Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 93

Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov




  1. #1
    Zabojade

    Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Bonjour à tous,

    Je partage avec vous cet article de deux chercheurs sur la température de surface des planètes telluriques dans le système solaire :

    https://www.omicsonline.org/open-acc...ture-Model.pdf

    Si je comprends bien, la conclusion de ce travail est que la température de surface d'une planète n'est que très peu déterminée par la composition en gaz de son atmosphère.
    Cela va à contre-courant de bien des études (et de ma propre idée).

    Qu'en pensez vous? Y-a-t-il un quiproquo caché?

    Merci,

    Xavier

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    obi76

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Bonjour,

    pour info :
    - mercure : pression de l'atmosphère = Pa, température au sol : 90 -> 700 K
    - venus : Pa, température au sol : 735 K
    - mars : , température au sol : 130 -> 290 K
    - terre : , température au sol : 200 -> 350 K

    Ce que j'en conclus, c'est que pour la moitié des planètes telluriques (mars & mercure), l'atmosphère n'a aucun impact tellement il est ténu. Pour l'une d'elle (vénus) il est très dense, quasiment exclusivement composé de CO2 (à 95%) et que sa température dépasse les 400°C à la surface. Et enfin il reste la Terre, dont l'atmosphère est moins dense (mais pas mal quand même), et dont les températures fluctuent pas mal.

    Avec 4 éléments aussi différents, dont 2 qui pour moi n'apportent rien à cette conclusion (parce qu'atmosphère insignifiante), ça me parait compliqué de tirer la conclusion que la composition n'impacte pas (en fait ça me parait même complètement idiot)...

    Cela dit, la conclusion du travail que vous donnez (que je n'ai lu qu'en diagonale je l'avoue) dit que sur mars ça dépend peu de la composition, ce qui parait évident au vu de ce que j'ai dit au départ (atmosphère tellement ténue qu'elle devrait avoir un impact insignifiant).
    Dernière modification par obi76 ; 30/12/2018 à 05h38.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  4. #3
    Cts31

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Poser un modèle par régression est une chose, mais je vois mal comment cela peut contredire la théorie, cela ne contredit que la résultante.

    Quand on dit que le CO2 a un impact, c'est avant les rétroactions et avant le nouvel équilibre.

    Pour la X ième fois, dans la prévision actuelle du changement climatique, on n'impose pas la résultante par effet de serre, on demande au déterminisme local de trouver une résultante globale.

    Jusqu'ici, le déterminisme local nous dit : hyper probablement, l'augmentation du CO2 va conduire à un réchauffement global jusqu'au 22e siècle. Complexité terrestre incluse.

    Cela valide parfaitement la théorie de l'effet de serre comme initiation du déséquilibre.


  5. #4
    saint.112

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Une petite recherche nous révèle qui est OMICS Publishing Group :
    OMICS Publishing Group is a publisher of open access journals that is widely regarded as predatory. […]
    OMICS has come under attack by numerous academics and the United States government over the validity of the peer review by OMICS journals, the appropriateness of its fees and marketing, and the apparent advertising of the names of scientists as journal editors or conference speakers without their knowledge or permission.
    Voir en quoi consiste le Predatory open-access publishing.

    D’ailleurs, rien que l’astract est croquignolet :
    A key entailment from the model is that the atmospheric ‘greenhouse effect’ currently viewed as a radiative phenomenon is in fact an adiabatic (pressure-induced) thermal enhancement analogous to compression heating and independent of atmospheric composition. Consequently, the global down-welling long-wave flux presently assumed to drive Earth’s surface warming appears to be a product of the air temperature set by solar heating and atmospheric pressure. In other words, the so-called ‘greenhouse back radiation’ is globally a result of the atmospheric thermal effect rather than a cause for it. Our empirical model has also fundamental implications for the role of oceans, water vapour, and planetary albedo in global climate. Since produced by a rigorous attempt to describe planetary temperatures in the context of a cosmic continuum using an objective analysis of vetted observations from across the Solar System, these findings call for a paradigm shift in our understanding of the atmospheric ‘greenhouse effect’ as a fundamental property of climate.
    Autrement dit l’effet de serre (entre guillemets) ne serait pas un véritable effet de serre mais un phénomène qui n’aurait rien à voir avec la composition de l’atmosphère.
    Il ne faut pas perdre de vue qu’il y a un énorme lobby aux États-Unis pour contrer toute idée que les émissions de CO2 seraient la cause du réchauffement et même qu’il y aurait un réchauffement quelconque.
    Le prédécesseur de Rex Tillerson à la tête de ExxonMobil par exemple, Lee Raymond, alors que les scientifiques des centres de recherche de la boite pondaient des rapports établissant la réalité des choses, les mettait dans un tiroir et payait des pleines pages de pub dans les grands journaux pour dire le contraire.
    Ce papier est donc manifestement payé par un de ces lobbys.
    Nico
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  6. #5
    Alhec

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    J'ai fait quelques recherches sur les auteurs.
    L'un d'entre eux s'est vu interdire de révéler qu'il travaillait pour le gouvernement tellement son chef avait honte de ses conneries (pour info, il avait organisé une conférence pour expliquer que y avait plus de réchauffement sur les 15 dernières années, ce qui est absolument faux évidemment)
    https://retractionwatch.com/2016/12/...sed-pseudonym/

    Quant à l'autre, https://www.researchgate.net/project...and-insolation
    son objectif est de "save billions of dollars being wasted on reducing carbon emissions."

    Bref ... je pense même pas que ce soit du lobbyisme, juste 2 types qui pensent avoir fait une découverte révolutionnaire en ressortant les conneries climato-sceptiques habituelles. Du coup ils sont obligés de publier dans des journaux sans peer-review tellement c'est n'importe quoi.
    Le twitter de Nikolov est magique aussi, on y découvre par exemple que l'idée de la "sixième extinction de masse" est un complot permettant de pousser l'avortement partout dans le monde.

    Je crois qu'on a fait le tour

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    RobertoLyon

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Bonjour

    oui je trouve cela vraiment dommage que le débat soit pollué par des théories complètement fantaisistes. Cela polarise le débat, et cela empêche d'avoir une vraie discussion sur les vraies questions, qui seraient à mon avis de comparer vraiment les avantages des fossiles à leurs inconvénients, sans adopter une position idéologique extrême (soit "il n'y a aucun problème avec les fossiles", soit "les fossiles sont horribles et il faut s'en débarrasser à tout prix" ).

    En vous remerciant

    Roberto

  9. #7
    extrazlove

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    En Peut arrêter le réchauffement climatique avec des arbres ou lieu d'arrêter plusieurs industrie qui vont conduire a avoir un prix d'une baguette très cher.
    Les plantes absorbe le co2 et purifie et diminue la température et c'est une solution qui coûte pas cher.

    extrazlove

  10. Publicité
  11. #8
    saint.112

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Citation Envoyé par Alhec Voir le message
    J'ai fait quelques recherches sur les auteurs.
    L'un d'entre eux s'est vu interdire de révéler qu'il travaillait pour le gouvernement tellement son chef avait honte de ses conneries (pour info, il avait organisé une conférence pour expliquer que y avait plus de réchauffement sur les 15 dernières années, ce qui est absolument faux évidemment)
    https://retractionwatch.com/2016/12/...sed-pseudonym/

    Quant à l'autre, https://www.researchgate.net/project...and-insolation
    son objectif est de "save billions of dollars being wasted on reducing carbon emissions."
    Très intéressant. Bonne pioche.

    Citation Envoyé par Alhec Voir le message
    Bref ... je pense même pas que ce soit du lobbyisme, juste 2 types qui pensent avoir fait une découverte révolutionnaire en ressortant les conneries climato-sceptiques habituelles. Du coup ils sont obligés de publier dans des journaux sans peer-review tellement c'est n'importe quoi.
    Il ne faut pas perdre de vue qu’il y a des milliards de dollars qui circulent aux États-Unis pour soutenir les thèses négationnistes sur le climat comme sur un tas de choses comme l’évolution, l’avortement, le mariage gay, etc. Pourquoi ces deux tordus paieraient de leur poche une publication dans une feuille de chou marginale et contestée par la communauté scientifique ? Leur article servira dans des documents de propagande qui le présenteront comme si c’était une thèse sérieuse publiée dans une revue scientifique de renom. Ils reçoivent forcément une rétribution, même s’ils ne l’ont pas sollicitée.

    Citation Envoyé par Alhec Voir le message
    Le twitter de Nikolov est magique aussi, on y découvre par exemple que l'idée de la "sixième extinction de masse" est un complot permettant de pousser l'avortement partout dans le monde.
    Et pas de justifier le mariage gay ?

    Citation Envoyé par Alhec Voir le message
    Je crois qu'on a fait le tour
    Hélas non.

    Les Américains font tout en plus grand que le reste du monde, la connerie aussi.

    Nico
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  12. #9
    Moinsdewatt

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Il serait temps de penser à fermer ce fil inepte.

  13. #10
    Loutchos

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Voici ne explication sur cette falsification. C'est assez bien sourcé pour ceux qui veulent remonter dans l'info.

    https://www.washingtonpost.com/news/...=.193f4e815e8f

  14. #11
    Olivzzz

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Bonjour,

    Dire que la teneur en CO2 dans l'atmosphère n'a que peu d'impact sur la température à la surface d'une planète est une ineptie : C'est quoi, peu d'impact ? Le GIEC tire la sonnette d'alarme pour quelques misérables degrés de plus. C'est en effet très peu, 2-3 degrés de différence, quand on compare les différences à la surface des différentes planètes du système solaire. Mais les conséquences que ces 2-3 degrés en plus auront sur la société humaine seront très probablement gravissimes, tellement notre société est fragile.
    La marée à la plage, c'est bénin et la plage s'en moque comme de l'an 40, mais construisez un château de sable par marée basse et vous verrez ce qu'il se passe quand elle monte.

  15. #12
    RobertoLyon

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Citation Envoyé par Olivzzz Voir le message
    Bonjour,

    Dire que la teneur en CO2 dans l'atmosphère n'a que peu d'impact sur la température à la surface d'une planète est une ineptie : C'est quoi, peu d'impact ? Le GIEC tire la sonnette d'alarme pour quelques misérables degrés de plus. C'est en effet très peu, 2-3 degrés de différence, quand on compare les différences à la surface des différentes planètes du système solaire. Mais les conséquences que ces 2-3 degrés en plus auront sur la société humaine seront très probablement gravissimes, tellement notre société est fragile.
    Bonjour Olivzzz

    vous pourriez poster sur le fil que j'ai ouvert pour savoir sur quels critères on jugeait de la "gravité" des phénomènes, pour justifier un peu votre assertion que ce serait "probablement gravissimes" (ainsi que la façon dont vous évaluez la "fragilité" de notre société).

    en vous remerciant

    Roberto

  16. #13
    Loutchos

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Citation Envoyé par Olivzzz Voir le message
    Dire que la teneur en CO2 dans l'atmosphère n'a que peu d'impact sur la température à la surface d'une planète est une ineptie
    La question n'est pas là. Le consensus scientifique sur la question parle de lui même. Après, libre à chacun de se positionner dans les 97% convaincu d'un réchauffement anthropique ou parmi les 3% restants, ou pas du tout.
    La question est : comment démonter une falsification, comme par exemple les articles qui encencent la théorie de Zeller-Nikolov sans réellement comprendre de quoi il s'agit vraiment ?
    L'article du Washington post est une très bonne base pour fouiner et très bien sourcé. On y apprend que Zeller et Nikolov ont publié via Elsevier sous des pseudo Rellez et Nikolov (en verlan !). Après publication, leurs articles ont été supprimés.

  17. #14
    bernarddo

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Bonjour,

    Je découvre ce fil, dans laquelle cette étude est déconsidérée par beaucoup d’intervenants sans qu’ils l’aient lu, ou si rapidement qu’ils n’ont pas vu qu’il fallait d’abord lire l’étude précédente, celle avec le nom vrai des auteurs, pour justifier et comprendre la nouveauté de leur démarche.

    rd.springer.com/content/pdf/10.1186/2193-1801-3-723.pdf

    Il est certes licite de voir ce que la presse mainstream (le WP par ex) en dit, et ricaner sur les difficulté faites aux auteurs, encore faut-il les replacer dans leur contexte, qui pourrait bien être pour non-conformité au bashing médiatique qui veut nous faire croire qu’il y a unanimité sur la question et qui sanctionne professionnellement ou médiatiquement tous ceux qui sont sceptiques sur la nature anthropique du (léger) réchauffement noté depuis 1675, on citera simplement Ferenc Miskolczi, viré de la Nasa où il était patron du programme ballon-sondes, Courtillot, Allègre chez nous, ou les cadors dissidents du GIEC, comme Judy Curry ou Richard Lindzen.. . et bien d’autres, tous des pointures.

    Pour info les termes du retrait d’Elsevier, sans motif, et en bon accord avec les auteurs !!

    withdrawal.JPG

    Ensuite, il ne faut pas se tromper sur ce combat : ne pas croire que c’est le CO2 qui dérègle le climat n’a rien à voir avec inciter à brûler du fossile à tout va: il s’agit seulement se rendre compte que le « combat climatique » est juste là comme entreprise (juteuse) de diversion pour franchir en douceur un step supplémentaire dans l’empoisonnement de la planète et la disparition de la diversité, c’est même pour cette raison que j’invite moinsdewatts à s’opposer à cet endoctrinement.
    Et lobby pour lobby, je ferai remarquer à saint.112 que c’est bien celui du réchauffement qui a chiffré son (astronomique) chiffre d’affaires espéré et que le bashing cité plus haut dans la presse mainstream le renforce fortement !!

    Et le plus révoltant pour moi dans cette affaire: l’endoctrinement et la mise en figure de proue de ce combat des jeunes sans moyens de se faire une opinion rationnelle dans une controverse (biaisée) et qui les dépasse.

    Pour info l’abstract de l’étude initiale que je suis en train de creuser.

    Un modèle exposé avec toute la réserve qui sied et qui repose sur des données observationnelles nouvelles, et sur des méthods d'analyse éprouvées et qui vaut bien qu’on s’y attarde autant que sur ceux qui s’écartent exponentiellement de la température terrestre observée, notamment depuis le récent « plateau » que personne ne nie, ni n’explique.
    ABSTRACT
    La présence d’une atmosphère peut amener de manière appréciable la surface d’une planète au-dessus de la température qu’elle connaîtrait en son absence. Connu sous le nom d’effet de serre naturel (ESN), cette hausse de la température atmosphérique proche de la surface (HTAS), tel qu’elle est nommée ici, est actuellement entièrement attribuée à l’absorption du rayonnement infrarouge ascendant par les gaz à effet de serre (GAS) . Souvent citée comme étant de 33 °K pour la Terre, la HTAS est considérée être la différence entre la température de surface moyenne observée sur la planète et celle obtenue à partir de l’absorption du flux radiatif solaire moyen calculé en utilisant la loi de rayonnement de Stefan-Boltzmann (SB). Cette approche assimile la température moyenne d’une planète, en l’absence de gaz à effet de serre ou d'atmosphère, à une température d'émission efficace en supposant l’équivalence de la HTAS avec l’ESN. La loi de Stefan est également couramment utilisée pour estimer les températures moyennes des corps sans atmosphère. Nous démontrons que cette formule, quand elle est appliquée aux objets sphériques, est mathématiquement incorrecte en raison de l’inégalité de Hölder entre intégrales et dérivées et qu’elle conduit à des résultats biaisés par une sous-estimation notable de la HTAS de la Terre. Nous établissons une nouvelle expression de la température physique moyenne des corps sans atmosphère, basée sur une intégration analytique, sur une sphère, de la loi de Stephan, et qui prend compte les effets du stockage de chaleur par la régolithe et ceux du rayonnement de fond cosmique sur les températures nocturnes. En validant notre modèle grâce aux données fournies par le Diviner Lunar Radiometer Experiment de la NASA sur la température de surface de la Lune, nous le proposons comme nouvelle norme analytique pour évaluer l'environnement thermique des corps sans atmosphère. Nous apportons physiquement la preuve que la HTAS de la Terre devrait être évaluée par rapport à la température d’un corps équivalent sans atmosphère, tel que la Lune, plutôt que celui d’un corps pourvu d’une hypothétique atmosphère dépourvue de gaz à effet de serre. En utilisant cette nouvelle formulation de cette hausse, nous montrons que la HTAS totale de la Terre est d’environ 90 K, et non de 33 K, et que HTAS = ESN + HTT, où ESN est l’effet thermique des gaz à effet de serre, tandis que HTT > 15 K est une hausse thermodynamique indépendante du renvoi de la radiation infrarouge par l’atmosphère.
    (HTT pour hausse thermodynamique de la température)
    Nous concluons que la contribution des gaz à effet de serre à la HTAS de la Terre, (définie (comme ESN ≡ HTAS ), pourrait être supérieure à 33 K, mais restera incertaine jusqu'à ce que l’intensité du HTT identifié ici soit complètement quantifiée par la recherche future.
    Dernière modification par bernarddo ; 13/03/2019 à 15h46.

  18. #15
    yves25

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Creusez donc .. creusez donc aussi la manière dont on estime les plages de température de fonctionnement des instruments embarqués sur les satellites artificiels.
    Il ne s'agit pas que de théorie, tout ça a des applications pratiques depuis bien longtemps.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  19. #16
    meteor31bis

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    C'est quoi çà?

    Nous établissons une nouvelle expression de la température physique moyenne des corps sans atmosphère, basée sur une intégration analytique, sur une sphère, de la loi de Stephan, et qui prend compte les effets du stockage de chaleur par la régolithe et ceux du rayonnement de fond cosmique sur les températures nocturnes.
    Pour mémoire le flux cosmique diffus c'est 4.6 10-6 W/m2 (3K).
    Aucune influence sur une planète dont la température nocturne est aussi basse que 100K.
    Enfin il y a peut-être un truc que je ne comprends pas, sans doute même...

  20. #17
    Cendres

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Les liens précédents montrent quand même explicitement le peu de sérieux dans la façon de publier. Pas besoin d'accuser de "bashing" ni de ne pas avoir lu l'article (au départ dans une revue prédatrice).
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  21. #18
    Cendres

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Même Anthony Watts les descend, c'est dire.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  22. #19
    saint.112

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Citation Envoyé par bernarddo Voir le message
    Je découvre ce fil, dans laquelle cette étude est déconsidérée par beaucoup d’intervenants sans qu’ils l’aient lu, ou si rapidement qu’ils n’ont pas vu qu’il fallait d’abord lire l’étude précédente, celle avec le nom vrai des auteurs, pour justifier et comprendre la nouveauté de leur démarche.
    Les inepties de l’abstract suffisent à se faire une idée sur les compétences scientifiques de ses auteurs. Il y a des limites au foutage de gueule.

    Citation Envoyé par bernarddo Voir le message
    Il est certes licite de voir ce que la presse mainstream (le WP par ex) en dit, et ricaner sur les difficulté faites aux auteurs, encore faut-il les replacer dans leur contexte, qui pourrait bien être pour non-conformité au bashing médiatique qui veut nous faire croire qu’il y a unanimité sur la question et qui sanctionne professionnellement ou médiatiquement tous ceux qui sont sceptiques sur la nature anthropique du (léger) réchauffement noté depuis 1675, on citera simplement Ferenc Miskolczi, viré de la Nasa où il était patron du programme ballon-sondes, Courtillot, Allègre chez nous, ou les cadors dissidents du GIEC, comme Judy Curry ou Richard Lindzen.. . et bien d’autres, tous des pointures.
    Je dirais même plus : il y a des limites au foutage de gueule. Selon toi, le puissant lobby qui en veut la population serait donc celui qui alerte sur le réchauffement climatique tandis que les malheureux citoyens résistants à l’endoctrinement seraient ceux qui contestent son existence !

    Citation Envoyé par bernarddo Voir le message
    Ensuite, il ne faut pas se tromper sur ce combat : ne pas croire que c’est le CO2 qui dérègle le climat n’a rien à voir avec inciter à brûler du fossile à tout va: il s’agit seulement se rendre compte que le « combat climatique » est juste là comme entreprise (juteuse) de diversion pour franchir en douceur un step supplémentaire dans l’empoisonnement de la planète et la disparition de la diversité, c’est même pour cette raison que j’invite moinsdewatts à s’opposer à cet endoctrinement.
    Et lobby pour lobby, je ferai remarquer à saint.112 que c’est bien celui du réchauffement qui a chiffré son (astronomique) chiffre d’affaires espéré et que le bashing cité plus haut dans la presse mainstream le renforce fortement !!
    N’importe quoi. Le lobby qui a des moyens colossaux et des enjeux financiers gigantesque est celui des compagnies pétrolières qui font d’ailleurs ça en grande partie au grand jour : pleines pages de pub dans les journaux, financement officiel du parti Républicain américain, etc. Leurs arguments sont toujours fallacieux.
    Dire que de l’autre côté le WaPo par exemple ferait partie d’un lobby puissant est d’une ineptie renversante. Les perspectives de profits liés au énergies renouvelables sont sans commune mesure avec celles des énergies fossiles et sont potentiellement dispersées sur un grand nombre d’entreprise moyennes qui sont des nains par rapport aux pétrolières.
    Tes thèses complotistes sont ridicules.

    Petite piqûre de rappel :
    1. Les gaz monoatomiques comme l’hélium sont quasiment transparents à toutes les longueurs d’onde.
    2. Les gaz diatomiques comme l’O2 ou l’H2 sont opaques dans des spectres extrêmement étroits et sont donc considérés comme pratiquement transparents.
    3. Les gaz triatomiques comme le CO2 ou l’H2O sont opaques dans des spectres d’une largeur significative en particulier dans l’infrarouge. L’ozone par contre, O3, est opaque dans l’ultraviolet.
    4. Les choses s’aggravent naturellement à mesure que le nombre d’atomes augmente comme pour le méthane C4H2 ou pire pour les CFC.
    Par conséquent si la quantité de CO2 augmente dans l’atmosphère on a mécaniquement une augmentation de l’opacité d’icelle aux infrarouges et donc mécaniquement un moindre rayonnement à ces longueurs d’onde de la terre dans l’espace et partant une augmentation de la température. Pas besoin d’avoir fait polytechnique pour comprendre ça. La question suivante est de savoir s’il est vrai ou non que la quantité de CO2 a augmenté depuis les débuts de l’industrialisation. Le nier est le signe d’un grave problème cognitif.
    Si la réponse est oui et si de plus c’est cohérent avec les mesures de températures alors ce négationnisme est carrément d’une sottise abyssale… à moins que ce soit pour la défense d’intérêts bien compris mais alors il faut être payé pour ça.

    Nico
    Dernière modification par saint.112 ; 13/03/2019 à 16h59.
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  23. #20
    SK69202

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Même Anthony Watts les descend, c'est dire.
    Mais il se fait quand même bien rhabillé dans les commentaires de ses articles.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  24. #21
    yves25

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Miscolszy et la saturation de l'effet de serre grâce au théorème du viriel (!)
    Nikolov /Volokin et l'inégalité de Hölder
    Gerlich & Tscheuschner et la violation du second principe
    et la prochaine "démonstration irréfutable" de ces génies incompris , c'est quoi ?
    Dernière modification par yves25 ; 13/03/2019 à 18h55.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  25. #22
    Dynamix

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Citation Envoyé par saint.112 Voir le message
    le méthane C4H2
    C' est nouveau sans doutes

  26. #23
    Cendres

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Mais il se fait quand même bien rhabillé dans les commentaires de ses articles.
    C'est le jeu des blogs; ses clients habituels ont dû être déçus . Mais vu ses avis usuels, que lui-même en reste consterné est significatif de l'inanité de la chose.
    Dernière modification par Cendres ; 13/03/2019 à 21h06.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  27. #24
    Cendres

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    D'ailleurs, c'est pas le seul "contrarian": http://greenerblog.blogspot.com/2018...are-wrong.html

    M'enfin, tant qu'ils pensent avoir fait la méga-découverte: https://davidappell.blogspot.com/201...ure-claim.html
    Dernière modification par Cendres ; 13/03/2019 à 21h14.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  28. #25
    saint.112

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    C' est nouveau sans doutes
    Oops ! Je ne sais pas ce qui m'a pris, c'est CH4.
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  29. #26
    Cts31

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Mais il se fait quand même bien rhabillé dans les commentaires de ses articles.
    J'ai envie de dire qu'il y a deux espaces Internet pour savoir le vrai du faux sur le RC : ce forum et ResearchGate (ce dernier permet aux scientifiques de commenter des articles s'ils le veulent).
    Dans les rédacteurs/commentaires de blogs ou de tweets, vous avez plus n'importe qui que sur ce forum, sauf à identifier la personne, donc il faut connaître les acteurs.
    Dernière modification par Cts31 ; 14/03/2019 à 13h54.

  30. #27
    bernarddo

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Première réflexions (en toute modestie mais aussi en toute liberté) liées au début de lecture du document de 2014:

    Ce document n'avait à ma connaissance, (mais je peux me tromper), suscité à l'époque aucun rejet violent de la communauté climatique scientifique .

    Pourtant, il estimait l'effet de réchauffement atmosphérique à 90 K, au lieu des 33 K qui faisaient consensus, ce qui constituait en soi un vrai séisme sur la conception des mécanismes climatiques.

    D’où ces deux réflexions qui me viennent à l’esprit, la première liée au comportement historique de la communauté des climatologues versus ces chercheurs, (et sous réserve de plus ample vérification historique).

    1 Je trouve étonnante cette absence de réaction violente (et même probablement de réaction tout court) dans un premier temps, qui reste inexplicable pour moi au vu du bashing ultérieur, et je me demande si elle ne serait pas simplement due au fait que Volokin tirait de son étude une conclusion "consensuelle" puisqu'il admettait que l'effet de serre "classique" pouvait en être augmenté. D’où le silence sur le sujet gênant.
    (Dispo, fin de l’abstract en français sur le post 14).

    2 (Beaucoup plus sujette à caution, mais enfin !)
    Ce réchauffement de 90K ne permettrait-il pas d’expliquer plus facilement les bases températures de la haute atmosphère qui resteraient ainsi toujours au dessus de la température théorique du sol dans le cas d’une terre dénuée d’atmosphère.
    Alors que dans l’acception actuelle (les 33 K), le « réchauffement » supposerait de « chauffer » les basses couches de l’atmosphère et de « refroidir » les hautes, ce qui me paraît assez contradictoire avec le principe de simplicité.

  31. #28
    meteor31bis

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    On est en plein délire!

  32. #29
    Damien49

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Par hasard je suis tombé sur cet article, qui me semble critiquer cette théorie

    https://culturalanalysis.net/2019/01...e-controversy/

    Visiblement outre les problèmes de méthodologie et d'absence de modèle climatique validant leur idée, il y a aussi un sérieux problème de fond, leur hypothèse ne pourrait être valable que pour un mélange de gaz dans un récipient scellé, or notre atmosphère n'est pas contrainte en volume.

    Comme toujours le diable se cache dans les détails.
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  33. #30
    FabiFlam

    Re : Le CO2 a-t-il vraiment un impact sur la température terrestre? Théorie Zeller-Nikolov

    Bonjour,

    Je n'ai pas lu l'étude de Zeller Nikolov, mais tout n'est pas si simple que ça non plus. En particulier l'estimation de la température de la Terre sans atmosphère à -18°C. Même les tenants du réchauffisme admettent que ce n'est pas un calcul rigoureux (la Terre devrait être plus froide que ça). Je vous renvoie à cette étude facile à comprendre (et écrite par des réchauffistes):
    http://bupdoc.udppc.asso.fr/consulta...ID_fiche=21046

    Ensuite le PRG des GES qui est estimé (sûrement de manière correcte) relativement au PRG du CO2 qui lui est calculé comment ? Avec des runs de modèles en simulant au mieux (et là encore on suppose que c'est bien fait) le fameux réchauffement de 33°C ... bon méthodologie sur laquelle on pourrait quand même discuter même si j'avoue qu'il n'y avait sans doute pas mieux à faire vu nos connaissances sur le sujet ...

    Ensuite l'utilisation de la Loi de Stefan Boltzmann inversée sans trop de précaution: comment relier directement une température moyenne à une irradiance moyenne étant donné que la relation entre température et irradiance est en puissance 4 et que la température à la surface de la Terre est très variable ! Là encore on a fait au mieux, je ne conteste pas le travail des chercheurs mais de là à dire que c'est calé pour l'éternité !

    Bref j'attends des réponses au moins sur ces deux derniers points et personne ne m'en a jamais fourni.
    FabiFlam

Sur le même thème :

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Température de l'atmosphère terrestre
    Par bergman69 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/11/2017, 14h40
  2. Comment fonctionne vraiment en théorie un warp drive ?
    Par Eskoris dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/07/2016, 14h57
  3. l'atmosphere terrestre temperature et pression
    Par melle4290 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/04/2010, 19h01
  4. La théorie du Big Crunch est elle vraiment à exclure ?
    Par Mark_Green dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/09/2009, 21h24
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 18/09/2007, 14h00