Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 75

Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?



  1. #1
    tenSe

    Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?


    ------

    Bonjour à tous .
    J'ai déjà fait pas mal de sujets sur ce forum traitant tous des études menant au métier de professeur, plus précisément à celui de professeur agrégé de physique chimie.
    Alors parlons un peu de moi... Je suis élève en CPGE au lycée Joffre de Montpellier, je rentre en maths spé Physique Chimie (PC) l'année prochaine, et en cette période de vacances, je me permet de réfléchir à mon orientation et à ma vie active.

    Depuis quelques années, j'ai une vocation : je veux enseigner. Enseigner la Physique et la Chimie. Je pense qu'il s'agit d'un des plus beaux métiers du monde, qui relie la science et le relationnel...

    Mais la situation actuelle des choses me fait douter :

    Premièrement, le concours de l'Agrégation Externe est quelque chose de très relevé. Je pense que j'en suis capable, je pense pas être mauvais (3eme de ma classe en sup). Forcément, ce concours nécessite un parcours singulier, puisqu'il faut se concentrer sur le coté fondamental de la physique et de la chimie, et donc étudier en fac ou au mieux, aux magistères des ENS (je suis dubitatif quant à l'utilité de celui d'Orsay).

    Deuxièmement, le taux de réussite à ce concours est faible, et le cursus pour y parvenir est très théorique. Si je rate le concours (ce que j'espère, n'arrivera pas), il ne me restera plus qu'à devenir professeur certifié (puisque je passerai le CAPES en même temps que l'agrégation). Là encore, je me demande si le poste de professeur certifié dans le secondaire permet un bon standard de vie. Il est évident qu'un ingénieur ayant suivi le cursus prépa/grande école gagne bien plus qu'un prof certifié. Une autre solution consisterait à passer un master pro avant d'entrer en prépa agreg, ce qui me donnerait une qualification supplémentaire, mais je ne sais pas si c'est possible.

    Troisièmement, il y a actuellement une grande polémique sur le point de vue politique au sujet des enseignants, de l'éducation nationale en général. Ce métier semble être mal vu par le reste de la société, et j'aurais aimé que vous m'en donniez votre avis.


    Tout ceci pour vous dire qu'en septembre je rentre en deuxième année de prépa, et qu'à la fin de la période de concours, je devrai choisir de poursuivre à l'université pour préparer les concours de l'enseignement, d'intégrer une école d'ingénieur (l' ENSERG, l' ENSPG et Centrale Marseille me font envie), ou encore de redoubler en "5/2".
    J'aurais donc aimé avoir votre avis sur le métier et la situation actuelle de l'enseignant, mais également sur mon propre cas. Au possible, pourquoi pas des conseils d'orientation.

    Merci d'avoir tout lu!
    J'attends vos réponses.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    spoutnix

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Tu peux aussi integrer l'ENS (Ulm, Cachan ou Lyon), c'est la voie royale pour passer l'agreg. Les premieres places de l'agreg sont trustés par les Normaliens...

    Au pire si tu n'es pas admis apres le concours, tu peux toujours suivre les cours en candidat libre si ton dossier n'est pas trop mauvais.

  4. #3
    tenSe

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Je sais tout ça Je me suis longuement documenté sur tous les moyens pour devenir prof. Disons que je rentre en PC, non en PC*, et que du coup je vais être formaté pendant un an aux CCP et à l' e3a. Certains bons éléments de cette classe obtiennent des écoles Centrale, mais j'en vois mal intégrer une ENS. Si je veux intégrer une ENS en qualité de Normalien il me faudra surement faire 5/2 (ça me dérange pas à vrai dire). Je posterai mes dossiers pour les demandes de magistère (ie auditeur libre) à Lyon Cachan et Ulm quand même, etant donné que j'ai de bons classements sur mes bulletins (un "1er" en chimie au deuxième trimestre par exemple ).

  5. #4
    dubdub

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Tout d'abord, le concours de l'agreg est effectivement très difficile. Il n'y a pas beaucoup de places, et le fait d'avoir fait CPGE, ou d'être ingénieur n'est pas une garantie absolue de l'avoir : il faut trimer !
    Le fait d'être agrégé ouvre plus de possibilité : enseignement en IUT, CPGE par exemple... Mais tu peux aussi être agrégé et enseigner en seconde, voir en lycée professionnel...
    Il existe un statut intermédiaire à certifié et agrégé : certifié bi-admissible, lorsque tu as réussi 2 fois l'admissibilité en agreg (interne ou externe). Cela te donne une rémunération intermédiaire entre certifié et agregé, mais tu conserves le quota d'heures certifié (18 h/semaine devant éleves).
    Niveau paye, prof, ça permet de vivre, mais c'est plutôt mal payé par rapport au niveau d'études d'un prof. Bien sûr, il y a les heures supplémentaires, qui sont plutôt bien rémunérée... Certains collègues préfèrent accumuler des heures supplémentaires, d'autres prèfèrent les limiter au maximum afin de créer ou maintenir des postes...
    Autre point important : tu as la sécurité de l'emploi...
    Le métier de prof ? très dévalorisé... Il faut d'abord être prêt à accepter d'être nommé là ou l'administration souhaitera bien te caser, voire enseigner en collège ou sur plusieurs établissements, surtout si tu es TZR (Titulaire sur Zone de Ramplacement : le bouche trou de l'Education Nationale). Pire que TZR ? Si, si, ça existe : contractuel (non fonctionnaire)... Et il n'y a pas vraiment de notation au mérite : tu bosses/tu bosses peu, c'est pareil...
    Ensuite, le rôle d'un prof, c'est quand même une partie de discipline... Et ça, c'est pas du tout à la mode... Les reste de 1968 ! Et ce n'est vraiment pas la partie plaisante du boulot. Bien sûr, cela dépend d'où tu enseignes et à quel niveau tu enseignes... Je crois que c'est dans le métier de professeur qu'il y a le plus de dépressions...
    Au niveau bac, notamment technologique, il y a des réformes qui devraient être mises en action rentrée 2008. Travail en TP, sur des projets, beaucoup d'ordinateur, moins de machine outil couteuse (faut rentabiliser...).
    Comme d'habitude, ceux qui font les réformes ne t'expliquent pas comment les mettre en actions concrétement, sur le terrain : des heures de réflexion et de préparation en perspective. Mais changer, cela a parfois du bon, dans un métier qui devient vite routinier (les bases de la physique et de la chimie ne vont pas changer du jour au lendemain, n'est ce pas ?).
    Heureusement, il y a encore des vacances...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    tenSe

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    On peut etre TZR ou contractuel meme si on a reussi les concours de l'éducation nationale ? Quels sont les critères principaux pour être muté dans la region où l'on veut? J'aurais aimé enseigner en TS, voire en postbac, avec une agreg... Mais je sais pas si c'est vraiment encore faisable ou si c'est réservé en très grande majorité aux normaliens... Disons que l'école d'ingé me fait de plus en plus envie.

  8. #6
    Jean-Luc P

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    TZR, oui. Il faut être recruté (je suis agrégé et TZR en septembre).
    Contractuel, non sauf peut-être par choix personnel (mais ça me semble compliqué)


    Pour tes prétentions l'agreg est recommandée, et rien n'empêche les coups de chances et autre opportunités.
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  9. Publicité
  10. #7
    tenSe

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Mais c'est quoi exactement un TZR? Ca fait quoi?
    Il y a quand même bien moyen d'etre muté dans sa région d'origine en étant prof non?

  11. #8
    Jean-Luc P

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    TZR : Titulaire sur zone de remplacment.

    EN fait dans une académie donnée il y a un certain nombre de postes affectés à un établissement par discipline. Or on fait rentrer plus de gens dans l'académie qu'il y a de poste fixe : ce sont les TZR.

    Que font-ils en pratique ? -> des remplacements de collègues absents pour diverses raisons (ou boucher les trous d'enseignements non affectés à un titulaire).
    Deux cas :
    *remplacement à l'année : dans ce cas rien ne le distingue des autres enseignants vis à vis de son métier sinon qu'il n'est pas assuré d'avoir le même poste l'année suivante (ex si le prof absent revient oui s'il est créé et qu'un autre le prend)
    *remplacements ponctuels de durées variables : dans ce cas le prof est appelé comme mercenaire pour boucher les trous. En attendant soit il est libre, mais de plus en plus on l'occupe en lui faisant faire du soutien aux devoirs, s'occuper d'activités extra-pédagogiques dans l'établissement de rattachement...
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  12. #9
    Inovarua

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Citation Envoyé par tenSe Voir le message
    Il y a quand même bien moyen d'etre muté dans sa région d'origine en étant prof non?
    Oui, si ta région d'origine est Versailles ou Créteil !


    Trève de plaisanterie, quelques remarques en vrac :


    Si je rate le concours (ce que j'espère, n'arrivera pas), il ne me restera plus qu'à devenir professeur certifié (puisque je passerai le CAPES en même temps que l'agrégation).
    D'un autre côté, c'est pas une honte d'avoir le Capes...
    Comme cela a été très bien dit, l'agreg ne te permettra pas forcément d'éviter le lycée, et des classes pas forcément "intéressantes".


    Une autre solution consisterait à passer un master pro avant d'entrer en prépa agreg, ce qui me donnerait une qualification supplémentaire, mais je ne sais pas si c'est possible.
    Ca me semble bien inutile.
    Déjà que je me pose la question de l'utilité d'un M1 pour l'agreg...


    Ce métier semble être mal vu par le reste de la société, et j'aurais aimé que vous m'en donniez votre avis.
    Tu trouveras toujours des gens pour critiquer, mais tant qu'il en reste pour être reconnaissant, même si ce n'est pas la majorité, c'est l'essentiel.
    Je ne pense pas que ce métier soit si mal vu par le reste de la société. C'est l'image que veut nous donner les médias qui poussent à penser cela, mais j'ai envie de croire que chaque personne garde en mémoire un bon prof qui l'a passionné, et que pas mal de personnes sont aussi conscientes que c'est un métier "assez" difficile. *

    Et puis, à mon humble avis , on choisit un métier en fonction de ses goûts et non des humeurs de la société. Si tu penses avoir la vocation (même si je pense qu'on ne peut savoir cela que quand on est devant une classe), ne te pose pas de questions, et fonce !


    ou encore de redoubler en "5/2
    Ou pas... si tu n'as pas l'ENS, si tu n'es pas sûr de l'avoir en faisant 5/2, autant aller directement en fac. Tu bosses à fond, et si tu as vraiment les capacités et les connaissances, tu devrais pouvoir arriver à avoir ce que tu veux.
    Enfin, ce n'est que mon avis.


    Disons que l'école d'ingé me fait de plus en plus envie.
    Je ne comprends pas : tu veux aller en école d'ingé en fait ? Pour ensuite passer l'agreg ?
    Si c'est le cas, je ne te le conseille pas.


    Quoiqu'il en soit, continue à bien travailler , et bonne chance pour la suite !

  13. #10
    Poone

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    bon déjà il y aucune honte à être enseignant !
    On vit dans un contexte (politique) où les gens qui ont un statut un peu particulier sont tout de suite montrés du doigt et désigné comme les boucs émissaires du système sans vraiment vouloir comprendre de quoi est fait leur métier !
    Après oui le métier de prof est peu payé (par rapport à ta formation) et même si tu es agrégé c'est pas la panacée ! oui c'est dur et surtout les 1ères années ! oui il faut mieux avoir une sorte de vocation et les qualités qui vont avec (genre la patience ...) sinon tu pètes vite un cable !
    Par rapport à ton cursus, je trouve ça bien que tu te sentes pas victime d'un certain déterminisme qui te pousserait à rentrer forcément dans une école d'ingénieur ! et je trouve ça plutôt bien que tu te poses un peu en te demandant qu'est ce je veux faire de ma vie concrètement ? donc voila moi je te dis fonce et fais le métier qui te fera lever le matin de bonne humeur !

  14. #11
    kinette

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Bonjour,
    Afin de conserver une certaine cohérence à la discussion et éviter le Hors sujet, ainsi que les "chamailleries", j'ai supprimé les derniers messages.
    Je vous prie de respecter ce forum, ainsi que les autres participants.

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. #12
    programmer

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Salut,

    Ne passe pas le capes : j'ai fait cette erreur et j'ai beaucoup regretté : déja j'ai démarré au collège et ça ne me plaisait pas du tout.

    Alors c'est vrai qu'avec l'agreg tu peux te retrouver au collège mais dès que tu en fais la demande, l'inspection te placera rapidement au lycée car un agrégé coûte cher à l'Etat(s' il enseigne en dessous de la prépa).

    De plus pour ma part je vais repasser l'agreg de maths cette année alors que je suis analyste informatique via le cned et en travaillant régulièrement c'est tout à fait jouable.

    Je vise d'abord une admissibilité : ce sera déja un beau résultat pour un salarié : ensuite une fois mis en confiance je repasse l'année prochaine.

    Sinon côté salaire je confirme le capes est nettement moins bien rémunéré mais beaucoup de profs râlent un peu sur cela :

    en effet un prof qui enseigne en TS et fait qqch de plutôt pas mal est nettement mieux rémunéré qu'un certifié qui trime avec 4 à 5 classes.

    Mais d'un autre côté je trouve cela très bien : c'est bien aussi d'avoir des objectifs en étant ensiegnant : la remise en cause. Pas mal de certifiés tentent l'agreg et pas seult pour le salaire : envie de s'améliorer, sentiment de sclérose ... etc ...

  16. Publicité
  17. #13
    Inovarua

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Bonjour !

    Citation Envoyé par programmer Voir le message
    Ne passe pas le capes : j'ai fait cette erreur et j'ai beaucoup regretté : déja j'ai démarré au collège et ça ne me plaisait pas du tout.
    Euh, je ne comprends pas trop ce conseil...

    Il va peut être falloir arrêter de cracher sur le Capes à tout va (je ne dis pas ça pour toi).
    Certes, l'agreg, c'est mieux, personne ne dira le contraire, mais c'est d'un tel niveau que tout le monde ne peut pas l'avoir, même de bons élèves. Alors, ce n'est pas négligeable pour quelqu'un qui aime réellement l'enseignement, de tout de même avoir le Capes.

    Certes, dans ton cas, le collège ne t'a pas plu.
    Mais, il me semble tout de même préférable de passer un concours qui permet de faire quelque chose que l'on aime (ou pas, mais ça, on ne peut pas savoir avant, et il est des profs qui adorent le collège et, par choix, y passent toute leur carrière), plutôt que de ne rien passer, et de ne rien avoir en cas d'échec à l'agreg, ce qui n'est pas une chose rare.

  18. #14
    tenSe

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Et je voulais aussi vous demander : vous avez passé le CAFEP ? Ca se passe comment? Quelles sont les différences entre un prof dans le public et dans le privé ?

  19. #15
    Cindycmo

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Citation Envoyé par programmer Voir le message
    Salut,

    Ne passe pas le capes : j'ai fait cette erreur et j'ai beaucoup regretté : déja j'ai démarré au collège et ça ne me plaisait pas du tout.
    C'est pas parcque ça t'as pas réussi qu'il faut dire aux autres de pas le faire.

  20. #16
    programmer

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Je formule autrement:

    Si tu sens que le collège ce n'est pas ta tasse de thé : ne passe pas le capes.

    J'ai passé le concours pour assurer mes arrières et je l'ai regretté amèrement.

    Voila ce que j'ai voulu dire.

    cdlt,

  21. #17
    programmer

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Quant à l'échec en question : j'ai enseigné deux ans donc j'étais loin d'être une calamité et j'ai eu de bons rapports, de moins bons aussi. Néanmoins je voulais enseigner en terminale.

    Chaque année ce problème se reproduit donc à méditer je pense.

    Ce n'est qu'un avis bien sûr.

  22. #18
    Rincevent

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Citation Envoyé par tenSe Voir le message
    Quelles sont les différences entre un prof dans le public et dans le privé ?
    sans faire de généralités, dans le privé tu es simple salarié et tu peux avoir à ranger certains principes éthiques/moraux...

    Citation Envoyé par Inovarua Voir le message
    Certes, l'agreg, c'est mieux, personne ne dira le contraire, mais c'est d'un tel niveau que tout le monde ne peut pas l'avoir, même de bons élèves. Alors, ce n'est pas négligeable pour quelqu'un qui aime réellement l'enseignement, de tout de même avoir le Capes.
    une autre raison pour laquelle il est absurde de cracher sur le capes par rapport à l'agreg : ce sont tous les deux des concours, avec en plus des nombres de places qui varient... je connais plusieurs agrégés qui ont échoué au capes : et pas parce qu'ils étaient mauvais, simplement parce que tout concours implique une partie non-nulle d'aléatoire...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  23. Publicité
  24. #19
    Inovarua

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Citation Envoyé par programmer Voir le message
    Si tu sens que le collège ce n'est pas ta tasse de thé : ne passe pas le capes.

    Oui, mais ça, à mon avis, on ne peut savoir si ça plait ou pas que quand on est devant une classe. On pourra avoir de mauvaises surprises (comme toi donc), mais on pourra aussi en avoir de bonnes, et être agréablement surpris par les élèves de collège.

    C'est pour ça qu'il me semble tout de même judicieux de passer le capes.

    Et puis Capes ne veut pas dire QUE collège. Certes, on commence au collège (et paraît-il que c'est très formateur), mais beaucoup finissent au lycée.

  25. #20
    spoutnix

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    D'apres tout ce que j'ai pu lire sur le forum, la première question à se poser c'est surtout ou a-t-on envie d'enseigner.

    En effet l'enseignement au collège est fondamentalement différent de celui dans le supérieur. Les données ne sont pas les memes, et la façon de diriger son auditoire est tres differente. Il ne faut pas oublier que vous (ha ha) avez été jeunes, et ne pas enjoliver la situation. On a tous voulu attaquer son prof a la sarbacane au college, meme si l'on est premier de la classe.

    Ensuite la différence de difficulté entre agreg et capes vient surtout du domaine d'enseignement visé. il faut des connaissances plus poussées et un recul plus important pour enseigner en classes préparatoires qu'en cinquieme.

    Bien au dela de la difficulté des études, c'est surtout le profil qui fait un bon prof. J'ai deja vu des profs sortant d'Ulm anti-pédagogique et des profs de troisieme passionnants.

    Pour s'orienter vers le CAPES, je pense qu'il faut avoir la fibre, aimer prendre en charge et diriger des gosses, aimer organiser des colo'...

    Pour l'agreg, il faut passionner l'auditoire, aller plus loin que le socle des connaissances, et donc avoir un pied (ou un orteil !!) dans la recherche.

    Maintenant si l'on considere le niveau d'études et la difficulté intrinseque du concours, l'agreg a plus de prestige (le plus n'est pas quantifié !), mais c'est oublier la composante principale d'un bon prof, c'est a dire quelqu'un qui s'adapte a son auditoire.

  26. #21
    Rincevent

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Citation Envoyé par spoutnix Voir le message
    Pour l'agreg, il faut passionner l'auditoire, aller plus loin que le socle des connaissances, et donc avoir un pied (ou un orteil !!) dans la recherche.
    c'est même pas nécessaire : y'a plein d'agrégés qui enseignent en collège et lycée sans avoir des publics passionnés... le plus important dans les deux cas c'est vraiment d'avoir envie d'enseigner...

    mais c'est oublier la composante principale d'un bon prof, c'est a dire quelqu'un qui s'adapte a son auditoire.
    ouaip...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  27. #22
    programmer

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Oui c'est vrai et puis il faut voir par soi-même aussi.

    De plus la reconversion est possible.

    Et puis c'est une belle carte de visite pour donner des cours particuliers.

  28. #23
    Inovarua

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Citation Envoyé par spoutnix Voir le message
    Ensuite la différence de difficulté entre agreg et capes vient surtout du domaine d'enseignement visé. il faut des connaissances plus poussées et un recul plus important pour enseigner en classes préparatoires qu'en cinquieme.
    Sauf qu'il y a plus de postes d'agrégés en lycée qu'en prépa.
    Donc au final, on a au lycée aussi bien des agrégés que des certifiés.

    Allez faire l'agreg avec le seul but d'enseigner en prépa, c'est un peu comme faire une prépa avec le seul but d'intégrer l'ENS. C'est possible, mais seulement pour une infime minorité qui est très douée.

  29. #24
    spoutnix

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Certes. Mais l'enseignement en CPGE n'etait qu'un exemple. L'objectif de l'agreg est d'enseigner dans le supérieur et en fin de secondaire. L'objectif du CAPES est d'enseigner dans le secondaire, donc on commence souvent par le college, et on arrive en milieu-fin de carriere au lycée.

    De plus j'opposais les deux extremes : college vs supérieur ou il y a de grandes différences. Le lycée est un cas intermédiaire.

  30. Publicité
  31. #25
    Poone

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Citation Envoyé par Rincevent Voir le message
    sans faire de généralités, dans le privé tu es simple salarié et tu peux avoir à ranger certains principes éthiques/moraux...
    Tu crois qu'il y a plus d'éthique ou de morale dans les écoles publiques ? je crois que tu te leurres.....

  32. #26
    Inovarua

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Citation Envoyé par spoutnix Voir le message
    L'objectif du CAPES est d'enseigner dans le secondaire, donc on commence souvent par le college, et on arrive en milieu-fin de carriere au lycée.
    Pas trop d'accord là... on voit des jeunes profs certifiés en lycée. Et il serait vraiment faux de dire qu'il n'y a que des vieux profs dans les lycées !


    Bref, en fait, là on je ne partage pas ton opinion (je ne dis pas que tu as tord, je ne dis pas que j'ai raison, attention ! ), c'est que pour moi, on ne choisit pas le concours en fontion de l'endroit où l'on veut enseigner, car on ne peut savoir à l'avance ce qui va plaire.


    Si on est bon (très bon), il serait ridicule de ne pas tenter l'agreg, même si on veut travailler (a priori) au collège.
    Si on est moins bon et qu'on est intéressé par l'enseignement en prépa, eh bien... , déjà, on va avoir du mal à être accepté en prépa agreg, alors, mieux vaut essayer déjà d'avoir le Capes, ça ne sera pas si mal.

    On passe le concours à la hauteur de ses capacités.

  33. #27
    spoutnix

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Oui mais si on veut enseigner en prépa et que l'on a pas le niveau (scolairement), ce n'est pas par le CAPES que l'on y arrivera !

    Pour faire un parallele grossier, c'est un peu comme choisir entre tennis et natation. On choisit le sport qui nous plait, mais si on a pas le niveau, on ne tente pas les jeux olympiques !

  34. #28
    martini_bird

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Salut,

    j'ai survolé le fil, et je me permets simplement de noter que les représentations du métier d'enseignant sont, comme d'habitude, multiples et variées, mais souvent très éloignées de la réalité.

    En particulier, l'ambition d'enseigner en prépa (que je ne critique absolument pas) correspond à une vision traditionnelle et transmissive de l'enseignement : c'est loin d'être un eldorado ! (pour ma part, je crois que je m'y ferais ch... )

    C'est clair, c'est au collège et à l'école primaire qu'il y a un sac de noeuds, et ce n'est pas forcément simple dans certains bahuts. Mais c'est aussi là que les innovations en matière de pédagogie et de didactique se font... Le vieux clivage entre agrégé et certifié n'a donc que peu de sens , sinon qu'il traduit une certaine inertie pour ceux qui l'entretiennent.

    De toute façon, agreg ou pas agreg, on tombe tous de haut quand on se retrouve confronté à des élèves. Mais je vous prie de croire que ça en vaut la peine !

    Cordialement.
    « Angle éternel, la terre et le ciel, pour bissectrice, le vent. » Garcia Lorca

  35. #29
    Gwyddon

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Je ne rajoute que peu par rapport à ce que dit martini, qui est comme d'habitude très pertinent

    Citation Envoyé par programmer Voir le message
    Salut,
    Alors c'est vrai qu'avec l'agreg tu peux te retrouver au collège mais dès que tu en fais la demande, l'inspection te placera rapidement au lycée car un agrégé coûte cher à l'Etat(s' il enseigne en dessous de la prépa).
    Ceci reste à prouver, et cela n'est sûrement pas exact. En effet, le salaire est le même pour un agrégé, qu'il soit au collège ou au lycée donc je ne vois pas ce que vient faire l'argument du coût

    Pour spootnix : l'agrégation n'est pas un concours pour enseigner dans le supérieur, c'est un leurre. C'est un concours de recrutement de l'Education Nationale, dont la plupart des lauréats enseignent dans le secondaire - lycée ou collège...
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  36. #30
    Gunman

    Re : Faut-il encore croire au métier d'enseignant ?

    Tiens, ça fait quelques temps que je pense sérieusement à enseigner les maths au lycée (voire au collège mais ça me tente moins). Là je vais entrer en 3eme année de licence Informatique (je sors de) DUT, donc cette discussion m'intéresse beaucoup !

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Destin, hasard ou coincidences, que faut-il croire ?
    Par shokin dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 66
    Dernier message: 06/02/2005, 10h32
  2. Alerte virus, faut-il y croire ?
    Par Cornemuse dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/01/2005, 09h55
  3. faut-il croire que l'histoire a un sens?
    Par rikku dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/01/2005, 18h02
  4. faut il croire en l'amour désinterressé ?
    Par f.o.r.m.e.l dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/10/2004, 20h54