Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 140

Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois




  1. #1
    Gee900ssie

    Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonjour, je débarque à peine ici...

    Aussi, si malgré avoir fouillé un peu partout sans réponse ma question a déjà été traitée, vous voudrez bien m' excuser

    Voilà, nous sommes dans une maison assez ancienne depuis avril, on se chauffe pour le moment avec la cheminée ouverte, et une cuisinière à bois qui date des années 20, à vue de nez. Les cuisinières de cette âge en utilisation réelle sont rares, je cherche à avoir quelques renseignements techniques à son sujet... Principalement, elle nous a été vendue avec 2 grilles pour le foyer, une pour le bois, l' autre pour le charbon, je suppose, mais laquelle?! Une est faite de gros barreaux carrés qui font la longueur de la grille, l' autre une solide plaque trouée en fonte.
    Ensuite, le fond du foyer est "réglable" en 2 positions, est-ce aussi une différence bois/charbon?

    Et si quelqu' un peut m' aider pour ça, j' ai aussi d' autres questions sur la réserve d' eau, par exemple...

    Merci beaucoup!

    geoffrey

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Jean-P22

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    bonjour,
    La grille avec les petits trous est pour le charbon, celle avec les gros barreaux carrés est pour le bois,
    Les 2 positions du foyer sont en position haute pour le bois, basse pour le charbon, sinon les boulets tombe du foyer en ouvrant la porte de façade, il y a aussi quelques fois une petite plaque en fonte pour éviter cela.
    pour le sytème avec la réserve d'eau, je ne connait pas.
    Par contre, il ne faut pas oulier de nettoyer de temps à autre avec la petite raclette, sous le four où il y a une petite plaque à oreilles pour les performances du tirage et l'odeur de fumée.

  4. #3
    Gee900ssie

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    ok, merci!

    Bin on a toujours fait avec la grille charbon alors (comme la proprio précédente, d' ailleurs) avec du bois pas bien grave je pense

    Pour la taille du foyer, je véréfierai, mais pas de réglage en hauteur je pense sur la nôtre... seul le fond peut-être bougé, pour modifier la profondeur (longueur des buches, quoi...)
    Quand à la porte de façade, je ne l' ouvre que pour démarrer, uniqement au bois, ça, donc pas de soucis..

    En fait, mon inquiétude vient que je pense que le charbon chauffe beaucoup plus que le bois, c' est peut-être pour ça que le foyer est réduit (moins de volume) Je ne voudrais pas la faire claquer en chauffant trop

    Pour le "ramonage", oui, c 'est la première chose que j' ai faite! J' ai donc appris à connaître tous les petits recoins à décalaminer faudra le refaire bientôt, d' ailleurs...

    la réserve d' eau, comme sur beaucoup, on m' a bien conseillé de surtout la laisser remplie, mais ça s' évapore tellement vite!! Je compte mettre une tôle de protection, sinon pour la laisser vide, au moins pour la faire moins chauffer et moins "bouffer" la tôle où lèchent les flammes... elle est pas toute jeune!

    Y a-t-il des sites où on peut se renseigner sur les années, marques, etc... des cuisinières à bois?!

    Merci en tout cas!

    geoffrey


  5. #4
    BRISCARD

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Citation Envoyé par Gee900ssie Voir le message
    Les cuisinières de cette âge en utilisation réelle sont rares, je cherche à avoir quelques renseignements techniques à son sujet... Principalement, elle nous a été vendue avec 2 grilles pour le foyer, une pour le bois, l' autre pour le charbon, je suppose, mais laquelle?! Une est faite de gros barreaux carrés qui font la longueur de la grille, l' autre une solide plaque trouée en fonte.
    Ensuite, le fond du foyer est "réglable" en 2 positions, est-ce aussi une différence bois/charbon?

    Et si quelqu' un peut m' aider pour ça, j' ai aussi d' autres questions sur la réserve d' eau, par exemple...
    Salut Geoffrey,
    je découvre ton message de 2007 et je me fais le plaisir de répondre avec certitude dans un domaine que je connais très bien.

    Sache que l'utilisation de ces excellents vieux appareils n'est pas rare en province.
    La grille est pour le charbon. La plaque à trous pour le bois.
    La "parabole" verticale arrière ou la surélévation horizontale permet de faire un foyer plus petit pour le charbon* puisque son pouvoir thermique est beaucoup plus élevé que celui du bois et demande moins de volume.
    Jean-P22
    La grille avec les petits trous est pour le charbon, celle avec les gros barreaux carrés est pour le bois,
    Les 2 positions du foyer sont en position haute pour le bois, basse pour le charbon, sinon les boulets tombe du foyer en ouvrant la porte de façade, il y a aussi quelques fois une petite plaque en fonte pour éviter cela.
    T'as tout faux Jean-P22. Désolé ! C'est l'inverse. Quoique la porte en façade (pour l'usage du bois) peut être doublée d'une grille mobile ou d'une plaque (parabole avant) amovible pour l'usage du charbon qui se charge par ouverture du tampon sur le dessus. Cest le cas des cuisinières mixtes.

    Ta chaudière est-elle affleurante (au ras de la plaque) ou à bain-marie (avec rebord vertical de quelques centimètres permettant d'y accrocher des "copettes" en fer-blanc ou en cuivre étamé , afin tenir au chaud des aliments préparés = le principe culinaire du bain-marie.)

    Ta chaudière est peut être en fonte ou en cuivre rouge étamé , dans le premier cas elle résistera un peu mieux si tu oublies de la remplir, dans le 2ème cas les soudures à l'étain fondront dès 220°C ... et elle sera morte (et assez coûteuse à reconstituer chez l'étameur ) sans compter le plombier pour refaire le joint du robinet à la filasse qui sera cuit par la chaleur excessive.

    * charbon
    Ca dépend si tu veux en faire un appareil de chauffage uniquement ou si tu veux pouvoir y cuisiner aussi, ce qui est la moindre des choses sur une -cuisinière-
    Dans le premier cas tu charges avec du boulet ordinaire ( poussier collé avec du brai) et tu peux faire un semblant de "feu continu" sans triturer le foyer et tu as beaucoup de cendres.

    Dans le 2ème cas (selon la grandeur de l'appareil) tu dois brûler du "flambant" 1/4 ou 1/2 gras et augmenter l'air et le tirage pour obtenir une vive température sur la plaque (300/350°C) courante pour cuisiner normalement et gratiner au four, l'usage de ce charbon demande une petite pelletée toutes les 20 mn. En dehors des cuissons, il faut recharger sans triturer le foyer et réduire l'arrivée d'air primaire et fermer la clé du tuyau au maximum (75%) ; puis, 30 mn avant de cuisiner, tisonner le foyer pour faire tomber les cendres, ouvrir la clé à fond, l'arrivée d'air primaire de même et aussi le tiroir du cendrier pour relancer rapidement le feu qui doit ronfler très fortement.

    Selon la dimension de ta cuisinière, le calibre du charbon ira de -tête de moineau- à -gailletin-.

    Avec le charbon flambant il est nécessaire d'être pondéré dans la façon de tisonner le foyer car si on étouffe les braises on comprime les gaz de combustion et le feu s'emballe , c'est l'horreur, les plaques du dessus peuvent se soulever ... mais en général on est prévenu par quelques petites explosions in habituelles à l'intérieur. Dans ce cas......le mieux est de tisonner le foyer pour faire un passage d'air et d' ouvrir à fond la clé du tuyau pour que les gaz s'enflamment normalement dans le parcours des carneaux.

    Avec le bois, l'emballement est très rare sauf si on reduit trop l'air primaire et le tirage après avoir chargé beaucoup de bois sur un fond de braise trop important, comme avec le charbon flambant les gaz comprimés non brûlés vont exploser. C'est dangereux car la température du conduit de fumée peut s'élever très vite à 500°C= feu de cheminée.
    Mais tout utilisateur expérimenté sait qu'il faut toujours avoir du "diablotin" à portée de main pour éteindre un feu de conduit avant d'appeller les pompiers.

    Pour faire un feu continu, la nuit, on peut aussi employer les briquettes de lignite ou autre. Combustion tranquille.

  6. Devis
  7. #5
    BRISCARD

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Citation Envoyé par Gee900ssie Voir le message
    Y a-t-il des sites où on peut se renseigner sur les années, marques, etc... des cuisinières à bois?!
    Tu vas te perdre dans ces catalogues immenses et surprenants
    Godin ici

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    marcodanslesbois

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonjours Briscard, j'ai vu sur le forum que vous aviez l'air de vous y connaitre en cuisinière à bois et charbon. Je suis en train de restaurer une cuisinière des années 30 (démontage, nettoyage, soudure, peinture haute température...). Je l'ai remonté comme je l'avais trouvé, c'est à dire en fontionement charbon (plaque en fonte avec les grandes barres). Sauriez vous m'indiqué si je vous envoie des photos comment est ce qu'on la passe en mode bois avec la plaque à troue(le foyer le parait petit). Y a t-il des pièces à retirer? Merci d'avance pour votre réponse

  10. #7
    marcodanslesbois

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    il y a un troue dans la facade entre le foyer et le cendrier. Je ne sais pas à quoi il peu servir. Manque t-il une pièce? ou est ce normal?
    merci de votre réponse, je joins une photo de la cuisinière avant la restauration
    Images attachées Images attachées

  11. Publicité
  12. #8
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonsoir,

    Je reprends un peu tard... La discu date...mais les réponses sont simples.
    C'est une très petite cuisinière le foyer est donc très petit.*
    Il faut enlever les barreaux - le terme exact est tasseaux - qui forment la grille à charbon et y placer la plaque à trou pour du bois.
    Le trou en dessous du foyer et au-dessus du cendrier c'est pour le passage et le réglage d'air de combustion.

    A la porte du foyer la parabole/grille avant est mobile pour fonctionner au bois avec des bûchettes mais immobile pour l'utilisation avec du charbon chargé par les rondelles du dessus.

    * C'est une cuisinière simple ; ce n'est pas la conception dite -à feu continu- pouvant être fortement chargée en combustible et fonctionnant au ralenti pendant des heures... voire une nuit. Ce genre d'appareil qu'on allume au début de l'hiver et qu'on éteint à la fin du printemps et dont le foyer mesure alors dans les 35 cm de hauteur pour empiler les bûches.

    Ca peut chauffer assez pour cuisiner correctement en rechargeant souvent et chauffer la pièce par la même occasion. Mais il faut entretenir le feu très très souvent. Vous pouvez essayer les briquettes de lignite qui "tiennent le feu" un peu comme du charbon.

    N'oubliez pas d'ouvrir (tirer) la clé de tirage direct à l'allumage et de la refermer quand le feu est bien pris, sans quoi le retour de flamme ne peut pas faire le tour du four et vous perdez du calorique puisque la chaleur ne circulerait alors que très peu dans les carneaux et la boîte à fumée.

    Si c'est encore d'actualité car depuis décembre 2011 je ne suivais déjà plus ce fil de discussion.

  13. #9
    ptilouange

    Smile Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonsoir,

    Je voudrais savoir si quelqu'un pourrait m'aider.
    J'ai une vieille cuisinière rosières n°1356 "modiquette"
    Nous l'avons démonté et nettoyer et nous nous sommes aperçu qu'il manquait quelques pièces et nous ne savons pas où les trouver. De plus nous voudrions savoir si il y a des pierres réfractaires dans ces cuisinières nous avons également tout les joints à refaire. Si quelqu'un à des plans en éclaté de cette cuisinière des renseignements conseils ou autres je suis toutes ouïe. D'avance merci.

  14. #10
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonjour ptilouange,



    Votre modèle "Modiquette" apparaît dans le catalogue Rosières de 1934. page 36

    Quelles sont les pièces manquantes, selon vous ?

    Pas de photos de votre appareil entièrement ouvert ?

    Aucune pierre réfractaire dans ce genre d'appareil. Tout ce qui est exposé directement au feu est en fonte.
    Ce modèle existait en foyer mixte (bois et houille) ou foyer pot (houille), rond ou ovale.

    Refaire des joints ?
    Où ?
    Etonnant, il n'y a pas de joints sur ce genre d'appareil, sauf parfois en entourage de la porte du foyer à la feuillure de la contreporte en fonte. Pour mieux régler l'admission d'air sous le foyer.

    Il n'existe aucune vue éclatée. Toutes ces cuisinières étant des appareils d'une conception simplissime et identique chez tous les fabricants.

    @+
    Dernière modification par KroM67 ; 24/03/2013 à 13h00. Motif: lien actualisé

  15. #11
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Voici votre cuisinière sur le catalogue :



    modiquette.JPG

  16. #12
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Oui...Bon... j'ai pris la photo du modèle 1356 à tiroir charbonnier alors que votre modèle est celui à étuve.
    Mais ça ne change rien. Ce ne sont que des options.
    Tout comme O et E pour l'aspect décoratif, c'est très secondaire.

  17. #13
    ptilouange

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ces renseignements, effectivement j'avais trouvé ce catalogue et c'est ainsi que j'ai pu voir ce qu'il me manquait des pièces. Il me manque la grille pour le foyer à bois et celle pour la houille ,une plaque du dessous du four une plaque de rétecissement du foyer et quelques autres.En ce qui concerne les joints (ou tresse) on pensait qu'il y en avait sous la plque de fonte du dessus et à la porte du foyer. Il nous faudrait également des vis et boulons 7*20 et des ecrous carrés pour remplacer les anciens.poele en fonte.jpg

  18. #14
    ptilouange

    Smile Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Voici quelques photos de la cuisinière en question un peu démontévu de dessus sans la plaque de fonte (c'est la que je pensait qu'il y avait des "joints")
    IMGP5491.jpg
    IMGP5489.jpg
    IMGP5492.jpg
    IMGP5494.jpg
    IMGP5495.jpg voici le four
    Suite au prochain message si vous le voulez bien.

  19. #15
    ptilouange

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    IMGP5514.jpg IMGP5551.jpg IMGP5552.jpg IMGP5550.jpg Si vous voulez d'autres photos dîtes le moi.
    Je ne sais où trouver les pièces qui me manque.
    Je vous remercie d'avance de votre patienct et de vos renseignements.

  20. #16
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Citation Envoyé par ptilouange Voir le message
    Pièce jointe 200768 Pièce jointe 200769 Pièce jointe 200770 Pièce jointe 200771 Si vous voulez d'autres photos dîtes le moi.
    Je ne sais où trouver les pièces qui me manque.
    Je vous remercie d'avance de votre patienct et de vos renseignements.
    Bonjour,
    Vous ne trouverez pas les pièces manquantes. Il faudra reconstituer...
    Il semblerait que ce soit un foyer mixte mais vous avez déjà déposé la parabole gauche et la parabole droite ; on ne voit pas ou très mal la plaque avant du foyer. C'est donc difficile maintenant d'évaluer la configuration d'origine et de prendre les mesures pour la restauration.

    La vue du dessus du foyer laisse supposer que la plaque avant est cannelée et pleine et fixe comme la parabole gauche ? Pour du charbon. Ou bien est-elle solidaire de la parabole gauche ?
    Une photo ?

    Je vous conseille de faire sabler toutes ces pièces de fonte et de les repeindre immédiatement à la peinture argentée haute-température (pot ou aérosol).
    Décapez manuellement le reste de l'intérieur et n'employez pas d'antirouille, mettez au propre avec la peinture précédente ; Tolargent.
    Il manque la plaque arrière du foyer, mais les photos et la saleté des parties existantes ne permettent pas de voir les dispositions, les emboîtements, la conformation pour restaurer.
    Il est possible de reconstituer une plaque arrière en brique réfractaire MAIS il faut surtout d'abord une grille de largeur adaptée entre les deux paraboles. (brocante, ferrailleur)

    La plaque de four, il faut faire couper une tôle d'acier 15/10 ème. Elle doit pouvoir rester mobile pour ramoner le carneau dessous. Là, vous pouvez la poser sur un joint de tresse céramique pour compenser l'épaisseur de la plaque de fonte disparue. Réduisez un peu les dimensions pour permettre la dilatation thermique.

    La bouillotte/chaudière en fonte a aussi disparu : en refaire une en fonte serait très compliqué et coûteux, je vous conseille, au mieux, de faire réaliser ce petit réservoir en inox par un ferronnier avec la pose d'une embase soudée filetée pour un robinet ad hoc. Mais... ça coûte bonbon... Vous pouvez aussi ne pas restaurer cette partie et remplacer le volume de la cuve par des briques, en gardant l'espace d'origine pour le carneau du plongeant à droite du four, probablement d'une largeur de 50/60 mm.

    Il manque aussi la buse de départ du tuyau ; probablement en diamètre 125 mm. Le ferronnier peut la reconstituer en acier épais et la souder sur la plaque ( en atelier)

    Voilà pour l'instant.

  21. #17
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Voyant le robinet sur la devanture, la bouillotte/chaudière existe-telle donc encore ?

    NB. Maintenant que vous avez démonté le dessus, n'oubliez pas que la carcasse est fragilisée dans son équerrage.

    Trouver des écrous et boulons c'est de la simple quincaillerie. Attention au remontage afin de ne pas casser les quatre pattes de serrage pas un vissage trop puissant. Il y a peut-être des micro-fêlures dans la fonte. N'oubliez pas que cet appareil a été monté à la main à l'époque...

  22. #18
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    La question et photos manquantes identifiables de cet endroit de la plaque avant ; encadré en jaune.

    foyer modi.jpg

  23. #19
    ptilouange

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonjour,

    La bouillotte existe on l'a retiré pour la nettoyer ainsi que son emplacement car ils ont apparemment fait un feu à cet endroit.
    Ils ne devaient pas savoir où se trouvait le foyer.
    IMGP5500.jpg voici le devant du foyer lorsque la porte est ouverte nous avons retiré la grille pour la nettoyer. Ce foyer est effectivement mixte nous avons le support des grilles mais ils nous manques la grille à bois et celle à charbon.
    IMGP5523.jpg voici les plaques que nous avons retirés qui se trouvaient sur le côté droit (celle du haut) et gauche du foyer (les deux du bas).
    IMGP5550.jpg IMGP5551.jpg IMGP5552.jpg et voici le tout un peu nettoyés et sans les plaques en question.
    J'espère pouvoir m'en servir et qu'il ne manque pas trop de pièces. Car il manquerait apparemment une plaque au fond du foyer (plaque de rétrécissement) .
    Je vous remercie de votre aide.
    Cordialement.

  24. #20
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonjour,

    Voici quelques adresses pour trouver des grilles de foyer en différentes dimensions et formes. Ainsi que les mastics et mortiers réfractaires.

    Pour la plaque arrière manquante au foyer, vous pourriez la refaire en briquetage sur chant (50 mm environ), en prenant appui depuis la plaque du cendrier.

    Tout dépend si les paraboles gauche et droite comporte une feuillure pour y poser la grille ou si celle-ci doit reposer sur l'avant ou l'arrière, vos photos ne permettent pas de voir la configuration d'origine.

    Pour mesurer la grille, il faudrait d'abord bien remonter les paraboles après un sérieux nettoyage (...) Surtout à droite où l'étanchéité avec le four doit être totale; les mastics réfractaires ne sont adhérents que sur une fonte exempte de résidus.
    Faire ensuite l'arrière du foyer

    Vous pourriez trouver une grille en brocante ...
    N'oubliez pas que toute maçonnerie doit sécher 28 jours (soit un cycle lunaire) Et que la mise à feu doit être progressive.

    Bon courage !


    http://www.adepem.com/recherche/grille-foyer/1.html

    http://www.carrelutz.fr/pieces-detachees-chauffage-godin-fonte/3972-10218673300-grille-charbon-pour-cuisiniere-charbon-godin-cuisiniere-bouille-230153-230154-cuisiniere-centrale-230157-230158-5752.html

    http://www.coeurdefoyer.fr/content/g...ari-10-135x290

  25. #21
    Philippe 86

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonjour Briscard 2.... bravo, votre connaissance des fourneaux bois et charbon est impressionante ! peut etre pourriez vous me guider un peu: j'ai acheté recement un fourneau bouilleur Godin à bois. Serait il idiot d'y bruler un peu de charbon la nuit pour faire durer le feu toute la nuit ? sachant que ce modele est officiellement "bois" et non mixte bois - charbon ? Si j'ai bien compris, il faudrait supprimer le cache fonte qui obstrue 1/3 de la grille. Mais est ce dangereux ? Quel charbon utiliser alors? Godin est tres avare d'informations.
    Un grand merci pour vos conseils

  26. #22
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonsoir Philippe 86,
    le lien que vous avez collé redirige vers la cuisinière modèle "CORIANDRE" de chez Deville !!!
    Vous annonciez du Godin. Que penser ?

    Faire du feu continu la nuit avec du bois, c'est pas aussi facile que les fabricants le disent (...)

    -D'une part il faut régler en ralenti extrême ; à condition de faire le dernier chargement sur un gros lit de braise.
    -D'autre part, ce ralenti extrême avec du bois occasionne une combustion très lente à très basse température qui génère beaucoup de goudrons et gaz de combustion non brûlés ce qui entraîne des risques élevés de feux de cheminée quand le feu est en combustion maximum en journée, c'est bien connu.

    Pour maintenir un feu continu la nuit, je vous conseille de charger et d'empiler des briquettes de lignite, c'est ce que font la plupart des gens expérimentés pour retrouver de la braise le matin.

    Je ne peux vous en dire plus, n'ayant pas connaissance du modèle exact que vous possédez.

    En général, il est possible d'utiliser aussi du charbon en adaptant le foyer pour le réduire en volume, mais vérifiez bien alors que le registre d'air secondaire (spécifique pour le bois) est bien fermé, celui-ci se trouve en général à l'intérieur du foyer en haut à gauche.

    Sans faire de détour, le meilleur charbon pour du feu continu c'est --l'anthracite--calibre 20/30 pour une petite cuisinière. Selon le réglage d'air primaire 1 - 2 *........ pendant la nuit ; puis, le matin, pour relancer le feu, vous devez très très légèrement décendrer puis ouvrir l'air primaire à fond + le tirage direct jusqu'à la reprise totale de combustion de toute la masse de charbon. Le feu vif quoi ! Idéal si votre cuisinière est à bouilleur. (radiateurs, ECS, ou les deux ?)
    Ensuite, pour faire le relais avec le bois, je vous conseille d'attendre que l'anthracite ait jeté tout son feu et qu'il ne reste qu'un petit lit de braise pour ajouter des bûches. (n'oubliez pas alors d'ouvrir le registre d'air secondaire, indispensable pour le bois)

    L'anthracite ne produit aucune fumée; des flammes très petites, presque pas de cendres et demande très peu d'air. Sa combustion est très modulable du plus faible au plus vif très rapidement. (amplitude de 20 mn) Selon le réglage d'admission de l'air.
    Savoir conduire un feu c'est presqu'un art, surtout avec des combustibles différents.

    * Cela dépend du tirage de la cheminée, c'est une question d'observation personnelle mais aussi celle de la mesure technique ; un fumiste pro, honnête et sérieux peut mesurer la valeur de cette dépression en -Pa- à l'intérieur du conduit de fumée.
    Le tirage dépend aussi de la météo. Ex. Froid+vent = excellent tirage/dépression .

    N'hésite pas Philippe pour d'autres questions si nécessaire !
    Dernière modification par BRISCARD2 ; 22/12/2012 à 02h00.

  27. #23
    Philippe 86

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Mon cher Briscard 2 vous devriez publier un manuel à l'attention des utilisateurs de fourneaux...!! Par contre je n'ai pas mis de lien mais ma cuisinière est un fourneau bouilleur Chatelaine à bois 5165 (attention different du modele 5765 je crois et qui est du type bois charbon et c'est pour cela que je pose la question car je n'en connais pas les modifications entre les deux modeles qui se ressemblent exterieurement comme des jumeaux).
    Ces fourneaux bouilleurs n'ont quasiment aucun reglages sinon ouverture / fermeture de l'air primaire censé regler l'aquastat du bouilleur et le reglage de l'air secondaire que vous avez mentionné et quasi inefficace sur la combustion du bois. Effectivement comme vous le conseillez pour la nuit, je remplis le foyer de buche, les deux registres ouverts pour eviter le bistre. Le lendemain je recharge en buches sur le lit de braise après décendrage et tout repart.
    Je vais donc commencer par un essai de lignite pour la nuit qui donnera une combustion plus longue et peut etre plus chaude je l'espère.
    Je suis aussi tres tenté par l'anthracite pour faire des essais car il est beaucoup plus calorifique que le bois mais mon appareil étant "officiellement" reservé au bois, je suis un peu 'timide'...! La grille en fonte au bas du foyer est fermée pour un quart et une plaque amovible en fonte couvre un second quart semble t il pour réduire l'arrivée de l'air primaire. Si j'ai bien compris, je dois donc oter cette plaque de fonte pour augmenter l'air primaire necessaire au charbon. Est ce que je ne devrais pas craindre un emballement ou une température trop élevée dans le foyer avec cette anthracite? Bien sur je fermerais l'arrivée d'ai secondaire.
    Mon tirage est effectivement tres bon, j'utilise une vieille cheminée ancienne faite pour un four a pain mais qui a été chemisée en inox "double peau" pour etre "aux normes".... Cela peut il poser un probleme? mon chauffagiste étant de ces generations qui ne connaissent que le gaz ou l'electricité...et est donc bien incapable de me répondre...
    Encore un grand merci ! Philippe
    ps j'essaye de joindre deux photos
    Images attachées Images attachées

  28. #24
    Philippe 86

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Attention Briscard, les liens en bleu sont des liens automatiques qui n'ont rien a voir avec mon appareil..!

  29. #25
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Citation Envoyé par Philippe 86 Voir le message
    Mon cher Briscard 2 vous devriez publier un manuel à l'attention des utilisateurs de fourneaux...!!
    Hé, hé, hé ! Ce n'est que l'expérience de l'âge (...) avec toutes sortes d'appareils de ce genre.

    Bonsoir Philippe,
    je vous colle un lien http://www.pieces-de-poele.com/bouti...=lg_fr&num=197 Ou le pdf -godin+5165- où il est bien précisé que le modèle 5165 peut recevoir des bûches de 50 - des briquettes de lignite - de l'anthracite de calibre 30/50, c'est à dire de la noix d'anthracite, le calibre au-dessus est le gailletin 50/80.
    Non, il n'y a pas d'emballement possible avec de l'anthracite, c'est un charbon très maigre, rien à voir avec le charbon flambant qui n'est pas prévu pour fonctionner en feu continu de genre ralenti, le flambant c'est fait pour cuisiner, il monte à sa température maximum en 20 mn, les flammes sont très longues et fournies ; c'est un usage spécial un peu difficile pour les débutants car le feu peut s'emballer et être détonant, c'est très impressionnant.

    . Bref, j'ai également vu sur la notice Godin que votre modèle comporte trois réglages de hauteur du foyer. La plus petite hauteur serait pour du charbon, évidemment.

    Je suis étonné que l'air secondaire vous paraisse inefficace pour le bois. En tout cas gardez ce registre ouvert pour les briquettes qui dégagent pas mal de fumée alors qu'il n'y en a aucune avec l'anthracite.

    Ne craignez pas le pouvoir thermique de l'anthracite, c'est le plus élevé, le meilleur et le plus modulable des combustibles solides, si vous savez observez son utilisation vous pouvez obtenir 12 h de feu continu sans intervention. Conduire le feu !

    Non, non, vous n'avez aucune plaque à enlever pour le charbon, au contraire, il faut réduire tout le volume du foyer. La combustion de l'anthracite demande extrêmement peu d'air (contrairement au bois)

    Vos conditions de tirage sont excellentes, n'oubliez pas de ramoner le conduit mais aussi les carneaux de la cuisinière, le bois dépose beaucoup, surtout le chêne qui contient de puissants tannins.

    L'anthracite utilisé seul ne demande aucun ramonage puisqu'il n'y a pas de de fumée, pas de suie et presque rien de cendre.

    Pour empêcher la suie de se déposer dans les appareils et les conduits, il faut régulièrement mettre de l'amidon dans le foyer allumé ; oui, l'amidon ordinaire en poudre de marque Rémy qui est utilisé pour le linge depuis des siècles ; des épluchures de pomme de terre produisent le même effet. Une cuillère à soupe tous les deux jours, ça suffit.
    J'ai vu les photos.

    @+

  30. #26
    Philippe 86

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Briscard encore merci, il ne me reste plus qu'a trouver le charbon (j'ai qques adresses) et à mettre en application vos conseils. Je vais commencer par tester les briquettes de lignites puis l'anthracite. D'accord, je garde le registre secondaire ouvert pour la lignite.
    Oui il y a niveaux pour la plaque foyère mais, à ce que je comprend, plus la plaque est haute, moins le fourneau chauffe la pièce.
    La dernière chose pour laquelle je ne parviens pas a obtenir la moindre explication est que l'appareil que j'ai acheté est "fait exclusivement pour la combustion du bois" et a obtenu par conséquent le "label Flamme Verte" adossé a un credit d'impot que n'a pas le modele "bois charbon" 5765. Effectivement, en lisant la doc de Godin, celle ci est parfaitement ambigue et ne fait quasiment pas la différence entre le modele bois et le modele bois-charbon. Ce qui explique toute ma prudence.

    Etonnant cet amidon Remy. Bien sur que je vais l'essayer !!!
    En ce qui concerne l'arrivée d'air primaire, j'avais cru comprendre que l'anthracite demandait plus d'oxygene d'ou la grille foyere plus ajourée que pour le bois mais j'essaye avec la plaque de fonte qui obstrue une partie de la grille.

    Avez vous connaissance du produit anti bistre "Bistre A9" de Prosynergie? j'aimerai connaitre quelqu'un qui l'a testé ???

    Conduire le feu....! oui c'est un metier! cela me rappelle les "bouchons gras" dans la Royale et les mecaniciens de Marine. Quand ils le peuvent, beaucoup de gens souvent plus jeunes recherchent une qualité de vie plus traditionnelle et plus economiques à travers des moyens de chauffage et de cuisson sans doute plus sains que les micro ondes et les radiateurs electriques mais l'arrivée du gasoil et des chauffages electriques dans les années 70/80 a interrompu la transmission du "savoir conduire un feu" au bois et au charbon et à la lecture de ces forums, j'ai trouvé beaucoup de gens desemparés par leurs echecs après l'achat de chauffage et fourneaux bois charbon, dus principalement à leur manque de savoir faire. Les modes d'emplois de ces appareils sont reduits au minimums (cf la doc que vous m'avez envoyez pour la Godin qui est le seul document livré avec l'appareil...!) et ce ne sont pas les chauffagistes qui pourront les aider. D'ou les remerciements que l'on peux vous adresser pour votre intervention sur ce forum, je suis persuadé qu'elle est tres utile à nombre d'entre nous.
    Je cesse de vous cirer les pompes et je vous ferais part de mes resultats dans les jours qui suivent...! A tres vite.

  31. #27
    Philippe 86

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Briscard
    tous mes meilleurs voeux pour 2013 ! en esperant encore beaucoup de vos bons conseils!
    Cependant j'ai essayé l'amidon remy: sincèrement, je n'ai encore rien remarqué. Par contre sur de nombreux conseils et desespérant de voir venir mon ramoneur habituel, j'ai utilisé une buche de ramonage dans ma Chatelaine Godin avant de ramoner mon conduit de cheminée avec un herisson (nylon bien sur puisque j'ai un conduit gainé double peau inox). Resultat tres satisfaisant: ramonage facile et efficace. Il m'avait également été conseillé de bruler des barettes de souffre à barriques avant le ramonage, je les ai testé dans une autre cheminée: le resultat est identique aux buches de ramonage tout en étant moins couteux.
    Quiqu'il en soit, je prolonge le teste de l'amidon et je vous tiens informé.
    Je n'ai pas franchi le pas du charbon dans mon fourneau bouilleur Chatelaine mais cela ne devrait pas tarder en raison des froidures actuelles. Question: peut on bruler du bois et du charbon ensemble ou bien dois utiliser le charbon seul?
    J'ai decouvert une sorte de volet non identifié sur la facade de mon fourneau; je suppose que cela pourrait concerner l'air secondaire...???? décidement le fabricant de mon appareil est bien enigmatique en ce qui concerne le fonctionnement d'un appareil payé avec son installation plus de 9000 zeuros...... Fabriquant qui refuse toujours de me donner la moindre explication, n'acceptant de ne parler qu'a mon fournisseur qui est lui meme le fournisseur de mon chauffagiste ... tres simple pour le client bien sur.... C'est drole les fabriquants de fourneaux Esse et Lohberger m'avaient tout expliqué avant meme que je ne decide de mon choix.... je suis un peu bete, j'ai préféré acheter français plutot qu'anglais ou allemand.... mais on ne m'y reprendra pas. Nul n'est parfait.

  32. #28
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    Bonjour,
    merci pour les voeux, je vous souhaite les meilleurs
    accomplissements qui vous conviendraient.

    Brûler du bois et du charbon ensemble ? Non.
    Le charbon s'allume avec du bois bien sûr.
    Sur un lit de braises vous pouvez toujours mettre du bois ou du charbon
    mais pas en mélange simultané, les combustions sont très différentes.

    L'amidon, une fois consumé, a pour effet d'empêcher la suie de se déposer sur les parois
    entre deux ramonages mécaniques.

  33. #29
    lohberger

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    ( lohberger n' est pas allamend mais autrichien nous en possédons une et nous avons que des ennuies depuis que nous l' avons 3 mois et comme ils sont en autriche sauf un..)

  34. #30
    BRISCARD2

    Re : Renseignements/expériences de VIEILLE cuisinière à bois

    C'est très explicite, on comprend tout votre problème...

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Chaudière Bois VS cuisinière bois
    Par Zéphirin44 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 94
    Dernier message: 21/11/2014, 08h31
  2. cuisinière bois / charbon
    Par bruno_33 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/10/2008, 19h32
  3. cuisiniere bois
    Par caro71 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/09/2008, 22h40
  4. cuisinière à bois
    Par danarbraz dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/09/2007, 11h42