Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 130

Isolation + Inertie, meilleur compromis ?



  1. #1
    marie5210

    Isolation + Inertie, meilleur compromis ?


    ------

    Bonjour,

    J'envisage la construction d'une maison de 17m2 en région toulousaine, et je suis en train de m'informer sur les différents matériaux de construction. Une des dépenses sur laquelle on veut se focaliser, c'est l'isolation de la maison, et le confort thermique (également en été). Au départ, nous étions partants pour du monomur 37,5, souvent cité en exemple. En lisant ce forum, j'ai quand meme qques doutes sur sa réelle efficacité pcq il me semble que ca n'isole pas tant que ca.
    Le surcout de 8% du monomur me convenait, au delà ca risque d'etre difficile. Pour un même surcout, est il possible de faire de l'isolation extérieure? J'imagine que non, et dans ce cas là, quelle solution privilégier. Isoler avec de la laine de verre ou de roche, ca ne me plait pas vraiment. A la fois pour la faible durabilité de ce type d'isolants, l'envie de privilégier des matériaux plus écologiques... du coup, quel serait le compromis d'apres vos expériences?
    brique à joint mince de 20cm + isolation épaisse, mais en quoi? et de combien de cm pour que ca soit vraiment valable (tjs en restant ds des surcout de l'ordre de 8%). J'ai fait des simulations mais sans avoir aucune idée des surcouts...

    Merci de votre aide,

    Marie.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    marie5210

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    Je fais remonter pcq personne ne m'a répondu jusque là et que je suis vraiment intéressée par vos avis. Bcp d'entre vous dénigrent un peu la monomur mais je n'ai pas vu de post qui donnait de solution meilleure (tjs compris confort ete/hiver) pour un cout à peu près égal. Est ce que certains d'entre vous ont des choses à me conseiller?

    Merci,

    Marie.

    PS: Je n'etais trompée en tapant evidemment, il s'agit d'une maison de 170m²

  4. #3
    zeitoun

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    Salut Marie,
    Je pense que beaucoup de personnes se posent les mêmes questions que toi.....

    Le Monomur est surtout séduisant sur le papier. En pratique ca Rth dépend beaucoup de la pose et de toute facon c'est pasgénial quand même.
    Il vaut mieux une brique "normale" de 20cm avec isolation extérieure.
    Pour le choix de l'isolant, il y a des fils sur ce forum qui en parlent. C'ets un choix difficile. Ca dépend de tes critère: écologie, prix...
    Les isolants naturels sont hélas très chers, donc il faut être motivé !
    Attention aux ponts thermiques: si tu veux bien isoler, faut soigner les détails (le truc que les artisans ne savent pas faire...) et trouve un archi branché (rarissime!)

    Moi aussi je cherche le meileur compromis, je voudrais faire une maison passive (sur Toulouse aussi) mais c'est dur de se faire une idée sur les bonnes techniques. Et en plus, on sort des pratiques habituelles francaise, donc dur, dur !

    bon courage

    Z

  5. #4
    bogeyman

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    c'est vrai que trouver des artisans acceptant de poser de l'isolation à l'extérieur c'est pas gagné !
    Peut etre faudrait-il mieux s'orienter vers l'assature bois avec des épaisseurs importantes d'ouate de cellulose, qui a une inertie proche de la brique parait-il.
    Là est peut etre le bon compromis ?!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    fabien56

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    Bonsoir,
    Pour faire avancer le débat, je viens de visiter une maison en construction dans le sud du Morbihan. De ces maisons "étudiées" par un maitre dans l'art de la maison bioclimatique, Feng shui...etc.
    Belle baraque, bien orientée, immense verrière plein sud, . Mais...
    En brique monomur de 37.5. (très bien montée au demeurant). à la limite, rien de très grave là dedans sauf que visiblement, les techniques d'intégration d'ouvertures circulaires sont difficiles à mettre en oeuvre. Résultat: pour faire un rond, on fait un carré, on met le rond au milieu, et autour, on bétonne. Je n'ose pas imaginer le pont thermique et les traces de moisissure sur les platres directement en contact avec ce béton... dommage. Pour ma part, je n'ai pas encore vu de maison en monomur sans pont thermique.

  8. #6
    Quisit

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    ben déjà le Feng Shui ... ça me mettrait un doute

  9. Publicité
  10. #7
    argi

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    Ben moi aussi je compte construire en monomur, et c'est vrai que pour les puristes ca le fait pas.... Mais bon, si on reste pragmatique, ca me semble quand même pas trop mal surtout si on soigne l'isolation, qu'on veut une maison passive....C'est quand même bien mieux que le parpaing.
    Je vis dans un département à mille lieux de l'écoconstruction contrairement à la Bretagne ou la Dordogne, et je suis incapable de faire de l'autoconstruction... alors le monomur me semble assez accessible aux macons tradis. On fait avec ce qu'on a.

    niveau NRJ grise c'est pas top non plus, je sais, mais est il possible pour le commun des mortels de faire une maison 1oo% perfect?

    Après pour le gars qui a fait sa maison avec des fenêtres rondes, quand on sait les ponts thermiques que ca fait sur du monomur, effectivement.... c'est du snobisme débile!

    Bon, tout ca pour me dire que non je fais pas une grosse connerie en faisant du monomur..... ou si? Mais alors je fais comment moi??????

  11. #8
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    Quitte à faire du "monomur", pourquoi pas en béton cellulaire? Au moins, les ouvertures circulaires seront faciles à découper!

    Pour l'isolation extérieure, il faut discutailler avec les artisans façadiers.

  12. #9
    Quisit

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    Argi, si tu compte faire une maison passive, fuis le monomur, loin d'atteindre les perf requise, tu auras une maison isolée dans la norme, c'est tout.

    Pour faire du passif à bon compte dans la partie sud ou ouest de la france faut plutôt tabler sur une ossature bois avec lames d'air et 20 cm mini de LDV dans tes murs ... en monomur ça te ferait des murs de 60 ! (au pifo ... mais c'est en ordre de grandeur) ... et dans le nord , dans le centre ou en altitude, compte 30 / 40 cm d'épaisseur de LDV soit monomur+isole extérieure !

    je conseille plutôt l'ossature très isolée avec de la maçonnerie intérieure pour combiner inertie et isolation que la monomur si vous voulez atteindre de très fortes économies d'énergie.


    pensez que le déphasage n'a presque aucun intérêt en hiver

  13. #10
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    même du simple parpaing avec isolation externe est meilleur que le monomur ...

    le surcout isol externe doit ramener à un tarif proche de la monomur ... mais là au moins on est sûr de d'avoir la Resistance thermique prévue...

    bien sur y'a mieux ... mais à chosir seulement entre les deux ... même moi l'ayatollah vert de service je foncerais sur du parpaing...

  14. #11
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis?

    Citation Envoyé par Yoghourt
    Quitte à faire du "monomur", pourquoi pas en béton cellulaire? Au moins, les ouvertures circulaires seront faciles à découper!

    Pour l'isolation extérieure, il faut discutailler avec les artisans façadiers.

    ouai pourquoi pas ... faut chiffrer ( amha toujours moins bon bilan éconologique qu'un parpaing isolation externe) ... dans ce cas le gros avantage est la facilité à fixer une future isolation externe (car pour moi toute les monomurs d'aujourd'hui seront obligées d'ici moins de dix ans à opter pour une surisolation externe , certains imbéciles feront et proposent déjà par l'intérieur!! ) ....

    le béton céllulaire ça n'éclate pas ...
    Dernière modification par r17777 ; 25/07/2006 à 12h59.

  15. #12
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Pour fabien56, parles tu de Gilbert Le Bris ?

    Pour Quisit : croyance en le Feng shui ou autre, et compétence éconologique sont des choses indépendantes ...
    Certains les considèrent comme complémentaire, j'en fait partie ... (pour te dire, je suis même hyper branché astrologie => asro chinoise => donc feng shui), je compte même un géobiologue dans mon entourage proche... ça ne m'empêche pas de rester pragmatique, objectif ... etc. (enfin je crois )…
    Ce géobiologue possède une maison bioclim (avec toilette sèche, lit à macrophytes, EnR ETC.), et prêche les Négawatts à ses clients …

    Esotérisme et cartésien ne sont pas toujours incompatible

    Donc fais attention à ne pas faire de généralité sur ce coup là … même si il y’en a des fous sur terre …

  16. Publicité
  17. #13
    pulligny

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Bonjour Argi,
    Comme l'ecrit quisit, tu ne feras pas une maison passive avec de la monomur parce qu'une maison passive est une maison étanche surisolée alors qu'une maison en monomurs est, si le boulot est fait correctement, perpirante. Faire une maison passive en france en appliquant les normes allemandes ou suisses est d'ailleurs une aberration puisque rien que le calcul des resistances thermiques n'est pas identique. Un groupe de travail est en train de définir l'équivalent français de ces normes et de les adapter au climat français (le sud de la france étant peu comparable au climat germanique).
    Sinon, il est possible de construire une maison à trés faible besoin energétique en monomurs, notre projet en est la preuve. La majorité des déperditions d'un batiment se fait par le toit. Rien n'empêche de rajouter une isolation externe en façade nord. En façade sud, une grande partie de la surface est généralement en vitrages; c'est donc à la qualité de ce vitrage qu'il faut veiller plus qu'aux murs qui les soutiennent (les deperditions se faisant principalement sur cette facade par les vitrages). Seule une véritable étude thermique de ton projet te permettra de parvenir au meilleur compromis thermique envisageable en fonction de ton budget.
    L'inertie thermique est également importante en hiver. Elle évite au batiment de se refroidir rapidement et non seulement de réduire les besoins en chauffage du batiment mais également la puissance de chauffe nécessaire. Et une maison en monomurs, avec escalier béton, dalles béton, murs internes de stockage en briques pleines aura toujours une inertie plus grande qu'une MOB.
    Pour notre part, nous avons mis plusieurs mois à trouver le maçon qui montera nos murs afin justement d'éviter les ponts thermiques. Le problème de ponts thermiques se posent autant avec une isolation extérieure si la continuité de l'isolation n'est pas assurée et il est bien difficile de comparer la qualité de la pose d'un isolant caché derrière un bardage.
    Ce n'est que mon avis personnel, basé sur notre projet et sur l'étude thermique que nous avons réalisée. Chacun fait ses propres choix suivant ses attentes et son budget.
    A+

  18. #14
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par pulligny
    S
    L'inertie thermique est également importante en hiver. Elle évite au batiment de se refroidir rapidement et non seulement de réduire les besoins en chauffage du batiment mais également la puissance de chauffe nécessaire.
    bien dit ... ça aussi ça démontre la bétise d'aller faire de gros investissements dans des grosses installations puissantes de chauffage ...........................
    ....................
    .............................. .. d'appoint ....

  19. #15
    Nikau

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Tout de même :
    - les besoins de chauffe sont liés aux déperditions de la maison. En régime stationnaire, je ne vois pas pourquoi l'inertie permet de diminuer la puissance de chauffe. Si on ne chauffe pas à concurrence des pertes, la maison va inexorablement se refroidir. Plus ou moins vite, mais elle se refroidira.

    - réduction des besoins : en régime stationnaire toujours, ok. Mais partez en vacances deux semaines en hiver, vous revenez avec une maison froide et vous allez avoir besoin de beaucoup plus d'énergie pour monter en température si vous avez beaucoup d'inertie que si vous en avez moins. L'inertie demande donc à être toujours alimentée pour garder ses avantages, donc continuer à chauffer pendant les abscences. Encore une fois, la conservation de l'énergie nous dit qu'il faut chauffer ce que l'on perd. L'inertie a un effet dynamique la dessus, mais le bilan énergétique est identique pour une maison à forte inertie ou à faible inertie.

    Je me trompe quelque part ?

  20. #16
    Annaick_R

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Bonjour,

    si j'ai bien assimilé les concepts découverts ici et là dans les discussions du forum, l'inertie garantit surtout un confort thermique, notamment l'été (ralentissement de l'échauffement de la maison pendant la journée). Elle permet de lisser les variations de températures. En tout cas en ce moment, j'ai 20-22°C à l'intérieur de ma maison en pierre (en pleine rénovation) contre 25-27°C dans mon appartement moins "inertiel".

    Je suis d'accord que quand on part 2 semaines l'hiver, une maison à forte inertie est plus longue à réchauffer au retour. Mais à mon avis, on dépense moins d'énergie à maintenir la maison à 15-16°C pendant les 15 jours qu'à la laisser se refroidir complètement (4-8°C) et à la réchauffer au retour. On peut aussi pratiquer l'échange de maison pendant les vacances ! La maison est occupée pendant votre absence -> maintien du régime stationnaire de chauffage.

    HS/ De toute façon, partir au ski 2 semaines l'hiver, c'est très peu éconologique, ca! ... /HS

    Annaïck.

  21. #17
    SebMP35

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par Nikau
    L'inertie a un effet dynamique la dessus, mais le bilan énergétique est identique pour une maison à forte inertie ou à faible inertie.

    Je me trompe quelque part ?
    Je crois que le principale oubli dans ton raisonnement c'est les apports solaires passifs.
    S'il n'y a pas d'inertie, l'air de la maison (sur)chauffe, s'il y a de l'inertie, tu stockes et la restitution va te permettre d'ameliorer ton bilan energetique.
    La surchauffe en demi-saison est une réalité avec ouverture des fenetres en jounée alors que le matin et le soir le chauffage fonctionne...

  22. #18
    Nikau

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Qui a dit que je parlais du ski ? Je parlais bien sûr d'aller rendre visite à ma vieille maman qui habite à l'autre bout de la France

    La longueur à réchauffer la maison va dépendre de la puissance de ton chauffage. Donc, ça dépend. Mais en tous les cas, il est plus COUTEUX de réchauffer une maison à forte inertie parce que l'on aura 'gaspillé' plus d'énergie en la laissant refroidir qu'en laissant refroidir une maison à plus faible inertie.

    Après, pour être plus précis, il faudrait mettre des chiffres.

    Seb -> point pris. Effectivement, le solaire passif va permettre de stocker un peu d'énergie. Après, il faut voir si ce gain contrebalance les pertes possibles dont je parle plus haut.
    Dernière modification par Nikau ; 26/07/2006 à 11h04.

  23. Publicité
  24. #19
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Pour peu que les vitrages soient isolés, et qu'il y ait des volets participant à l'isolation, le bilan d'un vitrage devient facilement positif.

    Imaginons une régulation "on/off" appliquée à une journée travaillée. Pour un même R, une maison sans inertie descendra beaucoup + bas en température qu'une maison à forte inertie. Conclusion: le cout hivernal dont tu parles dépend de l'usage d'hiver.

    Pour faire des calculs à la louche, je pense à des bilans énergétiques sur 2 filtres passe-bas 1er ordre, de même impédance DC (même isolation), et de coupure différente (en prenant le déphasage comme temps caractéristique du filtre).

  25. #20
    rbobeda

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par Nikau
    Tout de même :
    - les besoins de chauffe sont liés aux déperditions de la maison. En régime stationnaire, je ne vois pas pourquoi l'inertie permet de diminuer la puissance de chauffe. Si on ne chauffe pas à concurrence des pertes, la maison va inexorablement se refroidir. Plus ou moins vite, mais elle se refroidira.
    Oui, c'est vrai, mais uniquement dans une logique non-bioclimatique. Une architecture climatique additionnée à une isolation correcte empêchera d'office un refroidissement trop important. Typiquement, les besoins d'appoint en chauffage sont souvent situés au coeur de l'hiver, en décembre et janvier, mais il ne s'agit que d'un appoint (pour gagner les 3 ou 4 °C manquant). Les apports solaires sont non négligeables à cette époque, et les vitrages bénéficient en principe du rayonnement direct le plus efficace (même s'il ne dure pas longtemps dans le journée). Donc, la maison ne se refroidira jamais au dessous d'un certain seuil de t°, qui peut sans pb être de l'ordre de 15°C.
    L'inertie joue évidemment un rôle prépondérant ici, car la chaleur accumulée dans la journée dans les masses du volume habitable est restituée la nuit. Elle évite aussi à la maison de trop se refroidir en cas de plusieurs journées sans soleil.
    Inconvénient : il faut laisser les volets ouverts, et posséder des vitrages ayant un bilan positif, ce qui n'est pas forcément évident, notamment pour les problèmes d'effraction. Mais cet inconvénient se contourne facilement avec des systèmes tels que : serres froides pour préchauffage de l'air et ventilation termostatique (au dessus d'un certain seuil de t° l'air chaud est injecté dans la maison), capteurs à airs extérieurs + planchers chauffants à air (même principe) etc... qui permettent de maintenir un t° honorable en cas d'absence prolongée. Ou évidemment un verre anti-effraction, mais bonjour la facture car il doit en plus être isolant et posséder un bon facteur solaire.
    En tout cas, la position hors-gel de la chaudière à mazout est un archaïsme du 20e siècle, ça c'est certain.

  26. #21
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par Annaick_R
    Bonjour,

    si j'ai bien assimilé les concepts découverts ici et là dans les discussions du forum, l'inertie garantit surtout un confort thermique, notamment l'été (ralentissement de l'échauffement de la maison pendant la journée). Elle permet de lisser les variations de températures. En tout cas en ce moment, j'ai 20-22°C à l'intérieur de ma maison en pierre (en pleine rénovation) contre 25-27°C dans mon appartement moins "inertiel".
    Ça sert aussi à accumuler les calories solaire gratuite l'hiver ... sans ce stocke on est obligé d'avoir d'avantage recourt à nos moyens de chauffage ... et là on retombe bien vite dans le moyen principale de chauffage et non seulement l’appoint

    Citation Envoyé par Annaick_R
    Je suis d'accord que quand on part 2 semaines l'hiver, une maison à forte inertie est plus longue à réchauffer au retour. Mais à mon avis, on dépense moins d'énergie à maintenir la maison à 15-16°C pendant les 15 jours qu'à la laisser se refroidir complètement (4-8°C) et à la réchauffer au retour.
    à évaluer au cas par cas ... moi j'opterais pour une programmation un jour ou deux avant de revenir ... (si je partais bien évidemment)

    Citation Envoyé par Annaick_R
    On peut aussi pratiquer l'échange de maison pendant les vacances ! La maison est occupée pendant votre absence -> maintien du régime stationnaire de chauffage.
    Why not ... comme ça les volets restent ouverts et la maison continue de bénéficier du soleil ...

    Citation Envoyé par Annaick_R
    HS/ De toute façon, partir au ski 2 semaines l'hiver, c'est très peu éconologique, ca! ... /HS

    Annaïck.
    On y vient .... J’aime pas l'argument des questions de hors gel ou de réchauffage pour période d'absence prolongée ... surtout qd il ne s'agit pas d'obligation ...

    Par ce que si c'est pour aller au sport d'hiver... pourquoi ne pas cautionner " J'peux pas mettre plus d'isolation que le minimum normé sinon j'peux pas me payer mon 4x4"...

    Ça parait con mais énergétiquement ça revient au même, puisque vacance au ski (pour ceux qui n'habite pas sur place) et 4x4 (pour ceux qu'en ont pas vraiment un besoin professionnel) sont deux choses non vitales et très anormalement dispendieuses...

    Je sais que ces propos paraissent extrémistes et liberticides mais pourtant les enjeux mondiaux (nos libertés de demain et après demain) demanderont sûrement encore plus d'effort que de rester passer nos vacances sur place....


    Et je ne parle même pas de ceux qui se donnet bonne conscience en installant un thermosatat d'ambiance et deux ampoules basse conso ( parfois dans le couloir! ) et qui prennent l'avion pour aller chercher la chaleur dans l'hémisphère sud!!

    C’est d'ailleurs sur cette question des déplacements touristique que s'achevait l'émission de France2 (pétrole, en attendant la panne sèche) que vous pourrez retrouvez à nouveau sur mon serveur FTP actuellement en travaux
    Dernière modification par r17777 ; 26/07/2006 à 12h58.

  27. #22
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par Nikau
    L'inertie a un effet dynamique la dessus, mais le bilan énergétique est identique pour une maison à forte inertie ou à faible inertie.

    Je me trompe quelque part ?
    si l'édifice joui de grosse ouverture sud bien ensoleillées, c'est l'inertie qui va faire la différence ... et augmenter la couverture solaire ... l'isolation reste toujours très importante ...

    Les maisons passives c'est :

    1/ effectivement une forte réduction des pertes par isolation, protection des source froide (ou chaude en été) et amélioration des ventilations

    2/ mais aussi une bonne valorisation des ressource de chauffage gratuite et propre ... grâce à une inertie adéquate ... et bous l’inertie qui lisse les température, chose très appréciable en été…


    Donc une très bonne isolation ne suffit pas , ni à abaisser au raz des pâquerettes les besoins énergétique , ni à offrir un confort durable et stable…

    Pour en revenir à la puissance … le seul point faible de notre raisonnement est effectivement le cas des absence prolongé … mais comme je l’ai dit plus haut la solution ne réside pas dans la technologie , mais plus dans les comportements…

    En fait l’inertie thermique permet d’éviter que la maison ne descende trop rapidement en température… et toute maison fraîche en fin de journée à l’arriver de ses occupants, nécessite une installation de chauffage puissante …
    C’est un discourt que tu peux facilement trouver sur le site du RTE … tellement les maisons chauffage élec à parois internes légères sont une grosse connerie !!

    Tu as raison les pertes sont lié à la qualité de l’enveloppe isolante …
    Nous ne parlions donc pas de consommation mais bien de puissance instantanée …

    Attention donc aux risque d’amalgamer puissance et énergie produite (consommée)

    Par conte en poussant la réflexion on pourrait aller jusqu’à dire que les maisons sans inertie, donc fraîche en fin de journée perdent moins d’énergie car le différentiel interieur/exterieur est moins grand ….
    Mais à quel coût énergétique pour compenser ce qu’elle ne peuvent pas valoriser d’énergie gratuite et propre et quelle doivent compenser d’une manière ou d’une autre ?? …

    Edit : désolé tout le monde j'avais pas fais un F5 et donc je n'avais pas vu tout les messages après le post #16 d'Annaïck
    Dernière modification par r17777 ; 26/07/2006 à 13h25.

  28. #23
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par Nikau
    Qui a dit que je parlais du ski ? Je parlais bien sûr d'aller rendre visite à ma vieille maman qui habite à l'autre bout de la France
    si la maison est econologique peut être qu'il est plus éconologique de faire venir ta maman et d'arrété momentanément son chauffage ...

    Citation Envoyé par Nikau
    La longueur à réchauffer la maison va dépendre de la puissance de ton chauffage. Donc, ça dépend. Mais en tous les cas, il est plus COUTEUX de réchauffer une maison à forte inertie parce que l'on aura 'gaspillé' plus d'énergie en la laissant refroidir qu'en laissant refroidir une maison à plus faible inertie.
    ben non là tu te contredis toi même ...


    Citation Envoyé par Nikau
    Après, pour être plus précis, il faudrait mettre des chiffres.

    Seb -> point pris. Effectivement, le solaire passif va permettre de stocker un peu d'énergie. Après, il faut voir si ce gain contrebalance les pertes possibles dont je parle plus haut.
    Même si dans l'absolu le potentiel solaire est toujours le même, une fois la très bonne isolation atteinte, ce même potentiel représente la plus grosse part de ta fourniture … souvent plus de 60% … d’où l’intérêt de bien pouvoir le valoriser grâce à une inertie adaptée…

  29. #24
    Nikau

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Compris... Ceci dit, encore une fois, c'est un tout, de l'inertie sans apport solaire ne résoudra rien du tout. Ca me refait réflêchir à mon muret dont j'ai parlé dans un autre poste : comme prévu actuellement, il devrait être thermiquement désolidarisé de la chappe (posé à même la dalle). Il faut que je vérifie son ensoleillement vu que, sauf erreur, il ne bénéficiera pas du contact avec la chappe

    C'est la que ma connaissance toute théorique pêche : est-ce que vous avez des chiffres à me donner sur les apports solaires d'une maison bien foutue et la vitesse de refroidissement de telle maison ?

  30. Publicité
  31. #25
    Nikau

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par r17777
    ben non là tu te contredis toi même ...
    Non, la vitesse d'arrivée à température va dépendre de la puissance du chauffage : si tu chauffe à 2kw ou à 20, tu monteras plus vite en température.

    Le coût énergétique pour arriver en température dépend de ton inertie, c'est . Plus tu as d'inertie, plus c'est coûteux.

  32. #26
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par Nikau
    Compris... Ceci dit, encore une fois, c'est un tout, de l'inertie sans apport solaire ne résoudra rien du tout.
    Exactement Nikau, c'est pour ça que les maison nordique sont généralement plus des systèmes ossature bois super isolé avec quasiment pas d'inertie ...et là haut c'est bioclimatique ... car y a quasiment pas de soleil en hiver...

    Et c'est d'ailleurs aussi pour ça qu’on ne doit pas copier à la lettre leurs modèles de conception climatique ... (enfin "on" ... pas nous ici sur FSG ....mais "on"..; les français)

  33. #27
    r17777

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par Nikau
    - les besoins de chauffe sont liés aux déperditions de la maison. En régime stationnaire, je ne vois pas pourquoi l'inertie permet de diminuer la puissance de chauffe. Si on ne chauffe pas à concurrence des pertes, la maison va inexorablement se refroidir. Plus ou moins vite, mais elle se refroidira.
    Et

    Citation Envoyé par Nikau
    La longueur à réchauffer la maison va dépendre de la puissance de ton chauffage. Donc, ça dépend. Mais en tous les cas, il est plus COUTEUX de réchauffer une maison à forte inertie parce que l'on aura 'gaspillé' plus d'énergie en la laissant refroidir qu'en laissant refroidir une maison à plus faible inertie.
    On parlais toujours à isolation équivalente non?
    Et aussi à énergie gratuite et propre équivalente non?

    Dans ce cas pour moi il y’a contradiction …

  34. #28
    Nikau

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Non, je m'explique mal.

    Dans ta deuxième citation, je parle du surcoût énergétique du à la forte inertie 'gaspillé' en la laissant refroidir. Chauffer une maison avec inertie à partir de 5°C (par exemple) revient plus cher que chauffer une maison avec peu d'inertie à partir de la même température (isolation équivalente par ailleurs).

    Si tu laisses refroidir l'inertie, tu as gaspillé ce surplus d'énergie nécessaire à sa chauffe.

    Cela sans considérer le bioclimatique que vous avez bien expliqué plus haut.

  35. #29
    Elnourso

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Bonjour,

    Est-ce un vrai problème de devoir chauffer plus si tu pars 15 jours, alors que, tout le reste de la saison de chauffe, ton inertie t'a permis de faire si pas une économie de chauffage (quoique...), au moins un bien-être que l'on ne retrouve certainement pas avec un espace avec peu d'inertie?

    Par exemple : chaque fois que tu ouvres ta porte, tu perdras des calories qu'il faudra produire pour retrouver ton confort, ce qui n'est pas le cas avec une forte inertie qui lissera tes apports ET déperditions.

    Je pense qu'au final, même si tu chauffe un peu plus pour réchauffer la masse en rentrant de chez môman (), tu y gagnes sur la saison de chauffe.
    Non?

  36. #30
    LExpress_29

    Re : Isolation + Inertie, meilleur compromis ?

    Citation Envoyé par Nikau
    Chauffer une maison avec inertie à partir de 5°C (par exemple) revient plus cher que chauffer une maison avec peu d'inertie à partir de la même température (isolation équivalente par ailleurs).
    Oui, il faut chauffer tous les materiaux inertiels :la chappe, les murs, les meubles pourquoi pas. Ca prend du temps, donc de l'argent.
    Par contre une maison entièrement en bois, meubles y compris sera très simple à chauffer... et heureusement car dès la porte ouvert, il faut tout refaire !

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Meilleur compromis pour l'isolation des murs ?
    Par Allan47 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 83
    Dernier message: 03/09/2010, 14h08
  2. Compromis entre isolation et chauffage dans une MOB
    Par Stek_p dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/10/2007, 11h49
  3. inertie thremique dalle Vs. isolation phonique
    Par luckylours dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/06/2007, 13h54
  4. Noyaux de fruits et inertie/isolation
    Par philclip dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/11/2006, 09h02
  5. Isolation VS Inertie
    Par judoboy dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/10/2006, 08h42
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...