Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 44

scientifique quel avenir?




  1. #1
    parfais

    scientifique quel avenir?

    Voila je lance une discussion sur un sujet important l'avenir des scientifique.

    Personellement je pense qu'en france on est mal barré! Les different gouvernement qui se sont succedes on reussi a affaiblir les sciences...les salaire sont bas par rapport au nombre d'annees d'etudes...
    Et en plus il n'y a plu que les scientifique pour preter attention au scientifiques : quand on pense qu'un type ayant fait bac+8 gagne moins qu'un plombier comment peut il subsister du respect chez la plupart des gens dans une societé ou l'argent prime sur le savoir ou la culture!
    En plus avec l'emmergence de la chine moi je predit qu'on va voir ariver de très grand scientifique près a tout pour avoir un tout petit peu d'argent et donc capable de travailler 90h par semaines sans broncher!

    IL nous reste les pays etranger etat unis canada....ou pour l'instant ca marche assez bien a condition de leur fournir (la plupart du temp)
    un travaille rentable!

    Moralité j'ai l'impression que les sciences ne sont plus que pour quelques energumènes passionés qui s emettent + ou - a l'ecart de la société car ils recherchent autre chose que le pouvoir et l'argent...

    Alors je sais je vois les choses de facon pessimistes ...va y avoir le papy boum ca va liberer des emplois...mais je croit reelement que le mal est deja fait.

    ( quand on est un reveur comme moi qui veut se ballader de part le monde et boservant les animaux...y a de quoi etre desenchanté...Je vais devoir pratiquer ce dont je penser (depuis toujours) faire mon metier comme benevole? ...
    je vais faire bac +8 pour faire un metier;..on va me dire y a pas de poste ...c un metier inutile...*a sauvergarde de otre planète on fait beaucoup semblant mais en realité on s'en fiche ...l'important c'est de gagne le plus d'argent possible quand on vit*
    Et la après ces refus je vais me faire maçon et je vais pratiquer ce qui demande autant detravaille que n'importe quel metier juste par plaisir )

    BOn ben merci a ceux qui ont prit le temp de lire
    J'attend les reaction de ceux qui ne se sont pas encore endromi ou suicidé

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Jeanpaul

    Re : scientifique quel avenir?

    Bien pessimiste, tout ça, non ?
    Etre scientifique, ce n'est pas forcément faire de l'astrophysique au CNRS, c'est aussi être ingénieur, médecin ou même homme politique (là j'en rajoute !).
    Dans une société où, qu'on le veuille ou non, la technique prend et prendra beaucoup de place (avions, autos, portables, ordinateurs...), il est dangereux de voir proliférer des décideurs illettrés en sciences, plus dangereux en tous cas que des gens qui ignorent l'orthographe (suivez mon regard).

  4. #3
    parfais

    Re : scientifique quel avenir?

    euh...nos politique m'ont bien l'air illetres en sciences dsl...
    ET c'est vrai qu'ilr este des domaine tels que l'ingenieurie et l'agronomie qui reste porteur mais ce n'est que peu de domaine dans les sciences...ce sont des domaine qui servent l'economie de marché , les politiques liberales et nos politiciens et dirigeants (pourtant je suis plutot de droite) mais tout les autres domaine squi sont utils mais dont tout les ignorant se fichent partent aux oublis


  5. #4
    parfais

    Re : scientifique quel avenir?

    faire un metier par exemple pour sauver la planète;..c'est le dernier des soucis (moi aussi j'exagère) on prefere ce qui rapporte du fric

  6. #5
    parfais

    Re : scientifique quel avenir?

    quand a mon ortographe si c'est d ela mienne dont tu parle je n'y ai pas vraiment fait attention. J'avais beaucoup a ecrire et en plus je fait tout le temp des derapages sur mon clavier (j'etait bon en dictée avant lol)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    misou14

    Re : scientifique quel avenir?

    Il a vrai qu'en France, à la sortie des universités pour les jeunes docteurs c est la case chomage qui les attends le plus.
    Je suis actuellement en stage dans un laboratoire public d optique, et en ce moment c est la période des recherches de stages.
    Manque de moyens, le laboratoire où ils sont, sur 18 DEA, seuls 2 pourront faire leur thèse dans ces locaux.
    Le reste cherche désespèremment des propositions de thèse sur le net mais sans grand succès.
    A part s'exiler à l'étranger, et encore faut trouver, je ne vois pas d'avenir à la recherche en France. Trop peu de stages, trop peu d emploi à la sortie.

  9. #7
    Epsilon-Flower

    Re : scientifique quel avenir?

    En plus avec l'emmergence de la chine moi je predit qu'on va voir ariver de très grand scientifique près a tout pour avoir un tout petit peu d'argent et donc capable de travailler 90h par semaines sans broncher!
    L'attitude actuelle de la chine est de garder un maximum de ses scientifiques au pays , les expatriés se voient offrir des propositions de rappatriement interressantes il me semble.. je ne crois donc pas que la france soit très interressante pour eux
    Au contraire , nous ferions mieux d'adopter la même attitude

  10. Publicité
  11. #8
    parfais

    Re : scientifique quel avenir?

    je ne parle pas de la chine maintenant mais de la chine d'ici quelques années ou decennies, c'est une nation emmergente, il sont plus d'un milliard et parmis ce milliard il doit y avoir dans les 1000 000 de scientifiques qui sont pret a tout pour sortir de la misère
    (en plus un chinois par rapport a un francais c'est une machine economique en effet nous somme un peuple fai pour resister au froid , pour se battre etc...donc on consomme beaucoup en energie, le besoin d'un chinois sont plus faible pour un aussi bon rendement intellectuel)
    Et nous on serait censé faire le poid dans l'avenir???
    Certes la chine a quelques politiques qui nous protege un peu...mais rien n'empeche que la politique change ou que les scientifiques chinois decident d'eux meme de s'expatrier

  12. #9
    knucknuck

    Re : scientifique quel avenir?

    En France, il n'y a aucun avenir pour les scientifiques qui font de longues études. Je vois que, dans ma société, il y a des cv qui sont envoyés par des post-doctorants pour des postes de techniciens!!.

    Il faut bien se rendre compte qu'avec autant de diplomes, soit tu as un poste à la hauteur de ta formation (cadres...), soit tu es ouvrier. Il est impossible d'avoir un poste intermédiaire.

    Quant au plombier qui gagne plus qu'un scientifique, il est clair que l'avenir de la France se trouve dans les services apportés à la personne et le tourisme. Tout le reste est en train de crever a petit feu.

    Pour la chine, tant qu'elle ne respectera la propriété industrielle, la recherche ne partira pas (pour le moment) en chine. Et vu le nombre de problèmes à cause de stagiaires chinois qui se servent dans les documents confidentiels, on peut espérer que ça refroidisse un peu les entreprises françaises.

  13. #10
    Lambda0

    Re : scientifique quel avenir?

    Coup de gueule

    Je vais être un peu brutal, mais je ne lis là que lieux communs et idées reçues bien dans l'air du temps.
    Tout d'abord, je trouve plutôt bien que le niveau de revenus ne soit pas systématiquement corrélé à un parchemin universitaire.
    Il est même tout à fait normal qu'un maçon ou un plombier sans diplome mais compétent et efficace soit bien payé. Je connais un tailleur de pierres qui sait à peine lire et écrire, mais qui a une dextérité et une créativité rare. Et qui gagne 2500 Euros par mois.
    Il y a aussi des patrons qui ont juste le bac, mais qui on créé des organisations qui font vivre des milliers de personnes, et qui méritent bien leur salaire.
    Ensuite, on peut très bien avoir tous les diplômes et être totalement dépourvu de créativité, de sens de l'initiative, d'organisation, etc. Le système permet celà. Heureusement que les concours d'entrée dans les organismes de recherche public sont d'un niveau suffisamment élevés pour filtrer ces gens là et ne retenir que les plus créatifs.
    Un diplôme, quel qu'il soit, n'est pas un droit à percevoir un certain salaire et à occuper une certaine position dans la société. C'est tout au plus un avantage par rapport à ceux qui n'en ont pas.
    Je n'irais pas plaindre ceux qui pleurnichent par ce que l'Etat ne leur offre pas un poste de fonctionnaire malgré leur bac+12 ou parce qu'ils n'arrivent pas à se faire embaucher ailleurs, faute de dépasser cet esprit scolaire.
    Il y a tant à faire dans l'industrie, aussi bien en recherche appliquée qu'en développement, qu'un bac+5 scientifique ne devrait jamais être au chômage plus de quelques mois. Si c'est le cas, celà traduit un problème d'adaptation et un manque de créativité.

    A+

  14. #11
    boucho

    Re : scientifique quel avenir?

    Je ne suis pas du tout d'accord.
    D'abord, qu'appelles-tu un scientifique ? Un chercheur ? Un ingenieur ? Un eleve en TS ?
    Ensuite, tu as l'air de dire qu'un bac + 8 devrait toucher un meilleur salaire qu'un plombier. Non, ce n'est pas le merite qui compte, c'est l'offre et la demande. Il y a des tas de docteurs qui ont fait une these qui n'a aucune utilite et dont tout le monde se fout. Est-ce pour autant qu'on se doit de l'embaucher ? Alors que parallelement a cela, on manque de plombiers.
    Par consequent, il faut choisir ses etudes en fonction de ses centres d'interet mais aussi en fonction des debouches.

    Pour ma part, je pense qu'il faut s'adapter a la concurrence et que les indiens ou les chinois sont encore loin du niveau europeen dans les domaines de pointe. Et puis il faut penser a diversifier ses competences et par exemple penser a des formations en management en plus de la formation scientifique.

  15. #12
    Turlu

    Re : scientifique quel avenir?

    Je suis 100% d'avec toi Lambda il faut payer les gens en fonction de leur travail, capacité et non de leurs diplomes!

    par contre la dessus :

    Citation Envoyé par Lambda0
    Il y a tant à faire dans l'industrie, aussi bien en recherche appliquée qu'en développement, qu'un bac+5 scientifique ne devrait jamais être au chômage plus de quelques mois. Si c'est le cas, celà traduit un problème d'adaptation et un manque de créativité.

    A+
    je t'avoue que c'est un peu vexant, je suis dans la categorie bac+8, je te promets que j'ai vraiment essayer de rentrer dans l'insdustrie mais personne ne m'a laissé ma chance.

  16. #13
    Lambda0

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par Turlu
    je t'avoue que c'est un peu vexant, je suis dans la categorie bac+8, je te promets que j'ai vraiment essayer de rentrer dans l'insdustrie mais personne ne m'a laissé ma chance.
    Oups, désolé ! C'est vrai que j'étais un peu méchant.
    Ca fait combien de temps que tu cherches ? Dans quel domaine ?
    Si je peux t'apporter quelques idées, ce sera avec plaisir.

    A+

  17. #14
    boucho

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par Turlu
    Je suis 100% d'avec toi Lambda il faut payer les gens en fonction de leur travail, capacité et non de leurs diplomes!

    par contre la dessus :



    je t'avoue que c'est un peu vexant, je suis dans la categorie bac+8, je te promets que j'ai vraiment essayer de rentrer dans l'insdustrie mais personne ne m'a laissé ma chance.

    Quelles sont tes pretentions salariales, que veux-tu faire comme travail, quelle experience as-tu et qu'est-ce que tu peux apporter de plus qu'un ingenieur ?

  18. #15
    Turlu

    Re : scientifique quel avenir?

    Oups je suis désolée je ne cherchais pas à me plaindre, mais si vous me proposez votre aide, je saute sur l'occassion...

    Je cherche depuis presque 6 mois mais ca n'a pas été en continue en parallele j'ai potassé un concours de CR2, tenté les concours de maitre de conf... Le pb vis à vis de l'industrie c'est que je me vois mal dans un post à responsabilité je n'ai aucune experience dans ce domaine, j'aurais besoin dans un premier temps d'etre encadré ou du moins d'avoir qq'1 aupres de qui me tourner en cas de pb. J'aimerais faire de la cherche appliqué en microbiologie ou biologie moleculaire, j'ai contacté les entreprises de ma region sans succes et mon gros handicap c'est que je ne suis plus mobile. Je ne veux plus partir à l'autre bout de la France maintenant que j'ai un enfant.
    Le seul secteur qui embauche dans la region, c'est pour etre commercial ce qui me m'interesse absolument pas, donc je suis realiste d'une je suis difficile, 2 pas mobile et 3 je manque de confiance en moi donc pas facile de me vendre...

    Ma reponse parait desesperée c'est pas voulu j'ai le moral et je vais essayer de me réorienter

  19. #16
    parfais

    Re : scientifique quel avenir?

    Evidement la loi d el'offre t de la demande c'est important mais quand meme la liberalisation de toutes les choses n'est pas bonnes...
    Ce n'est pas normal que l'on abandonne les metiers qui ne rapporte pas.

    Enc e qui concerne les plombier et les macon je ne remet pas en cause leur capacité ni leur travail ce n'etait que des exemples mais je trouve que le temp ou on fait des etudes c'est autant de temp ou on ne gagne pas de salaire et ou pourtant on travaille (enfin pour certain) et ce n'est pas normale que les gens qui font longtemp d'etudes gagnent moins que celui qui a abandonné les etudes a l'age de 16 ans.
    QU'il y ai quelques un de ceux la qui gagnent plus ne me derange pas mais qu'il y en ai beaucoup cela me derange...cela ne me derangerai pas dans une autre société mais il s'avère que dans la notre et de plus en plus on ne respecte que l'argent et comment fait t'on pour faire parvenir les messages scientifiques si le reste du monde se croit superieur et nous ri au nez?

    Il s'est passé un peu la meme chose avec les professeur ...il ya 40 un professeur etait respecté ...mais de nos jours un fils de commercant un peu trop gaté n'aura aucun mal a rire au nez de son professeur, juste parcequ'il se sentira superieur a lui et le prendra pour un imbecile.

    Evidement je grossi les traits... Je me fai pessimiste et pourtant j'aimerai bien que tout aille bien, la preuve c'est que je continu mes etudes en sciences.

    Le sujet lancé n'etai pas pour savoir si c'est juste qu'un macon gagne plus ou moi qu'un scientifique, c'est un autre sujet de société.
    Ma question etait plutot que devient le scientifique alors qu'il gagne moins qu'un macon? comment va t'il etre considéré?
    (mon avis est clair je pense)

    Je voulais parler de ce que nous reserve l'avenir en tant que scientifique...car il vau mieux etre bien averti

  20. #17
    Romain BERTOUY

    Re : scientifique quel avenir?

    On peut pas tout comparer, est il aussi intéressant de faire plombier que chercheur...

    y'a pas que l'argent dans la vie...
    Romain

  21. #18
    Lambda0

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par parfais
    Le sujet lancé n'etai pas pour savoir si c'est juste qu'un macon gagne plus ou moi qu'un scientifique, c'est un autre sujet de société.
    Ma question etait plutot que devient le scientifique alors qu'il gagne moins qu'un macon? comment va t'il etre considéré?
    (mon avis est clair je pense)

    Je voulais parler de ce que nous reserve l'avenir en tant que scientifique...car il vau mieux etre bien averti
    Je n'ai pas l'impression que le respect soit si lié au niveau de revenus, au moins en France.
    Ensuite, il faut savoir ce qu'on veut : si la finalité est de gagner de l'argent, il ne faut pas être chercheur, ni même ingénieur, mais plutôt faire de la finance ... ou de la plomberie ! (toujours une affaire de liquides )

    A+

  22. #19
    Lambda0

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par Turlu
    Oups je suis désolée je ne cherchais pas à me plaindre, mais si vous me proposez votre aide, je saute sur l'occassion...

    Je cherche depuis presque 6 mois mais ca n'a pas été en continue en parallele j'ai potassé un concours de CR2, tenté les concours de maitre de conf... Le pb vis à vis de l'industrie c'est que je me vois mal dans un post à responsabilité je n'ai aucune experience dans ce domaine, j'aurais besoin dans un premier temps d'etre encadré ou du moins d'avoir qq'1 aupres de qui me tourner en cas de pb. J'aimerais faire de la cherche appliqué en microbiologie ou biologie moleculaire, j'ai contacté les entreprises de ma region sans succes et mon gros handicap c'est que je ne suis plus mobile. Je ne veux plus partir à l'autre bout de la France maintenant que j'ai un enfant.
    Le seul secteur qui embauche dans la region, c'est pour etre commercial ce qui me m'interesse absolument pas, donc je suis realiste d'une je suis difficile, 2 pas mobile et 3 je manque de confiance en moi donc pas facile de me vendre...

    Ma reponse parait desesperée c'est pas voulu j'ai le moral et je vais essayer de me réorienter
    Malheureusement, c'est un domaine que je ne connais absolument pas, donc je ne peux être que très général, et peut-être dire quelques bêtises qui ne s'appliquent pas à ton cas.
    Ta compétence est-elle en rapport avec les biotechnologies ?
    En quoi consiste la microbiologie, exactement ?

    Conseils en vrac :
    - Si tu ne le fais pas déjà, lire des revues économiques orientées "industrie" : généraliste comme "L'Usine Nouvelle", et surtout des revues spécifiques à ton secteur. Histoire de se mettre dans le bain. Inutile de lire d'autres revues pointues de recherche autres que celles que tu connais
    - Il y a peut-être des choses très intéressantes à faire en développement plutôt qu'en recherche. Est-ce que tu ne peux pas élargir un peu ta cible à ce niveau là ?
    - Une recherche au niveau régional n'est probablement pas suffisante à ton niveau, mais je pense que tu t'en es rendue compte. Sur quels autres critères était basée ta recherche ? As-tu regardé du côté des PME ?
    - Existe-t-il un syndicat professionnel national regroupant les entreprises du secteur que tu vises ? Si oui, il doit avoir un site Internet, et peut-être des offres d'emploi
    - Existe-t-il un annuaire d'anciens élèves de ton école ou université ? Dans le cas contraire, ton université réalise-t-elle des enquêtes pour savoir où sont ses diplomés au bout de quelques années ? Autant de sources précieuses d'information.
    - Si ta thèse était très spécialisée, il vaut peut-être mieux ne pas trop insister dessus et plutôt chercher à valoriser l'ensemble de ta formation et la démarche de recherche elle-même plutôt que son contenu précis. Tout dépend de ton interlocuteur à un entretien, mais un DRH sans compétence technique peut juger négativement quelqu'un qui donne l'impression de vouloir prolonger sa thèse et reconstituer l'environnement du laboratoire dans lequel il/elle a travaillé.
    C'est une erreur classique de débutant : le candidat ne veut faire que ce qui l'intéresse. Si tu montre que tu es polyvalente, c'est très positif, et un signe de maturité. Il ne s'agit pas de faire n'importe quoi, mais d'accepter le fait que tu passeras peut-être 20% de temps à faire des choses sans intérêt : de l'administratif, de la gestion de projet, etc.

    - En dernier ressort, la réorientation complète. J'ai une cousine, ingénieur chimiste, qui a cherché pendant 2 ans dans son secteur. Pour finalement se réorienter vers l'informatique, et elle en est enchantée, alors que ça ne l'intéressait absolument pas au début. Accessoirement, elle a 2 enfants en bas-âge.

    Voilà. Mais je pense que des gens de ton secteur te conseilleront
    bien mieux que moi.

    A+

  23. #20
    Yoyo

    Re : scientifique quel avenir?

    Attention cette discussion n'est pas faite a titre individuelle! Merci de ne pas sortir du sujet. Yoyo

  24. #21
    ricky5738

    Re : scientifique quel avenir?

    Si seulement les "recettes" conseillées par lambda0 marchaient...hélas elles ne suffisent plus aujourd'hui (je sais de quoi je parle). Alors, en effet, il n'est pas normal qu'au bout de quelques mois un bac+5 scientifique soit encore sans emploi...malheureusement les statistiques sont là: il faut compter un an en moyenne aujourd'hui...et c'est même rentré dans la normalité!!...c'est vraiment anormal mais il faut faire avec...même de la créativité, de l'adaptibilité, et, encore une fois, les recettes de lambda0 n'y changent rien...il faut donc faire preuve de patience...

  25. #22
    knucknuck

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par ricky5738
    Si seulement les "recettes" conseillées par lambda0 marchaient...hélas elles ne suffisent plus aujourd'hui (je sais de quoi je parle). Alors, en effet, il n'est pas normal qu'au bout de quelques mois un bac+5 scientifique soit encore sans emploi...malheureusement les statistiques sont là: il faut compter un an en moyenne aujourd'hui...et c'est même rentré dans la normalité!!...c'est vraiment anormal mais il faut faire avec...même de la créativité, de l'adaptibilité, et, encore une fois, les recettes de lambda0 n'y changent rien...il faut donc faire preuve de patience...
    Faut arrêter de rêver! Il y a tellement d'écoles d'ingénieurs (pas forcément potable) et il y a énormément de diplomés qui en sortent. Il ne faut pas s'étonner que la période de chomage soit longue. Il ne faut pas oublier qu'il y a un tri qui est fait avant de passer un entretien, et il faut redescendre sur Terre. Ce n'est pas parce que vous avez bac +5 ou 8 ou 12 qu'on va vous embaucher (encore heureux). C'est facile de bachoter pour avoir un diplome. Avoir les capacités nécessaires pour tenir un poste de cadre n'est pas donné à tout le monde. Beaucoup de personnes sans diplomes seraient beaucoup plus compétentes que d'autres avec. C'est pour cela que des postes d'ingénieurs débutant sont remplacés par des postes pour techniciens avec expérience.

    Je reprends ce qui a été dit au dessus et qui absolument vrai. C'est la loi de l'offre et de la demande. Il y a trop d'ingénieurs scientifique qui sortent des écoles tous les ans, sans qu'il y ait un réel besoin (que ce soit en industrie ou dans le public). Quant à ceux qui espèrent être embauchés à côté de chez eux, ils rêvent. J'ai fait 600km pour trouver un travail. Sans cet effort, j'aurais été longtemps au chomage.

    Si je devais refaire mes études, je m'orienterais vers un CAP/BEP plutot qu'un diplome d'ingé.

  26. #23
    Yoyo

    Re : scientifique quel avenir?

    personellement je trouve que la vivacité d'un forum comme le notre prouve que la science et les scientifiques ont un role de plus en plus important dans notre societe qui commence a s'interesser a certains problemes scientifiques/ethiques.

    La société aura besoin de plus en plus de scientifiques qui seront capables d'expliquer clairement des conceptes parfois compliqués, surtout afin de ne pas laisser de fausses idees circuler, ou de ne pas laisser la parole aux seuls vendeurs de gogotherapies ou de theories invraisemblables.

    Yoyo

  27. #24
    Lambda0

    Re : scientifique quel avenir?

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'affirmation que les gens ont du mal à trouver du travail parce que les écoles produisent trop de diplômés. C'est même précisément l'inverse, au moins dans mon domaine (l'ingénierie).
    Je vois d'un côté des diplomés d'une école (dont je suis un ancien élève), dont la moitié sont au chômage 6 mois après pendant les périodes de récession. Et d'un autre côté des entreprises qui ont un déficit important de compétences, sans bien toujours en avoir conscience. En général des PME.
    Les diplômés envoient leur CV à Thalès, Sagem, Matra, CEA, etc., où les places sont forcément limités. Et d'un autre côté, des PME recherchent désespérément des candidats, et quand elles en trouvent un, celui-ci se sauve au bout d'un an dès qu'il a repéré une place dans une grande entreprise.
    Il y a réellement un manque d'imagination de part et d'autre.

    Je maintiens tout ce que j'ai dit jusqu'ici, c'est basé sur 15 ans d'expérience et une connaissance de l'industrie.
    Pour ce qui est des recettes, ce n'est évidemment pas suffisant, c'était plutôt des conditions nécessaires.
    Ensuite, ça peut-être un peu difficile au début, mais n'importe quel ingénieur qui a 2 ou 3 ans d'expérience et qui connait son métier peut travailler en indépendant si nécessaire. Je n'en finirais pas de citer des exemples.
    Il y a du travail pour tout le monde si on cherche au bon endroit, même par les temps qui courent.
    Bon, maintenant, une recherche de 3 à 6 mois n'est pas anormale au début. Ca le devient si ça se prolonge au delà d'un an.

    A+

  28. #25
    parfais

    Re : scientifique quel avenir?

    je suis d'accord il ya du travail pour tout le monde et au pire il faut se creer son propre travail (c'est un peu sur ca que je compte)
    Mais il est quand meme plus facile de trovuer du travail en ingenieurie qu'en recherche, car ,je le croit, les ingenieur sont formes pour repondr eau besoins d'entreprises et en plus sont mis par leur ecole en contacte avec...
    Un chercheur non seulement peut se diriger vers un domaine peu recherché dans la société mais en plus ne fera que quelques stages....

  29. #26
    Lambda0

    Re : scientifique quel avenir?

    Tout est dans le "packaging", et il n'y a pas de raison fondamentale qu'un chercheur ait plus de mal que les autres, pour peu qu'il accepte d'être polyvalent. C'est souvent là que ça bloque.
    L'hyperspécialisation peut être acceptable dans une grande organisation où la division du travail est suffisamment poussée, mais ça n'a pas de sens dans une PME. Concrêtement, ça veut dire par exemple qu'un thésard en physique ne peut pas demander à ne faire que de la physique 100% de son temps. Par exemple, il doit pouvoir passer 15% de son temps à faire de la programmation pour tester ses équations, 10% à encadrer un ou deux stagiaires, 5% du temps à aller chez les clients, etc.
    Ca peut paraitre évident maintenant, mais j'ai déjà vu des candidats qui refusaient absolument tout celà.
    Ensuite, un candidat qui a fait une thèse sur un sujet très pointu a en général intérêt à ne pas trop insister sur le sujet de thèse, à moins que celà ne corresponde exactement au sujet de recherche de l'entreprise. C'est assez délicat, mais il faut valoriser le fait qu'on a fait une thèse, c'est à dire qu'on maitrise une certaine démarche scientifique, en montrant qu'on a dépassé le sujet de la thèse proprement dit. Dans ces conditions, même un chercheur en astrophysique (par exemple) à sa chance, s'il se présente comme physicien généraliste et évite de faire peur à tout le monde avec ses équations d'état d'étoiles à neutrons. La bonne démarche consiste, dans ce cas, à expliquer en quoi cette compétence en physique sera utile à l'entreprise, au lieu de passer 1h à expliquer qu'on a passé 3 mois dans tel labo (évidemment réputé), 3 mois dans telle université (la référence), etc.

    Bon, maintenant, je suis le premier à reconnaitre que les entreprises françaises sont assez frileuses pour investir en recherche appliquée, et je me bagarre assez contre ça. Par contre, les chinois sautent bien sur tout ce qui bouge en ce moment et achètent toutes les idées qui trainent. C'est le moment d'apprendre le chinois.

    A+

  30. #27
    boucho

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par Turlu
    Oups je suis désolée je ne cherchais pas à me plaindre, mais si vous me proposez votre aide, je saute sur l'occassion...

    Je cherche depuis presque 6 mois mais ca n'a pas été en continue en parallele j'ai potassé un concours de CR2, tenté les concours de maitre de conf... Le pb vis à vis de l'industrie c'est que je me vois mal dans un post à responsabilité je n'ai aucune experience dans ce domaine, j'aurais besoin dans un premier temps d'etre encadré ou du moins d'avoir qq'1 aupres de qui me tourner en cas de pb. J'aimerais faire de la cherche appliqué en microbiologie ou biologie moleculaire, j'ai contacté les entreprises de ma region sans succes et mon gros handicap c'est que je ne suis plus mobile. Je ne veux plus partir à l'autre bout de la France maintenant que j'ai un enfant.
    Le seul secteur qui embauche dans la region, c'est pour etre commercial ce qui me m'interesse absolument pas, donc je suis realiste d'une je suis difficile, 2 pas mobile et 3 je manque de confiance en moi donc pas facile de me vendre...

    Ma reponse parait desesperée c'est pas voulu j'ai le moral et je vais essayer de me réorienter
    Comment veux-tu trouver un emploi avec un tel discours ?
    Tu commences a peine dans la vie active, tu cherches un boulot hyper specialise, bien paye et a cote de chez toi. C'est impossible !
    Il faut faire des concessions. Pour mon 1er boulot, j'habitais a Paris, on m'a propose un poste a Nice, la semaine suivante j'habitais Nice.
    Le salaire n'etait pas enorme mais tout de meme 2* superieur a la moyenne francaise donc j'y suis alle (l'ingenierie, ca paye tout de meme mieux que dans la plupart des metiers).
    Le domaine de competence n'etait pas specifiquement le mien mais je me suis auto-forme. Les horaires etaient super larges (60 h / semaine) mais je me suis force. Aussi, aujourd'hui qd je mets mon CV sur Internet, j'ai plein d'offres.
    Je connais des personnes qui n'ont fait aucune concession, leur periode d'inactivite a grossi sur le CV et aujourd'hui ils ne trouvent pas parce que leur diplome ne vaut plus rien.

    Le but c'est de rentrer dans la vie active et pas trouver tout de suite le boulot ideal. Avec ces principes la, on vit sur le dos de la collectivite toute sa vie et on attend que les politiques nous trouvent un boulot a notre place.

  31. #28
    boucho

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par Lambda0
    Les diplômés envoient leur CV à Thalès, Sagem, Matra, CEA, etc., où les places sont forcément limités. Et d'un autre côté, des PME recherchent désespérément des candidats, et quand elles en trouvent un, celui-ci se sauve au bout d'un an dès qu'il a repéré une place dans une grande entreprise.
    Il y a réellement un manque d'imagination de part et d'autre.


    A+
    C'est un peu normal qd meme ! Les PME ne font pas vraiment rever avec des salaires assez faibles, un interessement faible, un CE inexistant, des perspectives d'evolution moindre. En plus, si elles ne sont pas specialement renommees, elles ne mettent pas en valeur le CV.
    Les entreprises de dimension internationale sont plus attrayantes.

    Apres, ces 2 types d'entreprises peuvent etre demarchees parallelement.

  32. #29
    Lambda0

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par boucho
    C'est un peu normal qd meme ! Les PME ne font pas vraiment rever avec des salaires assez faibles, un interessement faible, un CE inexistant, des perspectives d'evolution moindre. En plus, si elles ne sont pas specialement renommees, elles ne mettent pas en valeur le CV.
    Les entreprises de dimension internationale sont plus attrayantes.

    Apres, ces 2 types d'entreprises peuvent etre demarchees parallelement.
    Normal pour toi, peut-être.
    Si on cherche avant tout la sécurité, la stabilité, et à ne prendre aucun risque, alors effectivement, ce n'est pas la peine de postuler dans des PME.
    Mais il y a aussi des gens qui ne rêvent pas d'être de simples rouages dans une grande organisation, et qui se fiche un peu du CE.
    C'est autre chose de rentrer dans une PME de 10 personnes qui devient 10 ou 15 ans plus tard une multinationale avec des représentations sur tous les continents.
    Je ne vois pas en quoi ça fait moins rêver que d'arriver dans une organisation centenaire avec ses hiérarchies figées.

    Même sans aller jusque là, il est très positif d'avoir exercé quelques responsabilités dans une PME, ce n'est absolument pas dévalorisant d'avoir un CV constitué de passages dans des entreprises de ce type, bien au contraire. Mais évidemment, il faut accepter quelques risques, et le meilleur cotoie le pire.

    Pour en revenir à l'objet de la discussion, les scientifiques ont tout à fait leur place, pour peu qu'ils acceptent de remettre en question certains schémas de pensée, et on ne peut pas tout mettre sur le compte de l'enseignement, de la conjoncture économique, de la mondialisation, des patrons, etc.

    Je vais radoter, mais aussi bien en ingénierie qu'en recherche appliquée, il y a potentiellement du travail pour tout le monde jusqu'à la fin des temps. Un ingénieur qui est un vrai inventeur ou un organisateur vaut son poids en or. Tout comme un chercheur créatif qui trouve.
    On a toujours besoin de gens pour créer les avions, les trains à grande vitesse, les centrales atomiques, les réseaux de communication, les fusées, etc.
    Et encore plus d'autres choses qui n'ont pas encore été inventées.

    Bon, maintenant, si on cherche juste un petit boulot pépère pour se caser, c'est bien triste.

    A+
    Dernière modification par Lambda0 ; 02/06/2005 à 10h51.

  33. #30
    WestCoast85

    Re : scientifique quel avenir?

    Citation Envoyé par Lambda0
    Coup de gueule

    Je vais être un peu brutal, mais je ne lis là que lieux communs et idées reçues bien dans l'air du temps.
    Tout d'abord, je trouve plutôt bien que le niveau de revenus ne soit pas systématiquement corrélé à un parchemin universitaire.
    Il est même tout à fait normal qu'un maçon ou un plombier sans diplome mais compétent et efficace soit bien payé. Je connais un tailleur de pierres qui sait à peine lire et écrire, mais qui a une dextérité et une créativité rare. Et qui gagne 2500 Euros par mois.
    Il y a aussi des patrons qui ont juste le bac, mais qui on créé des organisations qui font vivre des milliers de personnes, et qui méritent bien leur salaire.
    Ensuite, on peut très bien avoir tous les diplômes et être totalement dépourvu de créativité, de sens de l'initiative, d'organisation, etc. Le système permet celà. Heureusement que les concours d'entrée dans les organismes de recherche public sont d'un niveau suffisamment élevés pour filtrer ces gens là et ne retenir que les plus créatifs.
    Un diplôme, quel qu'il soit, n'est pas un droit à percevoir un certain salaire et à occuper une certaine position dans la société. C'est tout au plus un avantage par rapport à ceux qui n'en ont pas.
    Je n'irais pas plaindre ceux qui pleurnichent par ce que l'Etat ne leur offre pas un poste de fonctionnaire malgré leur bac+12 ou parce qu'ils n'arrivent pas à se faire embaucher ailleurs, faute de dépasser cet esprit scolaire.
    Il y a tant à faire dans l'industrie, aussi bien en recherche appliquée qu'en développement, qu'un bac+5 scientifique ne devrait jamais être au chômage plus de quelques mois. Si c'est le cas, celà traduit un problème d'adaptation et un manque de créativité.

    A+

    je plussoie avec force tes propos
    La curiosité ne favorise que les esprits préparés

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. quel avenir pour la mécatronique?
    Par fouga dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/08/2006, 09h43
  2. quel avenir pour la philo ?
    Par mahorais dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 36
    Dernier message: 01/08/2006, 23h11
  3. Quel avenir pour la science?
    Par nc.student dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 48
    Dernier message: 06/04/2005, 18h13
  4. quel avenir dans la géologie
    Par magmatic_rock dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/12/2004, 17h26
  5. Quel avenir pour le plastique ?
    Par jpottiez dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/12/2004, 08h46