Répondre à la discussion
Page 4 sur 4 PremièrePremière 4
Affichage des résultats 91 à 109 sur 109

Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?



  1. #91
    invite765732342432
    Invité

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?


    ------

    SVP, restons sur Wolfram alpha.
    Les discussions sur la conscience ou la mémoire des robots sont nombreuses sur le forum, ne transformons pas celle-ci en un de leur clone.

    -----

  2. Publicité
  3. #92
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    La guerre des clones ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  4. #93
    Rhedae

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par jreeman
    Un logiciel ne fait rien si tu le fait pas tourner sur une machine, donc ton exemple ne peut pas être adéquat à la discussion. Par contre, on peut comparer les hommes aux machines, là le débat est cohérant.
    Tout comme tes pensées ne peuvent "tourner" sans ton cerveau. Je compare l'homme à la machine, mais il faut bien trouver des indices pour savoir de quoi on parle réellement . Ta pensée elle seule en tant que telle il me semble n'est pas si éloigné d'un algorithme, quelque chose de relativement immatériel.

    En fait surement cette comparaison est cohérente, car nous comparons à ce que que nous connaissons de l'intelligence :celle archétype dans l'humanité.

    Il est certain que l'IA n'est pas aussi polyvalente que ce que nous pouvons connaitre de l'intelligence humaine pour le moment. Mais surtout ce qui lui manque pour exister au sens ou nous l'entendons de l'intelligence forte c'est paradoxalement l'émotion !

    L'IA est une forme d'intelligence , qui est bien souvent très spécialisée , et par certain aspects cette intelligence dépasse largement celle de l'homme en terme de performance pure , sur une problématique précises .

    Mais est-ce que cette IA est réellement non-humaine en fait ? Parce qu'en fabriquant des calculateurs on simule le principe du fonctionnement du cerveau , (la rame est comparable a la conscience immédiate par ex) .Les programmes sont des réalisations humaines: tout en créant ces intelligences, on fait aussi un travail d'introspection sur notre cerveau, et on calque sur la machine un raisonnement purement humain de processus d'optimisation. Bref on apprend aux machines à raisonner comme nous, même mieux que nous (ex: Deep blue) !

    Pour cette raison peut être la comparaison avec l'humain a ses limites, puisque ici quand le raisonnement de la machine surpasse l'homme, on peut parler je crois d'intelligence "surhumaine" .. Dans le sens ou elle surpasse ce que nous pourrions accomplir biologiquement.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  5. #94
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    Tout comme tes pensées ne peuvent "tourner" sans ton cerveau. Je compare l'homme à la machine
    Sauf que tu ne peux pas déplacer ma pensée sur différents supports matériels comme tu pourrais le faire pour un logiciel.

    La différence se situe au niveau de la séparation de la fonction par rapport au support.

    L'IA est une forme d'intelligence
    Mais tu n'as aucun critère objectif pour l'affirmer.
    Dernière modification par invite7863222222222 ; 19/03/2009 à 16h35.

  6. #95
    Rhedae

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par Jreeman
    Sauf que tu ne peux pas déplacer ma pensée sur différents supports matériels comme tu pourrais le faire pour un logiciel.

    Je vois pas les choses comme cela . Car depuis la nuit des temps les hommes ont cherché et ont trouvé des supports matériels à la pensée.

    La notion du langage vient surement de se desir de transporter et transmettre la memoire et la pensée humaine . Depuis les grottes de Lascau, en passant par l'imprimerie, et jusqu'à l'informatique , qui ouvre des perspectives nouvelles justement aux supports de la pensée. (et même celle des animaux)
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  7. #96
    Rhedae

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Sinon un logiciel dédié à une couche métier par exemple n'est autre qu'une pensée humaine finalement , le logiciel lui même transporte un objet immatériel (mathématique) : la pensée du programmeur ou des programmeurs; des idées, des astuces, des outils ..etc ..Transportables .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  8. Publicité
  9. #97
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    Car depuis la nuit des temps les hommes ont cherché et ont trouvé des supports matériels à la pensée
    Ne veux tu pas dire plutôt ? :

    Tu ne crois pas plutôt que depuis la nuit des temps les hommes ont cherché et ont trouvé des supports matériels pour pouvoir exprimer ce qu'il vivent, pensent et ressentent ?


    car sinon ce n'est pas du tout ce que tu as écrit qui décrit en fait la création artistique.

    De plus je vois pas l'intérêt de préciser qu'ils ont trouvé, comment pourrait-il en être autrement ???
    Dernière modification par invite7863222222222 ; 19/03/2009 à 17h30.

  10. #98
    Rhedae

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    C'est par rapport à cette phrase:
    Sauf que tu ne peux pas déplacer ma pensée sur différents supports matériels comme tu pourrais le faire pour un logiciel.
    Tu sembles douter .

    Citation Envoyé par jreeman
    Mais tu n'as aucun critère objectif pour l'affirmer (que l'ia est une forme d'intelligence) .
    Si tu te refaire à la définition classique de l'intelligence, je vois pas comment tu en arrives à cette conclusion. As-tu des critères objectif pour affirmer le contraire ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  11. #99
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    As-tu des critères objectif pour affirmer le contraire ?
    Ce qu'on appelle : "forme d'intelligence" habituellement, se réfère à un comportement d'une forme de vie pour illustrer ses capacités intellectuelles par opposition à ses mécanismes dit mécaniques ou instinctifs (exemple : on dira dans certains cas, la fuite est une "forme d'intelligence").

    Mais on pourrait le comprendre suivant deux idées :
    1. idée 1 : "forme d'intelligence" = "entité intelligente" et "IA" = "machines pilotées par IA", ce qui devient : les machines pilotées par IA sont des entités intelligentes.
    2. idée 2 : les algorithmes de l'IA sont de même type que le fonctionnement de notre intelligence humaine, ce qui revient à dire que notre intelligence humaine fonctionne suivant des algorithmes que l'on pourrait décrire.

    Ce n'est pas que je ne suis pas d'accord avec ces idées mais ce qui me déplait, c'est qu'elles sont condensées dans une formulation, que je trouve un peu trop floue.

    Car ce flou cache, sans les résoudre (il s'agit des deux approches complémentaires dont tu parlais auparavant), des problèmes plutôt d'ordre philosophique qui me semblent intéressants d'avoir conscience quand on aborde le sujet de l'intelligence des machines (mais je n'approfondis par davantage car ce n'est pas le sujet de la discussion).
    Dernière modification par invite7863222222222 ; 19/03/2009 à 23h31.

  12. #100
    Rhedae

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Si chacun à sa propre conception de la définition d'intelligence, cela va être difficile de se mettre d'accord .

    La définition classique (wiki) :
    "Intelligence vient du latin intellegentia (faculté de comprendre), dérivé du latin intellegere signifiant comprendre, et dont le préfixe inter (entre), et le radical legere (choisir, cueillir) ou ligare (lier) suggèrent essentiellement l'aptitude à relier des éléments qui sans elle resteraient séparés."

    voir aussi :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence_artificielle

    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  13. #101
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    Si chacun à sa propre conception de la définition d'intelligence, cela va être difficile de se mettre d'accord .
    Aurais-je donner une définition de l'intelligence qui ne te convient pas ?

    Il y a peu de chance que simplement fournir un lien puisse être un argument très convaincant... Cependant on peut y lire cette position interessante (c'est pas si commun...) :
    Le mathématicien de la physique Roger Penrose pense que la conscience viendrait de l'exploitation de phénomènes quantiques dans le cerveau (voir microtubules), empêchant la simulation réaliste de plus de quelques dizaines de neurones sur un ordinateur normal, d’où les résultats encore très partiels de l’IA. Il restait jusqu’à présent isolé sur cette question. Un autre chercheur a présenté depuis une thèse de même esprit quoique moins radicale : Andrei Kirilyuk

  14. #102
    GillesH38a

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    Les programmes sont des réalisations humaines: tout en créant ces intelligences, on fait aussi un travail d'introspection sur notre cerveau, et on calque sur la machine un raisonnement purement humain de processus d'optimisation. Bref on apprend aux machines à raisonner comme nous, même mieux que nous (ex: Deep blue) !

    Pour cette raison peut être la comparaison avec l'humain a ses limites, puisque ici quand le raisonnement de la machine surpasse l'homme, on peut parler je crois d'intelligence "surhumaine" .. Dans le sens ou elle surpasse ce que nous pourrions accomplir biologiquement.
    je suis en total désaccord avec ce que tu dis. Le fait de battre un humain aux échecs ne signifie pas que la machine raisonne "comme nous, même mieux que nous", pas plus que calculer en une microseconde les racines carrées avec 10 décimales, ce qui est une tâche qu'elles savent faire dpuis très longtemps ! aucun ordinateur n'arriverait à faire ce que fait le moindre oiseau pour survivre, ça me parait donc difficile de dire qu'il a une intelligence "surhumaine" - pardon de me répéter, mais je ne vois pas comment on peut parler d'intelligence, au sens que tu donnes ci-dessus, alors qu'aucune machine si puissante soit-elle n'arrive à répondre correctement au genre de questions que je pose ("combien de mots a cette question ?" etc....)

  15. Publicité
  16. #103
    mtheory

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    du nouveau, avec un podcast entre Rudy Rucker et Stephen Wolfram

    http://www.hplusmagazine.com/article...earching-truth
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  17. #104
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par jreeman Voir le message
    Sauf que tu ne peux pas déplacer ma pensée sur différents supports matériels comme tu pourrais le faire pour un logiciel.
    Il me semble que dans la réalité pour un logiciel c'est la même chose. A moins que l'on ne s'intéresse au concept de machine virtuelle. Un logiciel écrit en java par exemple peut être exécuté sur une machine Linux aussi bien (pour être objectif presque ) que sur une machine Windows. Ce qui n'est pas le cas d'un programme écrit en c.

    Il existe aussi le concept de cross-compilation permettant de générer du code cible pour un processeur donné car un logiciel n'est pas entièrement agnostic du support sur lequel il doit s'exécuter.

    Patrick

  18. #105
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    Il me semble que dans la réalité pour un logiciel c'est la même chose.

    Je me suis mal exprimé, j'ai voulu dire qu'il faut choisir entre :
    1. on ne peut pas déplacer une représentation formelle des pensées humaines mais éventuellement une approximation qui n'en représentera cependant pas ses caractéristiques essentielles
    2. la pensée humaine n'est pas formalisable car on ne peut dissocier les caractéristiques essentielles de la pensée de la matière. Ainsi, il est peut-être possible de reproduire les caractéristiques essentielles de la pensée humaine sans la formaliser mais simplement en faisant diverses tentatives jusqu'à tomber sur quelque chose qui a l'air d'y ressembler.

    Dans la deuxième eventualité, je voudrais juste remarquer le caractère objectif de la démarche.

  19. #106
    Urgon

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par jreeman Voir le message
    Que qualifies-tu de réalité profonde ? si c'est ce à quoi il ne nous semble pas possible d'avoir accès, cela revient à dire que ce à quoi nous ne pourrions pas avoir accès, pourrait être conscient. Oui mais évidemment, c'est une tautologie puisque nous ne pouvons y avoir accès tu peux donc faire toute et n'importe quelles hypothèses.
    Je suis surpris que on ne parle pas ici de ceux qui croient à un "monde des idées", qui contiendrait justement la notion de "réalité profonde".

    Entre Roger Penrose, Roland Omnès, ou Alain Connes, ou encore dans une certaine mesure René Thom ou John Eccles, il existe quantité d'exemples de personnages "sérieux" qui pensent sérieusement que les objets mathématiques (notamment, mais entre autres) "existent" - en tant qu'essence fondamentale, dans un autre plan de réalité. Idée qui remonte à Platon, mais qui est déclinée de nos jours par les sus-cités.

    C'est l'acte "d'accéder" à ce plan de réalité qui constitue la conscience. Est conscient tout organisme (ou machine pourquoi pas) capable d'accéder à ce plan de réalité. Que ce plan de réalité soit, pour le moment, inaccessible par des moyens scientifiques ne signifie pas que le cerveau en est incapable, ni même qu'il est définitivement inaccessible à la science.

    Bernard d'Espagnat, par la notion de "réel voilé", ouvre (posée de manière scientifique) la notion d'une réalité inaccessible et indescriptible, mais qui pourrait néanmoins influer sur notre plan de réalité, par exemple en influençant l'effondrement de la fonction d'onde en MQ.

    Penser à l'IA forte en ces termes éclaircit beaucoup de choses je trouve, même si cela pose nécessairement bien d'autres questions et problèmes. En tout cas la question de jreeman trouve une réponse précise et claire, dans ce contexte.

  20. #107
    mtheory

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  21. #108
    organizedconfusedproject

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Bonjour,

    je n'ai pas lu le thread dans sa totalité

    J'ai eu la chance d'assister à une conférence web donné par wolfram sur sa création. Je viens partager ici ce que j'ai pu voir.

    Ce que fait wolfram alpha, c'est interpreter la requete de l'utilisateur, trouver les infos pertinentes, et enfin les afficher. Par exemple si je tape :

    Mortalité des femmes de 20 à 35 ans en auvergne de 1900 à 1950

    j'obtiendrai des inforamtions de nature statistiques dans des tableaux et des graphiques etc...

    par la suite, je dois avouer que la conférence étant en anglais oral, je n'ai peut etre pas tout saisi, mais il ne m'a pas semblé que wolfram alpha puisse répondre à une requete en langage naturel.

    voici une video qui malgré sa failbe résolution, illustrera mes propos je l'espere.

    http://www.youtube.com/watch?v=hYhLsQPHNas

  22. Publicité
  23. #109
    mtheory

    Re : Wolfram alpha : un pas vers l'intelligence artificielle forte ?

    Citation Envoyé par organizedconfusedproject Voir le message
    Bonjour,

    je n'ai pas lu le thread dans sa totalité

    J'ai eu la chance d'assister à une conférence web donné par wolfram sur sa création. Je viens partager ici ce que j'ai pu voir.
    Bonjour,

    Merci pour lien ! Dois-t-on comprendre que vous étiez dans la salle ?
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

Page 4 sur 4 PremièrePremière 4

Discussions similaires

  1. L'intelligence artificielle avancée, un danger ?
    Par Alain28 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 142
    Dernier message: 12/11/2010, 11h38
  2. L'intelligence artificielle : pour ou contre
    Par Guig74 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 166
    Dernier message: 21/10/2008, 19h43
  3. Etude dans l'intelligence artificielle ?
    Par tereo dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/07/2008, 11h53
  4. L'intelligence artificielle et la vie
    Par transhuman dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 44
    Dernier message: 05/11/2005, 17h12
  5. L'intelligence artificielle est diabolique !
    Par Pierre-Yves dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 23
    Dernier message: 01/08/2005, 21h54