Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 109

Surventilation nocturne




  1. #1
    Orcrist08

    Surventilation nocturne

    Bonjour,
    Les beaux jours sont là et la chaleur devrait arriver cette semaine. Et comme chaque année se pose la question de comment faire rentrer la fraîcheur à l'interieur à l'heure où les temperature sont les plus basses à l'extérieur.
    J'avais comme idée d'avoir une sorte de ventilateur du genre du test blower door que j'installerai sur la porte de communication avec le garage ou sur une fenetre et de laisser entrebailler les fenetres et velux. Quelles caracteristiques devraient avoir le ventilateur pour ventiler une maison de 180m2. J'ai vu des ventilateurs ayant un debit de 1700m3/h mais quelle pression doit il avoir ?

    Est ce qu'un extracteur de gaine de ce type peut convenir pour avoir une circulation d'air aux differentes fenetres entre ouvertes ?

    https://www.cultureindoor.com/3046-e...-1700m3-h.html

    Merci pour vos retours

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Larzacien

    Re : Surventilation nocturne

    bonjour, Pour renouveler l'air à la suite de pluies qu'on a eu et qui a fait monter le taux d'hygrométrie, et aussi pour sécher enduits et peinture, j'ai trouvé un groupe aspirant d'occase à 20 euros. Le débit n'est pas indiqué, mais ça souffle très fort en grande vitesse.
    Et il y a 3 vitesses. Je l'installe verticalement devant une fenêtre ouverte et je pousse l'air dans une pièce, et j'ouvre un peu les autres fenêtres. ça va pas mal.

    Il faut faire attention de ne pas avoir des papiers ou autres, sinon tout vole.

    J'ai eu aussi essayé un ventilateur sur le rebord d'une fenêtre, et on pourrait en mettre sur plusieurs fenêtres.

    Il y a aussi le courant d'air qui fonctionne bien. Mais en rez-de-chaussée, on n'a pas trop envie de laisser ouvert notamment la nuit.

    C'était juste une suggestion.

    Voilà un lien :

    https://www.youtube.com/watch?v=_A6JO75lSS4
    Dernière modification par Larzacien ; 24/06/2018 à 17h03.

  4. #3
    f6bes

    Re : Surventilation nocturne

    Bjr Orcrist08,
    Quel va etre le niveau de bruit de ton puissant ventilo ?
    (pas trés commde pour dormir tranquillement!)

    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"


  5. #4
    SK69202

    Re : Surventilation nocturne

    Quelles caracteristiques devraient avoir le ventilateur pour ventiler une maison de 180m2.
    Aujourd'hui ma "surventilation nocturne" par simple ouverture judicieuse des fenêtres a duré environ 12H, mon calcul approximatif me donne 2300m3/h avec une brise de 10km/h sur la période et je suis assez loin des possibilités maximum.

    A mon avis il faut le ventilateur le plus puissant possible, plusieurs vitesses sont souhaitables et bien sûr le moins bruyant que l'on peut se payer. Multiplier des ventilateurs lents peut aider à atténuer le bruit.

    Pour le bruit entre suer dans son lit ou tolérer un bruit continu, c'est à chacun de choisir.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #5
    Orcrist08

    Re : Surventilation nocturne

    @ Larzacien, as tu une photo ou le nom de ton groupe aspirant ?

    @ F6bes, ce modèle fais 50 db, mais l'idée est de changer ma porte de garage avec un trou dedans et une gaine. Est de mettre le ventilateur dans un caisson insonorisé.

    @SK69202 Effectivement quand il y a de la brise on peut ouvrir les fenetres et avoir un bon renouvellement de l'air. Le souci c'est qu'en été on manque d'air... D'où la volonté d'avoir une ventilation forcée

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    AD 44

    Re : Surventilation nocturne

    Salut,

    Pas besoin de ventilateur
    mon secret? ... Ne rien dire.

  9. #7
    SK69202

    Re : Surventilation nocturne

    Le souci c'est qu'en été on manque d'air... D'où la volonté d'avoir une ventilation forcée
    Oui, bien sûr, mais la question portant sur un débit / pression de ventilateur je donne le débit estimé de ma ventilation naturelle d'aujourd'hui pour une surface équivalente de la maison.
    Un truc que je n'ai pas dit, c'est que ce débit ne concerne quasiment que l'étage (90m2), aucune mesure n'étant actuellement prise au rez de chaussée si ce n'est la montée en débit max PV de l'extraction.

    En sus d'un caisson insonorisé, c'est un pseudo piège à sons qu'il faudrait, je vois ça sous la forme de chicane avec isolant imposant au bruit de faire de multiples réflexions avant de se propager vers la partie habitée.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  10. Publicité
  11. #8
    cornychon

    Re : Surventilation nocturne

    Bonjour,

    Parlons bruit !

    Ton extracteur d’air a une pression acoustique de 54 dBA à 3 mètres.
    Généralement, la pression acoustique est mesurée à 1 m de la source de bruit ! !

    Lorsqu’on mesure la pression acoustique à 2m de la source, la pression acoustique tombe de 6 dB.
    Si on mesure à 4 m, elle tombe de 12 dB.
    Ca veut dire que ton extracteur de 54 dBA mesuré à 3 m, serrait de 62 dBA à 1 mètre ! !

    Autre point important :
    Une augmentation de 6 dB est un doublement du niveau de pression acoustique.
    Une augmentation de 10 dB est nécessaire pour rendre un son deux fois plus fort.

    Prenons 60 dBA.
    Si tu habites au bord du périphérique Parisien, tu as un niveau sonore ambiant de 80 dB.
    Le ventilateur de 60 dB est inaudible, parfaitement silencieux.

    Si tu habites dans une zone urbanisée, tu peux avoir un niveau sonore ambiant de 60 db
    Le ventilateur est audible mais supportable.

    Si tu habites à la campagne, tu peux avoir un niveau sonore ambiant de 25 dBA
    Le ventilateur représente une nuisance insupportable. Il faut choisir entre le bruit et la chaleur.

    Pour ce qui est des pertes de charges, si l’extracteur travaille en poussant ou en tirant, ce n’a pas d’importance. Si l’entrée ou la sortie d’air se fait par une grande ouverture, les pertes de charges sont négligeables.

    Suivant la configuration, il est possible de mettre deux extracteurs, un qui tire l’autre qui pousse. Pas besoin d’autres ouvertures.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  12. #9
    SK69202

    Re : Surventilation nocturne

    Salut,

    Pas besoin de ventilateur
    Je l'estime nécessaire pour les nuits où la température extérieure a du mal à descendre sous la température de la maison avant l'heure habituelle du coucher
    Le courant d'air créé augmentant immédiatement la sensation de confort et le débit accélérant le refroidissement pendant le sommeil. Il ne doit toutefois pas contrarier la convection naturelle et l'effet d'une brise matinale.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #10
    cornychon

    Re : Surventilation nocturne

    Citation Envoyé par AD 44 Voir le message
    Salut,
    Pas besoin de ventilateur
    Je suis de ton avis. En laissant une fenêtre grande ouverte, la circulation d’air est le plus souvent plus importante qu’avec un ventilateur.
    A la limite, un ventilateur de plafond pour avoir un brassage d’air important. Ca conduit à des vitesses d’air de l’ordre du m/s qui arrive sir le visage et éventuellement l'ensemble du corps. L’accélération de l’évaporation refroidi la surface de la peau.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  14. #11
    SK69202

    Re : Surventilation nocturne

    En laissant une fenêtre grande ouverte, la circulation d’air est le plus souvent plus importante qu’avec un ventilateur.
    A la condition que la surface soit importante, que le gradient thermique entre le haut et le bas de la fenêtre soit suffisant et qu'on choisisse de l'ouvrir sur toute sa hauteur et non par simple ouverture du haut (inclinaison oscillo-battant).

    Surventilation nocturne
    Maximiser la surface d'ouverture mise en jeu.
    Maximiser la surface possible de flux traversant .
    Maximiser le gradient thermique entre les ouvertures mise en jeu (genre une fenêtre à l'étage et une au rez-de-chaussée)
    La température extérieure de fin de nuit rend le tout plus efficace, la fraicheur sourit à ceux qui se lève tôt.
    A chacun d'adapter à son logement et à ses contraintes de sureté.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  15. #12
    daniel222

    Re : Surventilation nocturne

    En ventilation naturelle, je me suis aperçue qu'en ouvrant une fenêtre au RDC et une fenêtre à l'étage et toutes les portes ouvertes, c'est souvent suffisant pour rafraichir tout le RdC de 90m2 et la très grande pièce de l'étage + SdB-WC. L'air chaud montant et inversement, je trouve ça assez efficace.

    PS) je ne vois pas de différence que j'arrête ou pas la DF.

  16. #13
    herakles

    Re : Surventilation nocturne

    je ne vois pas de différence que j'arrête ou pas la DF.
    Même constat : les débits sont bien plus faibles qu'avec des fenêtres ouvertes ; de plus ta VMCDF n'était peut-être pas by-passée , pour pas que ca récupère la chaleur de l'air vicié !!!
    J'ai essayé ma VMI à plus de 500m3/h , mais l'ouverture des baies est ben plus efficace !

    On sent très vite la fraîcheur arriver du dehors , je passe alors ma robe de chambre au petit matin
    Heureusement , la masse inertielle considérable fait que la température ne baisse pas trop vite avec 15°C dehors , ca ne descend pas en dessous de 19 ou 20°C
    Dans certaines maisons avec ITI , sans aucune cloison lourde intérieure , la température aurait presque vite fait d'égaliser la T° extérieure
    Je l'ai vécu, j'ai attrapé un sacré rhume après avoir dormi dans la maison d'un ami par une nuit de Juillet (36°C le jour et 16°C la nuit !)

    Et comme chaque année se pose la question de comment faire rentrer la fraîcheur à l'intérieur à l'heure où les températures sont les plus basses à l'extérieur.
    Et se pose aussi la question : comment la garder au maximum dans la maison tout au long de la journée quand le soleil tape ?

    Cette fraîcheur peut subsister plus ou moins longtemps suivant les caractéristiques intérieures de la maison , le comportement de l'habitant , la présence de dispositifs anti-solaires ...
    - brise-soleil , avancées de toit , treille végétale au SUD , arbres , pelouse réduisant l'albédo , volets plus ou moins entr'ouverts
    - minimum d'utilisation de la cuisine ou de l'électro ménager : lave vaisselle pendant la période de surventilation ..
    - masses inertielles intérieures: dalles , murs , refends lourds (pierre, béton , terre crue, briques pleines..) , mobilier bois massif ..et isolation par l'extérieur
    - puits canadien - qui peut aussi être surventilé la nuit pour refroidir les premiers cms d'épaisseur autour des tubes et TAG....

    Aux USA , dans certaines maisons en ossature bois , les pionniers mettaient d'énormes fûts remplis d'eau de 2 à 5m de hauteur , ou des murs à eau pour mieux stocker tat la fraicheur en été que la chaleur en hiver (exemple avec les Zomes de Steve Baers )
    Dernière modification par herakles ; 25/06/2018 à 06h27.

  17. #14
    f6bes

    Re : Surventilation nocturne

    Bjr à tous,
    Lieu: Nimes
    Température externe ces jours çi..35 °
    Température à cette heure (9 heures)=21.5°
    Pas de clim dans la maison.
    Aération nocturne fenetre ouvertes (mais c'est pas posibile chez tout le monde)
    Au petit matin il fait frais dans la maison.
    A partir de 9h30 /10 heures ,entrebaillement des volets refermés, fermeture des fenétres= eviter de faire entrer la chaleur.
    En fin de journée la température est remontée à 24°
    Moyennant quoi, c'est largement supportable. Isolation plus que correcte
    Si on peut c'est l'idéal
    bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  18. #15
    herakles

    Re : Surventilation nocturne

    En fin de journée la température est remontée à 24°
    Effectivement , c'est un bon résultat compte tenu de la morphologie du logement , volets classiques, isolation correcte

    Pour moi , dans le TARN, 32°C dehors , 22 °C vers 15h à l'intérieur , mais il faut dire que j'ai mis le paquet sur l'inertie et l'isolation

  19. #16
    herakles

    Re : Surventilation nocturne

    on va pouvoir expérimenter d'ici peu les bienfaits de la surventilation nocturne et toucher du doigt les paramètres tiles pour conserver le plus longtemps possible la fraîcheur dans la journée :
    https://actu.orange.fr/france/videos...00002DPCp.html
    https://actu.orange.fr/societe/video...html#plmAnchor

    Pour ma part , je suis prêt, mes TAG sont à 18°C , suffisant pour faire l'appoint de fraîcheur en fin d'après-midi

  20. #17
    Larzacien

    Re : Surventilation nocturne

    bonjour, Le courant d'air fenêtres ouvertes fonctionne mieux si on ouvre à la fois sur deux côtés opposés, par exemple nord sud et bien sûr les portes intérieures en les calant.

    Et c'est assez rapide de renouveler l'air, mais si on veut refroidir un peu les murs, il faudra le faire pendant de longues heures, même si on met un gros ventilo, il faut du temps, toute la nuit et encore un peu le matin tant qu'il fait frais dehors.

    Et la chaleur vient surtout du toit. Si au dessus de sa tête on a une bonne dalle en béton à l'ancienne, la maison restera assez fraîche, car des tonnes de béton hourdi, il faut un bon moment avant que ça monte en température, et ceci surtout si la dalle est un tant soi peu isolé juste au dessus (sol des combles) -ça s'appelle l'inertie, je le sais depuis longtemps-. On peut mesurer la température de la dalle et la comparer aux autres parois avec un thermomètre infra rouge. Par contre au grenier, il fait un cagnard pas possible, à tel point que lorsque la grosse chaleur se calme, à la campagne j'aspire l'air chaud du grenier (soigneusement filtré) pour le pousser dans la maison lorsqu'il fait soleil. ça me fait du chauffage presque gratuit. Et ça me fait un genre de VMI. J'utilise pour cela un groupe aspirant pour cuisine qu'on m'a donné.

  21. #18
    daniel222

    Re : Surventilation nocturne

    En ventilation naturelle, j'ai essayé de voir en ouvrant 2 fenêtres opposée au RdC, c'est nettement moins efficace qu'une fenêtre au 1er et une au RdC, c'est indiscutable.

    Larzacien a raison, la solution d'une double prise d'air neuf, une externe et une dans les combles, en V.M.I comme en DF, est un très bon choix à mon avis, surtout en inter-saisons qui durent de plus en plus. A condition d'une bonne pré-filtration et qu'il n'y ai pas trop de poussière qui vole quand il y a du vent.

    C'est marrant, dans mon pense bête, j'avais prévu de préciser ça dans le blog !

    PS) en hiver que la prise d'air soit externe ou dans les combles, c'est pareil quand il n'y a pas de soleil. Mais dès qu'il y a du soleil on a tout à gagner à prendre l'air dans les combles, donc pendant au moins 8 mois, le prise d'air en combles est valable

  22. #19
    AD 44

    Re : Surventilation nocturne

    re,

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Et se pose aussi la question : comment la garder au maximum dans la maison tout au long de la journée quand le soleil tape ?

    Cette fraîcheur peut subsister plus ou moins longtemps suivant les caractéristiques intérieures de la maison , le comportement de l'habitant , la présence de dispositifs anti-solaires ...
    - brise-soleil , avancées de toit , treille végétale au SUD , arbres , pelouse réduisant l'albédo , volets plus ou moins entr'ouverts
    - minimum d'utilisation de la cuisine ou de l'électro ménager : lave vaisselle pendant la période de surventilation ..
    - masses inertielles intérieures: dalles , murs , refends lourds (pierre, béton , terre crue, briques pleines..) , mobilier bois massif ..et isolation par l'extérieur
    - puits canadien - qui peut aussi être surventilé la nuit pour refroidir les premiers cms d'épaisseur autour des tubes et TAG....
    peut on (doit on) ajouter à cette liste,une caractéristique extérieure ?

    -> la teinte des façades et (surtout) des toitures
    Dernière modification par AD 44 ; 25/06/2018 à 12h37.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  23. #20
    f6bes

    Re : Surventilation nocturne

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Pour moi , dans le TARN, 32°C dehors , 22 °C vers 15h à l'intérieur , mais il faut dire que j'ai mis le paquet sur l'inertie et l'isolation
    Remoi,
    Il est 14 h. température interne=22.2 externe 33°
    bonnn journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  24. #21
    Larzacien

    Re : Surventilation nocturne

    bonjour, Et aussi une maison blanche (en Grèce, elles sont presque toutes blanches ou très claires) les murs chauffent nettement moins au soleil. Par contre pour l'hiver, c'est mieux les couleurs sombres.

    Pour le toit, ça joue aussi, sauf qu'on ne peut guère choisir la couleur des tuiles. Il faudrait au moins favoriser une circulation d'air sous les tuiles.

    On pourrait aussi rafraîchir les combles en prenant de l'air dans un endroit à l'ombre, en le faisant passer dans des tuyaux enterrés dans le sol sur une assez bonne longueur de préférence à l'ombre et à au moins 1 m de profondeur et de pousser cet air filtré dans les combles par un moyen mécanique. Et il faudrait des chatières en haut du toit ce qui laisserait sortir l'air le plus chaud.

  25. #22
    f6bes

    Re : Surventilation nocturne

    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    On pourrait aussi rafraîchir les combles en prenant de l'air dans un endroit à l'ombre, en le faisant passer dans des tuyaux enterrés dans le sol sur une assez bonne longueur de canadien ou provencal préférence à l'ombre et à au moins 1 m de profondeur et de pousser cet air filtré dans les combles par un moyen mécanique. Et il faudrait des chatières en haut du toit ce qui laisserait sortir l'air le plus chaud.
    Bjrà toi, Tu réinventes le puits canadien ou provencal!
    Mais t'en qu'à faire insulfer directement dans la maison.
    bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  26. #23
    Larzacien

    Re : Surventilation nocturne

    bonjour, oui, mais lorsqu'on n'a pas prévu un puits canadien à la construction, on peut faire un mini puits canadien pour pousser de l'air plus frais dans les combles et chasser l'air chaud. (je sais ce que c'est qu'un puits canadien depuis longtemps)

    Le puits canadien, les tuyaux sont à deux mètres, ça fait un peu bas pour creuser à la pioche.

  27. #24
    herakles

    Re : Surventilation nocturne

    peut on (doit on) ajouter à cette liste,une caractéristique extérieure ?

    -> la teinte des façades et (surtout) des toitures
    Dans un ou deux cas , oui:
    pour les maisons peu isolées , côté toit ou côté mur ou les deux ..tuiles blanches , murs blancs...
    Pour toutes les maisons dans le même coin , . pour éviter l'effet "bulle de chaleur" ; si en plus les PACs se mettent de la partie
    https://www.francetvinfo.fr/meteo/ca...e_2802033.html

    Sinon ,sur une maison très bien isolée , en dehors du blanc pur , les teintes moyennement soutenues que l'on voit dans l'habitat traditionnel n'ont que peu d'impact sur le confort intérieur
    Le coefficient d'absorption est déjà élevé pour nos façades bien françaises et pour nos tuiles , entre 0.5 et 0.8 , ce qui n'est pas le cas des maisons grecques , espagnoles ou portugaises badigeonnées à la chaux .
    https://www.google.fr/search?source=....0.IoG3Z5lV1uE

    Remoi,
    Il est 14 h. température interne=22.2 externe 33°
    bonnn journée
    il est 18h , T° extérieure:30 °C , intérieure : 21.8°C
    Dernière modification par herakles ; 25/06/2018 à 17h10.

  28. #25
    SK69202

    Re : Surventilation nocturne

    En ventilation naturelle, j'ai essayé de voir en ouvrant 2 fenêtres opposée au RdC, c'est nettement moins efficace qu'une fenêtre au 1er et une au RdC, c'est indiscutable.
    La théorie est en partie consultable dans ces liens, qui ont servi à l'estimation de la "puissance" et au débit de la ventilation d'été chez moi.
    extrait de livre chez GG
    PDF assez simple qui explique le constat.
    Autre extrait de livre incompréhensible chez GG
    Pour ceux qui ont pu comprendre le livre précédent

    Bon survol, peu liront tout.

    Le truc c'est que la maison est tellement fraiche ici que c'est frisson en rentrant du travail extérieur et ouverture tardive des fenêtres le temps que la température de l'air extérieur redescende en dessous de celle des pièces les plus chaudes de l'étage.
    Les températures minimales augmentant, cela va être un poil plus difficile dans les jours qui viennent.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  29. #26
    Larzacien

    Re : Surventilation nocturne

    bonjour, si on a une hotte aspirante à extraction, on peut la laisser fonctionner au ralenti pour avoir moins de bruit la nuit, et entr'ouvrir une ou deux fenêtres les plus éloignées de la hotte. Et le matin si on a l'habitude de se lever de bonne heure, la faire fonctionner à fond pour un plus grand débit. Et là, on est déjà équipé.

  30. #27
    daniel222

    Re : Surventilation nocturne

    bonjour, si on a une hotte aspirante à extraction, on peut la laisser fonctionner au ralenti pour avoir moins de bruit la nuit, et entr'ouvrir une ou deux fenêtres les plus éloignées de la hotte. Et le matin si on a l'habitude de se lever de bonne heure, la faire fonctionner à fond pour un plus grand débit. Et là, on est déjà équipé.
    Max 600 m3/h, c'est trop peu. Un peu comme la DF est son Bypass.

  31. #28
    herakles

    Re : Surventilation nocturne

    Voilà , tout est bien explicité : inertie + ventilation + ITE = tiercé gagnant en été comme inertie+ apports solaires + ITE= tiercé gagnant en hiver et mi-saison ....
    Merci à SK69202 pour ces liens
    C’est l’effet du rafraîchissement de la masse du bâtiment par l’air neuf. La ventilation pour le
    confort d’été est donc d’autant plus efficace que la masse du bâtiment est importante. Et seule
    une approche thermique dynamique peut rendre compte de l’effet de la ventilation sur la
    température intérieure.
    L’inertie thermique est complémentaire de la ventilation, et indispensable pour que celle-ci soit
    efficace.
    Mais encore faut-il rafraîchir cette masse ! Il faut pour cela réunir trois conditions :
    1. Un écart de température élevé entre Tint et Text. Le potentiel de la ventilation nocturne
    est plus important quand les nuits sont fraîches. C’est le cas des climats continentaux, par
    opposition aux climats maritimes. Le climat méditerranéen se caractérise également par
    des amplitudes thermiques importantes entre le jour et la nuit, exploitables pour la
    ventilation.
    2. Une surface d’échange importante entre l’air et la masse à rafraîchir. Il vaut mieux
    plusieurs murs moyennement épais qu’un seul mur très épais.
    3. Une vitesse d’air élevée au contact des masses. C’est difficile en pratique, mais il faut au
    moins permettre à l’air de lécher les parois. C’est l’intérêt des structures creuses dans
    lesquelles l’air peut circuler, ou plus simplement des faux plafonds « ouverts » au dessus
    desquels l’air peut circuler par ventilation mécanique ou naturelle, et qui permettent aux
    dalles d’étages de participer aux échanges thermiques.


    Avec un puits canadien sous la maison ou des TAG ce serait encore mieux
    Vu ce que nous réserve le réchauffement climatique et les déboires actuels de EDF, y a intérêt à penser sérieusement à améliorer les constructions dans ce sens .
    Dernière modification par herakles ; 25/06/2018 à 22h17.

  32. #29
    Larzacien

    Re : Surventilation nocturne

    bonjour, Le groupe aspirant que j'ai ressemble tout à fait à ça. ça se met dans les cuisines intégrées, c'est comme une hotte aspirante.

    https://www.leboncoin.fr/electromenager/1154755928.htm/

    Je n'ai vu aucune marque sur le mien, mais il est italien.

  33. #30
    daniel222

    Re : Surventilation nocturne

    bonjour, Le groupe aspirant que j'ai ressemble tout à fait à ça. ça se met dans les cuisines intégrées, c'est comme une hotte aspirante.
    C'est une hotte pour piano. Serais-tu maître-queux ?

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Tuile-douille pour surventilation estivale
    Par TioChanclas dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/06/2017, 17h40
  2. Refroidissement nocturne
    Par mouradb dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2012, 20h32
  3. Nocturne...
    Par richardunord dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/04/2011, 09h50
  4. surventilation nocturne sans ouvrir les fenetres?
    Par dr_alf dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/08/2009, 19h51
  5. Une surventilation nocturne efficace
    Par conscience dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/07/2009, 05h41