Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

vaccin contre le cancer du col de l'utérus




  1. #1
    baloumomo

    Talking vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Bonjour à tous, j'ai appris par mon medecin qu'il existait depuis quelques temps un vaccin contre le cancer du col de l'utérus enfin un vaccin qui dimunurait les risques de ce cancer. Pour le faire il ne faut pas avoir eu de rapport sexuelle ( et avoir entre 14 et 23 ans je crois), j'ai 18 ans et j'ai eu des rapport sexuelles il y a 4 ans depuis j'en ai pas eu, est ce qu'il y aurait quelqu'un dans mon cas ou un medecin pour me dire si le vaccin est quand même réalisable??
    Je vous remercie

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    etoile64

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Le vaccin est réalisable n'importe quand, mais il n'est rembrousé que dans les conditions citées précédement...

  4. #3
    baloumomo

    Smile Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Ha merci! c'est un peu n'importe quoi leurs systèmes. Tout le monde a le droit à ce vaccin et c'est les plus riches comme d'habitude qui auront accès a ce vaccin à moins d'avoir des filles qui restent vierges jusqu'a 18 ans. Le medecin ne peut pas savoir si on a eu des relations, et puis si ces relations datent de quelques années sa revient peut être au même! non?


  5. #4
    mantOs

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    C'est hors sujet, tout le monde a droit au vaccin, là n'est pas la question.
    Ces critères sont juste là pour ne pas vacciner systématiquement les personnes potentiellement déjà infectées, infection possible lors de rapports sexuels, donc que ceux-ci dates où pas tu es peut etre deja infectée et la vaccination ne servira à rien dans la mesure où c'est préventif. Maintenant tu peux toujours le faire, cela protegera peut etre contre des souches différentes, mais je trouve légitime que ce soit à la charge du patient dans ce cas là.
    Desole pour l'absence d'accentuation, je suis sur clavier QWERTY.

  6. #5
    Démostène

    Cool Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Salut,
    D'après certains, ce vaccin est peu sûr et d'une efficacité dans le temps non démontrée.
    De plus, il est hors de prix.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    etoile64

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Et dans tous les cas, la vaccination ne dispense en aucun cas du dépistage par frottis cervico-vaginaux tous les 2 ou 3ans...

  9. #7
    Vinc

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Salut,
    D'après certains, ce vaccin est peu sûr et d'une efficacité dans le temps non démontrée.
    De plus, il est hors de prix.
    @+
    L'efficacité de ce vaccin préventif est CLAIREMENT démontrée Démostène.

    V.
    Primum non nocere.

  10. Publicité
  11. #8
    Démostène

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par Vinc Voir le message
    L'efficacité de ce vaccin préventif est CLAIREMENT démontrée Démostène.

    V.
    Salut,

    http://www.cwhn.ca/ressources/rcsf/hpv-brief_f.html

    C'est plus nuancé !
    Extrait :
    "Il n'y a pas d'épidémie de cancer du col au Canada. Selon les Statistiques canadiennes sur le cancer [iii], on s'attendait à ce qu'environ 400 femmes meurent de cette maladie en 2006.

    Le cancer envahissant du col suit généralement une courbe graduelle et lente qu'il est possible d'interrompre à différents stades. Par conséquent, les décès associés à cette maladie sont relativement rares au Canada, même s'il faut les déplorer et signaler que leur distribution dans la population féminine n'est pas uniforme. De fait, ils sont attribuables à notre incapacité de soutenir adéquatement les services de santé primaires et génésiques qui permettraient de garantir de bonnes conditions de vie à toutes les femmes et de veiller à faire subir le test de Pap requis et à prendre les mesures de suivi qui s'imposent.

    La plupart des infections à VPH se résorbent spontanément. Les données récentes obtenues grâce aux techniques de détection moléculaire indiquent qu'elles disparaissent en dedans d'un an dans 70 % des cas et de deux ans dans 90 % des cas. Par conséquent, il ne faut pas amalgamer virus du papillome humain et cancer du col : même les femmes infectées par une souche considérée « à haut risque » ne développent pas de cancer du col dans la majorité des cas [iv].

    Tout programme d'immunisation repose nécessairement sur des objectifs tangibles et bien définis. Jusqu'ici, ceux qui sous-tendent l'initiative fédérale n'ont pas été précisés. Son but est-il d'éradiquer les types de VPH à risque élevé dans la population? Ou de réduire le nombre de décès par cancer du col? Ce sont là des objectifs distincts, qui requièrent des stratégies distinctes.

    Les données sur l'efficacité du Gardasil paraissent encourageantes, mais encore incertaines. Des rapports récents semblent indiquer que l'efficacité du produit ne serait significative que chez les cas de néoplasie cervicale intra-épithéliale de stade 2 (ce sont des lésions précancéreuses qui régressent spontanément dans 40 % des cas et pour lesquelles on ne recommanderait pas forcément de traitement). Par ailleurs, on ne dispose pas non plus de données « suffisantes pour conclure à l'efficacité du produit dans les cas de néoplasie cervicale intra-épithéliale de stade 3 ou d'adénocarcinome in situ [v] ».

    S'ajoutent à ces inconnues des incertitudes quant à l'efficacité du vaccin « en situation réelle », dont le besoin éventuel de faire des injections de rappel, les inquiétudes relatives au risque d'altérer l'évolution naturelle de l'infection virale et les effets des programmes de vaccination sur les comportements en matière de sexualité sans risques et sur les taux de dépistage du test de Pap. Des aspects qui mettent tous en lumière la nécessité de suivre, en matière de vaccination, des lignes directrices qui reposent sur de minutieux travaux de recherche sur les services de santé.

    Le nombre de jeunes filles qui ont participé aux études cliniques sur le Gardasil est relativement peu élevé (elles étaient près de 1200 dans la tranche des 9 à 15 ans). Sur celles-ci, seulement 100 étaient âgées de neuf ans, la plus jeune n'ayant été suivie que durant une période de 18 mois [vi]. Or les filles de ce groupe d'âge forment la population que l'on cherche à « cibler » en priorité par une campagne de vaccination, puisqu'on suppose qu'elles n'ont pas encore été exposées au VPH. Les données recueillies constituent toutefois une base d'information bien mince pour ériger une politique de vaccination systématique destinée aux 9 à 13 ans selon les normes préconisées par le Comité consultatif national de l'immunisation [vii].

    Il faudra procéder à une collecte de données et à une analyse rigoureuses afin d'aboutir à une évaluation des risques et des avantages qui permettra aux personnes à qui on offrira le vaccin de donner un consentement éclairé. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis recueille actuellement des données sur les effets indésirables du Gardasil dans sa base Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) [viii], mais les signalements sont incomplets et difficiles à interpréter. L'analyse minutieuse et impartiale des effets néfastes demeure une nécessité.

    Les affirmations sur la prévalence du VPH et ses conséquences, qui nous sont transmises par les médias et la publicité, sont des plus trompeuses, tout comme la présentation du Gardasil comme « le vaccin contre le cancer du col », capable d'en prévenir toutes les formes. Le marketing du Gardasil a commencé aux États-Unis avant même que celui-ci soit approuvé par la FDA, ce qui n'incite guère à des discussions réfléchies sur la nature du VPH et sur les conséquences de la vaccination entre parents et enfants, professionnels de la santé et clients ou encore, entre membres du public et décisionnaires.

    Une analyse du rapport coût-efficacité des programmes de vaccination proposés s'impose, puisque la « valeur ajoutée » du vaccin est loin d'être établie. En effet, même si elles sont vaccinées, les filles et les femmes devront continuer à pratiquer une sexualité sans risque et à fréquenter les services déjà en place en matière de santé génésique et de soins primaires – non seulement pour subir des tests de Pap, mais aussi pour obtenir d'autres soins génésiques. Habituellement, ce type d'étude précède les programmes de vaccination systématique, afin d'être certains d'adopter l'approche la plus adéquate et efficace possible. "





    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  12. #9
    Démostène

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Salut,
    J'ai retrouvé un autre lien :
    http://eldib.wordpress.com/2007/10/0...-par-milliers/

    Il semble bien moins sur, ce vaccin.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  13. #10
    nexus6

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par Vinc Voir le message
    L'efficacité de ce vaccin préventif est CLAIREMENT démontrée Démostène.
    V.
    Bonjour,
    A moins d'être voyant, l'efficacité à long terme d'une vaccination de masse qui date d'un an ne peuvent être CLAIREMENT démontrés...
    Rendez-vous dans 10 à 40 ans.

  14. #11
    LXR

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Ici nous avons affaire à un virus provoquant le cancer. Le but du vaccin n'est pas d'empêcher le cancer d'arriver mais d'empêcher que le virus tumorigène provoque le cancer. Donc si on arrive à éliminer le virus indirectement en permettant une réponse immunitaire acquise dirigée spécifiquement contre le virus, on peut fièrement considérer que c'est une démonstration claire. Ces tests se font chez l'animal puis chez l'homme, et si on obtient une réponse immunitaire contre un antigène du virus, on ne peut pas faire meilleure démonstration. Donc le mot CLAIR est ici bien employé.

    Greg
    Never give up.

  15. #12
    Vinc

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par nexus6 Voir le message
    Bonjour,
    A moins d'être voyant, l'efficacité à long terme d'une vaccination de masse qui date d'un an ne peuvent être CLAIREMENT démontrés...
    Rendez-vous dans 10 à 40 ans.
    Je parle de l'efficacité en essais cliniques... Et ce vaccin est disponible depuis plusieurs années aux Etats-Unis notamment.
    Pour le reste, voir le message de LXR (ci dessus). Je confirme que l'efficacité du vaccin anti-HPV sur le cancer du col de l'utérus est CLAIREMENT démontrée.

    V.
    Primum non nocere.

  16. #13
    Vinc

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Et comme je suis de bonne humeur je suis disposé à vous fournir un cours de cancérologie traitant de la relation HPV/cancer du col (le tiers de ce cours étant consacré aux résultats des essais clinique de la vaccination anti HPV16/18 avec références), histoire de vous montrer que je ne raconte pas n'importe quoi.


    V.
    Primum non nocere.

  17. #14
    etoile64

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Cela dit, j'ai entendu qu'en Allemagne par exemple, il avait été émis pas mal de réserve sur la persistance de l'immunité au long cours.
    Qu'en est-il?

  18. #15
    myoper

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Bonjour,
    En allemagne, ce qui est critiqué, ce n'est pas l'efficacité du vaccin (quoiqu'ils jugent un recul de 3 ans pas assez long ) mais son utilité. D'une part, parce que le dépistage le rend moins (pas ?) utile (il fait baisser l'incidence de 80% quand il est rigoureux (pays ?)). Et sinon, que l'incidence relative d'infection par les sérotypes 16 et 18 serait en fait tres faible, de l'ordre de 2 ou 3 % et 3.5% env pour les 4 génotypes (vs une vaccination a 100%). Est aussi discuté que si 70% des cancers de l'uterus sont provoqués par ces souches, ce sont des chiffres a grande échelle et ne seraient plus valables pays par pays, notament dans les pays industrialisés.
    Par contre, il n'y a pas (?) de chiffres consensuels sur le nombre de cancers du col dus a ces souches dans les pays industrialisés, ni ceux qui sont mortels ou ayant une morbidités importante (dus a ces souches).
    En france on anonce nettement plus de 75 % pour le nombre de cancer provoqués par ces souches, avec plus de 3000 cancers et 1000 mortes.
    Est tres critiquée la stratégie commerciale du labo dans sa façon de présenter les chiffres (et les demandes d'AMM).

  19. #16
    myoper

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Ca, ce sont ceux qui ont une discussion sur l'utilité et l'utilisation de ce produit dans les conditions actuelles. Mais il semble que la grande majorité discutent de théories conspirationnistes. Par exemple : fréquentes réactions au points d'injection (10%) égalent réactions égalent réactions graves (bientot 10% de mort(e)s) ...

  20. #17
    Cécile

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par etoile64 Voir le message
    Le vaccin est réalisable n'importe quand, mais il n'est rembrousé que dans les conditions citées précédement...
    Il me semble qu'il n'est remboursé dans aucun cas.
    Ce qui rend d'ailleurs la stratégie "marketing" du fabricant et des pouvoirs publics assez dégueu. En gros, il y a une énorme culpabilisation des parents qui ne feraient pas vacciner leurs filles vers 14 ans. Et ce, alors que ce vaccin est très cher, non remboursé, qu'il faut deux injections, et que l'analyse coût-efficacité n'est pas faite (comme l'ont souligné plusieurs messages).

  21. #18
    myoper

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Mis a part pour la prévention de certaines dysplasies ou certaines verrues, il est remboursé entre 15 et 23 ans environ (les conditions n'étant pas vérifiables: on peut prendre la pillule "au cas ou"). Environ, parce qu'il a déja été remboursé a 31 ans sans conditions.

  22. #19
    myoper

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Ce qui revient souvent, dans les cancers (et autres maladies graves), c'est une plainte récurente contre l'absence de progrès ou des progrès pas assez rapidement réalisés. Souvent par des gens qui voient simplement les chiffres de mortalités/incidence au temps t ou d'autres touchés par cette maladie et qui constatent une efficacité relative insuffisante et/ou des effets secondaires importants (sans comparer avec les traitements antérieurs).
    Lorsqu'un progrès est présenté, on se plaint alors d'un recul insufisant. Soit on prend une vie de recul et on aura des progrès tous les 50 ans, soit on voit ce que l'on a et on regarde chez qui l'utiliser, pourquoi et dans quelles conditions. Au cas par cas puis en terme de santé publique.
    Je vais faire des recherches, mais il me semble qu'il y a des gens pour ça (qui ne doivent pas etre parfaits, comme tous le monde).

  23. #20
    Démostène

    Cool Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Salut,
    Ce qui me trouble aussi à ce sujet, j'en ai déjà discuté, c'est que, comme les hommes ne sont pas sujet au cancer de l'utérus, par nature, ils ne sont pas ciblés.
    Hors, généralement, on se doit d'admettre que ce sont eux les vecteurs de transmition dans la plupart des cas.
    Alors, je m'interroge : pour quelles obscures raisons ne cible-t-on que les filles ?
    Car ce sont bien les HPV qui sont concernés par ce vaccin, pas le cancer qui n'est qu'une conséquence probable.
    Conserver volontairement un pool de porteurs du virus me semble, pour le moins, éthiquement discutable.
    Et ce n'est pas du "conspirationnisme", n'en déplaise à certains.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  24. #21
    invite765732342432
    Invité

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Conserver volontairement un pool de porteurs du virus me semble, pour le moins, éthiquement discutable.
    Et ce n'est pas du "conspirationnisme", n'en déplaise à certains.
    On est dans la même situation que le vaccin pour la grippe: Les cibles les plus vulnérables ont la possibilité de se faire vacciner.
    Aucune obligation, personne n'est forcé à utiliser ce vaccin... Où est le problème éthique ?

    C'est marrant, des gens crient au scandale quand un vaccin devient obligatoire, mais aussi quand un vaccin n'est pas obligatoire (et parfois ce sont les mêmes)... On ne peut vraiment jamais contenter tout le monde !

  25. #22
    myoper

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Ce qui me trouble aussi à ce sujet, j'en ai déjà discuté, c'est que, comme les hommes ne sont pas sujet au cancer de l'utérus, par nature, ils ne sont pas ciblés.
    Hors, généralement, on se doit d'admettre que ce sont eux les vecteurs de transmition dans la plupart des cas.
    Alors, je m'interroge : pour quelles obscures raisons ne cible-t-on que les filles ?
    Car ce sont bien les HPV qui sont concernés par ce vaccin, pas le cancer qui n'est qu'une conséquence probable.
    Conserver volontairement un pool de porteurs du virus me semble, pour le moins, éthiquement discutable.
    Non, c'est bien vu. (éthique est un peu exagéré)
    Mais les tests ne portent que sur les filles. Et comme il est discuté une large vaccination contre un nombre "non épidémique" de cas de cancer et un dépistage efficace, il sera discuté de la balance bénéfice / risque en terme de santé publique (car les lésions chez l'homme n'ont pas une grosse incidence connue).
    Faith a bien résumé cela.
    En fait , je t'aurais plutot vu prendre la position inverse si le labo avait sorti un plan marketing la dessus.

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Et ce n'est pas du "conspirationnisme", n'en déplaise à certains.
    Tu vois, maintenant, meme quand tu sort quelque chose de sensé (oui, ça t'arrives), tu est forçé de prendre des précautions "oratoires".

  26. #23
    Démostène

    Smile Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    ...Tu vois, maintenant, meme quand tu sort quelque chose de sensé (oui, ça t'arrives), tu est forçé de prendre des précautions "oratoires".
    Salut,
    "scriptorales" convient mieu, me semble-t-il

    Mais je m'en fais peu pour ça.

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  27. #24
    homeo59

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    bonjour et merci a démostene pour sa culture et sa competence . la vaccination par le bcg a ete abolie en france du fait de son efficacite aléatoire depuis le gardasil est apparu sur le marché y a t il une coincidence ???

  28. #25
    myoper

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par homeo59 Voir le message
    bonjour et merci a démostene pour sa culture et sa competence . la vaccination par le bcg a ete abolie en france du fait de son efficacite aléatoire depuis le gardasil est apparu sur le marché y a t il une coincidence ???
    Les deux vaccins n'ont rien a voir. Le BCG n'est plus obligatoire: il est réservé a des populations particulières.
    Les labos commercialisant ces deux vaccins sont différents. (Sanofi et Glaxo pur l'un et Staten SI pour l'autre).

  29. #26
    homeo59

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    bonjour pourquoi ont ils arrete le vaccin b c g pendant des annees ils ont dit qu il fallait vacciner par le bcg aujourd hui il faut l arreter ??? le gardasil suivra le meme chemin ???

  30. #27
    etoile64

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Citation Envoyé par homeo59 Voir le message
    bonjour pourquoi ont ils arrête le vaccin b c g pendant des années ils ont dit qu'il fallait vacciner par le bcg aujourd'hui il faut l arrêter ??? le gardasil suivra le même chemin ???
    Le BCG ne protège pas (ou mal) contre la tuberculose, mais il évite les forme graves de tuberculose.
    Comme l'incidence de la tuberculose a beaucoup diminué ces dernières années, les agences sanitaires ont déclaré qu'au niveau coût/efficacité, l'importance de ce vaccin était moindre qu'avant.

    Je ne vois pas trop le rapport avec le Gardasil.

    PS : svp, faites un effort concernant l'orthographe. le forum contient un correcteur orthographique, cela ne fait pas de mal de l'utiliser. Merci

  31. #28
    blanche45

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Bonsoir,

    Est ce que l'on a des statistiques sur les effets secondaires de ce vaccin?
    Des études ont elles été faites sur le long terme, concernant ces adolescentes et jeunes femmes ?
    Leur future grossesse se déroulera-t-elle normalement ?
    Est-ce qu'il n'y aura pas de répercussion sur le futur bébé ? type malformation ou autre ?


    A+
    "Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien" Socrate

  32. #29
    myoper

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par blanche45 Voir le message
    Est ce que l'on a des statistiques sur les effets secondaires de ce vaccin?
    Des études ont elles été faites sur le long terme, concernant ces adolescentes et jeunes femmes ?
    Leur future grossesse se déroulera-t-elle normalement ?
    Est-ce qu'il n'y aura pas de répercussion sur le futur bébé ? type malformation ou autre ?
    Les effets secondaires sont assez classiques pour un vaccin (on en est a environ 5 ans, sauf infos plus récentes): Possibilité de réaction allergique (bronchospasme, urticaire: très rares), fievre, douleur /gonflement/érythème ... au site d'injection, avec une fréquence assez élevée pour cette derniere (1/10), syncopes et assimilés, effets gastro-intestinaux: effets dans les suites immédiates de l'injection.
    Pour les vaccinations faites pendant une grossesse: pas de différence de malformations significatives dans les deux groupes (placébo/vaccinées): Plus exactement on peut lire (extrait d'AMM reproduit dans diverses publications):

    Citation Envoyé par Extrait AMM Voir le message
    Aucune étude spécifique n'a été conduite chez la femme enceinte. Cependant, lors du programme de développement clinique, 2266 femmes ont déclaré au moins une grossesse (vaccin = 1115 vs placebo = 1151). De manière générale, les grossesses avec une issue défavorable ont été comparables en proportion entre les sujets ayant reçu Gardasil et les sujets ayant reçu le placebo. Pour les grossesses avec un début estimé dans les 30 jours suivant la vaccination, 5 cas d'anomalies congénitales ont été observés dans le groupe Gardasil contre 0 cas dans le groupe placebo. Au contraire, pour les grossesses ayant débuté plus de 30 jours après la vaccination, 10 cas d'anomalies congénitales ont été observés dans le groupe Gardasil contre 16 cas dans le groupe placebo. Les anomalies congénitales observées étaient de nature similaire à celles qui sont généralement observées chez les femmes âgées de 16 à 26 ans. Les études chez l'animal n'ont pas montré d'effets délétères directs ou indirects sur la gestation, le développement embryonnaire/foetal, la parturition ou le développement postnatal (cf Sécurité préclinique). Aucun signal relatif à la sécurité du vaccin n'a été détecté lors de l'administration de Gardasil pendant la grossesse. Cependant, les données sont insuffisantes pour recommander l'utilisation de Gardasil pendant la grossesse. La vaccination doit donc être reportée après le terme de la grossesse. Au cours des essais cliniques, un total de 995 mères allaitant ont reçu Gardasil ou le placebo pendant la période de vaccination. Les taux d'effets indésirables chez la mère et le nourrisson allaité étaient comparables entre les groupes vaccin et placebo. De plus, l'immunogénicité était comparable chez les mères allaitant et les femmes n'allaitant pas pendant l'administration du vaccin.
    Il est donc trop tot pour savoir ce qui se passe lors du dévellopement ultérieur d'un enfant lorsque la mère a été vacciné pendant la grossesse mais on ne semble en attendre rien de spécial.
    Donc pas étudié spécifiquement, risque éventuel inutile (et il y a déja eu des rapports): pas de vaccin a ce moment.

  33. #30
    crenaud

    Re : vaccin contre le cancer du col de l'utérus

    Bonjour,
    Je suis nouvelle sur le forum et je le parcours un peu.
    Je m'arrête sur les sujets qui m'intéressent particulièrement l'environnement , la santé...et j'ai trouvé votre sujet de discussion.
    Pour le vaccin dont il est question le journal "Alternative Santé" fait un état ce mois des différents vaccins dans un dossier "Vaccination, comment s'y retrouver? ". Dans cet article la vaccination contre le cancer de l'utérus est très contreversée.
    Donc avant de foncer la tête baissée, il me semble qu'il vaut mieux se renseigner et choisir ensuite lorsqu'on a bien peser le pour et le contre.
    Excusez moi de jouer à la conseillère mais je suis déjà une "vieille dame de 60 ans" avec l'expérience d'un cancer il y a17 ans et si je n'avais pas changé ma façon de vivre et de me soigner je ne serai peut-être plus en vie.
    Amicalement

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Papilloma virus ( cancer du col de l'utérus)
    Par Démostène dans le forum MST : SIDA, syphilis, hépatite...
    Réponses: 22
    Dernier message: 07/08/2008, 21h05
  2. vaccin contre le cancer du col de l'utérus
    Par Tabby dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 7
    Dernier message: 31/03/2008, 19h52
  3. cancer col de l'utérus
    Par LIMETZ dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 11
    Dernier message: 17/02/2008, 11h02
  4. Vaccin contre le cancer du col de l'utérus : un essai clinique prometteur
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/10/2005, 07h36
  5. [Biologie Cellulaire] [cancérologie] Un vaccin contre le cancer ?
    Par Yoyo dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/02/2003, 00h03