Discussion fermée
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 170

Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur



  1. #1
    nephis

    Exclamation Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur


    ------

    Bonjour à tous,

    Je propose à tous de débattre sur l'intitulé.

    -----

  2. #2
    nephis

    Thumbs up Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Pour commencer voici 2 témoignages accablants d'un maître de conférence en physique à l'université Paris 7 Diderot et d'un ancien maitre de conférence en sociologie à l'université Lille 1.

    http://snovae.free.fr/spip.php?article2&lang=fr

    http://as.unblog.net/?p=80

  3. #3
    agitateur

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    témoignage accablant sur quoi ?

    Du mal-être, des relations hierarchiques compliquées, et des fonctionnements que l'on juge améliorables, il y en a partout dans toutes les boites, les maitres de conf' n'en ont pas l'exclusivité.

    Bon, je suis modo, mais en plus la place de cette discussion dans "orientation", comment dire.....je vois mal le rapport.

  4. #4
    nephis

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Je trouve que cette discussion a tout à fait la place dans cette rubrique étant donné que l'on doit débattre sur l'effet de l'université dans l'enseignement supérieur. Parmi les 2 témoignages, on trouve des profs qui ont l'honnêteté de témoigner de leur expérience vécu. De montrer par exemple que l'évaluation d'un enseignant-chercheur ne se fait que sur sa recherche (publication, congrès scientifique, etc...) et pas du tout sur l'enseignement ou encore que les postes de maitre de conférences sont acccessibles par piston.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    nephis

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    D'après ma propre expérience, il y a trois catégories d'enseignants-CHERCHEURS à l'université :

    1)il y a ceux qui s'investissent dans l'enseignement et sont de bon pédagogues : ils sont les plus rares.

    2)il y a ceux qui s'investissent dans l'enseignement et sont de mauvais pédagogues : ils sont bien plus nombreux.

    3)Et ils y a ceux qui s'investissent peu voir pas du tout et qui considèrent l'enseignement comme une corvée à faire (un peu comme "nettoyer les chiottes") : ils sont légions.

  7. #6
    filoufilouo

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Tu parles de débat mais j'ai l'impression que tu as déjà un avis très tranché alors je vois mal le débat s'engager sans qu'il y ait une tentative pour imposer sa propre idée. De plus si ton age est exact (22 ans ) tu n'es pas encore enseignant-chercheur donc d'ou te vient ton expérience ? En tant qu'élève ?
    Personnellement, j'ai qu'une courte expérience en tant qu'élève à la fac et le plus gros problème pour moi est clairement le manque de travail général des étudiants. Manque de maturité, mauvaise orientation, aucune volonté, tout ca plombe le niveau général des université et tire tout le monde vers le bas.
    Alors ca me fait doucement rigoler quand je vois les syndicats étudiants (souvent composé d'élèves qu'on ne voit jamais en cours) nous donner leur flyers tous les trois jours car rien ne va.
    Pour tous les problèmes relatant des enseignants-chercheurs je ne dirai rien car je n'en sais rien.

  8. #7
    agitateur

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Sur le "piston", j'ai une vision légèrement différente.

    Il est un fait archi connu: le candidat "local" est souvent privilégié. En gros, le profil du poste est fait en fonction du profil du local. Tout le monde le sait en master 2, avant même d'envisager la thèse (pour ceux qui veulent en faire une). Si tu veux faire maitre de conf', tu met toutes les chances de ton coté et tu vises le bon labo en tenant compte de ce critère. J'ai un copain maitre de conf', il a choisi sa thèse en fonction de celà et çà a payé (de part son job aujourd'hui). Quand tu fais une thèse dans un labo ou tu sais parfaitement qu'il n'y a pas de poste à pourvoir dans les années à venir, tu le fais en connaissance de cause. Ca veut dire nombreux post doc ensuite, galères, postes ATER, etc...et finalement trés trés peu de chance d'intégrer ce genre de poste.....
    Appelle ça piston si tu veux, moi j'appelle celà préférence du local de l'étape, déjà connu et reconnu, tout comme la préférence en entreprise pour une promotion interne quand celà est possible. Tu trouve celà injuste ? Alors la vie est injuste, tout n'est pas noir ou blanc, mais surtout gris. Certains parlerons de coup de bol, de chance, de malchance. C'est en partie vrai, mais les opportunités qui peuvent se présenter, ça se provoque, faut mettre le plus de chance de son coté. C'est beaucoup plus sûr que de se comporter en naïf et d'attendre l'intervention du chevalier blanc.

    Il y a des bons pédagogues, des mauvais, et ceux qui s'en foutent. OUI, comme la scolarité en primaire, collège, lycée. Si tu es motivé dans ta branche, tu dois savoir et pouvoir passer outre les défauts d'un prof.

    Tu as 22 ans, la tête dans le guidon et tu réagis à chaud. Avec un peu de recul, tu verra les choses autrement.

    Cordialement.

  9. #8
    nephis

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Ca fait 4 ans que je suis étudiant à l'université en 1ère année de master donc quand je parle de mon expérience c'est en tant qu'élève évidemment. Je suis daccord avec toi (filoufilouo) sur le fait que les étudiants ne travaillent pas assez mais il faut aussi se demander pourquoi. En quatre ans j'en ai vu des choses. Outre les rares bon profs que j'ai eu je tiens à soulever quelques points important :
    - je trouve que l'enseignant-CHERCHEUR à trop de libertés pour faire son enseignement et presque aucune restrictions quand au contenu de son cours et à l'évaluation des élèves : combien de fois ai je vu des notes varier d'un prof à l'autre lors de corrections de partiels, combien de cours en rétroprojecteurs mal préparés ai-je assistés (projeté un cours au tableau est moins fatiguant que tout réecrire à la craie mais on est moins en phase avec ses élèves) ; ou encore combien de programmes mal foutus ai je supporté.
    -je suis daccord avec toi quand au syndicats étudiants de vrai co...(bip). En 4 ans de fac j'en ai eu 2 très perturbées à cause d'une minorité d'imbécil...(bip) dont la devise est de ne rien foutre et d'empecher les autres étudiant de travailler.
    -je pourrai te citer plein d'autres choses mais si j'ai ouvert cette discussion c'est avant tout pour partager l'expérience de d'autre étudiants et leur avis sur ce sujet.

  10. #9
    nephis

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Agitateur j'ai l'impression que tu compares un peu trop la fac à une entreprise mais bon. Pour revenir aussi au sujet je suis étudiant à l'université paris 7. Cette université a déménager sur le "nouveau campus" paris rive gauche il y a de ça un peu plus de trois ans. Avez vous vu la gueule du batiment "halle aux farine" : en dirai un parking de plus il y a encore le mot "entrepot" écrit en gros sur une des façades du batiment, faut arreter de déconner. C'est vraiment irrespectueux pour les élèves je trouve. Les restaurant crous il en a 2 qui sont accessibles financièrement aux étudiant mais trop petits vu le nombres d'étudiants qu'il y a. Pourtant il y a un troisième resto crous mais pour riche (je savais pas que ca pouvais exister) : un peu plus de 9€ repas complet.

  11. #10
    filoufilouo

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Perso, je suis en physique fonda et tous mes profs écrivent le cours au tableau à la craie et à part un ou deux sur la vingtaine de profs que j'ai eus j'ai pas à me plaindre. Suis-je bien tombé ? (bordeaux 1)

    Edit: et pour avoir lu le témoignage du maitre de conf en socio, j'ai jamais eu l'impression d'être méprisé par un prof et je trouve que certains font preuve de bcp de patience....
    Dernière modification par filoufilouo ; 14/04/2010 à 19h40.

  12. #11
    nephis

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Quand au fait que tu dit que l'on privilégie l'étudiant local à paris en physique c'est un peu faux: on laisse d'abord les places disponibles aux ens, X et autre élève ayant un bon "cv" (prépa+école d'ingé) puis on bouche les trous avec le reste. Et je sais que ca ne concerne pas que la physique.

  13. #12
    nephis

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Ben pour être honnête il reste encore des profs qui font des cours à la crai mais depuis 2 ans le rétroprojo à vraiment tendance à se généraliser. A la base je n'ai rien contre seulement si les profs l'utilisent à bon escient mais ce n'est pas le cas généralement malheuresement.

  14. #13
    agitateur

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Néphis;

    Les critères de sélection à Paris 7 ne sont pas favorables à ton profil si tu veux intégrer un poste dans cette fac ? Un bon point pour toi, tu t'es renseigné. La solution: change de fac, c'est plus profitable que de se plaindre.

    Les batiments: c'est chauffé en hiver ? C'est étanche quand il pleut ? Si c'est le cas, ça suffit. Tu me fait penser aux responsables syndicaux quand j'étais en premier cycle: jamais en cours, jamais en TD, pas souvent en TP. Et ils distribuaient des tracts pour dire que les batiments devaient être améliorés....peut être réclamaient'ils les mêmes aménagements que dans leur salle: une bonne capacité de réfrégiration pour stocker suffisemment de roteuses.....

    Pour ce qui est du point de comparaison que j'ai fait sur UN SEUL point entre entreprise et recrutement à la fac (d'une manière générale, je ne prétend pas dresser une liste exhaustive et ses exceptions) , permet moi d'affimer que j'ai plus de recul: j'ai fais 3 campus différents et j'ai plus usé les fesses de mes jeans que toi sur les bancs universitaires (à ce jour), et j'ai connu 3 types d'entreprises par mes boulots successifs : grand groupe / PME / TPE

    Si tu veux ériger un bûcher sur l'université, tu trouvera certainement des lieux contestataires bien plus indiqués que futura science pour déverser ton aigreur.

    Fin de la discussion pour moi.

  15. #14
    nephis

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Je ne tiens pas à ériger un bûcher sur l'université française (sachant que cette discussion concerne surtout l'enseignement à l'université et non la recherche), je lui reconnait beaucoup de qualités mais elle souffre de défaults qui pour un pays comme la France sont innaceptables. Comment peut-on être aussi hypocrite envers les étudiants. Quand je vois certaines filières (telle que la philo, les lettres, etc) où les amphis sont blindés et quand je vois la demande dans les domaines en rapport avec ces filières, ça fait mal au derche! Mais pour en revenir à mon cas je critique aussi la manière dont sont évalués les étudiants (du moins dans ma filière ) : elle ne permet pas d'évaluer correctement si les étudiants ont le niveau requis. Je vais prendre un exemple que je connaît bien mon cas: si vous saviez mon niveau en physique et pourtant je suis en master 1 et je n'ai encore jamais retapé. Cette année dans ma promo sur 60 élève en m1 seul 7 ou 8 ont validé le premier semestre en première session. Quelle cohérence. Et puis quand je voi le mode d'évaluation alor la c'est clairement la fete par exemple en hydrodynamique: le controle continu compte pour 2/3 de la note finale lol ; ce qui devait arriver arriva; la majorité des élèves ont validé l'UE mais la majorité d'entre eux n'ont pas la moyenne à l'examen. Ca ne veut pa dire grand chose.

  16. #15
    nephis

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Ca ne veut plus rien dire à la fin. Pour preuve cette année j'ai eu un jeune enseignant chercheur chargé des td en physique du solide : c'est la première fois que j'ai eu un prof aussi incompétent et pourtant il appartient à la 2ème catégorie. Le mec est pas foutu de faire un développement limité ou du calcul algébrique simple à croire qu'il a eu son doctorat dans une pochette surprise! quand à la cohérence des notes à la fin du semestre : une boucherie!

  17. #16
    alpha3

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Citation Envoyé par nephis Voir le message
    D'après ma propre expérience, il y a trois catégories d'enseignants-CHERCHEURS à l'université :

    1)il y a ceux qui s'investissent dans l'enseignement et sont de bon pédagogues : ils sont les plus rares.

    2)il y a ceux qui s'investissent dans l'enseignement et sont de mauvais pédagogues : ils sont bien plus nombreux.

    3)Et ils y a ceux qui s'investissent peu voir pas du tout et qui considèrent l'enseignement comme une corvée à faire (un peu comme "nettoyer les chiottes") : ils sont légions.
    La station d'épuration me semble effectivement une bonne image : ca fait partir l'eau claire et ca garde les bouses !!!

    Le 1) il y en a quelques uns, la cat 2 est a mon avis vide , la 3eme categorie est surement la plus nombreuse. Ajoutons qu'ils ont RAISONS car le système est ainsi fait que ceux de la cat 1 seront rapidement villipendés car peu de publis recherche. Au contraire ceux de la cat 3 seront rapidement promuq car ils ne casseront pas la barraque de ceux déjà promu par ce même ascenseur (descensceur ca se dit ?) qui va les faire monter ....

    Ne cherchez pas plus loin le probleme de l'université il est LA.

  18. #17
    Gloubiscrapule

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Citation Envoyé par nephis Voir le message
    Ça ne veut plus rien dire à la fin. Pour preuve cette année j'ai eu un jeune enseignant chercheur chargé des td en physique du solide : c'est la première fois que j'ai eu un prof aussi incompétent et pourtant il appartient à la 2ème catégorie. Le mec est pas foutu de faire un développement limité ou du calcul algébrique simple à croire qu'il a eu son doctorat dans une pochette surprise! quand à la cohérence des notes à la fin du semestre : une boucherie!
    Salut,
    Moi en CM1 j'ai eu un remplaçant qui nous enseignait la conjugaison en faisant systématiquement des erreurs: même à 9 ans on les voyait (et ma mère confirmait). C'est pas pour ça que tous les instituteurs sont incompétents...

    Concernant la part du contrôle continu, j'ai jamais vu ça. Pourtant j'ai fait 4 facs en 6 ans, et jamais le contrôle continu n'a dépassé 30% de la note finale...
    Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

  19. #18
    nidhalg

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    -Aucune orientation: Je n'ai jamais rencontré le moindre conseiller d'orientation dans toute ma scolarité. Je me suis rentrouvé en fac de Science de l'univers juste parce que j'avait de bonnes nottes en SVT au lycée..

    -Certains cours en FAC, on démarrés plus de 6 mois après la rentrée, aucun élève de notre groupe n'était au courant que ces cours avaient démarrés.. Certains élèves ne s'en sont apperçus que plusieurs semaines après le démarrage d'un cours..

    -Certains proffésseurs commencent leur cours en parlant de la cantine, et continuent sans s'arrêter de telle sorte qu'on se rendait même pas compte que le cours avait démaré. Pas de titre, pas de chapître, rien..

    -Certains proffesseurs nous ont clairement dit que leur cours ne servaient à rien pour ceux qui comptaient continuer en science de l'univers car l'année suivante, leur discipline ne serait plus ensseignée..

    -Les cours de la discipline étaient minoritaires par rapport aux cours d'autres disciplines n'ayant absolument rien à voir, et qui n'étaient là que pour combler l'espace vide..

    -Les examens portaient sur des sujets non étudiés en cours.

    -Certains profs nous mettaient dans des situations physiquement dangeureuses. (Du genre un prof de chimie qui te hurle dans les orielles alors que tu tiens une bouteille d'acide dans les mains)..

    -Certains profs fesaient pleurer les filles..

    -Un autre prof nous a dit que si on ne voulait pas venir à son cours on était pas obligé.. Ensuite il a dit que tout ceux qui ne viendrait pas ne passeraient pas l'année suivante ect ect..

    -Examens organisés hors période de cours, dans ce que les administrateurs doivent considérés comme du temps libre comme si les étudiants en fac n'avaient rien d'autre à faire dans leur vie..

    -Profs qui se moquent des élèves devant tout le monde. humiliation publique..

    -Organisation des planings déplorables..

    -Des cours conjoints situés dans des ailes opposées du campus de telle sorte qu'on soit obligés d'arriver en rettard..

    -Des cours qui commencent alors que le cours précédent n'est pas terminé..

    -Une nottation totalement déconnecté du résultat et la réalité du travail fourni..

    -Certains profs ayant décidés dès le départ qu'aucun élève n'aurait la moyenne à son cours..



    En dehors de ces problèmes, et de l'ambiance horrible, ce qui m'a fait quitté la FAC c'est surtout le manque de temps pour étudier réellement.. Toujours un nouveau cours à apprendre et jamais le temps de rattrapper un retard dans une discipline de telle sorte qu'on est sans cesse obligé de courrir et qu'on ne peut jamais revenir sur une partie incomprise. Le retard s'accumule et devient irratrapable au bout d'un semestre ou deux..
    Et puis aussi, le fait d'être obligé d'apprendre des choses qui n'ont rien a voir avec ce que tu a choisi..

    La seule chose positive c'est la variété des repas au resto.U

  20. #19
    kamor

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Je suis en train de faire mon doctorat et je n'ai pas grand chose à reprocher à la fac.
    Il y a des incompétents ? Bien sur comme dans tout domaine.
    Il y a des gens qui n'aiment pas ce qu'ils font ? Bien sur comme dans tout domaine.
    Les locaux ne sont pas bien ? Peut être mais ça coute des sous, et il faut mieux qu'ils achètent du matériel et des réactifs pour que tu puisses te former dessus que de te faire un batiment hyper design que tu regardes... ben quand t'es pas en cours De plus ils peuvent t'être design maintenant mais après?

    Pour les notes, ben... soit les élèves n'étaient pas assez bon pour les examens, soit les profs ont mal notés... Bizarrement les élèves préfèrent choisir la deuxième solution
    J'ai fait mon DEUG à Rennes et en première année, 70% des élèves se rétamaient en première session. Est ce nul ? Oui et non. Pourquoi les laisser passer pour qu'ils se plantent après? par contre ils auraient peut être du aller ailleurs. Soit une mauvaise orientation, soit un mauvais choix de leur part. Quand on rentre à la fac, on est censé être adulte donc pouvoir prendre des décisions raisonnées, faut arrêter de cracher tout le temps sur le système et remettre aussi en cause les élèves.

  21. #20
    yves25
    Modérateur

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    J'ai plus de 40 ans d'expérience de la fac (si on tient compte de mes années d'études)
    j'ai pu voir aussi changer le public étudiant et enseignant
    j'ai toujours eu au moins le tiers de mon service en première année
    TP, cours et TD
    Je suis tout à fait d'accord pour reconnaître qu'on pourrait mieux sélectionner la qualité pédagogique des enseignants mais, franchement, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif.
    En première année (j'ai beaucoup enseigné la physique en DEUG B (cad orientatio, bio -geol) , la moitié , au moins, des étudiants est totalement démotivée. Sans objectif réel. Petit à petit, la première année est devenue une année d'orientation/ apprentissage de la vie étudiante (ce n'était pas le cas au début de ma carrière)
    En deuxième année, ça allait déjà beaucoup mieux

    Même avec de la bouteille et de la rigueur , on ne peut pas dynamiser un groupe ou un amphi qui ne le veut pas. Moi aussi, je rappelais régulièrement que les cours n'étaient pas obligatoires et si je le faisais, c'est parce que les "touristes" handicapent tout le monde et surtout les étudiants qui veulent bosser.

    Je veux bien qu'il y ait un pb avec certains enseignants, je l'ai évidemment constaté mais le plus gros pb vient des étudiants.

    La preuve en est qu'en Master, ça tourne plutôt bien
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  22. #21
    Rincevent

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Je veux bien qu'il y ait un pb avec certains enseignants, je l'ai évidemment constaté mais le plus gros pb vient des étudiants.

    La preuve en est qu'en Master, ça tourne plutôt bien
    et c'est malheureusement de pire en pire... je sais même pas s'il y a 15% d'étudiants intéressés en 1er année de sciences de la matière... la plupart sont des étudiants paumés qui sont là uniquement parce qu'ils ne savent pas quoi faire et n'avaient le niveau pour être pris dans AUCUNE des filières plus courtes et sélectives...

    et vu que maintenant on donne presque automatiquement le bac, c'est de pire en pire chaque année et on est obligé de baisser le niveau des enseignements en conséquence... et vu qu'on a pas le droit de recaler 90% d'une promotion [car sinon attention les pbs avec l'administration...], on se retrouve avec des étudiants qui ont une licence en poche (L3 je veux dire) mais à peine le niveau de bacheliers d'autrefois... et je parle pas de ceux de L1 qui ont même pas le niveau qu'on attend d'un élève de seconde... faut pas croire que ça amuse les enseignants-chercheurs de faire le programme du lycée à la fac... on préfèrerait tous parler de vraie physique à de vrais étudiants comme cela se faisait autrefois... d'ailleurs, faut pas non plus s'étonner si certains enseignants-chercheurs sont aussi peu motivés : ils n'ont pas signé pour faire du baby-sitting ni pour être prof de lycée... quand ils ont candidaté sur les postes qu'ils ont eus, la plupart pensaient sincèrement aller enseigner à la fac à des étudiants dignes de ce nom...

    m'enfin, bon, on le sait bien, de toutes façons, le seul et unique problème ce sont ces fumistes de fonctionnaires incompétents d'enseignants-chercheurs... quand j'étais étudiant c'était déjà le cas : ceux qui foutaient rien en cours et n'avaient pas le niveau étaient toujours très forts pour critiquer les profs... les autres se contentaient de bosser et de ne pas faire attention aux quelques imperfections qui n'étaient ni la majorité ni dramatiques si on bossait sérieusement ses cours...

    [et ça m'amuse d'autant plus quand on se permet de commencer une attaque en règle contre la fac en présentant le cas d'un mdc de p7 comme étant représentatif de quoique ce soit alors que c'est surtout une histoire personnelle et représentative de ce que ça donne de bosser dans l'environ d'une personne en particulier... et je sais de quoi je parle car je connais personnellement les gens en question ]
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  23. #22
    jgiovan

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Bonjour,

    je suis très surpris que malgré le titre provocateur la discussion n'ait pas encore dégénéré. Certainement parce que le sempiternel débat "Grande Ecole vs. Université" a ét esquivé...

    J'ai été choqué par le terme mais à la réflexion l'image de la "station d'épuration" n'est pas si mauvaise. On laisse décanter en première année et ce qui en sort est plutôt potable. Au bout du processus de sélection il ne reste que les étudiants doués et/ou travailleurs et/ou motivés...

  24. #23
    Cendres
    Modérateur

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Je ne suis pas sûr que sur ce type de sujet, aligner des expériences personnelles prouve grand-chose, sauf peut-être si des personnes ayant 15-30 années d'expériences sur différentes universités joignent leurs analyses.

    En ce qui me concerne, autant j'ai vu des fumistes en cours, qui s'imaginaient que l'écologie ça consiste à observer les bestioles et les plantes un pétard au bec en s'abonnant à Greenpeace, autant j'ai vu des étudiants motivés. Idem pour les enseignants, autant j'en ai vu des passionnés et intéressants (comme Gouyon en Génétique des Populations ou Guy Decodts en chimie organique), autant j'en ai vu que l'enseignement emmerde clairement ou estiment déjà que c'est fichu d'avance (témoin celui qui, dès le troisième cours de thermodynamique en DEUG, annonce tout de go aux étudiants médusés qu'à partir de là "la plupart vont décrocher, et de toute façon presque personne n'a la moyenne"). Des anecdotes "pour" et "contre", chacun sur ce forum, dont moi, peut en aligner plein, pour meubler la conversation, mais au final, qui prouve quoi et par rapport à quoi?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  25. #24
    nidhalg

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Le problème c'est pas les élèves, ni les profs, ni la fac. Mais le système éducatif..

    Du collège a la fac. On passe plus de temps en évaluation qu'en formation.. Ce système ne convient pas a certaines personnes. Apres le bac je m'attendais a découvrir un autre univers, où j'apprendrais des choses.. Et en fait je me suis retrouvé dans une sorte de grand lycée pour adultes bordeliques où je passait plus de temps a reviser mes examens qu'a apprendre des choses interssantes. Comme je ne me voyait pas, passer le bac tous les ans. Je suis partis.. Pas parce que je ne voulait pas apprendre, mais au contraire parce que je croyait qu'en FAC, je n'apprendrait rien! comme au lycée..

    Je penses que c'est un gachis de consacrer X années d'études a selectionner ceux qui auront la patiente d'attendre X années avant d'apprendre des choses qui en valent la peine..
    Le problème de la FAC, ne fait que prolonger le problème du Lycée, et du collège:

    -Trop de temps et d'energie consacrés l'évalution
    -Trop de généralités et pas assez de spécialisations
    -Un système d'orientation deffectueux..

    En règlant ces trois problèmes on règle automatiquement les autres..

    Les élèves et les profs seraient plus motivés, si l'ensseignement était plus spécialisé et moin généraliste et si les élèves ne passaient pas leur temps a reviser, et les profs a corriger des copies..

    Dans les conditions actuelles, si j'était prof, ca me ferait chier d'ensseigner en Licence.. Parce que ça rime a rien d'essayer de motiver des futurs planétologues avec des cours d'embryologie..

  26. #25
    myoper
    Modérateur

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    Je penses que c'est un gachis de consacrer X années d'études a selectionner ceux qui auront la patiente d'attendre X années avant d'apprendre des choses qui en valent la peine..
    Le problème de la FAC, ne fait que prolonger le problème du Lycée, et du collège: ...
    Il ne faut quand même pas oublier qu'il faut intégrer des bases (souvent rébarbatives) et un minimum de culture générale avant d'apprendre les choses dites interessantes.
    (Je ne veux pas dire que tu as tord et que les programmes sont parfaits mais l'accès aux connaissances (...) n'est pas facile).

  27. #26
    Alhec

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Puis, dans "université", il y a "universel"

    PS: l'université, c'est la fac (ne riez pas, j'ai déjà eu des gens qui ne voyaient pas de quoi je voulais parler et comme c'étaient des français, je prefère préciser. D'après eux, le terme ne serait plus trop utiliser chez vous. Après, j'étais peut-être tombé sur les branques de service ).

  28. #27
    Black Page

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Comment peut-on être aussi hypocrite envers les étudiants.
    L'hypocrisie c'est surtout d'accepter des étudiants soit disant pour leur laisser leur chance, alors que la fac est un système inadapté aux étudiants en difficulté. Et au lieu de résoudre ce problème on note large et/ou on fait baisser le niveau pour avoir de belles statistiques... M'enfin ça c'est pas la fautes des profs.

    on se retrouve avec des étudiants qui ont une licence en poche (L3 je veux dire) mais à peine le niveau de bacheliers d'autrefois...
    Tu veux dire que la Licence est d'un niveau équivalent au bac d'avant? J'espère que tu exagères...

    Je penses que c'est un gachis de consacrer X années d'études a selectionner ceux qui auront la patiente d'attendre X années avant d'apprendre des choses qui en valent la peine..
    On peut pas faire autrement, bizarrement pour la fac (et pour la fac seulement), c'est illégal de sélectionner à l'entrée.

  29. #28
    L'ydil MyO

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Citation Envoyé par nidhalg Voir le message
    -Trop de généralités et pas assez de spécialisations
    je pense au contraire que l'université ayant pour but principal la formation à la recherche et l'enseignement, elle doit former des personnes à horizon large...

    Donc fournir un background suffisant pour pouvoir ensuite se plonger dans n'importe quelle discipline particulière.

    J'ai toujours penser par exemple à des cours de philo obligatoire....

  30. #29
    nidhalg

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Ce n'est pas un problème de sélection, ni un problème de niveau.. C'est un problème de programme. Bien des étudiant dont vous jugez qu'ils n'ont pas le niveau, non pas le niveau parce qu'on leur apprend des choses qui n'ont rien a voir avec ce qu'ils sont venus étudier..

    Quand on rentre en fac avec le desir d'étudier les planètes, on comprend l'utilité d'avoir des bases de math, de chimie, de physique.. La biologie, l'embryologie, la génétique, c'est moin suffisent. Et puis même si il est utile d'avoir des bases en physique pour faire de la volcanologie ou de la climatologie, cela ne justifie pas que l'on passe plus de temps en math et en physique qu'en science de la terre.. Quand on rentre en FAC de science de la terre, on s'attend a faire plus de géologie qu'autre choses, et en fait, c'est l'inversse, on fait plus d'autre choses que de géologie.. Ce que je penses c'est que lorsque qu'on s'inscrit dans une spécialité, on devrait majoritairement étudier cette spécialité, et les disciplines parrallèlent devraient être minoritaires et surtout on devrait plus travailler l'interdisciplinarité. C'est a dire que pour un géologue, les cours de physiques devraient être appliqués a la géologie au lieu d'être exclusivement théorique..

    En appliquant cette méthode on resolverait le problème de motivation des elèves et des profs et il n'y aurait plus de problème de niveau car un élève qui n'a pas le niveau est en fait un élève non motivé qui ne comprend pas ce qu'il fout la, car il veux devenir climatologue et qu'on lui donne des cours de génétique, d'embryologie, de biologie, mais pas de climatologie..

  31. #30
    Duduc91

    Re : Pensez vous que l'université française est LA station d'épuration de l'enseignement supérieur

    Je ne peut qu'être d'accord avec nephis.

    Sans vouloir être grossier ou méprisant envers la fac, je peux confirmer que la fac est la station dépuration de l'enseignement supérieur.

    Peu de moyen, une pédagogie proche du zéro absolu, certains "profs" tendant même vers l'anti-pédagogie.

    Je suis comme l'auteur de cet article inscrit depuis 4 ans à l'université paris 7, et je peux confirmer également le désastre qui règne à la fac.
    Des incompétents en tout genre.
    Des secrétaires payés à rien branler, des profs sans pédagogie, une organisation faite à l'arrache,des notes sans signification.

    L'université paris 7 étant censé avoir un nouveau campus enfin digne de ce nom...
    Quel fut ma surprise lorsque je suis arrivé sur le campus de paris rive gauche.
    Un bâtiment d'une mocheté quasi insoutenable, le mot entrepôt écrit en toute lettre sur le bâtiment, des dédales aberrants de couloirs , des murs pas peints, des moyens risibles...
    Ma cousine a effectué un stage à la business school d'harvard il y a quelques années, et m'a bien confirmé que les bâtiments d'harvard pour ranger les tondeuses à gazon sont de meilleur facture que les bâtiments qui nous servent de lieu d'étude.

    Le crous est d'une nullité quasi indescriptible.

    Enfin bref, une déchetterie qui fait peine à voir, et je ne vois pas comment cela peut s'arranger.

Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 10
    Dernier message: 18/03/2009, 22h51
  2. L'enseignement des sciences, qu'en pensez-vous ?
    Par Azultra dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 11
    Dernier message: 03/11/2008, 23h09
  3. Carte scolaire dans l'enseignement supérieur ??
    Par elizzz22 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/05/2008, 13h35
  4. La vidéothèque numérique de l'enseignement supérieur
    Par H0bb3s dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/01/2008, 18h22
  5. L'enseignement des sciences, qu'en pensez-vous ?
    Par NjP85 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 11
    Dernier message: 24/12/2003, 17h49