS (car rien a voir avec un GPS voiture !), faire tous les calculs post-traitement pour arriver à quelquechose d'exploitable... hi, hi, hi, tu m'appeleras !

    Les archi ne sont pas protégés dans leur métier de l'évolution, je travaille avec eux et ils font un sacré boulo que j'aimerai pas avoir à faire. Il ne craignent pas l'avenir car je fais une grosse différence entre un "métier" et un "travail". Nous, nous avons un métier (travail dans lequel tu es vraiment passionné et dans lequel tu t'investi vraiment).

    J'aimerai savoir ce que tu fais pour porter de tels jugement professionnels, dans deux coprs de métier tellement complexes ?

    A très bientôt j'espère !
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  20. #50
    JPA

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Bonjour,

    Pourquoi tant d’agressivité, je me pose simplement la question de la survie de ce métier, je ne le critique pas.

    1. Concernant l’impact que les nouvelles technologies de localisation peuvent avoir sur ce métier, je ne suis pas d’accord avec toi, il me semble que si les méthodes de traitement de l’information ont changées, les mesures sur le terrain ont peu évoluées. Les outils de cartographie et de géolocalisation risquent bien de remettre en cause la manière de travailler et bon nombre de cabinets auront du mal à s’adapter.
    A titre d’exemple je peux te citer des géomètres-expert qui dessinent toujours avec des « Rotring » sur des calques.

    2. Concernant la protection dont fait l’objet cette profession (ainsi que celle des architectes), je te rappel qu’elle est détentrice d’un monopole et qu’a ce titre elle risque de subir quelques bouleversements liés à la déréglementation en cours.

    L’avenir des géometres-experts parait bien mouvementés et il passe forcément par une remise en cause des outils et des méthodes. Fini la tour d’ivoire dans laquelle était enfermée cette profession, place à la concurrence, aux nouvelles technologies, au travail collaboratif, à la démarche commerciale, à la recherche de nouvelles débouchées (elles existent : relevés des réseaux existants sur les sites industriel, assistance à la réalisation d’opération architecturales complexes, élaboration des dossiers VRD…).
    Tous ça suppose une remise en cause que la nouvelle génération à les moyens de gérer mais quid des vieux cabinets ?

    Salutations

  21. #51
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par JPA
    Bonjour,

    Pourquoi tant d’agressivité, je me pose simplement la question de la survie de ce métier, je ne le critique pas.

    1. Concernant l’impact que les nouvelles technologies de localisation peuvent avoir sur ce métier, je ne suis pas d’accord avec toi, il me semble que si les méthodes de traitement de l’information ont changées, les mesures sur le terrain ont peu évoluées. Les outils de cartographie et de géolocalisation risquent bien de remettre en cause la manière de travailler et bon nombre de cabinets auront du mal à s’adapter.
    A titre d’exemple je peux te citer des géomètres-expert qui dessinent toujours avec des « Rotring » sur des calques.

    2. Concernant la protection dont fait l’objet cette profession (ainsi que celle des architectes), je te rappel qu’elle est détentrice d’un monopole et qu’a ce titre elle risque de subir quelques bouleversements liés à la déréglementation en cours.

    L’avenir des géometres-experts parait bien mouvementés et il passe forcément par une remise en cause des outils et des méthodes. Fini la tour d’ivoire dans laquelle était enfermée cette profession, place à la concurrence, aux nouvelles technologies, au travail collaboratif, à la démarche commerciale, à la recherche de nouvelles débouchées (elles existent : relevés des réseaux existants sur les sites industriel, assistance à la réalisation d’opération architecturales complexes, élaboration des dossiers VRD…).
    Tous ça suppose une remise en cause que la nouvelle génération à les moyens de gérer mais quid des vieux cabinets ?

    Salutations
    Je ne suis vraiment pas d'accord. Si le rottring à disparue des tables de dessin, la cause directe n'est pas l'informatique mais le fait que les clients demandent tjs plus de délais rès courts et donc, on s'est rabbatus (la majorité) sur l'informatique, mais il existe des géomètres qui vivent bien en utilisant le rottring, leurs dessins sont même parfois de meilleure qualités que les plans DAO et c'est sur cette qualité que se fait la différence et que le client reste fidèle à ces géomètres aux techniques "anciennes".

    De plus, ce n'est pas un monopole que nous avons avec les bornages: un monopole est un privilège exclusif de faire quelquechose détenu par un groupe d'individu ou l'état.

    Or, il faut décoder l'article de loi. On ne dit pas que seuls les géomètres peuvent délimiter la propriété foncière mais que seul la délimitation du géomètre est correctement faite de par son savoir faire, ses connaissances juridiques et topographiques.

    Néanmoins, les inspecteurs du cadastre peuvent effectuer un bornage tout aussi officiel, et il faut savoir qu'un bornage peut être aussi validé officiellement entre voisins par un écrit, contre-signé par tous (et même si ils veulent, le rendre officiel par le notaire).

    Tout le monde peut travailler le bois, mais seul l'ébéniste le fera au mieux. Et ce n'est pas un monopole qu'il a ! C'est parceque actuellement, seul les diplômes de géomètres permettent de borner aussi bien que ce que nous fesons, ce n'est pas un monopole qui nous protège mais notre savoir faire.

    De plus, il y a depuis tjs, eut la concurrence, jamais de protection entre cabinet !!! et tous les travaux dont tu parles sont déjà fait depuis plusieurs siècles !!! Nous sommes une profession libérale depuis la création des géomètres au 14è siècle et comme les docteurs, architectes et autres, chacun est libre d'aller chez qui il veut, idem pour les entreprises qui nous consultent.

    Ca fait partie des stratégies commerciales de savoir quoi acheter et quand acheter mais je te rappelle que c'est le propre de toute entreprise voulant exister logtemps.
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  22. #52
    JPA

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par jeanmi66
    il existe des géomètres qui vivent bien en utilisant le rottring, leurs dessins sont même parfois de meilleure qualités que les plans DAO et c'est sur cette qualité que se fait la différence et que le client reste fidèle à ces géomètres aux techniques "anciennes".
    Lorsque je parlais de tour d’ivoire… nous y sommes,
    Quel intérêt de faire de « beau » plans si personne ne peu les utiliser.
    La CAO n’est pas seulement un outil graphique, elle permet de faire de l’échange de fichiers informatisés facilement réutilisable par ceux qui en ont besoin (architectes, maquettistes...)
    Elle permet un travail collaboratif (terme qui vous semble inconnu dans ce corps de métier)

    Citation Envoyé par jeanmi66
    De plus, ce n'est pas un monopole que nous avons avec les bornages.
    Loi du 7 mai 1946 :
    Article 1er : «Le géomètre-expert …réalise les études et les travaux topographiques qui fixent les limites des biens fonciers …
    Article 2 :
    «Peuvent seuls effectuer les travaux prévus au 1° de l'Article 1er les géomètres-experts inscrits à l'Ordre...».

    Si çà ce n’est pas un monopole ….

  23. #53
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par JPA
    Lorsque je parlais de tour d’ivoire… nous y sommes,
    Quel intérêt de faire de « beau » plans si personne ne peu les utiliser.
    La CAO n’est pas seulement un outil graphique, elle permet de faire de l’échange de fichiers informatisés facilement réutilisable par ceux qui en ont besoin (architectes, maquettistes...)
    Elle permet un travail collaboratif (terme qui vous semble inconnu dans ce corps de métier)



    Loi du 7 mai 1946 :
    Article 1er : «Le géomètre-expert …réalise les études et les travaux topographiques qui fixent les limites des biens fonciers …
    Article 2 :
    «Peuvent seuls effectuer les travaux prévus au 1° de l'Article 1er les géomètres-experts inscrits à l'Ordre...».

    Si çà ce n’est pas un monopole ….
    Alors revoie ta définition du monopole: comme je te l'ai dit, cet article que, merci de le rappeler mais je le connais par coeur, n'est pas le Saint Graal et si tu commence à faire du "style avocat" à jouer sur les mots alors tu as raison. Mais comme je te l'ai dit, les inspecteurs du cadastre peuvent aussi réaliser des bornages et un bornage écrit et contre-signé entre voisins est aussi valable, alors si ça c'est du monopole... !?

    De plus, tout le monde peut être géomètre, il suffit d'avoir le diplôme mais c'est comme tout autre métier. Je crois que tu ne distingue pas le fait que ce soit le savoir faire qui nous protège.

    Va produire de l'électricité et la vendre, tu vas voir la prune que tu vas te prendre. Par contre si tu borne ton terrain seul avec tes voisins et que tu le mets par écrit, pas de problème. Il n'y a pas de sanctions, a contrario de ceux qui ont des monopoles et qui le font payer cher !

    Tiens, j'avais oublier: même certaines personnes de l'ONF peuvent effectuer du bornage, alors tu vois.

    Seulement, quand tu vas voir ton épicier pour des légumes et pas l'hypermarché du coin, c'est parceque tu sais que le résultat sera meilleur. Pour nous, c'est pareil, si les gens vont peu de leur propre chef vers des inspecteur du cadastre, c'est parcequ'ils savent que nous n'avons pas les mêmes compétences et connaissances. C'est chacun son métier, comme pour tout. Je t'assure que ce n'est pas du tout un monopole, tu interprète mal l'article de loi. Tu n'est pas sans savoir qu'en droit, tout article est précisé, annulé ou redit par une multitude d'autres, alors arrêtons de balancer des articles à tous va !

    Si demain tu viens me voir pour borner ton terrain, tant mieux pour moi. Si tu vas chez un confrère, voir un inspeceur du cadastre ou que tu te le fais toi même, alors tant pis pour moi, c'est que mon côté commercial aura mieux fonctionné ailleurs. Mais cette concurrence existe depuis des siècles !

    Je peux t'assurer que nous sommes tous dans la profession au courant des prochains développement informatiques (soft et hard), technologiques et que nous ne craignons pas ce progrès car pour nous, la valeur ajouté de notre travail, c'est ce que nous avons dans nos caboches et comment nous savons le mettre en pratique. Désolé pour toi que tu vois ça comme un monopole, bien que ça ne le soit pas.

    Ce qui me fous en rogne, c'est quand tu dis que nous ne connaissons pas le travail collaboratif: mais mon petit bonhomme, notre métier est un métier de relations entre personnes, les bornages, divisions, copropriété nous mettent en relations avec syndic et notaires, nous travaillons main dans la main depuis tjs avec les harchitectes, les promoteurs immobilier pour les projets d'habitations, lotissement, VRD, urbanisme. Pour des projets d'ouvrages ou autres édifices, nous travaillons avec les bureaux d'étude spécialisés, les entreprises de BTP, de maçonneries et bien d'autres encore ! Alors l'échange de fichier, on le pratiquait avant même qu'internet soit chez toi. Ca fait plus de 20 qu'on fait de l'échange de données entre différentes entreprises chez les géomètres, et travaillons tous en collaboration !

    Ce que nous vendons, au final, c'est un plan alors qu'il soit beau est très important contrairement à ce que tu penses. De plus, nous sommes légiférés et contrôlé par l'OGE (Ordre des Géomètres-Experts) qui nous obligent à faire des plans lisibles par tous et pour tous.

    En fait, ce que tu vois comme un monopole est un savoir faire sécurisé pour les gens, un peu comme les docteurs en médecine par exemple: c'est dangereux si tout le monde se mettait à faire de la chirurgie à l'arrache, mais tout le monde peut aller en fac de médecine pour être toubib ! Et bien les géomètres, c'est pareil ! Si tout le monde se met à délimiter les bien foncier, alors ce sera l'anarchie en France. Cependant, il n'est pas interdit aux personnes compétentes de borner, ni de devenir géomètre en allant aux écoles !

    Voilà pourquoi, c'est pour tout ça que les géomètres n'ont pas de monopole !
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  24. #54
    Rodolphe

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    question 1 :
    Quelqu'un d'autre a essayé L'ECOLE CHEZ SOI ?
    La formation qui m'interesse est un BTS.

    question 2 :
    Une fois le diplome en poche, l'experience est-elle facile à obtenir ?

    reflexion :
    J'ai peur de me galerer deux ans qui coutent cher, puis de me retrouver le bec dans l'eau à l'issue.

    @+

  25. #55
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par Rodolphe
    question 1 :
    Quelqu'un d'autre a essayé L'ECOLE CHEZ SOI ?
    La formation qui m'interesse est un BTS.

    question 2 :
    Une fois le diplome en poche, l'experience est-elle facile à obtenir ?

    reflexion :
    J'ai peur de me galerer deux ans qui coutent cher, puis de me retrouver le bec dans l'eau à l'issue.

    @+
    Regarde le message 37 de ce topic, tu verra ! Méfi toi de l'école chez soi. Ce ne sont pas des escrocs (j'espère) mais leur pédagogie à distance ne fournit la totalité des connaissances nécessaires, que ce soit à un BTS ou un INGENIEUR.

    Manière simple de vérifier: fait toi envoyer le programme des cours pour tout le BTS et montre le à un géomètre expert ou un ingénieur géomètre, et demande lui si c'est viable comme programme.

    Voilà !
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  26. #56
    vialf

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Salut à tous.

    J'aimerai avoir quelques renseignements sur la formation de bts topo en alternance.
    Tout d'abord je suis en bt topo a lyon en alternance et j'envisage de faire un bts topo en alternance à Nancy (si je suis pris), et j'aimerais savoir si dans cette formation on nous donne des bases sur ce qui est du suivi de chantier, des bonnes notions d'urbanisme.

    En effet mon patron, chez lequel je suis depuis 4 ans, envisage plutot de "m'envoyer" dans un bts a base d'urbanisme et de suivi de chantier, mais où il n'y a plus de topo.
    Par contre moi qui fais de la topo depuis 4 ans j'aimerai quand même continuer a en faire par l'intermediaire d'un bts topo afin de completer ma formation en topo et dans tout ce qui est droit foncier.

    En attendant une réponse éventuelle...

  27. #57
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par vialf
    Salut à tous.

    J'aimerai avoir quelques renseignements sur la formation de bts topo en alternance.
    Tout d'abord je suis en bt topo a lyon en alternance et j'envisage de faire un bts topo en alternance à Nancy (si je suis pris), et j'aimerais savoir si dans cette formation on nous donne des bases sur ce qui est du suivi de chantier, des bonnes notions d'urbanisme.

    En effet mon patron, chez lequel je suis depuis 4 ans, envisage plutot de "m'envoyer" dans un bts a base d'urbanisme et de suivi de chantier, mais où il n'y a plus de topo.
    Par contre moi qui fais de la topo depuis 4 ans j'aimerai quand même continuer a en faire par l'intermediaire d'un bts topo afin de completer ma formation en topo et dans tout ce qui est droit foncier.

    En attendant une réponse éventuelle...
    Salut,

    tu es tjs en droit de demander le programme des cours. Tu verra bien. Après, dis toi que tes connaissances seront orientées chantier, et donc TP.Si tu change de société, il se pourrait que les cabinets de géomètres-experts soit plus rétissant à t embaucher. Il ne te restera plus que les boîtes TP. Mais rien n'es moins sur.

    A ta place, je ferai un bts topo traditionnel, et après, tu fais comme les DPLG avant de s'installer: tu vas travailler dans 2 ou 3 sociétés différentes (TP, bureau d'études, géomètres, service urbanisme d'une commune...) pendant quelques années pour prendre de l'expérience, et là, tu aura plus de valeur, je pense.

    Mais il faudrait en fait que tu saches ou tuveux arriver, pour que tu ne t'éparpille pas trop, dans ce métier, ça sert àrien d'avoir des connaissances dans un truc que tu ne te sert pas (ex: l'urbanisme, ça s'apprend bien dans les lotissement, et le foncier communal mais après, tu n'auras pas de dossiers d'urbanisme pur car ça, c'est les services urbains des communes qui gère ou les bureaux d'urbanisme).

    A+
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  28. #58
    vialf

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par jeanmi66
    Salut,

    tu es tjs en droit de demander le programme des cours. Tu verra bien. Après, dis toi que tes connaissances seront orientées chantier, et donc TP.Si tu change de société, il se pourrait que les cabinets de géomètres-experts soit plus rétissant à t embaucher. Il ne te restera plus que les boîtes TP. Mais rien n'es moins sur.

    A ta place, je ferai un bts topo traditionnel, et après, tu fais comme les DPLG avant de s'installer: tu vas travailler dans 2 ou 3 sociétés différentes (TP, bureau d'études, géomètres, service urbanisme d'une commune...) pendant quelques années pour prendre de l'expérience, et là, tu aura plus de valeur, je pense.

    Mais il faudrait en fait que tu saches ou tuveux arriver, pour que tu ne t'éparpille pas trop, dans ce métier, ça sert àrien d'avoir des connaissances dans un truc que tu ne te sert pas (ex: l'urbanisme, ça s'apprend bien dans les lotissement, et le foncier communal mais après, tu n'auras pas de dossiers d'urbanisme pur car ça, c'est les services urbains des communes qui gère ou les bureaux d'urbanisme).

    A+
    J'ai vu dans tes précédents messages que tu disais avoir fait un bts topo. Est ce que dans tes cours tu as eu des bases sur tout ce qui est VRD et suivi de lotissement car c'est ce genre de connaissances que j'aimerais avoir dans le bts topo.

  29. #59
    jeanmi66

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Citation Envoyé par vialf
    J'ai vu dans tes précédents messages que tu disais avoir fait un bts topo. Est ce que dans tes cours tu as eu des bases sur tout ce qui est VRD et suivi de lotissement car c'est ce genre de connaissances que j'aimerais avoir dans le bts topo.

    Bien sûr que non ! C'est extrêmement rare les BTS ou on effleure le sujet des VRD ou lotissement. Je croyais ça bizarre quand j'étais en BTS mais maintenant, je peux te dire quelquechose: Je fais du lotissement et des VRD et c'est normalement niveau ingénieur car c'est extrêmement complexe (d'ailleurs, je travaille avec un ingénieur sur les lotissements). De plus, ce que j'ai maintenant compris, c'est que le VRD et le lotissement ne sont pas assimilables à de réelles matières pédagogiques.

    Le lotissement, c'est quelquechose que tu apprends à faire correctement en plusieurs années et sur le terrain, en cotoyant les entreprises qui travaillents dessus, les "astuces" qui prmettent de mieux avancer, le côté commercial de la chose et bien d'autres encore. Et les VRD sont inclus là dedans.

    Donc, tu trouveras jamais un bts topo où l'on t'apprenne à faire des VRD ou lotissements. Désolé.
    Apprendre, c'est savoir... savoir, c'est maîtriser !

  30. #60
    Louanne44

    Re : Géomètre, un métier ou l'on se sent utile

    Salut Jean Mi, dis donc t'as l'air d'ètre un fana de ton métier

    C'est cool de trouver quelqu'un d'entrainant, fier de ce qu'il fait et communicateur de son expérience !!

    Enfin bref passons les détails, voilà je t'explique mon cas :

    J'ai 21 ans, j'ai passer et obtenu mon bac S en 2002
    Depuis j'ai fait une année de Fac LEA (enfin pas tout a fait une année )
    Et puis les 2 années suivantes ca a été petits boulots, recherche d'orientation, glandage, re petits boulots.....etc
    Et cette année je me remet a niveau avec le CNED pour le programme de term S (et oui faut s'y remmettre si on veut reprendre les études, surtout que de 2002 a 2004 le programme a changé !!)

    Enfin j'ai fait des tonnes et des tonnes de recherches sur les métiers, les formations, les études...etc et j'ai aussi appris a me connaitre davantage, mes envies, mes capacités...etc (en sortant de mon bac javai aucune idée de ce que je voulais faire!)

    Et voilà depuis 2 semaines environ j'ai trouver ce métier: géomètre topographe

    Je suis une fana de le nature, j'adore l'informatique, le DAO ca me branche beaucoup, j'ai envie d'un métier de relation, j'ai une très bonne mémoire...etc

    Enfin ca m'a fait TILT quand j'ai découvert ce métier alors maintenant j'aimerai te poser plusieurs questions avant de me lancer:

    - déja est ce mieux de faire le BTS par alternance ou en continue ??
    - penses-tu aussi que selon mes gouts, mes capacités...etc ce serait un métier que je pourrai exercer (je suis une fille, et je suis pas très costaud alors pour porter des charges lourdes ca risque de ne pas le faire)
    - et puis aussi ais-je selon toi une chance d'ètre accepter sur Nantes en BTS (lycée Livet ou GRETA) sachant que j'ai arrèter les études 2 ans ??
    - enfin vaut-il mieux me lancer cette année ou bien attendre l'année prochaine que je sois plus sure de mon choix...etc (j'en profiterai pour aller faire des stages chez des géomètres si je peux)

    Merci d'avance de tes réponses

Page 2 sur 36 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Recherche un metier où l'on étudie les animaux sauvages
    Par FouDanimeaux dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 29
    Dernier message: 21/08/2012, 23h42
  2. Technicien Géomètre topographe
    Par OLIX dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 11
    Dernier message: 16/02/2009, 21h17
  3. Cabri Géométre
    Par nassoufa_02 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/11/2006, 11h57
  4. Fourmi géomètre
    Par mécano41 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 45
    Dernier message: 02/06/2006, 10h43
  5. Enigme de géomètre
    Par Opale68 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 6
    Dernier message: 17/12/2004, 18h27