Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 38

Problème d'un aspirant à une prépa cotée



  1. #1
    Tellur

    Unhappy Problème d'un aspirant à une prépa cotée


    ------

    J'ai constaté en parcourant diverses sections de ce forum, qu'on retrouve en l'endroit un réel concentré d'expérience en terme de CPGE, aussi j'ai jugé utile de vous adresser mes questions.

    Mais avant tout, BONJOUR À TOUS,
    Je me présente: je m'appelle William, j'ai 19 ans et je suis actuellement en fin de TS pour la deuxième fois.

    J'ai redoublé ma première TS, ceci du a une absence totale de travail de ma part. Je n'ai à cela aucune justification valable, cependant j'estime depuis m'être rattrapé. En effet lors de ma deuxième TS -donc, actuellement-, je me suis incrit comme premier au classement (dans ma classe) aussi bien en mathématiques qu'en physique/chimie. Dans les matières littéraires, je suis un élève moyen/bon. Ce changement radical a été l'aboutissement d'une prise de conscience de l'importance de ma scolarité; prise de conscience, elle-même corollaire du choc qu'a supposé mon redoublement. Voila pour ma situation actuelle.

    En ce qui est de mon avenir -et c'est ici que ça coince-, j'ai décidé de m'orienter vers une classe prépa. J'ai ainsi entamé une procedure d'inscription en MPSI auprès de six établissements à savoir: Hoche, Pasteur, Pierre de Fermat, Corneille, Saint Louis et Faidherbe.

    Voila je pense avoir tout dit; je vous adresse maintenant mes questions:

    1) Le fait d'être un redoublant est-il éliminatoire lors de la sélection dans ces prépas dites cotées ? Dans toutes les prépas ? Ou plus généralement: À quel point le redoublement porte t-il atteinte aux candidatures aux CPGE ?
    2) Devrais-je, du fait d'être redoublant, prendre des initiatives particulières auprès des établissements (genre: demander un rendez vous auprès des directeur des lycées visés pour montrer ma détermination, ou encore demander à mes profs de rédiger des lettres de recommandation pour appuyer ma candidature) ?
    2) Connaissez-vous des redoublants en prépa, ou ayant été en prépa ? Et si oui, où ?
    3) Je suis tout particulièrement intérésé par le Lycée Faidherbe pour des raisons de proximité vis-àvis de de la localité ou j'habite actuellement; Avez vous des témoignage (spécifiques à ce lycée) relatifs a mes autres questions ?
    4) Au vue de ma situation y a-t-il, à votre avis, un autre point sur lequel je devrais m'interroger (un peu bizzare comme demande que je fais là , mais qui sait...)

    Je remercie tous ceux ayant fait l'effort de lire mon témoignage -j'ai trop écrit, désolé -, et plus encore ceux allouant un peu de leurs temps à me répondre.

    Cordialement Will.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    _Mayou_

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Bonjour,

    je n'ai pas une grande connaissance en matière de prépa, mais je pense que comme partout, si tu as vraiment un bon dossier en terminale (ce qui a l'air d'être ton cas) ce ne sera pas un problème.
    Si tu avais redoublé et t'en sortais avec 12 de moyenne, peut être que ça aurait été juste. Mais si tu es 1er de ta classe en maths et PC...(et apparament pas mauvais pour le reste) je ne pense pas que ton redoublement te portera préjudice.

    Je me trompe peut être...mais bon..

  4. #3
    Ecthelion22

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Salut,
    comme nous ne sommes pas omniscients personne n'est en mesure d'être catégorique mais je vais me contenter de répondre à tes questions en me basant sur ce que je sais de la prépa dans laquelle j'étais (Saint-Louis en BCPST).

    1) Le fait d'être redoublant, s'il n'est pas éliminatoire dans les prépas peut-être handicapant. Il faut cependant savoir que des prépas comme Saint-Louis, avec de nombreuses classes dans la filière (5 en MPSI) peuvent se permettre de sélectionner un peu plus large (qu'un lycée qui vise l'excellence avec une seule classe). Donc si le dossier est vraiment bon, je ne pense pas que ton année de naissance leur pose problème.

    2) Aucune initiative n'est attendue de la part d'aucun candidat. Et ce pour plusieurs raisons :
    - si on commence avec un candidat, ça devient le bureau des pleurs dans chaque établissement
    - les proviseurs n'ont pas que ça à faire
    - ce sont les professeurs de la filière qui se réunissent pour la sélection finale, ça leur prend déjà énormément de temps donc aller voir le proviseur ne sert à rien et les profs n'ont pas le temps de te recevoir

    3) Oui j'ai connu en prépa une seule redoublante (en sup BCPST) et elle a été remerciée à la fin de l'année (mais de l'avis général et même du sien, elle n'avait absolument rien à faire là). Donc ça arrive d'en prendre, et il y en a qui réussissent bien.

    4) et 5) Je ne connais pas Faidherbe (à part sa localisation !) et je ne trouve pas d'autres questions que tu pourrais poser, chacun a ses propres inquiétudes...

    Cordialement,
    Ecthelion

  5. #4
    Tellur

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Merci "Mayou" pour ta réponse.

    Merci également "Ecthelion", notament pour le souci d'exhaustivité avec lequel tu as composé ton témoignage.

    J'invite d'autres à me faire part de leurs opinions, expériences.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    bouigs

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Citation Envoyé par Tellur Voir le message
    Connaissez-vous des redoublants en prépa, ou ayant été en prépa ?
    Dans ma prépa, sur une trentaine de sup', 5 ou 6 avaient déjà redoublé une fois, mais leur première S. Certains sont partis en fin de sup, d'autres sont allé en spé avec des résultats assez disparatres quant à la réussite aux concours.
    Ton cas est moins fréquent, mais il arrive ! Quand j'étais en spé, une fille avec qui j'étais en term (et qui avait loupé son bac) est venue en sup dans ma prépa, donc tu vois

    Pour finir, je te conseil aussi de faire des dossiers pour des prépas moins "côtées", au cas où...

    Bouigs

  8. #6
    Tellur

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Merci "Bouigs".

    Pourrais-tu m'indiquer dans quelle prépa tu as été ?

  9. Publicité
  10. #7
    sadyoner

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    C'est pas sûr que t'ais une prépa côtée comme fermat ou saint louis,mais c'est sur que t'ais une prépa,mm si c'est pas saint louis t'en fais pas,si tes résultats excellents en terminale se maintiennent en prépa,aucun probleme pour demander ces lycées l'an prochain pour faire une spé,c'est pas perdu!

    Jean

  11. #8
    Inovarua

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Et on peut aussi intégrer de grandes écoles à partir de petites prépas !

  12. #9
    bouigs

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Citation Envoyé par Tellur Voir le message
    Merci "Bouigs".

    Pourrais-tu m'indiquer dans quelle prépa tu as été ?
    Etant donné que cela ne va pas interesser le reste des forumeurs, je te répond par MP...

    Bouigs

  13. #10
    Widget

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    entièrement d'accord avec Inovarua.
    ce n'est pas la cote des prépas qui font la réussite de leurs élèves. c'est simplement le talent des élèves. je suis convaincu qu'un bon élève qui est dans une petite prépa ou l'ambiance est bonne (pas de concurrence mesquine et inutile mais plutot entre aide) aura au moins autant de chances de réussite aux concours que s'il va dans une soit disant prépa élitiste (ça voudrait dire qu'en dehors des très grandes villes il n'y aurait que des crétins).
    dans ma promo, il y en a un qui a refusé l'x pour cachan un autre a eu centrale paris, un autre ponts et chaussée et pas mal ont eu des central ou supélec tous en 3/2 alors qu'on était moins de 80 élèves dans une prépa on ne peut plus banale.
    si j'ai un conseille à te donner, choisis une prépa où regne une bonne ambiance. sinon gare à la déprime (qui n'encourage pas à travailler)

    enfin pour répondre à tes inquiétudes concernant ton redoublement, oublies ça. des redoublants de term qui réussissent en prépas ça existe (du moment que tu te mets à bosser sérieusement)

    ++

  14. #11
    Tellur

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Merci encore une fois à tous les intervenants.

    J'aimerais reprendre un certain point qui a attiré mon attention.

    Citation Envoyé par sadyoner Voir le message
    Si tes résultats excellents en terminale se maintiennent en prépa,aucun probleme pour demander ces lycées l'an prochain pour faire une spé,c'est pas perdu!
    Ce point m'interesse tout particulièrement, en effet si je ne suis pris dans aucune des prépas pour lequelles je postule (à savoir: Hoche, Pasteur, Pierre de Fermat, Corneille, Saint Louis et Faidherbe), j'essayerais d'intégrer des prépas dites "moins cotées" et, de là, en fin d'année (dans la mesure ou mes notes le permettraient) je tenterais d'incorporer une prépa "plus cotée".

    Plusieurs questions me viennent à l'esprit:

    1) Serait-ce là un parcour atypique (Je parle du changement de prépa entre sup et spé) ?
    2) Serait-ce résonable dans la mesure ou, entre autres, le changement du rythme de travail -plus poussé dans ces nouvelles prépas- représenterait un nouveau facteur difficultant qui viendrait s'ajouter à une orientation d'étude déja réputée pour être difficile ?
    3) Ce type de pratique est-il courant dans les prépas que je cite: Hoche, Pasteur, Pierre de Fermat, Corneille, Saint Louis et Faidherbe; voit-on débarquer de nouvelles têtes en Spé' provenant de lycées dits "moins cotés"? Et, si oui, arrivent-ils avec un bagage équivalent? Arrivent-ils à suivre ?
    4) Les réponses aux questions précédentes varient-elles si j'aspire dans mon année Sup' à intégrer une classé étoilée?

    Merci d'avance pour les réponses.

  15. #12
    sailx

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    moi je me pose aussi des questions :
    Est ce que avoir une prepa avec un grand nom est réellement une bonne choses ?
    Y a t il vraiment un avantage d'être à Hoche plutot que dans une "simple prépa" ?

  16. Publicité
  17. #13
    Tellur

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Citation Envoyé par sailx Voir le message
    moi je me pose aussi des questions :
    Est ce que avoir une prepa avec un grand nom est réellement une bonne choses ?
    Y a t il vraiment un avantage d'être à Hoche plutot que dans une "simple prépa" ?
    Sailx je comprends parfaitement ton point de vue, de même je précise aussi tenir compte des remarques de Inovarua ainsi que de Widget; cependant j'estime que la piste de discussion qui est amenée dans vos remarques mérite à elle seule un topic spécifiquement consacré (J'imagine d'ailleurs qu'il doit déja y en avoir plusieurs).

    Je compte proposer un topic sur ce sujet très prochainement; au plaisir de vous y retrouver

    Cordialement,
    Will.

  18. #14
    Inovarua

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Je vais me répéter, mais bon, le message ne semble pas trop passé

    Alors, certes, il ne sera peut être pas aisé d'avoir l'ENS en venant d'une petite prépa, mais il faut bien se mettre en tête que ce sont les élèves qui font d'une prépa ce qu'elle est !
    En clair, beaucoup d'élèves de petites prépas s'en sortent TRES bien, avec de la motivation et du travail. Et je pense aussi qu'un élève qui ne travaille pas en prépa (quelque soit la réputation de sa prépa), court à l'échec !

    Quant à changer de prépa entre Sup et Spé, cela ne me semble pas essentiel, et a priori, ne pas être un gage de réussite supplémentaire...

    Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, attention : Je respecte vos choix de tenter des grandes prépas, mais bon, si vous ne les avez pas, il n'y a pas de quoi en faire un drame non plus, ça ne ferme pas des portes pour autant !

  19. #15
    sailx

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    oui, en gros, comme les concourts sont commun, c'est le fait qu'il y ait une selection qui fait les bon resultats...
    mais je pensait notaments aux profs, les profs de prepas les plus intéréssants se trouvent ils dans les grandes prepa ? où alors c'est une choses rare d'avoir des génie de l'enseignement ? Car la pression c'est gentils, mais la qualité est plus intéréssante ...

  20. #16
    Gwyddon

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Salut,

    Avant toute chose, prépa côté ne veut pas dire ambiance de merde...

    Sinon pour répondre spécifiquement à ta question : les bons et les mauvais profs il y en a partout, et on peut être dans un lycée côté et avoir un mauvais prof...
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  21. #17
    Inovarua

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Citation Envoyé par sailx Voir le message
    mais je pensait notaments aux profs, les profs de prepas les plus intéréssants se trouvent ils dans les grandes prepa ? où alors c'est une choses rare d'avoir des génie de l'enseignement ? Car la pression c'est gentils, mais la qualité est plus intéréssante ...
    Très bonne remarque, très bonne question !

    Mon avis sur la question (pour être passée en prépa donc, et pour connaître pas mal de monde étant passé par cette case, mais dans d'autres prépas ) :
    je dirai qu'il y a de tout partout. On peut trouver de très bons profs dans des petites prépas, et de très mauvais dans de prestigieuses prépas. Je parle en terme de pédagogie, car ils maîtrissent quand même tous leur sujet
    De mon avis, et de l'avis de ceux que je connais, la majoirité des profs de prépa est quand même très bien !


    Edit : on m'a encore doublée...

  22. #18
    sadyoner

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Citation Envoyé par Tellur Voir le message
    Merci encore une fois à tous les intervenants.

    J'aimerais reprendre un certain point qui a attiré mon attention.


    Ce point m'interesse tout particulièrement, en effet si je ne suis pris dans aucune des prépas pour lequelles je postule (à savoir: Hoche, Pasteur, Pierre de Fermat, Corneille, Saint Louis et Faidherbe), j'essayerais d'intégrer des prépas dites "moins cotées" et, de là, en fin d'année (dans la mesure ou mes notes le permettraient) je tenterais d'incorporer une prépa "plus cotée".

    Plusieurs questions me viennent à l'esprit:

    1) Serait-ce là un parcour atypique (Je parle du changement de prépa entre sup et spé) ?
    2) Serait-ce résonable dans la mesure ou, entre autres, le changement du rythme de travail -plus poussé dans ces nouvelles prépas- représenterait un nouveau facteur difficultant qui viendrait s'ajouter à une orientation d'étude déja réputée pour être difficile ?
    3) Ce type de pratique est-il courant dans les prépas que je cite: Hoche, Pasteur, Pierre de Fermat, Corneille, Saint Louis et Faidherbe; voit-on débarquer de nouvelles têtes en Spé' provenant de lycées dits "moins cotés"? Et, si oui, arrivent-ils avec un bagage équivalent? Arrivent-ils à suivre ?
    4) Les réponses aux questions précédentes varient-elles si j'aspire dans mon année Sup' à intégrer une classé étoilée?

    Merci d'avance pour les réponses.
    Bon de toutes façons on en est pas encore là,fais ta sup et on verra pour le reste après.

    Jean

  23. Publicité
  24. #19
    Ecthelion22

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Il semble que la réputation des prépas dites "cotées" soit encore tenaces chez certains. Il serait bien de faire évoluer un peu les idées là dessus.
    Pour être passé à Saint-Louis les deux dernières années, je peux assurer que quelque soit la filière, l'ambiance est excellente entre tous les élèves.
    La seule concurence, c'est avec le lycée d'à côté pour avoir un meilleur taux de réussite aux concours de premier plan.
    Les élèves ne sont pas fous : on va pas passer 2 ans à se tirer dans les pattes sous prétexte qu'on a un concours à la fin alors qu'on se retrouve à devoir tous travailler ensemble sur les colles, les DM et les révisions de DS... Faut être sérieux cinq minutes, ça serait pas tenable. Alors oui on travaille, mais qu'est-ce qu'on rigole aussi... Et en plus, on crée des traditions : les PSI* sont cencés être les classes les plus remuantes et les suivant se doivent d'honorer l'héritage (défilés à Noël dans les classes, banderoles aux emplacement originaux, concours de sapins...) et les autres sections tentent de leur voler la vedette. Ce qui fait que les filières se cotoient et apprennent à s'apprécier, à s'aider sur certains points (les MP peuvent aider en maths, la BCPST en chimie orga, les PSI en physique...) surtout à l'internat.

    Je ne vois pas pourquoi, sous prétexte que le nom de la prépa est connu, les élèves devraient être de sombres challengers prêts à assomer leur copains de prépa à l'entrée dans la salle du concours.
    Etant donné le nombre d'élèves dans la filière et le nombre de places au concours, il y a largement de la place pour tout le monde.
    Et franchement, un ami passé par un lycée moins connu a eu le droit à une ambiance et des profs beaucoup plus secs que moi. Ce qui ne l'a pas empêcher de très bien réussir.
    Il y a en effet des bons profs partout et des mauvais profs aussi... Le tout c'est de le savoir pour pouvoir palier aux points faibles du corp professoral.

    Le seul avantage de la prépa "côtée" c'est justement l'union et l'émulation au sein de la classe. Résultat : les meilleurs tirent les autres vers le haut.

    Pour en revenir sur le changement de lycées entre sup et spé, ça se fait dans un sens comme dans l'autre. Mais il faut bien savoir que pour passer d'un lycée à un autre lycée avec une classe étoilée (ou d'un nom plus connu), il faut un dossier en béton armé et s'attendre à ne pas rester le premier de sa classe.

    Cordialement,
    Ecthelion

  25. #20
    sailx

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Merci beaucoup pour ton témoignage. A vrai dire je croyais que les "prepa coté " était des lieux où tous se regardent en chien de fayence... A force de s'entendre dire que "la prepa c'est dur" "ceux là bas en bave, pis y sont en competition" On se fait souvent des fausses idées. Merci d'avoir éclairé ma lanterne.

  26. #21
    Inovarua

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Ecthellion, je ne sais pas à qui tes propos étaient dirigés, mais sache que ce n'est pas parce que j'essaie de défendre les petites prépas (si on peut dire ça comme ça), que je crache sur les réputées. Je sais très bien que l'ambiance est très bonne dans les grandes prépas comme dans les petites


    Le seul but de mon intervention est de dire qu'il n'est peut être pas utile de forcer son entrée dans une très bonne prépa, si à la base on n'est pas très bon (si on peut dire ça comme ça ).
    En plus clair, je pense qu'il est préférable de prendre une prépa à sa hauteur, et que même si c'est une petite, on peut très bien y réussir !

  27. #22
    Gwyddon

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Citation Envoyé par Ecthelion22 Voir le message
    Et en plus, on crée des traditions : les PSI* sont cencés être les classes les plus remuantes et les suivant se doivent d'honorer l'héritage (défilés à Noël dans les classes, banderoles aux emplacement originaux, concours de sapins...)
    Les sapins c'est une tradition empruntée aux deux autres lycées du quartier hein

    De toute façon, même entre lycées "côtés" il y a une bonne ambiance. Comme toujours, ce sont les élèves qui font l'ambiance...dans une petite ou une grande prépa
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  28. #23
    Ecthelion22

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Les sapins c'est une tradition empruntée aux deux autres lycées du quartier hein
    Disons que c'est une compet' pour avoir le plus gros des 3... Même si en pratique, le plus amusant est surtout d'imaginer un moyen inédit pour le faire rentrer dans l'enceinte très bien surveillée du lycée. En général, le dit sapin ne fait pas long feu.

    Citation Envoyé par Inovarua
    sache que ce n'est pas parce que j'essaie de défendre les petites prépas (si on peut dire ça comme ça), que je crache sur les réputées. Je sais très bien que l'ambiance est très bonne dans les grandes prépas comme dans les petites
    Ne t'inquiète pas, j'avais bien compris ton point de vue, je réagissais surtout aux propos de Widjet que je trouvais un peu plus radicaux. Quoiqu'il en soit, il est naturel que chacun défende sa prépa (quand ça s'est bien passé). Mais je suis entièrement d'accord sur le fait qu'il n'y a pas réellement de petites prépas (et c'est pour ça que j'aime pas parlé de prépas prestigieuses, côtées ou bonnes et que je cherche à être plus mesuré en parlant de prépa aux noms plus connus). Je trouve simplement dommage que le mythe des prépas parisiennes archi dures et sélectives persistent alors que c'est entièrement faux. Et même s'il est vrai que ce sont les élèves qui font une partie de l'ambiance, je nuancerai en soulignant aussi le rôle des profs et de l'administration. Quand l'entourage des élèves pousse à l'entraide, cherche à les mettre à l'aise et que le proviseur le tout premier jour vous dit "je ne veux pas de concurences entre élèves dans cet établissement. Vous êtes là pour avoir un concours et nous sommes là pour faire en sorte que chacun d'entre vous puisse avoir le concours qu'il souhaite." et bah ça te reste (la preuve!).

    Cordialement,
    Ecthelion

  29. #24
    Widget

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    meacoulpa. j'ai peut etre parlé sans vraiment connaitre le sujet.
    je pensais cela pour 2 raisons:
    une amie de prépa habitait à coté du lycée le plus coté de normandie et y était restée jusqu'en terminale. elle était prise en prépa dans ce lycée mais a préféré rejoindre ma "petite" prépa car elle jugeait l'ambiance de son lycée malsaine (déjà tous en concurrence avant le bac, genre "copie pas sur mon cahier tanpis pour toi si tu n'as pas eu le temps de prendre des notes etc...").
    et puis lors des oraux j'ai été surpris par le mépris des taupins issus des bonnes écoles parisiennes à l'égard des provinciaux venant de "petites" prépas. j'en ai conclu trop hativement qu'on leur bourrait le crane depuis des années jusqu'à les rendre invivable. je suis en fait certainement tombé sur des cons comme il y en a partout.
    en tout cas pour ce qui est des profs je suis d'accord avec ce qui a été dit. les profs de prépa sont presque tous excellents. dans ma petite prépa il n'y avait que des normaliens et un polytechnicien tous bons pédagogues (sauf peut etre le polytechnicien qui était gentil mais un peu dans sa bulle). ils sont généralement choisis parmi les profs des fac et des lycées de la région les plus calés et les plus passionnés par leur métier.

  30. Publicité
  31. #25
    sadyoner

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Non,en fonction de leur classement au concours de l'agrégation.

  32. #26
    Widget

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    non jean car tous les profs de prépa n'ont pas passé l'agreg, certains sont docteurs ou professeurs et partent en prépa.
    et puis quand l'académie souhaite trouver un nouveau prof de prépa dans une matière, elle ne choisit pas 1er au classement de l'agreg de l'année même. généralement (je ne parle pas de certains cas particuliers), il y a de bons profs, qui enseignent au lycée ou en fac qui ont demandé un poste en prépa depuis des années. l'académie choisit parmi eux celui qui est le plus doué (ou le copain de l'inspecteur).

  33. #27
    Tellur

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Whow, whow, whow, nous sommes bien loin du propos sur lequel avait démaré ce topic; pas de problème de toutes façon, les réponses que j'ai eu à mes questions m'ont pleinement satisfait .

    D'autres questionements, plus enclins à trouver réponse au vue de la tournure générale qu'a prit ce topic, me viennent à l'esprit; laissez-moi les amener après quelques précisions:

    Citation Envoyé par Inovarua Voir le message
    Et on peut aussi intégrer de grandes écoles à partir de petites prépas !
    En effet, lorsque j'ai entamé la procédure d'inscriptions aux écoles prépa je souhaitais dans un premier temps m'orienter vers une prépa plus modeste (pour plusieurs raisons sur lesquelles, par souci de concision, je ne m'attarderais pas). J'ai changé d'avis suite aux interventions de divers proches qui m'ont eux conseillé de viser les prépas les plus haut classées. Ce qui m'a convaincu dans leur argumentation est qu'ils s'appuyaient sur des statistiques officielles qui mettaient en évidence le fait que ce sont bel et bien les prépas les mieux cotées dont sont issu la majorité des élèves réussissant le mieux au concours et, par la même, intégraient les grandes écoles les plus prestigieuses. Cet argument m'avait définitivement convaincu.

    Ce n'est que plus tard, alors que je faisait des recherches sur le net pour approfondir mes connaissances sur le fonctionnement des CPGE, que je suis tombé sur un forum très complet dans lequel était donné une autre explication à ces statistiques. Je vous la rapporte tel quel:

    Citation Envoyé par Futura Voir le message
    Les "grands lycées" parisiens (je ne citerai aucun nom ici), et quelques rares de province (à Lyon, à Toulouse, à Nice notamment, mais j'en oublie), ont en effet un fort taux d'admis à ces très grandes écoles. Ces forts taux de réussite proviennent d'une très forte sélection à l'entrée : les meilleurs (en 1S et en TS) entrent dans ces lycées, et comme ce sont eux qui sont admis, le lycée a un bon taux de réussite, donc beaucoup d'élèves veulent entrer dans ce lycée, donc la sélection se renforce, donc les meilleurs entrent, etc etc ... c'est un cercle vicieux.

    L'enseignement prodigué dans ces lycées et le même que dans tous les lycées : les profs de prépa sont agrégés (et bien classés à l'agreg) partout ! On peut donc dire que"grand lycée" et réussite ne sont pas liés. Il y a chaque année des élèves de province qui intègrent l'X, les ENS, Centrale Paris, ...
    Je formule certaines questions:
    1) L'enseignement est-il de même niveau dans les prépas dites "cotées" et celles dites moins "cotées" ? Il y a deja eu des opinions exprimées à ce sujet, je l'ai remarqué , mais peut-être de nouvelles pourraient se rajouter ?
    2) Les grandes écoles -à résultats égaux aux concours- ont-elles une préférence pour les élèves provenant de prépas dites plus "cotées ?
    3) Le programme officiel de MPSI est le même partout, mais dans la pratique: Est-il abordé de manière différente dans les prépas les mieux "cotées" par rapport aux autres ?
    4) Dans le cas hypothétique où deux élèves, de même niveau, iraient: l'un à un prépa haut classé, l'autre à une prépa plus "modeste"; et en admettant que leur travail en prépa soit équivalent, auraient-ils la même chance d'intégrer Polytechnique par exemple ? Si non, quels auraient été les facteurs qui auraient contribué à la disparité des chances ?

  34. #28
    Widget

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Tellur,

    honnêtement je pense que l'enseignement doit etre de meme niveau dans toutes les prépas (ou à peu près). si tu veux prendre l'exemple d'un élève extremement brillant dans une "petite" prépa, les profs vont rapidement remarquer son talent. il faut savoir que les profs de prépa ont généralement un point en commun: le travail ne leur fait pas peur. ce qui se traduit par le fait qu'un prof ne va pas donner le meme DM à tous les élèves. il donnera un énoncé polytechnique aux meilleurs et un ccp aux autres par exemple. et puis ce n'est que la sup. arrivés en étoile, les meilleurs de la région (à paris comme ailleurs) sont préparés aux concours les plus difficiles.
    en ce qui concerne la qualité de l'enseignement, je peux te dire que dans ma petite prépa (je ne sais pas si c'est pareil dans les autres petites prépas), il y avait 4 profs de maths. 3 d'ulm (dont un avec doctorat) et un de polytechnique (qui avait commencé sa carrière comme chercheur et non comme prof). sur 4 profs de physique 2 sortaient de l'ens, les autres je n'en sais rien. la prof de chimie sortait de l'ens. le prof de SI sortait des arts et était agregé. les 2 profs de lettres étaient agrégés de lettres et de langues anciennes (un était en plus agrégé de sciences po et agrégé en vanité). les profs de langues étaient également agrégés. la plupart de ces profs avaient beaucoup de pédagogie.
    tout ça pour te dire de ne pas te faire de soucis sur la qualification des profs dans les petites prépas.
    et puis j'ai encore l'exemple des 2 meilleurs de ma classe (qui pouvaient aller dans les "grandes" prépas dès la sup). un est parti en étoile et a décroché centrale paris. l'autre a refusé étoile. en fait il n'avait pas besoin des profs pour y arriver, il se foutait du systeme scolaire. il est resté dans ma classe banale, sans faire les dm, sans suivre les cours (il lisait des bouquins de philo pendant les cours de physique, et parallelement faisait des recherches en maths tout seul). il a finalement refusé polytechnique pour ulm (à défaut de trouver mieux). mais bon, lui c'est vraiment un cas à part.

  35. #29
    Tellur

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    Merci Widget pour ton post ,qui je doit le dire me soulage, car il me rend enclins à penser que l'image pejorative qui est bien souvent attribue aux prépas plus modestes est non fondée.

    PS: Pourrais tu me dire dans quel prépa tu as été ?

    Cordialement,
    Will.

  36. #30
    Widget

    Re : Problème d'un aspirant à une prépa cotée

    A françois 1er au havre. ça en jette moins que Louis le grand mais c'est un roi quand même
    De quelle région es-tu?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. ventilo aspirant dans un conduit de cheminée
    Par hotto dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 24
    Dernier message: 16/02/2016, 19h19
  2. Ventilateur aspirant air chaud
    Par yiei dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/07/2007, 15h03
  3. [term S] problème pour une petite question d'un bac blanc
    Par carter21 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/04/2007, 15h36
  4. trouver une équation à partir d'un problème
    Par Diabloka dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/04/2006, 11h04
  5. je veux faire une prepa pour une école d'ingenieur
    Par Arimix dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/03/2005, 09h09