Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 150

Un point sur le magistère de physique



  1. #1
    dark_clem

    Un point sur le magistère de physique


    ------

    Désolé de relancer un sujet maintes fois évoquées, mais il y a tellement de topics parlant de ca que je ne comprend plus rien, en plus avec la réforme LMD, les sites ne sont pas mis a jour, etc... Je me suis dit que ca serait bien d'avoir un topic qui rassemble toutes les infos. Merci a celui qui veut bien répondre a toutes mes questions.

    Qu'est-ce que le magistère de physique ? qu'est-ce qui le différencie du parcours classique ? Quelles études universitaires peut-on faire pour y accéder? Comment y accede-t-on (Dossier, Concours, etc...) ? Quel niveau faut-il avoir ?

    Ensuite j'ai trouvé trois magisteres de physiques sur paris :
    - L'ens : http://www.phys.ens.fr/enseign/fip/recrutement.html
    - Paris VII : http://www.univ-paris7.fr/WebMag2005/Cadre1.htm
    - Orsay : http://magphy.magistere.u-psud.fr/

    Est-ce que ce sont les mêmes ? est-ce qu'il sont liés ? Lequel est plus conseillé ?

    Voili voilou,ca fait déja pas mal de questions, si vous avez d'autres choses à ajouter, ou d'autres questions a poser, n'hésitez pas

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    reinette

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Le magistere est un dipolme acquis apres trois ans correspondant a L3 M1 M2. Il faut faire generalement des modules et des stages en plus par rapport a un cursus normal. La formule depend des fac mais globalement c'est un parcours "booste".

    Le recrutement au magistere est a priori sur dossier (c'est le cas a Lyon). Je crois que les trois magisteres que tu cites sont differents, suffisement pour que tu choissises en fonction de ce que tu comptes faire ensuite (la selection sur dossier risque de t'aider a choisir ). Le mieux, c'est de contacter les responsables de ces formations si tu arrives achoper l'info. Sinon contacte le responsable formation en physique de chacune des universites. J'espere que des personnes actuellement dans ces magisteres pourront t'aider.

    Le niveau qu'il faut avoir depend du nombre de places disponibles par rapport au nombre de personnes brillantes le demandant. A priori, celui de l'ENS Ulm doit etre assez "ferme". C'est globalement un niveau bac+2 (L2 ou prepa). dans tous les cas, ne pas hesiter a faire un dossier si ce type d'etudes t'interesse!

    bon courage

  4. #3
    Gwyddon

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Il faut savoir que le niveau du recrutement dépend du nombre de places. A ce jeu-là, il est donc logique que le niveau du recrutement aux ENS (FIP, Phytem, ENS Lyon) soit bien plus élevé que celui de Paris7, Grenoble ou Orsay.

    Il faut savoir que sur Paris en tout cas, les magistères sont assez liés (c'est le cas de FIP et Phytem, qui ont des cours communs dès la première année), pour finir indifférenciés en année de M2 (triple cohabilitation fac-ENS Cachan/Ulm )
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  5. #4
    Meta-babar

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Salut,

    Moi j'étais rentré au magistère de physique d'Orsay avec un DEUG SM mention AB (13.5 de moyenne sur deux ans) de Nantes. On était que 9 à venir d'un DEUG "extérieur" (comprendre pas celui d'Orsay). Pour moi c'est assez facile d'y entrer, surtout si tu montres que tu es motivé, que tu sais pourquoi tu le fais. Mais ça dépende sur qui tu tombes à l'entretien aussi (moi ça a été torché en 5 min même pas). Au pire, je sais pas si ils le font encore, mais à l'époque ils prenaient les gens qu'ils trouvaient trop justes en licence simple et tu pouvais qd meme suivre les options du magistère. Si à la fin de l'année tu avais 12, alors tu étais intégré d'office au magistère pour la maîtrise.

    Je me rappelle qu'en début de licence, le responsable de la formation (A. Cordier pour ceux qui le connaissent) avait prévenu ceux qui venaient de deug qu'il faudrait sacrément bosser pour tenir le niveau. En fait c'est pas vraiment vrai. Je pense pas avoir beaucoup plus bossé qu'en Deug (je te rassures je bossais raisonnablement en deug). Plus stressé ça peut être...

    Au niveau du contenu, c'est evidemment très "fondamental", mais il y a plein d'options qui permettent facilement de compenser les gros modules plus difficiles que sont meca q, phy stat, electroma et maths. J'avais pris une option de méthodes numériques et d'histoire des sciences en licence, et nanotechnologie- informatique industrielle en maitrise, pour donner un panel. Il y a aussi de l'anglais et de l'info obligatoire.

    La qualité de l'enseignement: alors là c'est très mitigé. Je dirais que les enseignants de TD devraient virer les profs d'universités et prendre leur place. Un petit coup d'état ferait du bien A une exception près, je n'ai apprécié aucun prof de cours d'amphi. Par contre j'ai eu plein de profs de TD beaucoup plus jeunes et géniaux, heureusement qu'ils sont là. Je trouve d'une manière générale que le système favorisait le bachotage (surtout la maîtrise). Par exemple, il suffisait avant chaque exams de faire les annales des 3 années précédentes pour avoir une note correcte (les faire serieusement sans regarder les reponses evidemment). Les TP sont corrects et abordent beaucoup de sujets (lasers, plasmas, electronique, optique, nucléaire... j'en oublie), enfin moi j'apprecie toujours les TPs de manière générale, j'aime ça.

    Les stages: 1 mois et demi en labo pour la licence, 3 mois à l'etranger ou dans une boite en France. Les stages je trouve ça très important, et c'est toujours intéressant. Après leur notation est carrément du bidon mais c'est pas important, c'est avant tout une expérience dont on retire beaucoup.

    Au final pour ma part, j'ai eu le magistère avec mention bien, grâce à mon DEA de ... géodynamique. Eh oui ils ont quand meme réussi à me dégouter pas mal de la physique fonda. Mais c'est tout à fait personnel, je ne déconseille pas de suivre cette voie, bien au contraire, c'est un excellent tremplin pour accéder à un DEA et à une thèse (je m'y eclate en géophysique maintenant dommage que la première année soit déjà si vite passée )

    Voilà mon expérience en magistère, j'espère qu'elle sera utile à certains.

    Meta_babar

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Draune

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Oui ton expérience m'est très utile!!! Je suis en math spé (MP*) et je n'ai aucune envie d'aller en école d'ingé (même si on me donne X je ne voudrai pas y aller, c'est pour te dire!) et comme je voudrais faire de la recherche en physiqe fondamentale, et ben je me tourne vers le magistère de physique. Tu dis que celui d'Orsay est plutôt pas mal? Et je vois qu'on n'est quand même pas forcé de faire de la physique fondamentale (au cas où ça soit pas trop mon truc finalement!) vu que t'as pris une voix un peu différente...
    Tu confirme mon projet!
    Et côté ambiance quelle est-elle? Tu dis qu'il y a un peu plus de stress qu'en DEUG : mais c'est quandd même supportable? Et combien d'heures tu travaillais par semaine (c'est pas par fainéantise mais plus pour comparer avec la prépa)?
    Merci pour tes renseignements
    Draune

  8. #6
    Meta-babar

    Re : Un point sur le magistère de physique

    J'ai pas parlé de l'ambiance. Ben il y a plein de gens d'horizons divers donc il y aura toujours quelqu'un avec qui s'entendre. Il y a evidemment des gros cons comme partout mais il suffit de les envoyer paître
    De manière générale, l'ambiance est bonne. Certains disent que ça dépend des années, mais je ne pense pas, cette impression vient du fait qu'il n'y a pas beaucoup de contacts avec les autres années que la tienne (pour pleins de raisons comme l'emploi du temps...).
    Niveau stress, c'est très raisonnable rassures-toi. Au niveau des heures travaillées par semaines, c'est un peu dur à dire vu que je ne suis pas un exemple pour ce qui est du travail régulier Disons entre 0 (oui ça arrive) et 10 heures /semaine. Avant les examens, je révisais intensivement pdt deux semaines (sachant que j'ai horreur de travailler tard le soir, je faisais des non stop toutes la journée). En venant de prepa comme toi tu pourras donc ralentir à mon avis
    Le truc c'est que il y a un pallier a partir duquel pour gagner 1 ou 2 points de moyenne il faut travailler 10 fois plus. A toi de voir si ça vaut le coup. Si tu veux avoir les DEAs de physique théoriques, il faudra que tu le fasses, sinon à mon avis ça vaut pas vraiment le coup de s'user.
    Enfin les rythmes ça dépend de chacun. Je sais qu'il y a un truc que je trouvais important, c'est de se reposer la veille des exams en ne faisant rien. On arrive bcp moins stressé, plus reposé, mais il faut se faire confiance.
    Dernière modification par Meta-babar ; 27/09/2005 à 19h07.

  9. Publicité
  10. #7
    dark_clem

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Merci beaucoup pour toutes vos informations qui m'aident beaucoup
    J'ai quand meme besoin de précisions, et d'autres questions surgissent.

    Tout d'abord je récapitule :
    On a deux magisteres physique via l'ens :
    - FIP a ulm : est-ce que c'est la meme chose que ce qu'ils appellent MIP ? ou prédoctorat ? Cars FIP n'est pas mentionné sur le site...
    - Pythem a cachan
    Peut-on rentrer dans ces deux magisteres simplement sur dossier ou faut-il passer un concours ; dans ce cas peut-on y acceder avec deux années de Licence, ou le passage par les classes préparatoires est il obligatoire ? A-t-on le statut de normalien quand on fait un magistere de physique dans ces écoles ? Peut-être que les réponses a ces questions sont différentes pour ULM et Cachan...

    On a ensuite deux magistères physique via l'université (bien que les magisteres ENS soient aussi en lien avec l'université)
    - Paris VII : jussieu
    - Paris XI : orsay
    Je dois donc choisir celle que je veux en fonction des modules proposés ? Si quelqun est d'an l'une ou l'autre, je veux bien des infos au sujet des profs, des locaux, de l'ambiance etc... (merci a Meta Babar pour toutes les précisions déja apportées)

    Bon ensuite, j'aimerais savoir quels sont les deugs (enfin les deux ans le licence) compatibles avec le magistère de physique. Je voulait faire MIAS mais apparament ca n'existe plus, quelqun connait-il un équivalent ? Sinon à la fac d'orsay ils proposent une licence PFON : pour préparer aux concours des grandes écoles et au magistere. Quelqun a-t-il suivi ce cursus ? Suis-je obligé de passer par la pour avoir des chances d'entrer en magistere ?

    Enfin, un dernier truc que je n'ai pas saisi : quand on est en magistère, on suis des cours "classiques" avec d'autres éleves et on a des modules en plus ? ou alors c'est totalement séparé et les cours sont totalement différents ? ou est-ce encore un sutre systeme ?

    Merci d'essayer d'éclaircir tous ces points

  11. #8
    Gwyddon

    Re : Un point sur le magistère de physique

    FIP c'est le nouveau nom du MIP (mais l'ancien sigle a été conservé).

    Phytem et FIP sont très proches, même si durant les deux premières années (enfin surtout la première année) ils sont différenciés D'ailleurs certains cours sont communs aux deux magistères (optique et laser en 1ère année par exemple, enseigné par... Alain Aspect himself !!). Globalement, ces deux magistères sont de la physique fondamentale, mais Phytem est plus expérimental que FIP durant les deux premières années.

    La sélection se fait par deux voies : le concours d'entrée aux ENS (et l'on acquiert alors le statut de normalien : on est payé durant 4 ans en échange d'un engagement décennal, on a une bourse de thèse automatique, etc...) ou sur dossier pour tous, universitaires aussi bien que classes prépas (et l'on a le statut d'auditeur libre). En ce qui concerne l'enseignement, aucune différence entre ces deux statuts.

    En ce qui concerne l'ambiance : je ne parle que pour Phytem ici. Et bien elle est excellente, nous ne sommes que 29 mais nous nous entendons très bien, et l'ambiance de l'école étant super elle aussi cela favorise les contacts toujours enrichissants avec d'autres sections (maths, info, langues, éco-gestion, mécanique, etc...) A noter : il n'y a aucune ségrégation entre normaliens et magistèriens, d'ailleurs on ne sais pas trop qui est l'un ou l'autre et on s'en fout

    Ensuite les cours : du très bon globalement, je pourrai en dire plus dans le courant de l'année. Mais je peux déjà dire que le cours de mécanique quantique est extraordinaire (Claude Fabre, une vraie masse pour ceux qui le connaissent) ainsi que le cours de Physique Statistique (Hubert Krivine, autre masse) ou bien le cours de maths (Laurent Desvillettes).

    L'année de M2 (3ème année) : accès à tous les DEA de France et de Navarre. Cohabilitation triple Paris6/ENS Cachan et Ulm sur Paris pour certains d'entre eux.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  12. #9
    Romain-des-Bois

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Citation Envoyé par Meta-babar
    Salut,

    Moi j'étais rentré au magistère de physique d'Orsay avec un DEUG SM mention AB (13.5 de moyenne sur deux ans) de Nantes.
    salut,

    même question, ... mais pour les magistères en maths, en provenance de deug maths fonda ou MP ? il y aurait plus de concurrence en maths...

    et est-ce plus facile d'intégrer un magistère en venant de la fac ?

    (re-excusez moi, pas trop le temps de prendre le temps de répondre dans la salle info du lycée (vive la taupe))...

  13. #10
    darkyiiiii

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Quels sont les débouchés avec ces types de magistères en physique?Y a t il de la place dans la recherche après une thèse?Est il possible de se retrouver sans emploi?Je pose cette question car cela inquiète quand meme pas mal de monde la perspective qu'après bac +8 on ne puisse pas trouver de boulot...(sans oublier les salaires qui parait il sont bien loin de ceux des ingénieurs)

  14. #11
    Draune

    Re : Un point sur le magistère de physique

    D'abord, c'est pas trop le thème de cette discussion ; et puis dans tous les domaines tu risques de ne pas trouver de boulot (cf les chiffres du chomage). Alors soit tu est assez courageux est passioné par ceque tu fais et tu te donnes à fond pour t'en sortir, soit tu changes de voix! C'est pas plus compliqué que ça!
    Draune

  15. #12
    Draune

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Moi je voulais savoir si côté financier le magistère d'Orsay (ou des autres si vous avez des témoignages à me fournir) était abordable : je parle du logement aux alentours, du coût de la vie, du coût du magistère lui-même (bouquin à acheter pour s'en sortir...)
    PArce que y a pas à dire, mais le salaire d'un normalien doit bien aider quand même!!
    Draune

  16. Publicité
  17. #13
    Meta-babar

    Re : Un point sur le magistère de physique

    je suis d'accord avec ta réponse sur les débouchés.
    Pour le coût, alors s'inscrire en magistère, c'est une double inscription donc c'est deux fois le prix d'une année normale (je sais pas exactement le montant parce que j'étais boursier du CROUS, et donc je ne payais que 4.57 euros ). Il y a quelques cité U fort pourries (j'y suis depuis 5 ans) où tu payes 130 euros/mois, ce qui est très économique). Les places y sont comptées, mais avec un peu de piston du directeur de formation, et de la perséverence c'est possible. Sinon chez les particuliers les studios sont environ à 500 euros ;( On peut trouver moins cher pour une chambre chez l'habitant.
    Les bouquins, de nombreux sont pretes en echange d'un forfait annuels (gratuit pour les boursiers). Par ex en licence on te prete deux bouquins de maths et les deux tomes du Cohen Tannouji pour la meca Q. Pour le reste il y a la BU.

    Donc voilà, j'espère que ça te donne une idée.

  18. #14
    dark_clem

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Je recentre un peu le sujet : quels sont les deugs (2ans de licences) compatibles avec le magistère de physique ?
    (merci quand meme pour toutes vos réponses précédentes )

  19. #15
    Draune

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Et êtes-vous d'avis qu'il vaut mieux faire un stage avant d'y entrer? Il paraît que les recruteurs aime bien ça!
    Et pour rentrer aux magistère ENS (en auditeur libe), faut-il être excellent (venant de prépa)? En fait pourquoi ils augmentent pas le nombre de place de normaliens et suppriment le magistère? Il doit bien y avoir une raison!
    Et pour avoir le maximum de chance d'être admis, il faut passer des concours? (sachant que l'ENS ne m'est pas accessible en statu de normalien) Genre Centrale, Mines?
    Draune

  20. #16
    Gwyddon

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Bon, plusieurs réponses en même temps

    Citation Envoyé par dark_clem
    Je recentre un peu le sujet : quels sont les deugs (2ans de licences) compatibles avec le magistère de physique ?
    (merci quand meme pour toutes vos réponses précédentes )
    C'est assez compliqué de te répondre dans le cadre du système LMD, mais en gros, il y a une chose évidente : faire tout plein de physique, donc passer directement par la licence de physique (L1,L2) avec des parcours offrant une formation solide en fondamentale, ou alors un parcours licence de maths(L1,L2) agrémenté d'un ou plusieurs modules de physique (dans le cadre des modules libres par exemple).

    Citation Envoyé par Draune
    Et êtes-vous d'avis qu'il vaut mieux faire un stage avant d'y entrer? Il paraît que les recruteurs aime bien ça!
    Évidemment, si tu arrives à caser ça en étant en prépa, c'est du tout bon (euh.. en fait c'est aussi du tout bon en passant par la fac à vrai dire) ; donc oui c'est mieux, mais ce n'est pas parce que tu n'as pas fait de stage que tu ne rentres pas en magistère...

    Citation Envoyé par Draune
    Et pour rentrer aux magistère ENS (en auditeur libe), faut-il être excellent (venant de prépa)?
    Tout dépend du magistères (à cause du nombre de place et de la réputation...) : à Orsay, Grenoble, Diderot, une ENSI et c'est bon (ce n'est donc pas être "excellent", avec toutes les réserves que je fais autour de ce mot, en venant de prépa) ; aux ENS, tout le dossier compte, et il vaut mieux être pas trop mauvais effectivement.

    Citation Envoyé par Draune
    En fait pourquoi ils augmentent pas le nombre de place de normaliens et suppriment le magistère? Il doit bien y avoir une raison!
    Parce que tout simplement ce serait une absurdité, le cursus du normalien étant un cursus universitaire, en partenariat avec les universités, il est tout à fait logique d'en ouvrir le recrutement aux universitaires (où serait le partenariat sinon ? Ce serait dans un seul sens).

    Citation Envoyé par Draune
    Et pour avoir le maximum de chance d'être admis, il faut passer des concours? (sachant que l'ENS ne m'est pas accessible en statu de normalien) Genre Centrale, Mines?
    Draune
    Oui c'est une bonne idée ; une meilleure encore est de tenter le concours des ENS : d'abord ça apparaît sur le CV que tu dois envoyer (c'est obligatoire de mentionner ce genre de choses sur le dossier des magistères quand on vient de prépa) donc ils aiment bien les gens qui l'ont tenté (ça prouve que le métier de chercheurs/profs les intéresse), tu peux te retrouver sous-admissible voire admissible (et dans ce cas tu as 100 % de chances d'être pris) et qui sait ? pris
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  21. #17
    dark_clem

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Si je comprends bien, qu bout de deux ans d'études sup :
    - Si on a fait une prépa, on tente de rentrer par le concours ENS, et on devient normalien
    - Si on fait une fac, on rentre en auditeur libre à l'ENS, on n'a pas le statut de normalien

    Mais est-ce qu'il s'agit exactement de la même formation ?
    Est-il possible de tenter le concours (peut-etre est il différend) pour entrer à l'ENS au bout de deux ans d'unviersité, et ainsi obtenir le statut de normalien ?

    Autre questions sans rapport : le DEUG MIAS (math et info appliqués au science) existe-t-il toujours avec la réforme LMD, j'ai cherché sans trouver, y-a-t'il un équivalent ?
    Encore une question sans rapport non plus : Quelqun sait-il quand ont lieu les journées portes-ouvertes d'Orsay, car sur les sites ils mettent celles de mai 2005 ?
    Dernière modification par dark_clem ; 30/09/2005 à 18h54.

  22. #18
    Gwyddon

    Re : Un point sur le magistère de physique

    On peut aussi en venant de prépa rater le concours, et rentrer en tant qu'auditeur libre (comme les universitaires) aux ENS.

    Le concours n'est pas ouvert aux universitaires a priori, hormis à l'ENS Lyon (2nd concours, spécifique à la fac) et à l'ENS Ulm pour les pharma/médecine (concours F/S, spécifique aussi) . Il existe un autre type de recrutement à l'ENS Cachan en 3ème année. Tous ces concours offrent le statut de normalien en cas de succès. Bien entendu, il n'est pas interdit de passer les concours des prépas en candidat libre, mais c'est très très dur.... (déjà que ça l'est quand on suit la scolarité classique, alors...)

    La formation suivie est strictement la même, et il n'y a aucune différence entre les différentes provenances (si ce n'est au début, pour mettre tout le monde sur un pied d'égalité : remise à niveau mathématiques pour les universitaires pendant 1 semaine )
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  23. Publicité
  24. #19
    Draune

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Et un prépa peut passer le concours fac à ENS Lyon? Parce que là ça devient intéressant pour les prépa! Mais ça me semble pas très légal!
    Draune

  25. #20
    Gwyddon

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Non, c'est interdit (il faut justifier que l'on a fait 2 ans d'université - au moins - pour s'inscrire au 2nd concours)
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  26. #21
    Draune

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Ah d'accord!! Ils sont malîns!! Tant pis : ça m'aurait peut-être bien arrangé!
    Draune

  27. #22
    darkyiiiii

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Bonsoir!Je suis en PCSI pour le moment, et je me demandais :
    Quel est le rythme du magistère de physique(genre Orsay) comparé à celui de la prépa?Est ce à peu près égal, inférieur ou meme supérieur ?

  28. #23
    Draune

    Re : Un point sur le magistère de physique

    J'y suis pas (mais j'espère y rentrer!) mais on m'a dit sur le forum que le rythme est un peu mons soutenu qu'en prépa. J'attends confirmation!
    Draune

  29. #24
    Draune

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Je profite une fois de plus de ce lien pour poser une question qui n'a pas exactement rapport avec le topic. Est-ce qu'il y a des avantages à faire dans un magistère (Orsay par exemple) en se qui concerne les bourses d'études pour les thésards ou autres?
    Draune

  30. Publicité
  31. #25
    darkyiiiii

    Re : Un point sur le magistère de physique

    moi je me demandais aussi si les magistères de Paris VII et Orsay étaient de même niveau ou si l'un des deux était plus dur à intégrer?

  32. #26
    ismail

    Re : Un point sur le magistère de physique

    salut!!

    moi je suis en deuxième année de classes prépa PC et justement je suis intéressé pour faire un magistère de physique fondamentale.

    je connais déjà celui d'orsay.

    en connaissez vous d'autres en PHYSIQUE FONDAMENTALE???

    je vois que vous parlez d'un autre à Lyon, pourtant n'est ce pas l'ENS à Lyon? C'est pourquoi je ne sais pas pourquoi vous dites que l'admission se fait sur dossier?

    J'espère avoir une réponse de la part de quelqu'un d'entre vous!!

    Si vous pouvez m'aider dans mes recherches ...

    Merci d'avance !

  33. #27
    ugn

    Re : Un point sur le magistère de physique

    bonjour,
    je suis normalienne en sciences de la terre, donc je connais un peu le système des magistères. celui de lyon a toutes les chances d'être effectivement géré par l'ENS lyon. Il y en a un à Ulm aussi, pour Orsay je connais pas. L'admission est effectivement sur dossier, et aussi sur entretien probablement. Ca n'a rien à voir avec le concours de l'Ecole normale : les magistériens ne sont pas normaliens. Mais les gens qui ont fait deux ans de prépa peuvent devenir magistériens. Dans ce cas là il vaut mieux argumenter en disant que ce que tu veux faire c'est de la recherche fondamentale, et que donc les écoles d'ingé ne t'intéressent pas beaucoup.

  34. #28
    Heimdall

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Petit message vite fait pour dire quelques trucs (super l'intro)


    j'suis actuellement en 2eme année à orsay donc si tu veux des infos, no soucis...

    pour ce qui est du taf meta_babar a plutot bien résumé la situation je suis d'accord avec ce que j'ai lu en diagonale

    pour ce qui est de l'ambiance, beh j'suis aussi d'ac, et j'vais même en remettre une tartine :

    L'ambiance est COOL, franchement on se marre bien, même si parfois tout de même il faut se mettre au boulot ça a toujours été dans une joie de vivre totale (mon dieu ce qui me reconnaitrons vont haluciner peut etre)


    Je reprend un peu ce que disait meta_babar, c'est vrai qu'il n'y a pas vraiment vraiemnt de relations entre les promos, et c'est dommage, car cette année on est dans les amphis juste à coté... mais on a jamais les memes horaires...

    Avec des potes on a créé un ptit site pour les étudiants d'orsay en début d'année scolaire, visant à rapprocher les promos et aussi à donner une idée de l'ambiance qui règne la bas aux gens qui voudraient venir...

    Ce n'est pas de la pub ni rien, c'est juste une image a peu près honnete de al vie du magistère

    http://orsay04.free.fr/

    Niveau magistère ce que je préfère moi, ce sont les stages... La première année le stage est pas long (un peu moins de 2 mois) et d'après ce que j'ai vu ça a plu à beaucoup de gens !

    En seconde année les stages en recherche sont "obligatoirement" à l'étranger, et ça, ça motive pas mal de monde (moi le 1er).

    voilà

  35. #29
    Heimdall

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Citation Envoyé par darkyiiiii
    Quel est le rythme du magistère de physique(genre Orsay) comparé à celui de la prépa?Est ce à peu près égal, inférieur ou meme supérieur ?

    Ca va dépendre des gens, j'en vois qui bossent jamais en trouvant ça dur..

    D'autre qui bossent jamais en trouvant ça facile

    d'autres qui bossent tout le temps en luttant

    et d'autres qui bossent jamais en luttant !

    ya pas mal de connaissances à acquérir c'est sûr (surtout en 2nde année pour ceux qui ont fait prépa option bourrage de crane hors programme) après ça dépend comment tu assimiles

  36. #30
    Heimdall

    Re : Un point sur le magistère de physique

    Citation Envoyé par darkyiiiii
    moi je me demandais aussi si les magistères de Paris VII et Orsay étaient de même niveau ou si l'un des deux était plus dur à intégrer?

    je veux pas te raconter de ragots ou propager une rumeur je vais te raconter mon expérience.

    Je suis actuellement à orsay et je viens de l'université de Caen (basse normandie). A l'époque j'ai postulé à jussieu et à orsay, et un autre de ma promo de caen aussi. Lui passait aux rattrapages et a été pris à jussieu, pas à orsay.

    A orsay tu peux venir en licence 3, tu auras exactement le même cursus qu'un mec en magistère, suivra les mêmes options etc... si tu le veux, si tu as la moyenne requise pour le magistère tu peux y rentrer (mais c'est un peu de la paperasse et du baratinage tout ça.)

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Magistère physique orsay
    Par mataboom dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 69
    Dernier message: 17/08/2007, 14h07
  2. magistère de physique ou 5/2 a h4
    Par forgane dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 13
    Dernier message: 30/07/2006, 00h52
  3. Magistere de physique à Ulm
    Par Thwarn dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 17
    Dernier message: 26/07/2006, 20h52
  4. Prédoctorat de physique d'ulm (ex MIP) ou magistère de physique de diderot
    Par forgane dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/07/2006, 11h04
  5. Magistère de physique
    Par Sharp dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/03/2004, 12h41