Répondre à la discussion
Page 6 sur 11 PremièrePremière 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 317

La fibromyalgie, ses causes, ses traitements



  1. #151
    Sans Nom

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Oui mais d'après l'article, ce que j'ai compris c'est que c'est ça qu'il réfute.

    -----


  2. Publicité
  3. #152
    Saint-Sandouz

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par Sans Nom Voir le message
    Oui mais d'après l'article, ce que j'ai compris c'est que c'est ça qu'il réfute.
    Pas du tout : "There is no scientific evidence that fibromyalgia or any of its symptoms are caused by candida (yeast) overgrowth. Candida is a type of yeast that most people have living in their gastrointestinal tract, such as the mouth and intestines."
    Une réaction allergique peut être déclenchée par une faible quantité d'allergène. La théorie du Dr Cozon ne suppose pas nécessairement un surdéveloppement des candida, ce qui serait une candidose.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  4. #153
    Sans Nom

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Je suis dubitatif...Le régime que tu préconises est fait pour neutraliser une excroissance des candidas ou pour s'en débarrasser complètement ?

  5. #154
    myoper

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Mais:
    En cas de réaction allergique, il devrait être retrouvé un certain nombre de facteurs immunitaires typiques en quantité excessive et surtout une hyperréactivité a l'antigène.
    Surtout si ce dernier est toujours présent.
    De plus les traitements tels que les antihistaminiques ou les corticoides sont très efficaces sur ces réactions.
    Dernière modification par myoper ; 22/05/2009 à 23h40.

  6. #155
    myoper

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par Sans Nom Voir le message
    ...Le régime que tu préconises est fait pour neutraliser une excroissance des candidas ou pour s'en débarrasser complètement ?
    Le candida faisant quasiment partie de la flore naturelle du tube digestif, la meilleure façon d'en diminuer la concentration est en effet un changement de régime ou les probiotiques qui vont influer sur l'équilibre de cette flore.
    Mais pour savoir dans quel sens cela va agir (en augmentation ou diminution) c'est impossible à déterminer.
    Car même si on privilégie une alimentation qui ne présente pas un support favorable au dévellopement du candida, il est toujours possible qu'elle soit aussi défavorable a un autre micro-organisme (constituant de la flore) qui limite normalement l'expansion du candida.
    Ou bien qui favorise par ailleurs un cofacteur de dévellopement du candida dans le tube digestif considéré.
    Par exemple...

  7. #156
    Sans Nom

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    il faut voir un spécialiste de la question pour cela
    Il y en a très, très peu en France, ils sont seulement dans des grandes villes et sont inaccessibles (surbookés).

  8. Publicité
  9. #157
    myoper

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par Sans Nom Voir le message
    Il y en a très, très peu en France, ils sont seulement dans des grandes villes et sont inaccessibles (surbookés).
    Pour ça, oui.
    Comme cela fait partie d'une prise en charge pluridisiplinaire, on les trouve effectivement dans les CH (pas forcément universitaire).
    Il doit être possible de prendre RDV avec un nutritionniste d'un de ces centres et lui expliquer la raison. C'est un autre moyen de rentrer dans le circuit.
    Une fois le centre choisi, on peut choisir aussi un rhumato, un neuro ou le centre anti-douleur (++, même si la FM n'est pas une option affichée, ils la connaissent maintenant), l'aiguillage se fait ensuite.
    Je pense qu'il faut un avoir un maximum d'intervenants coordonnés vus réguliérement pour optimiser les chances de résultat.
    Je reconnais que le parcours n'est pas évident.

  10. #158
    myoper

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    J'ai scindé la discussion.
    L'autre est ici:
    http://forums.futura-sciences.com/ma...putations.html

  11. #159
    Sans Nom

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Aujourd'hui je vais me remettre à manger comme avant car la diette n'a rien fait, après 3 mois de régime rigoureux, snif...

  12. #160
    Saint-Sandouz

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Vraiment dommage, j'espère que tu trouveras le bon traitement.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  13. #161
    Sans Nom

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Merci. Oui, j'espère bien aussi. Je pense que la fibromyalgie est un état physique donné, qui peut être déclenché par différents facteurs. Dans ton cas, c'était apparemment les candidas albicans; dans mon cas je ne sais pas ce qui est à l'origine.

  14. #162
    myoper

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Pourquoi pas l'évolution naturelle de la maladie, telle qu'on peut l'observer régulièrement ?

  15. Publicité
  16. #163
    Sans Nom

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Parce que sinon, un traitement qui marche pour un patient marcherait pour tous les autres, comme c'est le cas pour d'autres maladies.

  17. #164
    Sans Nom

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Je viens de tomber sur une autre personne qui a suivi le régime sans résultats.

  18. #165
    myoper

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Quoiqu'on puisse penser de la démarche, il était utile de la faire et que ce soit fait dans un contexte le plus rigoureux possible afin de ne pas laisser la question en suspens car s'il est peu probable que ce mécanisme soit le bon, ce n'est pas une probabilité nulle (et certaines observations peuvent être utiles par ailleurs).
    D'autre part, le fait d'adopter un tel comportement alimentaire va demander une certaine organisation et une certaine compliance (si bien accepté) qui ne peut que jouer globalement favorablement sur les conditions de vie (en prévoyant et planifiant les choses, on donne moins de prise au stress par exemple, cela peut permettre aussi la mise en route d'une activité physique régulière, etc...).
    En plus de l'effet placébo que tout traitement, même efficace, possède.

  19. #166
    jack3366

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Bonjour,
    Je suis tres interesse par vos informations et suis a la recherche dun medecin pouvant gerer la methode du professeur Cozon du cote de Nice.Il m est en effet difficile d'aller regulierement a Lyon. J ai fait faire le test TTL et suis positif en CD8 au staphylocoque dore (19).
    Tout ceci s inscrit dans un contexte de Waldenstrom mais qui ne justifie pas les niveaux de fatigue que j'ai.

  20. #167
    Saint-Sandouz

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par mauricemaltais Voir le message
    J'ai une soeur qui je crois souffre de la fibromyalgie. On a supposé une entorse mais elle sent des douleurs aileurs comme des brulures. Le fait qu'on ne sait pas la cause de la fibromyalgie la rend dépressive. Et je pense que c'est là qu'on tourne en rond. Il se peut que tout a peut-être commencer par un surmenage ou un stress qui n'a pas été suivi par un correctif performant.
    La première question est : quel diagnostic a-t-elle eu et par qui ?
    Une entorse a une cause mécanique, elle peut faire l’objet d’un diagnostic clinique, elle est localisée et elle évolue. Les douleurs de la fibromyalgie n’ont pas cause apparente, elles peuvent être diffuses ou ont des localisations aléatoires, on ne peut pas faire de diagnostic clinique et elles vont et viennent sans amélioration sur le long terme.

    Citation Envoyé par mauricemaltais Voir le message
    Peut-être en faisant attention au surmenage et en cherchant à trouver de plus des périodes relaxantes, le corps va devenir plus fort. Un des hormones qui plus il fonctionne mieux plus notre corps se sent mieux est la testotérone chez la femme ou chez l'homme. Dans le sport si on gagne, la testostérone augmente et si on perd elle baisse. Donc plus vous vous faites du bien, plus la testostérone augmente, augmentant par la suite la force de nos muscles et procurant d'autres bénéfices.
    Tout cela ce sont des remèdes de bonne femme. L’effort a un effet aggravant dans la fibromyalgie. Tout ce qu’on peut faire c’est un peu d’exercice comme de la marche qui permet de s’aérer et de bouger mais cela n’a aucun effet bénéfique tangible sur les symptômes.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  21. #168
    francoise aurelle

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Bonjour

    J'ai recopié des infos sur cette maladie, qui peuvent peut être vous interessées :
    Définition-Critères de classification


    « Il est de plus en plus certain que l'on ne devrait pas inclure tous les fibromyalgiques dans une même catégorie. De fait, il existerait des sous-groupes de fibromyalgiques. »

    Cette hypothèse expliquerait pourquoi, dans de nombreux essais cliniques, les succès thérapeutiques ne s'élèvent souvent qu'à 50% des patients.

    Des recherches sont en cours pour regrouper les patients aux caractéristiques communes.

    Selon les entretiens du Carla, le sous groupement des patients permettrait de mieux guider les choix stratégiques et les options thérapeutiques.

    Les paramètres optimaux restent à définir mais actuellement plusieurs sous groupes sont régulièrement retrouvés si l’on utilise les critères suivants : intensité des douleurs diffuses, nombre de points douloureux d’examen, incapacité fonctionnelle dont l’évaluation simple par l’étude de la marche paraît prometteuse (fréquence du pas et régularité de celui-ci), niveau de détresse psychologique, statut socio-financier.

    La fibromyalgie n’est pas seulement un syndrome hétérogène, c’est un ensemble de sous groupes de pronostics différents qu’il importe de mieux démembrer pour mieux traiter. On ne propose pas un reconditionnement physique à un hyperactif ni une fragmentation des activités à un patient qui n’en a plus !


    Et la recherche ?

    Les recherches sur les patients victimes de diverses douleurs chroniques démontrent qu'il existe des changements biochimiques au niveau de la région de la corne dorsale de la moelle épinière. Les conditions favorisant ces changements biochimiques ne sont pas toutes connues, mais il est certain que des stress ou des traumatismes répétés facilitent ces phénomènes. Une fois ces changements « installés », la moelle épinière elle-même se met à transmettre des informations de douleur au niveau des centres supérieurs (au cerveau) et ce, sans que des blessures ou des traumatismes nouveaux ne surviennent en périphérie (au muscle, à la peau, etc.). Chez les fibromyalgiques ce phénomène est maintenant démontré.



    Dans des conditions normales, des mécanismes, interviennent pour calmer la douleur que transmet la corne dorsale de la moelle épinière. On appelle ces mécanismes de modulation, les contrôles inhibiteurs diffus (ou cidns). Ces mécanismes prennent naissance au niveau de certaines régions du tronc cérébral (substance grise périaqueducale) et viennent agir exactement où la moelle épinière est devenue « excitée ». Or, ces mécanismes sont dysfonctionnels chez les fibromyalgiques.


    Donc, les fibromyalgiques ont de bonnes raisons d'éprouver des douleurs diffuses. Ils ont d'une part, une atteinte fonctionnelle de la moelle épinière, et d'autre part, une incapacité à compenser (voire calmer) la douleur qui émane de la moelle épinière. Ils deviennent donc plus sensibles aux nouvelles stimulations nociceptives (blessures douloureuses) et, dans certains cas, même à des stimulations qui ne devraient pas être nociceptives (simple contact physique par exemple). Ce phénomène est connu sous le terme d'allodynie.

    .

    « La cible actuelle de la recherche médicale est donc la corne dorsale de la moelle épinière et les centres supérieurs (tronc cérébral et cerveau). »


    Le rationnel est le suivant : si on peut modifier ou normaliser les mécanismes au niveau de la moelle épinière et stimuler les mécanismes qui modulent la douleur (les voies inhibitrices descendantes ou cidns), il sera possible de contrôler les douleurs musculaires mais aussi les douleurs viscérales. Plusieurs groupes de chercheurs s'affairent actuellement à découvrir les mécanismes moléculaires de cette sensibilisation spinale mais également à identifier de nouvelles molécules pour renverser le processus de sensibilisation. Ces recherches actuellement sont en cours de réalisation, de nouveaux essais cliniques ont lieu et doivent tenir compte des différents sous-groupes de patients.


    Fibromyalgie et génétique


    « Le syndrome de fibromyalgie n’est pas un modèle simple génétique, il existe de très nombreux variants de gènes impliqués dans la genèse de cet état douloureux (gènes de la COMT, Sérotonine, Dopamine, Noradrénaline…), interagissant avec de non moins nombreux facteurs environnementaux rendant utopique la découverte d’un gène de la fibromyalgie. »


    La recherche s’oriente vers la recherche de voies de vulnérabilité ou de prédisposition génétique basée sur le principe de l’étude des phénotypes intermédiaires*, ce qui permettrait de guider les moyens thérapeutiques et énoncer des schémas thérapeutiques combinés ciblés sur les déficits constatés de l’architecture des voies génétiques de la douleur à l’échelon individuel.


    Il s’agit bien de développements futurs pharmacogénomiques dont le but est de permettre une sélection, prédictive d’efficacité ou de tolérance, des ressources thérapeutiques disponibles dans le cadre d’une rationalisation de soins potentiellement dispendieux.


    fibromyalgie-troubles-affectifs

    En son temps, 1994, Jr HG Pope intègre le FMS dans une sphère de troubles affectifs, cette théorie réactualisée en 2004 par JI Hudson reconnaît comme tronc commun à ces pathologies psychiatriques et somatofonctionnelles trois assertions :


    • réponse favorable à trois classes différentes d’antidépresseurs : ADTC, IRS, IMAO


    • un patient peut présenter plusieurs pathologies du même spectre


    • plusieurs pathologies du spectre des désordres affectifs peuvent être présentes dans une même famille (co-agrégation)


    Ce spectre des désordres affectifs (ADS) regroupe dix pathologies psychiatriques


     Hyperactivité avec déficit attentionnel
     Boulimie
     Troubles dysthymiques
     Anxiété généralisée
     Dépression majeure
     TOC
     Trouble Panique
     État de stress post-traumatique: ESPT
     Troubles dysphoriques prémenstruels
     Phobie sociale
    et quatre pathologies somatofonctionnelles


     syndrome de fibromyalgie
     Irritable Bowel Syndrome
     Migraine
     La Cataplexie. Elle se caractérise par la baisse brutale du tonus de posture et l’inhibition complète de la motilité volontaire responsable de chutes brusques, en l'absence de tout trouble de la conscience. Elle survient en plein éveil et dure de quelques secondes à quelques minutes; elle peut être déclenchée par un facteur émotionnel, notamment le rire, et alterne parfois avec des accès narcoleptiques (hypersomnie avec brusques accès de sommeil)



    « L’intérêt de ces regroupements étant de souligner les liens probablement pathogéniques de dérèglements biomoléculaires qui restent à découvrir dans ces pathologies dites fonctionnelles. »


    La découverte récente d’une anomalie des récepteurs vanylliques dans la muqueuse intestinale des patients IBS va dans le sens de cette hypothèse.


    Alors que le regroupement dans le cadre de syndromes somatoformes fonctionnels oriente vers un tronc commun purement psychologique.


    Selon la classification américaine des troubles mentaux DSM-IV, le Syndrome Somatoforme (SSF) regroupe diverses pathologies de somatisation dont la fibromyalgie pourrait faire partie.


    La somatisation est définie comme l’expression somatique (corporelle) d’une détresse psychosociale donnant lieu à une recherche accrue de demande de soins.


    Il s’agit donc de la transformation d'un conflit psychique en affection somatique, donc corporelle. La plupart des gens qui en souffrent sont en quête d’une explication organique pour leurs troubles, ce qui les libérerait de cette suspicion de maladie imaginaire de complaisance.

    Diagnostic d'élimination


    Malgré ces critères, il n'est pas toujours simple de poser un diagnostic de fibromyalgie. Des études présentées récemment au congrès de L'AMERICAN PAIN SOCIETY démontrent qu'il existe à la fois des individus faussement considérés fibromyalgiques (faux positifs) mais aussi d'autres qui ne sont pas identifiés comme fibromyalgiques alors qu'ils le devraient (faux négatifs).
    « La clef pour reconnaître le syndrome de fibromyalgie et le différencier des autres désordres douloureux généralisés est l’association de douleurs diffuses et de points douloureux aux sites répertoriés selon les critères ACR 1990 (soigneusement recherchés). »


    En effet, ces douleurs reflètent la dysfonction du système nerveux régulateur de la douleur. Cependant il ne faut pas sous estimer les symptômes d’accompagnement comme la fatigue générale, les troubles du sommeil, la raideur, les troubles affectifs et émotionnels …
    Il s’agit d’une véritable « signature » de la pathologie bien que fluctuante selon les patients et chez un même patient dans le temps et l’espace.


    La mosaïque de symptômes et les différents degrés de sévérité de ceux-ci multiplient les diagnostiques différentiels.


    Trois situations se présentent en pratique : les autres syndromes du CSS, les pathologies rhumatismales auto-immunes et les co-morbidités.


    Le syndrome de fibromyalgie co-existe avec d’autres désordres fonctionnels dans 30 à 70 % des cas réunis par MB Yunus en 2007 sous le terme de syndromes de sensibilité centrale comprenant les céphalées de tension, le colon irritable , les cystalgies, le syndrome des jambes sans repos …dont le point commun est cette sensibilité centrale anormale aux stimuli sensoriels douloureux ou non.



    fibromyalgie-troubles-affectifs

    Pour compliquer les choses, 20 à 30 % des patients victimes de rhumatismes inflammatoires comme par exemple le lupus systémique, la polyarthrite rhumatoïde, les spondylarthropathies, le syndrome de Gougerot Sjögren (sd sec) présentent un état de douleur fibromyalgique.


    L'absence de marqueur biochimique ou radiologique n'est pas sans compliquer cette situation.


    « Le Diagnostic de FMS s’il doit absolument rester un diagnostic d’élimination (red flags : cancers, maladies infectieuses, maladies systémiques …), il ne doit en aucun cas devenir un diagnostic exclusif, ni d’exclusion. »

    Le coût du non diagnostic

    Un minimum de prévalence de la FM de 1,4% en France représente 680 000 patients adultes touchés, et si 50% des diagnostics étaient réalisés plus tôt, les économies seraient de 50,3 millions d'euros pour les organismes d’assurance maladie et 73,4 millions d'euros pour la société.











    Les recommandations du Carla en prolongement des recommandations Eular


    Suite aux recommandations 2006 de l’Eular sur le management du syndrome de fibromyalgie, les experts internationaux des entretiens du Carla à l’occasion de la 5ème rencontre, proposent leurs 17 recommandations.



    La nouvelle donne thérapeutique


    De nombreux médicaments sont disponibles pour traiter la constellation de symptômes de la fibromyalgie, en premier lieu les douleurs, la fatigue générale et les troubles du sommeil, l’anxiété voire la dépression avec pour objectif final l’amélioration de la qualité de vie.


    Certains de ces traitements sont utilisés pour leurs effets ciblés sur les symptômes, d’autres sont employés sur des bases physiopathogéniques (anomalies des neuromodulateurs)


    « Le traitement du FMS ne peut se concevoir qu’au cas par cas et rester adapté à la sévérité variable et fluctuante du syndrome. La multiplicité des facteurs génétiques et environnementaux interdit actuellement une prise en charge de type pharmacogénomique mais la découverte de « voies de vulnérabilité » parfois multiples chez un même individu grâce à l’étude des phénotypes intermédiaires permet d’envisager une prise en charge pharmacophénotypique des sous groupes de patients fibromyalgiques. »



    Il apparaît de plus en plus clairement que les formes sévères de fibromyalgiques justifient de l’utilisation de traitements combinés pharmacologiques et non pharmacologiques ciblant tous les symptômes sources de retentissement handicapant, douloureux ou thymique.


    Mais, il semble non moins évident que ces mêmes patients relèvent de traitements à visée neurobiologique. Les antiépileptiques diminuant l’hyperexcitabilité des voies afférentes de la douleur à l’échelon médullaire alors que les antidépresseurs potentialisent les voies inhibitrices descendantes sérotoninergiques, catécholaminergiques et opioïdes.



    La course aux AMM (autorisation de mise sur le marché) spécifiques


    « Le FMS intéresse l’industrie pharmaceutique en tant que modèle d’expérimentation de la douleur chronique sous ses trois composantes, nociceptives, neuropathiques et psychologiques. »


    Cette pathologie dite « orpheline » n’en est pas une, compte tenu de sa prévalence estimée dans les pays industrialisés à 2 % de la population adulte générale, 5,8% des femmes âgées de 40 à 60 ans et même 8% des femmes entre 55 et 64 ans.


    Dans ce contexte, les molécules de prégabaline (Lyrica®) pour les antiépileptiques, duloxétine (Cymbalta®), milnacipran (Ixel®) pour les antidépresseurs sont, avec des fortunes diverses, en cours d’enregistrement auprès des administrations chargées des autorisations de mise sur le marché alors que d’autres molécules sont à l’essai tel l’oxybate de sodium, le lacosamide …

    Qu'en pensez-vous?
    Françoise

  22. Publicité
  23. #169
    Saint-Sandouz

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Tu ne donnes pas tes sources.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  24. #170
    francoise aurelle

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Bonjour Maurice, Nicolas et Myoper,

    La L-Tyrosine est l’acide aminé précurseur des catécholamines (dopamine, noradrénaline, etc.) qui sont les molécules qui transmettent les messages au niveau des neurones (neurotransmetteurs).

    Or il est apparu que dans les patients souffrant de la Fibromyalgie ont un déficit important en dopamine et noradrénaline. L’effet de la L-Tyrosine est donc bénéfique pour ce type de pathologie.

    Une supplémentation en L-Tyrosine agit sur le stress, l’anxiété et la fatigue. Elle favorise la mémoire, la concentration mentale, la vivacité d’esprit.

    Le 5-HT (5-hydroxy tryptophane)[/B] est le précurseur de la sérotonine (neurotransmetteur cérébral clef présent en trop faible quantité dans la Fibromyalgie).
    La sérotonine intervient prioritairement dans la gestion du sommeil, la sensation douloureuse, ainsi que dans le moral.

    Voilà mes recherches concernant les traitements qui peuvent améliorer la fibromyalgie, qu'en pensez-vous?

  25. #171
    myoper

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Une mauvaise manip m'a fait perdre quelques liens utiles, j'en remets quelques uns rapidement.
    Citation Envoyé par mauricemaltais Voir le message
    Concernant la piste de la testostérone, j'ai pu trouver des sites qui vont dans le même sens.Dans un des sites donne l'adresse on écrit "il a été prouvé que les femmes sont plus vulnérable à la fibromyalgie ...
    Tes sites montrent l'augmentation des taux de testostérone males dans quelques situations, c'est bien pour ceux qui ne le savent pas.
    L'autre site présente des choses vraies mais tellement mélangées que ça ne sert plus a grand chose non plus.
    Si la différence de taux de testosterone devait expliquer la fibromyalgie, toutes les femmes en seraient atteintes.

    Ici j'ai survollé un résumé assez simple et concis :
    http://www.rhumato.info/Documents/Li...bromyalgie.pdf
    Les voies de la douleur (pour le reste, c'est un labo...).
    http://www.institut-upsa-douleur.org...Lettre_N28.pdf

    Pour toi :
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...ubmed_RVDocSum
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...ubmed_RVDocSum

    Citation Envoyé par francoise aurelle Voir le message
    La L-Tyrosine est l’acide aminé précurseur des catécholamines (dopamine, noradrénaline, etc.) qui sont les molécules qui transmettent les messages au niveau des neurones (neurotransmetteurs).

    Or il est apparu que dans les patients souffrant de la Fibromyalgie ont un déficit important en dopamine et noradrénaline. L’effet de la L-Tyrosine est donc bénéfique pour ce type de pathologie.
    C'est la mode des supplémentation donc une "cure" d'un mois va suffire pour voir si les symptomes disparaissent ou diminuent de façon évidente.
    Ne pas oublier qu'ion le trouve dans l'alimentation.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_amin%C3%A9_essentiel

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9...?dopt=Abstract
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8...?dopt=Abstract
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...?dopt=Abstract
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2...?dopt=Abstract
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...ubmed_RVDocSum

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...?dopt=Abstract
    (meilleure n'est pas forcément bien).
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...?dopt=Abstract

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...ubmed_RVDocSum

  26. #172
    lydiest

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    tu peux ajouter taurine et l tryptophane

  27. #173
    lydiest

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Une mauvaise manip m'a fait perdre quelques liens utiles, j'en remets quelques uns rapidement.

    Tes sites montrent l'augmentation des taux de testostérone males dans quelques situations, c'est bien pour ceux qui ne le savent pas.
    L'autre site présente des choses vraies mais tellement mélangées que ça ne sert plus a grand chose non plus.
    Si la différence de taux de testosterone devait expliquer la fibromyalgie, toutes les femmes en seraient atteintes.

    Ici j'ai survollé un résumé assez simple et concis :
    http://www.rhumato.info/Documents/Li...bromyalgie.pdf
    Les voies de la douleur (pour le reste, c'est un labo...).
    http://www.institut-upsa-douleur.org...Lettre_N28.pdf

    Pour toi :
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...ubmed_RVDocSum
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...ubmed_RVDocSum



    C'est la mode des supplémentation donc une "cure" d'un mois va suffire pour voir si les symptomes disparaissent ou diminuent de façon évidente.
    Ne pas oublier qu'ion le trouve dans l'alimentation.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_amin%C3%A9_essentiel

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9...?dopt=Abstract
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8...?dopt=Abstract
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...?dopt=Abstract
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2...?dopt=Abstract
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...ubmed_RVDocSum

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...?dopt=Abstract
    (meilleure n'est pas forcément bien).
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...?dopt=Abstract

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1...ubmed_RVDocSum
    moi j'ai essayé l'hormone de croissance, tryptophane et gaba pour la serotonine, taurine ( muscle) et acides aminés comme dans certains pays : la classe j'ai finalement repris une vraie vie mais cela coute très cher donc je viens d'arreter et je suis retombée dans cette foutu maladie

  28. #174
    tribalheritage

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    C’est un peu par hasard qu’ayant emménagé à Lyon j’ai découvert que dans cette bonne ville deux services hospitaliers d’immunologie où l’on a non seulement trouvé la cause mais où l’on est en train de mettre au point le traitement. Ils ont aussi développé une batterie de tests pour le diagnostic. J’ai dit en arrivant que j’avais une fibromyalgie : cela m’a donc été confirmé.

    La fibromyalgie est une réaction immunitaire anormale, autrement dit allergique, à des bactéries et des levures, les candida albicans ou les staphylocoques dorés, présentes normalement dans le tube digestif, entre autres. Comme toutes les allergies c’est une réaction à des éléments qui ne sont pas pathogènes par eux-mêmes, au même titre que les pollens, les acariens ou les squames de chat par exemple. Cette réaction immunitaire entraine des symptômes un peu similaires à ceux de la grippe. Ils sont parfaitement stéréotypés : tous les fibromyalgiques racontent la même chose.
    ND

    Bonsoir je sais que ce topic date mais il m'a quand même ...comment dire ...choqué. Ma mère souffre de fibromyalgie et je me demande seulement si vous ne confondez pas avec autre ou quoi sachant que rien que le nom ne signifie pas allergie mais inflammation des tissus fibreux. Il n y a pas de traitements specifiques , on ne peut pas la soigner mais juste calmer les douleurs qu'elle engendre.

    Sachant que les symptômes sont pire qu'une grippe : dépression , fatigue chronique ou même constante , rhumatisme inflammatoire , ainsi qu'inflammation dans tout le corps et j'en passe

    On n'arrive pas à trouver d'où vient réellement le problème d'où le terme de "maladie fantôme" ,cependant des points précis sur le corps peuvent vous amener à penser que vous êtes fibromyalgie

    http://www.everyoneweb.fr/WA/DataFil...myalgie_gr.gif

    comme indiqué sur cette image , ce sont en général les femmes qui en souffre mais il existe des hommes mais plus rarement que les femmes.

    Les cas des patients ayant contracté cette maladie sont pour la plupart des gens qui souffrent de stress intense , d'un choc psychologique assez important ect.

    Je ne vous blâme pas car ce n'est pas vous mais c'est sois-disant "médecin" qui comme vous dites n y connaissent rien ou même l'a renient , si vous devez être soigné c'est chez un rhumatologue et un kiné qui viendrait une fois par semaine , qui je peux vous assurer vous soulagera quand même , un psychiatre en qui vous avez confiance peux aussi être suggéré.

    Récemment j'ai entendu parler d'un système où vous êtes exposé à un grand froid pendant un certain moment , elle est pratiqué en Allemagne mais il y en a un aussi à Bruxelles ( Belgique ) qui aurait de bon résultat

  29. Publicité
  30. #175
    Saint-Sandouz

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par tribalheritage Voir le message
    Ma mère souffre de fibromyalgie et je me demande seulement si vous ne confondez pas avec autre ou quoi sachant que rien que le nom ne signifie pas allergie mais inflammation des tissus fibreux. Il n y a pas de traitements specifiques , on ne peut pas la soigner mais juste calmer les douleurs qu'elle engendre.
    Dans mon cas, cela été formellement diagnostiqué par plusieurs médecin, non seulement par l’examen clinique des points sensibles mais aussi par les analyses effectuées à Lyon dans le service du Dr Cozon.
    D’une part je suis guéri et de l’autre, préalablement, jamais rien n’a été capable de réduire les douleurs.

    Citation Envoyé par tribalheritage Voir le message
    Les cas des patients ayant contracté cette maladie sont pour la plupart des gens qui souffrent de stress intense , d'un choc psychologique assez important ect.
    À ma connaissance on n’a pas établi de causes certaines et il est inutile de spéculer surtout si c’est pour donner des causes aussi imprécises et passe-partout.
    Par contre le stress et la dépression sont des effets secondaires connus.

    Citation Envoyé par tribalheritage Voir le message
    si vous devez être soigné c'est chez un rhumatologue et un kiné qui viendrait une fois par semaine , qui je peux vous assurer vous soulagera quand même , un psychiatre en qui vous avez confiance peux aussi être suggéré.
    Récemment j'ai entendu parler d'un système où vous êtes exposé à un grand froid pendant un certain moment
    Comme la fibromyalgie n’est pas une maladie rhumatismale, malgré des apparences trompeuses, un rhumatologue ne peut être d’aucun secours. Quant aux manipulations par un kiné cela risque d’aggraver les inflammations. On m’avait recommandé la chaleur, des bains en particulier, mais je ne connaissais pas encore le coup du froid
    C’est un des trucs terribles de cette maladie : même les traitements symptomatiques n’y font rien. J’étais donc partant pour le chaud, un bon bain est toujours agréable, mais le froid, non merci

    Il ne faut pas dire « ça aurait de bon résultat » sur ce site. Il faut apporter des infos précises et vérifiables.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  31. #176
    tribalheritage

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Dans mon cas, cela été formellement diagnostiqué par plusieurs médecin, non seulement par l’examen clinique des points sensibles mais aussi par les analyses effectuées à Lyon dans le service du Dr Cozon.
    D’une part je suis guéri et de l’autre, préalablement, jamais rien n’a été capable de réduire les douleurs.


    À ma connaissance on n’a pas établi de causes certaines et il est inutile de spéculer surtout si c’est pour donner des causes aussi imprécises et passe-partout.
    Par contre le stress et la dépression sont des effets secondaires connus.


    Comme la fibromyalgie n’est pas une maladie rhumatismale, malgré des apparences trompeuses, un rhumatologue ne peut être d’aucun secours. Quant aux manipulations par un kiné cela risque d’aggraver les inflammations. On m’avait recommandé la chaleur, des bains en particulier, mais je ne connaissais pas encore le coup du froid
    C’est un des trucs terribles de cette maladie : même les traitements symptomatiques n’y font rien. J’étais donc partant pour le chaud, un bon bain est toujours agréable, mais le froid, non merci

    Il ne faut pas dire « ça aurait de bon résultat » sur ce site. Il faut apporter des infos précises et vérifiables.

    ND
    je reprend tout , et je ne change pas de point de vu " ça aurait de bon résultat" ... ??? pourriez vous m'indiquez où j'ai marqué cela?

    Un sois disant " régime" est-il vraiment un remède où " ça aurait de bon résultat" ?

    Je ne touche pas à des infos passe-partout comme vous le dites mais j'ai pris appui sur des sources medicaux fiables de chercheurs qui recherchent réellement des solutions et des explications et non pas sur internet. La fibromyalgie et la kiné , je reste formel , cela fait deux ans que ma mère voit une kiné et les résultats sont là voilà tout

    J'ai aussi entendu parlé des traitements des bains de chaud etc.
    Combattre le mal par le mal ? Je ne sais dire puisque ma mère a dejà des difficultés à prendre une douche sans que l'eau ne la brûle si vous voyez ce que je veux dire, le traitement avec le froid qui est de mettre le corps en contact d'un froid intense pendant un laps de temps ( je précises même pas une minute ) a eu des effets sinon cette pratique ne se serai pas répandu un peu partout en Europe

  32. #177
    myoper

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par tribalheritage Voir le message
    Un sois disant " régime" est-il vraiment un remède où " ça aurait de bon résultat" ?
    Une hygiène alimentaire "adaptée" est recommandée "officiellement" et dans le cas de Nicolas cela a été associé a une guérison clinique.


    Pour prendre un autre exemple, c'est par exemple un traitement validé de l'obésité morbide (ou pas d'ailleurs) et de certains troubles lipidiques.

    Citation Envoyé par tribalheritage Voir le message
    Je ne touche pas à des infos passe-partout comme vous le dites mais j'ai pris appui sur des sources medicaux fiables de chercheurs qui recherchent réellement des solutions et des explications et non pas sur internet. La fibromyalgie et la kiné , je reste formel , cela fait deux ans que ma mère voit une kiné et les résultats sont là voilà tout
    Comme vous pourriez le lire entre autres choses dans les différents liens validés (scientifiquement et au pire expérimentalement), la kiné est recommandé et est spécifique (a la maladie et au malade).

    Si l'exemple de votre mère suffit à valider la kiné pour vous, l'exemple de Nicolas lui suffit pour valider l'alimentation.

  33. #178
    Saint-Sandouz

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par tribalheritage Voir le message
    je reprend tout , et je ne change pas de point de vu " ça aurait de bon résultat" ... ??? pourriez vous m'indiquez où j'ai marqué cela?
    À la dernière phrase du post 174 :
    Citation Envoyé par tribalheritage Voir le message
    Récemment j'ai entendu parler d'un système où vous êtes exposé à un grand froid pendant un certain moment , elle est pratiqué en Allemagne mais il y en a un aussi à Bruxelles ( Belgique ) qui aurait de bon résultat
    Pour toute thérapeutique il faut à la fois
    a) une explication scientifique concernant le mode d’action sur les causes du trouble, et
    b) une validation expérimentale des bénéfices sur un panel de patients.
    Il est clair qu’il y a beaucoup de remèdes empiriques qui ne répondent au point « a » mais il est d’autant plus nécessaire de valider le point « b ».
    J’ai lu beaucoup de choses sur une quantité de remèdes mais rarement leur mode de validation. Les bains chauds n’ont eu aucun effet sur moi. Je n’avais d’ailleurs pas attendu le conseil pour essayer. On m’a même recommandé de mettre de la musique douce et de brûler des parfums dans la salle de bains
    Mon ostéopathe a réussi une fois à me soulager mais ça n’a pas été très durable et il n’a pas eu de succès la fois suivante.

    J’ai donc entendu parler, et parfois essayé, des quantités de trucs « qui auraient de bons résultats », sans compter les bons conseils sur la manière de surmonter sa maladie psychologiquement.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  34. #179
    tribalheritage

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Une hygiène alimentaire "adaptée" est recommandée "officiellement" et dans le cas de Nicolas cela a été associé a une guérison clinique.


    Pour prendre un autre exemple, c'est par exemple un traitement validé de l'obésité morbide (ou pas d'ailleurs) et de certains troubles lipidiques.



    Comme vous pourriez le lire entre autres choses dans les différents liens validés (scientifiquement et au pire expérimentalement), la kiné est recommandé et est spécifique (a la maladie et au malade).

    Si l'exemple de votre mère suffit à valider la kiné pour vous, l'exemple de Nicolas lui suffit pour valider l'alimentation.
    Bonjour , je ne sais pas lire tout les liens comme mon pare-feu est assez puissant , cela dit je comprends bien ce que vous me dites et j'admets que dans votre explication , un régime alimentaire est adapté néanmoins je vois que vous êtes d'accord pour qu'un traitement par un kiné et spécifique soit administré et c'est ce que je voulais expliqué ( même si cela m'avait paru assez explicite )

  35. #180
    tribalheritage

    Re : La fibromyalgie, ses causes, ses traitements

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    À la dernière phrase du post 174 :


    Pour toute thérapeutique il faut à la fois
    a) une explication scientifique concernant le mode d’action sur les causes du trouble, et
    b) une validation expérimentale des bénéfices sur un panel de patients.
    Il est clair qu’il y a beaucoup de remèdes empiriques qui ne répondent au point « a » mais il est d’autant plus nécessaire de valider le point « b ».
    J’ai lu beaucoup de choses sur une quantité de remèdes mais rarement leur mode de validation. Les bains chauds n’ont eu aucun effet sur moi. Je n’avais d’ailleurs pas attendu le conseil pour essayer. On m’a même recommandé de mettre de la musique douce et de brûler des parfums dans la salle de bains
    Mon ostéopathe a réussi une fois à me soulager mais ça n’a pas été très durable et il n’a pas eu de succès la fois suivante.

    J’ai donc entendu parler, et parfois essayé, des quantités de trucs « qui auraient de bons résultats », sans compter

    ND
    Pour les explications j'en ai eu quelques ( évidement c'est à ma mère qu'on explique plus détaillement puisque c'est elle le patient) . Mais des résultats ont été vu puisque je me répète, notre rhumatologue et spécialiste en fibromyalgie ne donnerait pas de fausse espoir , sachant que ma mère ne supporterait pas des déceptions ( surtout que je cite ma mère est dejà à un stade avancé de la maladie et que financièrement , on ne peut pas se permettre de tout essayé) .

    "les bons conseils sur la manière de surmonter sa maladie psychologiquement." ( vous en avez de la chance ! En général les gens s'acharnent sur les dépressifs ( pas de spéculations , rien que des faits ) ) Moi personnellement , j'ai essayé avec les animaux ( mais un symptôme fait que les fibromialgique souffrent d'allergies) et donc pas d'animaux à poils , par contre on a essayé des petits poissons et j'ai remarqué que psychologiquement , ma mère se sentait mieux ( ma voisine aussi en a ) . Trouverez vous ça grotesque ou pas , voici une proposition...

Sur le même thème :

Page 6 sur 11 PremièrePremière 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le nucléaire : ses risques & ses avantages
    Par Damon dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 86
    Dernier message: 20/12/2009, 11h38
  2. SES ou MPI ?
    Par Titu6 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 07/06/2008, 10h05
  3. choisir ses aciers et traitements thermiques
    Par meca59 dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/05/2008, 21h01
  4. La VoIP, ses dangers, ses enjeux
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/03/2005, 13h25