Répondre à la discussion
Page 6 sur 6 PremièrePremière 6
Affichage des résultats 151 à 163 sur 163

Difficile question du «sens physique» d'une grandeur



  1. #151
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur


    ------

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message

    tu appliques une tension élevée a une résistance et tu t'apercois que cela chauffe. Cette experience familière a la quelle on s'habitue, on se familiarise est accompagnée d,une abstraction qui par le biais du langage mathématique
    On se familiarise aussi avec les concepts physiques (Tension, énergie, résistance, ...) qui sont tout autant des notions abstraites.

    Prisonnier des concepts qui nous sont familier, tout semble aller de soi tant les choses seraient pour lui comme ceci et pas autrement. Les objets devenu ordinaires ne le questionne pas, les possibilités peu familières sont refusées (des fois même avec mépris). Mais à peine commençons nous à nous interroger que même les choses de tous les jours nous mettent sur la piste de difficulté, mais qui élargissent le champ de la pensée en la libérant de la tyrannie de l'habitude.

    Patrick

    -----

  2. Publicité
  3. #152
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    C'est l'abstraction qui nous permet de construire des concepts indépendant du référentiel
    Un exemple la grandeur physique énergie-impulsion qui vise à représenter d'une seule et même "chose" trois aspects physique : Énergie, impulsion et masse d'une "particule" par exemple et qui peut se formaliser mathématiquement par un 4-Vecteur (E, px, py, pz). Cette grandeur physique est "plus" que les trois aspects pris séparément.

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    La masse est son "module minkowskien", l'énergie sa projection sur l'axe temporel du référentiel choisi, et l'impulsion sa projection sur l'espace selon le référentiel choisi.
    Patrick

  4. #153
    stefjm

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    Un exemple la grandeur physique énergie-impulsion qui vise à représenter d'une seule et même "chose" trois aspects physique : Énergie, impulsion et masse d'une "particule" par exemple et qui peut se formaliser mathématiquement par un 4-Vecteur (E, px, py, pz). Cette grandeur physique est "plus" que les trois aspects pris séparément.
    Et il me semble que c'est représentable par un quaternion, une bonne algèbre de dim4.
    Curieusement, on n'a pas l'équivalent en dim 3 pour représenter un 3point ou une 3vitesse, comme si les maths complotaient avec la physique pour nous aiguiller vers la bonne représentation...
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  5. #154
    mariposa

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    On se familiarise aussi avec les concepts physiques (Tension, énergie, résistance, ...) qui sont tout autant des notions abstraites.
    Oui, c'est même ce que je ne cesse de repeter sur Futura depuis le début.

    Prisonnier cdes concepts qui nous sont familier, tout semble aller de soi tant les choses seraient pour lui comme ceci et pas autrement. Les objets devenu ordinaires ne le questionne pas, les possibilités peu familières sont refusées (des fois même avec mépris). Mais à peine commençons nous à nous interroger que même les choses de tous les jours nous mettent sur la piste de difficulté, mais qui élargissent le champ de la pensée en la libérant de la tyrannie de l'habitude.

    Patrick
    Je partage totalement ce que tu as écrits et je trouve même que c'est remarquablement bien dit.

    Il est vrai que les habitudes ont l'avantage de faire l'économie de prendre le temps de la réflexion et l'inconvenient de faire fonctionner un réflexe qui peut amener a des erreurs. La qualité justement du scientifique c'est de maitriser ce qu il connait et également ce qu il connait mal ou pas du tout.


    Quand a dire que je suis dogmatique voir idéologique, il va falloir le prouver car c'est la première fois que l'on me porte une accusation qui visiblement necme ressemble pas.

  6. #155
    mariposa

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    Un exemple la grandeur physique énergie-impulsion qui vise à représenter d'une seule et même "chose" trois aspects physique : Énergie, impulsion et masse d'une "particule" par exemple et qui peut se formaliser mathématiquement par un 4-Vecteur (E, px, py, pz). Cette grandeur physique est "plus" que les trois aspects pris séparément.
    Ce n'est pas faux, mais pas tout a fait vrai car ce qui manque dans ta phrase, c'est la physique. Autrement dit d'où cela vient. Apres on peut faire confiance aux mathématiques.

  7. #156
    stefjm

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Oui, c'est même ce que je ne cesse de repeter sur Futura depuis le début.
    Mais en parallèle de cela, tu répètes aussi que les complexes ne sont pas physiques, qu'on ne mesure pas de complexes, alors que ceux qui les manipulent tous les jours ont bien l'impression de le faire. (tout comme ils mesurent des réels)
    Ce n'est pas parce que les degrés d'abstraction sont plus élevés que c'est moins physique.
    De mon point de vu...
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  8. Publicité
  9. #157
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Ce n'est pas parce que les degrés d'abstraction sont plus élevés que c'est moins physique.
    De mon point de vu...
    C'est la difficulté du point de vu

    Citation Envoyé par pap38 Voir le message
    Bonjour,
    Ne faut-il pas dire : l’énergie est un outil du physicien mais le monde réel ne contient pas d’énergie pure, il ne contient que des particules ayant des propriétés dont la masse et la vitesse.
    Le physicien ne fait que rassembler ces 2 propriétés en une seule grandeur abstraite l’énergie.
    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    C'est une manière de voir.

    On peut aussi inverser :

    le "monde réel" ne contient que des particules ayant des propriétés dont l'énergie-quantité de mouvement.

    Le sens commun, ne percevant que relativement à un référentiel, l'a dégroupé en masse et vitesse.

    Le physicien ne fait que reconstruire à partir de ces 2 propriétés la grandeur "abstraite" énergie-quantité de mouvement.


    Le problème est que cette vision inverse n'est pas aussi facile à appréhender que l'autre...

    (L'opposition des points de vue est plus ou moins celle entre "réalisme direct" et "réalisme scientifique".)
    Patrick

  10. #158
    mariposa

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Mais en parallèle de cela, tu répètes aussi que les complexes ne sont pas physiques, qu'on ne mesure pas de complexes, alors que ceux qui les manipulent tous les jours ont bien l'impression de le faire. (tout comme ils mesurent des réels)
    Ce n'est pas parce que les degrés d'abstraction sont plus élevés que c'est moins physique.
    De mon point de vu...
    Non, je n'ai pas dit que les nombres complexes ne sont pas physiques ( ce qui d'ailleurs ne veut rien dire) mais que les mesures. donnent toujours des nombres reels ( courant, longueur, temperature etc...).

    Utiliser des complexes ou n importe quoi c'est déja se placer dans un contexte experimental determiné. les nombres complexes ne sont en rien des instruments uinversels.

    Tu peux tres bien comprendre un circuit RLC sans nombres complexes. Par contre les nombres complexes presentent les avantages liés a la periodicité des signaux. A contrario les nombres complexes sont structurels a la M et d'ailleurs ils passent inaperçus.

  11. #159
    azizovsky

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Bonjour,

    On ne peut pas parler a priori directement du sens physique d'une equation qui reprsente un tres haut degré d'abstraction. Par contre a travers les exemples et les experimentations on arrive par familiairisation a acquerir le sens physiqye dans ce contexte cad a avoir une comprehension qualitative suffisamment robuste pour prendre par exemple des désicions de faire telle experience et decider que mesurer, dans quel domaine etc...

    Cela veut dire que le sens physique s'acquiere par l'experience, c'est en grande partie une notion que l'on peut elargir sur la notion de l'acquisition du jugement, cad une appreciation d'une situation qui elle peut avoir des conséquences sur une prise de décisions.
    Bonsoir , je crois comprendre un peu , comme son application pour le graphène !

  12. #160
    azizovsky

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    j'ai oublié de donner un lien pour savoir de quoi s'agit-il pour tous, à partir de 10 ème min :http://www.youtube.com/watch?v=Pnq3gxvK4kY
    un fermion de Dirac sans masse .

  13. #161
    stefjm

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Quelles sont les critères qui permettent d'affirmer qu'une grandeur est physique?
    Je remonte ce fil en ajoutant le question de lucas.gautheron
    Citation Envoyé par lucas.gautheron Voir le message
    Peut-on proposer un certain nombre d'axiomes "raisonnables" que doit vérifier une "grandeur physique" et les comparer à ceux qui définissent IR ?
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  14. #162
    stefjm

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    [...]Cela me parait risquer de définir ce qu 'est une grandeur physique. a minima c'est une grandeur que l'on mesure. Néanmoins je n'en fera une définition dans un dictionniaire.

    Bonjour,
    Les physiciens de ce forum définissent souvent comme grandeur physique, une grandeur qui est mesurable physiquement.

    Une mesure physique est caractérisée par
    - éventuellement une unité
    - une valeur numérique appartenant aux réels
    - une incertitude relative appartenant aux réels

    En admettant ce qui précède, j'ai un problème avec la mesure d'une grandeur physique nulle, en particulier à cause de l'incertitude relative qui tend vers l'infini.
    (Et l'infini en physique est banni...)

    Du coup, je suis embêté avec tout ce qui présente un caractère sinusoïdal, puisqu'il y a des points d'annulations dont la mesure est impossible à caractériser.

    Cordialement.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  15. Publicité
  16. #163
    Nicophil

    Re : Difficile question du «sens physique» d'une grandeur

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Quand on a le sens physique on reconnait ce qu'est une grandeur physique.
    Et surtout on reconnaît ce qui n'est pas une grandeur physique : certains termes mathématiques n'ont pas de sens physique, c'est-à-dire que les objets qu'ils représentent n'existent pas dans la réalité physique.
    La réalité, c'est ce qui reste quand on cesse de croire à la matrice logicielle.

Page 6 sur 6 PremièrePremière 6

Discussions similaires

  1. Sens physique d'une transformée de Fourier
    Par Fizyssien dans le forum Physique
    Réponses: 68
    Dernier message: 11/12/2015, 13h25
  2. Sens physique d'une expression
    Par Scorp dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/05/2013, 17h27
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 16/08/2012, 21h36
  4. Sens physique d'une solution
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 04/04/2007, 12h34
  5. Sens physique d'une position exacte
    Par [K] dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/06/2005, 23h51