Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 82

Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit



  1. #1
    Thauval

    Exclamation Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit


    ------

    Bonjour à tous,

    Je me permets de vous solliciter car je souhaite calculer l'économie d'énergie réalisée pour une maison de superficie de 310 m^2, avec un coefficient de déperdition thermique D=79.7 W/K.
    J'ai déjà calculé la consommation annuelle d'électricité si l'on ne coupe pas le chauffage la nuit avec la formule suivante :

    E=(24 x G x V x DJU)/1000

    avec G : coefficient de déperdition volumique (W/(K.m3))

    et DJU = 2731.7

    On obtient E =5284.2 kWh par an

    Je ne sais pas comment m'y prendre pour calculer les économies réalisées par rapport à cette consommation si l'on coupe le chauffage de 22h à 6h soit 8h.

    Auriez vous des idées ?

    Merci d'avance,

    Thauval

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Positron1

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Salut,
    Je ne connais pas de formule ! et cela est très difficile à calculer vue la multitude de paramètres, mais quelqu'un peut-être te répondra
    Tiens tu vraiment à couper le chauffage la nuit ? pour 130 m2 j'avais essayé mais sans grand résultat, et, il m' avait été conseiller par l'installateur de laisser la nuit, éventuellement le baisser. C'est un peu plus cher mais quel confort
    Dernière modification par Positron1 ; 02/04/2021 à 14h56.
    Le savoir des uns peut faire le bonheur des autres

  4. #3
    Thauval

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Merci de ta réponse !
    Je ne tiens pas forcément à le faire chez moi mais je dois le calculer pour un projet et ainsi comparer les différences de dépenses précisément.

    Je suis d'accord, j'ai beaucoup de paramètres mais je ne suis pas sur que ça soit les bons...

    A voir

  5. #4
    SK69202

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Il faut calculer / mesurer l'énergie dépensée la nuit et le jour. (nuit= réduit, jour=normal)
    Il faut calculer un DJU pour les heures de jours et les heures de nuit.

    Ensuite on calcule la performance pour le jour et la nuit.
    Après on recommence avec la température réduite de nuit.

    Mais c'est encore moins simple, le jour il peut y avoir du soleil et du vent et la nuit pas de soleil mais des nuages ou pas et peu de vent.
    Bref ce calcul ne sera que théorique et ne préjuge pas de l'économie réelle possible.

    A lire sur le sujet.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    yaadno

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    bonjour:
    A mon avis c'est mission impossible car:
    le calcul de D n'intègre (sans doute )pas les transmissions surfaciques et donc est approché;
    les pertes par renouvellement d'air n'apparaissent pas;
    le coef G est une estimation(quelle valeur ?)
    les DJU sont des valeurs moyennes
    le résultat final est à + ou- 10%(en fait,je n'en sais rien)
    c'est pourquoi,je préfère m'en tenir à ce qui se pratique depuis longtemps ,à savoir un abaissement nocturne(bilan quasi nul) et surtout pas une coupure totale(bilan négatif)
    cdlt

  8. #6
    Larzacien

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    bonjour: La maison fait 310 m2 ? ce n'est pas plutôt des m3 ?

    Et c'est du chauffage électrique par radiateurs ? Pas du chauffage central ?

  9. Publicité
  10. #7
    cornychon

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Bonjour,


    Eteindre le chauffage, c’est faire des économies
    https://www.astuces-pratiques.fr/fin...-des-economies

    Exemple simple :
    Pour maintenir 20°C dans un local, dans des conditions climatiques et d’isolation données, il faut dissiper 2000 W.

    Par hypothèse, nous admettons que nous sommes dans à un dispositif, ou toutes les fuites sont stabilisées.
    Je coupe le chauffage pendant 2 h. Au bout de 2h, je remets le chauffage de 2000 W. Au bout d’un certain temps, nous retrouvons les 20°C.
    Dans cette histoire, j’ai économisé 2 x 2000 = 4000 Wh

    Au bout de 2 h, à la reprise du chauffage, la remontée en températures n’est pas brutale, mais elle monte jusqu’à 20°C.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  11. #8
    Thauval

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    @SK69202

    Mais l'énergie dépensée la nuit est nulle dans mon cas non ?
    Et pour calculer un DJU je dois savoir de combien s'abaisse la température à l'intérieur de la maison ?

    Désolé pour ces questions un peu farfelues mais j'essaye de comprendre
    Et je suis d'accord que cette modélisation ne prend pas en compte les apports du soleil par rayonnement par exemple mais dans un premier temps je souhaitais les négliger...

  12. #9
    Thauval

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    @Larzacien
    Effectivement c'est des m3 désolé de l'erreur.
    Oui c'est du chauffage par radiateurs !

  13. #10
    Thauval

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    @yaadno
    Je comprends ton raisonnement qui parait valable mais j'aurais quand même aimé trouver un résultat quel qu'il soit...

  14. #11
    SK69202

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Mais l'énergie dépensée la nuit est nulle dans mon cas non ?
    S'il y a coupure totale, l'énergie dépensée est nulle et l'économie se chiffre à son coût.
    Le seul hic et contrainte est de ne pas booster le chauffage à la reprise de la chauffe.
    L'économie se solde alors par un inconfort passager.
    Si on booste, il y a alors une surconsommation qui vient en débours de l'économie réalisée, et ça c'est compliqué à calculer pour déterminer le gain résiduel.

    Et pour calculer un DJU je dois savoir de combien s'abaisse la température à l'intérieur de la maison ?
    Le DJU traduit le besoin de chauffage du à la météo (T°C moyenne du jour).
    L'abaissement de la température dans la maison dépend de son isolation, de son inertie, de son étanchéité à l'air et des conditions météo pendant la période sans chauffage. Le DJU moyen ne me parait plus valable dans ces conditions, d'où l'idée de séparation.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  15. #12
    agitateur

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Je coupe le chauffage pendant 2 h. Au bout de 2h, je remets le chauffage de 2000 W. Au bout d’un certain temps, nous retrouvons les 20°C.
    Dans cette histoire, j’ai économisé 2 x 2000 = 4000 Wh


    Quand la théorie entre dans la 4eme dimension....

    Et ensuite pour remonter la masse inertielle ? Et l'air pour la théorie ? et le tout pour un confort égal ?

    Sinon, encore plus simple. Couper le chauffage début novembre, le rallumer début avril. Un paquet de kWh en moins !
    Dernière modification par agitateur ; 02/04/2021 à 23h41.

  16. Publicité
  17. #13
    cornychon

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Citation Envoyé par agitateur Voir le message

    Quand la théorie entre dans la 4eme dimension....Et ensuite pour remonter la masse inertielle ? Et l'air pour la théorie ? et le tout pour un confort égal ?Sinon, encore plus simple. Couper le chauffage début novembre, le rallumer début avril. Un paquet de kWh en moins !
    Bonjour,

    Ce genre de raillerie semble te procurer beaucoup de plaisir. C’est pour le moins, ce que je te souhaite.
    Malheureusement pour toi, ces railleries de plus en plus fréquentes, montrent à ceux qui nous lisent, que même des choses simples ne te sont pas accessibles.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  18. #14
    iaiaiafutu

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Proposition:
    1:calculer l'inertie disponible de la maison
    2. En fonction de ton coefficient de déperdition thermique, calculer la température qu'il fera la nuit. (c'est plus simple d'estimer ou de faire l'exercice en vrai... )
    3.ton gain d'énergie est le coefficient de déperdition thermique moyen fois la différence de température fois le temps.. Par exemple si ta maison descend de 3 degrés en 8h, tu gagnes 1.5 X 79,7x 8h..=960 w
    .

  19. #15
    f6bes

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Bjr à tous,
    Bref , calcul impossible, si on ne maitrise pas TOUTES les données.
    (...trouvé un résultat quel qu'il soit...) ça avançe à quoi si on est incapable
    de savoir s'il est bon !
    Bonne journée

  20. #16
    Positron1

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Salut,
    Partant du principe qu'il faut plus d'énergie pour maintenir une masse pendant 24 que pendant 18 heures, j'ai donc fait l'expérience de baisser la température de certaines pièces voire de fermer les radiateurs et les portes pendant la nuit, effectivement je gagnais !! 1 Kw par jour !!! à 0,18 € de sacrées économies qui était le gains de l'inconfort !!
    J'ai donc donné raison à mon chauffagiste ! Et depuis je laisse jours et nuits au même réglage
    Le savoir des uns peut faire le bonheur des autres

  21. #17
    alexvillon

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Bonjour,

    c'est des économies de bout de chandelle et s'il y avait de réelles économies, c'est que la maison est mal isolée et/ou pas assez étanche et/ou avec peu d'inertie.

    Et comme déjà dit, à condition de ne pas booster au redémarrage pour atteindre le confort, sinon c'est zéro pointé.

  22. #18
    trebor

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Bonjour à tous,
    Couper ou baisser le chauffage la nuit fera une économie réelle, mais comme il n'y a jamais d'avantage sans inconvénient, il sera nécessaire de mettre un polar le matin en attendant la remontée de la température int.
    1-Fait un relevé du compteur le soir à l'heure que tu souhaites couper le chauffage, mais laisse-le allumé.
    2-Relève le compteur le matin à l'heure que tu souhaites le démarrer.
    Voilà ta consommation de nuit que tu peux économiser lorsque la température extérieure est de x °C le soir et de x °C le matin.
    Exemple : le soir 15°C dehors et le matin 5°C soit un delta de 10°C

    Faire de même le lendemain pour une météo quasi identique, mais en coupant le chauffage le soir.
    Noter le matin la différence de température intérieure exemple : 20-16 = 4°C de perte de chaleur pour un delta extérieure de 10°C
    La baisse de température intérieure devrait suivre celle de la température extérieure variable.
    Pour 5°C de delta ext la baisse de T° int devrait être de 2°C et la consommation d'électricité divisée par deux.
    Pour les mois d'hiver ou de chauffage quelle est le delta moyen des températures extérieures des nuits (hivers différents chaque année).
    Une économie réelle plus ou moins importante suivant la rigueurs des hivers et l'inconfort pouvant être supporté.
    La précipitation est mauvaise conseillère

  23. Publicité
  24. #19
    Larzacien

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    bonjour, On ne sait pas si la maison est récente et donc bien isolée ? On ne connaît pas le climat de la région, s'il y a une VMC SF ou DF.

    Mais même sans se prendre la tête, le chauffage doit être ruineux. Le chauffage électrique, c'est valable pour un studio ou un petit logement de 40 m2 en copro, chauffé par dessous par dessus, sur les côtés, mais pour une maison, de toutes façons, vu le prix de l'énergie, ça va "douiller".

    En général lorsqu'une maison est équipée de chauffages électriques, les propriétaires n'ont pas tardé à s'équiper d'un insert, ça c'était il y a quelques dizaines d'années, ou d'un poêle plus récemment. Le poêle permettant de profiter un max de la chaleur. Ceci dans le séjour, pièce la plus grande et la chaleur pouvait se diffuser plus ou moins selon la configuration du plan. Et les radiateurs électriques assure le complément lorsque le feu s'éteint

    Il y aurait aussi l'intallation d'une bonne clim reversible inverter qui peut chauffer jusqu'à une température de -15° extérieur, et avec deux splits judicieusement placés. Ces appareils ayant un très bon cop permettent de faire beaucoup d'économies. Et c'est bien moins cher que du canalisable que personnellement je n'affectionne guère.

    Et là on économise sans se faire des noeuds dans la tête.

  25. #20
    RomVi

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Bonjour

    Pour répondre à cette question il faut connaitre le coefficient de déperdition, mais aussi la capacité thermique de la maison.
    Le plus simple pour le connaitre est de faire une mesure : Tu coupes ton chauffage et tu laisses la température descendre, en notant l'évolution au fil du temps.
    Avec cette donné supplémentaire on peut facilement faire une modélisation. Il n'est pas utile d'en savoir plus sur l'isolation, si il y a une VMC ou autre.

    Pour faire cette expérience il faudrait attendre que le ciel soit bien couvert pendant quelques jours avec une température qui ne varie pas trop pour s'affranchir des effets de déphasage. Dans les jours qui viennent tu devrais avoir de bonnes conditions.

  26. #21
    Positron1

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Re,
    Je ne tiens pas forcément à le faire chez moi mais je dois le calculer pour un projet et ainsi comparer les différences de dépenses précisément.
    Voilà, tu as eu plusieurs exemples pour avoir des résultats mais pas de mode de calcul, c'est bien compréhensible, il faut tenir de tellement de paramètres que le calcul comme il t'est demandé est pratiquement infaisable
    Une idée peut-être, En comparant deux calculs d'énergie sur 24 h en fonction du temps, 8/16 h , une à 20° par exemple et une seconde, étant la moyenne des pièces à 10°, mais !!??? c'est du pif car il faudra mettre un % pour remonter en température, Attendons l'IA elle saura nous calculer tout ça, bon ap et Joyeuses Pâques.
    Le savoir des uns peut faire le bonheur des autres

  27. #22
    SK69202

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    je souhaite calculer l'économie d'énergie réalisée pour une maison de superficie de 310 m^2, avec un coefficient de déperdition thermique D=79.7 W/K.
    J'ai déjà calculé la consommation annuelle d'électricité si l'on ne coupe pas le chauffage la nuit avec la formule suivante :

    E=(24 x G x V x DJU)/1000

    avec G : coefficient de déperdition volumique (W/(K.m3))

    et DJU = 2731.7

    On obtient E =5284.2 kWh par an

    Je ne sais pas comment m'y prendre pour calculer les économies réalisées par rapport à cette consommation si l'on coupe le chauffage de 22h à 6h soit 8h.

    Auriez vous des idées ?
    En revenant à la question initiale et aux hypothèses qui y sont énoncées, il n'y a qu'une simple règle de trois à faire si le chauffage est coupé 8 h, il reste 16h de chauffe sur 24h, l'économie réalisée serait donc de 1761kwh (33%)
    Mais il y a une meute de loups:
    Le calcul est sur 1 an et on ne chauffe pas encore toute l'année. *
    On ignore la quantité de DJU sur la période de chauffage, période elle même à définir.
    Le besoin D est exprimé en degrés d'écart, quand la température intérieure de la maison ne se maintien pas chauffage coupé, il varie .
    etc.
    Bref le problème est mal posé et les réponses partent comme d'habitude dans tous les sens.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  28. #23
    Thauval

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Merci à tous pour vous réponses intéressantes je vais étudier ça pour choisir la solution la plus proche de ce qu'il m'est demandé !

  29. #24
    cornychon

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Citation Envoyé par SK69202
    Bref le problème est mal posé et les réponses partent comme d'habitude dans tous les sens.
    Bonjour,

    Je suis d'accord avec toi!

    Il faut s’en tenir à une chose simple’.
    Lorsque nous coupons le chauffage au sens source de chaleur, quel que soit la durée, est ce que nous économisons de la chaleur ??

    J'ouvre une autre discussion:

    Fuites d’eau, fuites d’air, fuites de fluides, comment ça marche ?
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  30. Publicité
  31. #25
    RomVi

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Il faut s’en tenir à une chose simple’.
    Lorsque nous coupons le chauffage au sens source de chaleur, quel que soit la durée, est ce que nous économisons de la chaleur ??
    Le gain sera proportionnel à la diminution de température lorsque le chauffage est coupé. Si la capacité thermique du bâtiment est grande, et si le coefficient de déperdition est faible la température ne descendra presque pas, et il n'y aura pratiquement aucun gain.
    Avec une maison à isolation extérieure par exemple cela n'a aucun sens de couper le chauffage.

  32. #26
    SK69202

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Le gain sera proportionnel à la diminution de température lorsque le chauffage est coupé. Si la capacité thermique du bâtiment est grande, et si le coefficient de déperdition est faible la température ne descendra presque pas, et il n'y aura pratiquement aucun gain.
    Avec une maison à isolation extérieure par exemple cela n'a aucun sens de couper le chauffage.
    J'ai un chauffage intermittent, une ITE, une inertie considérable, une étanchéité à l'air réduite, et un tas de données, bref à l'arrêt du chauffage, la maison perd la "surchauffe" due au poêle en un temps variable (météo) pour prendre une température proche de celles des parois, ensuite c'est la météo et la constante de temps du bâti moyennement isolé qui "gèrent" la température.
    Le propane est trop cher pour ma curiosité de voir le comportement avec un chauffage constant, mais ça me démange souvent.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  33. #27
    cornychon

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Citation Envoyé par RomVi
    Le gain sera proportionnel à la diminution de température lorsque le chauffage est coupé. Si la capacité thermique du bâtiment est grande, et si le coefficient de déperdition est faible la température ne descendra presque pas, et il n'y aura pratiquement aucun gain.
    .
    Bonjour,

    Je pousse un peu loin le bouchon, pour caricaturer ce que tu expliques.

    Une maison de 10 m x 10 m x 2.5 m de hauteur, des murs en béton de 0.5 m, c’est 50 m3 de béton, à 2300 kg/m3, 115 tonnes de béton.
    La chaleur spécifique, c’est 0.227Wh/kg K

    Il faut 32 kWh pour faire baisser ou élever de 1°C.

    Il faut par exemple 10 kW permanent pour maintenir l’équilibre thermique. Si on coupe le chauffage pendant 3 h, la masse va baisser de 1°C.
    Pour 1°C de chute de température, pour 3 heures d’absence, ça vaut la peine d’économiser 30 kWh.
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  34. #28
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour,
    Je pousse un peu loin le bouchon, pour caricaturer ce que tu expliques.

    Une maison de 10 m x 10 m x 2.5 m de hauteur, des murs en béton de 0.5 m, c’est 50 m3 de béton, à 2300 kg/m3, 115 tonnes de béton.
    La chaleur spécifique, c’est 0.227Wh/kg K

    Il faut 32 kWh pour faire baisser ou élever de 1°C.

    Il faut par exemple 10 kW permanent pour maintenir l’équilibre thermique. Si on coupe le chauffage pendant 3 h, la masse va baisser de 1°C.
    Pour 1°C de chute de température, pour 3 heures d’absence, ça vaut la peine d’économiser 30 kWh.
    Bonjour (sur la base des chiffres mentionnés : ..)
    Si on coupe me chauffage pendant 3 heures , on va effectivement économiser 3x10 = 30 kWh
    mais on aura perdu 1 ° de température ...

    Quand on va remettre le chauffage , on aura bien évidemment la consommation moyenne de 10kWh pour maintenir l'équilibre thermique,
    mais on aura à regagner les 1° perdus soit 32kWh à fournir .

    On a économisé 30 kWh , mais il faudra dépenser 32 kWh de plus pour se remettre à la t° de consigne ... DONC AUCUN INTERET à COUPER LE CHAUFFAGE pour de courte périodes ... phénomène bien connu avec une ITE et des murs massifs ....

    Dans le cas d'une chaudière :
    - si on a une génération de puissance dimensionnée optimum, on mettra du temps pour récupérer ces 1° ... (ça peut être une contrainte et un inconfort)
    - si on a une puissance de chauffe surdimensionnée (en général liée à la production d'eau chaude), la remontée est plus rapide, mais au prix d'une montée en température de l'eau des radiateurs, ce qui génère un inconfort nettement perceptible ..
    Comme indiqué précédemment, avec une ITE, inutile de faire des programmations horaires journalières ....

    Par contre, sur de longues périodes d'inhabitation, il peut être économique de couper, ou d'abaisser fortement la température de consigne.
    Cordialement

  35. #29
    cornychon

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    [QUOTE=BOB92]
    On a économisé 30 kWh, mais il faudra dépenser 32 kWh de plus pour se remettre à la t° de consigne .. QUOTE]
    Bonjour,

    Dépenser 32 kWh, pour se remettre à la température de consigne, il faut démontrer, que pendant 3h de coupure chauffage, la masse de béton aura perdu 32 kWh ! !
    C’est là tout le problème ! ! ! ! ! Pas facile à démontrer. Une affirmation n'est pas suffisante. C'est l'objet de ma nouvelle discussion citée plus loin.
    Je t’invite à lire le #1 de cette nouvelle discussion
    https://forums.futura-sciences.com/h...ml#post6773744
    N'attribuer aucune importance, aux choses qui n'ont aucune importance.

  36. #30
    BOB92
    Animateur Bricolage et décoration

    Re : Calcul d'une baisse de température si l'on coupe le chauffage la nuit

    Bonjour
    J'ai seulement utilisé les infos que tu as fourni dans le message (sans les valider ..)
    Cordialement

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Isolation Maison De combien baisse la temperature interieure la nuit ?
    Par sebmoums dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 41
    Dernier message: 22/02/2018, 16h09
  2. [Thermique] Le chauffage se coupe quand j'augmente la température de l'ECS
    Par Caolila dans le forum Dépannage
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/09/2016, 17h40
  3. Calcul puissance des radiateurs après baisse de température
    Par megara67 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 26/03/2014, 16h00
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 15/02/2014, 18h34
  5. Calcul de la baisse de température d'un garage
    Par Robert_P dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/03/2010, 15h44
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...