Page 3 sur 7 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 197

triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild



  1. #61
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild


    ------

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Tu redécouvres.
    Oui, tu joues sur les mots, on peut découvrir l'Amérique sans pour autant s’appeler Christophe Colomb

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Si tu as fait les calculs qui sont apparamment justes, alors ils ont avérés.
    Sous la forme oui, mais je ne l'avais jamais lu vu sous la forme (z+1)1 x (z+1)2 = (z+1)3
    Même si c'est parfaitement équivalent, mais pour ceux qui n'affectionnent pas ça permet de s'en passer

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Maintenant il faudrait je crois faire la synthèse de tout ceci, ce qui devrait nous donner une bonne conception de la métrique de Minkovski et de la RR
    Entre les graph des messages #25 et #53 de ce fil tu retrouves toutes les égalités dont on a parlé.
    J'ose pas les combiner, on me dit que mes graphs sont illisibles après

    A+
    Mailou

    -----
    Trollus vulgaris

  2. #62
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Peut être en bouquet final de feu d'artifice de graph
    Peut être existe t'il the graph de référence sur lequel on peut tout mettre.
    Ta relation est intéressante et vient en plus de celle avec les rapidités.
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  3. #63
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Peut être en bouquet final de feu d'artifice de graph
    Peut être existe t'il the graph de référence sur lequel on peut tout mettre.
    Ça va sentir le réchauffé, pas compliqué de les mettre en parallèle, ils disent la même chose mais représentée différemment,
    comme ça on garde le choix d'en préférer l'une ou l'autre, celle qui nous parle le plus :
    #25 : comment les valeurs caractéristiques d'une "vitesse" restent liées entre elles et ne varient qu'en fonction d'une valeur commune
    #53 : comment ces mêmes valeurs prennent un "sens physique" si ma feuille blanche est assimilée à un espace temps 1D+t (Minkowski)

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Ta relation est intéressante et vient en plus de celle avec les rapidités.
    bah non c'est la même
    Trollus vulgaris

  4. #64
    vaincent

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Je suis étonné que tu dises que mon raisonnement est faux pas d'accord avec toi car ce sont les formules qui décrivent l'expérience de pensée des photons qui rebondissent du sol au plafond dans un train en mouvement par rapport à l'observateur du quai.
    Est-ce-que tu pourrais mettre un lien pour illustrer tes sources ? stp


    Dans le cadre de la RG : j'ai essayé d'écrire sur le modèle des transformations de Lorentz et TEX]dr'[/TEX] à partir de l'équation des champs dans la métrique de Schwarzchild pour une trajectoire radiale de genre temps.
    Il faudrait que tu précises encore une fois tes sources, je pourrais mieux évaluer tes calculs.
    Merci

    Quel est l'intérêt des diagrammes de Penrose? Comment s'y initier tu as des liens à recommander?
    Je ne suis pas du tout un spécialiste des diagrammes de Penrose, mais je sais qu'ils permettent une certaine représentation de métriques différentes sur le même plan et notamment de représenter les différents types de trous noirs.

  5. #65
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Bonsoir,
    au fait merci pour le lien,

    j'ai déduit les équations du premier point de livre la relativité restreinte et générale d'Albert Einstein
    en particulier de la relation de simultanéïté cas, des éclairs arrivant simultanément dans le référentiel du mobile.

    pour le second point
    http://physique.coursgratuits.net/re...warzschild.php
    http://physique.coursgratuits.net/re...la-lumiere.php
    De l'équation de la métrique de Schwarzschild restreinte à une trajectoire radiale par rapport au centre de la source du champ de gravitation

    je ne sais plus comment j'ai trouvé les relations intermédiaires, mais j'ai développé les calculs http://forums.futura-sciences.com/as...lumiere-8.html #117 (comment fait on un lien ici?)
    je trouve pas la même forme pour A mais il doit y avoir relation puisque le résultat final est le même.
    Cordialement,
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  6. #66
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Salut,

    A défaut de faire une synthèse je préfère vous donner la version bis

    Ce schéma est parfaitement équivalent à celui proposé au message #53 (Minkowski)
    Il s'agit d'additionner des vitesses : 0,6c et -0,4c

    Pour faire le parallèle : la courbe 1/x devient la droite y=1 (temps propre constant)
    et la droite Y2X2 devient le cercle de centre O et de rayon 1 (espace)
    Les "courbes coniques" sont le cône de simultanéité (qui n'était pas représenté dans l'ancienne figure mais qui correspondait aux droites AX1 et AY1)
    Les lettres B et C correspondent évidement aux mêmes points (on ajoute ici D qui est l'intersection du cône et de la ligne d'univers)

    /2 correspond à la la surface colorée, mais est avant tout la longueur de l'arc ACn
    L'ordonnée du point D correspond à z+1 (pour un <0) et à 1/z+1 (pour un >0)
    (ça serait un peu long d'expliquer pourquoi mais disons que c'est lié au fait qu'on considère qu'un objet qui avance vers l'observateur "s'éloigne dans un espace négatif", bref...)
    d'où le fait qu'on retrouve une courbe 1/x qui va uniquement nous servir à retrouver z+1 (quand >0) et si on le cherche...

    Finalement dans l'une ou l'autre des versions on se rend compte qu'il y a une rupture dans la construction purement geométrique :
    Dans l'ancienne figure on additionnait les alors qu'ici on multiplie les z+1, ce qui est parfaitement équivalent pour additionner les vitesses (vu dans ce fil)
    (T'avais raison Zef finalement je m'en sert )

    On notera que quelle que soit la représentation choisie, localement (en A) on a toujours : temps (OA) et espace (droite / cercle) orthogonaux et cône à 45°,
    et que l'espace et le temps propre constant sont toujours confondus, mais uniquement localement !
    C'est d’ailleurs ce "dédoublement" des courbes (espace et temps propre constant) qui constitue la boite de Pandore de la RR

    C'est donc une autre représentation de la même chose (Minkowski) sauf que : considérer que l'espace est euclidien (droit) et que le temps est hyperbolique,
    moi ça me fait mal au crane et surtout ça ne veut rien dire... concrètement c'est impossible à se représenter mentalement et ça ne dit rien sur la "finitude" de l'espace
    Ce que dit cette représentation c'est que l'on peut convertir cette relation en : le temps est droit et l'espace est circulaire,
    et ça c'est beaucoup plus facile à se représenter : un espace 2D est la surface d'une sphère !
    Ce à quoi il est facile d'adjoindre le temps pour parler d'expansion...

    Bon, j'imagine que je dois commencer à vous gonfler avec cette figure mais malheureusement personne ne se donne le mal d'essayer de la comprendre
    Et surtout je trouve très étrange de ne la trouver nulle part...

    A+
    Mailou
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par Mailou75 ; 21/07/2012 à 03h24.
    Trollus vulgaris

  7. #67
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    J’étais sur que ce site te plairait
    Trollus vulgaris

  8. #68
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par vaincent Voir le message
    Tu peux par exemple aller voir ce lien où les diagrammes de Minkowski sont très bien expliqués.
    A un moment il est dit, en parlant de la rapidité : "Elle peut prendre toutes les valeurs réelles positives"
    C'est faux elle peut parfaitement être négative (objet qui s'approche de l’observateur)
    Trollus vulgaris

  9. #69
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par Mailou75 Voir le message
    malheureusement personne ne se donne le mal d'essayer de la comprendre
    Je suis un incompris... snif
    Trollus vulgaris

  10. #70
    vaincent

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Dans le cadre de la RG : j'ai essayé d'écrire sur le modèle des transformations de Lorentz et TEX]dr'[/TEX] à partir de l'équation des champs dans la métrique de Schwarzchild pour une trajectoire radiale de genre temps.

    Salut, d'où tirs-tu cette formule ? (il y a une erreur de signe en plus, non?) Soit tu me montres un site où elle y est écrite explicitement, soit tu écris le calcul qui permet d'y arriver. Merci
    Et le si ce n'est pas celui de la RR alors tu dois le préciser.
    Dernière modification par vaincent ; 23/07/2012 à 11h29.

  11. #71
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Bonjour,
    http://www-cosmosaf.iap.fr/MIT-RG-27.htm
    équation 63 et 64 (géomérie des TN)


    il y a celui-ci aussi qui présente le résultat pour dt (équation 50 295}
    http://www.sciences.ch/htmlfr/cosmol...vistegen01.php





    Voici le détail des calculs et normalement corrigés. Le problème du Latex c'est que c'est un peu comme écrire un texte avec un clavier en Braille comme l'écran saute, je suis obligé de passé par un traitement de texte,
    j'ai donc posé :






    ce qui donne :


    on a donc pour le moment trois équations pour quatre inconnues :


    et

    on commence par isoler E :



    ensuite on passe à D² :



    C'est au tour de B² :





    on peut revenir à D² :





    Puis a E :






    On a donc les paramètres :





    En les réinjectant dans le premier système d'équations, nous obtenons :








    on simplifie :



    pour une trajectoire radiale de genre lumière on a :


    nous avons :


    ; je divise le numérateur par et le dénominateur par .










    donc :





    En final on a :



    Maintenant j'aimerai savoir quoi penser de ces résultats.

    Cordialement,
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  12. #72
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par Mailou75 Voir le message
    C'est donc une autre représentation de la même chose (Minkowski) sauf que : considérer que l'espace est euclidien (droit) et que le temps est hyperbolique,
    moi ça me fait mal au crane et surtout ça ne veut rien dire... concrètement c'est impossible à se représenter mentalement et ça ne dit rien sur la "finitude" de l'espace
    Ce que dit cette représentation c'est que l'on peut convertir cette relation en : le temps est droit et l'espace est circulaire,
    et ça c'est beaucoup plus facile à se représenter : un espace 2D est la surface d'une sphère !
    Ce à quoi il est facile d'adjoindre le temps pour parler d'expansion...

    Bon, j'imagine que je dois commencer à vous gonfler avec cette figure mais malheureusement personne ne se donne le mal d'essayer de la comprendre
    Et surtout je trouve très étrange de ne la trouver nulle part...

    A+
    Mailou
    Salut,
    Je pense que la géométrie hyperbolique doit mieux refléter la théorie de la relativité que la géométrie euclydienne. Un shéma avec des cos et sin est peut être plus facile à apréhender car plus proche de notre perception intuitve euclydienne de l'espace et du temps et représente en cela un danger conceptuel, je pense. Note que je n'ai pas dit que ton schéma était faux ou ne servait à rien. Il se peut même qu'il soit pertinent dans le sens où il peut apporter un complément utile à une réprésentation plus traditionnelle, mais cela je ne peux pas encore le savoir.
    Par contre que le temps soit hyperbolique ne doit pas plus te gêner que cela car le temps contrairement à la distance est une grandeur scalaire qui est multiplié par le vecteur c; vitesse de la lumière donne une distance, une grandeur vectorielle.

    Peut être que dire que du point de vue d'un observateur supposé fixe, la temps s'écoule à C si nous sommes au repose par rapport à cet observateur, < C pour une vitesse radiale V non nulle a peut être du sens. A creuser.
    Cordialement,
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  13. #73
    vaincent

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Ok, maintenant je comprends très bien ce que tu a fais. Je vais te montrer à quel point on peut tourner en rond sans s'en rendre compte!(ça m'ai déjà arriver plusieurs fois)

    Tu pars de

    et tu arrives à :




    Ce qui est exactement la même chose écris différement ! Donc tu n'as pas avancer d'un poil par rapport à la formule initiale!(mais au moins tu peux te dire que tous tes calculs intermédiaires sont bons(maigre consolation je l'admet!))

    En fait en écrivant les équations linéaires :



    (il ne faut pas mettre de vecteurs, cela ne sert à rien et c'est faux en général)

    tu traites le cas général où il peut y avoir mélange des coordonnées spatiales et temporelles comme pour une certaine classe des transformations de Lorentz en RR. Or le "résultat" te dis que ne n'est pas le cas, ce qui est tout à fait normal puisque, implicitement, tu étais parti de ce fait.

    En plus il faut bien voir que dans le formule que tu obtiens à partir de celles glanées ici ou là sur internet, à savoir celle du départ :



    tu mélanges 2 choses incompatibles(avec un truandage au niveau du signe devant le 2ème terme du membre de droite!). Le membre de droite est la métrique de Schwarchild pour une courbe radiale(et non une trajectoire)(espace courbe), alors que celui de gauche est la métrique de Lorentz(espace plat).
    Donc au delà du fait que ton calcul tourne en rond, ce qui est écris à la base est faux.
    Tu ne peux pas mélanger des formules comme bon te sembles. Il faut bien comprendre, avant de bidouiller des équations, quelle est la physique derrière et s'il est donc physiquement justifiable de faire tel ou tel rapprochement. C'est comme en cuisine, ce n'est pas parce qu'on mélanges de bon ingrédients que le résultats sera bon, on ne peut pas faire n'importe quoi, car dès lors ce n'est plus de la science, mais du pur hasard sans réflexion derrière.

  14. #74
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    tu traites le cas général où il peut y avoir mélange des coordonnées spatiales et temporelles comme pour une certaine classe des transformations de Lorentz en RR. Or le "résultat" te dis que ne n'est pas le cas, ce qui est tout à fait normal puisque, implicitement, tu étais parti de ce fait.

    En plus il faut bien voir que dans le formule que tu obtiens à partir de celles glanées ici ou là sur internet, à savoir celle du départ :



    tu mélanges 2 choses incompatibles(avec un truandage au niveau du signe devant le 2ème terme du membre de droite!). Le membre de droite est la métrique de Schwarchild pour une courbe radiale(et non une trajectoire)(espace courbe), alors que celui de gauche est la métrique de Lorentz(espace plat).
    Donc au delà du fait que ton calcul tourne en rond, ce qui est écris à la base est faux.
    Tu ne peux pas mélanger des formules comme bon te sembles. Il faut bien comprendre, avant de bidouiller des équations, quelle est la physique derrière et s'il est donc physiquement justifiable de faire tel ou tel rapprochement. C'est comme en cuisine, ce n'est pas parce qu'on mélanges de bon ingrédients que le résultats sera bon, on ne peut pas faire n'importe quoi, car dès lors ce n'est plus de la science, mais du pur hasard sans réflexion derrière.
    Cette formule là est fausse cause du signe mais c'était une erreur de frappe. D'ailleurs dans la formule 63 il y un signe moins avant le gammadt.
    J'avais mis sous forme vectorielle pour voir s'il n'y avait pas une confusion possible.

    Tu dis que je suis parti implicitement du résultat, pourquoi ?
    Cordialement,
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  15. #75
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild



    J'ai compris ce que tu voulais dire par je mélange la métrique de Schwarzchild à droite avec la RR à gauche. Pourtant je croyais que localement, la métrique est Minkovskienne. comment dois-je écrire le ^membre de gauche de l'équation?
    Cordialement,
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  16. #76
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Salut,

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Par contre que le temps soit hyperbolique ne doit pas plus te gêner que cela (...)
    Non, j'ai fini par me faire à la représentation de Minkowski.

    Ce qui m'ennuie c'est que c'est une représentation trop fidèle à ce qu'on pense être l'espace (en RR j'entend, je ne parle pas de RG)
    Cad qu'on a la conviction qu'une droite est droite euclidienne (a priori infinie) et que l'horizon d'une expérience (BB ?) qui fait que cette droite est en réalité un segment et lié à la durée de l'expérience.
    Pour se plier à cette intime conviction humaine et respecter la RR, alors le temps propre des objets doit être situé sur une courbe (1/x) qui n'a qu'un sens purement mathématique et nullement "réaliste".

    L'autre représentation (des mêmes équations) nous dit clairement que ce n'est pas le cas : une "droite" n'est pas un segment fini, c'est toujours un demi cercle (pour la version complète du cercle j'ai bien une explication mais elle est tellement bancale que j’évite de m'étendre dessus). On comprend alors que l'horizon n'est pas une limite finie dans un espace euclidien infini, mais la traduction de la finitude de cet espace : il ne s'agit pas d'une courbe quelconque qui pourrait être ouverte ou d'une surface gauche, mais bien d'un cercle parfait (en RR rapel) et ce cercle a une longueur finie !
    Pour l'observateur toutes ces courbes (espace et temps propre) seront toujours "vues" droites (rayon lumineux)

    Je reconnais toutefois que la représentation de Minkowski a de grands avantages pour traduire les contractions de longueur, la synchronisation, l'aberration de la lumière etc...
    Mais elle traduit assez mal, je trouve, la notion d'horizon.

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Peut être que dire que du point de vue d'un observateur supposé fixe, la temps s'écoule à C si nous sommes au repose par rapport à cet observateur, < C pour une vitesse radiale V non nulle a peut être du sens.
    Pas exactement, le temps propre s'écoule de la même manière pour tous les observateurs, seulement quand on se place en un point particulier (un obs A) alors les autres objets (B), s'ils sont en mouvement semblent vieillir moins vite mais ceci reste purement relatif : de son point de vue, l'objet B voit l'observateur A vieillir moins vite. Par exemple, pour un point de l'espace situé à 13,7GAL, c'est nous qui allons à c (pardons Gloubi je fais des racourcis faux mais j'ai pas encore bien capté la vitesse de recession 3,3c...) et donc pour lui c'est nous qui n'avons pas vieilli, il nous voit à l'âge 380000 ans, au mieux.

    Enfin, c'est ce que j'ai compris jusqu'ici mais la route est encore longue
    Mailou
    Dernière modification par Mailou75 ; 23/07/2012 à 18h10.
    Trollus vulgaris

  17. #77
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Je sais bien que tout est relatif; c'est pour cela que j'ai précisé du point de vue de l'observateur supposé fixe.
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  18. #78
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Je sais bien que tout est relatif; c'est pour cela que j'ai précisé du point de vue de l'observateur supposé fixe.
    mal compris désolé
    Trollus vulgaris

  19. #79
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a peut être une petite réflexion à mener sur le sujet.
    Mais pour le problème de l'horizon en RR. on peut se lancer dans l'étude du champs accéléré en RR; normalement il y a un horizon qui apparait. on peut commencer doucement avec une accélération constante , puis après avec une accélération variable.
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  20. #80
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    J'ai l'impression que ce schéma est un cas particulier non généralisable, comment le construire dans le cas général ?

    La relation exacte entre et (z+1) est


    ou encore

    Bonjour,
    Comment trouves t'on cette formule?
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  21. #81
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Je suppose qu'on doit la mettre en relation avec celle-ci


    Mais ma question demeure, comment déterminons nous celle-ci?
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  22. #82
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    J'imagine que cela doit se calculer à partir de l'effet Doppler
    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9..._vers_le_rouge
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Doppler

    Par contre les relations


    Pour l'effet Doppler Je trouve un peu curieux cette salade où l'on prend une loi de composition des vitesse classique entre l'émetteur et le récepteur dont l'une des composante est c pur appliquer par dessus une sauce vinaigrette relativiste à base de dilatation du temps, des photons je présume.
    Dernière modification par Zefram Cochrane ; 24/07/2012 à 13h37.
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  23. #83
    phys4

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    J'imagine que cela doit se calculer à partir de l'effet Doppler
    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9..._vers_le_rouge
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Doppler

    Pour l'effet Doppler Je trouve un peu curieux cette salade où l'on prend une loi de composition des vitesse classique entre l'émetteur et le récepteur dont l'une des composante est c pur appliquer par dessus une sauce vinaigrette relativiste à base de dilatation du temps, des photons je présume.
    Je suis d'accord, pour la référence 2 qui fait une salade peu digeste, elle n'est pas de moi.
    La première référence ne donne pas de démonstration, mais comme elle était incomplète, elle a été corrigée par mes soins.
    Revenons donc à la démonstration la plus simple:

    Dans une dimension d'un repère x,t nous considérons une faisceau lumineux de longueur d'onde , ce qui signifie que pendant une période le faisceau avance de en un temps
    Si nous regardons ce faisceau dans un repère x', t' dans lequel le premier repère avance à la vitesse v , nous obtiendrons

    ce qui nous permet de calculer


    Le facteur s'écrit aussi


    En simplifiant, vous retrouvez facilement l'expression donnée.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  24. #84
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Merci Phys,
    C'est beaucoup plus clair dit comme ça.
    Cordialement,
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  25. #85
    Mailou75

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a peut être une petite réflexion à mener sur le sujet.
    Mais pour le problème de l'horizon en RR. on peut se lancer dans l'étude du champs accéléré en RR; normalement il y a un horizon qui apparait. on peut commencer doucement avec une accélération constante , puis après avec une accélération variable.
    Ben en fait je ne parle pas de RG, donc pas d'accélération, tous mes objets sont considérés comme inertiels (immobiles = vitesse constante)
    Et pourtant il y a bien un horizon à 1/2 temps lumière : de 0 à 1/2 l'objet va à ~c , de 1/2 à 1 la lumière revient
    L'objet ne peut pas être vu plus loin que 1/2 de la distance à laquelle il se trouve réellement, c'est l'horizon d'un temps égal à 1!
    Ou je me plante (fort possible) mais je veux bien savoir où
    Trollus vulgaris

  26. #86
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    moi aussi
    Je n'ai pas compris l'horizon que tu décrit Mailou.

    J'ai une question à propos de l'effet Doppler relativiste:
    Si j'ai bien compris la formule concerne un signal périodique quelconque comme le batement d'une pendule.
    mais pour un photon? La dilatation du temps intervient OK, mais la vitesse d'éloignement? Car une fois émis, le photon n'a plus de lien causal avec la source d'émission (qui s'éloigne du récepteur supposé fixe radialement à v) Donc son énergie (sa longueur d'onde ) ne va t'il pas être influencée que par la dilatation du temps?
    La vitesse d'éloignement va augmenter l'intervalle de temps entre la réception de deux photons consécutifs. Ceci dit il se peut également que pour un phénomène un peu analogue que celui que tu m'avais décrit pour la déflexion lumineuse (champ à indice variable), la vitesse d'éloingmenent aie une conséquence spplémentaire sur la longueur d'onde dun photon?

    Cordialement, Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  27. #87
    phys4

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Je n'ai pas compris non plus, l'horizon de Mailou ???
    Il apparait un horizon seulement s'il y a accélération.
    La RG n'est pas nécessaire pour traiter une simple accélération, il peut donc apparaitre un horizon en RR.

    Si l'on Traite l'effet Doppler pour un photon au lieu d'une onde cohérente, vous pouvez appliquer la TL à l'impulsion de la particule et vous retrouverez la même formule.

    A plus.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  28. #88
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Bonjour,
    Oui bien sur les fameuses TL. Pourrais tu me m'indiquer les formules avec l'énergie et l'impulsion en lieu et place du temps et de la distance STP?
    Comment s'articule l'effet Doppler?
    Cordialement
    Zefram
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

  29. #89
    phys4

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Citation Envoyé par Zefram Cochrane Voir le message
    Oui bien sur les fameuses TL. Pourrais tu me m'indiquer les formules avec l'énergie et l'impulsion en lieu et place du temps et de la distance STP?
    Comment s'articule l'effet Doppler?
    L'impulsion par la vitesse donne une énergie les formules de transformation sont donc semblables à celles des coordonnées :
    l'ensemble forme un quadrivecteur.
    Pour un déplacement suivant x nous pouvons écrire :



    et bien sur P'y = Py, P'z = Pz
    Si nous appliquons cela à un photon suivant x alors E = cPx
    et la seconde ligne nous donne :


    Même calcul donc.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  30. #90
    Zefram Cochrane

    Re : triangle rectangle hyperbolique et la métrique de Schwarzschild

    Merci Phys, c'est bon pour moi
    je peux croire que je sais, mais si je sais que je ne sais pas, je ne peux pas croire

Page 3 sur 7 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Métrique de Schwarzschild
    Par hlbnet dans le forum Archives
    Réponses: 17
    Dernier message: 05/04/2015, 19h07
  2. mélange de métrique de Minkowski et de Schwarzschild
    Par Infra_Red dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 13/04/2010, 13h07
  3. determination de la métrique de Schwarzschild
    Par Thwarn dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 31/10/2007, 18h47
  4. Métrique de Schwarzschild
    Par neutrino éléctronique dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 02/07/2007, 19h01
  5. Métrique de Schwarzschild
    Par isozv dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 21/12/2006, 00h54