Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 72

ENS, quelques explications ?



  1. #1
    herman

    ENS, quelques explications ?


    ------

    Bonjour,

    J'ai consulté le site de l'ENS mais j'avoue ne pas avoir compris (ou peut-être n'ai-je pas trouvé la page qui résume cela) le fonctionnement de l'ENS.

    Voici donc actuellement les questions que je me pose sur cette école (section physique pour moi) :
    - Il y a les masters de physique(voie universitaire), il y a l'ENSPG (écoles d'ing en physique) mais où positionner l'ENS ? est-ce un troisième groupe à part ?
    - j'ai lu que l'on pouvait intégrer la L3 de l'ENS après l'université ou la prépa mais la dénomination L3 est propre aux universités ? On peut aussi suivre les cours sans obtenir le "diplome de l'ENS", mais alors c'est un diplome d'école d'ing ?
    - qu'est ce qu'un normalien ? (car il semble qu'un seul parcours à l'ENS ne correponde à ça)
    - l'ENS forme de très bons chercheurs mais pas sur tous les domaines de la physique ?

    C'est vraiment peu clair pour moi actuellement donc mes questions sont un peu désordonnées mais je saurai me faire plus clair après vos premières réponses ^^.

    Merci d'avance .

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Romain-des-Bois

    Re : ENS, quelques explications ?

    Salut !

    Je suis loin d'être le mieux placé, mais tant pis !

    les ENS (écoles normales supérieures) sont des grandes écoles (pas d'ingénieur !) qui forment des enseignants et des chercheurs dans toutes les disciplines (Sciences, Lettres...)

    le normalien est un élève (rémunéré) de l'ENS. Il a intégré l'ENS par concours après prépa ou après fac (il y a plusieurs manières d'intégrer les ENS).

    On peut également suivre les cours à l'ENS sans être rémunéré (on rentre sur dossier, c'est généralement plus facile). On n'est alors pas normalien, mais on suit les mêmes cours.

    A l'ENS, le LMD est en place : L3-M1-M2 C'est la même nomination que dans une université "classique".

    L'ENSPG est à la base une école d'ingénieur, même si beaucoup d'étudiants poursuivent en thèse après l'école.

    L'ENS prépare à l'agrégation et à la recherche.


    Enfin, si, je pense que l'ENS forme de très bons chercheurs dans tous les domaines !


    Romain

  4. #3
    Thwarn

    Re : ENS, quelques explications ?

    Bonjour,

    - tu peux voir l'ENS comme une fac (en tout cas en physique) mais avec des programmes plus poussés (si tu veux, à partir du L3, tu empietes sur le M1, en M1, sur le M2 et apres, tout depend de ton M2, si tu le fais à l'ENS ou pas).

    -Tu peux entrer à Normale apres: L1-L2 de physique (je reste la dessus, c'est ce que je connais et c'est ce qui a l'air de t'interesser) ou apres 2 ans de prepa. Tu peux y entrer sur concour (tu deviens normalien, avec salaire etc) ou alors tu entres sur dossier, tu deviens un "etudiant preparant le diplome de l'ENS". Le diplome est assez contreversé chez les normaliens, car il ne change rien pour eux, mais pour les etudiant, cela sert à montrer que leur L3-M1-M2 ont été fait à Normale Sup', et qu'ils ont un bon dossier, etc.

    -Par rapport a ce que j'ai dis plus haut: normalement (), toute personne etudiant à Normale est normalien, la difference se faisant sur le concours (eleve pour ceux qui l'ont eu, etudiant pour les autres) mais ça depend des fois, et je t'avoue que ça reste encore tres flou pour moi apres 1 an passer la bas

    -L'ENS forme de tres bon chercheur et enseignant, dans quasiment tous les domaines ( qu'ils soient scientifiques ou qu'ils ne servent à rien, euh pardon, litteraires (troll inside )).

  5. #4
    herman

    Re : ENS, quelques explications ?

    Lol thwarn .

    Oui donc à la question (que je n'osai pas poser clairement) est-il forcément mieux d'aller à l'ENS pour L3-M1-M2 plutot que n'importe quelle autre université la réponse est oui ? Non parce que entre prépa et université il est clair qu'il n'y a pas de règne absolu mais est-ce le cas entre l'ENS et les autres facs ?

    Sinon merci beaucoup pour vos réponses qui m'éclairent énormément.

    Etre normalien donne un salaire mais est-ce que la différence est mentionnable dans un CV ? (je suppose que oui mais bon)

    Etre normalien durant sa formation donne-t-il accès à plus de cours ou à des cours différents ou la seule différence durant la formation est-elle la rémunération ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    bashad

    Re : ENS, quelques explications ?

    Salut !
    l'ens forme des scientifiques de haut vol en sciences pures et ...
    excepté grothendieck(qui y était comme auditeur libre) toutes
    les medailles fields francaise y ont fait leurs classes! beaucoup de prix nobel
    francais sortent de l'ens et la plupart des medailles d'or du cnrs ont fait l'ens!
    c'est le chemin royale vers l'agregation
    voila un lien parcours,debouchés...
    http://www.phytem.ens-cachan.fr/index.html

  8. #6
    invite67423456789

    Re : ENS, quelques explications ?

    Oui mais rappelons le, il a de très bon chercheurs qui sont formés outre qu'a l ENS - la médaille fields étant considéré comme le summum des prix pour les mathématiques, il y ' a d'autre prix tout aussi honorable quand même.
    Pour en revenir à l'ENS , tout a + ou - été dit, je rajoute juste que les "auditeurs libres" ne sont pas rémunérés.
    Il y a surement plusieurs normaliens sur ce forum qui pourront t'en dire + sur "l'intérieur"

  9. Publicité
  10. #7
    herman

    Re : ENS, quelques explications ?

    Est-ce que le seul type de concours pour rentrer à l'ENS est ce concours immonde ? http://www.ens.fr/concours/Organisation/MPI.htm

    Si c'est le cas alors me voilà bien déçu avec les 8 de coef en français et le 3 en LV2, moi qui commençait à penser que l'ENS était une vraie école de scientifiques .

  11. #8
    Nox

    Re : ENS, quelques explications ?

    Bonjour !

    Alors l'ENS est une grand école mais pas une école d'ingé. En fait tu fais le parcours de la fac L3 M1 M2 + une année très généralement consacrée à la préparation de l'agrégation. Le diplome de l'ENS est un plus, dans le sens ou en fait il atteste le fait que tu as passé 3 ans sous la tutelle de l'ENS, que tu as le master, un bon niveau d'anglais, que tu es impliqué dans une expérience d'enseignement et une activité d'ouverture. Il peut être présenté aussi bien par les normaliens (qui sont rentrés par concours en 1ère ou 3 ème année et sont rénumérés) ou par les magistériens non normaliens (qui ont été sélectionnés sur dossier après fac ou prépa). Et il existe un seul concours par filière pour renter en première année (immond e ou pas).
    Remarque : je ne parle que d'après mon expérience (courte pour l'instant) à Cachan mais les autres ENS fonctionnent de la même manière.

    Cordialement,

    Nox
    Nox, ancien contributeur des forums de maths et de chimie.

  12. #9
    Romain-des-Bois

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par herman Voir le message
    Si c'est le cas alors me voilà bien déçu avec les 8 de coef en français et le 3 en LV2, moi qui commençait à penser que l'ENS était une vraie école de scientifiques .
    Ca promet

  13. #10
    Noir

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par herman Voir le message
    Si c'est le cas alors me voilà bien déçu avec les 8 de coef en français et le 3 en LV2, moi qui commençait à penser que l'ENS était une vraie école de scientifiques .
    C'est sûr qu'avec ce coeff, les filières sciences de l'ENS doivent être infestées de littéraires camouflés...

    Plus sérieusement, crois tu vraiment que les "vrais scientifiques" peuvent se dispenser de savoir s'exprimer correctement aussi bien à l'oral qu'à l'écrit ? Ah mais oui, c'est vrai j'oubliais, les "vrais scientifiques" ne communiquent que par équations...

  14. #11
    herman

    Re : ENS, quelques explications ?

    Oui alors non ! ne tombons pas s'il vous plaît dans cette facilité qui est "quoi tu n'aimes pas le français post bac ? mmm tu dois mal t'exprimer alors !".

    Romain : Là je ne vois pas quoi te répondre si tu ne développes pas + .

    Noir : Je suis pour étendre notre vocabulaire de plusieurs milliers de mots, je suis pour une bonne écriture et une bonne éloquance et je suis pour une culture assez étendu (épistémologie, histoire des sciences, la géographie et l'histoire ne font pas de mal et des connaissances dans les domaines scientifiques autre que celui dans lequel on étudie) mais je pense précisément que le français tel qu'il est enseigné à partir de la seconde et ce jusqu'à la fin des études scientifiques ne contribue EN RIEN à tout cela (ou tout du moins aussi modestement que si nous lisons des livres seul chez soi).
    Bref pour moi ce n'est qu'une ligne de coeff qui n'est là que par manque de réforme et parce que les prépas tout comme visiblement le concours de l'ENS vivent encore trop sur un modèle révolu.
    Quant à la LV2 alors là évidement c'est ridicule, cette option devrait être naturellement facultative je suis désolé.

    Après le débat n'est pas là, c'était simplement pour savoir si l'admission sur concours correspondait bien à ce concours là.

  15. #12
    Noir

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par herman Voir le message
    Après le débat n'est pas là, c'était simplement pour savoir si l'admission sur concours correspondait bien à ce concours là.
    Admettons, mais il faut avouer que tu tends le bâton pour te faire battre !

    Noir : Je suis pour étendre notre vocabulaire de plusieurs milliers de mots, je suis pour une bonne écriture et une bonne éloquance et je suis pour une culture assez étendue [...]
    Je dirais tant mieux ! Mais sans ces détails, je pense que les réactions que tu récoltes sont assez prévisibles... J'en ai vu des étudiants en sciences qui pensaient qu'être bons en maths excusait tout... Si tu n'en fais pas partie, tant mieux.

    Arrêtons là le hors sujet.

    Oui c'est bien ce concours qui permet d'entrer à l'ENS après deux ans de prépa... Et méfie toi, je pense que la composition de maths de 6h est méchante aussi

  16. Publicité
  17. #13
    Thwarn

    Re : ENS, quelques explications ?

    Disons qu'entre la fac et l'ENS, il y a une enorme difference de niveau (j'ai commencé par la premiere avant d'etr admis dans la seconde, je sais de quoi je parle )

    Sinon, français en prepa, c'est assez different du français pres bac, enfin, je crois, vu que j'y suis jamais aller...

  18. #14
    herman

    Re : ENS, quelques explications ?

    Erf oui Noir tu as bien raison j'aurai du préciser :/.

    Après j'aurai pu compenser (si je passais ce concours) par le reste mais effectivement même si je pense pouvoir atteindre un niveau satisfaisant pour ce concours en maths/physique/info, je ne pense pas du tout pouvoir atteindre un niveau d'excellence au point de compenser le français donc bon à oublier pour moi.

    Reste l'intégration en tant que magistérien (qui me séduit totalement pour le moment xD)

    Thwarn c'est ce que tu as fait ? Tu es passé en L3 après une L2 en fac ?

  19. #15
    indian58

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par Thwarn Voir le message
    Sinon, français en prepa, c'est assez different du français pres bac, enfin, je crois, vu que j'y suis jamais aller...
    Ah ça oui, tu peux me croire!

  20. #16
    Romain-des-Bois

    Re : ENS, quelques explications ?

    Je développe :

    Il est très clair que tu ne sais pas du tout à quoi correspond le concours d'entrée à l'ENS.
    Tu as dit "j'aurais pu compenser [le français] par le reste" (tous ceux qui ont passé un jour le concours ENS doivent rigoler !)

    Sache que pour l'admissibilité à l'ENS, seules les deux épreuves de Maths (6 et 4h) et l'épreuve de physique (5h) comptent.
    Français et langues ne comptent que pour l'admission finale (et il y a en plus des épreuves de Maths et Physique orales + le TIPE).

    Il faut également que tu saches qu'après deux ans de prépa, tous les étudiants ont grosso-modo le même niveau en Maths et Physique (pour une même école visée). La différence se fait alors sur le français et les langues.

    Si tu te prends 20 en Maths à l'ENS à l'écrit et à l'oral (tu m'appelles !), tu n'auras aucun souci pour intégrer à mon avis (ou au moins avoir le magistère !)

    Enfin, tu ne sais pas ce qu'est le français post-bac.

    Et, on finit en beauté, je te cite :
    Si c'est le cas alors me voilà bien déçu avec les 8 de coef en français et le 3 en LV2, moi qui commençait à penser que l'ENS était une vraie école de scientifiques
    Ou, autrement dit, quel intérêt pour un scientifique de bien parler français, d'avoir un minimum de culture générale en philo.

    Et pour ta remarque sur la LV2, tu ne dois pas savoir que le métier de chercheur est largement international aujourd'hui.

    Enfin, bref, ça promet !

    Tu as rectifié le tir depuis !

    Romain

  21. #17
    herman

    Re : ENS, quelques explications ?

    Alors sache bien Romain, puisque tu veux me prendre de haut que je n'ai rien "rectifié" mais simplement "complété", je n'ai en rien changé mon idée de départ.
    J'ai effectivement mal lu la page sur le concours d'entrée (cela fait-il pour autant de moi quelqu'un qui ne sait pas du tout de quoi il parle ?) et que les épreuves de français comptent pour l'admission (encore pire).

    Enfin tu ne m'as pas lu (ce n'est vraiment pas bien de répondre aussi aggressivement sans lire avec attention ce qui est écrit avant).

    J'ai dit précisément
    Oui alors non ! ne tombons pas s'il vous plaît dans cette facilité qui est "quoi tu n'aimes pas le français post bac ? mmm tu dois mal t'exprimer alors !".
    et tu me sors
    Ou, autrement dit, quel intérêt pour un scientifique de bien parler français
    ben tien...

    Ensuite culture générale en philo comme je l'ai dit
    je suis pour une culture assez étendu (épistémologie, histoire des sciences, la géographie et l'histoire ne font pas de mal et des connaissances dans les domaines scientifiques autre que celui dans lequel on étudie)

  22. #18
    Romain-des-Bois

    Re : ENS, quelques explications ?

    Re !

    Je replace les choses dans leur contexte :

    à ta phrase : Si c'est le cas alors me voilà bien déçu avec les 8 de coef en français et le 3 en LV2, moi qui commençait à penser que l'ENS était une vraie école de scientifiques

    Je réponds : ça promet.

    Tu me demande de développer.

    J'ai lu ce que tu avais écrit ensuite, j'ai simplement développé ce que j'avais en tête au moment de te lire (ce que je cite juste là en dessus).

    Tu n'as peut-être pas rectifié mais complété, mais en tous cas, ça m'a rassuré. Mon dernier message était simplement ce que j'avais en tête au moment de te lire - comme tu me l'as demandé. Mon opinion ayant changé après le complément (ou la rectification) que tu as fourni(e).

    Enfin, je ne te prends pas de haut. Je t'ai simplement fait remarquer que ton discours montrait que tu ne savais pas de quoi tu parlais et que ton avis à propos du français (que tu as complété depuis et c'est tant mieux) était bien triste.
    Je n'ai pas le sentiment d'avoir été agressif.


    Romain

  23. Publicité
  24. #19
    Thwarn

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par herman Voir le message

    Thwarn c'est ce que tu as fait ? Tu es passé en L3 après une L2 en fac ?
    J'ai fais L1-L2 à la fac et je suis rentré à Ulm sur dossier (magisterien, etudiant, auditeur libre, appellez ça comme vous voulez ).

  25. #20
    Gwyddon

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par herman Voir le message
    Est-ce que le seul type de concours pour rentrer à l'ENS est ce concours immonde ? http://www.ens.fr/concours/Organisation/MPI.htm

    Si c'est le cas alors me voilà bien déçu avec les 8 de coef en français et le 3 en LV2, moi qui commençait à penser que l'ENS était une vraie école de scientifiques .
    Je ferai remarquer, comme toujours, que ces coefficients sont à mettre en balance avec le coefficient des maths ou de la physique à l'oral : de 20 à 40...

    Car je rappelle que français et langue, bien qu'étant des épreuves écrites, ne comptent pas pour l'admissibilité mais uniquement pour l'admission, où l'oral joue un rôle prépondérant.

    Donc on peut dire que le concours des ENS est celui où les matières littéraires jouent un rôle très mineur, c'est même sans aucun doute le concours scientifique où ce rôle est le plus réduit.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  26. #21
    herman

    Re : ENS, quelques explications ?

    Vu comme ça Romain effectivement tout va bien, désolé d'avoir mal interprété tes propos .

    Gwyddon : Sur le lien que je donne on ne voit que trois épreuves d'admission (français, lv1 et lv2), comment est-ce possible ?

  27. #22
    Etile

    Re : ENS, quelques explications ?

    Bonjour,
    Le meilleur moyen pour entrer dans une ENS reste tout de même de passer par une CPGE.
    L'ENS Lyon, pour la prendre en exemple, comporte environ 50% d'auditeurs dont la grosse majorité viennent des CPGE.
    Aller à la fac dans l'optique de rejoindre une ENS n'est pas une bonne solution.
    D'une part, les programmes universitaires sont très faible. D'autre part, la sélection sur dossier semble être plus dure que par la prépa.

  28. #23
    Gwyddon

    Re : ENS, quelques explications ?

    Gwyddon : Sur le lien que je donne on ne voit que trois épreuves d'admission (français, lv1 et lv2), comment est-ce possible ?
    Trois épreuves écrites d'admission

    A mettre en parallèle avec les autres épreuves d'admissions, orales.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  29. #24
    Romain-des-Bois

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par herman Voir le message
    Vu comme ça Romain effectivement tout va bien, désolé d'avoir mal interprété tes propos .
    Tout va bien alors

  30. Publicité
  31. #25
    herman

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par Etile Voir le message
    Bonjour,
    Le meilleur moyen pour entrer dans une ENS reste tout de même de passer par une CPGE.
    L'ENS Lyon, pour la prendre en exemple, comporte environ 50% d'auditeurs dont la grosse majorité viennent des CPGE.
    Aller à la fac dans l'optique de rejoindre une ENS n'est pas une bonne solution.
    D'une part, les programmes universitaires sont très faible. D'autre part, la sélection sur dossier semble être plus dure que par la prépa.
    Je suis déjà en FAC (je suis en L2 de physique là) et j'y suis par choix car j'estime que le système préparatoire est totalement à revoir et profondément inadapté à des personnes comme moi mais je n'en dirai pas plus car soit dans ce cas il faut argumenter et développer la totalité de mes idées soit ne pas en dire plus ^^.

    Après j'ai une autre manière de voir les choses :
    - passer par une classe préparatoire permet de passer un concours, passer celui de l'ENS n'est pas chose aisée et tenir 2 ans dans un tel système (attention je ne parle pas du tout de la pression)... whou pour moi ce n'est pas la peine
    - passer par l'université qui fait tout pour t'intégrer socialement, te permettre de t'épanouir, qui te propose un cadre très agréable...(bon ok je parle de mon université là ^^), une accessibilité à la connaissances illimitée (via les bibliothèques universitaires) tout en ayant à quelques dizaines de mètres des dizaines de chercheurs qui essayent de t'accorder du temps quand tu en as besoin ou avec qui tu peux parler parfois une heure au milieu du parc universitaire.

    Oui c'est assez subjectif mais tout ne l'est pas et je pense franchement qu'il vaut mieux quoiqu'il arrive rester épanoui dans ses études et de manière globale qu'il vaut mieux apprécier chaque année passée sur cette planète, investir son temps de vie pour plus tard très peu pour moi et autant quelques personnes arrivent à apprécier réellement la prépa autant moi j'aurai probablement pu réussir via ces deux années autant comme pour beaucoup je n'en garderai pas un excellent souvenir.

    Ensuite la sélection à l'entrée ça ne me fait vraiment pas peur, peu importe si on passe par la prépa ou l'université, si on s'investit dans ses études, si on passe du temps à apprendre et si on est intéressé (et biensur si on a la chance d'avoir des capacités) alors on arrive à nos fins.

  32. #26
    Thwarn

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par Etile Voir le message
    Bonjour,
    Le meilleur moyen pour entrer dans une ENS reste tout de même de passer par une CPGE.
    L'ENS Lyon, pour la prendre en exemple, comporte environ 50% d'auditeurs dont la grosse majorité viennent des CPGE.
    Aller à la fac dans l'optique de rejoindre une ENS n'est pas une bonne solution.
    D'une part, les programmes universitaires sont très faible. D'autre part, la sélection sur dossier semble être plus dure que par la prépa.
    Tout depend du point de vue...
    Pour ma part, j'aurai été incapable de faire une prepa (pas la motiv', pas envie de faire ingenieur, car je sais que j'aurai pas eu le concour de l'ENS...), mais ça ne m'empeche pas de bien reussir a Ulm, et j'ai eu une vie pendant 2 ans...

    Mais je suis d'accord avec toi, passer par la fac pour essayer d'entrer à l'ENS est surement un mauvais choix, bien que je ne suis pas sur qu'il y est plus de personnes qui soient rejettés en posant un dossier que de personnes qui tentent le concours

  33. #27
    Etile

    Re : ENS, quelques explications ?

    A Lyon les étudiants de CPGE peuvent aussi postuler pour l'ENS en tant qu'auditeur libre. Si l'on veut vraiment faire l'ENS, vu la difficulté du concours, il vaut mieux compter sur l'admission sur dossier.
    De ce point de vue, l'université reste le plus mauvais choix pour "intégrer" une ENS.

  34. #28
    Thwarn

    Re : ENS, quelques explications ?

    Citation Envoyé par Etile Voir le message
    A Lyon les étudiants de CPGE peuvent aussi postuler pour l'ENS en tant qu'auditeur libre. Si l'on veut vraiment faire l'ENS, vu la difficulté du concours, il vaut mieux compter sur l'admission sur dossier.
    De ce point de vue, l'université reste le plus mauvais choix pour "intégrer" une ENS.
    Je suis d'accord, mais pour en etre sur, il faudrait voir les proportion d'admis par rapport au postulants pour en avoir le coeur net

  35. #29
    herman

    Re : ENS, quelques explications ?

    Ce n'est pas le plus mauvais choix. Il faut grandir un peu pour éviter de voir cela ainsi.
    Si tu as un vrai mental, de vraies capacités, tu rentres où tu veux à l'heure actuelle. Ton discours, excuse-moi de te le dire semble être une faiblesse d'esprit que de se ranger derrière les prépas pour mettre toutes les chances de son compté (en se frottant les mains à la manière de golum ).
    Personnellement si je décide d'intégrer l'ENS j'y rentrerai et c'est ainsi que je vois les choses .

  36. #30
    Thwarn

    Re : ENS, quelques explications ?

    Il faut aussi que les autres soient moins bons que toi, et ça, c'est un parametre que tu ne maitrises pas...

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Elever une tension de quelques millivolts à quelques volts
    Par francescopaolo dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 26/11/2007, 13h57
  2. Besoin de quelques explications !
    Par TOTO25 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/05/2007, 18h35
  3. Dimérisation explications ?
    Par utsuki dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/02/2007, 20h41
  4. explications!
    Par dora209 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/01/2007, 16h47
  5. Quelques questions sur les ENS
    Par Bigorneau dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 61
    Dernier message: 23/08/2006, 00h55