Répondre à la discussion
Page 4 sur 11 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 301

Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation



  1. #91
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation


    ------

    Bonjour,

    Sûr que sur une chaudière manuelle il est un peu plus délicat de trouver les bon réglages. J'ai aussi constaté que les taux air prim et sec varient en fonction des bois . Pour simplifier il faudrait mettre toujours un même mélange de bois pour pouvoir garder à peu près les même réglages.
    Sur mon relevé, en fin de combustion , l'air prim etait ouvert à 100% et secondaire fermé. Cela peut être parce que j'ai enclenché le mode " décendrage" . Dans ce cas toutes les braises sont éliminés, alors qu' en situation normale les braises sont maintenues pour env. 24 h pour permettre l'allumage suivant.
    Je ne connais pas Modinox .J 'ai un raccordement marque Jeremias et chez eux les conduits double paroi supportent des T° jusqu'à 1000°! Passe un mail à Modinox, ils pourront te renseigner, mais je pense qu'il n'y a aucun problème avec 250° et plus.

    Oui je suis Alsacien du nord ! Je vois , tu as quitté notre froide région pour retrouver pareil , plus au sud !!

    REM

    -----

  2. Publicité
  3. #92
    karoq81

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Je viens moi aussi de faire une installation de chaudière a gazéification. J'avais comparé Frolling ETA et Guntamatic . J'ai opté pour une Guntamatic synchro avec 2500l de ballon tampon pour une maison de 130m2 sur cave. La Guntamatic car c'était la seule ou je pouvais mettre le bruleur mazout pour avoir l'installation hors gel quand on est pas la. J'avais qu’une cheminée et c'était la seule façon sinon je voulais mettre l'ETA mais il fallait que je fasse un nouveau conduit pour la chaudière a mazout. Le tout était très onéreux.
    L'autonomie d'une charge complète par grand froid (-10° avec vent du nord 60kmh) et de 24 heures pour repasser au dessous dés 40% de charge, seuil qu'il me faut pour pouvoir passer un chargement complet soit 160dm3 de bois.

  4. #93
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Citation Envoyé par karoq81 Voir le message
    La Guntamatic car c'était la seule ou je pouvais mettre le bruleur mazout pour avoir l'installation hors gel quand on est pas la.
    Très pratique , il est vrai , si pas de 2ème cheminée disponible. ETA ne propose pas cette option. Mais comme j'avais un conduit pour le fioul ainsi qu'une chaudière en très bon état ....

    Citation Envoyé par karoq81 Voir le message
    L'autonomie d'une charge complète par grand froid (-10° avec vent du nord 60kmh) et de 24 heures pour repasser au dessous dés 40% de charge, seuil qu'il me faut pour pouvoir passer un chargement complet soit 160dm3 de bois.
    La meilleure preuve d'une installation très bien dimensionée , pour avoir un très bon niveau de confort. Avec de petites T° positives tu vas tenir 2 jours et plus avec une charge de bois.

    REM

  5. #94
    DeltaX

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    bonjour rem67,
    félicitation pour cette installation bien conçue et réalisée avec du matériel de grande qualité. Merci également pour ton retour d'expérience.
    Maintenant les questions...:
    - Rehausse t° retour: V3V motorisée . Proportionnelle ou tout ou rien? Pompe Willo type et puissances?
    -Isolation bas du ballon: Quel bois as tu utilisé? Car la pression au cm2 est énorme/risque déformation...
    - Comment compte tu augmenter l'épaisseur de l'isolation ballon alors que les thermomètres sont déjà à ras de la jaquette actuelle?
    -Chambre de combustion primaire (aussi chargement):
    Épaisseur des briques réfractaires, et de l'isolant réfractaire que l'on voit en dessous (2 pièces)?
    Les trous que l'on voit au bas du foyer de remplissage, sont ceux de l'air primaire je suppose?
    Ces "tôles" sont elles démontables? Matière? Et en contact très partiel avec le corps de la chaudière?
    Les duex pièces métalliques posée sur le fond sont très intéressantes et...énigmatiques! Pourrais tu en dire plus?
    Ouf, c'est fini...
    La Franche-Comté salue l'Alsace!
    F.

  6. #95
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonjour,

    @DeltaX

    Et les réponses :
    - La rehausse tout compris a été fournie par le fabricant de la chaudière: Sonde, V3V motorisée mot. Esbe proportionnelle, réglée par la carte chaudière, pompe Wilo Typ EAS30/6 - 38 classe F - PN10 , puiss. sur pos. 2 (67 W ).
    - bois socle = vieilles planches de mélèze ( bois sec ). Pas le moindre problème de déformation ou tassement . Mes ballons ne reposent pas sur des pieds mais sur un cercle d'un diam. 110 cm.
    -les briques réfractaires ont une ép. de 4cm, 6 cm pour l'isolant réfractaire en dessous. En cas d'usure des pierres , le remplacement est très facile et rapide à effectuer. De plus elles sont de forme simple, donc pas chères. Dans le commerce on trouve des modèles identiques pour un prix modique.Gros avantage par rapport à certains
    modèles de forme spéciale.
    - pour le moment je laisse l'isolation place tel quel. Par la suite ( à voir si nécessaire ) un caisson en bois rempli d'isolant. Pour ce qui est des vannes il suffit d' adapter une petite ouverture ( genre volet ) pour y accéder si nécessaire. Les thermomètres , bien qu'inutiles vu que l'affichage des T° se fait sur la chaudière par le biais de sondes, peuvent être remplacés par des modèles électroniques ( à sonde ) à fixer sur le caisson. Ou les laisser en retrait , visibles par un trou dans le caisson et fermé avec du plexi.
    - 3 rangées de trous dans les tôles du bas du foyer de remplissage = air primaire.
    - les tôles en acier ( ép 6 mm) sont accrochées avec un système genre crochet. Donc fixation souple .Très facile et rapide à démonter pour le nettoyage annuel du corps situé derrière ces plaques.
    - l'ensemble composé des 2 plaques ( fonte ) au fond du foyer et du support en béton réfractaire ) forme le bruleur. Les gaz brulés descendent par les 3 trous , une belle flamme bleutée se formant dans la chambre en dessous. Sous ces plaques il y a des rainures dans le béton réfra. pour amener l'air secondaire. Pour le nettoyage : très facile, il suffit de soulever ces plaques.
    Et ouf....
    Si d'autres questions pas de problème.

    REM

  7. #96
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Citation Envoyé par rem67 Voir le message
    ........pompe Wilo Typ EAS30/6 - 38 classe F - PN10 , puiss. sur pos. 2 (67 W ).
    Rectification , petite erreur : puiss.sur pos.3 ( 93 W ).

    REM

  8. Publicité
  9. #97
    invite976543245678211
    Invité

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Salut Rem,

    Pour faire suite aux soucis que j'avais pour le rendement de ma Gunta 44kW, je suis content d'avoir decouvert qu'il fallait ouvrir bcp plus l'entree d'air principale.

    Car il etait en position 3.5 ce qui correspond a 'de l'hetre'. Les positions sont les suivantes;

    0
    1 Resineux a 1.5
    2
    3
    4 Hetre a 3.75
    5 Plaquettes de bois a 5.75
    6

    Du coup, je l'ai mis sur 2, tout en limitant par le tableau, la T max des fumees a 225'C.
    Et le resultat est bon. Maintenant je peux presque remplir les 2000l d'accu avec une seule charge (170l) de laurier, tout en chauffant toutes les radiateurs a 40'C, (et l'ECS).
    Donc, le laurier, etant du bois tendre et pas dur, necessite bcp. plus d'air qu'on pensait au depart. Avec un lambda je n'aurais pas eu ce probleme, car il aurait su qu'il manquait d'oxygene dans les fumees.

    Mais il y a un truc que je ne comprend pas, alors j'aimerais vos avis;

    Devant cette entree d'air est une vanne motorise qui ouvre et ferme un volet en fonction des besoins de la chaudiere. Donc, si c'est trop chaud, le volet ferme et le ventilateur ralentit. Mais si c'est le cas, pourquoi laisser le client l'option des 6 positions? Pourquoi pas faire une grande entree qui correspond a position 0, et que le volet et le ventilateur fassent tout le travail?

  10. #98
    Ulyssesourd

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Tu veux dire que tu as un régulateur de tirage de ce type ?
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  11. #99
    invite976543245678211
    Invité

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Citation Envoyé par Ulyssesourd Voir le message
    Tu veux dire que tu as un régulateur de tirage de ce type ?
    Non, du tout.

    C'est une simple plque d'acier qu'on peut glisser en haut et en bas, qui decouvre plus ou moins un trou. Mais c'est pas simple, car il y a aussi ce volet motorise devant le tout qui controle lui aussi un aspect l'entree d'air.

    Je mettrai une photo.

  12. #100
    tchtchtch06

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    bonjour à tous ,
    je met au point un système automatique qui est capable de prendre les buches en vrac sous abri , et de les emmener dans la Guntamatic 40 sychro .
    principe :
    une buche à la foi,
    séquence 1 minute
    déclencheur simple contacteur sous capot de remplissage buches de chaudiere
    bras rotatif style grue de jeu de foire , pour attraper les bibelots .
    le bouton du joueur est remplacé par un arbre à 5 cames
    qui placent le grappin aux quatre coins plus un au centre ( du tas de buches en vrac )
    le gappin tourne et vient en butée au dessus de la bouche d'orientation buche , et dépose celle-ci sur le tapis roulant bas de gamme faible conso, la buche tombe alors dans la réserve chaudiere qui a vu son capot s'ouvrir dès l'arrivée d'une buche (mécaniquement par contrepoids équilibré , dont l'équilibre est rompu par le surpoids dû à la présence de la buche qui arrive lentement . fermeture par reprise d'équilibre suite à la chute de la buche dans la chaudière donc tapis roulant qui s'allège . le palpeur sous capot arrête la grue et le tapis roulant s'il touche une buche (réserve pleine).


    le principe marche.
    il faut l'adapter sur place , à chaque habitation , là est le pb .

    gilbert.

  13. #101
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonsoir,

    Le sysème a l'air d'être génial , vive le chauffage buche automatique. Réalisation peut être pas à la portée de tout le monde, assez complexe à mettre en oeuvre. Et impossible à faire réaliser par un pro , ce sera impayable.
    D'autre part il fut savoir que les chaudières à gazéification ne sont pas faite pour ce genre de fonctionnement, c.a.d. ouverture du compartiment de chargement toute les minutes. Il faut par contre charger en une fois , laisser bruler sans ouvrir ( ou exeptionnellemnt) la porte de chargement. Recharger si nécessaire une fois la première charge pratiquement consumée.
    Si le fonctionnement du chargement auto est au point, il faudra y rajouter une chaudière prévue pour.
    Mais l'idée est bonne, ils y aura des clients pour ton mécanisme ( si le prix colle ). Il existe déjà des alimentations auto pour buches, mais là le prix ne colle plus trop.


    REM

  14. #102
    mat49

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonjour,
    Je voudrais isoler les ballons tampon 2000L + ECS 300L avec du polystyrène extrudé TOPOX 125X60 en 100mm à 11,85€ : résistance à la compression 300KPa et R=2.80 reposant sur du contre plaquet marine ou plaque acier de 2 mm
    Est-ce assez résistant et isolant?
    Pour prévoir une isolation en périférie je voulais acheter un tube galva+mamelon de 10 cm pour les cadrans de température.
    Est-ce une bonne idée?
    Merci pour vos commantaires.

  15. Publicité
  16. #103
    DeltaX

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Rem67,
    merci pour tes réponses et leur précision. J'ai laissé passer un peu de temps , histoire de mettre de l'ordre dans mes réflexions, et éviter de polluer ce fil par de simples cheminements de pensées ( souvent bourrés d'impasses, ou de chausses trappes) qui n'apportent pas grand choses aux lecteurs.
    Je suis en train de faire mes plans basés sur une ancienne chaudière bois Wiessemann Mono ( années 1980 ) jamais utilisée, gazéification avec combustion semi inversée (horizontale). 42 Kw. Hydro: ballon solar bayer 1500ltr. Naturellement, je "rétrofit/upgrade" la chaudière pour améliorer son rendement, que j'estime avec l'ademe entre 65/70% en régime nominal. Je pense pouvoir porter cela à 80/85%.
    L'hydro n'est pas assez compliqué comme cela, il faut encore que je m'amuse avec la chaudière .
    Pour ne plus y revenir, mentionnons en passant le problème des assurances : je sais parfaitement que si j'ai un incendie qui démarre en chaufferie, l'assurance va s'engouffrer dans la brèche pour faire affirmer par ses "experts", que l'origine du sinistre réside dans les modifications que j'aurai effectuées. Même si techniquement ce n'est pas le cas. Que ceux qui croient que les experts indépendants mandatés par le particulier sont une garantie , continuent à rêver. En passant, les auto-constructeurs feraient bien de vérifier avec leur assurance s'ils sont couverts. Et d'exiger un document écrit: "fun" garantit . Moi , je prend le risque.
    L'hydro est un peu faible par rapport à la puissance de la chaudière, pour plusieurs raisons:
    - Le gros "tampon" est l'inertie du bâtiment ( ferme rénovée + isolation extérieure)
    - L'inertie des radiateurs ( fonte, surdimensionnés).
    - Une partie seulement des locaux est chauffée: bureau, salon, cuisine, S.deB., chambre. (Les joies du célibat! ).
    Voilà pourquoi Rem67, je lorgne sur ton installation..
    Soooo, :
    - Caractéristiques de la pompe circuit secondaire?
    - Pour reprendre une des tes idées, je crois que je vais utiliser des thermomètres électroniques pour le ballon pour faire face à un éventuel renforcement de l'isolation. La sonde fixée sur l'acier ça devrait le faire, avec au maxi 2° écart par rapport à un thermoplongeur?
    - T° retour chaudière? Stabilisée à combien sur le cycle? C'est une vraie régulation que tu as là, je présume? Si, c'est cela , cela fait une grosse différence sur l'efficience du système.
    - Isolation bas ballon : tu as raison: couronne=Bois. Et quelle est son épaisseur/hauteur? Je vais y mettre de la LDR.
    Bon ben, ca y est : je rêve de cuisine Alsacienne
    Il est temps d'aller souper.
    F.

  17. #104
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonsoir,

    Je crois avoir déjà répondu sur un autre post ( j'ai loupé celui ci ).
    Je ne pense pas qu'il soit vraiment utile d'isoler à fond le bas ( socle )des ballons. Les déperditions sont minimes par le bas. Le pied de mon ballon était à peine tiède alors q'il était , en bas, à 85 °. Un simple socle en bois me semble suffissant. Ou une petite ép. de polystyrène ( 1cm) + socle bois.
    Si tu mets du polystyrène extrudéde 100mm , il faudrait absolument laisser un peu de marge aux tuyaux de branchement pour pouvoir absorber sans risque de rupture un petit affaissement qu pourrait se produire.
    Je ne vois pas trop ton système pour les thermomètres. Il faut en tout cas que sa sonde rentre dans le doigt de gant du ballon pour avoir une indication juste. Ma solution serait de les laisser en place et d'aménager un trou dans le caisson fermé avec du plexi. Ou de mettre des thermomètres électronique à sonde fixés sur l'extérieur du caisson.

    REM

  18. #105
    invite976543245678211
    Invité

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Je viens de sortir une vieille chaudiere bois Viessmann de 33kW des annees fin 70's il me semble.

    Je me suis servi depuis 2005, et ca marchait super bien, tres bonne combustion, j'estime le rendement a 80%. Finalement, la fonte a lache un peu, alors on l'a remplace avec un petit poele a bois (8kW, 350 Euros a Brico depot!) et la Gunta 44kW bien sur!!

    J'espere que la photo marche, - on est en train de la sortir de la maison avec notre vieux tracteur!
    Images attachées Images attachées  

  19. #106
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Rebonsoir,
    @DeltaX

    Bon courage pour la modif de ta chaudière. Pour les risques d'incendie: ceci est très rare sur les chaudières, beaucoup plus fréquent pour les simples poêles posés dans la pièce ( à queques cm d'un tapis comme j'ai déjà pu voir ! Pour le rendement comment vas- tu faire pour l'augmenter ? Et quel est le volume du foyer de remplissage bois, chiffre plus important que la puissance pour le volume du ballon tampon.

    - Les thermomètres électroniques ont une sonde qui peut être inséreée dans un doigt de gant dans le ballon; j'ai même vu les thermomètres déportés dans l'habitation, surveillance simplifiée !

    - Mon socle en bois a une ép. de 7 cm ( 2 x 3,5 ). Au milieu j'ai mis de la laine de roche pour seule raison due à un manque de bois!

    - Le retour chaudière est stabilisé à 62 °. Ceci se fait par la régulation de la chaudière , qui mesure la T° de retour du ballon et en fonction de celle ci, commande la V3V motorisée située sur le retour.

    - Par pompe secondaire tu supposes pompe du circuit de distribution radiateur: il s'agit d'une Grundfos UPS 25 / 40 , 3 vit. , puis.30/45/60 W.

    - et voila ( ci dessous )pour la cuisine .... tarte flambée....dans vieille chaudière alsacienne ( 1784 ). Bon appétit.

    REM
    Images attachées Images attachées

  20. #107
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonjour,

    Après 3 mois de chauffage , un petit bilan et quelques constatations pour rassurer les éventuels futurs amateurs de cette technique, en ce qui concerne la souplesse d’une telle installation.
    La contrainte , d’une manière générale, avec le chauffage bois + hydro est vraiment minime, toutefois + grande qu'avec pellets ou plaquettes, le plus «*dur*» à mon avis restant l’acheminement du bois vers la chaufferie. J’ai une réserve de 3 m3, que j’ai rempli 2 fois depuis début déc.2009 , il me faut env.2 h par remplissage réserve. Après , le remplissage et allumage de la chaudière, 5 mn toutes les 24 à 60 H ( en fonction de la T° ext.). Plus un petit décendrage , 5 mn, une fois toutes les 2 semaines.
    Ce qui est important c’est d’avoir une bonne réserve le plus près de la chaudière, pour éviter les grandes promenades ( sous la pluie ou neige ) pour amener le bois à la chaudière.
    L’autonomie est aussi un point crucial qui permet de se rapprocher du confort d’un chauffage automatique . Donc stockage d’eau d’eau important, le rapport de 20 x le volume du foyer étant idéal d’après ma première expérience.
    J’ai aussi optimisé mes courbes de chauffage , cela a pris pas mal de temps, de façon à avoir des départs PC et radiateurs aussi bas que possible. Pour les radiateurs j’ouvre les robinets thermostatiques ( pos. 4 ) et n’y touche plus. La régulation en fonction de la T° ext. s’occupe du reste. En ex., il me faut actuellement un départ radiateur à 30° pour avoir une T° int à 22 ° ( T° ext = 11 °). Plus les T° de départ sont basses ( et les T° ballons élevées) plus il y aura d’autonomie.

    Pour passer un peu au négatif:
    1 / un grand volume de ballon = pertes, surtout avec ballons à isolation standard. Donc une isolation complémentaire ( que je vais faire cet été ) est pratiquement incontournable pour y remédier. Pertes plus élevées que ce que je pensais. Ces pertes sont surtout importantes avec les ballons chargées avec des T° élevée et situés dans des locaux froids( comme chez moi ).
    2 / il faut pas mal de place pour poser les ballons, ce qui n'est pas possible chez tout le monde. Sauf à rajouter une petite annexe juste pour les ballons.
    Pour avoir une idée des pertes, j’ai fais un relevé avec tous les récepteurs à l’arrêt. Et voila le résultat , par T° ext 7°/8°, à noter que mes ballons sont dans un dans un local ouvert sur l‘extérieur ( grange ), donc proche de la T° extérieure :

    Heure -- T° H / T°M / T°B
    Relevé 1
    09h00 -- 86 85 71
    13h00 -- 85 85 71
    16h00 -- 84 84 71
    20h00 -- 83 82 70
    Relevé 2
    08h00 -- 77 72 47
    14h00 -- 75 72 46
    19h00 -- 74 71 46
    21h00 -- 73 71 45
    Je n’ai pas fait de relevé en plein hiver, avec T° négatives, les pertes devant être encore beaucoup plus élevées.

    Conclusion: le bon rendement de la chaudière , utilisée avec des ballons hydro, est légèrement plombé par les pertes par rayonnement des gros ballons. Si ces ballons sont dans une cave ou un local fermé, ou de toute façon il faut quelques degrés, le point précédent n’est plus valable et il n’y aura que du positif.
    Dans tous les cas le confort d’utilisation en général est et reste excellent. La chaudière fioul n’ a jamais été utilisé cet hiver. Par les T° les plus froides, il me fallait en moyenne un remplissage par 24 à 30h. Actuellement un remplissage pour env. 60 h.
    Ce qui fait , que même pendant une absence prolongée, il y a moyen de se passer du fioul ( ou autre chauffage auto ) en " embauchant" une personne, voisin , famille, ami ..... pour faire queleques chargements et allumages. D'autant plus que pour assurer du hors gel, 2 allumages / semaines suffiront largement. Et comme remerciement une petite soirée tarte flambée.....

    Autrement , en ce qui concerne la chaudière elle même, que du positif. D'une grande facilité et vitesse d'allumage, aucun raté ou enfumage du local jusqu'à présent.Nettoyage des échangeurs ( tubulures ) en quelques secondes. La chambre de combustion est proche du neuf, belle couleur claire, signe d'une excellente combustion. Pourvu que ça dure ....longtemps ...

    REM

  21. #108
    nours62

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Salu rem67,
    On a eu notre installation terminée quasiment au même moment et j'en tire les mêmes conclusions (temporaires)

    le plus «*dur*» à mon avis restant l’acheminement du bois vers la chaufferie
    Je partage ton sentiment et ce sentiment risque d'aller grandissant en vieillissant.
    Ma réserve intérieure, dans la chaufferie, m'a parue bien petite quand il faisait grand froid.
    Ma grange, où je stocke le bois est à 50 mètres dans le jardin, ce qui m'a paru bien loin sous la neige.
    Je me suis donc ajouté une réserve d'un stère et demi contre le mur extérieur de la chaufferie.
    Au cours de l'été j'en ajouterai une nouvelle certainement, dès que j'aurai retrouvé quelques barres de ferraille à souder.

    L'autonomie conférée par le ballon tampon est bien moindre chez moi (seulement 1000 litres), ce qui m'amène à à faire deux feux par jour par températures négatives.
    Il y a bien sûr des pertes ici aussi mais je me console en me disant que celles-ci ne sont pas perdues pour tout le monde puisque les ballons sont dans la maison et contribuent indirectement au chauffage de celle-ci.
    En plus du couloir, on a une chambre mitoyenne de la chaufferie et une autre au dessus (c'est la pièce la plus chaude de la maison).

    Sans avoir fait des relevés aussi précis que les tiens, j'ai quand même remarqué que les pertes me semblent plus importantes plus on monte le ballon haut en température.
    Les jours où j'avais un peu trop chargé, et monté les ballons autour de 90/95 ° (en général je vise 80/85), la température des ballons m'a paru descendre bien vite. C'était aussi les grands froids et donc demande importante de chauffe.
    C'est intuitif, je suis pas très scientifique, mais est-ce que l'on sait quantifier en combien de temps dans une pièce à 20° (c'est plus mais disons 20 pour simplifier) un volume de 1000 litres chauffé à 90° passe de 90 à 70° (donc perte de 20°) puis de 70 à 50° (donc toujours 20° de pertes) et finalement de 50 à 30°.
    Bien sûr l'isolation, selon sa qualité, retarde plus ou moins ce phénomène de pertes ce qui permet de gagner en autonomie, mais c'est inexorable.
    Et plus on a de volume d'hydroaccumulation, plus on a d'autonomie et plus on a de pertes.

    Il y a aussi un piège avec le bois et les facilités de régulation, c'est la tendance à surchauffer vu que ça coute pas trop cher.
    Le premier mois la température moyenne demandée est passée de 19 à 21° sous la pression familiale, le module déporté étant placé au point froid de la maison.
    On a quitté le pull que nous mettions quand on se chauffait au propane… et c'est pas forcément un progrès même si c'est confortable

  22. Publicité
  23. #109
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Citation Envoyé par nours62 Voir le message
    C'est intuitif, je suis pas très scientifique, mais est-ce que l'on sait quantifier en combien de temps dans une pièce à 20° (c'est plus mais disons 20 pour simplifier) un volume de 1000 litres chauffé à 90° passe de 90 à 70° (donc perte de 20°) puis de 70 à 50° (donc toujours 20° de pertes) et finalement de 50 à 30°
    Bonjour,

    Le calcul n’est effectivement pas évident du fait de pleins de variables d’un bâtiment à l’autre. Tout de même quelques indications, j’espère qu’elles sont justes .

    Sachant que pour monter 1 L de 1 ° il faut 1,16 W :
    Pour monter 1000 L de 1° = 1000 x 1,16 = 1160 Wh = 1,16 KWh
    Pour monter 1000 L de 20 ° ( 90- 70° ) = 1000x 1,16 x 20 = 23200 WH = 23,2 Kwh
    Idem entre de 50 et 70 ° et de 30 à 50 °.

    Donc de 90 ° à 30 ° on aura consommé 3 x 23,2 Kwh = 69,6 Kwh. Toute cette énergie n’atteint pas son point final , chauffage maison, à cause des diverses pertes . Pertes très variables d’une installation à l’autre, en fonction de l’isolation des tuyaux, des ballons , des longueurs du transport, de la T° ext., ….. Après il faut voir , en fonction des déperditions de la maison , ce que l’on peut faire avec ces 62,6 Kwh moins les pertes . Et là chaque situation est très différente .

    Cet hiver avec - 12 °:
    Avec 4400 L de 80 à 45 ° ( delta 35 ) je chauffais env. 24 H à 22 / 23 °, quelques pièces à 18/19° ( 180 m2)
    Donc 4400 L x 1,16 x 35 = 178640 Wh = 178 Kwh
    Ce qui fait par heure 7,4 Kw ( pertes en charge et ballons incluses )
    Citation Envoyé par nours62 Voir le message
    Il y a aussi un piège avec le bois et les facilités de régulation, c'est la tendance à surchauffer vu que ça coute pas trop cher.
    Le premier mois la température moyenne demandée est passée de 19 à 21° sous la pression familiale, le module déporté étant placé au point froid de la maison
    Chez moi de 21 à 22 / 23 °. Je n'ai pas de module déporté dans la maison. J'utilise ma femme comme " thermostat ", c.a.d. dès qu'elle me dit " il fait bon" , je sais que je dépasse 23 ° , et à l'inverse, " oh , il commence à faire froid , je sais que je suis à 21 °. Problème résolu, la régul arrive , avec la bonne courbe, à me tenir 22 ° /23 °

    REM

  24. #110
    invite976543245678211
    Invité

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Interessants, ces remarques/conclusions, surtout pour ceux qui hesitent a lancer leur projet de chaudiere a bois.

    Pour moi, il est tres important d'installer la chaudiere et les balons a l'interieur de la maison. Car, comme cela, les 'pertes' ne sont pas des vraies pertes, car la chaleur est degagee dans la maison.

    Si on doit tout installer a l'exterieur, les pertes deviennent consequents.

    Dans ma chaufferie, je peux stocker environ 4 ou 5 remplissages (soit 800 litres de bois environ), ce qui me fait 2 jours d'autonomie. (J'ai 2000l de balons, et une grosse maison mal isolee).

    Apres, je prends le quad, avec sa remorque et je cherche du bois a l'hangar (a 300m de la maison), sachant qu'une remorque me fait 2 remplissages. J'arrive a 'poster' (jeter) les buches par la fenetre de la chaufferie ce qui economise du temps considerable.

    Globalement je suis tres content du systeme, et le travail que je dois fournir n'est rien par rapport au plaisir de chauffer gratuitement et ecolo!

  25. #111
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Citation Envoyé par bernithebiker Voir le message
    Pour moi, il est tres important d'installer la chaudiere et les balons a l'interieur de la maison. Car, comme cela, les 'pertes' ne sont pas des vraies pertes, car la chaleur est degagee dans la maison.

    Si on doit tout installer a l'exterieur, les pertes deviennent consequents.
    Bonsoir berni,

    C'est vrai , la maison ( garage ou cave ) est le meilleur endroit , encore faut - il avoir une espace adaptée ( hauteur, accès escalier ,....) Chez moi cave voutée avec terre battue , hauteur 2,00 m, humide, ce n'était pas un endroit idéal ( juste bonne pour conserver le vin... et le fromage ).

    Les pertes sont supportables dans mon cas , vu que je ne vais pas consommer trop de bois sur une année , estimation env. 16/17 m3.Donc 10% de pertes = env 1,5 à 2,0 m3 /an. En attendant de surisoler mes ballons. Et de voir le résultat! Seul problème : l'isolation supplémentaire me coutera environ l'équivalent de 50 m3 de bois !!!Rentabilité financière = 0 // rentabilité environnement = 1

    Et ta Guntamatic Synchro a bien passée l'hiver et dégagée du " chaud ", pas de problèmes j'espère ?

    REM

  26. #112
    nours62

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Pour moi, il est tres important d'installer la chaudiere et les balons a l'interieur de la maison. Car, comme cela, les 'pertes' ne sont pas des vraies pertes, car la chaleur est degagee dans la maison.
    Je confirme, c'est mon cas… mais bon il a fallu sacrifier la partie rangement de la lingerie.
    On a aussi gagné un bon sécheur de linge pour l'hiver

    C'est tellement vrai que maintenant je me dis que j'ai eu tort de ne pas mettre des fenêtres double vitrage dans cette pièce. On l'a fait pour tout le rez de chaussée (bouquet de travaux) sauf ici.
    Je me disais que ma chaudière avait besoin d'un gros volume d'oxygene pour fonctionner et que les pertes "naturelles" par les vieilles fenêtres seraient utiles mais bof c'est quand même du chaud qui sort.
    D'autant plus que j'avais prévu un tuyau d'amenée d'air que j'ai "capuchonné".

    Du coup, je crois que dans les prochains travaux, l'isolation de la lingerie-chaufferie sera au programme.


    J'utilise ma femme comme " thermostat ", c.a.d. dès qu'elle me dit " il fait bon" , je sais que je dépasse 23 ° , et à l'inverse, " oh , il commence à faire froid , je sais que je suis à 21 °
    Faut croire que c'est un modèle assez répandu, j'ai le même
    Bon sinon, à trop chauffer, hier soir on a eu froid chez des amis, alors qu'il faisait 20 degrés dans le salon.
    Faudrait qu'on s'habitue à remettre le pull en sortant de chez nous au lieu d'ajouter juste le manteau sur le tee shirt.

    Pour le refroidissement des ballons chez moi, je voulait dire que les pertes sont d'autant plus importantes (ou plus rapides comme on veut) selon que le ballon est chauffé haut. Le ballon est abrité dans la maison.
    Par exemple pour descendre de 40 à 20° il prend son temps, alors que descendre de 90 à 70 c'est plus vite fait.
    Tout ça dans une ambiance à 20 degrés.
    C'est comme un bain ou une piscine dont la masse d'eau tendrait à se rapprocher de la température ambiante.
    J'imagine que plus la différence avec le milieu ambiant est importante, plus il y a de déperditions (ou elles se font plus rapidement).
    D'où l'intérêt de chauffer à la température la plus basse compatible avec les émetteurs et la consigne adequats.

    Je ferai l'expérience et le relevé aux beaux jours (ça finira bien par arriver !) sans demande de chauffage.

  27. #113
    SK69202

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonjour,

    Les pertes par rayonnement dépendent de la puissance quatrième de la température absolue et il faut y ajouter les pertes par convection qui ne sont pas linéaires non plus.

    Les ballons se refroidissent réellement d'autant plus vite qu'ils sont chaud.

    On a quitté le pull que nous mettions quand on se chauffait au propane… et c'est pas forcément un progrès même si c'est confortable
    Avec mon installation bois totalement différente je ne peux qu'être d'accord, cet hiver on a eu le meilleur confort thermique depuis plus de 40 ans.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  28. #114
    invite976543245678211
    Invité

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Citation Envoyé par rem67 Voir le message
    Bonsoir berni,

    C'est vrai , la maison ( garage ou cave ) est le meilleur endroit , encore faut - il avoir une espace adaptée ( hauteur, accès escalier ,....) Chez moi cave voutée avec terre battue , hauteur 2,00 m, humide, ce n'était pas un endroit idéal ( juste bonne pour conserver le vin... et le fromage ).

    Les pertes sont supportables dans mon cas , vu que je ne vais pas consommer trop de bois sur une année , estimation env. 16/17 m3.Donc 10% de pertes = env 1,5 à 2,0 m3 /an. En attendant de surisoler mes ballons. Et de voir le résultat! Seul problème : l'isolation supplémentaire me coutera environ l'équivalent de 50 m3 de bois !!!Rentabilité financière = 0 // rentabilité environnement = 1

    Et ta Guntamatic Synchro a bien passée l'hiver et dégagée du " chaud ", pas de problèmes j'espère ?

    REM
    C'est marrant (?), ma chaufferie est aussi l'ancien cave a vin, voute, avec terre battu, mais j'y ai pose une chape de ciment. Avant, les fenetres etaient ouvertes, car pas de vitrage, juste du grillage, et c'etait la piece la plus froide de la maison, a telle point que ca refroidissait les WC's au dessus. Maintenant, avec les fenetres vitres (que du simple), c'est la piece la plus chaude, et plus besoin de chauffer les WC's au dessus!

    Voila pourquoi, pour moi, les pertes des balons ne sont pas de vraies pertes car ca chauffe 2 pieces.

    La Gunta Synchro marche tres bien. Maintenant que j'ai trouve les bonnes reglages d'entree d'air (Position 2 (plutot ouvert) pour ceux qui ont la meme chaudiere), tout marche nickel. La maison n'a jamais ete si chaude. Consommation de bois important, mais inutile d'esperer mieux sans plus de travail d'isolation.

  29. Publicité
  30. #115
    Ulyssesourd

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonjour,

    Voila pourquoi, pour moi, les pertes des balons ne sont pas de vraies pertes car ca chauffe 2 pieces.
    Oui d'accord mais le problème est que qu'il faut chauffer là où il faut, et pas le local là où sont les ballons.
    On ne vit pas dans cette pièce. Donc on l'appelle cela des pertes non negligeables...

    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  31. #116
    francis7du88

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    pour repondre à nours62 oui l'isolation et tres importante mais ont n'inventent rien les anciens lorsqu'il faisaient du chauffage tout etait calorifugé on à voulu faire mieux et maintenant on revient en arriere ,tout comme le bois aujourd'hui on à eu la facilité avec le fioul et maintenant on revient au bon vieux chauffage bois.

  32. #117
    nours62

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Les pertes par rayonnement dépendent de la puissance quatrième de la température absolue et il faut y ajouter les pertes par convection qui ne sont pas linéaires non plus.
    Rien compris SK69202, trop maths pour moi, qui c'est la puissance quatrième ?
    Et la température absolue.

    Sans compter les pertes par convection, ça donnerait quoi en chiffres (enfin en temps) dans l'exemple donné aux posts précédents pour 1000 litres de 90° à 30° par tranche de baisse de 20° (90 à 70, puis 70 à 50, et 50 à 30) dans une ambiance à 20°

    Les ballons se refroidissent réellement d'autant plus vite qu'ils sont chaud.
    ça je comprend mieux

  33. #118
    SK69202

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonsoir,

    Puissance quatrième, exemple pour 2:

    2 X 2 X 2 X 2 =16, bref sa grimpe très très vite.

    Température absolue: température comptée depuis -273.15°C qui est le degrés 0 de l'échelle absolue (échelle Kelvin) et la température minimale concevable.

    Pour les chiffres, c'est encore plus compliqué et il y a une foule de paramètres qui entre en jeu et je ne maitrise pas tout.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  34. #119
    invite976543245678211
    Invité

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Voici plus d'info a ce sujet;

    http://www.engineeringtoolbox.com/ra...fer-d_431.html

    En anglais, mais bon, pour la plupart c'est des formules. (je suis anglais).

    q = ε σ T4 A

  35. #120
    rem67

    Re : Nouvelle installation chaudière bois gazéification ETA et hydroaccumulation

    Bonjour,

    Pour montrer la facilité et vitesse d'allumage, tous ceux qui ont vu n'en reviennent pas, j'ai fait quelques photos. Et c'est mon fis ( 10 ans ) qui a procédé à toute l'opération, allumage, surveillance T°, fermeture porte , sauf chargement. Il faut bien lui apprendre , comme ça en cas d'absence il saura faire !( ma femme étant plus réticente ).

    1/ chaudière chargée à fond, le ventilateur est en marche ( autom.)
    2/ 10 sec après l'allumage du papier journal
    3/ feu 1 mn après allumage
    4/ feu 2 mn après allumage, température = 112 °, et fermeture porte d'allumage et grande porte de la chaudière directement après. Et toute la " corvée " est terminée.
    5/ fumée en début de combustion

    Cette opération est un peu plus longue ( 4 / 5 mn ) si je ne mets pas quelques brins de petits bois, c.a.d. en mettant directement les grosses buches sur le papier journal.

    ........./.........
    Images attachées Images attachées

Page 4 sur 11 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Chaudiére bois a gazéification
    Par 2x2 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 20
    Dernier message: 14/09/2012, 13h28
  2. Choix de chaudière BOIS ETA ou HS?
    Par rilouben dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/04/2009, 12h30
  3. nouvelle installation chaudiere bois buches
    Par andre17 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 31/01/2009, 10h29
  4. chaudiere bois et hydroaccumulation
    Par cedric25 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 20
    Dernier message: 19/09/2008, 21h23
  5. chaudière bois en été pour hydroaccumulation
    Par Ulyssesourd dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/06/2008, 16h22
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...