Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 73

Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.



  1. #1
    Coati84

    Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.


    ------

    Bonsoir,

    Je propose ce fil de discussion pour définir une solution de chauffage - avec un souci de développement durable - dans mes combles. L'isolation des plafonds de ces combles se fera par des caissons chevronnés avec 20 à 25 cm d'isolant de type laine de roche HD, fibre de bois ou oate de cellulose.

    Les données techniques sont les suivantes :
    - maison construite en 1962 à PERTUIS dans le Vaucluse,
    - surface de 106 m² au sol avec un projet d'aménagement des combles d'une surface d'environ de 60 m² (cf. projet d'aménagement en pièce jointe),
    - murs en parpaing avec briquettes d'une épaisseur totale de 33 cm,
    - consommation annuelle de gaz de 20 600 kWh soit un coût de 1 150 € avec une chaudière ELM LEBLANC de 23 kW (modèle EGALIS réf. GVB28 - 2HN),
    - pas d'isolation intèrieure sur les murs,
    - 8 radiateurs en fonte au RdC,
    - régulation du chauffage l'hiver avec une consigne fixée à 19°C le jour et 17.5°C la nuit.

    Après la lecture des livres "Isolation écologique" de JP. OLIVA et "Habitat bio-économique" de PG. BELLIN, j'hésite entre plusieurs solutions pour le chauffage de mes 4 futures chambres réalisées dans les combles :
    - extension du réseau de chauffage central avec mise en place de 4 radiateurs en aluminium,
    - mise en place de 4 radiateurs électriques radiants,
    - mise en place d'un plancher chauffant avec un chauffe-eau solaire combiné sur la toiture,
    - mise en place d'une cheminée à foyer fermé au RdC avec hotte équipée d'un ventilateur conduisant l'air chaud dans les chambres des combles,
    - absence de chauffage en raison de la mise en place d'une isolation intérieure des murs des combles avec 10 cm d'isolant en fibre de bois [de type ISONAT+], de la mise en place de rideaux isolants avec un isolant mince multicouche, la réalisation éventuelle d'un puit provençal et du fait que la chaleur monte du RdC

    Merci de me donner vos avis toujours éclairés pour un sujet qui me passionne et qui peut intéresser beaucoup de monde. Quelle est la meilleure solution technico-économique ? Que pensez-vous de ma solution finalement sans chauffage ? Est-ce réaliste ? Avez-vous des conseils particuliers à me donner sur cette solution sans chauffage ?

    -----
    Images attachées Images attachées  

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    Je vous resollicite pour savoir si j'ai raison - ou si je suis fou - de ne pas mettre de système de chauffage dans mes combles.

    Les dernières décisions sur mon projet de rénovation sont les suivantes :

    - isolation des plafonds des combles par des caissons chevronnés avec 20 à 25 cm d'isolant de type laine de roche HD, fibre de bois ou oate de cellulose fixés directement sur les pannes avec mise en place d'un cloisoir ventilé au faîtage,
    - isolation extérieure de toute la façade nord de la maison donnant sur l'extérieur avec le système de type DIFFUTHERM de la société PAVATEX,
    - remplacement de toutes les fenêtres actuelles simple vitrage par des fenêtres en bois de melèze double vitrage 4-16-4 avec gaz argon et VIR,
    - isolation intérieure du mur sud du garage donnant sur le mur nord d'une des chambres du RdC,
    - choix de reporter l'isolation extérieure des 3 autres façades de ma maison plus tard pour des raisons budgétaires.

    Est-ce réaliste d'envisager cette solution sans chauffage à l'étage ?

    Ma réflexion est la suivante : je ne veux pas dépenser 1 euro dans l'isolation intérieure des murs de ma maison étant donné que l'isolation extérieure est largement meilleure pour garder l'inertie thermique à l'intérieur de la maison [cette isolation extérieure totale pouvant être programmée dans 5 ans]. Je suis intimement persuadé que lorsque je mettrai en place cette isolation par l'extérieur globale, je n'aurai pas besoin de système de chauffage à l'étage. Après réalisation des travaux d'aménagement des combles durant l'été 2010, je me laisse 1 ou 2 saisons pour décider si je dois investir dans un poêle à bois à installer près de la cage d'escalier. Un conduit existe et je pourrais toujours procéder à l'achat de ce poêle plus tard. Qu'en pensez-vous ?

    Est-ce une bonne idée de renforcer l'inertie thermique du bâtiment en mettant un enduit en terre sur les murs intérieurs et des cloisons en brique pleine dans les combles ? Est-ce un argument de vente de fournisseurs de produits naturels ou est-ce que cela apporte une valeur ajoutée en terme d'inertie ? Puis-je me limiter à des cloisons phoniques classiques (BA13 + isolant laine de roche HD) dans les combles ? Dois-je faire une étude thermique et énergétique de mon projet de type TH-C-E ou non ? Est-ce que ce type d'étude permet de bénéficier d'un crédit d'impôt ?

    Mon architecte me propose de prévoir quelques prises spéciales pour la mise en place de radiateurs électrique radiants au cas où ... mais cela ne me convient pas trop.

    Merci pour vos aides et conseils.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h26. Motif: Modification du titre

  5. #3
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    L'étude thermique de type TH-C-EX permet d'obtenir un ecoprêt à taux zéro "performance énergétique globale" pour un montant de 30 000 ? si la consommation future de notre maison s'établit à moins de 135 kWh/m².an [ = 150 x 0.9 ]. Avez-vous une idée du montant de ce type d'étude ?

    Ma consommation actuelle de gaz est de 194 kWh/m².an [= 20 600 / 106].

    Pensez-vous que les travaux de rénovation suivants (fenêtres avec menuiserie melèze - double vitrage 4-16-4 mm - gaz argon - VIR - facteur solaire de 0.65, caissons chevronnés comprenant 28 cm d'isolant en ouate de cellulose pour l'isolation de la toiture par l'extérieur, cloisoir ventilé au faîtage, VMC hygroréglable B, isolation intérieure de la façade sud du garage) me permettront d'atteindre ce seuil énergétique de 135 kWh/m².an ?
    Je souhaite différer dans le temps l'isolation extérieure des façades et ne pourrai donc bénéficier du montant maxi de l'ecoprêt.

    Y-a-t-il un logiciel libre permettant de modéliser thermiquement l'impact de mes travaux ?

    Merci d'avance pour vos réponses.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h26. Motif: Modification du titre

  6. #4
    chataxe

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,
    N’hésites à faire de temps des relances sur ton sujet car ton message a sans doute été noyé (et à plusieurs reprises) dans la masse des fils.
    En tout cas bravo de continuer tes investigations et de choisir isolation et non chauffage.

    Le climat du Vaucluse doit être très différent suivant les altitudes, non ?
    Donc chez toi c’est hiver glacial ou tempéré ?

    Pour faire les calculs tu as cela http://forums.futura-sciences.com/ha...de-calcul.html

    Pour l’étage, cela vat dépendre de comment est fait le sol du 1er.
    Si c’est dalle de béton sans isolation, cette dernière accumulera la chaleur et la distribuera doucement à l’étage, mais comme encore pas d’ITE pour le moment tu auras une perte par le pont thermique dalle/mur.
    Si comme je le suppose c’est poutre en bois remplis d’isolant pour aussi le coté phonique, cela devient plus problématique et tu n’arriveras pas à avoir la T° que tu souhaite à l’étage sans surchauffer le bas, donc pas terrible pour le confort ni pour le portefeuille.

    Comme tu isoles tu n’aura pas besoin de changer la chaudière et mets des gros radiateurs aussi à l’étage, cela devrait te permettre de chauffer à plus basse T° d’eau et un jour de remplacer ta chaudière par une à condensation.

    Pour le renforcement de ton inertie c’est à mon avis un gros boulot de remplacer tes cloisons par des nouvelles en matériaux dense, par contre quant tu sera passé à l’ITE tu pourras enlever les contre-cloisons en briques creuses qui doublent tes murs et ainsi bénéficier de l’inertie de tes parpaings avec si besoin un peut de BTC à certain endroit pour améliorer l’inertie.

    Une dernière idée, tu réalise ton escalier en béton (ce qui augmente l’inertie) et tu en profite pour en faire un poêle escalier (c’est un poêle de masse) qui te chaufferait au bois

    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h26. Motif: Modification du titre

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    poulif

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    C'est tout à fait réaliste de se passer de chauffage à l'étage, chez moi c'est comme ça. Et ça parait logique : la chaleur se stratifie de haut en bas. Plusieurs choses peuvent s'opposer à ce phénomène : une grosse isolation du plancher d'étage, et une cage d'escalier distribuant mal le volume d'étage.
    Les choses qui peuvent y participer sont: un vide sur séjour, un décloisonnement des pièces d'étage, une isolation moyenne du plancher d'étage, un conduit de cheminée ventilé,...
    Le point clé étant bien sur une ENORME isolation des combles (+dense pour le confort d'été, absolument indispensable si c'est des chambres).
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h26. Motif: Modification du titre

  9. #6
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Merci à Chataxe et Poulif.

    Voici quelques précisions :
    - le sol du 1er étage est constitué d'un plancher en poutrelles et hourdis béton d'épaisseur totale de 13 cm,
    - création de cloisons dans les combles réalisées avec des plaques de fermacell ep. 13 mm vissées sur ossature bois et un isolant fibre de bois-chanvre de type ISONAT+ avec une épaisseur de 70 mm et une densité de 55 kg/m3,
    - le matériau de l'escalier n'est pas encore défini (béton ou bois),
    - les plans d'esquisse joints n'ont pas trop évolué. Pour rappel, la cage d'escalier distribue très bien le volume de l'étage et un grand vide sur séjour est prévu. Un mur de refend d'épaisseur 15 cm traverse les combles d'ouest en est,
    - PERTUIS (84) bénéficie d'un climat méditerranéen d'intérieur. Les influences continentales se font sentir en hiver (5 °C de température moyenne en janvier). La variabilité thermique est importante en hiver et aux intersaisons. Les étés sont très chauds (température moyenne de 22 °C), avec quelques orages. Les températures maximales dépassent très souvent 30 °C en été.

    Voici mes nouvelles questions :

    1] que conseillez-vous comme isolation phonique du sol du 1er étage ? Comment-faire pour ne pas perdre l'inertie de ce plancher ?
    Le plancher sera renforcé avec une dalle de compression ep. 8 cm avec des connecteurs à sceller dans les poutrelles : le matériau sera du béton auto-nivellant avec colle le liant au plancher poutrelles - hourdis. Cette solution a été préconisée par un ingénieur béton qui était venu visiter la maison avant l'achat.

    2] afin de renforcer l'inertie et d'avoir un bon confort accoustique, les cloisons dans les combles seront réalisées avec des plaques de fermacell. Puis-je économiser de l'argent en mettant en place des cloisons en placostyl ? Qu'en pensez-vous ?

    3] quel matériau me conseillez-vous pour la cage d'escalier ? Pour des raisons esthétiques et de volume, ma femme et moi-même serions plutôt intéressés par un escalier en bois. Est-ce que cela joue réellement tant que ça sur l'inertie ?

    4] j'ai déjà un conduit de fumée préexistant proche de la cage d'escalier. Pour des raisons budgétaires et de bon sens, je souhaite passer l'hiver 2010-2011 sans système de chauffage à l'étage. Ma réflexion est la suivante : si réellement j'ai froid à l'étage, j'installerai un poêle à bois ou un poêle à masse l'hiver suivant. Est-ce que ce chauffage d'appoint pourra être suffisant ? Qu'en pensez-vous ?

    5] j'hésite sur le choix de la méthode retenue concernant l'isolation par-dessus du plafond de mes combles :
    a] isolation entre les pannes d'épaisseur 22 cm avec le plafond fixé sous les pannes et mise en place de ouate de cellulose après avoir déposé les tuiles. Un panneau isolant pare-pluie à base de fibre de bois fermera ces "caissons", des liteaux et contre-liteaux seront installés et les tuiles reposées.
    b] isolation avec des caissons chevronnés posés sur les pannes. L'isolant mis en place dans les caissons sera soit de la laine de roche haute densité, soit de la fibre de bois avec une densité d'environ 55 kg/m3 ou soit de la ouate de cellulose. Ces caissons seront fabriqués selon mes besoins : parement intérieur lambrissé en épicea, épaisseur du caisson d'environ 25 cm, choix de l'isolant et de la couverture étanche associée ...
    Pouvez-vous me conseiller sachant que je suis persuadé que le choix de la solution a] me semble la plus économique ?

    J'ai un devis en ma possession où le poste "isolation par-dessus du plafond de mes combles" pour ma toiture de 150 m² ressort à 28 000 ? HT soit 186 ? HT/m².
    Ce devis comprend la dépose des tuiles (tuiles + liteaux), la mise en place d'une plaque de plâtre sur ossatures métalliques fixées en-dessous des pannes, la fourniture et la pose d'un pare-vapeur, la fourniture et la pose de 30 cm de ouate de cellulose en vrac, la fourniture et la pose d'un pare-pluie en fibre de bois dense et la pose des tuiles.
    Ce devis me semble un petit peu cher. Qu'en pensez-vous ?

    6] Y-a-t-il un choix plus économique la solution "enduit isolant chaux-chanvre" pour assurer une légère correction thermique des murs des combles ?

    A plus tard.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h26. Motif: Modification du titre

  10. Publicité
  11. #7
    chataxe

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,
    Pour le 1)
    Je ne connais pas la solution de ton ingénieur, mais avec 21cm de béton cela devrait suffire pour insonoriser sauf si tu faite boite de nuit.

    Pour le 2)
    C’est toi qui connais les futurs habitant donc savoir si besoin d’avoir une forte insonorisation ou pas.
    Il existe aussi du placo phonique mais sans doute proche en prix du fermacel.
    Mais ne lésine pas sur les cloisons entre chambre et SDB ou toilettes.

    Pour le 3)
    Tu auras déjà une bonne inertie avec ta dalle, je penserais donc que l’escalier en béton n’est pas une obligation.

    Pour le 4)
    Un PDM ne sera pas un chauffage d’appoint mais un principale, pour un poêle ordinaire il apporterait sans aucun doute un bon complément, mais ne le prend pas trop puissant 5 à 7kWmaxi
    C’est du gaz de ville ou en citerne que tu as ?
    Pour l’étage prévois quant même un radiateur (sèche-serviettes) dans les SDB

    Pour le 5)
    22cm de ouate seront insuffisants surtout pour l’été.
    Mais pourquoi ne fait tu pas un mixte en rehaussant ta toiture avec des chevrons de 10 ou 12 cm, ainsi cela te ferait plus de 30 d’isolant, mais la densité de 55kg/m² de laine me parait trop faible pour le confort estivale.
    Pour ton pris, j’attends aussi un devis, donc pas d’affirmation pour le devis, mais il me parait correcte.

    Pour le 6)
    A partir du moment où tu vat isoler de l’intérieure tu perdras forcement de l’inertie et les combles chauffent vîtes.
    La solution la plus économique est l’ITE en bote de paille, mais autoconstruction pratiquement obligatoire.

    As-tu regardé les puis canadiens ou provençaux pour l'été?
    Voir les tunnels à galets pour en plus te chauffer l’hiver ?


    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h26. Motif: Modification du titre

  12. #8
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Merci Chataxe.

    Je précise que ma chaudière est au gaz naturel et que je prévois des radiateurs séche-serviette électriques dans les salles de douche à l'étage.

    D'un point de vue technico-économique, je suis fixé sur la méthode retenue concernant l'isolation par-dessus du plafond de mes combles : plafond lambrissé fixé par des chevrons sous les pannes et mise en place d'une épaisseur totale de 27 cm d'ouate de cellulose avec une densité d'environ 55 kg/m3. Un écran de sous-toiture à haute perméabilité à la vapeur (HPV) de type film Thermofloc TFST T1 fermera ces "caissons", des liteaux et contre-liteaux seront installés et les tuiles reposées.
    Qu'en pensez-vous ? Comment s'assurer que la densité voulue - aux alentours de 55 kg/m3 - sera obtenue ? D'après mes calculs, la capacité thermique de cette ouate de cellulose serait de 27 Wh/m3.K soit un déphasage de 9.5 heures pour une épaisseur de 27 cm. Est-ce OK ?

    J'ai beaucoup de mal à définir l'isolation ou la correction thermique des murs :
    - les murs du RdC sont constitués de parpaings de béton de 20 cm, d'une lame d'air de 6 cm et d'une brique platrière de 5 cm,
    - les murs de l'étage sont constitués de parpaings de béton nus de 20 cm.

    J'hésite entre ces 3 solutions :
    1] du côté intérieur, mise en place d'une lame d'air et de briques platrières à l'étage puis enduit platre et peinture et réalisation d'une seule isolation extérieure sur toute la façade nord de ma maison avec un procédé de type Diffutherm de PAVATEX,
    2] du côté intérieur, mise en place d'une lame d'air et de briques platrières à l'étage puis enduit platre et peinture et mise en place d'un isolant en vrac par déversement - granulés de liège expansé - sur toutes les façades entre le parpaing et les briques platrières.
    3] du côté intérieur, mise en place d'ossatures métalliques avec isolant en fibre de bois - chanvre de type ISONAT + de densité de 55 kg/m3 à l'étage sur toutes les façades.
    L

    Me conseillez-vous la mise en place de carreaux de terre de cuite en lieu et place des briques platrières ?
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h26. Motif: Modification du titre

  13. #9
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Merci de me donner vos avis sur l'isolation ou la correction thermique des murs : cela me paraît assez compliqué. Je me sens très bien actuellement dans ma maison non isolée grace à mes murs assez épais et à l'inertie conséquente de mon plancher poutrelles et hourdis en béton.

    Enfin, je ne pense pas rentabiliser l'investissement lié au puit canadien.

    2 dernières questions pour ce soir :
    - Les travaux envisagés (forte isolation de la toiture, remplacement de toutes les fenêtres, mise en place de 8 robinets thermostatiques programmables) me permettent-ils de bénéficier d'un écoprêt à taux zéro de 30 000 ? ?
    - D'un point de vue fiscal, la rénovation lourde que j'envisage s'apparente à un immeuble neuf en raison de la surélévation [instruction fiscale du 11 août 2006] ... et une TVA de 19.6%. Puis-je bénéficier d'une TVA de 5.5% sur le changement complet des 8 fenêtres du RdC ?

    A plus tard.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  14. #10
    chataxe

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,
    Mes connaissances ne sont pas suffisamment fortes pour te répondre sur tes différentes possibilités d?isolation du 1er.

    Pour l?éco prêt, je n?ais jamais vraiment regardé, mais tu as plusieurs fil sur le sujet

    Pour le TVA (et hors question éco-prêt), si tu les faits changer tes fenêtres avant ton agrandissement elles doivent être à 5,5% (pense à ta futur ITE pour intégrer les fenêtres)
    Pour le reste des travaux, je ne sais pas trop ce que tu change, mais si tu ne rehausse pas ta toiture la encore je pense que tu peux l?isoler avec la TVA à 5,5%...
    Pour la plomberie, l?elec, les placos la ce sera sans doute 19,6, mais je croyais que le % d?augmentation de surface devait être plus important que cela.
    Bien sur vérifies tous cela auprès de ton percepteur avant.

    Un conseil les radiateurs sèche serviettes tu les prends en mixte, c?est plus économique que de les faire chauffer uniquement à l?élec.

    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  15. #11
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    J'avance toujours sur mon projet et voici mes questions du jour :

    1] Concernant l'isolation phonique du sol, puis-je assurer une correction accoustique correcte avec un revêtement stratifié à 25 ? / m² de type "Style strong" de EGGER comprenant une sous-couche Silenzio directement posé sur ma dalle de compression d'ép. 8 cm ? Dois-je réellement en passer par un système masse - ressort : panneau de pavatex pavapor ep. 22 mm + panneau OSB 18 mm + feutre chanvre ?

    2] Je suis fixé sur le choix constructif des cloisons : plaques de gypse (fermacell) ep. 13 mm vissées sur une ossature métallique et isolant ISONAT+ ep. 50 mm à 55 kg/m3. Puis-je remplacer l'ISONAT+ par de la laine de roche haute densité pour une question de coût ?

    3] Est-il réellement utile d'ajouter un pare-pluie en fibre de bois dense pour couvrir des "caissons" d'isolation de la toiture qui comprenent déjà 28 cm de ouate de cellulose avec une densité de 55 kg/m3 ? Un écran de sous-toiture à haute perméabilité à la vapeur (HPV) à 2.50 ?/m² n'est-il pas suffisant et largement moins cher ?

    4] Ai-je intérêt à réaliser la surélévation partielle de la façade "est" de l'étage en "parpaing + lame d'air remplie de granulés de liège + brique platrière" d'une épaisseur totale de 31 cm ou en béton cellulaire de 31 cm ? Pour cette dernière option et pour une densité de 400 kg/m3, la résistance thermique serait de 2.2 m².K/W. Que pensez-vous de la solution "lame d'air remplie de granulés de liège" ?

    5] Après une autorisation de l'architecte conseil de ma ville, je vais réaliser une isolation extérieure de toute la façade nord avec un renvoi partiel sur la façade est avec un isolant en fibre de bois dense et un bardage bois. Que me conseillez-vous comme isolant en fibre de bois dense et comme épaisseur optimum ? Je compte usiliser un bardage bois en douglas autoclave cl3b ou en pin sylvestre autoclave cl4. Quel est le meilleur choix ? Concernant un bardage haut de gamme, le prix au m² est compris entre 45 ? pour un traitement autoclave et 60 ? HT si celui-ci est avec une lazure. Qu'en pensez-vous ? J'ai eu ces prix sur le salon ECOBAT ce WE. Quel est le meilleur système constructif pour gérer la remontée d'humidité du sol ?

    6] Préconisez-vous le remplacement de ma VMC simple-flux par une VMC simple-flux hydroréglable de classe A ou de classe B ? La classe A n'est-elle pas suffisante dans mon programme de rénovation ?

    7] Je compte remplacer toutes mes fenêtres simple vitrage par des mixte pin sylvestre-alu - VIR - lame argon - 4/16/4 - facteur solaire de 0.65 - label Acotherm Th10 - Uw < 1.6 W/m2.K - étanchéité A3E3V2 - facteur solaire de 0.65. Est-ce un bon choix ? Connaissez-vous des installeurs ou des fabricants dans les départements 13 ou 84 proposant un rapport qualité / prix intéressant ?
    Je compte également mettre en place sur la façade "sud" des baies vitrées en aluminium à galandage à rupture de ponts thermiques. Qu'en pensez-vous ?

    8J J'ai saisi les impôts de mon département pour connaître l'application du taux réduit de TVA à 5.5% sur mes travaux et basée sur l'instruction du Bulletin Officiel des Impôts (BOI) 3C-7-06 du 8 décembre 2006 et vous tiendrai au courant lorsque j'aurai une réponse.

    Merci d'avance pour vos réponses.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  16. #12
    chataxe

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    Pour le 2 : Oui tu peux utiliser la laine de roche mais elle est, elle aussi, cher en forte densité.

    Pour le 5 : il y a au moins 2 constructeurs suisses et 2 allemands qui font de la bonnes laines de bois.
    L’épaisseur optimale souvent conseillé est 20cm
    Pour info la aussi tu peux utiliser de la laine minéral, mais tu prévoies le reste de l’isolation pour plus tard.
    Je te conseil l’achat du petit "Guide Pratique" du CSTB intitulé : Bardage apporter sur ossature secondaire en bois (en vente sur le site du CSTB)

    Désolé pas de réponse aux autres questions.

    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  17. Publicité
  18. #13
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Merci Chataxe pour tes remarques et/ou précisions.

    Voici mes autres questions du jour :

    1] concernant l'isolation de ma toiture, mon architecte m'a conseillé de mettre en place une couverture étanche ondulée de type PST en lieu et place des liteaux / contre-liteaux pour couvrir des "caissons" d'isolation de la toiture qui comprenent 28 cm de ouate de cellulose. Mon architecte me dit que cette couverture de type PST simplifiera la pose des tuiles romanes. Qu'en pensez-vous ?

    2] J'ai 3 devis de bureaux d'études thermiques de la région PACA concernant une étude thermique de type TH-C-EX avec des prix compris entre 450 et 1 200 ? TTC. Pour mon projet de rénovation finalement assez simple, me conseillez-vous de souscrire une étude thermique de type TH-C-EX utilisant le logiciel CLIMAWIN ou dois-je faire une étude thermique plus poussée utilisant le logiciel PLEIADE-COMFIE ?
    Mes 2 objectifs étant d'évaluer globalement les économies d'énergie liées à mon projet de rénovation et de pouvoir bénéficier du montant maximum de l'éco-prêt.
    Avez-vous des coordonnées de BE compétents en thermique et sensibilisés à la rénovation bio-climatique ?

    3] Je viens de prendre connaissance de l'arrêté du 29 septembre 2009 concernant le label "haute performance énergétique rénovation HPE 2009" avec toujours ce seuil de consommation future de notre maison à 135 kWh/m².an. Pensez-vous utile de bénéficier de ce label ?

    Merci d'avance pour vos réponses & à plus tard.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  19. #14
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Une question qui me taraude depuis une semaine environ : que pensez-vous de la réalisation de cette surélévation de 1.60 m avec une ossature bois à panneaux en lieu et place du système "parpaings + granulés de liège + brique platrière" ?
    Merci de me donner vos avis en termes de coût / performance thermique / planning de réalisation.

    A plus tard.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  20. #15
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    J'hésite vraiment sur le dispositif constructif de ma surélévation entre une ossature bois et un système "parpaings + granulés de liège en vrac + brique platrière".
    Mon hésitation balance entre :
    - le système "ossature bois" qui paraît léger, efficace thermiquement mais présentant peu d'inertie et peut-être compliqué à mettre en oeuvre dans mon cas [cf. grand nombre de parpaings à enlever pour que l'ossature bois repose sur toute sur la dalle de compression créée]
    - le système "parpaings" qui paraît une solution simple à mettre en oeuvre, avec une inertie intéressante pour lisser les températures mais lourd et présentant peut-être un risque d'un point de vue sismique. Pour rappel, le classement en zone sismique de Pertuis (84) est 1b.

    Merci d'avance pour vos avis sur ce choix compliqué à prendre. Quels sont vos retours d'expérience technique et financier sur une surélévation de ce type en région Provence ?

    J'en profite pour mettre en pièce jointe une photo de la maison et la dernière esquisse 3D de la miason.

    A bientôt.

    Nota :
    Je vois à nouveau mon architecte cette semaine et rencontre un spécialiste de l'ossature bois mi-décembre 2009.


    Bonjour Coati84,

    Comme expliqué ici, les pièces jointes de type image doivent être prioritairement introduite sous forme de fichier de type image (JPEG ou GIF). Merci de fournir à nouveau des pièces jointes de ce type dans un nouveau message.
    Pour une aide à la conversion, vous pouvez consulter cette aide : /!\ Merci de lire avant de poster!(dans le cas d'un scan, il est possible de demander une sauvegarde sous forme d'image plutôt que document PDF).

    Philou67 pour la modération.
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  21. #16
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    Après de multiples hésitations, j'ai tranché : ma surélévation sera réalisée avec le système suivant "parpaings + granulés de liège en vrac + brique platrière". La configuration de cette surélévation ne permet pas une ossature bois à moins de supprimer tous les parpaings de l'étage ... ce qui financièrement n'est pas envisageable.

    Voici mes autres questions du jour :

    1] puis-je mettre sur la façade "sud" à l'étage une baie fixe en aluminium à rupture de pont thermique avec un double-vitrage 4-16-4 mm et gaz argon et facteur solaire d'environ 0.23 ? Est-ce que je risque une surchauffe l'été sachant que je n'aurai pas de casquette au-dessus ?

    2] en vue d'apporter de la luminosité sur une chambre nord, puis-je mettre sur la pente "ouest" du toit un velux avec un double-vitrage 4-16-4 mm et gaz argon et facteur solaire d'environ 0.23 ? Est-ce que je risque une surchauffe l'été ?

    3] Dois-je penser à enlever le coffrage du conduit vertical du poêle à bois que je compte peut-être acheter plus tard ? Dois-je prévoir à l'étage des raccordements à partir de ce conduit vertical - situé près de la cage d'escalier - vers les 4 chambres ? Ou le rayonnement issu de ce conduit verticla est suffisant pour chauffer les 4 chambres à l'étage qui auront les portes toujours ouvertes la journée ?

    Merci d'avance pour vos réponses toujours constructives.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  22. #17
    poulif

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.


    1] puis-je mettre sur la façade "sud" à l'étage une baie fixe en aluminium à rupture de pont thermique avec un double-vitrage 4-16-4 mm et gaz argon et facteur solaire d'environ 0.23 ? Est-ce que je risque une surchauffe l'été sachant que je n'aurai pas de casquette au-dessus ?


    Clairement, oui. Un étage est déjà un problème en été par définition, alors des apports solaires en permanence, c'est un four. L'été, pour les fenêtres au sud, il n'y a pas 36 solutions : soit tu as une casquette, soit tu fermes les volets.

    2] en vue d'apporter de la luminosité sur une chambre nord, puis-je mettre sur la pente "ouest" du toit un velux avec un double-vitrage 4-16-4 mm et gaz argon et facteur solaire d'environ 0.23 ? Est-ce que je risque une surchauffe l'été ?

    Un peu moins. Et il me semble qu'il existe des stores extérieurs pour les Velux, ca serait bête de s'en priver.

    3] Dois-je penser à enlever le coffrage du conduit vertical du poêle à bois que je compte peut-être acheter plus tard ? Dois-je prévoir à l'étage des raccordements à partir de ce conduit vertical - situé près de la cage d'escalier - vers les 4 chambres ? Ou le rayonnement issu de ce conduit verticla est suffisant pour chauffer les 4 chambres à l'étage qui auront les portes toujours ouvertes la journée ?

    C'est quoi comme conduit/coffrage ? Décris le un peu mieux car c'est difficile de se faire une idée.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  23. #18
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Merci Poulif.

    La proposition de l'artchitecte concernant la baie fixe en façade "sud" à connotation esthétique n'est pas retenue en raison des surchauffes d'été.

    Pour apporter de la lumière à la chambre nord, je vais bien mettre un velux de type GGU sur le pan de toiture "est" avec des stores extérieurs. Cette chambre aura une surface de 10.5 m². Quelles dimensions me conseillez-vous concernant ce velux GGU ? 98 x 134 ou 118 x 114 ou 78 x 98 ...

    Ce coffrage est en béton est entoure le conduit uniquement dans les combles actuellement non aménagés. Le conduit n'existe pas au RdC mais on distingue une ouverture dans le plancher des combles. En fait, ma question est la suivante : dois-je m'occuper maintenant de dérivations éventuelles de ce conduit existant à l'étage vers les chambres de l'étage ?

    A plus tard.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  24. Publicité
  25. #19
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Finalement concernant la chambre nord, n'ai-je pas intérêt à agrandir ma fenêtre "nord" avec une largeur fixée à 1.20 m plutôt que de vouloir rajouter un velux - sur le pan de toiture "est" [ ... oups j'ai fait une erreur sur le post précédent] - qui va me poser des problèmes ? Une fenêtre nord sur une chambre nord apportera-t-elle finalement assez de lumière ?
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  26. #20
    chataxe

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,
    tu es dans une région ou il y a beaucoup de soleil, donc même au Nord cela éclaire.
    Mais les Vélux éclairent aussi énormément et apporte de la chaleur (contrairement à ta vitre au nord) même si cela restera modérer à l?Est.
    Mais les volets extérieurs sont obligatoires été comme hivers.

    Pour ta baie au sud, cela apporte de la chaleur en hiver mais en été c?est atténué (contrairement à l'Ouest) car le soleil est plus haut donc angle important avec le vitrage et en plus une petite casquette bien dimensionné évitera que les rayons ne touchent la vitre en été.
    Donc c?est dommage de ce privé de cet apport de chaleur gratuit.

    Sur ton message 17 il doit y avoir un problème avec le PDF car toujours pas validé.

    Je n?ais pas compris comment tu allais faire pour le mur ? tu parts vers une isolation intérieure ?

    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  27. #21
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Merci Chataxe.

    Après mûre fréflexion, je compte mettre en place une grande fenêtre 2 vantaux l = 120 cm x h = 125 cm sur la façade "nord" pour éclairer la chambre "nord". J'évite la surchauffe du vélux qui aurait été positionné sur le pan de toiture "est" de cette chambre.

    Tu as raison sur l'apport gratuit de soleil sur la baie vitrée fixe placée sur la façade "sud" mais ma femme ne veut absolument pas de casquette solaire. Cependant, en mettant en place 2 baies vitrées avec galandage avec un fort clair de vue sur cette façade "sud", en enlevant des cloisons dans le salon pour avoir un plus grand volume, je pense que le salon sera baigné de soleil. Ai-je raison ?
    De plus, je mettrai en place une verrière - à partir de 1.20 m du sol - entre le salon et la cuisine située à l'est. J'ai vu des photos dans des revues de décoration et je trouve l'aspect esthétique très réussi.

    Le pdf de mon message 17 est l'esquisse 3D de mon projet sans aucunes références de noms. Est-ce qu'un modérateur pourrait valider de document ?

    Pour l'élévation, j'utiliserai le système "parpaings + lame d'air avec granulés de liège déversés + brique platrière". Pour être clair, je réaliserai une correction thermique des murs de l'étage en déversant des granulés de liège dans la lame d'air quand j'enléverai les tuiles. Je ne ferai aucune correction thermique des murs du RdC. Enfin, je réaliserai une isolation extérieure [fibre de bois + bardage] de toute la façade "nord" créee.

    Je compte mettre en place des fenêtres avec un double vitrage standard 4/16/4 - facteur solaire de 0.73 - Ug < 2.8 W/m2.K pour les orientations "sud",
    Je compte mettre en place des fenêtres avec un double vitrage 4/16/4 avec face faiblement émissive - facteur solaire de 0.66 - Ug < 1.8 W/m2.K pour toutes les autres orientations.

    Ma question du jour est la suivante : Vais-je pouvoir bénéficier du crédit d'impôt pour mes fenêtres en bois avec Uw qui doit être inférieur à 1.6 W/m.K et pour mes baies vitrées en alu avec Uw qui doit être inférieur à 1.8 W/m2.K ?
    Pour un remplacement de fenêtres, le Bulletin Officiel des Impôts (BOI) ne parle que de la valeur Uw et je ne souhaite pas forcément remplir ma lame d'air de gaz argon. Qu'en pensez-vous ?

    Merci d'avance pour vos réponses.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  28. #22
    DomiM

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    La casquette solaire d'une fenêtre au sud n'as pas besoin d'être trés avancé car le soleil est haut l'été mais bas l'hivers.
    40 à 50 cm bien placé pour une fenêtre le double pour une baie
    C'est une chance qu'il faut à tout pris exploiter car le solaire passif est plus performant que le solaire actif.
    Faire des simulations solaires du batiments avec ces ouvertures ne coute rien est peut être trés économique à long therme
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  29. #23
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    Je suis tout à fait d'accord avec toi DomiM sur l'intérêt d'avoir une baie fixe sur la façade "sud" protégée du soleil d'été par une avancée de la toiture sur cette façade "sud" d'environ 90 cm. Je garde cela en tête mais pour des raisons budgétaires d'investissement et pour des raisons de structure de la maison, je ne souhaite pas pour le moment réaliser cette baie. Peut-être que je me trompe ? As-tu une idée du coût complet "dépose des parpaings - pose de la structure encadrant cette baie - mise en place de cette baie 1.80 x 2 m" ?

    Enfin, mon idée de mettre des double-vitrages standards ne comprenant pas de face faiblement émissive sur les vitrages orientés "sud" est-elle bonne ?

    A plus tard.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  30. #24
    Philou67

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Je trouve déjà un Ug de 1,8 élevé pour des DV FE (DV FE argon ont un Uw de 1,1), alors un Ug de 2,8, même au sud, ça me semble excessif. Il semble me souvenir que le gain sur les pertes est toujours largement supérieur aux apports entre SV et un DV. J'imagine que plus les performances des vitrages augmentent, même au détriment du facteur solaire, cette règle s'applique toujours.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  31. Publicité
  32. #25
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Merci Philou67.

    Comme demandé, le fichier "esquisse 3D de mon projet sans aucunes références de noms" est joint au format JPEG à ce post. Merci d'avance pour sa mise en ligne.

    Concernant le choix des vitrages, je souhaite bénéficier au maximum de l'apport solaire passif de mon orientation "sud" car j'en bénéficie très fortement aux inter-saisons avec mon simple vitrage actuel. Cependant, je comprends ta réticence sur la mise en place de double vitrage standard pour l'orientation "sud" qui ne seraient pas assez performants. Ma réflexion pragmatique est de pouvoir toujours bénéficier d'un facteur solaire élevé [0.73] pour cette orientation "sud" mais je comprends que je dois trouver des double-vitrages standards avec un bien meilleur Ug que 2.8 W/m2.K. Est-ce que cela est possible ? Connaissez-vous des fabricants de double-vitrages standards sans FE et sans argon avec un Ug proche de 1.5 W/m2.K et un facteur solaire toujours aux alentours de 0.73 ?

    Concernant toutes les autres orientations et en creusant un peu, j'ai trouvé des double vitrages 4/16/4 avec face faiblement émissive - facteur solaire de 0.64 - lame d'air - Ug de 1.4 W/m2.K : la gamme CLIMAPLUS N ###. Ce choix a l'air très satisfaisant. Quand pensez-vous ? Connaissez-vous le prix au m² de ces vitrages ? Avez-vous un retour d'expérience sur ces vitrages ?

    Au final, ai-je intérêt de mettre en place ces vitrages ### également sur les fenêtres de la façade "sud" ?

    Enfin, mon choix est quasiment fait de ne pas mettre d'argon en lieu et place de la lame d'air. D'un point de vue économique, j'ai lu que ce gaz rendait le coût du vitrage supérieur de 100 ? au m² Est-ce un choix de bon sens ?

    A plus tard.

    C'est mieux avec la pièce jointe.
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  33. #26
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour à tous,

    Voici mes 3 dernières intérrogations avant de confier au bureau d'études thermiques le programme détaillé de rénovation de ma maison :

    1] après de longues reflexions, je compte mettre en place des :
    - double-vitrages 4/16/4 avec FE et avec argon avec un Ug de 1.2 W/m2.K et un facteur solaire de 0.64 sur les orientations est, ouest et nord,
    - double-vitrages 4/16/4 avec argon et sans FE avec un facteur solaire de 0.73 et un Ug à déterminer sur l'orientation sud.
    Est-ce le bon choix ?

    2] je suis sûr de réaliser l'isolation des rampants par le dessus en ouate de cellulose insufflée avec une épaisseur de 27 cm et une densité de 55 kg/m3. D'autre part, je vais réaliser l'isolation extérieure de ma façade nord avec un isolant à choisir et un bardage bois en pin sylvestre autoclave. D'un point de vue rapport performance / économique, ai-je intérêt à mettre de la ouate de cellulose par projection humide en lieu et place de la fibre de bois ? Avez-vous un retour d'expérience ?

    3] Dois-je continuer à ne pas envisager dans un 1er temps de mettre en place un poêle à bois et d'attendre l'hiver suivant pour voir si ce moyen de chauffage complémentaire est utile ?

    Merci d'avance pour vos remarques.

    Je compte faire un mémo descriptif très détaillé des travaux envisagés ce WE et le transmettre en suivant au bureau d'études thermiques. L'ingénieur conseil m'a indiqué qu'il utiliserait le logiciel PERRENOUD.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  34. #27
    chataxe

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonsoir,
    Tu n’auras pas une maison 100%bioclimatique, donc tu auras toujours un besoin de chauffage.
    Donc oui un poêle te sera utile, mais si tu l’utilise.

    Un poêle pas trop puissant (je supose dans les 4 à 6kw), mais si tu pouvais donner le plan du rez-de-chaussée avec la position du poêle, ce serait plus facile de te conseiller.

    A+
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  35. #28
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Bonjour,

    Vous trouverez ci-joint le plan du RdC ou apparaît le conduit de fumée (CF) dans le séjour. Le poêle à bois se situerait à cet endroit juste devant le mur de refend qui sépare la maison d'est en ouest : ce poêle serait donc tout près de la cage d'escalier.

    Merci d'avance pour vos réponses sur la question du poêle et les autres questions en cours.

    A plus tard.

    Pièce jointe supprimée.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

  36. #29
    JPL
    Responsable des forums

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Pour Coati84

    Cette image doit être postée au format gif ou jpg.
    Merci.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  37. #30
    Coati84

    Re: Extension bois horizontale et réaménagement d'une maison des années 60.

    Pour JPL,

    Voici l'image au bon format pour mise en ligne dans ce fil de discussion.
    Excuse-moi pour cette erreur.
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par Philou67 ; 05/01/2011 à 15h27. Motif: Modification du titre

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. isolation d'une maison des annees 70
    Par EtienneR dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 26/02/2018, 16h53
  2. A propos d'une MOB des années 1980
    Par renren54 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 12/08/2010, 20h17
  3. ITE d'une maison des années 70: problème de la dalle
    Par berdu dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/03/2010, 16h43
  4. Surélévation en bois sur une maison des années 60.
    Par Coati84 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/03/2010, 21h54
  5. isolation extérieure d'une toit terrasse des années 60
    Par cau dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 13
    Dernier message: 15/03/2009, 22h41
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...