Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 103

Isolation combles aménagés



  1. #1
    Alwenna

    Isolation combles aménagés


    ------

    Bonsoir,
    Nous souhaitons isoler les rampants sous toiture et voici quelques infos
    Un film sous toiture ancienne génération qui n'est à priori par hpv.
    Une proposition d'utiliser un isolant knauf ti 212 en monocouche de 240 sur suspentes r de 6 positionnée à la perpendiculaire des chevrons avec l'espace entre les chevrons vide pour la lame d'air.
    Puis pose des rails puis placo.
    Je ne vois nulle part cette technique qu'en pensez vous ?
    Le film sous toiture doit il être gardé ? Ou mieux vaut il enlever ?
    Le papier kraft de cet isolant fait il office de pare vapeur ? Car du coup l'isolant n'est pas scotché et il y'a des ponts thermiques non ?

    Merci pour votre aide

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Mickele91

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Alwenna
    Nous souhaitons isoler les rampants sous toiture
    Dans quel but...vivre dessous ?...

    Citation Envoyé par Alwenna
    Je ne vois nulle part cette technique qu'en pensez vous ?
    Ici : https://www.isover.fr/systemes/appli...mbles-amenages

    La quatrième solution.

    Citation Envoyé par Alwenna
    Le film sous toiture doit il être gardé ? Ou mieux vaut il enlever ?
    Tu le gardes, il suffit "juste" de faire en sorte que l'isolant ne soit pas en contact avec le film, en gardant une lame d'air d'au minimum 2 cm entre le film et l'isolant.

    Citation Envoyé par Alwenna
    Le papier kraft de cet isolant fait il office de pare vapeur ?
    Ce n'est pas un vrai pare vapeur...il est fragile et sera difficile à jointoyer correctement, pour traiter l'étanchéité à l'air.

    Citation Envoyé par Alwenna
    Car du coup l'isolant n'est pas scotché et il y'a des ponts thermiques non ?
    Oui...enfin disons que l'idéal, pour traiter les ponts thermiques à ce niveau là, c'est de disposer l'isolant en deux couches croisées.

    Cordialement

  4. #3
    Alwenna

    Re : Isolation combles aménagés

    Merci pour votre réponse.
    Oui c'est pour vivre dessous.
    S'il ont fait deux couches croisés est ce nécessaire de mettre un film pare vapeur quand même ?
    Ne risque t'il pas d'être percé avec les suspentes ?

  5. #4
    Mickele91

    Re : Isolation combles aménagés

    Re,

    Citation Envoyé par Alwenna
    S'il ont fait deux couches croisés est ce nécessaire de mettre un film pare vapeur quand même ?
    Oui...le fait de croiser, n'interdira pas à la vapeur d'eau de migrer dans l'isolant...il faut un pare vapeur.

    Citation Envoyé par Alwenna
    Ne risque t'il pas d'être percé avec les suspentes ?
    Si tu utilises les suspentes "Integra2" de Isover, elles sont faites de telle manière que l'étanchéité est maintenue. Si tu utilises des suspentes en ferraille, là effectivement, il sera percé et il te faudra alors "scotcher" au mieux, tout autour.

    Cordialement

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    lucienpel

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour

    juste une petite précision : la lame entre le dessus de l'isolant et la sous face de l'écran non HPV
    doit obligatoirement être ventilée (souvent plus facile à dire, ou à écrire) qu'a réaliser.

    Cdt

  8. #6
    MarcIsover

    Re : Isolation combles aménagés

    Citation Envoyé par Alwenna Voir le message
    Une proposition d'utiliser un isolant knauf ti 212 en monocouche de 240 sur suspentes r de 6 positionnée à la perpendiculaire des chevrons avec l'espace entre les chevrons vide pour la lame d'air.
    Bonjour,
    Pour info, les laines en lambda 40 ne sont plus admises en rampants (R=6 en 240 mm, c'est du lambda 40).
    Pour le reste, vous avez déjà eu pas mal de renseignements dans un premier temps
    Bien cordialement

  9. Publicité
  10. #7
    gawito

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour, je vous invite vivement à regarder la vidéo de papyclaude sur youtube.
    Cette vidéo aborde le phénomène de déphasage et vous évitera peut-être la surchauffe estivale de vos combles aménagés avec des laines issues de la pétrochimie

  11. #8
    Mickele91

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par gawito
    je vous invite vivement à regarder la vidéo de papyclaude sur youtube.
    Oui...je vois...

    Citation Envoyé par gawito
    Cette vidéo aborde le phénomène de déphasage et vous évitera peut-être la surchauffe estivale de vos combles aménagés avec des laines issues de la pétrochimie
    Bien...alors question que je pose toujours quand on me parle "déphasage"...

    Quel impact ce déphasage va t-il avoir sur l'évolution de la température intérieure ?...

    Dans sa vidéo, as-tu remarqué que papyclaude à aucun moment, ne donne une valeur de la température intérieure, que l'on obtiens grâce à ce soit disant déphasage ?...

    A ton avis pourquoi ?...

    Cordialement

  12. #9
    lucienpel

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour

    ben oui, toujours la même chose, rien d'étayé sur un cas concret

    Cdt

  13. #10
    Pilgrim35

    Re : Isolation combles aménagés

    Citation Envoyé par gawito Voir le message
    Bonjour, je vous invite vivement à regarder la vidéo de papyclaude sur youtube.
    Cette vidéo aborde le phénomène de déphasage et vous évitera peut-être la surchauffe estivale de vos combles aménagés avec des laines issues de la pétrochimie
    Bonjour,

    Toujours la même rengaine avec rien pour prouver ce qui est avancé... pas la moindre petite étude thermique !

    Jean de la Fontaine aurait bien une maxime à appliquer à ça, non ?
    Par exemple : Tout flatteur....
    D'autres idées de maximes ?

  14. #11
    lucienpel

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour

    la crédulité des gens ne connait pas de limites

    Cdt

  15. #12
    gawito

    Red face Re : Isolation combles aménagés

    Citation Envoyé par lucienpel Voir le message
    Bonjour

    ben oui, toujours la même chose, rien d'étayé sur un cas concret

    Cdt
    Je peux concrètement affirmer que les pro laine de verre sur les forum s'appuient sur une étude de L’EMPA de 2008 (institution de recherche et de services interdisciplinaire qui se consacre à la science des matériaux et aux développements technologiques) qui confortent vos idées: surventilation etc etc e que l'isolation ne joue que pour 1° mais quand on vous précise que cette étude a été payée par ISOVER: circulez il n y a plus personne.

    Citation Envoyé par lucienpel Voir le message
    Bonjour

    la crédulité des gens ne connait pas de limites

    Cdt
    Citation Envoyé par Pilgrim35 Voir le message
    Bonjour,

    Toujours la même rengaine avec rien pour prouver ce qui est avancé... pas la moindre petite étude thermique !

    Jean de la Fontaine aurait bien une maxime à appliquer à ça, non ?
    Par exemple : Tout flatteur....
    D'autres idées de maximes ?
    Qui voudrait faire une étude thermique, quand on voit le scandale de l'isolgate, c'est bien le FILMM qui a attaqué ACTIS (leader en 1996 des isolants minces multicouches réflecteurs (IMR) [je ne pense pas que du bien des isolants minces, ça marche bien en labo apparemment, après si la mise en œuvre est mal réalisée ...) Bref, cet Isolgate (qui ne prend pas grâce aux lobbys et chaque intervenant pro laine de verre)nous permet d'apprendre qu'en l'absence de pare-vapeur, les laines perdent leurs caractéristiques techniques à cause de la vapeur d'eau.

    J'en conclus que les combles aménagés exposés sud avec Velux sont à proscrire, car c'est invivable malgré toutes les recommandations de l'étude de l'EMA: je peux en témoigner car je vis au quotidien dans un appartement neuf RT2012 (qui se préoccupe d'une température minimale l'hiver et non du confort d'été) qui est un thermos. En outre, la laine posée (ISOVER of course) a été installée avec le revêtement kraft soit disant le pare vapeur . Le prix de l'immobilier fait que dans les zone tendues, on est prêt à vous vendre un truc sous combles invivables l'été avec de laine minérale dont on sait au moins une chose: et là il n y a pas d'étude mais tout le monde d'accorde à dire ah bah oui la chaleur dans les combles c'est connu.... Donc soit on laisse les combles comme avant à savoir un espace perdu, soit on les aménage mais surtout pas avec la laine minérale, car la surchauffe estivale c'est bien concret: suis-je clair pour tout le monde ?
    On a envoyé des gens sur la Lune, des fusées dans la stratosphère et pour de l'isolation on est incapable de créer un confort pour l'habitant

  16. Publicité
  17. #13
    agitateur

    Re : Isolation combles aménagés

    C'est drôle.
    Tu appelles au ressort du complotisme ( une étude financée par Isover ne vaut pas un kopeck par définition ), mais dans le même temps tu n'es pas capable de fournir une étude ldb ( quand bien même elle serait financée par un fabricant de ldb ) qui atteste de quoi que ce soit de tangible en gain de déphasage.

  18. #14
    SK69202

    Re : Isolation combles aménagés

    J'ai trouvé un jour un truc d'universitaire sur la LDB, la valeur de la capacité thermique lue partout, ne peut être atteinte que pour un taux d'humidité incompatible avec une LDB en charpente.


    HS total: Si les payées par Isover sont bidons, que penser de celles payées par Pfizer.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  19. #15
    gawito

    Re : Isolation combles aménagés

    Ok pour le déphasage, je n'apporte aucune étude. Mais as tu lu l'intégralité de mon message ? la laine de verre en combles aménagés plein sud on étouffe: tu peux venir passer une semaine chez moi: ce sera du vécu

  20. #16
    agitateur

    Re : Isolation combles aménagés

    Citation Envoyé par gawito Voir le message
    la laine de verre en combles aménagés plein sud on étouffe
    Tu peux trouver la corrélation que tu veux, je te laisse deviner ce qui est pertinent et ce qui l'est moins.
    - tu es au dernier niveau,
    - tu es sous toiture,
    - tu as de la ldv,
    - tu as un ascenceur,
    - tu as un paillason jaune devant ta porte
    - etc...

    Corrélation n'est pas raison.

    Est ce que celà serait mieux avec de la ldb ? Non.
    ( je suis au 3eme étage, Est, mais il y a un 4eme....), immeuble de 2015

  21. #17
    gawito

    Re : Isolation combles aménagés

    Citation Envoyé par agitateur Voir le message
    Tu peux trouver la corrélation que tu veux, je te laisse deviner ce qui est pertinent et ce qui l'est moins.
    - tu es au dernier niveau,
    - tu es sous toiture,
    - tu as de la ldv,
    - tu as un ascenceur,
    - tu as un paillason jaune devant ta porte
    - etc...

    Corrélation n'est pas raison.

    Est ce que celà serait mieux avec de la ldb ? Non.
    ( je suis au 3eme étage, Est, mais il y a un 4eme....), immeuble de 2015
    Je ne sais pas, je sais juste que l aménagement des combles à tout prix avec de la laine de verre plein sud avec des velux bien qu équipés de stores extérieurs est invivable

  22. #18
    cornychon

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour,

    Nous parlons tous de déphasage, mais pas facile de se faire une idée de ce que ça représente.

    Voici une définition que je trouve simple :

    Pour la paroi extérieure d’un bâtiment, le déphasage thermique, est égal à l’intervalle de temps entre le moment ou, la température à l’extérieur atteint son maximum, et le moment ou, la température à l’intérieur du bâtiment atteint son maximum. Cette grandeur caractérise la capacité d’un matériau à retarder les variations de température.

    Pour calculer le déphasage, « n » en heures, il faut connaitre :
    La densité « p » en kg/m3
    La conductivité thermique en W/m.°C
    La chaleur spécifique « C » en Wh/kg.°C
    L’épaisseur « e » en mètres
    La diffusivité D = ג / p x C

    Formule simplifiée
    n = (1.38 x e) / √D

    Remarques personnelles :
    Un isolant peu déphasant, conduit à avoir la température maximale intérieure, avec un faible décalage par rapport au pic de chaleur extérieur.


    Un isolant à grand déphasage, évite la montée maximale des températures intérieures en fin d’après-midi. Les températures max sont atteintes, qu’en début de soirée, au moment d’aller dormir.

    Le confort thermique étant lié principalement à la température des masses rayonnantes, même avec des courants d’air, on commence à profiter de la fraicheur, lorsque le réveil sonne pour aller travailler.


    Point important :
    Le déphasage, se limite à retarder, soit les montées, soit les descentes des températures.
    Les économies d’énergie dues à l’isolation, se font uniquement avec la résistance thermique des parois.

    Voir un tableau :
    https://www.eco-logis.com/Fiches_inf...-materiaux.pdf
    Faire compliqué c'est simple, faire simple c'est très compliqué.

  23. Publicité
  24. #19
    Mickele91

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour,

    @gawito : Dans mon post qui t'étais destiné suite à ta première intervention, je t'ai posé 3 questions, auxquelles tu n'as pas répondu...

    Cordialement

  25. #20
    gawito

    Re : Isolation combles aménagés

    @Mickele91

    Bien...alors question que je pose toujours quand on me parle "déphasage"...

    Quel impact ce déphasage va t-il avoir sur l'évolution de la température intérieure ?...

    Dans sa vidéo, as-tu remarqué que papyclaude à aucun moment, ne donne une valeur de la température intérieure, que l'on obtiens grâce à ce soit disant déphasage ?...

    A ton avis pourquoi ?...


    je lui ai posé la question https://ibb.co/JrPjPSH

    Ce que j'en pense:
    1° en parcourant tes réponses, je partage ton idée que l'évolution de la température intérieure dépend de la sobriété de l'occupant ...(j'ai peut-être mal reformulé ou mal compris ce que tu décris et qui est à prendre en compte)
    2° la valeur de la température intérieure va dépendre de ce que l'occupant estime être confortable ou non: certains auront froid à 19° d'autres auront déjà chaud: il y a de la subjectivité. Par contre une température intérieure à 25° la nuit pour dormir, je pense que personne ne peut dire que c'est confortable.
    3°je pense que se limiter au déphasage est insuffisant, il faut prendre en compte l'inertie du bâtiment, des parois, de l'épaisseur du batiment etc etc. Mettre de laine de bois et avoir un plancher bois n'évitera pas la surchauffe car il manque de la masse.

  26. #21
    gawito

    Re : Isolation combles aménagés

    @Mickele91 voici la réponse de papyclaude:
    La réponse est extrêmement simple si on la réduit au déphasage :
    le déphasage n'est pas comme une montée lente et régulière en température, c'est du tout ou rien en ce qui concerne l'avancée de la chaleur.
    Un peu d'explication : lorsqu'il fait 25°C à l'intérieur (pour rappel, le déphasage n'est impactant que l'été, je dirai plus loin ce qui est impactant l'hiver) et que le rayonnement solaire fait monter la température extérieure du toit vers 70 à 75°C, l'onde de chaleur ne va se mettre en route que dès lors que la couche d'isolant (ou autre matériau) exposée du côté chaud sera saturée. Dit autrement et pour reprendre les images des seaux, de leur taille et de leurs fuites ou trop pleins : tant qu'un seau n'est pas plein, il ne déverse pas ce qu'il ne peut plus prendre en sus dans son voisin suivant. Donc et a contrario, lorsqu'il est plein (chaleur spécifique saturée), le seau déversera dans le seau suivant ce qu'on lui amènera en sus , tout comme, lorsque la première couche d'isolant vers la partie chaude est saturée (dépend de la chaleur spécifique (idem grandeur des seaux) ; de la densité (idem nombre des seaux) et du lambda (idem diamètre du trop plein).
    La seule différence est que l'eau dans les seaux a un écoulement par gravité, donc à la vitesse qui lui convient, alors que la vague de chaleur est contrainte et donc, dans la réalité d'une isolation, c'est pire que dans les seaux !!!

    Voilà pour la simplicité liée au déphasage, maintenant que se passe-t-il dans la réalité d'un habitat :
    - comment sont gérées les menuiseries (ouverture ou non, occultation aux rayons lumineux ou non) ?
    - comment est géré le renouvellement d'air ?
    - avec quoi est réalisé, agencé, meublé l'habitat car, bien évidemment, la masse de matériaux à capacité d'inertie aura aussi son mot à dire ?
    - comment est régulée l'humidité relative de l'ai ambiant intérieur ?
    Voilà quelques points qui ont aussi leur impact sur le ressenti de confort et/ou d'inconfort.

    Dit autrement : le déphasage ne peut pas tout à lui seul, bien loin d delà, amis pourquoi, alors qu'il y a tant d'autres paramètres, eux aussi importants, peut-être plus difficiles à maîtriser, ne pas admettre et prendre en compte le déphasage… et nul ne peut, sauf à avoir toutes choses égales par ailleurs, donner une température intérieure atteinte mais, par contre, donner une durée de temps avant que la vague ne touche le parement intérieur en contact direct avec le volume habité.
    Il ne fautif pas confondre tou : temps nécessaire à une pénétration et intensité de la pénétration (je parle bien sûr de la vague de chaleur, encore que, dans d'autres domaines, on pourrait aussi discuter… .

    Si nous devions polémiquer (ce que je ne cherche absolument pas mais s'il y avait anguille sous roche) comment expliquer que, dans l'approche conventionnelle de la gestion thermique des habitats, on ne tienne quasiment compte que du lambda et de l'épaisseur mise en œuvre pour atteindre un R pré-défini (totalement arbitra&ire et sorti d'un chapeau, lequel, à qui, pourquoi ?)… alors même que tout thermicien un tant soit peu honnête sait très bien qu'au-delà de 23°C, le lambda est déjà peu fiable et qu'au-delà de 27°C, il est pour le moins imprévisible (et je reste consensuel !) alors même qu'on sait qu'un toit exposé atteint facilement, selon sa couleur et donc selon l'effet de l'albédo de la couverture, de 70 à 75°C.

    Sur ce point précis, je vous renvoie vers quelques supports supports (ou plus précisément l'autre "fourreur" :
    - un article que j'ai écrit il y a déjà quelque temps, libre de consultation sur le média communautaire Build Green : Actis vs St Gobain : Pourquoi la laine de verre a perdu son procès ?
    - lien vers mon blog "Soigner l'habitat", riche de quelques 140 ou 150 articles : https://www.soigner-l-habitat.com
    - le site d'un ami : parcourir la page Résilience thermique, aller jusqu'en bas de page et ouvrir le "téléversement", attention, de nombreuses pages dans ce pdf, mais pour qui veut creuser, je ne connais pas, à ce jour, de support plus complet ou mieux fait, qui plus est, sourcé ! : https://ilanga.org

    Pour info et pour ceux qui pourraient penser qu'un Papy, prénommé Claude, fort d'une expérience certaine et très ouvert tant au conventionnel lorsqu'il est bien qu'au non conventionnel s'il est mieux, j'ai déjà publié un livre chez Terre vivante Editions l'année dernière "Maison écologique, construire ou rénover ?", un nouveau va sortir le 28 septembre courant, chez tout libraire sérieux "Le confort thermique écologique", toujours chez le même éditeur…

    J'avais dit en début de commentaire que je parlerais de ce qui est important l'hiver :
    - la diffusivité de l'isolant ou de la masse des matériaux dans le cas d'un mur fonctionnant sur ce principe,
    - l'effusivité des parements intérieurs des parois extérieures.

    J'avais dit aussi que ce serait simple à expliquer, j'espère que ça l'a été en ce qui concerne le déphasage.
    Ça l'est moins, beaucoup moins lorsqu'on prend tous les paramètres en considération, voilà pourquoi, avec, je pense et tant pis si c'est de l'immodestie, un peu de savoir, acquis au fil de l'eau, des lectures, des recherches et de l'expérience d'un ancien qui a essayé, testé, contrôlé, constaté et qui, fort de ces constats, a cherché à comprendre, l'a je pense un peu réussi et qui tente de transmettre à d'autres met un temps certain pour y parvenir : je forme des habitologues (explications sur mon blog et certaines de mes vidéos, formations à destination d professionnels, architecte, thermiciens, ingénieurs, maîtres d'œuvre, futurs pro en reconversion….
    Il faut environ 30 à 35 semaines, à raison de 4 à 6 heures de travail personnel par semaine pour chaque élève, avant de commencer à bien maîtriser la globalité d'un bâti.

    Comme le disait Einstein : "tout devrait être aussi simple que possible,, mais pas plus".

    Désolé par la réponse longue, mais je pense complète, d'abord pédagogique simple et faite en toute objectivité et impartialité (pour rappel, hormis mes crachins et mes formations, je ne vends rien et ne touche, en ce qui concerne ces vidéos généralistes, rien de quiconque.

    J''espère qu'elle sera de nature à bien faire comprendre aux membres du forum que cette petite vidéo sur le déphasage, certes datant un peu, certes très amateur dans la forme, est sensée et juste sur le fond…

    La capture écran est ici: https://ibb.co/album/3YJGg8

  27. #22
    SK69202

    Re : Isolation combles aménagés

    @Mickele91 voici la réponse de papyclaude:
    La réponse est extrêmement simple si on la réduit au déphasage :
    le déphasage n'est pas comme une montée lente et régulière en température, c'est du tout ou rien en ce qui concerne l'avancée de la chaleur.
    Un peu d'explication : lorsqu'il fait 25°C à l'intérieur (pour rappel, le déphasage n'est impactant que l'été, je dirai plus loin ce qui est impactant l'hiver) et que le rayonnement solaire fait monter la température extérieure du toit vers 70 à 75°C, l'onde de chaleur ne va se mettre en route que dès lors que la couche d'isolant (ou autre matériau) exposée du côté chaud sera saturée.
    Il pourrait préciser l'heure d'arrivée du premier des sots ?
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  28. #23
    Mickele91

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour,

    Citation Envoyé par gawito
    le déphasage n'est pas comme une montée lente et régulière en température, c'est du tout ou rien en ce qui concerne l'avancée de la chaleur.
    Rassure moi, c'est une "plaisanterie", il n'est pas sérieux ?......

    Sur quelle loi physique, s'appui-il pour expliquer que le déphasage serait un phénomène "discrétisé" ?...Dit autrement, qui avancerait "étape par étape", "Step by Step" comme diraient mes collègues physiciens anglosaxons.

    Citation Envoyé par gawito
    et que le rayonnement solaire fait monter la température extérieure du toit vers 70 à 75°C, l'onde de chaleur ne va se mettre en route que dès lors que la couche d'isolant (ou autre matériau) exposée du côté chaud sera saturée.
    Non mais là sérieusement, on est plus dans la physique...c'est un "gag" ?...

    L'onde de chaleur qui "se met en route" quand le côté chaud sera saturée...????!!!!.....

    En plaisantant...à peine...c'est un peu comme si il y avait un "bataillon de CRS" qui régulait la circulation de l'onde de chaleur......

    Non...désolé, non...L'onde de chaleur (Son amplitude et son déphasage) c'est un "continuum", ce que je veux dire, c'est que c'est un phénomène physique continu, il n'y a pas "d'interruption" dans la transmission. On est pas au volant d'une voiture à laquelle on ferait faire du "Stop & Go".

    Là, Papyclaude nous "pond" une "nouvelle physique", pour laquelle il pourrait postuler au prix Nobel.

    Citation Envoyé par gawito
    et nul ne peut, sauf à avoir toutes choses égales par ailleurs, donner une température intérieure atteinte mais, par contre, donner une durée de temps avant que la vague ne touche le parement intérieur en contact direct avec le volume habité.
    Nul ne peut ?...

    Bien sur que si...mais ça ne s'explique pas "sur un coin de table, papier et crayon en main, entre la poire et le fromage"...et je te dirais, encore moins avec des seaux, qui se déversent les uns dans les autres, au coup de "pistolet" donné par là "saturation".

    Enfin, bref...

    J'avais lu pas mal d'ineptie sur le forum, du style "Grace au déphasage on peut gagner 14°C sur l'évolution de la température intérieure"...Oui, oui...ça en avait bien fait rires un certain nombre......

    Mais là, j'avoue que c'est le "pompon"......

    Cordialement

  29. #24
    gawito

    Re : Isolation combles aménagés

    @09h59Mickele91

    Enfin, bref...

    J'avais lu pas mal d'ineptie sur le forum, du style "Grace au déphasage on peut gagner 14°C sur l'évolution de la température intérieure"...Oui, oui...ça en avait bien fait rires un certain nombre......

    Mais là, j'avoue que c'est le "pompon"......


    Je reprends la remarque qui m' a été faite par un autre membre du forum: comparaison n'est pas raison.

    En caricaturant les réponses, on ne fait pas avancer le Schmilblic https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Schmilblic

  30. Publicité
  31. #25
    Mickele91

    Re : Isolation combles aménagés

    Re,

    Citation Envoyé par gawito
    En caricaturant les réponses, on ne fait pas avancer le Schmilblic https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Schmilblic
    Je te montre, sur le ton de la plaisanterie, qu'à force d'y aller à grand coup de..."simplification imagées et simplistes"...on fini par "dénaturer" complètement la réalité physique d'un phénomène, au point de dire des choses qui sont totalement fausses.

    Et ça, c'est "grave"...on est quand même sur un forum "scientifique"...pas à la foire de Paris, en train de se laisser "haranguer" par le premier "camelot", ayant quelque chose à vendre.

    Quand je te dis : "Sur quelle loi physique, s'appui-il pour expliquer que le déphasage serait un phénomène "discrétisé" ?...Dit autrement, qui avancerait "étape par étape", "Step by Step" comme diraient mes collègues physiciens anglosaxons."

    Ce n'est pas caricatural du tout et je serais très curieux de voir sa réponse.

    Et s'il n'en a pas, c'est que sortis de son explication avec les "mains", 'il n'a pas compris ce qui se passe.

    Cordialement

  32. #26
    alex43_b

    Re : Isolation combles aménagés

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Remarques personnelles :
    Un isolant peu déphasant, conduit à avoir la température maximale intérieure, avec un faible décalage par rapport au pic de chaleur extérieur.


    Un isolant à grand déphasage, évite la montée maximale des températures intérieures en fin d’après-midi. Les températures max sont atteintes, qu’en début de soirée, au moment d’aller dormir.

    Le confort thermique étant lié principalement à la température des masses rayonnantes, même avec des courants d’air, on commence à profiter de la fraicheur, lorsque le réveil sonne pour aller travailler.


    Point important :
    Le déphasage, se limite à retarder, soit les montées, soit les descentes des températures.
    Les économies d’énergie dues à l’isolation, se font uniquement avec la résistance thermique des parois.

    Voir un tableau :
    https://www.eco-logis.com/Fiches_inf...-materiaux.pdf
    Je crois que la, on a tout de la bonne réponse à la question... Bravo

  33. #27
    lucienpel

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour

    <Je peux concrètement affirmer que les pro laine de verre sur les forum s'appuient sur une étude de L’EMPA de 2008 (institution de recherche et de services interdisciplinaire qui se consacre à la science des matériaux et aux développements technologiques) qui confortent vos idées: surventilation etc etc e que l'isolation ne joue que pour 1° mais quand on vous précise que cette étude a été payée par ISOVER: circulez il n y a plus personne. >


    même chose pour l'étude faites par le CSTC Belge je suppose ?
    - CSTC*http://www.cstc.be/homepage/index.cf...tact27&art=415

    Cdt

  34. #28
    cornychon

    Re : Isolation combles aménagés

    Citation Envoyé par gawito
    Le prix de l'immobilier fait que dans les zone tendues, on est prêt à vous vendre un truc sous combles invivables l'été avec de laine minérale dont on sait au moins une chose: et là il n y a pas d'étude mais tout le monde d'accorde à dire ah bah oui la chaleur dans les combles c'est connu.... Donc soit on laisse les combles comme avant à savoir un espace perdu, soit on les aménage mais surtout pas avec la laine minérale, car la surchauffe estivale c'est bien concret: suis-je clair pour tout le monde ?
    On a envoyé des gens sur la Lune, des fusées dans la stratosphère et pour de l'isolation on est incapable de créer un confort pour l'habitant
    Bonjour,

    Dans cette histoire, essayons de comprendre ce qu’il se passe au niveau des transferts de chaleur.

    Commençons par l’hiver :

    Pour vivre au chaud dans les combles, il faut une bonne isolation thermique entre les combles et le dessus de la toiture.

    Exemple pour éclairer:
    Nous avons un chauffage dans les combles. Il permet de maintenir +20°C lorsqu''il fait -10°C à l'extérieur.
    Pour maintenir ce ∆T de 30°C il faut par exemple 5000 W
    Dans ces conditions il faut une isolations thermique globale R = 30 / 5000 = 0.006 °C/W.
    Seule la résistance thermique de conduction compte.
    Lorsque toutes les températures sont en gros stabilisées, Il y a un flux de chaleur de 5000 W qui vas de l’intérieur vers l’extérieur.

    Et l’été il se passe quoi !

    Même isolation, c’est la canicule, la toiture à 50°C, à l’intérieur des combles 40°C, un ∆T de 10°C.
    Les combles sont généralement bien isolés. Il n’y a que très peu de chaleur Ø qui s’échappe par les plafonds vers le reste de la maison.
    La résistance thermique avec l’extérieur est la même que l’hiver.
    Le ∆T intérieur extérieur = Ø x R
    Le flux de chaleur qui rentre étant très faible, même si le R est grand le ∆T intérieur extérieur est faible. Sans flux de chaleur significatif, le déphasage ne sert pratiquement à rien.

    Pour faire baisser la température des combles, il faut évacuer de la chaleur, créer un flux de chaleur comme en hiver, mais en sens inverse.

    Si on ne peut pas le faire par des moyens naturels, il faut le faire à l’aide d’un climatiseur.
    Le climatiseur va pomper de la chaleur dans les combles pour la mettre dehors.
    L’isolation va intervenir pour maintenir un ∆T important entre l’intérieur et l’extérieur. Par exemple, toiture à 60°C au pic, air intérieur des combles à 25°C.
    Avec une très bonne isolation et un bon déphasage, la PAC n’a pas besoin de beaucoup de puissance

    Pour maintenir un ∆T significatif entre l’intérieur et l’extérieur, il faut un flux de chaleur important et une résistance thermique de conduction importante. ∆T = Ø x R



    (Les chiffres sont donnés pour illustrer, mais rien d’exploitable)
    Faire compliqué c'est simple, faire simple c'est très compliqué.

  35. #29
    Aile

    Re : Isolation combles aménagés

    Bonjour,

    Comparaison laine de bois/ouate de cellulose/laine de verre tirée d'une Simulation Thermique Dynamique sur ma maison :

    Nom : Confort d'été.png
Affichages : 241
Taille : 15,6 Ko

    La chambre simulée est sous rampants.

  36. #30
    SK69202

    Re : Isolation combles aménagés

    Comparaison laine de bois/ouate de cellulose/laine de verre tirée d'une Simulation Thermique Dynamique sur ma maison :

    La chambre simulée est sous rampants.
    En grossissant l'image dans une fenêtre spécifique, je constate que le déphasage des pics thermiques ext/int est entre 5 et 6 heures, c'est ce que je constate chez moi pour un montage différent et bien moins performant en R d'isolation.

    Les performances sur ce point des différents matériaux sont quasi identiques, seule la température au pic diffère légèrement.

    Cela me conforte dans l'idée que la température de l'air dans la pièce dépend de plein d'autres choses que de la seule température des parois et autres apports, je pense à la géométrie, surface, volume, nature et quantité des matériaux "actifs", convection interne, ventilation etc. ("actif" = qui ont un rôle dans l'évolution thermique quotidienne)

    Maintenant je ne sais pas s'il y a beaucoup d'étude là dessus.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Isolation combles aménagés
    Par Minetthe dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/09/2014, 09h09
  2. ré-isolation de combles aménagés.
    Par trauma dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 25
    Dernier message: 03/04/2013, 15h59
  3. isolation de combles aménagés
    Par annadu95 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/12/2010, 18h26
  4. Isolation de mes combles aménagés
    Par mamat9753 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/07/2010, 18h33
  5. Isolation combles aménagés
    Par Gyom800 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/11/2009, 19h46
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...