Discussion fermée
Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 196

Test clinique homéopathie




  1. #1
    Boson de eggs

    Test clinique homéopathie

    Bonsoir, en voyant une pub à la TV vantant les mérites d'un "médicament" homéopathique soulageant les bébés souffrant de leurs pousse de dent, je me suis demandé comment un laboratoire spécialisé dans l'homéopathie arrive à mettre un produit comme celui-ci sur le marché ?
    L'homéopathie ça joue sur l'effet placebo comment ça peut fonctionner sur un bébé ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    pelkin

    Re : Test clinique homéopathie

    Bonsoir,

    Pour la 53.276.482 fois, l'effet placebo fonctionne sur les bébés, sur les animaux aussi, (par conséquent l'homéopathie aussi), il suffit de faire une petite recherche sur le site.
    C'est la 64.243 fois que cette question est posée !

  4. #3
    Boson de eggs

    Re : Test clinique homéopathie

    Bonjour, d'accord pour l'effet placebo (ne vous énervez pas car ce point n'était pas la question principale).

    Pour mettre le terme médicament sur un produit il faut avoir fait des tests cliniques en amont, comment font-ils ?


  5. #4
    MadMarx

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par Boson de eggs Voir le message
    Bonjour, d'accord pour l'effet placebo (ne vous énervez pas car ce point n'était pas la question principale).

    Pour mettre le terme médicament sur un produit il faut avoir fait des tests cliniques en amont, comment font-ils ?
    Eh bien c'est là qu'arrive la chute : Ils doivent seulement démontrer que le "médicament" n'a pas d'effet

    Puisqu'il n'a pas d'effet, il n'est pas dangeureux. Si c'est pas dangeureux, tu peux le vendre librement.

    Comment on prouve qu'il n'y a pas d'effet ? Toujours aussi simple : le principe de l'homéopathie dit clairement qu'il n'y a rien dedans donc ... ( Seulement du sucre au final )


    En gros, l'homéopathie, c'est vendu de la même "manière" que les pastilles au miel, sauf que les pastilles au miel ne sont pas remboursées par la sécu.
    Dernière modification par MadMarx ; 21/11/2012 à 14h52.

  6. #5
    hlbnet

    Re : Test clinique homéopathie

    Sur Wikipedia, l'article sur l'homéopathie indique, dans le paragraphe "Situation légale" ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%...on_l.C3.A9gale ):
    "En Europe, les remèdes homéopathiques doivent obtenir une autorisation de mise sur le marché, mais sont dispensés d'étude clinique préalable."

    Dans le paragraphe "Situation Légale / En France" ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%A9opathie#En_France ):
    "Dans le cas des médicaments homéopathiques, l’autorisation de mise sur le marché (AMM) applicable à tout nouveau médicament est remplacée par un simple enregistrement auprès de l'AFSSaPS.
    En France, les médicaments homéopathiques sont remboursés à hauteur de 30 %."

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Il est faux de dire que l'homéopathie est sans effets secondaires et les homéopathes unicistes qui suivent les enseignements de Samuel Hahnemann, découvreur de l'homéopathie, ne le disent certainement pas. Si vous prenez un remède dont la matière médicale correspond bien au tableau actuel de symptômes dont vous vous plaigniez (psychologiques, biologiques, physiques), vous pouvez assez rapidement ressentir les effets d'une aggravation d'une partie de ces symptômes, avant, il est vrai, de les voir en général s'amender et parfois être remplacés par d'autres symptômes que l'homéopathe devra à leur tour traiter, le plus souvent avec un autre remède homéopathique (il faut changer de placébo dirait un sceptique).
    Un autre cas d'effets secondaires qui peuvent être sévères, peut se produire lorsque vous répétez trop souvent la prise du même remède auquel vous êtes sensible. Le remède va développer chez vous sa pathogénésie et vous allez ressentir les mêmes effets vécus par les expérimentateurs de remèdes homéopathiques lorsqu'ils en font ce que l'on appelle le "proving" qui est la phase pendant laquelle ils répertorient tous symptômes et sensations inhabituels qu'ils ressentent et qui forment la matière médicale du remède. Ce phénomène se produit même avec des remèdes à une très haute dilution et dynamisation (30 CH est courant). L'homéopathie n'est pas vraiment une médecine douce et il y faut par exemple dans un "proving" savoir interrompre la prise des dilutions que l'on expérimente en cas d'exacerbation des symptômes de la maladie induite.

  9. #7
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    La maîtrise de ces phénomènes d'aggravation que j'ai cités au post précédent, a occupé par exemple une bonne partie du temps des recherches de Samuel Hahnemann et on en voit la trace claire dans les successives versions de son livre testament : l'Organon de l'Art de Guérir.

  10. Publicité
  11. #8
    jiherve

    Re : Test clinique homéopathie

    Bonjour,
    30CH cela fait une dilution à 10^-60 ([1/100]^30) soit environ un atome de matière "active" perdu dans une étoile mille fois plus massive que le soleil, donc dans les faits un petit trou noir (soleil 10^57 atomes H) soyons sérieux!
    L’homéopathie est une "thérapie" autocondradictoire dont le fondement est magique!
    L'année commence fort!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  12. #9
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par Boson de eggs Voir le message
    Bonsoir, en voyant une pub à la TV vantant les mérites d'un "médicament" homéopathique soulageant les bébés souffrant de leurs pousse de dent, je me suis demandé comment un laboratoire spécialisé dans l'homéopathie arrive à mettre un produit comme celui-ci sur le marché ?
    L'homéopathie ça joue sur l'effet placebo comment ça peut fonctionner sur un bébé ?
    Il y a très peu de chance qu'un tel "médicament" puisse avoir un effet sur un bébé faisant ses dents. En effet il n'y a dans cette approche aucune individualisation du remède choisi vis à vis de la diversité des symptômes qui peuvent accompagner la poussée des dents d'un petit enfant. Pour un homéopathe uniciste chevronné il est évident qu'il n'aura pas à donner le même remède à deux enfants du même âge faisant "leurs dents" et amenés à son cabinet le même jour. Ce genre d'approche standardisée est stupide dans le cadre de l'homéopathie où il il s’agit avant tout de décrire la situation d'un patient et non pas d’expliquer ni d’analyser. Le médecin homéopathe dans son observation et son dialogue avec le patient procède à la description directe du vécu du patient tel qu’il l'est au travers du jeu de ses sensations, modalités, localisations et sans aucun égard à une genèse théorique et aux explications causales. La pratique homéopathique est une phénoménologie quasi pure.
    De plus ce genre de préparation standardisée doit mélanger plusieurs remèdes homéopathiques dont l'interaction n'a été explorée par aucun "proving" et il est fort probable que son effet soit aléatoire (autant d'amélioration que d'aggravation du patient). Mais si ça fait vendre des granules et évite d'avoir à demander au médecin de faire son travail d'observation fine ...

  13. #10
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Bonjour,
    30CH cela fait une dilution à 10^-60 ([1/100]^30) soit environ un atome de matière "active" perdu dans une étoile mille fois plus massive que le soleil, donc dans les faits un petit trou noir (soleil 10^57 atomes H) soyons sérieux!
    L’homéopathie est une "thérapie" autocondradictoire dont le fondement est magique!
    L'année commence fort!
    JR
    Oui votre calcul classique est tout à fait exact, mais j'aurais pu prendre le cas du même remède préparé en 200 CH et qui a une action bien souvent plus profonde qu'à 30 CH (mais qu'auriez-vous dit alors ! : 10^-400). La solution face à cette situation que l'on peut effectivement de prime abord qualifier de "magique" ou "merveilleuse" est de s'en tenir à une attitude pragmatique. Je vous propose (à vos risques et périls) de prendre tous les jours au petit matin avant le petit déjeuner, pour seule homéopathie, 4 granules de Phosphorus 30 CH à faire fondre sous votre langue et ce pendant disons 4 mois et d'observer ce que vous ressentez au fil des jours en le décrivant le plus minutieusement possible. Un conseil : arrêtez vous de prendre ces granules si vous estimiez que votre santé prenait un mauvais cours. Puis postez le détail de ces observations pour que nous en discutions.

  14. #11
    MadMarx

    Re : Test clinique homéopathie

    A quelle description type je dois m'attendre si je m'astreint à suivre tes indications black milou ?

  15. #12
    tarninou

    Re : Test clinique homéopathie

    Je peux vous proposer la même chose avec un morceau de sucre teint en bleu et en forme de gellule. Si je ne vous dis pas ce que c'est, et que je vous demande de minutieusement noter tout ce qui se passe dans votre corps je ne doute pas que vous aurez des tas de choses à me raconter qu'il sera aisé de mettre sur le compte de ma gellule.

    La aussi ça fait un paquet de fois que cette conversation à lieu, mais montrez nous des études qui prouve un effet clinique quelconque d'une granule supérieur à celui d'un morceau de sucre du même poids et on pourra en reparler. En attendant, dire que untel a passé sa vie à expliquer quelque chose et en a fait des livres, je ne vois pas ce que ça prouve. Et le fait qu'un gars supposément aussi bon et des tas de medecins tout aussi bons aient pu passer leur vie à étudier un principe sans pouvoir apporter le moindre début de preuve qu'il existe, il y a déjà matière à réflexion...
    C'est l'histoire d'un têtard qui croyait qu'il était tôt alors qu'en fait il était tard.

  16. #13
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Je préférerais en laisser la surprise pour éviter tout effet de suggestion ou effet placébo qui est toujours possible sur un être humain.

  17. #14
    jiherve

    Re : Test clinique homéopathie

    Re
    J'aimerais bien que l'on m'explique comment il peut exister une eau ou un sucre assez purs pour pouvoir servir de support à ces préparations sans pour autant y inclure des éléments délétères ou non "adapté" à la phénoménologie!
    Magique, c'est magique donc comme il s'agit de croyances la raison est impuissante.
    JR
    Dernière modification par jiherve ; 01/01/2013 à 12h54.
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  18. #15
    mh34

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par Black-Milou Voir le message
    Je vous propose (à vos risques et périls) de prendre tous les jours au petit matin avant le petit déjeuner, pour seule homéopathie, 4 granules de Phosphorus 30 CH à faire fondre sous votre langue et ce pendant disons 4 mois et d'observer ce que vous ressentez au fil des jours en le décrivant le plus minutieusement possible.
    Et...comment vous allez bien pouvoir vous y prendre pour prouver que les éventuels symptômes décrits sont à mettre sur le compte de la prise de phosphorus?
    Vous réalisez aussi je suppose, que le "à vos risques et périls" induit d'entrée de jeu un conditionnement négatif dans l'esprit du sujet qui tentera l'expérience, donc que dès le départ les résultats sont faussés? C'est pas un test en double aveugle, votre truc, là!! Rien à voir, mais alors strictement rien, avec une preuve de niveau scientifique admissible en médecine.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  19. #16
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par tarninou Voir le message
    Je peux vous proposer la même chose avec un morceau de sucre teint en bleu et en forme de gellule. Si je ne vous dis pas ce que c'est, et que je vous demande de minutieusement noter tout ce qui se passe dans votre corps je ne doute pas que vous aurez des tas de choses à me raconter qu'il sera aisé de mettre sur le compte de ma gellule.

    La aussi ça fait un paquet de fois que cette conversation à lieu, mais montrez nous des études qui prouve un effet clinique quelconque d'une granule supérieur à celui d'un morceau de sucre du même poids et on pourra en reparler. En attendant, dire que untel a passé sa vie à expliquer quelque chose et en a fait des livres, je ne vois pas ce que ça prouve. Et le fait qu'un gars supposément aussi bon et des tas de medecins tout aussi bons aient pu passer leur vie à étudier un principe sans pouvoir apporter le moindre début de preuve qu'il existe, il y a déjà matière à réflexion...
    Oui je comprends bien votre objection. Je peux proposer de mettre sous enveloppe scellée gardée par un tiers de confiance la description de l'éventail des symptômes que vous pourriez développer tout le long de cette expérience. Enveloppe qui serait ouverte lors de l'examen de votre journal au jour le jour.

  20. #17
    MadMarx

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par Black-Milou Voir le message
    Je préférerais en laisser la surprise pour éviter tout effet de suggestion ou effet placébo qui est toujours possible sur un être humain.
    Pourtant vous savez quelle substance vous administrez et on est seulement en train de discuter. Je ne vais pas réellement me soumettre à votre test.

  21. #18
    MadMarx

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Re
    J'aimerais bien que l'on m'explique comment il peut exister une eau ou un sucre assez purs pour pouvoir servir de support à ces préparations sans pour autant y inclure des éléments délétères ou non "adapté" à la phénoménologie!
    Magique, c'est magique donc comme il s'agit de croyances la raison est impuissante.
    JR
    Ca c'est le grand mystère de l'homéopathie : Le phosphore transmet ses propriétés à l'eau/alcool mais pas le mercure, le plomb, les excréments, les solvants industriels, la matière en décomposition, les virus ...

  22. #19
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par tarninou Voir le message
    La aussi ça fait un paquet de fois que cette conversation à lieu, mais montrez nous des études qui prouve un effet clinique quelconque d'une granule supérieur à celui d'un morceau de sucre du même poids et on pourra en reparler. En attendant, dire que untel a passé sa vie à expliquer quelque chose et en a fait des livres, je ne vois pas ce que ça prouve. Et le fait qu'un gars supposément aussi bon et des tas de medecins tout aussi bons aient pu passer leur vie à étudier un principe sans pouvoir apporter le moindre début de preuve qu'il existe, il y a déjà matière à réflexion...
    Attention, avec cette démarche je ne cherche pas à démontrer que Phosphorus 30 CH va soigner une quelconque maladie, mais seulement qu'il est capable de faire apparaître des symptômes chez un sujet qui habituellement ne les présente pas.

  23. #20
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Et...comment vous allez bien pouvoir vous y prendre pour prouver que les éventuels symptômes décrits sont à mettre sur le compte de la prise de phosphorus?
    Vous réalisez aussi je suppose, que le "à vos risques et périls" induit d'entrée de jeu un conditionnement négatif dans l'esprit du sujet qui tentera l'expérience, donc que dès le départ les résultats sont faussés? C'est pas un test en double aveugle, votre truc, là!! Rien à voir, mais alors strictement rien, avec une preuve de niveau scientifique admissible en médecine.
    Votre première remarque est recevable. Je peux y répondre en mettant sur cette expérience un schéma de causalité disons à la Judea Perl (CAUSALITY models, Reasoning, and Inference - Second Edition Cambridge University Press) , en la faisant faire à plusieurs personnes et en modélisant tout cela sur le logiciel OpenBUGS. Mais il y a de fortes chances pour que la leçon soit suffisamment éclairante en considérant votre seul cas.

    Quand aux "Risques et Périls" qui vous chagrinnt, je veux dire que vous avez 4 mois pour vous en remettre et on peut pousser l'expérience à 8 mois si vous voulez. En fait je veux simplement éviter d'avoir à faire face à un procès en arguant de votre plein consentement éclairé. Maintenant si vous avez peur, n'êtes pas sûrs de vos certitudes, savez que vous êtes très influençables, il vaut mieux que vous vous absteniez de vous embarquer dans cette affaire. Je ne vous veux aucun mal...

  24. #21
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par MadMarx Voir le message
    Pourtant vous savez quelle substance vous administrez et on est seulement en train de discuter. Je ne vais pas réellement me soumettre à votre test.
    Mais vous le savez aussi : Phosphorus 30 CH.

  25. #22
    mh34

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par Black-Milou Voir le message
    Attention, avec cette démarche je ne cherche pas à démontrer que Phosphorus 30 CH va soigner une quelconque maladie, mais seulement qu'il est capable de faire apparaître des symptômes chez un sujet qui habituellement ne les présente pas.
    Je viens de regarder un peu ce que Phosphorus est susceptible de traiter et donc de provoquer...la gamme des symptômes envisagés est tellement vaste qu'il est statistiquement quasiment impossible que sur une période de 4 mois, la personne n'en ressente pas au moins 1, et vous ne pourrez pas prouver que c'est bien phosphorus. Rien à faire, il vous faut impérativement pour être pris au sérieux, passer par l'étude randomisée en double aveugle. Le reste, ça n'aura aucune valeur
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  26. #23
    mh34

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par Black-Milou Voir le message
    Quand aux "Risques et Périls" qui vous chagrinnt, je veux dire que vous avez 4 mois pour vous en remettre et on peut pousser l'expérience à 8 mois si vous voulez. En fait je veux simplement éviter d'avoir à faire face à un procès en arguant de votre plein consentement éclairé. Maintenant si vous avez peur, n'êtes pas sûrs de vos certitudes, savez que vous êtes très influençables, il vaut mieux que vous vous absteniez de vous embarquer dans cette affaire. Je ne vous veux aucun mal...
    Vous vous trompez, je ne me sens personnellement pas du tout concernée! je voulais simplement vous faire remarquer que l'effet placebo existe AUSSI avec les mots et que vous en avez de fait introduit un, dans un message qui a donc perdu toute neutralité ; autrement dit, votre expérience est fichue dès le départ.
    Dernière modification par mh34 ; 01/01/2013 à 14h26.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  27. #24
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Pensez à ce qu'a pu dire après Kant, Husserl, Heidegger, le philosophe Maurice Merleau-Ponty: « Tout ce que je sais du monde, même par science, je le sais à partir d’une vue mienne, ou d’une expérience du monde sans laquelle les symboles de la science ne voudraient rien dire. Tout l’univers de la science est construit sur le monde vécu ».

  28. #25
    mh34

    Re : Test clinique homéopathie

    Le rapport avec l'homéopathie?
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  29. #26
    MadMarx

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par Black-Milou Voir le message
    Mais vous le savez aussi : Phosphorus 30 CH.
    Visiblement, vous n'avez pas envie de prendre des risques. Probablement parce que vous connaissez la valeur d'une telle expérience dont les biais sont nombreux. Pour le reste, les points importants ont été abordés par les autres intervenants.
    Moi je vous propose l'expérience suivante : ne changez rien à vos autres habitudes, mais laissez tomber l'homéopathie, et prenez le soin de faire un inventaire quotidien de tous les symptômes perçus pendant 4 mois.
    Aujourd'hui, depuis que je me suis levé, j'ai déjà eu : mal de tête, mal de ventre, tachycardie, démangeaisons.

  30. #27
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Le rapport avec l'homéopathie?
    Et bien la Phénoménologie ! Maurice Merleau-Ponty était un éminent représentant de la Phénoménologie en France qui nous instruit que n’avons pas à douter de la légitimité de notre démarche lorsque nous nous intéressons en priorité au vécu. La réalité et la valeur de la maladie vécue que l'homéopathie prend en compte sont certaines. Comme le dit Maurice Merleau-Ponty sur le bien fondé de la démarche phénoménologique. « Il ne faut pas se demander si nous percevons vraiment un monde, il faut dire au contraire : le monde est cela que nous percevons ». De même, pouvons nous dire : il ne faut pas se demander si l'homéopathie observe vraiment la maladie, il faut dire au contraire : la maladie est cela que l'homéopathie observe. Ce qui, bien évidemment, n’ôte rien à l’intérêt des connaissances objectivées que la médecine scientifique tire de son regard singulier sur la maladie.

  31. #28
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par MadMarx Voir le message
    Visiblement, vous n'avez pas envie de prendre des risques. Probablement parce que vous connaissez la valeur d'une telle expérience dont les biais sont nombreux. Pour le reste, les points importants ont été abordés par les autres intervenants.
    Moi je vous propose l'expérience suivante : ne changez rien à vos autres habitudes, mais laissez tomber l'homéopathie, et prenez le soin de faire un inventaire quotidien de tous les symptômes perçus pendant 4 mois.
    Aujourd'hui, depuis que je me suis levé, j'ai déjà eu : mal de tête, mal de ventre, tachycardie, démangeaisons.
    Et bien moi qui me soigne à l'homéopathie je n'ai rien de tout cela !

  32. #29
    mh34

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par Black-Milou Voir le message
    ........
    ...vous savez ce qu'est l'EMB? Lisez d'abord ceci, http://acces.ens-lyon.fr/acces/resso.../niveau_preuve
    et ensuite vous viendrez me dire, toute considération phénoménologique mise à part ( la médecine c'est pas exactement de la philo...) comment vous comptez faire rentrer l'homéopathie dedans.
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  33. #30
    Black-Milou

    Re : Test clinique homéopathie

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Je viens de regarder un peu ce que Phosphorus est susceptible de traiter et donc de provoquer...la gamme des symptômes envisagés est tellement vaste qu'il est statistiquement quasiment impossible que sur une période de 4 mois, la personne n'en ressente pas au moins 1, et vous ne pourrez pas prouver que c'est bien phosphorus. Rien à faire, il vous faut impérativement pour être pris au sérieux, passer par l'étude randomisée en double aveugle. Le reste, ça n'aura aucune valeur
    Non vous êtes à côté de la plaque, pour un homéopathe les indications de Phosphorus sont précises, bien qu'il puisse y avoir des ambiguités avec certains autres remèdes si le regard porté par le thérapeute manque de finesse (qui vient avec le métier).

Sur le même thème :

Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Homéopathie
    Par joshua76 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/11/2010, 20h26
  2. Homéopathie
    Par âne dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 9
    Dernier message: 19/03/2007, 21h52
  3. Homéopathie
    Par LOuLou! dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/06/2006, 14h02
  4. Un test clinique qui tourne mal : 2 cobayes humains dans le coma
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/04/2006, 19h21