Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 167

L'intelligence artificielle : pour ou contre




  1. #1
    Guig74

    L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Bonjour à tous.

    Je viens de me remémorer un documentaire que j'ai vu il y a quelques mois sur ARTE, concernant "l'éthique" futur de l'intelligence artificielle.
    Ce que les personnes travaillant dans le milieu en pense fait peur

    Il faisait mention d'une "singularité" (si je me souviens bien du terme employé), représentant l'instant ou l'homme aura créé une machine égale au niveau de son intelligence.

    Un intervenant scientifique disait que lorsque nous auront atteint ce point, cette singularité, ce sera l'avènement d'une guerre "gigamortel", comme il se plaisait à dire. Cette guerre opposera les "pro-techno" et les "anti-techno", et comptera ses morts en milliards et non-plus en millions.
    Il disait même que cette guerre avait déjà commencé :
    Si vous avez entendu parlé de UNA-bomber, celui-ci en est le précurseur.

    Voila.

    Je souhaite donc savoir ce que vous en pensez...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Texanito

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Bah dans ce cas il s'agit d'un débat politique et non pas scientifique...

    Et en plus il me semble que la question "intelligence artificielle" a déjà été abordée : http://forums.futura-sciences.com/sh...e+artificielle

  4. #3
    _Ulysse_

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Pour répondre à ta question je suis pour l'IA mais avec une limite :

    Pas de robot évolutif. Faire évoluer des programmes par réseaux de neuronnes et algo génétique oui. Mais une fois le programme réalisé il ne doit plus "bouger".
    Le pb serait de se retrouver avec une "Vie artificielle" autonome ET évolutive.


  5. #4
    humanino

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Bonjour
    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Le pb serait de se retrouver avec une "Vie artificielle" autonome ET évolutive.
    Frileux ?

    Scenario catastrophe N+1... Qu'est-ce qui vous empeche, si votre ordinateur vous casse les pieds a vous dire que manger des bonbons c'est mauvais pour la sante, de le debrancher sans autre forme de proces ? Y a-t-il une hypothese tacite du type "IA + autonomie de mouvement + identite officielle permettant d'ouvrir un compte bancaire + puissant motrice collossale + volonte de domination d'autrui + ... " ?

    Si c'est le cas, la discussion me semble revenir a "je trouve que c'est une mauvaise idee d'attacher cette grosse pierre a une vieille ficelle juste au-dessus de notre tete".

    Si j'ai un ordinateur intelligent, je peux faire plein de choses intelligentes avec, et je peux faire plein de choses stupides et dangereuses avec, comme toujours c'est le lourd fardaux de la connaissance.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  6. #5
    _Ulysse_

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    J'avoue que je ne te suis pas très bien.

    On ne parle pas ici d'outils comme des ordis.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Guig74

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Pour répondre à ta question je suis pour l'IA mais avec une limite :

    Pas de robot évolutif. Faire évoluer des programmes par réseaux de neurones et algo génétique oui. Mais une fois le programme réalisé il ne doit plus "bouger".
    Le pb serait de se retrouver avec une "Vie artificielle" autonome ET évolutive.
    La vie n'est-elle pas quelque chose d'évolutive par nature ?
    Et faire évoluer le programme est quelque chose d'évolutif non ?

  9. #7
    andréwarusfel

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par Guig74 Voir le message
    Bonjour à tous.



    Il faisait mention d'une "singularité" (si je me souviens bien du terme employé), représentant l'instant ou l'homme aura créé une machine égale au niveau de son intelligence.

    .
    on parle de singularité technologique

    je te conseille de lire/consulter/voir certaines études déjà menées par des bioinformaticiens et cybernéticiens qui affirment encore qu'il n'y a pas de singularité technologique :

    la théorie des réseaux montre que la complexité (qui est quelque chose de calculable ) d'un réseau de machines ne peut atteindre celle d'un réseau neuronal
    par conséquent, le jour où on aura l'intuition de se rapprocher d'un tel point critique, on se rendra immédiatement compte que le développement neuronal (type cerveau ou type réseau de cerveaux) prendra le pas sur le développement en réseau des technologies (couplage, optimisation de structure)
    Le cacique sent le fagot.

  10. Publicité
  11. #8
    _Ulysse_

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par Guig74 Voir le message
    La vie n'est-elle pas quelque chose d'évolutive par nature ?
    Et faire évoluer le programme est quelque chose d'évolutif non ?
    Tout à fait. Mais on peut faire un programme qui va évoluer mais dont on bloquera l'évolution lorsque le niveau de celle-ci aura donné satisfaction.
    Un algo génétique fait évoluer un "bout de code" quand ce bout de code convient, tu l'extrait, ainsi tu enlève la partie "évolution" du programme.

  12. #9
    humanino

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par Guig74 Voir le message
    Et faire évoluer le programme est quelque chose d'évolutif non ?
    J'imagine que l'idee d'_Ulysse_ est de faire quelque chose de semblable a ce que l'on fait avec les reseaux de neurones. Tu fais evoluer ton algorithme genetique jusqu'a ce qu'ils resolve ton probleme, et apres c'est bon, plus besoin d'y toucher, il fait ce que tu lui demandes de faire.

    Disons que tu veux mettre un tel programme dans ton frigo pour qu'il te dise ce dont tu as besoin lorsque tu es au supermarche, voire mieux, qu'il fasse les courses lui-meme. Un tel programme va fonctionner a un instant donne. Mais la famille, ses gouts, l'offre evoluant, le contenu de votre frigo evolue aussi.

    La ou _Ulysse_ a peut etre raison, c'est que s'il est fabriquant d'un tel programme, il a tout interet a ce que les gens rachetent son produit tous les 3 ou 4 ans.

    La ou il a tort, c'est qu'il y aura toujours des gens pour faire de l'open source, et eux n'auront pas de raison d'arreter l'evolution de leur programmes. Question : est-ce pertinent dans ce sujet ? A long terme, il me semble que c'est inevitable, mais peut-etre est-ce une conviction quasi-religieuse.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  13. #10
    _Ulysse_

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Moi je pense que c'est la limite nécessaire pour éviter tout pb dans l'avenir.
    Mais je sais bien que c'est utopique de penser que cette limite sera respectée par tous dans l'avenir.

  14. #11
    Guig74

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Tout à fait. Mais on peut faire un programme qui va évoluer mais dont on bloquera l'évolution lorsque le niveau de celle-ci aura donné satisfaction.
    Un algo génétique fait évoluer un "bout de code" quand ce bout de code convient, tu l'extrait, ainsi tu enlève la partie "évolution" du programme.
    Nous en somme ici pour l'instant...
    Mais selon ce documentaire, nous sommes sur une pente sablonneuse, sur ce point : la volonté de créer des machines qui possèdent une intelligence artificielle est bien là.
    Pour l'instant, nous sommes freiné par des contraintes technologiques et scientifiques, mais avec notre évolution, nous devrions être en mesure de rejoindre la "singularité citée ci-dessus dans un avenir assez proche de l'ordre des 50 ans à venir".
    Et la raison de la guerre sera s'il est nécessaire et éthiquement correct de produire ces machines qui seront notre égal.

  15. #12
    _Ulysse_

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Notre égal ou rapidement supérieure à nous.

  16. #13
    humanino

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Notre égal ou rapidement supérieure à nous.
    Cela me semble relever de la paranoia. Pouvez-vous m'indiquer le probleme avec mon argument "si votre ordinateur devient penible, vous pouvez le debrancher" ?
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  17. #14
    Guig74

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    Cela me semble relever de la paranoia. Pouvez-vous m'indiquer le probleme avec mon argument "si votre ordinateur devient penible, vous pouvez le debrancher" ?
    Tout comme si un humain devient pénible, vous pouvez le "débrancher" ?

  18. #15
    Guig74

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    A mon avis une machine a notre niveau de conscience et intelligence ne se lesserra pas débrancher facilement, non ?

  19. #16
    _Ulysse_

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    Cela me semble relever de la paranoia. Pouvez-vous m'indiquer le probleme avec mon argument "si votre ordinateur devient penible, vous pouvez le debrancher" ?
    Ba c'est simple, tu sembles voir cela comme des "machines" que l'on peut débrancher. Mais ce n'est pas si simple que cela.

    Il y a des recherches sur le travail en équipe pour les robots... et leur "reproduction"

    Imagines que l'on parvienne à mettre sur pied un groupe de robots autonomes (ce qui inclus l'énergie) et évolutifs et qu'ils parviennent à se "reproduire" en fabriquant d'autres robots et en faisant évoluer ceux-ci et ainsi de suite.
    Ne crois tu pas qu'alors le pb pourrait s'avérer plus difficile que de débrancher une prise?

    Il s'agit bien la de la définission de la vie? Autonomie, évolution, reproduction c'est pour moi la définision.
    Dernière modification par _Ulysse_ ; 18/07/2008 à 16h44.

  20. #17
    humanino

    Re : L'intéligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Il s'agit bien la de la définission de la vie? Autonomie, évolution, reproduction c'est pour moi la définision.
    Ah ben d'accord, mais pour moi cela revient a dire "c'est une mauvaise idee d'attacher cette grosse pierre avec cette petite ficelle au-dessus de notre tete".

    Vous pouvez avoir quelque chose de tres interessant avec des IAs sans support materiel (virtuelles, pures software), qui se reproduisent bien plus rapidement, necessitent beaucoup moins d'energie, et peuvent etre debranchees a tout moment.

    Si vous etes inquiets, vous pouvez avoir la "conscience" du robot liee par reseau a son implementation physique via un centre haute securite garde par l'armee, mais la effectivement on sort du domaine scientifique pour discuter ce genre de questions. Je reste persuade que tout cela releve de la paranoia.

    On cherche, et a mon avis on trouvera, des intelligences synthetiques en un certain sens de "intelligence". La question de la creativite reste ouverte, mais meme sans cela on peut deja arriver a un certain niveau d'intelligence. Il existe pas mal d'humain qui font preuve de peu de creativite d'ailleurs.

    Si demain on publie un programme capable de repondre a des questions generales en faisant une recherche automatique sur internet, voire meme en l'inscrivant sur FS !, la perception generale sera celle d'une AI sans pour autant que l'on ait compris quoi que ce soit sur les mecanismes de la conscience.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  21. #18
    Lord Predator

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Salutation Guig74,

    Méfie toi tout de même des reportages, il est rare que l'objectivité y soit préservés, quels qu'ils soient ...

    Il faisait mention d'une "singularité" (si je me souviens bien du terme employé), représentant l'instant ou l'homme aura créé une machine égale au niveau de son intelligence.
    C'est exacte, on l'appelle la Singularité Technologique, un point (très hypothétique) ou l'intelligence artificiel dépasserait l'intelligence humaine ...

    On l'appelle ainsi car on ignore ce qui pourrait arrivés dés lors, de bien comme de moins biens.

    Un intervenant scientifique disait que lorsque nous auront atteint ce point, cette singularité, ce sera l'avènement d'une guerre "gigamortel", comme il se plaisait à dire.
    Lol, t'es sur que c'était pas plutôt un "no-life" qu'on a enlevés 10 seconde devant son ordi qui jouer a Counter Strike, a Terminator ou fumé BattleStar Galactica par hasard ?
    J'ignore si effectivement, il est scientifique, mais la manière qu'il a de se projeté et de l'expliquai, n'a rien de scientifique, selon moi ...
    En étant plus pragmatique, ce qu'il dit n'est pas totalement a exclure, c'est une possibilités comme des millions d'autres ...
    Ce qui me dérange enfaite, c'est que systématiquement, lorsqu'on ne connait pas, on produit de la peur, a la limite de la paranoïa, c'est légitime, et peut-être bénéfique, mais sa nous empêche d'apprécier vraiment le contexte a sa juste valeur.
    Il en a toujours été, depuis l'avènement de l'électricité, a la bombe nucléaire, et probablement bien avant ...
    Aujourd'hui on en est aux téléphones portables, a la robotique, aux OGM et j'en passe et des meilleurs ... et plus récemment au CERN
    Qu'une intelligence artificiel puisse nous menacés, c'est possible, rien ne nous prouve que c'est LE "chemin" ultime de l'intelligence artificiel, que de nous dégommer, je lui souhaite bien du plaisir ...

    En attendant, appliquons systématiquement le principe de précaution (qui est la conséquence de notre méfiance et notre peur ci-dessus)

    Cordialement,
    Dernière modification par Lord Predator ; 18/07/2008 à 18h07.
    Pour toute l'humanité ! L.P

  22. #19
    Lord Predator

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    J'oubliais :

    Il en a toujours été, depuis l'avènement de l'électricité, a la bombe nucléaire, et probablement bien avant ...
    ... Notamment lorsque des Ethnis différentes se "rencontrés" (plutôt s'entre-tuer en l'occurence) dû a la peur et la méfiance qu'ils éprouvaient l'une envers l'autre.

    Il est a noté qu'au fils des siécles, et du temps, la capacité et la complexités des situations progresse, tous comme la civilisation ....
    On peut donc, mais difficilement, et non objectivement, pensés que nous avons plus raison d'avoir peur de l'intelligence artificiel, que des Ethnies l'une envers l'autre ...

    Sa peut être débattus, mais pas ici ...

    Bon, je blablatte, et je répond même pas a la question du sujet, Suis-je Pour ou Contre.
    Il me semble que je penses vers le Pour, mais je reste dubitatif, d'un cotés, sa ne sert a rien de refusés ou de repoussés l'inéluctable, l'évolution, le progrés ne sont ni a encouragés ni a bloqués, seulement a subir ...
    Donc,, je suis Pour tout en mettant autant de garde fou qu'il nous semble nécessaire, tout en appliquant aux mieux le principe de précaution, tout en faisant les choses correctement, en sommes !

    Cordialement,
    Pour toute l'humanité ! L.P

  23. #20
    invité576543
    Invité

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Bonsoir,

    C'est marrant de voir les notions de reproduction, ou d'IAs au pluriel.

    S'il y a un jour une IA de haute intelligence, elle sera unique. Les machines ne sont pas limitées comme nous le sommes à des débits d'échange d'information de quelques dizaines de bits par seconde, et quand on peut échanger des Gbit/s la notion d'individualité est toute relative. (C'est assez évident du simple point de vue des connaissances: on ne s'amuse pas à dupliquer toutes les pages web du monde dans chaque ordinateur...)

    Ce qui préfigure l'IA du futur, c'est le réseau, ce n'est pas un ordinateur ou un robot. Il y aura bien des cas où une autonomie importante sera utile ou nécessaire, qui se présenteront comme des "parties temporairement détachées" (sondes spatiales, mais tout aussi bien les avions, ...), mais la partie la plus "intelligente" sera le réseau. Nécessairement.

    Ce qui au passage laisse un peu rêveur quand à la notion de "débrancher"... Comment fait-on pour débrancher le réseau actuel, et, si on le débranchait, quelle serait la réaction de la population occidentale?

    Au lieu de fantasmer à des robots humanoïdes ou a des ordinateurs intelligents s'occupant du frigo, faudrait un peu plus user l'imagination à ce que pourrait être la vie avec un immense réseau intelligent, capable de prendre en compte de l'information partout sur la planète, dépositaire de toute l'information accumulée par les humains (scientifiques, littéraires, mais aussi financières, comptables, ...), lieu de passage de toutes les communications, de toutes les décisions, contrôlant toutes sortes d'automatismes, du feux rouge local à l'intégralité du réseau électrique, etc.

    Pour ou contre un grand réseau s'occupant de tout ce dont peut s'occuper un système d'information artificiel? (Question posée à des forumeurs...)

    Cordialement,

  24. #21
    Lord Predator

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Les machines ne sont pas limitées comme nous le sommes à des débits d'échange d'information de quelques dizaines de bits par seconde
    Comment peut-tu estimé que nos "capacité" d'échanges s'élève a quelques dizaine de bits par seconde ?
    L'as-tu lus quelques part ?
    Sa me parait tout de même bien faible même si ces bits là, doivent être bigrement plus efficace que notre informatique.

    Ce qui préfigure l'IA du futur, c'est le réseau
    Fondamentalement un réseau ne sert qu'a interconnecté des entités distinctes, il n'est qu'un support de l'information, et est loin de possédés le moindre système permettant une intelligence artificiel, même si nous ignorons plus ou moins tout d'un tel système ...

    Contrairement a ...
    .... un ordinateur ou un robot
    Qui, eux, posséderont théoriquement tous se qui permet une intelligence artificiel, un "cerveau", un support de l'information, une capacité d'exécuté les instruction, en l'occurence, les bras, les jambes, etc

    (sondes spatiales, mais tout aussi bien les avions, ...)
    Je ne vois pas comment dans ton schéma, tu compte rattaché une sonde spatiales a un "réseau", réseau qui serait (donc ?) l'intelligence de la sonde ...
    A y réfléchir, se pourrait être le cas, mais en laissant tout de même beaucoup d'autonomie (d'intelligence ?) a la sonde.

    Comment fait-on pour débrancher le réseau actuel ?
    Tu y fait pénétré un punt*** de virus, tu peut éventuellement t'attaquer directement aux serveurs DNS, qui sont au nombre d'une dizaine, tu peut demandé a la population de couper les serveurs informatique, ou plus directement, largués une bombe EMP a envergure planétaire, l'ennui est alors qu'on défonce pas seulement les serveurs informatiques.

    quelle serait la réaction de la population occidentale ?
    Je ne vois pas pourquoi "Occidentale", Internet est loin d'être l'exclusivité des Occidentaux, d'ailleurs la plus grande population d'internaute est Chinoise ...

    Enfin bref, il me semble que si tu donnes a la population la raison qui nécessite la coupure du réseaux, et qu'elle la considère correct, elle ne devrait pas trop réagir négativement.
    Par exemple :

    Référendum: "Préférez vous crevé ou bien conserver le réseaux en mode Online ?"

    T'aura bien sur quelques citoyens qui préféreront gardé le réseaux allumés, pour des raisons qui l'es concerne, suicidaire, dépressif, grognon, croyant a la conspiration mondiale, etc mais globalement, la population devrait demandés la coupure du réseaux sans se plaindre ...

    Au lieu de fantasmer à des robots humanoïdes ou a des ordinateurs intelligents s'occupant du frigo, faudrait un peu plus user l'imagination à ce que pourrait être la vie avec un immense réseau intelligent, capable de prendre en compte de l'information partout sur la planète, dépositaire de toute l'information accumulée par les humains (scientifiques, littéraires, mais aussi financières, comptables, ...), lieu de passage de toutes les communications, de toutes les décisions, contrôlant toutes sortes d'automatismes, du feux rouge local à l'intégralité du réseau électrique, etc.
    Penses-tu réellement qu'un tel système puisse existé sans une centralisation totale, ton réseau n'est la encore qu'un support de l'information qui permet de l'échanger, mais c'est bien a UN système d'intelligence artificiel que tu confis tous sa, sa ne changes en rien la problématique ...

    Cordialement,
    Dernière modification par Lord Predator ; 18/07/2008 à 19h28.
    Pour toute l'humanité ! L.P

  25. #22
    invité576543
    Invité

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    Comment peut-tu estimé que nos "capacité" d'échanges s'élève a quelques dizaine de bits par seconde ?
    L'as-tu lus quelques part ?
    Prends un texte écrit lu à autre voix, ça te donne le débit. Ensuite, comprime le mieux possible le texte écrit (zip ou autre), la taille du résultat donne une borne à l'information.

    A part ça, oui, je l'ai "lu quelque part", aussi. (Mais mon métier, c'est les télécoms...)

    Sa me parait tout de même bien faible même si ces bits là, doivent être bigrement plus efficace que notre informatique.
    La notion d'efficacité est multiple. Si je compare ce qui passe sur les lignes télécom, entre les informations échangées entre humains (parole) et celles échangées par les machines, et que je me pose la question de l'utilité des échanges comparés au volume d'information au sens de Shannon, eh bien, le plus efficace en moyenne n'est pas à rechercher du côté des humains...

    Fondamentalement un réseau ne sert qu'a interconnecté des entités distinctes, il n'est qu'un support de l'information, et est loin de possédés le moindre système permettant une intelligence artificiel, même si nous ignorons plus ou moins tout d'un tel système ...
    J'utilise le mot "réseau" pour parler de l'ensemble des noeuds interconnectés et de ce qui les interconnecte.

    Qui, eux, posséderont théoriquement tous se qui permet une intelligence artificiel, un "cerveau", un support de l'information, une capacité d'exécuté les instruction, en l'occurence, les bras, les jambes, etc
    S'ils sont connectés en permanence à très haut débit au reste du réseau, le réseau possède aussi, par inclusion, tout cela.

    Je ne vois pas comment dans ton schéma, tu compte rattaché une sonde spatiales a un "réseau", réseau qui serait (donc ?) l'intelligence de la sonde ...
    A y réfléchir, se pourrait être le cas, mais en laissant tout de même beaucoup d'autonomie (d'intelligence ?) a la sonde.
    L'autonomie dépend directement de la prise de décision. Si le délai est très grand (sonde interplanétaire) les équipements sur Terre ne peuvent pas participer à des prises de décision sur des événements très rapides. La prise de décision à distance dépend aussi du débit de transmission, et plus c'est éloigné plus ça baisse. Donc, oui, la distance amène un besoin de plus d'autonomie. Mais elle n'est pas totale.

    D'ailleurs, pour les sondes actuelles, où est l'intelligence, où sont prises les décisions intelligentes quand à leur comportement? Réponse, sur Terre, dans les cerveaux des humains qui les contrôlent à distance. Remplace humains par réseau intelligent sur Terre...

    Tu y fait pénétré un punt*** de virus, tu peut éventuellement t'attaquer directement aux serveurs DNS, qui sont au nombre d'une dizaine, tu peut demandé a la population de couper les serveurs informatique, ou plus directement, largués une bombe EMP a envergure planétaire, l'ennui est alors qu'on défonce pas seulement les serveurs informatiques.
    Je ne prenais pas le terme "débrancher" comme équivalent à "détruire".

    Dans tes exemples, il reste "demander à la population de couper...". Effectivement, mais c'est bien ce que voulais souligner. Ce n'est pas débrancher un robot isolé, c'est débrancher tout le réseau. Je n'ai pas écrit que c'était impossible, juste que ce n'était pas si simple. Et la question reste : la population le voudra-t-elle?

    Je ne vois pas pourquoi "Occidentale", Internet est loin d'être l'exclusivité des Occidentaux, d'ailleurs la plus grande population d'internaute est Chinoise ...
    Eux n'en dépendent pas, pas au même point, du moins pas encore. Rien à voir avec le nombre d'internautes. Le point est la dépendance du système économique au système d'information.

    Si on arrêtait aujourd'hui brutalement tout les réseaux télécoms, l'impact ne serait pas le même sur tous les pays, et serait maximal pour les économies occidentales. Et l'impact important ne serait pas sur les internautes (plus de distributeurs de billet de banque, plus de transfert de fonds électroniques, etc.).

    Enfin bref, il me semble que si tu donnes a la population la raison qui nécessite la coupure du réseaux, et qu'elle la considère correct, elle ne devrait pas trop réagir négativement.
    Par exemple :

    Référendum: "Préférez vous crevé ou bien conserver le réseaux en mode Online ?"

    T'aura bien sur quelques citoyens qui préféreront gardé le réseaux allumés, pour des raisons qui l'es concerne, suicidaire, dépressif, grognon, croyant a la conspiration mondiale, etc mais globalement, la population devrait demandés la coupure du réseaux sans se plaindre ...
    J'ai l'impression que tu réduits l'usage du réseau aux internautes! Faudrait un peu plus se pencher sur les autres applications des transferts de données...

    mais c'est bien a UN système d'intelligence artificiel que tu confis tous sa, sa ne changes en rien la problématique ...
    Jamais dis que ça changeait la problèmatique. Juste que la vision "robots autonomes qui se reproduisent" n'a pas grande chance d'être la vue correcte d'un monde avec de l'IA de très haut niveau. Un peu trop "anthropomorphe", une fois de plus (comme on le voit dans des tas d'autres discussions), montrant une incapacité d'imaginer la finalité de l'IA autrement que l'imitation des humains. Comme si les humains étaient la perfection à imiter. Mais j'imagine que d'aucun aime à le croire.

    Cordialement,

  26. #23
    calculair

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Bonjour,

    Quelle est la limitation physique, qui limiterait la puissance de l'intelligeance artificielle.
    Celle de l'homme est limitée sans doute aux nombres de nos neurones et à leur reseau d'interconnexion. Le nombre est limité, et il existe sans doute un reseau optimal d'interconnexion ( peut être encore jamais atteint )

    Pourquoi ne pas mettre cette capacite à imaginer une machine qui fasse mieux? Le Levier multiplie bien la force de l'homme, le moteur sa puissance, l'intelligeance, peut être sans doute multipliée si on peut dire....

    Je ne vois pas ou est la limite, rien ne permet affirmer qu'il y a en une....

  27. #24
    Kiristi Madam

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Bonjour,

    Votre débat dévie sur la question de l'insurrection. L'insurrection des robots contre leur maitres, les humains. Cette question a fait l'objet d'un topic qui est encore visible en première page des débats scientifiques :
    > Les robots pourront-ils s'insurger ?

    Mon avis sur la question : pour ou contre l'IA ?
    Pour. L'IA, l'Intelligence Artificielle, admet d'elle même ses limites. Une IA capable d'égaler l'humain si on la confrontait dans de multiples domaines ne s'appellerait plus une IA. L'IA, jusqu'à preuve du contraire, n'existe que pour notre bon plaisir. C'est un outil au même titre que le TGV.

    POUR ou CONTRE le TGV ?
    Le TGV ne relève pas plus de problèmes que l'IA. Ils sont là pour nous alléger du poids de notre vie, en nous permettant de gagner du temps.

    Le robot qui refuse de se faire débrancher n'est pas très réaliste. Il irait à contre-courant de sa raison d'être en faisant une chose pareille (sauf si ses ordres premiers étaient de se répliquer et d'asservir l'humain).

  28. #25
    Lord Predator

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Prends un texte écrit lu à autre voix, ça te donne le débit. Ensuite, comprime le mieux possible le texte écrit (zip ou autre), la taille du résultat donne une borne à l'information.
    Ah, je pensais que tu parlais du débit de notre cerveau ...

    S'ils sont connectés en permanence à très haut débit au reste du réseau, le réseau possède aussi, par inclusion, tout cela.
    Sa dépent si le réseau peut effectivement disposés de la maniére qu'il le souhaite de toutes les entités connectés a lui-même.
    Si la réponses est oui, ce qui correspond a ton shema, alors le réseaux n'est que composé de trés nombreuses entité, dont des ordinateurs et des robots humanoides qui ont eu aussi une intelligence artificiel propre mais qui disposerait de toutes les capacités d'exécution et d'information connecté au réseaux.
    J'ai tout de même beaucoup de mal a l'imaginé, si tu exclus une intelligence artificiel qui centralise tous, et qui gére le réseau, alors qui dirige ta sonde interplanétaire ?

    D'ailleurs, pour les sondes actuelles, où est l'intelligence, où sont prises les décisions intelligentes quand à leur comportement? Réponse, sur Terre, dans les cerveaux des humains qui les contrôlent à distance. Remplace humains par réseau intelligent sur Terre...
    C'est exacte, mais tu oublis que nos sonde, qui sont loin de disposés d'une intelligence artificiel posséde un systéme propre qui lui permet de réagir sans aucune prise de décision extérieure, a des "danger" imprévisible.
    Les rovers Martien notamment, impossible a télécommander depuis le sol, sont doté d'une autonomie propre, permettant de se déplacé sur Mars et de réagir au obtacles qu'ils pourraient rencontrés.
    Tous sa pour dire que bien que ces systémes soit assez sommaire, ils sont primordiale, et les décisions prise par les humains (en ce qui l'es concerne) ne sont que des instruction exeptionnelle.

    Je ne prenais pas le terme "débrancher" comme équivalent à "détruire".
    Je ne vois pas l'intérêt de "débrancher" notre réseau internet sauf pour le détruire, le réseau représenterai alors une menace.

    Dans tes exemples, il reste "demander à la population de couper...". Effectivement, mais c'est bien ce que voulais souligner. Ce n'est pas débrancher un robot isolé, c'est débrancher tout le réseau. Je n'ai pas écrit que c'était impossible, juste que ce n'était pas si simple. Et la question reste : la population le voudra-t-elle?
    J'oubliais, une autre maniére, trés a la mode en ce moment, sa serait d'utiliser nos ordinateurs pour envoyé constamment des requétes aux principaux noeud d'internet, ces serveurs complétement surchargés, tomberait en panne.
    Est bloquerait le réseau. On peut aussi couper directement l'électricités, tu n'a pas a demandé a la population, comme sa.

    Et la question reste : la population le voudra-t-elle?
    La encore sa dépent de la gravité de la situation, si le réseau nous menace, il est évident que la population le voudra, de toutes maniére, elle n'aurait pas le choix. Est il me semble qu'il n'y a aucune autre raison qui peut justifié la coupure du réseau.

    J'ai l'impression que tu réduits l'usage du réseau aux internautes! Faudrait un peu plus se pencher sur les autres applications des transferts de données...

    Quels sont ces autres applications, lorsqu'on exclus les internautes ? A part les transfert d'argent, je ne vois pas ...

    Jamais dis que ça changeait la problèmatique. Juste que la vision "robots autonomes qui se reproduisent" n'a pas grande chance d'être la vue correcte d'un monde avec de l'IA de très haut niveau. Un peu trop "anthropomorphe", une fois de plus (comme on le voit dans des tas d'autres discussions), montrant une incapacité d'imaginer la finalité de l'IA autrement que l'imitation des humains. Comme si les humains étaient la perfection à imiter. Mais j'imagine que d'aucun aime à le croire.
    Mais fondamentalement ton réseau, sa n'est rien de plus qu'un ensemble
    de "robots autonomes" qui se retrouvent interconnecté, est qui par conséquent produit une synergie phénoménale.
    Tout comme si on remplacer nos ordinateurs connecté a la toile par ces "robots autonomes"

    Comme si les humains étaient la perfection à imiter.
    J'ignore si ces la perfection a imiter, mais c'est la condition sinequanone pour qu'ils puissent s'intégrer dans nos sociétés.

    Quelle est la limitation physique, qui limiterait la puissance de l'intelligeance artificielle.
    Je te dirais, mais sans vraiment savoir, l'énergie.

    Cordialement,
    Pour toute l'humanité ! L.P

  29. #26
    invité576543
    Invité

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    Ah, je pensais que tu parlais du débit de notre cerveau ...
    Je ne parlais que du débit d'information échangée entre deux humains. Nous sommes très fortement limités dans ce domaine comparé aux machines, et ne pas prendre cette différence en compte pour imaginer le futur de l'IA me semble mener droit à l'erreur.

    J'ai tout de même beaucoup de mal a l'imaginé, si tu exclus une intelligence artificiel qui centralise tous, et qui gére le réseau, alors qui dirige ta sonde interplanétaire ?
    C'est une bonne question. Mais je pense qu'on a, là encore, trop tendance à être anthropomorphe. La notion de "qui" n'a pas nécessairement de sens. Cela existe déjà dans une entreprise par exemple. On sait bien que toute décision est humaine, mais dans de nombreux cas, on peut dire que c'est "l'entreprise" qui a prise la décision, sans être capable de mettre le doigt sur un "qui" précis.

    Un réseau intelligent sera comparable. Des décisions seront prise par le réseau, sans qu'on puisse dire que ce soit par tel ou tel élément du réseau.

    C'est exacte, mais tu oublis que nos sonde, qui sont loin de disposés d'une intelligence artificiel posséde un systéme propre qui lui permet de réagir sans aucune prise de décision extérieure, a des "danger" imprévisible.
    Je l'oublie d'autant moins que c'était dans mon texte.

    La encore sa dépent de la gravité de la situation, si le réseau nous menace, il est évident que la population le voudra, de toutes maniére, elle n'aurait pas le choix. Est il me semble qu'il n'y a aucune autre raison qui peut justifié la coupure du réseau.
    Le problème est que le jour où le réseau nous menacera, nous serons vraisemblablement incapables de vivre sans.

    Quels sont ces autres applications, lorsqu'on exclus les internautes ? A part les transfert d'argent, je ne vois pas ...
    C'est peut-être ça le problème! Gestion de flottes, gestion de stocks et productions décentralisés, etc. Conduite de métro sans pilote à bord. Centralisation d'information, par exemple pour les prévisions météo. Télémaintenance d'appareil. Etc.

    Et ce sans compter ce qui se prépare, tout ce qui traîne dans les cartons des ingénieurs. Chirurgie à distance, pour prendre un exemple.

    D'ailleurs, même la notion d'internautes n'exclut pas des applications qui, une fois mise en place, deviendront incoutournables. Prend l'exemple de la déclaration de revenus par Internet: combien de temps faudra-t-il pour que l'administration adapte ses effectifs de manière telle qu'elle ne soit plus capable de gérer 100% de déclarations papier? Rien que pour cela, on peut s'imaginer que l'administration ne sera pas, rapidement dans le futur, pour un "débranchement" du réseau

    Mais fondamentalement ton réseau, sa n'est rien de plus qu'un ensemble de "robots autonomes" qui se retrouvent interconnecté, est qui par conséquent produit une synergie phénoménale.
    Si. Un ensemble de machins fortement interconnecté devient autre chose que la somme des machins.

    On pourrait, à ta manière, dire que "fondamentalement, un humain, ça n'est rien de plus qu'un ensemble de cellules qui se retrouvent interconnecté. Et plus particulièrement adapté, que "fondamentalement, le cerveau humain, ça n'est rien de plus qu'un ensemble de neurones interconnectés". Et un neurone n'est pas intelligent...

    J'ignore si ces la perfection a imiter, mais c'est la condition sinequanone pour qu'ils puissent s'intégrer dans nos sociétés.
    Je ne vois pas pourquoi. Si le réseau atteint une haute intelligence, il sera nécessairement intégré à la société, quelle que soit la forme de cette intelligence, simplement par cette intégration est la condition indispensable à son apparition.

    Et je ne vois pas pourquoi toute application demanderait d'imiter l'humain. Par exemple, si on en arrive à un contrôle total du trafic ferroviaire par une IA, il semble raisonnable d'en attendre les décisions les plus intelligentes qui soient, et ça ne veut pas dire imiter nécessairement l'humain.

    Cordialement,

  30. #27
    Lord Predator

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Je ne parlais que du débit d'information échangée entre deux humains. Nous sommes très fortement limités dans ce domaine comparé aux machines, et ne pas prendre cette différence en compte pour imaginer le futur de l'IA me semble mener droit à l'erreur.
    Parfaitement d'accord, cependant, si nous sommes très fortement limités dans ce domaine comparé aux machines, on ne peut nier que notre communication inter-humain répond parfaitement a nos besoins, la seule raison qui nous a poussé a faire un réseau est pour pallier l'obstacle des distances dans cet communication, même si aujourd'hui nous avons trouvé une foule d'autre application a ce réseau.

    Un réseau intelligent sera comparable. Des décisions seront prise par le réseau, sans qu'on puisse dire que ce soit par tel ou tel élément du réseau.
    Visionnaire ? "Sera" ou "Serai" ?
    On peut effectivement mettre en œuvre une prise de décision "collectivisés" est qui remédierai aux problèmes de la centralisation, tout a fait d'accord.

    Le problème est que le jour où le réseau nous menacera, nous serons vraisemblablement incapables de vivre sans.
    Sa dépend, si on avais plus d'électricités, plus de voiture, plus de portable, plus grand chose en somme, est même si nous serions ultra-dépendant psychologiquement, il me semble que nous arriverons tout de même a survivre durant le cours laps de temps ou le réseau s'effondrerait ... nous n'aurions pas beaucoup le choix.

    On pourrait, à ta manière, dire que "fondamentalement, un humain, ça n'est rien de plus qu'un ensemble de cellules qui se retrouvent interconnecté. Et plus particulièrement adapté, que "fondamentalement, le cerveau humain, ça n'est rien de plus qu'un ensemble de neurones interconnectés". Et un neurone n'est pas intelligent...
    C'est juste ... J'avoue mettre tromper sur ce point, et j'espère que la synergie dégager sera égale voir supérieur a la synergie développés par ton exemple, mais sa me semble terriblement loin, terriblement complexe, terriblement compliqués, terriblement ... improbable
    Dernière modification par Lord Predator ; 19/07/2008 à 13h54.
    Pour toute l'humanité ! L.P

  31. #28
    Rhedae

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par Lord Predator
    Référendum: "Préférez vous crevé ou bien conserver le réseaux en mode Online ?"
    Salut,

    Les choses sont pas si simples que ça, même à l'heure actuelle, car Internet est plus étendu que le Web , et il permet par exemple de créditer ou débiter les comptes bancaires, que se soit ceux de particuliers, ou bien ceux de la finance internationale, Internet sert aussi à gérer les réseaux d'électricité et d'autres choses vitales pour les sociétés développées . Si pour une raison ou une autre on le mettait offline cela provoquerait à coup sur un blackout de l'économie, la paralysie des services publiques, etc .. et j'ose à peine imaginer les conséquences désastreuses de cela : un "joyeux" bordel.

    Il y a d'ailleurs des scénarii assez réalistes de cette situation; elle pourrait être provoquée au niveau international: par une violente tempête solaire ou un virus informatique particulièrement virulent. Au niveau local, par exemple pour la ville de paris : par une inondation (comme celle d'y à un siècle)
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  32. #29
    calculair

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    Salut,

    Les choses sont pas si simples que ça, même à l'heure actuelle, car Internet est plus étendu que le Web , et il permet par exemple de créditer ou débiter les comptes bancaires, que se soit ceux de particuliers, ou bien ceux de la finance internationale, Internet sert aussi à gérer les réseaux d'électricité et d'autres choses vitales pour les sociétés développées . Si pour une raison ou une autre on le mettait offline cela provoquerait à coup sur un blackout de l'économie, la paralysie des services publiques, etc .. et j'ose à peine imaginer les conséquences désastreuses de cela : un "joyeux" bordel.

    Il y a d'ailleurs des scénarii assez réalistes de cette situation; elle pourrait être provoquée au niveau international: par une violente tempête solaire ou un virus informatique particulièrement virulent. Au niveau local, par exemple pour la ville de paris : par une inondation (comme celle d'y à un siècle)

    Tu identifies des risques réels.

    Ces risques sont quantifiables en intensité ( Orage solaire, ou niveau de l'eau suite à inondation, coupure d'energie...)

    La question est de savoir s'il faut s'en proteger ou non ?

    Cela va arriver, le bordel prevu est acceptable ou non ?

  33. #30
    Rhedae

    Re : L'intelligence artificielle : pour ou contre

    Citation Envoyé par calculair
    La question est de savoir s'il faut s'en proteger ou non ?
    Oui bien sur qu'il faut s'en protéger, mais pour le moment aucune solution n'est trouvée à ces problèmes , et nous sommes dépendant de plus en plus de ces réseaux, qu'ils soient jugés intelligents ou pas, et rien ne pourrait les remplacer. Plus notre dépendance se fera grande plus le danger sera grand pourtant.
    Citation Envoyé par calculair
    Cela va arriver, le bordel prevu est acceptable ou non ?
    Pas très réjouissant, dans tout les cas .. Que cela soit un accident ou une volonté délibéré d'utiliser des virus informatiques comme arme de guerre , je ne serait dire ce qui causerait le plus de dégâts.

    Niveau sécurité informatique, les services chargés de ce travail de sécurisation deviennent eux mêmes des hackers en puissance, pour attaquer un éventuel ennemi ou un concurrent commercial . C'est un cercle vicieux .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. L'intelligence artificielle avancée, un danger ?
    Par Alain28 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 142
    Dernier message: 12/11/2010, 10h38
  2. À quoi servirait de développer de l'intelligence artificielle ?
    Par pi-r2 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 99
    Dernier message: 02/08/2006, 15h04
  3. L'intelligence artificielle (IA) fête ses 50 ans
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/07/2006, 07h45
  4. L'intelligence artificielle et la vie
    Par transhuman dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 44
    Dernier message: 05/11/2005, 16h12
  5. L'intelligence artificielle est diabolique !
    Par Pierre-Yves dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 23
    Dernier message: 01/08/2005, 20h54