Discussion fermée
Page 3 sur 13 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 369

Il n'y a pas de peak oil



  1. #61
    Global-Floch

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par uinet_propane
    [mode utopie]

    Moi perso, j'attend la nanotech a l'echelle atomique (un peu comme IBM c'est amusé a faire, avec du lithium il me semble) et les synchrotrons et reacteur a fusion (histoire de synthetisé tout les atomes dont on aurais besoin). A partir de la, on aura juste besoin d'electricité et d'idées.

    La nanotech permettra une gestion plus rationnelle des ressources (normal, vu que la on manipule atome par atome, on peut vraiment etre precis dans notre consommation) et les synchrotrons/reacteurs a fusion nous permettront de synthetiser artificiellement des atomes rare sur terre (voir inexistant, voir meme ceux qu'on trouve en grande quantité) de maniere non polluante (si l'electricité l'est aussi). Resultat, on a à dispo un stock astronomique de matiere premiere et une gestion au plus pret des ressources (et tout ca SANS toucher a la biosphere).
    [/mode utopie]

    Salut tous,

    si j'ai bien compris l'histoire des nanos, tu veux fabriquer du pétrole dans un synchroton avec par exemple des résidus de pipi de chat ?
    On est tellement vorace en energie qu'il faudrait des milliers de km2 de synchrotron, des millions de hordes de chats, et des milliards de milliards de nanoparticules. On est bien en mode utopique
    J'imagine qu'il faudrait vider les reserves biotiques de pétrole (voir les abiotiques au passage ) pour réaliser une telle chose.

    Moins utopiquement ne pourrait on pas considérer que pour diminuer la pollution, il suffirait de diminuer notre consommation énergétique plutôt que de s'enfoncer irrémédiablement dans le tout nucléaire ? Car nous y allons tous droit, les énergies renouvellables seront incapables de satisfaire nos besoins. Bon c'est un autre débat.

    -----

    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  2. Publicité
  3. #62
    invite36602837

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par Global-Floch
    Salut tous,

    si j'ai bien compris l'histoire des nanos, tu veux fabriquer du pétrole dans un synchroton avec par exemple des résidus de pipi de chat ?
    Dans l'absolu, oui. Mais avant d'aller plus loin, j'aimerais bien redefinir un peu de quoi on parle dans ce debat.

    Le peak oil n'est rien d'autre qu'une penurie. Donc pour pallié a une penurie, il faut ce que j'appel un substitu. Le problème, c'est que le petrole est utilisé de tellement de maniere différente qu'il lui faudra plusieurs substitu, 1 pour chaque secteur ou on utilise le petrole. Le seul secteur qui ne pourra pas se passer de petrole, c'est l'industrie chimique.

    Donc quant on a posé ca, on peut commencé a discuté des alternatives. L'ideal serait d'avoir une alternative renouvellable ou "illimité". Le renouvellable impose une gestion des ressources, l'illimité pas.

    De plus, tout ce qu'on a sur terre est constitué des memes elements de base. Si on arrive a les utilisé et a les recombiné de maniere industriel, on a virtuellement a disposition un stock infini. La limite de ce stock etant l'univers lui meme.

    L'aspect pollution n'as rien a voir avec le peak oil. De plus, reduire la consommation d'energie ne ressout pas le problème de la finitude des stock de ressources, donc meme en faisant des economies, on aura un peak oil, plus tard, mais il arrivera tout de meme.

    Citation Envoyé par Global-Floch
    On est tellement vorace en energie qu'il faudrait des milliers de km2 de synchrotron, des millions de hordes de chats, et des milliards de milliards de nanoparticules. On est bien en mode utopique
    Notre voracité en energie, meme en faisant des economie, sera toujours exponentielle, puisque elle est lié a la croissance de l'humanité. Plus il y a d'humain, plus il y a consommation (d'energie, de ressources). Donc soit on arrive drastiquement a reduire notre consommation, soit on se dit que ce n'est pas la consommation elle meme qui est un problème, mais les produits consommé et on cherche des alternatives qui correspondent a certains critères (critere qu'on doit definir).

    Moins utopiquement ne pourrait on pas considérer que pour diminuer la pollution, il suffirait de diminuer notre consommation énergétique plutôt que de s'enfoncer irrémédiablement dans le tout nucléaire ? Car nous y allons tous droit, les énergies renouvellables seront incapables de satisfaire nos besoins. Bon c'est un autre débat.
    Le nucléaire est l'une de ses solutions. Meme si personnellement je preferais l'evité, si ces technologies peuvent reglé nos problèmes sans en créer de nouveau insurmontable, il me semble totalement idiot de ne pas les prendre en compte. D'autant plus que le nucléaire est une source très puissante (en comparaison des energies renouvellable). De plus, il est techniquement possible de regeneré les matieres fissible, donc d'avoir une sources d'energie renouvellable artificiellement. A choisir entre une source renouvellable naturellement et une source renouvellable artificiellement, je prefere la source artificiel, parce qu'elle ne depend que de nous et non pas d'une quelconque influence naturel.

    Que fait-on le jour ou le solaire est la source principale et qu'on a une eruption type Krakatoa ou Pinatubo (je parle meme pas d'une eruption type Yosemith, parce que la c'est tout simplement l'hiver nucléaire) ??? Le solaire perdra du rendement. le nucléaire lui y est insensible et restera toujours renouvellable artificiellement.
    Dernière modification par JPL ; 22/06/2005 à 15h52.
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  4. #63
    Garion

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par uinet_propane
    De plus, il est techniquement possible de regeneré les matieres fissible, donc d'avoir une sources d'energie renouvellable artificiellement.
    Ce n'est possible que partiellement, sinon c'est du "mouvement perpetuel". Concrêtement, il arrivera bien un moment où l'on n'aura plus rien à fissionner (C'est comme ça qu'on dit ? Ca sonne bizarre comme mot).

  5. #64
    Global-Floch

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par uinet_propane
    De plus, tout ce qu'on a sur terre est constitué des memes elements de base. Si on arrive a les utilisé et a les recombiné de maniere industriel, on a virtuellement a disposition un stock infini. La limite de ce stock etant l'univers lui meme.
    Oui c'est bien beau mais l'energie necessaire à la recombination... tu la sors d'ou? J'imagine du nucléaire. En espérant que l'energie nécessaire à recréer de l'uranium(ou autres) soit inférieur à l'énergie crée par celui-ci par fission.. ce dont je doute.



    Citation Envoyé par uinet_propane
    L'aspect pollution n'as rien a voir avec le peak oil. De plus, reduire la consommation d'energie ne ressout pas le problème de la finitude des stock de ressources, donc meme en faisant des economies, on aura un peak oil, plus tard, mais il arrivera tout de meme.
    Excuse-moi peut être que je te cite mal mais la pollution au CO2 sera directement lié au peak Oil. Difficile de faire plus direct.Le carbone donne du carbone.


    Citation Envoyé par uinet_propane
    Notre voracité en energie, meme en faisant des economies, sera toujours exponentielle, puisque elle est lié a la croissance de l'humanité. Plus il y a d'humain, plus il y a consommation (d'energie, de ressources). Donc soit on arrive drastiquement a reduire notre consommation, soit on se dit que ce n'est pas la consommation elle meme qui est un problème, mais les produits consommé et on cherche des alternatives qui correspondent a certains critères (critere qu'on doit definir).
    [...]
    A choisir entre une source renouvellable naturellement et une source renouvellable artificiellement, je prefere la source artificiel, parce qu'elle ne depend que de nous et non pas d'une quelconque influence naturel.
    et toi tu penses que la consommation en elle même n'est pas problématique ? Que la terre peut fournir de l'énergie illimitée ?C'est un peu contraire au lois de la thermodynamique cà. C'est une vision d'économiste de croire que l'on peut croitre exponentiellement sur une espace fermé (fermé car tu parles de renouvellable artificiel).

    Citation Envoyé par uinet_propane
    Que fait-on le jour ou le solaire est la source principale et qu'on a une eruption type Krakatoa ou Pinatubo (je parle meme pas d'une eruption type Yosemith, parce que la c'est tout simplement l'hiver nucléaire) ??? Le solaire perdra du rendement. le nucléaire lui y est insensible et restera toujours renouvellable artificiellement.
    Là je trouve cela un peu fort de cacao d'attaquer le solaire sur les risques...Le nucléaire est insensible au soleil cela c'est sur
    Ceci dit il est sensible aux tremblement de terres, au crues, aux canicules, à l'instabilitlé politique, économique, à la guerre, au terrorisme et il s'accompagne assez facilement, cerise sur le gateau,d'un nucléaire militaire.Et Les conséquences d'un problème nucléaire seront nettement plus graves qu'une baisse de rendement.Le nucléaire n'est pas préférable au solaire en soi, il est préférable parce que l'on veut bcp d'énergie et vite.
    Le but n'est pas d'être contre le nucléaire car il peut être un aide précieuse pour le CO2 et pour avoir de l'énergie pas trop cher après le peak oil. Mais l'idée c'est d'éviter un tout-nucléaire dangereux.
    Tout est une question ensuite de vision et de choix :

    La croissance exponentielle éternelle est possible par de la supertechnologie (les nanos, la fusion, traitement des déchets, etc.. voir ensuite les sources extraplanétaires)
    La diminution de notre consommation est indispensable car la technologie n'est pas capable de reussir ce pari à cause du peak oil qui arrive trop tôt pour convertir une société pétrolo-Obsédée.Qu'il faut peut être penser à changer notre manière de vivre, consommer etc... etc.. etc... Aventure je te l'accorde tout aussi difficile

    Impossible de dire quelle école a tort ou raison pour le moment. Les deux sont pour moi, utopique. Je pense que la réalité se chargera de nous montrer la voie du milieu.
    Dernière modification par Global-Floch ; 22/06/2005 à 13h46.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  6. #65
    mariposa

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par Global-Floch
    ]
    Moins utopiquement ne pourrait on pas considérer que pour diminuer la pollution, il suffirait de diminuer notre consommation énergétique plutôt que de s'enfoncer irrémédiablement dans le tout nucléaire ? Car nous y allons tous droit, les énergies renouvellables seront incapables de satisfaire nos besoins. Bon c'est un autre débat.
    Il est vrai qu'avant de discuter des énergies de substitutions au pétrole il faut examiner comment réduire significativement la consommation d'énergie par tete d'habitant sachant que le nombre d'habitants sur Terre va encore croitre pendant longtemps (100 ans?) et ce a services constants. Il y a des moyens évidents et efficaces que sont les solutions amonts: quelques exemples de bon sens:

    1- La consommation du au chauffage des habitations et locaux industriels. Solution: les techniques d'isolation perfectionnées combinées au principe d'inertie des matériaux + éclairage solaire par les baies vitrées. Il y a une multitude de démonstrations un peu partout qui montre que la consommation moyenne peut-être divisée par 10 et à des coûts accessibles. Donc reconvertir toutes les maisons ainsi que toutes les constructions nouvelles sur un intervalle de 50 ans est tout a fait réaliste.

    2- Le transport: Il suffit de survoler en avion n'importe quelle grande ville pour voire le caractère aberrant des transports individuels. pour diminuer drastiquement l'énergie consommée par les transports il faut reconstruire l'urbanisme des villes: rapprocher les lieux d'habitation, les lieux de travail, les lieux de commerce et les lieux de loisirs. C'est une solution efficace a étaler sur 50 ans.

    3- Les produits de consommation: Inutile citer des exemples de produits qui n'apportent rien a la qualité de la vie, c'est la majorité des produits. Là il s'agit d'une révolution culturelle là aussi ca prendra peut etre 50 ans (ou beaucoup moins).


    Pour l'instant je n'ai pas l'impression que l'on suive cette voie là!

  7. #66
    DonPanic

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Salut
    Citation Envoyé par mariposa
    2- Le transport: Il suffit de survoler en avion n'importe quelle grande ville pour voire le caractère aberrant des transports individuels. pour diminuer drastiquement l'énergie consommée par les transports il faut reconstruire l'urbanisme des villes: rapprocher les lieux d'habitation, les lieux de travail, les lieux de commerce et les lieux de loisirs. C'est une solution efficace a étaler sur 50 ans.
    Pour l'instant je n'ai pas l'impression que l'on suive cette voie là!
    En effet, la hausse immobilière immodérée exerce un effet centrifuge sur les entreprises, les activités et moult services

  8. Publicité
  9. #67
    Global-Floch

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par mariposa
    1- La consommation du au chauffage [...] Donc reconvertir toutes les maisons ainsi que toutes les constructions nouvelles sur un intervalle de 50 ans est tout a fait réaliste.

    2- Le transport: [...] rapprocher les lieux d'habitation, les lieux de travail, les lieux de commerce et les lieux de loisirs. C'est une solution efficace a étaler sur 50 ans.
    C'est juste mais tout cela necessitera un investissement énorme pdt 50 ans ..et d'ou viendra l'argent ?? Au vu de la crise actuelle je vois pas trop


    Citation Envoyé par mariposa
    3- Les produits de consommation: Inutile citer des exemples de produits qui n'apportent rien a la qualité de la vie, c'est la majorité des produits. Là il s'agit d'une révolution culturelle là aussi ca prendra peut etre 50 ans (ou beaucoup moins).
    un levier intéréssant je trouve et surtout qui ne demande pas d'investissement juste une revolution culturelle majeure qui pourrait trouver sa source, j'en ai bien peur, dans une grave récession non voulue.Surement pour pas longtemps qu vu la croissance est déjà quasi nulle pour nous.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  10. #68
    mariposa

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par Global-Floch

    C'est juste mais tout cela necessitera un investissement énorme pdt 50 ans ..et d'ou viendra l'argent ?? Au vu de la crise actuelle je vois pas trop
    Non ça ne coûte rien de plus que la situation actuelle, il s'agit de modifier les normes de construction et de laisser faire le temps sur 50 ans.

    Un exemple très concret: Les normes de construction des réfrigérateurs au Japon exigent une double isolation par une paroi vide: Ceux-ci consomment 3 fois que les notres. En plus quand la porte est ouverte une sonnerie se déclenche au bout de 30s.

    Moralité: au bout de 20 ans le parc des réfrigérateurs japonais aura été complètement renouvelé.

    Pour ce qui est de la construction c'est pareil, il suffit d'établir des normes ad'hoc et de laisser faire le temps et cela sans coût supplémentaire (voir a des coûts inférieurs). C'est pourquoi j'ai indiqué un temps de 50 ans. Autrement dit réduire la consommation d'énergie pour le chauffage ne coûte rien, il s'agit seulement d'un choix et d'une volonté politique. Un de ces éléments est de ne pas faire le jeu de EDF et de GDF!!!

  11. #69
    Global-Floch

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Joli

    Donc tu penses qu'en réduisant, optimisant dans tous les sens (transports, consommation, habitat) sans gros effort on pourrait consommer moins de pétrole, retarder le peak oil, emettre du CO2 en quantité digérable par le système climatique ?
    Cela serait magnifique !
    Mais pourra-t-on dans ce monde vivre dans une croissance que l'on veut exponentielle ?


    Au fait je cherche la précise définition du peak oil que je n'ai pas trouvé sur le net :

    Est ce : quand la production de pétrole arrive a son maximum et qu'elle ne pourra faire que diminuer ?

    Est ce : quand le taux de consommation est plus fort que le taux de découverte de nouveaux gisements de pétrole ?
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  12. #70
    nonconforme

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Bonjour,

    je m'invite ici, n'étant spécialiste d'aucun de ces problèmes je prends le temps de digérer toutes ces informations...

    Je n'ai pas trouvé le topic sur le nucléaire, le lien n'est pas valide...

    Je crois qu'une chose importante a été mise en évidence concernant le nucléaire, c'est ça dangerosité dans un contexte d'instabilité politique ou économique. Nous en avons eu un exemple en Ukraine il n'y a pas si longtemps. Certains esprits chagrins nous prédisent une récidive...

    Autre chose, concernant le rendement des centrales : il semble être assez mauvais (30%?), ce qui tend à penser qu'une centrale nucléaire sert essentiellement à évaporer de l'eau ou développer une faune exotique dans nos fleuves, et pas à produire de l'électricité.

    Bon, les rendements de l'éolien et du solaire ne sont pas fabuleux (et coûtent beaucoup d'énergie à la fabrication, sans parler du retraitement des déchets, une éolienne a une durée de vie finie...).

    Hormis la fusion, est-il envisageable d'augmenter le rendement du nucléaire, par l'implantation de mini-centrales produisant de l'eau chaude utilisable pour le chauffage ? Les écologistes vont-il prendre la bastille ?

  13. #71
    nonconforme

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    j'oubliais : pour ce qui est de l'envoi des déchets sur le soleil, j'avoue que l'idée m'est venue (mais je pensais plutôt à y envoyer certains de mes profs de fac...), mais que se passe-t-il en cas d'echec au lancement de la fusée, provoquant son explosion et la dispersion des pires déchets ?

  14. #72
    Tenacatita

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Global Floch : Global Warming et Peak Oil sont dans un bateau...
    Peak Oil tombe à l'eau.
    Qu'est ce qu'il reste ?


    Excellent !

    C'est de toi ou l'as tu lu ailleurs ? Peux tu préciser la source ?

    NB :
    Global warming = changements climatiques
    Peak oil = pic de production de pétrole
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/06/2005 à 10h58.

  15. Publicité
  16. #73
    mariposa

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    [QUOTE=Global-Floch]Joli

    Donc tu penses qu'en réduisant, optimisant dans tous les sens (transports, consommation, habitat) sans gros effort on pourrait consommer moins de pétrole, retarder le peak oil, emettre du CO2 en quantité digérable par le système climatique ?
    Cela serait magnifique !
    Mais pourra-t-on dans ce monde vivre dans une croissance que l'on veut exponentielle ?
    Tu as fait beaucoup d'efforts d'imagination pour dire de moi ce que je n'ai pas dit.

    J'ai simplement montré qu'en amont on peut faire des progrès considérables a moindre coût. Pour illustrer concrètement mon propos j'ai cité le chauffage, l'urbanisme et une révolution culturelle dans la consommation. C'est déjà beaucoup et cela peut se chiffrer.

    Maintenant en faisant appel aux technologies il y a plein de solutions:
    Cela a été débattu partout et les choses sont simples dans les principes. Dans l'état actuel la meiulleure solution est de rechercher toutes les solutions en paralléles qui vont du photovoltaîque a l'énergie de fission. Avec le temps certaines solutions s'avéreront les plus efficaces du point de vue économique et du point de vue de l'impact sur l'environnement.

    Au fait je cherche la précise définition du peak oil que je n'ai pas trouvé sur le net :
    Le pic de production selon la théorie (1956) de Hubbert (géologue) est le moment où la production totale consommée est égal aux réserves restantes.

    Est ce : quand la production de pétrole arrive a son maximum et qu'elle ne pourra faire que diminuer ?
    C'est une autre définition proche de celle de Hubbert

    Est ce : quand le taux de consommation est plus fort que le taux de découverte de nouveaux gisements de pétrole ?
    C'est un autre critère.

    D'ailleurs tous ces citères peuvent s'écrire en fonctions des uns des autres.

  17. #74
    Global-Floch

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par mariposa
    Tu as fait beaucoup d'efforts d'imagination pour dire de moi ce que je n'ai pas dit.

    J'ai simplement montré qu'en amont on peut faire des progrès considérables a moindre coût. Pour illustrer concrètement mon propos j'ai cité le chauffage, l'urbanisme et une révolution culturelle dans la consommation. C'est déjà beaucoup et cela peut se chiffrer.

    Maintenant en faisant appel aux technologies il y a plein de solutions:
    Cela a été débattu partout et les choses sont simples dans les principes. Dans l'état actuel la meiulleure solution est de rechercher toutes les solutions en paralléles qui vont du photovoltaîque a l'énergie de fission. Avec le temps certaines solutions s'avéreront les plus efficaces du point de vue économique et du point de vue de l'impact sur l'environnement.
    Décidément tout le monde veux que je surinterpètre. Je vais donc faire attention.
    J'essayais de te pousser à aller plus loin dans ton raisonnement sur la base de ce que tu avais dit précédemment c'est tout(D'ou la forme interrogative). Penses tu que l'optimisation, la recherche de solutions parallèles viables pour l'environement nous permettront de retarder le peak oil tout en gardant une croissance forte ?

    Merci pour ta réponse sur le peak oil.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  18. #75
    Global-Floch

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Global Floch : Global Warming et Peak Oil sont dans un bateau...
    Peak Oil tombe à l'eau.
    Qu'est ce qu'il reste ?


    Excellent !

    C'est de toi ou l'as tu lu ailleurs ? Peux tu préciser la source ?
    Moi même
    Merci
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  19. #76
    azman

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Je veux installer du panneau solaire sur ma maison

    Combien ça va me couter ? combien me faut-il de metre carré pour faire tourner le PC, les machine à laver, la TV en même temps ? Combien d'année pour ammortir ? Combien EDF me reprend le KWH en surproduction ? Combien je touche de subvention ?

    Ahahha, je vous ai eu ! C'est pas hors sujet mais beaucoup plus terre à terre


    .... bon ok, c'est hors sujet :'(

  20. #77
    Alain2

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Pour mettre en évidence de façon indirecte le fait qu'il y a beaucoup plus de réserves de pétroles qu'on nous le dit, on peut s'attaquer au problème du charbon.

    On nous dit qu'il y a dans les 1000 milliard de tonnes de réserve de charbon.

    Seulement, pour la Chine seule, il y a 200 millions de tonnes de charbon qui partent en fumée chaque année dans les mines, via des feux de mine. Et les scientifiques disent que c'est un phénomène naturel qui existe depuis des dizaines de millions d'années. Donc, depuis des dizaines de millions d'années, il y a dans les disons 300 millions de tonnes de charbon qui partent en fumée chaque année (puisque l'asie représente moins de 30 % des réserves de charbon, on peut multiplier par 3 le chiffre de 200 millions. Et on peut le diviser par deux en supposant par précaution que la moitié des feux actuels soient du à l'homme).

    Alors, s'il y avait 1000 milliards de tonnes de charbon en réserve, cette réserve aurait du disparaitre en fumée depuis des millions d'années, vu qu'en moins de 5000 ans, cette réserve aurait été consumée.

    Mais il y a toujours du charbon, malgré les incendies à l'intérieur des mines. Donc, c'est qu'il y a en réalité du charbon en quantités énormément supérieures. Il y en a beaucoup plus que 1000 milliards de tonnes. Il y en a probablement des millions de milliards de tonnes d'accessibles, au bas mot.

  21. #78
    DanielH

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Alain2:
    Seulement, pour la Chine seule, il y a 200 millions de tonnes de charbon qui partent en fumée chaque année dans les mines, via des feux de mine.
    J'ai déjà entendu parler de ça mais je n'ai rien lu sur le sujet. As-tu une référence sur ces feux de mines ?

  22. Publicité
  23. #79
    Alain2

    Re : Il n'y a pas de peak oil


  24. #80
    DanielH

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    J'ai aussi trouvé ça:
    http://www.univ-savoie.fr/mse/ressou...feux_mine.html
    Le mécanisme de mise à feu y est bien expliqué, mais il y a une petite précision qui ne va pas très bien dans ton sens:
    La largeur critique d'un massif sujet à feu est de 5 à 25 m, au dessous, la circulation d'air limite l'échauffement, au dessus, elle est insuffisante pour alimenter l'oxydation.
    Je crois comprendre qu'il faut de large galeries pour que le feu puisse prendre. Donc, probablement la quasi-totalité de ces feux serait du aux exploitation minières. L'allumage est alors naturel mais sans mine point de feux. Donc beaucoup plus de la moitié des feux serait du à l'homme.

    A creuser !!!

  25. #81
    Goofy

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Effectivement, les articles disent que cela ne se produit que rarement de façon naturelle, c'est le plus souvent non intentionnel, mais presque toujours d'origine humaine.
    Donc si ça se produit depuis mettons 150 ans, il y a donc eu 40 milliards de tonnes de charbon qui sont partis en fumée pour rien, soit 4% des réserves actuelles...

    Et franchement, du charbon d'origine abiotique, je voudrais bien voir à quoi ça ressemble !...

  26. #82
    Alain2

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Les scientifiques disent que c'est un phénomène naturel qui se produit depuis des millions d'années. Que le fait de creuser des galeries optimise le phénomène ne signifie pas que c'est lié quasiment uniquement à l'homme.

    Si c'était lié seulement au fait de creuser des galeries, il y suffirait de reboucher les galeries pour étouffer le feu, ou au moins l'empêcher de se propager, je pense. Et on n'aurait pas 200 millions de tonnes qui partiraient en fumée pour la seule Chine.

  27. #83
    DanielH

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Où as-tu lu que ça dure depuis des millions d'années. Je n'ai rien vu de tel dans les régérences que tu cites, ni non plus dans ce que j'ai pu trouver.

    Il me semble que le terme de "naturel" dans les articles que j'ai lu ce réfère au fait que ce ne sont pas des incendies déclenchés par l'homme et non pas que ça a toujours existé.

    Ceci dit, ton argumentation pourrait tenir si tu peux prouver que ça a toujours existé à très grandes échelles. Parce que meme 1 million de tonnes pendant 1 million d'années ça fait déjà 1000 millards de tonnes !

  28. #84
    Salamandre

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Salut,

    §Je vous propose un article tres interessant mais en anglais.
    Qu en pensez vous ?

    http://www.worldoil.com/Magazine/MAG..._YEAR=May-2005

  29. Publicité
  30. #85
    Salamandre

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Juste un autre lien pour ceux qui y croient toujours pas.
    Meme les société petroliere se mett'ent a faire des pubs pour informer le grand public...c est pour dire.
    http://www.energybulletin.net/7388.html

  31. #86
    Alain2

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Chevron propage la théorie du peak oil très probablement en partie pour contrer le rachat d'Unocal par la Chine. Le message est : "nous allons être à cours de pétrole bon marché dans peu de temps. La consommation de la Chine croit à toute vitesse. Si la Chine rachète Unocal, ce sera pour tout pomper rapidement. Et du coup, les USA seront encore plus rapidement à court de pétrole bon marché. Donc, pour préserver les intérêts américains, il ne faut pas que la Chine rachète Unocal." Tout ça est purement politique.

  32. #87
    Alain2

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Par ailleurs, O surprise, que trouve-t-on derrière l'ASPO (Association for the Study of Peak Oil and gas) ? Je vous le donne en mille : le gouvernement américain et les compagnies pétrolière américaines.

    Voici ce qu'en dit la CGT (Bulletin de liaison avec les adhérents N° 70 Mars 2005) :

    "Pétrole : Dick Cheney est la vraie raison de l'ASPO ?

    Deux ans avant d'accéder à la vice-présidence des Etats-Unis, Dick Cheney, en qualité de PDG de la société pétrolière Halliburton, révélait le fond de sa pensée en matière de politique énergétique. Selon lui, malgré la découverte de nouveaux gisements et de nouvelles techniques d'exploitation, la production mondiale de pétrole était sur le point de devenir inférieure à la demande. Dès lors, la conquête des régions pétrolifères du Golfe devenait un objectif stratégique des USA.

    De ce point de vue, la stratégie américaine s'appuie sur les conclusions de l'ASPO (Association for the Study of Peak Oil and gas) qui lui servent de justification. Cette « Association pour l'étude du pic pétrolier et gazier » a été créée en Suède, auprès de l'université d'Uppsala. Officiellement, c'est un réseau presque informel d'ingénieurs, de géologues, de scientifiques et d'économistes, qui cherche à déterminer le moment où le pic pétrolier va survenir, et ses conséquences sur l'économie.

    Selon l'ASPO, les prévisions de production sont surévaluées pour des raisons boursières et politiques. Cependant, elle prévoit un pic pétrolier vers 2010. L'ASPO se donne pour mission d'alerter l'opinion sur ce problème. Un des moyens à « pousser l'humanité à développer des énergies alternatives » serait la libéralisation totale des prix du pétrole, affirme l'ASPO.

    Ce n'est pas donc étonnant que, parmi les membres de l'ASPO, on voit Colin Campbell (Amoco et Fina), Matthew Simmons, banquier d'affaires, conseiller du Vice-Président américain Dick Cheney pour les questions d'énergie (Halliburton), Kenneth Deffeyes, son homologue dans la société Shell, etc.

    Parmi les causes de la guerre en Irak, on cite généralement les intérêts de Halliburton, ExxonMobil, Shell et autres. La privatisation des gisements irakiens de pétrole fait également partie de la politique énergétique des Etats-Unis
    ."

    Donc, les théoriciens du peak oil ne sont pas de braves petits ingénieurs qui ne roulent que pour eux-mêmes. Ca change bien des choses.

  33. #88
    Photon

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Le pic encore un coup des méchants américains ... Un des membres fondateurs de l'ASPO Jean Laherrère est français. Ils sont à la retraite donc plus liés aux compagnies pétrolières qui les ont employés. Ils ont la liberté de parole que non pas les autres géologues. Et il y a encore bien peu de gens qui sont conscients du problème de pic de production (et c'est bien dommage), pour en faire le justificatif d'une politique.

  34. #89
    Dedalusman

    Re : Il n'y a pas de peak oil

    Citation Envoyé par Alain2

    ...Donc, les théoriciens du peak oil ne sont pas de braves petits ingénieurs qui ne roulent que pour eux-mêmes. Ca change bien des choses.
    ...ça change quoi?

  35. #90
    dgino

    Lightbulb Re : Il n'y a pas de peak oil

    bonjour
    juste une petite remarque :
    je me rappelle que le baril depassait les 20 dollars il y a quelques années et ca faisait déjà halluciner
    maintenant il est a 66 dollars !
    ...

Sur le même thème :

Page 3 sur 13 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. démo 1ere S je n'y arrive pas...
    Par terz2 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/12/2007, 09h57
  2. je n'y crois pas!! Légende?
    Par dyslexik dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 19/06/2007, 15h43
  3. Il n'y a pas 2 sexes déterminés ?
    Par kissou dans le forum Biologie
    Réponses: 24
    Dernier message: 12/10/2006, 08h01
  4. Le koweit a atteint son peak-oil !
    Par Quisit dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 40
    Dernier message: 07/04/2006, 16h00
  5. dso exploit je n'y arrive pas!!!!!
    Par amazone dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/08/2004, 10h19