Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?



  1. #1
    Ptitseb

    Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?


    ------

    Salut à tous..
    J'ai plusieurs questions concernant le métier d'enseignant chercheur.. Difficil de s'en faire une idée avant le Master alors je fais comme je peux je bidouille en posant des questions, en lisant des témoigagnes etc.. Donc je fais appel à vous!

    J'ai deux questions principales autour de ce métier..
    J'aimerais me diriger (éventuellement) vers la recherche en écologie forestière..

    -N'y a t il pas une certaine perte d'intérêt du à l'hyperspécialisation des chercheurs? (quand on voit certains sujets de thèse.. ca fait peur.. non pas que le sujet ne soit pas intéressant.. Mais de là à passer plusieurs années tous les jours sur une question aussi pointue.. je trouve ca un peu dommage.. A t on encore le temps d'"accroitre sa culture scientifique" ? (sans être un adepte de la culture pour la culture.. beaucoup de domaine m'interesse, j'ai un peu peur de ne plus avoir le temps de m'y interesser si je me dirige vers ce métier..

    -Cette question en amène une autre.. Peut on concilier une vie de famille, le métier d'enseignant chercheur, et des loisirs (sport plusieurs fois par semaine, jardinage, lecture, randos etc..) ou bien faut pas pousser mémé dans les orties et c'est deja pas mal de concileir vie de famille et ce métier là.. ou à défaut loisir et ce métier là..
    J'entend déjà les réponses: ca dépend du labo ou tu tombes si ils sont cool ou non moi je sais que dans tel labo on fait ce qu'on veut, dans celui là on bosse sans être libre.. Si quelqu'un avait plus conncret et plus "général".. dur dur..

    a vos claviers et merci d'avance, je compte sur vous!!

    -----

  2. #2
    deep_turtle

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Pour répondre en bloc à ta question, oui c'est possible... TOUT n'est pas possible à fond, mais ça c'est la vie qui est comme ça. Mais on peut être enseignant-chercheur en étant assez "productif" en recherche, en continuant d'aimer à enseigner, avoir une vie de couple, faire de la musique, lire, aller au ciné, faire des voyages, et avec tout ça se garder un peu (beaucoup...) de temps pour la culture scientifique, sur ce forum par exemple !

    Je ne sais pas si c'est trop général pour toi, en tout cas c'est sincère !

  3. #3
    Cécile

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Salut,

    Citation Envoyé par Ptitseb
    -N'y a t il pas une certaine perte d'intérêt du à l'hyperspécialisation des chercheurs? (quand on voit certains sujets de thèse.. ca fait peur.. non pas que le sujet ne soit pas intéressant.. Mais de là à passer plusieurs années tous les jours sur une question aussi pointue.. je trouve ca un peu dommage..
    C'est le principe même de la recherche : pousser à fond l'étude d'une question, qui est forcément limitée par rapport à l'ensemble d'un domaine. On aime ou on n'aime pas.
    -Cette question en amène une autre.. Peut on concilier une vie de famille, le métier d'enseignant chercheur, et des loisirs (sport plusieurs fois par semaine, jardinage, lecture, randos etc..) ou bien faut pas pousser mémé dans les orties et c'est deja pas mal de concileir vie de famille et ce métier là.. ou à défaut loisir et ce métier là..
    Je dirais que ça dépend de tes priorités. D'après ce que j'ai vu, c'est difficile mais pas impossible... à condition de ne pas vouloir être parfait partout. De toute façon, personne ne peut t'obliger à être là 12 h par jour, ensuite ça dépend effectivement du domaine, du labo (difficile de résister à la pression, parfois), de l'aspect expérimental ou théorique de tes recherches (tu maîtrises généralement moins ton temps avec les expériences... ce qui ne veut pas dire que le théoricien bosse moins), de ton ambition (dur d'être prix Nobel en bossant 8 h par jour, surtout pour un enseignant-chercheur), etc.

  4. #4
    chevalier~blanc

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    pour en cotoyer quelques un dans mon école, je pense que c'est quand meme un boulot interressant, prenant, mais ou tu peux concilier une vie a coté. Regarde le boulot d'ingé par exemple, dans les boites privées ou t'es aux 35h et ou tu en fais au moins 50.
    la ca devient plus difficile... apres c'est a toi de choisir et de voir ce qui t'interresse et comment tu vois ton future et ta vie pro

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Ptitseb

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Pour me faire une idée plus précise.. combien de temps bosse un chercheur par semaine? (en théorie et en pratique qui je pense sont bien distantes..)
    Si el domaine peut apporter des précisions..: écologie forestière..
    Je prends aussi les infos quel que soit le domaine!
    Merci d'avance! =)

  7. #6
    Rodeon

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Et puis ne t'inquiètes pas lorsque tu as un poste d'enseignent-chercheur à l'université rien ne t'oblige à faire de la recherche. Une fois que tu es en poste, tu peux te pointer et dire moi j'arrète la recherche et je fais juste mes 192h de cours par ans. Personne ne peux t'en empêcher vu que la close recherche n'est pas présente dans le contrat!
    Eh! oui le système français est ainsi fait. Bon seulemement si tu arrêtes la recherche ton évolution de carrière ne sera plus là même. Mais bon tu gardes ton salaire à vie!
    Je connais des maître de conf qui ont arrété la recherche depuis 15 ans et ils se portent bien. La vie tranquille quoi...Ils ont le temps de se cultiver, de faire du sport et de s'occuper de leur famille.
    Tout bien réfléchi enseignant-chercheur c'est une bonne planque. C'est mieux que la mine!

    (Attention je ne généralise pas, je parle de mon expérience, mais je veux signaler que le système permet ce genre de chose, et que cela est honteux. Ce n'est pas normal
    que la close recherche ne figure pas dans le contrat des MCF)
    "Le monde apparaît tellement différent quand on sait!" (R. Feynman)

  8. #7
    deep_turtle

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Et puis ne t'inquiètes pas lorsque tu as un poste d'enseignent-chercheur à l'université rien ne t'oblige à faire de la recherche. Une fois que tu es en poste, tu peux te pointer et dire moi j'arrète la recherche et je fais juste mes 192h de cours par ans. Personne ne peux t'en empêcher vu que la close recherche n'est pas présente dans le contrat!
    Mouais... Mais bon, tout le monde peut abuser du système et certains le font, mais je trouve assez choquante ta façon de présenter les choses. Il faut quand même bien préciser que c'est de la malhonnêteté de se comporter comme les gens que tu décris le font, et il ne faut certainement pas se lancer dans le métier d'enseignant-chercheur en se disant ça...

  9. #8
    Yoyo

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Ce n'est pas normal
    que la close recherche ne figure pas dans le contrat des MCF)
    d'autant que les maitre de conf sont évalués sur leur travaux de recherche (publications) et non pas sur leur enseignements!

    YOyo

  10. #9
    Rodeon

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Mouais... Mais bon, tout le monde peut abuser du système et certains le font, mais je trouve assez choquante ta façon de présenter les choses. Il faut quand même bien préciser que c'est de la malhonnêteté de se comporter comme les gens que tu décris le font, et il ne faut certainement pas se lancer dans le métier d'enseignant-chercheur en se disant ça...
    Ce n'était pas mon intention d'être choquant dans mon message, je voulais juste mettre en évidence quelques failles du système. Je suis bien d'accord qu'il faut faire ce métier avant tout par passion et non pas pour la sécurité de la carrière. Le problème c'est qu'à l'heure actuelle j'ai l'impression que des vraix passionnés de science qui ne pensent pas qu'au salaire qu'ils touchent à la fin du mois, ça ne court plus les rues.

    a+
    "Le monde apparaît tellement différent quand on sait!" (R. Feynman)

  11. #10
    groizme

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Moi mon papa est enseignant chercheur donc je peux en parler un peu car je vais aux labos parfois ( pas pour le plaisir , je suis étudiant bac+3 pour le moment).
    c'est les labos de chimie mais ca doit etre un peu partout pareil: Les enseignant chercheurs font peu de recherche comparé a un pur chercheur car les enseignement et tou ce qui va autour ca prend du temps mais d'un certains coté c'est toujours bon de pas rester l'esprit bloqué dans son labo et son projet de recherche, souvent les enseignant chercheur font pas mal de leur manip et analyse ( donc ce qui prend du temps) par le biais des stagiaires et/ou thésard, ca se comprend un peu car ca gagne du temps, et eux ils donnent les ordres et analyse les résultats.
    Si tu veux tout faire toi meme enseignement/rechercher et tout le tralala ( sans compter les conférence/les séminaires etc etc) bah c'est clair que tu dois faire une croix sur ta vie privée ou du moins une grande partie, a moins que ta copine travaille dans ton labo ^^, mais bon ya toujours des vacances ( tu peux les prendres quand tu veux du moment que t'as pas de cours dans la période)...
    Tu peux aussi faire la méthode je me donne a fond pendant 1 ou 2 mois et je me relache pdt 1 ou 2 mois etc etc...
    Enfin bref c'est toi qui voit mais une chose est sur c'est que tu peux faire tres peu de recherche mais les enseignements sont obligatoires mais a ce moment la ben tu seras pas forcement tres renomé ( c'est un choix.).
    J'ai vu plus haut parler de ceux qui font que de l'enseignement et pas de recherche, ca existe, parfois de facon officieuse ( mais la c'est tres mal vu et si tu te fais reperer tu peux avoir des problemes avec le directeur de groupe) mais ca peut se faire de facon officiel ( faut signe run contrat) certains vieux en fin de carriere le font parfois pour se consacrer que aux eleves.
    Enfin il ya aussi ceux qui sont tres mauvais en cours ou tres mechants et si le directeur de la fac recoit plein de plaintes a son encontre il se voit réduire son temps d'enseignements et ses responsabilité dans la pedagogie, c'est aussi une méthode si on veut avoir plus de temps libre mais c'est pas tres déontologique.
    De plsu j'ajoute que un enseignant chercheur tire de la renomée de ses enseignement contrairement a ce que j'ai vu, il ya des prix de la pédagogie pour les bon enseignant reconnu, si ilm écrivent des bon bouquin, font des bon cours etc etc.
    Sinon moi l'image que j'ai dun enseignant chercheur c'est quelqu'un qui hors du temps passé a la fac , reste la plupart du temps derriere son ordi dans le labo et manip 2/3 fois par mois, donne des ordres aux stagiaires et thésard et vient vérifier si les esclaves (stagiaires) ne font pas des manip qui ferait explosé le batiments.
    Donc en résumé tu peux avoir une vie mais ton travail y patira car les résulats ont les a en s'investisant ou bien tu peux avoir une bonne carriere mais tu auras un peu moins de vie ( ca veut pas dire pas du tout). Le plus important a savoir c'est que c'est avant tout un métier de vocation (genre médecin, ou infermier) donc si t'es pas passioné et n'est pas pres a faire de sacrifice ( on te demande pas de sacrifer ton mariage ou tes enfants qd meme) je ne pense pas que tu t'épanouiras dans ce genre de métier ( ca veut pas dire que t'es bon à rien, il ya dautres métier tres bien et tout à fait différent) autant ne pas t'engager dans cette voie.
    Dernière modification par groizme ; 15/02/2005 à 21h21.

  12. #11
    un autre monde

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    bonjour à tous
    je suis nouvelle ici et je ne sais plus trop si ce sujet est d'actualité, il date de plusieurs années déjà! mais je souhaitais partager mon experience de compagne de chercheur. de post-doctorant plus exactement.
    les journées sans fin qu'il passe au labo nous pose actuellement de gros pb de couple. en plus ses collegues avec qui il bosse sur le meme sujet lui ont récemment fait comprendre qu'il ne bossait pas suffisament. Incroyable mais vrai.
    Le gros pb dans le domaine de la recherche, c'est que les acteurs sont des passionnés. Il le faut de toute façon, pour accepter de bosser aussi longtemps, pour si peu d'argent et avec le risque de ne jamais se faire de nom et de rester précaire pendant toute sa carrière.
    Et les gens passionnés par leur boulot ne font pas de distinction entre vie professionnelle et vie privée, puisque leur vie EST leur boulot. résultat: bosser le week-end n'est pas un problème. finir parfois à minuit passé à cause d'une expérience précise, n’est pas un pb.
    je travaille 35h par semaine et fait une distinction entre la vie au boulot et la vie après le boulot. et je désire partager du temps libre avec celui avec qui je vis. Et je suis en age de penser de plus en plus sérieusement à avoir une famille.
    Malheureusement, ce choix de vie de couple m'est imposé. je n'y peux rien, il n'y peux rien. Son travail fait partie intégrante de notre vie, que ce soit la semaine, les week ends et les vacances. en tant que doctorant c'était plus cool, mais nous sommes désormais à l'étranger dans un autre labo. rien à voir.
    et désormais je passe auprès de ces collègues pour la briseuse de carrière.
    certains de ces collègues ont des enfants et une vie de famille, à priori ca se passe bien. suis-je la seule à qui cette situation pose un problème? en plus de la souffrance s'ajoute le sentiment de culpabilité d'être celle qui n'y comprend rien à rien. (mon domaine professionnel est très différent de la recherche.)
    j'ai l'impression que ce choix m'est imposé et je me sens enfermée. impuissante. peut être devrais-je ne rien dire et accepter que nos futurs enfants, s'il y en a, passe bp plus de tps avec leur mère qu'avec leur père. peut être suis-je trop "moderne" pour tout ca.
    le pire c'est que nous avons tout les 2 très envie de continuer à vivre ensemble.
    conclusion: réfléchis à 2 fois avant de te lancer dans la recherche. établie tes priorité, et si pour toi avoir une famille importe plus que ta vie professionnelle...fais le bon choix.
    merci de me donnes vos impressions, j'aimerais bp connaitre votre opinion.

  13. #12
    Cécile

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Bonjour,

    J'imagine en effet que ta situation n'est pas facile. Quelques remarques, cependant :
    - la précarité pousse les gens à bosser de plus en plus, pour avoir plus de résultats, afin de décrocher les posts. En plus, cette précarité est très stressante, ce qui n'arrange pas la vie quotidienne du chercheur et de sa famille. On peut penser que s'il décroche un poste, ces deux aspects iront mieux. Ce qui ne veut pas dire qu'il fera 35 h par semaine, mais ce sera peut-être plus gérable.
    - tu dis que tu es à l'étranger. Où ça ? Dans certains pays, la mentalité est différente. En Allemagne, par exemple, il est considéré comme normal que la femme reste à la maison et s'occupe de l'intendance pendant que l'homme ramène les sous. Ce qui veut peut-être dire dire qu'on considère que l'homme peut bosser plus. Aux Etats-Unis, dans certains labos, il est aussi très mal vu de ne pas bosser comme un fou. Là encore, si ton compagnon décroche un poste en France, il ne sera pas confronté à ces mentalités.
    Le cas de ton compagnon me semble quand même un peu extrême. Je connais beaucoup de chercheurs, voire de couples de chercheurs, et même s'ils bossent beaucoup, ils arrivent à avoir une vie de famille normale. J'en connais beaucoup qui vont chercher leurs enfants à l'école à 18h-18h30. Il faudrait peut-être que ton compagnon arrive à résister à la "pression amicale" des collègues. Même s'il faut bosser pour être un bon chercheur, ce n'est pas au nombre d'heures passée au labo qu'on reconnaît un bon chercheur !

    Mais si la situation est déjà difficile à supporter pour toi, cela risque d'être bien pire si vous décidez d'avoir des enfants. C'est vraiment difficile d'être seule à s'occuper des enfants, et tu risques même d'en vouloir à ton compagnon de te laisser tout faire à la maison.

    Et lui, qu'en pense-t-il ? Tente-t-il malgré tout de passer plus de temps avec toi ? Comprend-il ton désarroi ? a-t-il envie d'enfants, et si oui, est-il prêt à leur consacrer du temps ? Un problème de couple, ça se règle à deux !

  14. #13
    matths

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Bonjour,

    Justement est-ce que la femme d'un chercheur ne devrait pas être chercheuse elle-même? (et inversement)
    En fait c'est la question que je me posais récemment car il semble nécessaire que les deux personnes aient fait le même choix de vie et aient la même conception de la vie personnelle et professionnelle... j'apprécierai donc si certains pouvaient rapporter leurs expériences et ainsi voire si il y a vraiment une tendance à ce que les chercheurs se retrouvent ensemble au final.
    Merci.

  15. #14
    Cécile

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    L'important n'est pas que deux personnes d'un couple aient le même métier, quel que soit celui-ci.
    Les couples où les deux personnes font le même métier sont fréquents. Mais la raison en est que les gens rencontrent surtout leur conjoint(e) lors de leurs études, ou au début de leur vie professionnelle.
    L'important est que chacun puisse vivre sa vie professionnelle et personnelle de manière satisfaisante. Ca peut être l'un(e) qui s'investit fortement dans son boulot pendant que l'autre assure le plus gros du boulot à la maison, ou ça peut être un partage équitable, et dans ce cas, il faut que chacun fasse des concessions sur le temps qu'il passe au boulot.
    Le boulot de chercheur, bien que très prenant, laisse pas mal d'autonomie sur l'organisation : certains s'arrêtent assez tôt pour aller chercher leurs enfants... et rebossent le soir une fois que ces derniers sont couchés. Tous les boulots n'offrent pas la même flexibilité.

  16. #15
    kinette

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Citation Envoyé par matthieu_c Voir le message
    Bonjour,

    Justement est-ce que la femme d'un chercheur ne devrait pas être chercheuse elle-même? (et inversement)
    En fait c'est la question que je me posais récemment car il semble nécessaire que les deux personnes aient fait le même choix de vie et aient la même conception de la vie personnelle et professionnelle... j'apprécierai donc si certains pouvaient rapporter leurs expériences et ainsi voire si il y a vraiment une tendance à ce que les chercheurs se retrouvent ensemble au final.
    Merci.
    Bonjour,
    Sauf qu'avant d'avoir un poste fixe c'est plutôt la croix et la bannière pour se retrouver dans des endroits géographiquement pas trop éloignés.
    Les couples que j'ai vu le mieux fonctionner étaient ceux où le conjoint suivait celui qui faisait de la recherche (en ayant un emploi compatible avec les déménagements réguliers, ou en faisant des choix...).

    Je dirais qu'on voit parmi les chercheurs des couples qui marchent bien, mais c'est loin d'être une généralité. Ceci dit ça ne tient probablement pas qu'au métier, mais aussi aux personnalités particulières et fortes que cet environnement sélectionne.

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  17. #16
    matths

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Merci pour vos réponses.
    Je suis d'accord avec vous que cela dépend surtout de la personnalité de chaque personne, mais en voyant le témoignage de "un autre monde" (cf. message #11) je me suis dit que le choix de vie (ou conception de la vie) de la personne faisant de la recherche (ex: désintérêt pour l'argent, vie professionnelle trés prenante) doit être que vraiment compris par un(e) conjoint(e) ayant fait le même choix (ou ayant la même conception) et ce genre de personnes semble pour une grande majorité être présent dans un milieu "intellectuel" (recherche, enseignement, littérature ...) ; ai-je tort?

    Mais en y réfléchissant un peu plus, j'ai peut être des "a priori" sur les chercheurs:
    Quelle part de chercheurs ne considére pas sa profession comme un métier mais comme sa vie à part entière? et donc, quelle part est prête à faire des sacrifices conséquents en matière de vie extra-professionnelle pour cette quête de la connaissance?
    Encore merci.

  18. #17
    Gwyddon

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Bonjour,

    Ça va dépendre aussi des échéances... Par exemple j'ai (j'avais..) une deadline pour aujourd'hui, du coup depuis 3 semaines je travaille 12 à 14 heures par jours 7/7 jours. Ce n'est pas tout le temps comme ça, mais il faut savoir l'accepter.

    De même je suis en ce moment à l'étranger, ma compagne est en France. On se voit les week-ends où je reviens. Et ça se passe quand même très bien, on arrive à gérer

    Donc je pense que ça doit surtout dépendre énormément de la sensibilité de chacun, des histoires personnelles, et des choix de vie à prendre..

    Cordialement,
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  19. #18
    yves25
    Modérateur

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Compte tenu de mon âge, je suis la preuve qu'on peut tenir le coup!
    Le métier est prenant évidemment mais il me semble qu'il n'y a pas d'exemple de métier passionnant que l'on puisse vivre sans passion cad sans exagération et sans sacrifier plus ou moins d'autres aspects.

    C'est un choix évidemment mais je connais aussi des gens qui privilégient la vie de famille et les loisirs et s'emm....dans leur boulot.

    Quand il était petit, mon fils déclarait qu'il ne voulait surtout pas faire mon boulot parce que, lui, voulait privilégier sa vie, ses loisirs etc.. Résultat, aujourd'hui, il s'est trouvé un boulot qui le passionne et il bosse autant que je bossais.

    Je pense qu'il n'y a pas de miracle.

    Edit: j'ai fait beaucoup de montagne, du ski, du vélo, j'ai bricolé, jardiné, lu, écouté de la musique, j'ai une famille et ma femme m'a supporté courageusement ..c'est vrai que je ne suis pas souvent sorti en boîte.

    Par contre, Kinette a raison, ce qui est galère, c'est d'arriver à prendre le train. Je sais bien que c'est la galère partout mais mes thésards en ont souvent ch.. un max. Plus que moi, parce que mon époque était plus favorable: je suis passé juste avant que le recrutement ne commence à sérieusement se tarir. Aujourd'hui, c'est vraiment très dur.

    Ensuite, que te dire? Un ami de mon père disait de moi: "ce type là, il travaille pas, il se régale" et ça a été vrai longtemps , pas tout le temps parce qu'il y a forcément des trucs pas marrants et même très casse pieds mais c'est vrai de tous les métiers.
    Dernière modification par yves25 ; 17/12/2009 à 17h00.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  20. #19
    Gwyddon

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Edit: j'ai fait beaucoup de montagne, du ski, du vélo, j'ai bricolé, jardiné, lu, écouté de la musique, j'ai une famille et ma femme m'a supporté courageusement ..c'est vrai que je ne suis pas souvent sorti en boîte.
    Pareil et pareil pour la dernière phrase

    Aujourd'hui, c'est vraiment très dur.
    En effet ce n'est pas simple tous les jours de même

    il y a forcément des trucs pas marrants et même très casse pieds mais c'est vrai de tous les métiers.
    Mais au final, ressentir la joie que l'on ressent quand on a le résultat qui tombe, ou quand on voit son papier fini, etc... Ça n'a pas de prix

    Et ça nous fait tenir, même dans les moments délicats..
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  21. #20
    matths

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Bonjour,

    C'est justement ce choix de vie auquel j'aspire (seule la recherche sera prioritaire, le reste sera secondaire à mes yeux) qui me fait poser des questions sur comment sera ma vie à côté et comment va-t-elle pouvoir se développer.
    Ainsi, par exemple, j'aimerai savoir à quelle occasion vous avez pu rencontré votre compagne/femme et si vous considérez ou pas qu'elle a plutôt été un frein à votre recherche .. ?!

  22. #21
    matths

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Edit: Pour faire le lien avec mes précédents messages, c'est pour ça que je me demandais si le fait d'avoir une femme qui est elle même chercheuse (ou qui a une profession dans le milieu "intellectuel") ne représentait pas moins de contrainte pour ses propres recherches.

  23. #22
    Cécile

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Citation Envoyé par matthieu-c
    je me demandais si le fait d'avoir une femme qui est elle même chercheuse (ou qui a une profession dans le milieu "intellectuel") ne représentait pas moins de contrainte pour ses propres recherches.
    a priori non.
    Comme le disait Yves, n'importe quel métier pour lequel tu te passionnes te pousse à y bosser beaucoup. C'est vrai de la recherche, mais de milliers d'autres métiers, où en plus il y a moins de libertés sur les horaires. QUelques exemples de métiers prenants : journaliste (surtout sportif, avec les compétitions le dimanche), boulanger (ma boulangère est ouverte de 7h à 19 h 30, avec une petite coupure à midi, six jours sur sept), l'entrepreneur, chef de chantier, commercial payé à la commission, l'agriculteur,.. Crois-tu que ça se passe mieux si leur conjoint(e) est dans la même profession ? Pas forcément (sauf peut-être boulanger et agriculteur).

    En fait, tant que tu n'as pas d'enfant, la vie de couple peut facilement s'accommoder d'horaires étendus. Ensuite... c'est plus difficile. Qui amènera le petit à la crèche, puis à l'école ? Qui prendra son jour de congé quand il est malade ? Là, ta compagne risque de ne pas apprécier si tu lui dis "désolé, je ne peux pas m'en occuper, j'ai une manip importante", quand elle-même ne peut pas prendre son jour de congé. Je connais aussi des enfants de chercheurs qui n'ont jamais vu leur père avant 20 h le soir (ça n'existe pas uniquement dans la recherche, d'ailleurs), ben c'est pas top pour eux.
    Bref, à un moment, passion ou pas, il faut faire des compromis, aussi bien avec le conjoint(e) qu'avec les enfants. C'est davantage ça qui est important que le métier du conjoint(e). Et quand je lis ceci
    (seule la recherche sera prioritaire, le reste sera secondaire à mes yeux)
    , je me dis que ta femme et tes enfants ont intérêt à être de bonne composition. Si tu considères que ta compagne risque d'être "un frein à tes recherches" simplement parce qu'elle ne te laisse pas aller 15 h par jour au labo, ton couple risque de ne pas tenir. Et si elle aussi veut aller 15h par jour à son labo, vous irez sûrement très bien ensemble, mais mieux vaut que vous n'ayez pas d'enfants (désolée d'être si directe).

  24. #23
    matths

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    désolée d'être si directe
    Justement c'est parfait, merci.

    J'ai compris pourquoi je voyais les choses sous cet angle: en fait faire de la recherche pour moi n'est pas qu'une passion, c'est aussi une conviction. Et de ce fait je ressens le besoin que "ma future femme" la partage elle aussi. Pour être honnête, c'est vraiment quelque chose qui me torture l'esprit aujourd'hui.
    Est-ce que quelqu'un est déjà passé par là? et/ou fait aussi de la recherche par conviction?
    Encore merci.

  25. #24
    Cécile

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Ta future femme peut faire un tout autre métier tout en partageant tes convictions.
    En général, quand on est en couple avec quelqu'un, on partage en gros les mêmes valeurs. Cela ne veut pas dire qu'on est d'accord sur tout (et heureusement, d'ailleurs), mais le plus souvent, on partage les mêmes idées sur les choses vraiment importantes.

  26. #25
    un autre monde

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Citation Envoyé par matthieu_c Voir le message
    Merci pour vos réponses.
    Je suis d'accord avec vous que cela dépend surtout de la personnalité de chaque personne, mais en voyant le témoignage de "un autre monde" (cf. message #11) je me suis dit que le choix de vie (ou conception de la vie) de la personne faisant de la recherche (ex: désintérêt pour l'argent, vie professionnelle trés prenante) doit être que vraiment compris par un(e) conjoint(e) ayant fait le même choix (ou ayant la même conception) et ce genre de personnes semble pour une grande majorité être présent dans un milieu "intellectuel" (recherche, enseignement, littérature ...) ; ai-je tort?

    Mais en y réfléchissant un peu plus, j'ai peut être des "a priori" sur les chercheurs:
    Quelle part de chercheurs ne considére pas sa profession comme un métier mais comme sa vie à part entière? et donc, quelle part est prête à faire des sacrifices conséquents en matière de vie extra-professionnelle pour cette quête de la connaissance?
    Encore merci.

    Je vais préciser un peu ce que je fais, car j'aimerais mieux me faire comprendre. Je travaille dans un département des Ressources Humaines, et possède un Master 2. J'ai décidé par choix de me lancer dans la vie active après mon diplôme. Donc pour répondre à Matthieu-c qui a lancé ce sujet, je pense avoir le 'bagage intellectuel'- avec des guillemets car je ne suis pas vraiment sûre d'avoir compris ce que tu disais...ou alors j'ai peur d'avoir trop bien compris
    Oui, mon domaine est très différent de celui de mon copain - actuellement en post-doc au Canada. De l'eau a coulé sous les ponts, car mon dernier message date de 1 an, et nos relations se sont considérablement améliorées. Mais il est vrai que je confirme qu'il existe un véritable paradigme entre le monde de la science et celui qu'on peut appeler 'corporate'. Quand je rentre du boulot, je veux penser à autre chose et passer à autre chose. Quand il rentre du boulot....il se dit qu'il peut répondre à 1 ou 2 mails pro. Tout en suivant sur son ordi l'évolution de son expérience, par l'intermédiaire du serveur...
    La majorité de ses collègues sont célibataires. Je n'ai jamais trop cru au coïncidence....Ceux qui sont en couple, voire mariés et parents, ont un/une partenaire au foyer. Ou alors ce/cette partenaire est aussi chercheur/se... Je pense que les deux cas sont les meilleurs. Malheureusement ce ne sera jamais mon cas
    Ceux avec enfants régulièrement rentrent pour le diner, couchent les enfants...et ensuite retournent au labo jusqu'à minuit. Franchement, si ca vous fait envie, moi pas. J'aime mon boulot mais je pense qu'il y a une limite.
    J'ai un ami qui est aussi chercheur au Canada et qui finit au mieux à 22H. Le week-end jusqu'à 19H/20H. Sa copine m'a récemment dit qu'elle les considéraient collocataires, pas vraiment un couple.
    Il s'agit peut-être de cas extrèmes, on est peut-être tombé sur le pire pays voire le pire labo. J'ai encore quelque années avant que mon horloge biologique compte à rebours.
    Mais tout ca pour dire qu'il ne faut pas se lancer dans la recherche sur un coup de tête. Ca doit résulter d'une véritable décision, qui prenne en compte le futur impact sur votre vie sentimentale/sociale. Certaines personnes ne vous comprendront jamais, et vous aurez tendance à ne pas comprendre "l'autre monde"...A bon entendeur,

  27. #26
    matths

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Citation Envoyé par un autre monde Voir le message
    je pense avoir le 'bagage intellectuel'- avec des guillemets car je ne suis pas vraiment sûre d'avoir compris ce que tu disais...ou alors j'ai peur d'avoir trop bien compris
    Bonjour,
    Je ne sais pas ce que tu as peur d'avoir trop bien compris :s, mais je vais essayer d'être plus précis aussi. Tu dis plus bas: "Certaines personnes ne vous comprendront jamais, et vous aurez tendance à ne pas comprendre "l'autre monde" " et c'est exactement là où je veux en venir. Je pense que ce genre de personne on les retrouve dans leur quasi totalité dans une profession qui touche au développement ou à la diffusion du 'savoir', de 'nouvelles connaissances' (ce que j'appelle 'milieu intellectuel'). Et c'est donc pour ça que je pense que la partenaire de ces personnes doit être plus facile à trouver dans ce 'monde' là.
    Mais je voudrais reposer la question suivante: si la vie professionnelle d'un tel individu (un chercheur dans notre cas) entame autant sur sa vie personnelle, est-ce parce que sa profession lui plaît et qu'il a envie de bien faire son boulot tout en pensant à son salaire qui doit en découler à la fin du mois (comme il est possible de trouver ce genre de personnes dans n'importe quelle autre profession)? ou par pure conviction (cad qu'il ne fait pas cette profession parce-qu'il a besoin d'un salaire mais parce-que cette profession s'inscrit dans une logique de Vie)?
    Pour ma part je me situe dans le second cas et j'aimerais donc savoir quelle part de chercheurs le sont aussi?
    Merci d'avoir répondu en tout cas, je suis content de pouvoir avoir le point de vue qu'est le votre =)
    Dernière modification par matths ; 03/01/2010 à 14h01.

  28. #27
    Anetheron

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Salut,

    Jamais vu un chercheur penser spontanément à son salaire, trop démoralisant.
    La pure conviction entraîne l'envie de bien faire son travail (réciproque fausse), je pense que c'est la motivation de la majorité des chercheurs, mais pas tous bien évidemment.

    Petit témoignage : dans le dernier labo où je suis passé (génomique, je ne sais pas si c'est dans ce domaine que tu veux t'orienter ou non...), une bonne partie des chercheurs étaient en couple (75% à la louche), et certains mariés. Et pas forcément avec des gens du même "milieu".

  29. #28
    matths

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Salut,

    Quand je dis "tout en pensant à son salaire qui doit en découler à la fin du mois" je veux dire qu'il fait son boulot parce qu'il lui plaît mais aussi pour avoir un salaire, même s'il est dérisoire. Combien justement se pose vraiment pas la question du montant de leur salaire et que cela leur ait complètement égal qu'il soit si faible?
    Merci pour ta réponse (je souhaite m'orienter vers la Physique théorique - Cosmologie).

  30. #29
    un autre monde

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Citation Envoyé par matthieu_c Voir le message
    Bonjour,
    Je ne sais pas ce que tu as peur d'avoir trop bien compris :s, mais je vais essayer d'être plus précis aussi. Tu dis plus bas: "Certaines personnes ne vous comprendront jamais, et vous aurez tendance à ne pas comprendre "l'autre monde" " et c'est exactement là où je veux en venir. Je pense que ce genre de personne on les retrouve dans leur quasi totalité dans une profession qui touche au développement ou à la diffusion du 'savoir', de 'nouvelles connaissances' (ce que j'appelle 'milieu intellectuel'). Et c'est donc pour ça que je pense que la partenaire de ces personnes doit être plus facile à trouver dans ce 'monde' là.
    Mais je voudrais reposer la question suivante: si la vie professionnelle d'un tel individu (un chercheur dans notre cas) entame autant sur sa vie personnelle, est-ce parce que sa profession lui plaît et qu'il a envie de bien faire son boulot tout en pensant à son salaire qui doit en découler à la fin du mois (comme il est possible de trouver ce genre de personnes dans n'importe quelle autre profession)? ou par pure conviction (cad qu'il ne fait pas cette profession parce-qu'il a besoin d'un salaire mais parce-que cette profession s'inscrit dans une logique de Vie)?
    Pour ma part je me situe dans le second cas et j'aimerais donc savoir quelle part de chercheurs le sont aussi?
    Merci d'avoir répondu en tout cas, je suis content de pouvoir avoir le point de vue qu'est le votre =)
    Mathieu, tu n’es pas encore doctorant mais tu sembles déjà avoir une idée bien précise de ce qu’est la recherche. Selon toi, il s’agit d’un milieu intellectuel qui participe à la création/au développement de savoirs/connaissances. Pour moi - et j’en tire de mon expérience avec mon copain et ses collègues qui sont aussi des amis - il s’agit d’un domaine qui se caractérise notamment par des passionnés de leur domaine qui ont décidés de pousser leur réflexion à l’extrême afin de devenir experts sur un sujet très pointu. Pour répondre à une de tes questions, le salaire n’est pas considéré comme le plus important. De toute façon, si on faisait un ratio salaire doctorant ou post-doctorant par le nombre d’heures réelles travaillées; le total frise le SMIC amélioré…
    L’autre grande caractéristique de la recherche, et je parle toujours en mon nom, et le flou artistique autour du statut des chercheurs. J’exclue ici les chercheurs CNRS et chercheurs/professeurs de facs. Pas vraiment étudiant, mais pas vraiment salarié non plus. Pas vraiment un salaire, plutôt une bourse /un financement. Pas vraiment de responsable mais un chef de labo. Pas vraiment d’horaires, mais une flexibilité extrême selon la personne concernée. On connait tous quelqu’un qui fait régulièrement du 11-23h…
    Pas vraiment de concurrence car tous copains, mais si une rumeur de publication de papier court dans les couloirs, vos collègues/potes deviennent en quelque sorte des concurrents.
    J’aimerais aussi mentionner la hantise de l’absence de résultats, et donc de publication. Sur ce point, la recherche n’est guère différente des autres domaines. L’absence de résultats, à long terme, signe souvent l’arrêt de mort de votre carrière. J’exclue les chercheurs CNRS et autre fonctionnaires de l’Etat français, car comme il a été mentionné plus haut par une autre personne, certains profitent aussi du système.
    Tout ca pour dire que toutes ces spécificités font de la recherche un domaine parfois difficile à comprendre pour des non-initiés. Moi qui me fait gentiment houspiller par ma responsable si j’arrive à 8h35 au lieu de 8h30 ; et qui fait partie d’une équipe dont les objectifs chiffrés à 3 mois sont considérés comme du long-terme...Je travaille aussi dans le milieu associatif, sûrement un autre monde à part, lui aussi
    Ma conclusion, Mathieu, serait que vu ta détermination à devenir chercheur, sache que ce choix professionnel aura forcément un impact sur ta vie perso et amoureuse. Peut-être que vivre avec une chercheuse est la meilleure solution. Ou alors peut-être que tu trouveras une femme qui aimeras être la principale responsable des tâches à la maison et des enfants. Comme tu as pu le comprendre, très peu pour moi ^^, et il me semble que beaucoup de femmes de ma génération pensent la même chose. Renseigne-toi sur les possibilités de doctorat en pays dit « traditionnel » LOOL…
    Je ne pense pas qu’il y ait une solution miracle. Juste des expériences. Et du vécu ! Par exemple, il est 16h30 heure locale, un dimanche, et je suis seule tout l'après-midi… Alors renseigne-toi au maximum avant de te lancer, ce forum me semble être un bon endroit. Bon courage !

  31. #30
    vpharmaco
    Animateur Biologie

    Re : Enseignant chercheur+vie sociale+loisir= journée de plus de 24H?

    Bonjour "un autre monde",

    Je voulais te féliciter pour ta description du monde de la recherche et des caractéristiques du métier de chercheur que je trouve très juste. Je n'aurais pas fait mieux !

    Par contre, je trouve que ton vécu donne une vision un peu noire du métier et plus particulierement du statut de post-doc. J'ai l'impression que les conditions/méthodes de travail varient bcp suivant les pays/institutions/diciplines/labo. Ici, en Angleterre dans mon labo, la plupart du monde fait des semaines de 40-50h mais rares sont ceux qui viennent bosser le we !
    En fait, je trouve qu'en terme d'investissement personnel, ce métier ne diffère pas bcp de ce qu'on observe dans d'autres secteurs pour des postes de cadres "à haut potentiel"/cadres sup qui eux aussi font des semaines à rallonge. La différence majeure étant que le salaire ne permet pas de partir aux Maldives pour les vacances.....

    Le point critique reste que l'obtention d'un poste à peu près stable est difficile à obtenir et que le statut de post-doc à 28-30 ans est vraiment précaire et suppose pas mal de sacrifice. Mais, une fois ce cap passé, le métier en soi à plutôt pas mal d'avantages et peut permettre d'avoir une vie de famille agréable.

    Voilà, c'etait mon petit avis sur la question.

    et bonne année !!

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Devenir enseignant-chercheur en biologie.
    Par Tuc-Tuc dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/10/2016, 16h17
  2. enseignant chercheur
    Par lilas0608 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/08/2006, 15h03
  3. enseignant chercheur
    Par batman dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 24
    Dernier message: 15/08/2006, 13h39
  4. Difference entre chercheur et enseignant-chercheur
    Par TylerOnZeWeb dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/03/2005, 21h44
  5. Enseignant-Chercheur
    Par GottferDamnt dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/01/2005, 09h04