Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 103

Mère porteuse



  1. #1
    quetzal

    Question mère porteuse


    ------

    suite a la discution sur le cas de la rémunération d'ovocytes, donc des produits de l'humain, j'aimerais que l'on discute sur les moyens de l'humain, des services rendu au travers du cas des mère porteuse...
    car je trouve limite le cas de l'interdiction du paiments des mères porteuse... car ici, il y a bien un "simple" service qui est rendu, et ce a condition que l'embryons implanté soit ceux des parents... la mère porteuse ne perturbant pas la norme naturelle qui veux qu'un enfant naisse d'un ventre féminin... le passage par ce biais, me semble neutre quand a l'enfant.. mais la prise de risque de la part de la mère porteuse est réelle.. est-ce sur ce point du risque encouru que la loi se forme??, car sur tout les autres, je ne voit pas ou se trouve le préjudice... de plus, ici au dela de la prise de risque, il n'y a pas de destruction d'une part de l'individu ou une modification de celle-ci... or si il n'existe qu'une prise de risque, comme limite a cette pratique, celle-ci ne tient pas en face de la liberté de la personne a disposer de son propre corps comme il l'entend... car ici nul ne sautait posé un préjudice personnel, au travers de cette pratique, ormis bien sur la mère porteuse... mais il s'agit d'un choix personel. la rémunération ne me semble pas indigne si il s'agit d'une mère en dehors du cercle famillial...

    merci d'avance pour vos reflexions

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite73192618

    Re : mère porteuse

    Citation Envoyé par quetzal
    je ne voit pas ou se trouve le préjudice (...) il n'y a pas de (...) modification de celle-ci...
    Ben si quand même: pour la mère porteuse il y a des "modifications"

    Là seule différence dans le fond avec les dons rémunérés d'ovocytes, c'est que c'est plus "naturel", alors du coup on trouvera moins de personnes que ça dérange. Mais tu as raison en fait c'est exactement le même problème.

  4. #3
    Taraneh

    Re : mère porteuse

    La loi est fondée sur le principe de droit civil de l'indisponibilité du corps humain : on ne peut pas faire certaines choses avec son corps : on ne peut le vendre ex : je vends un rein au plus offrant.
    Et de plus je pense que le but est d'empecher une forme d'"esclavage"= empecher que la mere porteuse ne fasse ca que pour l'argent.

    Perso je suis favorable à cette pratique. En plus vu mes connaissances en biologie, ce me parait normal par rapport à certaines règles de la biologie, que des individus recourent à cette pratique en cas de pb de stérilité. Dans toutes les espèces, pour se reproduire, les individus recourent à tous les moyens possibles.

    Je pense que la rémunération n'est pas mauvaise en soi : au contraire la grossesse impose certaines contraintes et une charge pour le corps, donc il est juste de compenser : rémunérer au titre de l'effort fourni.
    ++

  5. #4
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    Moui...
    Compte-tenu des risques imprévisibles et de la vitesse à laquelle une grossesse peut se compliquer de façon dramatique pour la mère et l'enfant, il me parait évident qu'aucune rémunération ne sera de toutes les façons à la hauteur...
    Je rappelle, à toutes fins utiles, qu'il meurt entre 10 et 15 femmes pour 100 000 grossesses, ce qui n'est pas rien...sans oublier que ces femmes ont des enfants " à elles" ( le fait qu'elles soient déjà mères est considéré comme un pré requis indispensable à leur acte de mère porteuse).

    Dans toutes les espèces, pour se reproduire, les individus recourent à tous les moyens possibles.
    Je veux bien, mais vous avez des exemples assimilables à celui de la mère porteuse tel qu'il est compris ici, pour d'autres espèces que la nôtre?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    Sur ce sujet ; http://www.cfef.org/archives/bricabr...bioethique.pdf, pages 47 à 52.
    Etude préliminaire à la révision de la loi de bio-éthique de 2004.

  8. #6
    amourabi

    Re : Mère porteuse

    Concernant le problème des mères porteuses, il y a une réalité que personne n'évoque, à savoir que la mère porteuse n'est pas neutre biologiquement pour l'enfant qu'elle accepte de porter.
    Car le foetus s'il forme lui-même son placenta, la mère lui apporte ses mitochondries qui lui transmettent une partie de son patrimoine.
    Donc l'enfant à naître ne sera pas seulement le mélange des gênes d'un homme et d'une femme, mais il aura en plus l'apport de la mère qui portera ces gênes.
    C'est un point systématiquement sous-estimé dans ce type de débat.

  9. Publicité
  10. #7
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    la mère porteuse n'est pas neutre biologiquement pour l'enfant qu'elle accepte de porter.
    Tout à fait d'accord...
    Je pense que ce n'est pas évoqué tout simplement parce qu'on ignore à quel point va agir cette "imprégnation".

  11. #8
    amourabi

    Re : Mère porteuse

    Au-delà du stricte problème biologique posé par la réalité des mères porteuses, insuffisamment étudié car très récent, je pense que le problème principal est surtout d'ordre culturel.
    Dans notre culture, l'enfant est le produit de la relation homme femme et il est évident que c'est la femme qui porte l'enfant de l'homme qui l'a procréé avec elle, dans le cadre d'un projet parental plus ou moins conscient.
    Or la dissociation de ces éléments fait voler en éclat cette évidence culturelle et pose la question fondamentale à laquelle tout le monde évite de répondre : qu'est-ce que l'humain ?
    La réponse, si réponse il y a, fait intervenir la totalité des connaissances disponibles à ce jour, dans tous les domaines : historiques, religieuses, biologiques etc... et chacun essaye d'apporter sa réponse en fonction du domaine évoqué. D'où l'intérêt d'une synthèse globale indépendante des influences évoquées.
    Or à ma connaissance, toute synthèse quelle qu'elle soit renvoie à l'individu et à ses choix propres et qui tous font intervenir la notion d'amour et d'échange avec l'autre pour influencer le réel.
    Le débat actuel sur les mères porteuses est donc un débat sociétal avant que d'être un débat sur le fond et il rejoint de nombreux autres débats actuels sur un grand nombre d'autres sujets qui tous ramènent à la problèmatique évoquée. C'est particulièrement encourageant, car enfin un début de prise de conscience se manifeste dans la société humaine sur des sujets fondamentaux qui jusqu'à présents étaient confisqués par les autorités de toute nature dans des buts de pouvoir.

  12. #9
    Taraneh

    Re : Mère porteuse

    dans l'hypothèse où la mère porteuse se fait implanter un embryon dans l'utérus, je ne comprend pas comment la mère porteuse pourrait transmettre son ADN mitochondrial?

    dans l'hypothèse où la mère porteuse fournit son ovocyte : la moitié de l'ADN du bébé viendra de la mère porteuse + son ADN mitochondrial. Dans cette hypothèse le poid de l'apport qu'est l'adn mitochondrial me semble négilgeable par rapport à tout l'adn nucléaire que la mère porteuse apporte.

    D'ailleurs quelle est l'importance de l'adn mitochondrial en soi? de mémoire c'est un adn d'origine bactérienne intégré qui a une influence sur la production de protéines par la cellule. En gros ca a un rôle physiologique

  13. #10
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    "
    Or la dissociation de ces éléments fait voler en éclat cette évidence culturelle et pose la question fondamentale à laquelle tout le monde évite de répondre : qu'est-ce que l'humain ?
    "
    Je ne crois pas que ça aille si loin ; quelle que soit la façon dont un enfant est conçu, quelle que soit la femme qui le porte, je ne vois pas en quoi ça pourrait remettre en question son statut d'être humain.
    Par contre on ne pourra pas faire l'économie d'une redéfinition de la maternité.
    Pour la loi française, la mère est celle qui accouche, si mes souvenirs sont bons.
    Mais avec les techniques de PMA, un enfant peut avoir potentiellement trois mères différentes ;
    - celle qui fournit l'ovocyte
    - celle qui le porte
    - celle qui l'élève.
    Jusqu'à il y a peu, les deux premiers rôles étaient confondus.
    Maintenant qu'il peut y avoir dissociation des trois, il va bien falloir déterminer qui sera la mère "légale".
    Ce qui ne peut se faire qu'aux dépens de deux de ces trois éléments : le patrimoine génétique, la grossesse ou l'éducation...

    dans l'hypothèse où la mère porteuse se fait implanter un embryon dans l'utérus, je ne comprend pas comment la mère porteuse pourrait transmettre son ADN mitochondrial?
    Moi non plus...

  14. #11
    Taraneh

    Re : Mère porteuse

    la mère "biologique" est celle qui du point de vue de la biologie est la "vraie" mère c'est à dire celle qui a transmit son ADN, les 2 autres sont des substituts

  15. #12
    amourabi

    Re : Mère porteuse

    Lorsque j'ai évoqué le statut d'être humain, j'ai fait référence à l'aspect culturel de ce statut, pas à sa réalité qui elle est indépendante de cet aspect culturel.
    Dans l'inconscient de la population, un être humain est indissociable de son corps avec lequel il forme un tout. Or dans la conception de " l' Etre " telle qu'étudiée par HEIDEGGER, l'être est dissocié de sa forme. L'humain, et c'est le cas ici, peut très bien se dissocier des éléments de la reproduction pour emprunter des chemins inédits. Car les mères porteuses ne sont que l'avant-garde des évolutions biologiques que la science va proposer dans ces domaines. La procréation extra-corporelle, dans des matrices artificielles, n'est bientôt plus de la science-fiction, et des modifications génétiques profondes vont également pouvoir être envisagées, l'eugénisme n'est pas loin.
    D'où l'importance de la définition fondamentale de la notion même d'être humain, qui sous-tend tout débat sur ces thèmes.
    Bien sûr on peut redéfinir l'humain en cours de route, et s'adapter au coup par coup, mais les risques de dérives sont considérables et le prix humain risque d'être terrible pour les individus concernés.
    Il est donc illusoire de faire l'économie de ce débat, même s'il risque de remettre en cause l'image que chacun a de soi et par conséquent de l'autre.

  16. Publicité
  17. #13
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    la mère "biologique" est celle qui du point de vue de la biologie est la "vraie" mère c'est à dire celle qui a transmit son ADN, les 2 autres sont des substituts
    Non ; la mère "porteuse" est aussi importante biologiquement que celle qui a fourni le matériel génétique.
    Les interactions mère/enfant durant la grossesse ne sont plus à démontrer, et l'état de santé de la mère porteuse a obligatoirement un retentissement sur l'enfant qu'elle porte, qu'il soit biologiquement d'elle ou pas.
    Ne pas oublier qu'au niveau du placenta les deux organismes vont se rencontrer et échanger des informations, ce qui ne sera pas sans conséquence pour la mère et pour l'enfant.
    Donc non, la mère qui porte l'enfant ne peut pas du point de vue biologique, être considérée comme un substitut.

  18. #14
    blondie

    Re : Mère porteuse

    Code HTML:
    http://www.bladi.net/forum/36750-luterus-artificiel-bientot/
    Et voici un léger supplément au problème

    Blondie

  19. #15
    ernestUlm

    Re : Mère porteuse

    Bonjour à tous,

    Sur ce sujet, je vous conseille cette conférence de 15 minutes sur la procréation par Frydman (c celui qui a fait le premier bébé éprouvette) à Normale Sup

    http://www.les-ernest.fr/frydman

  20. #16
    amourabi

    Re : Mère porteuse

    Le discours du Pr Frydmann était très intéressant et rejoint effectivement les questions soulevées au décours de ce débat : qu'est-ce que l'humain et où allons-nous et pourquoi ?
    Comme il l'a dit, les techniques existent, les moyens de les mettre en oeuvre aussi. La question posée est donc : faut-il le faire ?
    La réponse est individuelle et sociale.
    Socialement la survie de l'espèce n'est pas en jeu, on est déjà beaucoup trop nombreux.
    Individuellement tous les hommes et toutes les femmes désirent procréer pour la bonne raison qu'ils sont génétiquement programmés pour le faire, qu'ils le veuillent ou non, la pulsion sexuelle est indépendante de leur volonté et s'applique avec force dans leur existence.
    Alors qu'elle est la réponse à cette situation ?
    Faut-il faire porter à une autre personne son enfant, faut-il payer cette mère porteuse ?
    La réponse à la question dépend de la société dans laquelle on vit : soit c'est une société capitaliste et alors c'est l'argent qui domine ; soit on vit dans une société dans laquelle c'est la religion qui domine et alors ce sont les préceptes de cette religion qui priment, etc...
    Dans tous les cas l'individu est exclu de la réponse institutionnelle, car sa réalité est subordonnée à des facteurs sur lesquels il n'a que peu de prise.
    Et c'est bien là le fond du problème. Dans tous les cas ce sont des questions individuelles qui sont posées et c'est la société qui prétend y répondre car le système s'est arrogé le droit de se substituer à l'individu.
    Je pense que seul un dialogue entre l'institution et l'individu pourra permettre de résoudre les questions qui ne manqueront pas de se poser à l'avenir dans ce domaine et dans d'autres et qu'il faudrait à chaque fois permettre ce dialogue à travers une structure adéquate dans laquelle seraient représentés les différents protagonistes des " intérêts ' en cause afin d'essayer d'apporter une réponse la plus adaptée pour chacun.
    Ce n'est pas parce qu'une technique est disponible qu'elle doit être utilisée systématiquement, mais ce n'est pas non plus qu'elle doit être ignorée pour des raisons étiques ou religieuses qui ne concernent pas particulièrement des individus.

  21. #17
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    Ce n'est pas parce qu'une technique est disponible qu'elle doit être utilisée systématiquement, mais ce n'est pas non plus qu'elle doit être ignorée pour des raisons étiques ou religieuses qui ne concernent pas particulièrement des individus.
    Il n'y a alors aucune raison d'avoir une éthique quelle qu'elle soit...
    Cette technique a ceci de particulier qu'elle fait intervenir d'autres personnes ( la mère porteuse) que les principaux intéressés, en leur faisant courir un risque non négligeable.
    Elle n'est pas du tout équivalente à un DPI, ( diagnostic pré-implantatoire) par exemple.
    Alors qu'elle est la réponse à cette situation ?
    Pour moi elle est simple ; il n'y a pas de "droit à l'enfant".
    Le désir d'enfant est tout sauf oblatif : il n'a pas à être satisfait à tout prix.

  22. #18
    invite73192618

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Cette technique a ceci de particulier qu'elle fait intervenir d'autres personnes ( la mère porteuse) que les principaux intéressés, en leur faisant courir un risque non négligeable.
    J'aimerais bien explorer plus à fond ta position STP.

    M et Mme désirent depuis longtemps avoir plusieurs enfants. Ils sont stériles, mais une fécondation in vitro peut leur permettre d'avoir un enfant.

    1) Est-il éthique d'avoir recours à la fécondation in vitro?

    On découvrent qu'ils ont une anomalie génétique mortelle lorsque combinée (1 "chance" sur 4 pour leurs enfants).

    2) Est-il éthique de leur permettre de sélectionner l'embryon afin qu'il ne soit pas porteur de la combinaison mortelle?

    2') d'une des deux allèles "anormales"?

    Leur premier enfant né, on découvre que son génome comporte une mutation génétique grave (la loi des séries...). Il va mourrir, sauf à recevoir un don de cellule souche compatible. Il n'existe pas de donneur. Le couple, qui voulait de toute façon d'autres enfants, décide d'avoir recours à une fécondation in vitro qui leur permet de sélectionner le génome de l'enfant à venir, afin que celui-ci puisse sauver l'aîné.

    3) est-ce éthique d'avoir recours à ce "bébé médicament"?

    3') dans le cas où les parents ne veulent pas de l'enfant et le donneront à l'adoption?

    Le projet est accepté, mais malheureusement on s'aperçoit que la mère a développé une tumeur à l'utérus, qu'il va falloir enlever.

    4) est-il acceptable d'avoir recours à une mère porteuse?

    Évidément, il y a un risque "pour d'autres personnes que les intéressés", mais ce risque est balancé par la certitude que le refus du 4) entrainera la mort d'un enfant. Est-ce alors éthique de le faire selon ton point de vue?

  23. Publicité
  24. #19
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    Tu as un risque sur combien pour que tout ça se combine?
    Sont greffés sur un concombre, ces malheureux, dis-moi! Un vrai cas d'école...
    Bon, plus sérieusement :
    1) s'ils sont stériles, la FIV ne peut rien pour eux, il faut passer directement au don de gamètes. Il n'y a qu'un cas à ma connaissance de stérilité où la FIV est directement indiquée ; l'absence de trompes chez la femme. Dans tous les autres cas, la FIV n'est qu'un accélérateur ( on ne compte plus les cas où la femme se retrouve enceinte après que le couple a effectué les démarches pour rentrer dans un protocole "FIV" mais sans l'avoir commencé...)
    2) Oui. Avec un bémol : ça dépend de la maladie ; pronostic vital engagé en quelques jours ou bien en plusieurs années? Si c'est en plusieurs années ( je pense à la chorée de Huntington) c'est faire fi d'un espoir de découverte de thérapeutique.
    2') Non.
    3) Non
    3') Non
    4) Non.
    Mais on fait tous les jours des tas de choses qui ne sont pas "éthiques". Ca n'a jamais empêché personne de les faire...

    Maintenant, si tu me demandes si je suis prête à faire n'importe quoi pour sauver la vie de mon enfant...je vais te répondre oui, sans hésitation.
    Mais nous ne sommes plus du tout dans le domaine de l'éthique.

  25. #20
    myoper
    Modérateur

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Mais on fait tous les jours des tas de choses qui ne sont pas "éthiques". Ca n'a jamais empêché personne de les faire...

    Maintenant, si tu me demandes si je suis prête à faire n'importe quoi pour sauver la vie de mon enfant...je vais te répondre oui, sans hésitation.
    Mais nous ne sommes plus du tout dans le domaine de l'éthique.
    Je pense que c'est ce qu'il faut retenir puisque "l'éthique" n'est pas une loi et est amené a évoluer (...).

  26. #21
    invite73192618

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Tu as un risque sur combien pour que tout ça se combine?
    Loi de Murphy: si quelque chose peut mal tourner, alors cette chose finira infailliblement par mal tourner.

    Personnellement, ma position est que tout interdit basé sur un grand principe (non marchandisation, droit à la vie, etc.) ou contre une technique en particulier (FIV, bébé médicament, etc) mènera infailliblement à une situation imprévue qu'il semblera absurde de refuser, y compris de l'opinion de ceux qui ont voté l'interdit initial. Je ne pense pas avoir trouvé un exemple pour t'en convaincre par contre*. Je vais chercher encore... ou juste attendre qu'il se présente tout seul

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Mais on fait tous les jours des tas de choses qui ne sont pas "éthiques". Ca n'a jamais empêché personne de les faire...
    Quand même! Il n'était pas éthique d'avorter il n'y pas si longtemps (ou plutôt, il n'y a pas si loin), et c'est bien un frein à ce que cela arrive (il arrive pire, mais ce n'est pas la question). Mais peut-être fais-tu une distinction entre ce qui ne respecte pas l'éthique et ce qui doit être interdit? Si oui, je suis curieux de voir tes réponses aux questions 2-4 en fonction de ce qui doit être interdit.

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Maintenant, si tu me demandes si je suis prête à faire n'importe quoi pour sauver la vie de mon enfant...je vais te répondre oui, sans hésitation.
    Mais nous ne sommes plus du tout dans le domaine de l'éthique.[/SIZE]
    Au contraire! S'il y a un conflit de valeurs (ici sauver ton enfant versus respecter un de tes propres interdits/a-éthique), nous en sommes en plein dans une question éthique. Ce qui m'étonne, c'est le refus aux autres de ce que tu accepterais au bénéfice de ton enfant, sans hésitation.

    EDIT croisement

    *je pensais pourtant que le bébé médicament était un parfait exemple de ce que la plupart accepterait malgré que cela rentre en contradiction avec certains "grand principes" à vocation universelle.
    Dernière modification par Jiav ; 29/08/2010 à 22h30.

  27. #22
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    Il n'était pas éthique d'avorter il n'y pas si longtemps (ou plutôt, il n'y a pas si loin), et c'est bien un frein à ce que cela arrive
    Ou as-tu vu que c'était devenu éthique? C'est devenu légal, pas éthique.

    Ce qui m'étonne, c'est le refus aux autres de ce que tu accepterais au bénéfice de ton enfant, sans hésitation.
    Ah?
    Ca ne devrait pas ; est-il éthique de tuer son prochain? Et pourtant je pense que je le ferais pour sauver ou même pire ; pour simplement venger mon enfant, quelles qu'en soient les conséquences pour moi et pour mon prochain, parce que je ne serais pas capable d'y réfléchir. Ce qui ne veut pas dire qu'il faudrait me laisser faire.
    Si?


    "l'éthique" n'est pas une loi et est amené a évoluer (...).
    Oui. C'est vrai. C'est surtout une question culturelle.

  28. #23
    quetzal

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par Taraneh Voir le message
    la mère "biologique" est celle qui du point de vue de la biologie est la "vraie" mère c'est à dire celle qui a transmit son ADN, les 2 autres sont des substituts
    non, si les parents biologique on une priorité naturelle, en droit le principe seras toujours que l'interet de l'enfant est supérieur en tout.

    le jugement de salomon (il y a longtemps en fait foi), salomon reçoit deux femmes prétendant être la mère de l'enfant. Salomon doit juger, mais il ne peu connaitre la vrai mère; comment le pourrait-il. alors il sort son épée et dit qu'il vas trancher le litige, il dit qu'il vas tuer l'enfant, le couper en deux, et en donneras un bout a l'une, et un bou à l'autre.. a egalité.. et là, la première femme accepte le jugement, et préfère voir l'enfant mort que dans les mains de l'autre. et l'autre elle fond en larme se jette au pied de salomon en lui demandant d'epargner l'enfant, et de le donner à l'autre...
    Salomon dans sa justice, préféra de loin donner l'enfant a celle qui montra de l'amour et de la pitié, plutôt que pour l'autre tant bien même si celle-ci eut put-être sa mère "biologique".

    là est la sagesse(il aurait été toutefois bien enuyé si les deux femmes avait (de peur) accepté le jugement...

    les parents naturels ne sont que les géniteurs, les parents de droit, seront ceux qui recevrons la "charge" educative, et il y a encore le papa et la maman, ceux qui aime tendrement..

    les parents naturels si ils sont auteurs, sont toutefois parfaitement remplaceable. et souvant très bien remplacé. des parents juridique de droit aussi. tout éducateur, profésseur sont des délégué de charge d'éducation, mai un papa et une maman cela ne se remplace que très difficilement, et quand l'enfant à trouvé l'amour, et quand de l'amour lui est donné, ce liens-là ne devrait pas être détruit...

    l'on peu revoir le "kid" de charlie chaplin sur ce qu'est un "papa", un "père chargé d'éducation", qui n'est pourtant pas le père génétique, naturel.

    l'humain, ne saurit se réduire au simple fait naturel, au fait génétique, c'est une étape indispensable a toute vie, mais seulement au début de la vie. l'autonomie de l'être ayant été ateind (viabilité, automnomie) l'enfant est un vivant, et une futur citoyen, il est libre " de naissance" et membre d'une communauté... qui se doit aussi à son avenir, si les parents font défaut.

    les vrais parents reste et seront toujours nos papa et nos mamans.. ceux qui nous aimé, protégé, et soutenu. la plupard du temps les naturels, et parents(autorité) sont les mêmes... mais pour bien faire, ce sont ceux qui se sont bien occupé de nous vers qui nous nous revenons.

  29. #24
    invite73192618

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    légal, pas éthique.
    Okidou, cela change le sens que je donnais à tes réponses par contre. Pourrais-tu indiquer s'il y a une des proposition 2-4 que tu penses que l'on devrait interdire?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Si?
    Non bien sur. Mais ce cas se traite simplement par le fait que ta liberté de te venger s'arrête à la liberté d'autrui de vivre (ou d'avoir un procès équitable si la peine de mort existe). Je ne vois pas clairement sur quelles bases traiter la dichotomie entre "je le ferais pour mon enfant" (éventuellement en allant aux USA, puisque c'est légal là-bas), mais je souhaite l'interdire pour les autres (si tu souhaite l'interdire, ce qui n'est pas clair puisque j'ai mal posé mes questions initiales)

  30. Publicité
  31. #25
    invite73192618

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    le principe seras toujours que l'interet de l'enfant est supérieur en tout.
    J'aime les grands principes, surtout avec du ketchup. Bon alors, es-tu d'accord avec la sélection des embryons de telle manière à n'engendrer que des garçons? D'un point de vue de l'espèce, il est fort probable que cela ne soit pas spécialement une bonne idée. Du point de vue de l'intérêt de l'enfant, cela est en revanche très défendable selon les pays (disons l'Inde). Toujours valide le grand principe?

  32. #26
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Mère porteuse

    Pourrais-tu indiquer s'il y a une des proposition 2-4 que tu penses que l'on devrait interdire?
    La 4.
    Ou alors faire un encadrement juridique très restrictif, et l'assortir de peines dissuasives ( autant que faire ce peut...) en cas de non-respect des limites.

    ce cas se traite simplement par le fait que ta liberté de te venger s'arrête à la liberté d'autrui de vivre
    Il se traite dans le cadre d'une loi. Il n'est pas question d'éthique ici ( enfin du moins pour moi ; il n'y a aucune éthique dans la vengeance ) , mais d'une loi qui si elle n'existait pas, ferait que la vie en communauté serait impossible.

    (ou d'avoir un procès équitable si la peine de mort existe)
    Je suis farouchement opposée à la peine de mort...et la notion d'équité ne veut rien dire dans un cas pareil : il ne peut pas y en avoir, c'est un leurre.

    Je ne vois pas clairement sur quelles bases traiter la dichotomie entre "je le ferais pour mon enfant" (éventuellement en allant aux USA, puisque c'est légal là-bas), mais je souhaite l'interdire pour les autres (si tu souhaite l'interdire, ce qui n'est pas clair puisque j'ai mal posé mes questions initiales)
    Mais ces bases n'existent pas ; cette interdiction doit valoir pour tout le monde y compris pour moi.

    Ah ; je ne souhaite pas du tout interdire le DPI.

  33. #27
    myoper
    Modérateur

    Re : Mère porteuse

    Il faut aussi préciser si on accepte simplement une chose comme possible ou si c'est a la communauté d'en supporter le coût et la responsabilité.

    Si l'assujettissement physique est accepté par les intéressés, peut il être accepté par la société (je rapprocherais la mère porteuse d'un prêt de fonction pour assouvir une envie (ici, d'enfant)) ?

  34. #28
    quetzal

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par Jiav Voir le message
    J'aime les grands principes, surtout avec du ketchup. Bon alors, es-tu d'accord avec la sélection des embryons de telle manière à n'engendrer que des garçons? D'un point de vue de l'espèce, il est fort probable que cela ne soit pas spécialement une bonne idée. Du point de vue de l'intérêt de l'enfant, cela est en revanche très défendable selon les pays (disons l'Inde). Toujours valide le grand principe?
    je vois pas trop le rapport le fait d'invoquer une autre culture pour s'opposer a ce que je dis. l'on pourrais aussi facilement opposer à cela le fait que les lacédémoniens il y a 2500ans exposait leurs enfants, ou que les inuits les trempais dans l'eau glacé(30 secondes) pour savoir si cela vallait la peine de le nourrir plus longtemps, idem pour les tribus proches des aztèques qui pratiquait un eugénisme actifs(tout les bébé moche y passait, résultat, tip-top des canons partout dans leur cité, pas de délit de salle gueule)

    l'inde à sa culture, et celle-ci pose que les enfants males auront a allumer le bucher de leur parents, et seul eux peuvent le faire... tu admétra facilement que l'on est très loin de nos propres considérations en matière d'ethique générationnelle.

    (quand au petit passage avec salomon, pas degourance, je n'ai cité ce pasage légendaire, qu'en vertu du fait que ce passage est toujours cité comme "exemple" de ce qu'est la sagesse dans l'art de bien juger... le reprendre ne me parrait pas aller contre une certaine idée d'une ethique bien mesurée)

  35. #29
    Cristophe

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Moui...
    Compte-tenu des risques imprévisibles et de la vitesse à laquelle une grossesse peut se compliquer de façon dramatique pour la mère et l'enfant, il me parait évident qu'aucune rémunération ne sera de toutes les façons à la hauteur...
    Je rappelle, à toutes fins utiles, qu'il meurt entre 10 et 15 femmes pour 100 000 grossesses, ce qui n'est pas rien...
    Je trouve qu'on évoque trop l'éthique en se focalisant sur le risque. Or, le risque de mourir en couches est plus faible que de faire le livreur de pizzas pendant un été par exemple. On accepte également que des personnes se prêtent à l'expérimentation de nouveaux médicaments contre indemnisation alors que là aussi le risque est loin d'être nul. Peut-on justifier une interdiction au nom d'un risque qui reste très faible ? Je ne le pense pas. Je ne crois pas que l'éthique consiste à interdire, mais plutôt à vérifier que les personnes qui prennent un risque sont pleinement informées des enjeux et des conséquences. En éthique, cela s'appelle le consentement libre et éclairé. Au final, je trouve que la bioéthique n'a plus grand chose à voir avec l'éthique.

  36. #30
    myoper
    Modérateur

    Re : Mère porteuse

    Citation Envoyé par Cristophe Voir le message
    Je trouve qu'on évoque trop l'éthique en se focalisant sur le risque. Or, le risque de mourir en couches est plus faible que de faire le livreur de pizzas pendant un été par exemple.
    Comparaison parfaitement justifiée de mon point de vue mais il faut ajouter que dans le cas de la mère porteuse, on en place le développement, le suivi, le coût et la responsabilité dans le domaine médical.
    Le minimum devrait donc être l'estimation du risque en fonction du bénéfice comme toutes les autres techniques médicales et si notre société peut se la payer (je rappelle que le nombre d'obstétriciens est déjà "limite" pour le suivi des grossesses spontanées).

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. modulation et onde porteuse
    Par Bruno0693 dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 03/10/2007, 11h19
  2. mère porteuse et neurobio
    Par Jiav dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 22
    Dernier message: 18/08/2007, 20h06
  3. Récupérer la porteuse 162kHz
    Par abracadabra75 dans le forum Électronique
    Réponses: 23
    Dernier message: 06/05/2007, 12h20
  4. Modulation - Démodulation et Porteuse
    Par invite8216389 dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 18/04/2007, 21h57
  5. porteuse 36KHz avec un 555
    Par alainav1 dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/10/2005, 11h47