Affichage des résultats du sondage: Quel sera l'énergie du futur?

Votants
217. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Pétrol et autre énergie fossile et naturel (eau, vent, chaleur...)

    24 11,06%
  • Nucléaire

    73 33,64%
  • Antimatière

    10 4,61%
  • Une énergie issue des coin obscure de la physique quantique

    43 19,82%
  • Solaire

    67 30,88%
Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 147

L'énergie du futur ?



  1. #1
    Chrysander

    L'énergie du futur ?

    Salut à tous !

    Le débat est lancé ! Quelle sera d'après vous l'énergie qui le plus probablement sera la plus utilisés par le futur?

    -----

    L'Univers est assez grand pour que rien ne soit impossible

  2. Publicité
  3. #2
    Cécile
    Salut Chrysander,

    Pour moi, ce sera un mélange de tout ça. Il n'y a pas forcément de raisons qu'une source supplante toutes les autres.
    Sauf l'antimatière, qui sera peut-être un vecteur d'énergie, mais pas une source (on ne trouve pas d'antimatière proche de nous... heureusement).
    Quant à une source venue du quantique ???
    Avec des progrès techniques, on peut apprendre à mieux utiliser les ressources inépuisables (vent, soleil, marées, etc)
    Mais tout dépend de ce que tu appelles futur.
    Dans 20 ou 50 ans, les sources fossiles seront encore là, même si c'est en moins grande proportion.
    Mais dans 100, 200 ans, voire plus, il faudra bien avoir trouvé d'autres sources. Mais il est difficile d'imaginer à si long terme.

  4. #3
    Jeremy
    Exact, en plus les choix sont mal posés je pense.

    Le pétrole est amené à disparaitre, les énergies renouvelables seront toujours là.

    Le nucléaire, se divise en 2 : la fusion et la fission. La fission peut soit évoluer vers les neutrons rapides pour prolonger ca durée de vie soit laisser sa place, la fusion n'est pas encore au point mais est tres prométeuse car non polluante et de matière première abondante.

    L'antimatière serait plus un vecteur, moins que l'on découvre un moyen de synthétiser de grande quantité d'antimatière, en utilisant de l'antimatière. Dans ce cas une serait une source d'énergie également.

    L'énergie solaire faisant partie des énergies renouvelables, elle est néanmoins trop peu "efficace".

    Et pour l'énergie d'un coin obscure de la physique quantique .. bah :? Ca me fait pensait à l'énergie du point 0, mais c'est aussi spéculatif.

  5. #4
    Tesla
    Bonjour

    Je mise sur fusion comme la révolution énergétique des 50 prochaines années.

    J'aimerais vivre assez vieux pour voir ca

    @+

  6. #5
    [RV]
    lut,

    moi je crois que c'est l'energie "verte" qui va commencer a prendre des parts du marché, quand je vois les etudes qu'on nous propse en classe, il y a une sorte de politique de éveloppement.

    Mais il faudra toujours un peu de nucléaire de pétrole etc... sinon ca plongera le pays dans le noire, c'est ce qui c'est passé en Italie cette nuit! Et la on se rend compte quand sans énergie on bloque un pays pour ne pas dire une partie de l'Europe, les gens sont bloqués dans les metros, les radiateurs ne chauffent plus, les villes dans le noire, une circulation, routière et ferroviairre très difficile...

    Mais comme le disait Cécile (si je me souviens bien), il y aura dans les 10 prochaines années des nouvelles source d'énergies c'est sur, ca fera comme la découverte du Nucléaire!
    Comme tout le monde le pense les sources énergies auront un rendement plus élevées et les pays commencent à prendre consciences que seul les énergies renouvelables sont les solutions a plusieurs problèmes!

    amicalement

    H.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile
    L'énergie solaire faisant partie des énergies renouvelables, elle est néanmoins trop peu "efficace".
    Ce n'est pas vrai, c'est très efficace. 10 m2 sur un toit suffisent pour une famille de 4 personnes consommant raisonnablement, si je me souviens bien. Il ne faut pas raisonner en rendement, puisqu'il s'agit de flux d'énergie continus. Est-ce qu'on reproche aux éoliennes de ne pas utiliser tout le vent ?

    L'antimatière serait plus un vecteur, moins que l'on découvre un moyen de synthétiser de grande quantité d'antimatière, en utilisant de l'antimatière. Dans ce cas une serait une source d'énergie également.
    Tu peux m'expliquer ? J'ai pas compris.

    Mais comme le disait Cécile (si je me souviens bien), il y aura dans les 10 prochaines années des nouvelles source d'énergies c'est sur, ca fera comme la découverte du Nucléaire!
    Je ne me souviens pas avoir dit ça . Dans les 10 prochaines années, je ne pense pas qu'il y aura de nouvelles sources d'énergie, pour la bonne raison qu'une nouvelle technologie met au moins 20 ans à s'imposer à condition qu'elle soit largement au dessus des précédentes.

    Mais il faudra toujours un peu de nucléaire de pétrole etc... sinon ca plongera le pays dans le noire, c'est ce qui c'est passé en Italie cette nuit! Et la on se rend compte quand sans énergie on bloque un pays pour ne pas dire une partie de l'Europe, les gens sont bloqués dans les metros, les radiateurs ne chauffent plus, les villes dans le noire, une circulation, routière et ferroviairre très difficile...
    Oui, et ce qui s'est passé en Italie montre aussi les limites d'une énergie totalement centralisée comme le nucléaire. Si on avait eu plus d'énergies renouvelables décentralisées, certains équipements de sécurité auraient pu continuer à fonctionner.

  9. Publicité
  10. #7
    Jeremy
    Citation Envoyé par Cécile
    L'énergie solaire faisant partie des énergies renouvelables, elle est néanmoins trop peu "efficace".
    Ce n'est pas vrai, c'est très efficace. 10 m2 sur un toit suffisent pour une famille de 4 personnes consommant raisonnablement, si je me souviens bien. Il ne faut pas raisonner en rendement, puisqu'il s'agit de flux d'énergie continus. Est-ce qu'on reproche aux éoliennes de ne pas utiliser tout le vent ?
    Soit quand même plus de 150 km² pour la population actuelle, et on parle de futurs, donc encore plus de consommation éléctrique et une population plus importante.

    Citation Envoyé par Cécile
    L'antimatière serait plus un vecteur, moins que l'on découvre un moyen de synthétiser de grande quantité d'antimatière, en utilisant de l'antimatière. Dans ce cas une serait une source d'énergie également.
    Tu peux m'expliquer ? J'ai pas compris.
    Hypothèse : il existe un moyen de transformer de la matière en anti matière, pour un certain cout énergétique.

    Si ce cout est inférieur à l'équivalence de 2 fois la masse produite en énergie alors il est rentable.
    Donc on peut utilise de l'AM produite pour en fabriquer encore plus .. l'AM devient source d'énergie en quelque sorte.

  11. #8
    Damon
    Bonjour

    Hypothèse : il existe un moyen de transformer de la matière en anti matière, pour un certain cout énergétique.

    Si ce cout est inférieur à l'équivalence de 2 fois la masse produite en énergie alors il est rentable.
    Donc on peut utilise de l'AM produite pour en fabriquer encore plus .. l'AM devient source d'énergie en quelque sorte.
    Cela implique un rendement supérieur à 1 et est contraire à tous les principes physiques.

    L'utilisation de l'AM comme de l'H<sub>2</sub> ne peuvent exister que comme vecteurs, comme "accumulateurs", avec un rendement plus ou moins grand.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  12. #9
    Jeremy
    Où ca tu vois un rendement > 1 ?

    La masse donc l'énergie est la même au départ comme à l'arrive

  13. #10
    Damon
    En ce cas il faudrait que tu sois un peu plus explicite...

    Si ce cout est inférieur à l'équivalence de 2 fois la masse produite en énergie alors il est rentable.
    Donc on peut utilise de l'AM produite pour en fabriquer encore plus .. l'AM devient source d'énergie en quelque sorte.
    Parce-que utiliser l'AM pour en produire encore plus cela signifie bien pour un raisonnement où le rendement est > 1.

    L'énergie stockée sous forme d'AM ne peut-être qu'inférieure à celle utilisée pour la produire sinon c'est bien à un rendement >1 que l'on à affaire, et cela n'est pas possible.

    L'AM ne peut servir qu'à stocker !
    Et on n'est pas près d'y arriver, surtout de manière utilisable.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  14. #11
    Cécile
    Soit quand même plus de 150 km² pour la population actuelle, et on parle de futurs, donc encore plus de consommation éléctrique et une population plus importante.
    C'est encore raisonner en termes d'énergie centralisée. Mais 10 m par famille, c'est quand même pas grand chose ! En plus, ça donne une certaine sécurité (les seuls à avoir de l'électricité lors des tempêtes de 1999 étaient ceux qui avaient du photovoltaïque, et l'exemple de l'Italie vient encore montrer les risques de l'électricité centralisée).
    Par ailleurs, en Allemagne, ils se rendent compte que ceux qui produisent leur propre électricité sont plus attentifs à leur consommation et la diminuent.

  15. #12
    Jeremy
    Oui mais l'AM ne représente que le moitié de l'énergie, donc il suffit d'avoir un rendement plus grand que 1/2

  16. Publicité
  17. #13
    Damon
    L'anti-matière ne représente aucune énergie sauf dans le cadre E=-mC²

    Et c'est par sa réaction avec de la matière que cela donne de l'énergie.
    Avoir ton rendement en antimatière qui est plus grand que 1/2 cela revient toujours à avoir un rendement >1.

    Dam n
    Qui cesse là...
    Un EeePc ça change la vie !

  18. #14
    Jeremy
    Donc en quoi avoir par exemple

    n (matière) + n (AM) qui donnent 2n (AM) (ou n'importe du moment que > n)

    poserait un problème ?

  19. #15
    Cécile
    Donc en quoi avoir par exemple

    n (matière) + n (AM) qui donnent 2n (AM) (ou n'importe du moment que > n)

    poserait un problème ?
    Oui.
    Quand tu fabriques de l'antimatière à partir d'énergie, tu fabriques en même temps de la matière. Donc ton raisonnement ne tient pas.

    Considère E=mc2.
    Pour fabriquer m grammes d'antimatière, il te faut une quantité d'énergie E. Quand tu "brûles" ton antimatière, tu récupères au maximum E, si tu n'as aucune perte (ce qui n'arrive jamais).

  20. #16
    Jeremy
    Oui mais toi tu parles de cette manière précise d'en créer, qui dit qu'il n'en existe pas d'autre.

    Je parle de transformer de la M en AM, je n'ai jamais parler d'en fabriquer à partir d'énergie. Là c'est différent.

  21. #17
    Cécile
    OK. Mais on ne sait même pas si c'est possible, donc ça rejoint la réponse "énergie d'origine quantique inconnue"

  22. #18
    Damon
    Pour autant que je sache on a jamais obervé de transformation de matière en anti matière.

    On peut créer de l'AM à partir d'énergie, on ne peut PAS transformer de la matière en anti matière.

    Cela équivaudrait à violer plusieurs principe de la physique.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  23. Publicité
  24. #19
    Jeremy
    Je ne sais pas si ca violerait des principes physiques , c'est à voir.

    Et sinon bien évidemment qu'on ne sait pas le faire, mais peut être dans le futur ..

  25. #20
    Sylvebarbe
    Tigre 450 a écrit :

    Bonjour !

    Sur le sujet des énergies du futur, tout dépend des applications (de l'énergie pour alimenter quoi ?) et de l'horizon temporel ...

    A mon avis il faut distinguer les applications fixes (industrie, secteur domestique ...) des applications mobiles (les transports); ensuite il faut considérer une période : années 2020, 2050, 2100 ...

    Il faut aussi tenir compte des engagements "politiques", car la nouvelle équation de notre époque n'est plus E=m.C2, mais E=CO2 : protocole de Kyoto, engagements des constructeurs d'automobiles (accords de l'ACEA), et n'oublions pas la déclaration du gouvernement français datant de février 2003 (réduire de 75 % nos émissions de Gaz à Effet de Serre d'ici 2050).

    Enfin se posera, un jour quoiqu'il en soit, la question de la perennité des ressources fossiles.

    J'imagine alors le scénario suivant :
    - jusqu'en 2020 : pas de changement notoire de technologie; quelques véhicules à propulsion hybride (thermique+électrique) feront leur apparition en ville (pour réduire, dit-on, la pollution de l'air), mais cela restera marginal.
    - à partir de 2020 : nos habitations pourraient être alimentées en électricité et climatisation (chaud et froid), par des piles à combustible alimentées par exemple au gaz naturel du réseau urbain; ces piles à combustible pourront aussi permettre de recharger la batterie d'accumulateurs de notre voiture électrique (on ne verra jamais de voiture à pile à combustible, car cette technologie coûte 1000 fois plus cher que les autres); les camions (qui alors feront 60 ou 80 tonnes) seront encore propulsés par des moteurs thermiques alimentés avec du gazole.
    - à partir de 2050 : les énergies fossiles seront définitivement abandonnées, même si les ressources existent encore en abondance; en effet le climat dans nos régions sera devenu insupportable à un tel point que tous les habitants exigeront (des révoltes sont prévisibles) que l'énergie demeure désormais innoffensive vis-à-vis des changements climatiques.
    C'est à partir de ces années-là que nous verront apparaître les Technologies Energétiques du Futur :
    http://www.chez.com/tigre450/index.htm
    En particulier, tous les véhicules routiers seront propulsés par des moteurs à énergie magnétique, nos habitations seront alimentées par des génératrices électrostatiques et peut-être aussi nos industries.

    Et l'hydrogène ? , allez-vous dire ... L'hydrogène ne pourra être une source d'énergie qu'à partir du moment où sa production ne produira pas de gaz à effet de serre (produire de l'hydrogène à partir de l'electricité fournie par une centrale non nucléaire est une aberration). Se pose alors la question de l'avenir des centrales nucléaires, que je laisserai volontiers traiter par les spécialistes.

    N'oublions jamais que le problème de l'Effet de Serre est planétaire, et que dans le contexte de la mondialisation (de l'économie) aucun pays ne pourra prendre des mesures unilatérales - elles seraient parfaitement inefficaces.

    Les Technologies Energétiques de l'Avenir existent depuis longtemps; je vous renvoie en particulier à un grand précurseur, nommé Nikola Tesla.
    Aujourd'hui notre monde doit faire face à un problème planétaire très grave; nos inventeurs ont trouvé des solutions et il ne reste qu'à les appliquer. Tout cela relève finalement du courage (comment faire admettre que nous pouvons faire beaucoup mieux ...) et de la volonté de nos politiciens.

    J-P Roumégoux
    Chercheur à l'INRETS : http://www.inrets.fr/

    Déplacé par Sylvebarbe.

  26. #21
    alita
    Bonsoir,

    Juste une petite idée (pas de moi), qui m'a été rappeler par Sylvebarbe, ou Tigre 450 (j'ai pas bien suivi).
    La production de l'hydrogène par des bactéries est à l'étude. Mr Craig Venter et Mr Steven Van Ginkel sont, chacun de leur coté, sur la piste de la petite bête qui fait de l'hydrogène. Pour exemple, La chlamydomonas (une algue unicellulaire) fait ça de manière naturelle... sauf qu'elle recycle directement l'hydrogène. Mr Craig Venter espère pouvoir créer génétiquement une bactérie à haut rendement.

    Je n'ai pas tous compris, donc plutôt de vous induire en erreur, je vous invite à consulter le Science & Vie n°1031 (numéros d'aout 2003).

    Alita

  27. #22
    dteuz
    hello
    lu dans mon journal local:la production d'hydrogene avec un laser
    voir l'article ci dessous

    http://www.24heures.ch/home/journal/...brique=Societe

    encore une voie pour remplacer le petrole ?
    par contre que devient le C du methane?

  28. #23
    Cécile
    Oui, mais le méthane, faut aussi le produire, et il émet du CO2... le problème reste le même. Et je me demande s'il n'est pas mieux d'utiliser directement du méthane que de passer par l'étape CO2.

    Il faut voir que de nombreuses technologies sont au point : photovoltaïque, solaire thermique, géothermie, etc. Malheureusement, ils sont bien trop peu utilisées. Pourquoi ? Parce que pour parvenir à des coûts acceptables, il faut produire suffisamment, donc subventionner au début. Et aussi parce qu'en France, on a trop l'habitude de raisonner en termes centralisés (un fournisseur national d'énergie dispatche partout) qu'en énergies décentralisées (chaque particulier, ou ville, ou agglomération, produit une partie de son énergie par différentes manières).
    Savez-vous par exemple qu'on peut faire de la climatisation avec des panneaux solaires ? C'est génial : plus il fait beau et chaud, plus la clim fonctionne !

  29. #24
    [RV]
    lut,

    cette semaine, j'ai lu quelque part (DNA peut être) que les centrales nucléaires atteiganit leurs fin de vies (40ans) et j'ai compris que EDF/ES continuerait sa politique de développement nucléaire, il faut savoir qu'en France plus des 3/4 de l'énergie fournie provient du nucléaire. L'état et la compagnie d'électricité investirait plusieurs millions d'euros (75 par an) pour financer les nouveaux réacteurs, moins polluant, qui rejettent moins de déchets et qui produisentplus d'énergie. Vu aussi que la France a investie dans des usines de retraitement du combustible etc... celà serait difficile d'arrêter le nucléaire.

    Est-ce le début d'une révolution du nucléaire ?

  30. Publicité
  31. #25
    Cécile
    faut savoir qu'en France plus des 3/4 de l'énergie fournie provient du nucléaire.
    Faux. plus des 3/4 de l'électricité proviennent du nucléaire. Mais l'électricité n'est qu'une petite part de l'énergie consommée. Il ne faut pas oublier les source thermiques : gaz, fioul, pétrole, voire bois, et solaire thermique.

  32. #26
    Tesla
    Cécile a dit :
    Savez-vous par exemple qu'on peut faire de la climatisation avec des panneaux solaires ? C'est génial : plus il fait beau et chaud, plus la clim fonctionne !
    Ca fonctionne comment ? C'est une simple clim alimentée par des panneaux solaire? Si c'est le cas , déjà qu'une clim c'est cher...Alors les panneaux+l'installation tu rentabillise ca 10 ans après .
    J'aimerais que tu en dise + si tu peux sur ce système.

    Merci


    @micalement

    Tesla

  33. #27
    [RV]
    Citation Envoyé par Cécile
    Il ne faut pas oublier les source thermiques : gaz, fioul, pétrole, voire bois, et solaire thermique.
    Oui c'est vrai mais ce n'est pas vraiment la politique qu'ils adoptent!
    Pour le solaire, Tesla je crois qu'on peut recevoir jusqu'à 50% du prix d'installation via des aides européennes!

    Remarque installer le solaire pour une clim celà) sert à rien il te faudra 100ans pour la rentabilisé, une climatisation consomme très peu (à peu près 2A/H) et encore celà c'est quand elle fonctionne sans régulation ou quand certains ouvrent les fenêtres car la clim envoie du trop froid...(ouais ca arrive ce genre de comportement, notament à la banque près de chez moi, c'est peut-être pour laisser un peu plus d'espace à l'écureil!)

    ++

  34. #28
    Cécile
    Ca fonctionne comment ? C'est une simple clim alimentée par des panneaux solaire?
    Non. C'est ce que je croyais moi aussi, au départ : qu'on ne pouvait faire de la clim qu'à base d'électricité.
    Le principe, c'est du solaire thermique un peu sophistiqué (les capteurs sont sous vide pour limiter les déperditions de chaleur, et pouvoir monter davantage en température). A partir de 80°C, la chaleur est suffisante pour évaporer sous un léger vide l'eau d'un mélange eau + sel (je ne me souviens plus de quel sel précisément). Or, quand on remélange ce sel avec l'eau, ça produit du froid (réaction endothermique). C'est gagné.
    En résumé la chaleur évapore l'eau et quand on la recondense avec l'eau, ça fait du froid.
    C'est deux fois plus cher qu'une clim traditionnelle, mais ça ne consomme aucune énergie après, ça n'émet aucun gaz à effet de serre (il faut savoir que les gaz utilisés dans les clim sont de très puissants gaz à effet de serre, bien plus que le CO2).

    une climatisation consomme très peu (à peu près 2A/H)
    Je crois au contraire qu'une clim consomme beaucoup. La preuve, on a eu des problèmes cet été, et les USA, très friands de clims, ont de plus en plus de mal à fournir assez d'électricité l'été. Mais on ne peut pas donner de chiffre sans parler de la taille des installations à refroidir et de la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur.

  35. #29
    dteuz
    une autre clim que j'ai vu fonctionner (dans le sud de la france)pour ceux qui ont une pompe à chaleur et un plancher chauffant il suffit d'inverser le sens ,le frais est très agreable et bien reparti dans toute la maison.

  36. #30
    Cécile
    Oui, mais ça utilise pas mal d'électricité.

Sur le même thème :

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Voilier du futur
    Par aym dans le forum Technologies
    Réponses: 10
    Dernier message: 12/09/2008, 11h28
  2. futur géologue
    Par futurgéo dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 18
    Dernier message: 23/11/2007, 20h05
  3. TPE : L'Energie nucléaire, l'Energie de Demain ?
    Par Beast dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/03/2007, 20h40
  4. TPE : l'énergie éolienne peut elle devenir l'énergie du futur ?
    Par Manulkeupon dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 10
    Dernier message: 16/08/2006, 15h41
  5. l'énergie du futur........ou pas
    Par SuperFab dans le forum [Astronomie] Cosmologie, trous noirs, météorites et astéroides
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/10/2004, 15h24