Discussion fermée
Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 96

sommes nous égaux



  1. #31
    chrisgir

    Re : sommes nous égaux


    ------

    Ben un peu quand même si, parce que si on revient à la question initiale, cela revient à dire que c'est quand même pas évident de se retrouver en prépa puis en école sans mention ou sans bons résultats scolaires en terminale.
    Mais ce n'est pas une assurance de réussite pour autant, pas plus que le fait de faire une classe prépa doit être considéré comme une réussite en soi (c'est un peu l'interrogation que semblait se poser Astro boy)

    Enfin, et pour terminer, on s'en fout de la manière, ce sont les résultats qui comptent!

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    Romain-des-Bois

    Re : sommes nous égaux

    En tous cas, à la question : sommes-nous égaux ? il faut répondre - sans complexe et sans hésitation : non.

    Tout le monde est d'accord, je pense.

    Au fait, en remarque à la dernière réponse de Chrisgir (je crois) :
    lu (je sais plus où) (et c'est ma signature fière, provocante, et déplacée, mais dans mon cas, c'est de l'humour - je précise)

    Les hommes naissent et demeurent libres et égaux. Les meilleurs deviennent taupins.
    Dernière modification par Romain-des-Bois ; 12/08/2005 à 11h47.

  4. #33
    Nikkau

    Re : sommes nous égaux

    j'aime bien ta dernière citation romain29...

    La mention ne renseigne en général que sur le travail fourni pendant le lycée ( et encore ), mais pas vraiment sur l'intelligence des personnes concernées, et encore moins sur leur réussite éventuelle en prépa...

    Ce que je veux dire, c'est que en général, ceux qui réussissent en prépa sont quand même souvent ceux qui ont eu des mentions, mais parce qu'ils ont été motivés depuis le début du lycée et non pas parce qu'ils sont plus intelligents que les autres...

    Encore une fois pour exprimer de nouveau mon avis, le travail est loin de faire toute la réussite... Le travail au lycée n'est pas nécéssaire pour réussir sa prépa, tout comme la mention au bac... On apprend très bien à travailler en prépa, même si on n'a pas travaillé ou peu au lycée... De toutes manières, les méthodes de travail sont complétement différentes...

    De nos jours, de plus en plus de gens vont en prépa, et c'est souvent une aide pour leurs études, la motivation joue un grand rôle(tout comme le travail...) et même si de nombreuses inégalités persistent ( liées hélas la plupart du temps au milieu social...), la prépa est un sorte d' "ascenseur social" ou du moins elle agit comme... Même sans nécéssairement réussir les plus grandes écoles, on s'ouvre les portes vers de nouveaux domaines, de nouveaux métiers.

    L'égalité ne sera jamais de mise à ce niveau là, mais il y a de moins en moins de barrières infranchissables au niveau de l'éducation.

    En ce qui concerne les classes préparatoires, je concluerai en disant que la motivation pendant les années de prépas sont de bien meilleurs atouts que les résultats obtenus et le travail fourni au lycée...

  5. #34
    stak

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par Romain29
    un "mentionné" qui pense quand même que la mention ne reflète pas grand chose quand on sait que des "non-mentionnés" au bac ont très bien réussi en prépa, et que des "mentionnés TB" n'ont pas tenu deux mois en prépa.
    je suis dans le même cas et j'approuve
    L'ennemi est bête : il crois que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui!
    Pierre Desproges

  6. #35
    HaYaToUnE

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par Nikkau
    Ce que je veux dire, c'est que en général, ceux qui réussissent en prépa sont quand même souvent ceux qui ont eu des mentions, mais parce qu'ils ont été motivés depuis le début du lycée et non pas parce qu'ils sont plus intelligents que les autres...

    [..]
    En ce qui concerne les classes préparatoires, je concluerai en disant que la motivation pendant les années de prépas sont de bien meilleurs atouts que les résultats obtenus et le travail fourni au lycée...
    Moi je ne suis pas vraiment d'accord avec ce que tu dit. En prépa il n'y a vraiment pas de différences entre ceux qui ont eut mention et ceux qui n'ont pas eut de mention, mise à par lors de leur entrée en prépa, mais faut toujours un temps d'adaptation. Une fois la machine lancée, il n'y a plus de différence. On apprend tous à travailler de manière rigoureuse et raisonnée!
    "Un monde heureux suscite un art ancré dans l'ici et maintenant." (Paul Klee)

  7. #36
    Ithilian_bzh

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par Nikkau
    En ce qui concerne les classes préparatoires, je concluerai en disant que la motivation pendant les années de prépas sont de bien meilleurs atouts que les résultats obtenus et le travail fourni au lycée...
    Tout à fait d'accord... Pour rebondir sur cette remarque, je dirais même que les classements de l'année de prépa comptent beaucoup moins que le classement aux concours...
    Le meilleur conseil que je puisse donner aux futurs candidats, c'est de ne pas se fixer sur ses résultats d'année, mais bien davantage sur les concours... Ca a failli me jouer des tours pour ma part. Cependant, sachez que les résultats de l'année peuvent (j'ai bien dit peuvent) se refléter assez fidèlement aux concours ; pour moi en tout cas, ça a été le cas.
    En conclusion : Bossez, bossez, il en restera toujours quelque chose.
    Astronome ingénieur alternatif

  8. Publicité
  9. #37
    Nikkau

    Re : sommes nous égaux

    Hayayoune, relis la deuxième phrase que tu as cité de moi... c'est exactement ce que tu dis par la suite. En effet, il n'y a plus de différence entre ceux qui ont une mention et ceux qui n'en ont pas, je dis que la motivation est essentielle pour réussir...

    La première phrase, tu n'as pas dû la voir dans son contexte... (c'est vrai que le message est long). Je dis simplement que ceux qui réussissent sont ceux qui sont motivés (et qui travaillent...) et que dans les faits, ils s'avèrent que une grande partie d'entre eux étaient déjà motivés et travaillaient avant la prépa, et qu'ils ont eu une mention... mais que une fois entré en prépa, les résultats du bac ne font pas la réussite des élèves...

    Voilà, j'espère que tu as mieux compris mon message...
    Dernière modification par Nikkau ; 12/08/2005 à 14h54.

  10. #38
    Astro boy

    Re : sommes nous égaux

    Je vous remercie tous de vos avis. J'ai pu me faire unue idée personnelle . Je pense que dans tous les cas ,mieux vaut travailler pour ne pas etre trrop surpris e nrentrant en prépa , et le "style" je travaillle pas, sinon j'aurais des meilleures notes et certes vrai pour certains ,mais il faut se dire que c'est toujours mieux de prendre l'habitude de travailler au lycée pour avoir une "hygiène" de travail.

  11. #39
    Florette

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par stak
    je trouve assez inutile de préciser qu'on a eu sa mention TB "haut la main" alors que des gens galèrent pour une mention passable!..
    Cela revient a avoir une mention et s'en cacher par souci de stricte egalité ou je ne sais pas trop quoi? C'est juste du politiquement correct, ca, c'est tout. C'est pas parce que quelqu'un a une mention qu'un autre loupe son bac, il n'y a aucun lien de cause a effet et je ne vois pas le mal a en avoir une, même très bonne. Et si ca peut te rassurer, stak, ma mention au bac, certes elle m'a fait plaisir quand je l'ai recue, mais comme toute satisfaction, ca finit par passer, et a vrai dire je ne me suis jamais prise pour un gros cerveau, bien au contraire, j'ai plutot tendance a l'attribuer au bac que j'ai passé qu'a mes neurones. Mais pas complètement non plus, il y a du travail aussi et la volonté de réussir, mais je crois qu'i vaut mieux que je m'en cache.
    Plus sérieusement, je voudrais demander pourquoi il parait presque honteux de réussir, pourquoi les polytechniciens ont des réputations de merde, pourquoi on case des eleves sous le nom d'intellos dès la 6e, pourquoi des gens travaillent pour réussir mais s'en cachent, pourquoi? J'ai l'impression que pour ne pas se faire d'ennemis il faudrait réussir moyennement, ou alors bien réussir, mais par hasard. On a le droit de gagner des millions au loto, mais les gagner en travaillant, c'est inavouable.
    Bon voila j'espere ne pas paraitre trop agressive mais c'est le sentiment que j'ai et ce fil m'agace par tous ses beaux sentiments d'égalité et parfois son hypocrisie.

  12. #40
    stak

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par Florette
    Cela revient a avoir une mention et s'en cacher par souci de stricte egalité ou je ne sais pas trop quoi?
    Tu n'as pas compris, j'ai juste dit que la manière dont tu as eu ton bac ("haut la main" apparemment) ne regarde que toi!

    Citation Envoyé par Florette
    Plus sérieusement, je voudrais demander pourquoi il parait presque honteux de réussir, pourquoi les polytechniciens ont des réputations de merde, pourquoi on case des eleves sous le nom d'intellos dès la 6e, pourquoi des gens travaillent pour réussir mais s'en cachent, pourquoi?
    Je crois surtout que c'est une question de mentalité, je ne sais pas si c'est le cas pour toi mais je connais des personnes qui n'étaient pas appréciées dans ma classe et ce parce qu'elle se mettaient au dessus des autres du fait de leurs résultats scolaires! Personnelement, j'ai toujours eu de bon résultats, mais je sais aussi que cela ne fait pas de moi quelqu'un d'exceptionnel (au même titre que ma mention TB). Tout ça pour dire que je ne me suis jamais fait traiter d' "intello" (ou alors pour chambrer mais ça c'est autre chose )
    Dernière modification par stak ; 12/08/2005 à 15h43.
    L'ennemi est bête : il crois que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui!
    Pierre Desproges

  13. #41
    HaYaToUnE

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par Nikkau
    Hayayoune, relis la deuxième phrase que tu as cité de moi... c'est exactement ce que tu dis par la suite. En effet, il n'y a plus de différence entre ceux qui ont une mention et ceux qui n'en ont pas, je dis que la motivation est essentielle pour réussir...

    La première phrase, tu n'as pas dû la voir dans son contexte... (c'est vrai que le message est long). Je dis simplement que ceux qui réussissent sont ceux qui sont motivés (et qui travaillent...) et que dans les faits, ils s'avèrent que une grande partie d'entre eux étaient déjà motivés et travaillaient avant la prépa, et qu'ils ont eu une mention... mais que une fois entré en prépa, les résultats du bac ne font pas la réussite des élèves...

    Voilà, j'espère que tu as mieux compris mon message...
    oui. ALors désolé pour mon erreur d'interprétation. Mais là on est d'accord.oui et je te reprend juste pour une chose, c'est hayayoune mais hayatoune.
    "Un monde heureux suscite un art ancré dans l'ici et maintenant." (Paul Klee)

  14. #42
    HaYaToUnE

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par stak
    Je crois surtout que c'est une question de mentalité, je ne sais pas si c'est le cas pour toi mais je connais des personnes qui n'étaient pas appréciées dans ma classe et ce parce qu'elle se mettaient au dessus des autres du fait de leurs résultats scolaires! Personnelement, j'ai toujours eu de bon résultats, mais je sais aussi que cela ne fait pas de moi quelqu'un d'exceptionnel (au même titre que ma mention TB). Tout ça pour dire que je ne me suis jamais fait traiter d' "intello" (ou alors pour chambrer mais ça c'est autre chose )

    Cela tient plus des mentalités, je veux dire par là qu'on ne traite d'"intello" que ceux qui porte des lunettes, au premier rang ect..., c'est un profil type, des trucs d'enfant qu'on retrouve même dans les dessins animés. Mais attendez, arrivez en seconde, peut être que ça se fait encore, première, les cas deviennent rares et terminal, on ne pense plus à traiter d'intello celui qui a de bonne notes, car on contraire, on veut tous avoir des bonnes notes, et avoir son bac.
    Maintenant en tant qu'étudiants, désolé, mais ça n'existe pas ça!
    On veut tous réussir et pis tout le monde travail, faut arrêter, on est assez concient!
    Après certains cache leur travail, certes, mais c'est pas de la peur à mon avis. Je connaissais quelqu'un qui ne "travaillait jamais" (c'est ce cette personne disait), mais qui avait de bonnes notes, et tout ses devoirs à jours. C'est très fréquent en prépa, car c'est une compétition, et certain veulent donner l'image de celui qui ne travail pas et qui réussit!
    Enfin, tout ça pour dire, que la peur de réussir n'a jamais eut lieu comme le prétend Florette, après c'est une mentalité et d'ambiance, c'est tout!
    "Un monde heureux suscite un art ancré dans l'ici et maintenant." (Paul Klee)

  15. Publicité
  16. #43
    stak

    Re : sommes nous égaux

    Tout à fait d'accord!
    Dernière modification par stak ; 12/08/2005 à 16h20.
    L'ennemi est bête : il crois que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui!
    Pierre Desproges

  17. #44
    Nikkau

    Re : sommes nous égaux

    oups désolé hayatoune pour cette impardonnable erreur de "y" dans ton pseudo...

  18. #45
    HaYaToUnE

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par stak
    Tout à fait d'accord!
    c'est un profil type, tu sais le boutonneux à lunettes qui reste toujours au premier rang, ça c'est l'intello par exellence!!!!
    Il y en a aussi qui teste le premier rang, mais c'est sans resultats!

    (Je ne désigne personnes, alors désolé si j'en vexe certain/es)
    "Un monde heureux suscite un art ancré dans l'ici et maintenant." (Paul Klee)

  19. #46
    stak

    Re : sommes nous égaux

    Oui j'avais compris Mais je ne suis pas dans ce cas! (je tiens à cette précision )
    L'ennemi est bête : il crois que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui!
    Pierre Desproges

  20. #47
    Nikkau

    Re : sommes nous égaux

    arf moi j'ai testé le premier rang, sans résultat... je comprend pas, pourtant, j'avais même acheté les lunettes

  21. #48
    adrislas

    Re : sommes nous égaux

    le fichu serveur de ce site ma fait planté deux fois explorer alors que j'essaie de poster un long message.. grrr.. J'espère qu'il n'y a pas une limite de texte..

  22. Publicité
  23. #49
    adrislas

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par Florette
    Cela revient a avoir une mention et s'en cacher par souci de stricte egalité ou je ne sais pas trop quoi? C'est juste du politiquement correct, ca, c'est tout. C'est pas parce que quelqu'un a une mention qu'un autre loupe son bac, il n'y a aucun lien de cause a effet et je ne vois pas le mal a en avoir une, même très bonne. Et si ca peut te rassurer, stak, ma mention au bac, certes elle m'a fait plaisir quand je l'ai recue, mais comme toute satisfaction, ca finit par passer, et a vrai dire je ne me suis jamais prise pour un gros cerveau, bien au contraire, j'ai plutot tendance a l'attribuer au bac que j'ai passé qu'a mes neurones. Mais pas complètement non plus, il y a du travail aussi et la volonté de réussir, mais je crois qu'i vaut mieux que je m'en cache.
    Plus sérieusement, je voudrais demander pourquoi il parait presque honteux de réussir, pourquoi les polytechniciens ont des réputations de merde, pourquoi on case des eleves sous le nom d'intellos dès la 6e, pourquoi des gens travaillent pour réussir mais s'en cachent, pourquoi? J'ai l'impression que pour ne pas se faire d'ennemis il faudrait réussir moyennement, ou alors bien réussir, mais par hasard. On a le droit de gagner des millions au loto, mais les gagner en travaillant, c'est inavouable.
    Bon voila j'espere ne pas paraitre trop agressive mais c'est le sentiment que j'ai et ce fil m'agace par tous ses beaux sentiments d'égalité et parfois son hypocrisie.
    En réponse à Florette.

    Et bien je vais te le dire, puisque tu fais semblant de l’ignorer. Peu importe qui tu es, que tu aies travaillé ou non, dans l’écrasante majorité, la réussite échoira toujours aux mêmes.

    Pourquoi devrait-on dissimuler sa réussite ? Tu parles de politiquement correct à propos de l’égalité, moi je parlerai de décence. Le politiquement correct serait de croire à l’école républicaine, et de penser que ta réussite est dûe à tes efforts. Le politiquement correct serait de dire que l’échec des autres n’est en rien lié à ta réussite, de s’isoler et de se déresponsabiliser. Il ne faut pas avoir honte de sa réussite. Il faut l’ignorer ou la mépriser.

    Pourquoi les gens qui gagnent au loto, ou réussissent par hasard, ne se font-ils pas d’ennemis ? Parce que le hasard qui y préside leur donne une plus grande chance et un plus grand espoir d’avoir une vie confortable que l’illusion de l’éducation comme ascenseur social. Le hasard qui fait gagner le prolétaire au loto est le même que celui qui te fait naître aisé ou délaissé.

    Je te laisse le soin d’examiner les origines des polytechniciens, énarques et autres, afin de comprendre pourquoi ils sont critiqués. Et je t’invite également à reconsidérer ton inconsidérable succès. Quelle vanité te pousse, mêmes tes origines à part, à te gargariser et être contente de ce que font chaque année des millions de jeunes ? A quoi diable cela était-il nécessaire de préciser de plus que ce succès fut acquis « haut la main » ? Ne te rends-tu pas compte à quel point ce fut vain et insignifiant ? Pas une personne sur ce forum ne s’en souciait, alors pourquoi ? J’ajouterai donc à la décence de tout à l’heure, le motif qu’est l’humilité. Les beaux et hypocrites sentiments d’égalité dont tu parles sont justement chez toi, en ce que tu crois encore naïvement que tu es l’auteur de ta réussite, et que les échecs des autres ne sont imputables qu’à eux-mêmes. Si cela était vrai, alors nous serions vraiment égaux, ce qui n’est pas le cas, il me semble.

    Pour terminer ce long message, je t’amènerai à réfléchir sur un dernier point. Il transparaît clairement, dans tes messages, que tu te soucies de la réputation, et que tu es en quête de reconnaissance, ou d’un quelconque mérite. N’es-tu donc point capable de vivre ton éducation uniquement pour la richesse intellectuelle qu’elle t’apporte, et de laisser au bord de la route les honneurs, et tout ce qui t’amènera à être satisfaite de toi ? Car se croire un certain mérite ou être fier de soi, tout ceci n’est rien d’autre que de se croire supérieur, ou exceptionnel, ce que personne n’est.

    Amicalement

    S.

  24. #50
    chrisgir

    Re : sommes nous égaux

    Bon ben je vais prendre la défense de Florette parce que je suis complètement d'accord avec elle. Je connais des gens qui sont arrivés à un très bon niveau en sortant de conditions difficiles. Ils ne sont pas nombreux certes et c'est sûr que quand tu viens d'une famille pauvre où tu dois passer plus de temps à t'occuper de tes frangins voire de ta famille qu'à travailler, ce n'est VRAIMENT pas facile mais c'est possible.

    De quelque condition que l'on vienne on a le droit d'être fier de ce que l'on a. C'est quand même symptomatique d'une mentalité qu'en France par exemple, on n'ose pas dire combien on paie d'impôts ou combien on touche tandis qu'aux Etats-Unis ca ne pose de problème à personne.

    Ensuite la réussite est personnelle: être énarque ou polytechnicien n'est pas pour moi signe d'une quelconque réussite. La réussite c'est d'obtenir ce que l'on veut. Florette visait la mention TB elle l'a eu et bien tant mieux, elle a réussi. Je ne suis pas du tout d'accord quand tu dis qu'il faut ignorer ou mépriser sa réussite. Je considère avoir réussi jusque là et je le dois à moi et à personne d'autre. C'est moi qui avait le choix de bosser ou pas en lycée, de faire des erreurs ou pas, de bosser ou pas en prépa, ou de bosser ou pas en école d'ingénieur. Et je vais même en rajouter une couche (et me faire lyncher mais je m'en fous) : j'en ai rien à faire (sauf pour mes potes) que les autres réussissent ou pas; c'est leur problème, pas le mien. J'ai très conscience d'être individualiste mais je l'assume parfaitement et j'ai de très bons potes néanmoins. Simplement j'en ai aussi ras-le-bol qu'on cherche à tout prix à faire un nivellement par le bas en rabaissant ceux qui s'en sortent un peu mieux que les autres.

    En plus, je ne trouve rien de plus hypocrite que de devoir dire : oui ca va bien en classe je me débrouille bien quand on a des très bonnes notes. En plus ça passe pour de la vanité ou faire reconnaître par les autres qu'on est fort à tout prix. On avait une fille qui faisait ça en terminale (18 de moyenne générale) : à chaque fois que quelqu'un qui ne la connaissait pas lui demandait si elle s'en sortait, c'était oui oui ça va. Puis ensuite les notes : 18. A ce moment-là on peut très bien dire qu'on est très fort (au moins comparativement à son niveau). C'est pas se vanter ni rien, c'est vrai!

    Christophe, énervé, élitiste mais qui le vit très bien!

  25. #51
    Nikkau

    Re : sommes nous égaux

    Tu as une vision très noire de l'éducation dans ton message adrislas... ça fait froid dans le dos

  26. #52
    Nikkau

    Re : sommes nous égaux

    Citation de Chrisgir :
    "En plus, je ne trouve rien de plus hypocrite que de devoir dire : oui ca va bien en classe je me débrouille bien quand on a des très bonnes notes. En plus ça passe pour de la vanité ou faire reconnaître par les autres qu'on est fort à tout prix. On avait une fille qui faisait ça en terminale (18 de moyenne générale) : à chaque fois que quelqu'un qui ne la connaissait pas lui demandait si elle s'en sortait, c'était oui oui ça va. Puis ensuite les notes : 18. A ce moment-là on peut très bien dire qu'on est très fort (au moins comparativement à son niveau). C'est pas se vanter ni rien, c'est vrai!"


    lol chrisgir... l'éducation guide en grande partie ta manière d'agir. La modestie n'est pas de l'hypocrisie. Et quand tu as des difficultés et que tu entends que quelqu'un d'autre dit être "très fort", moi, j'appelle ça un manque de modestie. Certes, ce n'est pas de la prétention en tant que tel, mais ce manque de modestie fait que cette personne est mal vue, ce qui est compréhensible et justifiable.

    L'humilité et la modestie sont de mise quand tu t'exprimes à des personnes qui n'ont pas ton niveau, ou qui n'ont pas ton status social. Sinon, peu importe la justesse de tes propos, c'est une manière de communiquer une sorte de mépris.

    Il y a une différence entre :

    "Je fais partie de l'élite de la nation, je suis polytechnicien" et "je suis dans une école d'ingénieur sur Paris, l'école Polytechnique"...

    Rien ne t'empêche de nous communiquer ton salaire, tes impôts, et ton status social si on te le demande, mais ce qu'adrislas veut critiquer, c'est le fait de montrer ce qu'on est, ce qu'on vaut, sans que cela ait été demandé... c'est un manque d'humilité.

    On peut être fier tout en restant modeste et humble.

    En ce qui concerne l'éducation, je te rejoins pour dire que l'ascenceur social dû à l'éducation n'est pas une illusion...

    Sur le reste, no comment...

  27. #53
    HaYaToUnE

    Re : sommes nous égaux

    j'éviterai de te reprendre adrislas car il faudrai reprendre chaque point que tu a soulevé. Ton comportement un peu de "je m'en foutiste" et de "Je suis bon oui!" ne peut donner rien de bon. La vie ne se résume pas à la réussite professionnelle, car par ton comportement tu perd des amis, tu énerve ton entourage, ect...! boff boff

    On ne te dit pas qu'on n'assume pas nos résultats, nos réussites, mais, il faut savoir rester modeste, car personne ne te reprochera de réussir, on peut seulement te reprocher d'avoir la grosse tête! Pour moi c'est une belle preuve d'intelligence que de savoir garder la tete sur les épaules et rester réaliste! Tu sais, il n'y a pas que toi qui réussi dans tes études, faut arrêter!

    Apparement tu fais des études d'ingénieurs, un travail de groupe générallement. Alors arrivé à ce stade, faut quand même se mettre dans la tête que tu n'est pas mieux ou moins bien que tes collègues. On s'en fou de ça.

    "Un monde heureux suscite un art ancré dans l'ici et maintenant." (Paul Klee)

  28. #54
    Florette

    Re : sommes nous égaux

    Ca me fait plaisir de voir quelqu'un qui a compris ce que je voulais dire. Sur le chapitre réussite sociale je viens de lire un bouquin de Ted Stanger "Sacrés Francais" ou cet americain parle des particularités des francais aux yeux des americains. C'est tres bien fait et c'est sympa a lire. Je vous le conseille.
    Dernière modification par Florette ; 12/08/2005 à 19h52.

  29. Publicité
  30. #55
    Nikkau

    Re : sommes nous égaux

    Hayatoune... moi je change un t en y dans ton pseudo mais toi tu confonds adrislas et chrisgir, me trompe-je ?

  31. #56
    HaYaToUnE

    Re : sommes nous égaux

    oui, c'est exact et j'en suis désolé. Je n'est pas d'excuse.
    "Un monde heureux suscite un art ancré dans l'ici et maintenant." (Paul Klee)

  32. #57
    chrisgir

    Re : sommes nous égaux

    Je suppose qu'il a confondu oui. En tout cas je vais répondre comme si : ce n'est pas parce que j'ai dit ça (et que je le pense) que j'écrase les autres au quotidien.
    On peut le penser (comme tout un chacun) sans forcément rabaisser les autres. En plus ce ne sont pas ceux qui ont eu les meilleurs résultats scolaires qui s'en tirent le mieux en école d'ingé.

    Ensuite pour moi, l'ambition (dans tous les domaines), je considère que c'est ce qui fait avancer les choses. Si on a de l'ambition on y arrive. Et quand on y arrive on a réussi. Après je conçois tout à fait qu'il y en a qui ne soient pas d'accord avec ça : il y en a qui ne peuvent pas m'encadrer à cause de ces idées. Et ben tant pis, je vois pas pourquoi il faudrait toujours se prendre la tête parce qu'on risque de choquer les uns et les autres (et pour avoir fonctionner des deux manières, je peux assurer que je suis bien plus épanoui maintenant).

    Globalement je considère avoir bien réussi sur tous les domaines, sans perdre d'amis et je m'en fais même assez souvent des nouveaux.

    En revanche, je suis tout à fait d'accord quand tu dis que le travail d'ingénieur est un travail de groupe. D'ailleurs ça m'embête bien parce que je me suis rendu compte que j'ai horreur de ça en fait (surtout dès qu'on est plus de 4). Mais je compte bien arriver à m'en tirer quand même dans le monde du travail. C'est pas une question d'être mieux ou moins bien que mes collègues, c'est juste que j'aime être à 100% autonome et indépendant (du genre vous me rendez tel rapport pour tel jour, bien fait; entre-temps vous vous débrouillez comme vous voulez).

    Christophe

  33. #58
    garsdu62

    Re : sommes nous égaux

    Je me permets de rajouter à ce débat "passionnant":

    On reconnait quelqu'un par ses actes et non par ses dires...

    Sinon voilà je pense que chacun ici réussit assez bien sa vie d'étudiant et l'important c'est pas ce qu'on en dit c'est que vous soyez heureux ainsi et que votre réussite vous apporte du bonheur!Il ne faut pas condamner le "modeste" ou le "prétentieux",personnellem ent je ne prends pas ça comme des défauts(mais plutôt des façons de vivre).
    Pour en revenir au "sommes nous égaux" !Je pense que l'auteur a de quoi vraiment se faire une idée!
    Just PCSI

  34. #59
    Nikkau

    Re : sommes nous égaux

    je dis pas se prendre la tête, je dis un minimum de respect et d'humilité vis à vis d'autrui du point du vue intellectuel...

    Je suis d'accord avec toi sur l'ambition, tant que ce n'est pas une manière d'écraser les autres à son profit... Mais restons d'accord sur le fait que l'ambition personnelle ne doit pas se faire avec manque de modestie. (malheureusement c'est le cas souvent et après tu t'en rends même pas compte et tu comprends même pas que quelqu'un puisse te reprocher cela...)

  35. #60
    adrislas

    Re : sommes nous égaux

    Citation Envoyé par chrisgir
    Bon ben je vais prendre la défense de Florette parce que je suis complètement d'accord avec elle. Je connais des gens qui sont arrivés à un très bon niveau en sortant de conditions difficiles. Ils ne sont pas nombreux certes et c'est sûr que quand tu viens d'une famille pauvre où tu dois passer plus de temps à t'occuper de tes frangins voire de ta famille qu'à travailler, ce n'est VRAIMENT pas facile mais c'est possible.

    De quelque condition que l'on vienne on a le droit d'être fier de ce que l'on a. C'est quand même symptomatique d'une mentalité qu'en France par exemple, on n'ose pas dire combien on paie d'impôts ou combien on touche tandis qu'aux Etats-Unis ca ne pose de problème à personne.

    Ensuite la réussite est personnelle: être énarque ou polytechnicien n'est pas pour moi signe d'une quelconque réussite. La réussite c'est d'obtenir ce que l'on veut. Florette visait la mention TB elle l'a eu et bien tant mieux, elle a réussi. Je ne suis pas du tout d'accord quand tu dis qu'il faut ignorer ou mépriser sa réussite. Je considère avoir réussi jusque là et je le dois à moi et à personne d'autre. C'est moi qui avait le choix de bosser ou pas en lycée, de faire des erreurs ou pas, de bosser ou pas en prépa, ou de bosser ou pas en école d'ingénieur. Et je vais même en rajouter une couche (et me faire lyncher mais je m'en fous) : j'en ai rien à faire (sauf pour mes potes) que les autres réussissent ou pas; c'est leur problème, pas le mien. J'ai très conscience d'être individualiste mais je l'assume parfaitement et j'ai de très bons potes néanmoins. Simplement j'en ai aussi ras-le-bol qu'on cherche à tout prix à faire un nivellement par le bas en rabaissant ceux qui s'en sortent un peu mieux que les autres.

    En plus, je ne trouve rien de plus hypocrite que de devoir dire : oui ca va bien en classe je me débrouille bien quand on a des très bonnes notes. En plus ça passe pour de la vanité ou faire reconnaître par les autres qu'on est fort à tout prix. On avait une fille qui faisait ça en terminale (18 de moyenne générale) : à chaque fois que quelqu'un qui ne la connaissait pas lui demandait si elle s'en sortait, c'était oui oui ça va. Puis ensuite les notes : 18. A ce moment-là on peut très bien dire qu'on est très fort (au moins comparativement à son niveau). C'est pas se vanter ni rien, c'est vrai!

    Christophe, énervé, élitiste mais qui le vit très bien!

    Je ne vais pas prendre le temps de te répondre réellement, mais je dois t’avouer que je suis très triste de ce que j’ai lu. Je pense, avec tout le respect que je te dois, que tu as fais de grosses et grossières erreurs de jugement dans ce que tu as dit, et j’ose espérer que les gens seront assez lucides pour les relever, car je ne prendrais pas le temps ce soir de les pointer.

    Je serais donc plus bref. J’ai lu tous les messages, j’ai apparemment été mal compris par certains ( enfin, on dirait qu’il y a eu quiproquo ).

    Je tiens quand même à préciser quelques petites choses néanmoins importantes. La réussite n’est pas l’obtention de ce que l’on veut mais de ce que l’on peut. Une exception ne vaut rien comme exemple et ne peut en aucun cas faire autorité. Bien sûr qu’on a le droit d’être fier, on a le droit de tout ; je dis que ce n’est pas légitime, que c’est stupide et vain. Bon je crois que le reste est suffisamment grossier pour que je n’aie pas besoin de le relever ce soir. Il est clair que tu es égoïste. Ne va pas croire que je t’en veuille, non, en fait, ça me rend vraiment triste et je te plains.

    Ca m’a quand même choqué de voir que deux personnes ici font l’éloge du modèle social américain. Je ne sais pas si ça témoigne votre aveuglement ou votre égoïsme, mais ça ne laisse rien présager de bon. L’ambition n’est pas ce qui fait avancer les choses. C’est ce qui a poussé les hommes à se croire aux dessus de leurs semblables, et à laisser les autres crever tandis qu’on accumule des honneurs ridicules. L’ambition, c’est vraiment une chose pour imbéciles, à mon avis, mais j’en reparlerais plus tard.

    Enfin, je pense que je prendrai le temps de répondre sérieusement plus tard, car je pense que mon avis est important, non pas que je prétende détenir la vérité, mais parce que j’espère vous inviter à réfléchir au lieu d’être convaincu d’être dans le vrai, et que je pense que mon opinion a un intérêt dans le sens où elle n’est pas identique et conformiste. Je suis loin d’être « je m’en foutiste », il faut vraiment n’avoir rien saisi à mon message pour dire ça de moi. Je ne pense pas être pessimiste non plus, comme plusieurs ont dit.

    S. qui vient de se réveiller et qui est très attristé de voir comment certains arrivent à penser.

Sur le même thème :

Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Divers] Sommes nous égaux devant l'"intelligence"
    Par Mecton dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/10/2007, 15h40
  2. Pourquoi sommes nous "si mal protègés contre la souffrance lorsque nous aimons"?
    Par a mi me duele el corazon dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/01/2007, 22h15
  3. Pourquoi sommes-nous la ?!
    Par Evil.Saien dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 18
    Dernier message: 19/02/2005, 16h57
  4. Sommes-nous ce que nous faisons ?
    Par Hugo_Ap dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 21/05/2004, 00h41