Discussion fermée
Page 3 sur 14 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 398

Fin du pétrole AVANT 2037, canular ou vérité ?



  1. #61
    Nelson

    Attention, il ne faut pas oublier que ce qui nous menace à plus court terme n'est pas l'épuisement des réserves de pétrole, conventionnel ou autre..cela ne devrait pas arriver avant qques décennies..
    Le plus préoccupant dans l'immédiat est le peak oil..le pic de production..le moment où la demande en oil ne pourra plus être satisfaite pleinement..ce sera là la fin du pétrole bon marché, imaginez les conséquences d'une flambée des prix du barril de pétrole..
    Les usa ont atteint leur pic de production vers 1970, la Russie, l'europe et la mer du nord ont également atteint leur pic...les derniers à atteindre leur pic seront l'arabie saoudite et l'irak..
    Les experts scientifiques estiment les peak oil mondial entre 2005 et 2010, pour certains, il aurait même déjà eu lieu..
    Le problème est qu'on ne peut pas prédire exactement quand il aura lieu..on ne saura qu'une fois que c'est arrivé, en regardant la courbe de production : une fois le peak oil mondial atteint, la production mondiale diminuera...
    d'après les chiffres de BP, la production a diminué de 0,7 % de 2002 à 2003..
    Que pensez de la décision de l'opep de réduire sa production journalière de barrils de 10%?

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    Nelson

    voici un compte rendu, en français, de la conférence de l'ASPO à Paris en mai 2003 :

    http://vertsenergie.ouvaton.org/IMG/...-petrolier.doc

    et le rapport d'un commission d'enquête du sénat français :

    http://www.senat.fr/rap/l97-4391/l97-43917.html

    bonne lecture

  4. #63
    pazman

    Merci,

    merci pour votre forum et surtout aux personnes qui interviennent.
    Je suis actuellement en maîtrise de géologie et je cherchais, via le net, à completer mes recherches (dans le cadre d'un exposé tout con) sur la formation du pétrole et de ses réserves, et voilà que je découvre une tout autre réalité, très loin de celle que l'on nous enseigne à ce sujet.

    J'ai par conséquent changé completement mon sujet et je m'en vais de ce pas informer mon entourage.

    Merci encore pour les liens fournis, surtout celui de Jean-Marc Jancovici ainsi que oilcrisis.com.

  5. #64
    Nelson

    Pazman,

    pourrais tu nous tenir informé des réactions de ton entourage?

    tant celles des scientifiques que de tes proches?

    merci..

  6. #65
    vince

    Citation Envoyé par Nelson
    voici un compte rendu, en français, de la conférence de l'ASPO à Paris en mai 2003 :

    http://vertsenergie.ouvaton.org/IMG/...-petrolier.doc
    Bonjour

    Je viens de lire ce rapport qui est très éclairant et confirme que le problème est plus que préoccupant.
    J'ai pourtant été effaré de lire plusieurs fois dans ce compte-rendu que le Peak Oil était à la base d'un complot ourdi par la CIA qui aurait organisé elle-même les attentats du 11 septembre dans le seul but de s'emparer des réserves pétrolières d'Irak et ce, en prévision du tarrissement des sources d'approvisionnement mondiales. Ces propos malheureux ne peuvent qu'apporter le doute sur l'ensembles des conclusions de cet article ce qui est fort dommage.

  7. #66
    Jeremy

    La question qu'on pourrait se poser est : était-ce stratégiquement plausible ?
    Car c'est sur s'il y a une crise pétrolière ca va certainement provoquer des tensions internationales, par exemple entre les USA et la Chine. Il est donc judicieux de placer ses pions.

  8. Publicité
  9. #67
    vince

    Citation Envoyé par Jeremy
    Il est donc judicieux de placer ses pions.
    Il y a une différence entre "placer ses pions" et tuer 4000 de ses concitoyens en crashant quatre avions, dont trois sur les principaux points névralgiques de son propre pays.

    Faut pas QUE déconner.

    Et il ne faut pas dériver du sujet.

  10. #68
    Jeremy

    3000 pour être précis.
    Apres, chacun son point de vue sur la différence que tu soulignes.

    Qui peut évaluer les conséquences du pic ?

  11. #69
    Nelson

    Citation Envoyé par vince
    [quote:b2aa6789fc="Nelson"]voici un compte rendu, en français, de la conférence de l'ASPO à Paris en mai 2003 :

    http://vertsenergie.ouvaton.org/IMG/...-petrolier.doc
    Bonjour

    Je viens de lire ce rapport qui est très éclairant et confirme que le problème est plus que préoccupant.
    J'ai pourtant été effaré de lire plusieurs fois dans ce compte-rendu que le Peak Oil était à la base d'un complot ourdi par la CIA qui aurait organisé elle-même les attentats du 11 septembre dans le seul but de s'emparer des réserves pétrolières d'Irak et ce, en prévision du tarrissement des sources d'approvisionnement mondiales. Ces propos malheureux ne peuvent qu'apporter le doute sur l'ensembles des conclusions de cet article ce qui est fort dommage.[/quote:b2aa6789fc]

    je suis tout a fait d'accord avec toi..les suppositions du site qui a fait la traduction peuvent porter atteinte à la crédibilité du propos de base..
    j'ai hésité avant de mettre le lien à cause de ça d'ailleurs..je l'ai mis parce qu'il contenait une traduction française..

    il y a ici une interview intéressante d'un type qui vient de publier un livre sur le sujet : http://www.msnbc.msn.com/id/4287300/

    et voici un autre site interessant qui se penche sur la question : http://www.odac-info.org/

  12. #70
    Quisit

    pour la "théorie du complot" su 11 septembre, elle fait bien rigoler,
    [[ et c'est vrai que c'est énorme et de nature décridibilisante ]]
    mais on peut noter que des documents déclassifiés attestent que la CIA avait bel et bien étudié la possibilité de crasher un avion de ligne commercial sur l'Empire State Buiding pour retourner les opinion publiques et justifier une invasion de cuba dans les années 50 ...et ca ... ça fait réfléchir ...

    mais là on sort largement du sujet.

    par contre j'ai une news sympathique entendue sur BFM :

    le directoire de SHELL vient de virer son boss (il ya quelques jours) pour avoir révélé publiquement que la SHELL avait surévalué ses stocks de pétrole ...

  13. #71
    vince

    Citation Envoyé par Quisit
    le directoire de SHELL vient de virer son boss (il ya quelques jours) pour avoir révélé publiquement que la SHELL avait surévalué ses stocks de pétrole ...
    Un grand classique de l'histoire humaine : celui qui porte les mauvaises nouvelles doit être éliminé. C'est une manière comme une autre de supprimer le problème. Quant à l'efficacité de la méthode...

    J'avoue avoir été plutôt dubitatif au début, mais plus je me documente, plus le problème me parait énorme.

  14. #72
    pazman

    Citation Envoyé par Nelson
    Pazman,

    pourrais tu nous tenir informé des réactions de ton entourage?

    tant celles des scientifiques que de tes proches?

    merci..


    Apparemment mon entourage ne semble pas vraiment concerné par ce sujet, et pourtant …

    J’ai eu beau en parler à beaucoup de gens, ces derniers ont tendance à me répondre qu’il y a beaucoup d’autres problèmes bien plus inquiétant que l’avenir du pétrole.
    Je présente mon sujet à l’oral le 2 avril prochain et j’espère bien avoir quelques réactions dont je vous ferai part.

    Quant à l’enseignant à qui j’en ai parlé, il m’a répondu que c’était un excellent sujet. C’est tout.
    Il se sent peut être plus préoccupé par l’avenir de la recherche en France que par celui de son pompiste et dans l’immédiat il n’a pas vraiment tort.

    Je ne sais pas si l’un d’entre vous à lu supplément New York Times du Monde de ce Week-end qui titre : Oil’s Uncertain Future.
    A lire cet article, on comprend qu’il s’agit d’investir en Arabie Saoudite et peut être augmenter un peu le prix du baril pour résoudre le problème.
    Ouf, j’ai eu peur !

  15. Publicité
  16. #73
    Narduccio

    Si le peak oil est pour 2005, t'inquiète pas, nous en ressentiront les conséquences avant 2010. Et là, tu pourras jouer les "je vous l'avais bien dit". Le problème est que si l'on veut ne pas subir le "choc" des conséquences de plein fouet, il faudrait prendre les décisions adéquate avant le peak oil, c'est à dire aujourd'hui voire hier.
    J'en suis a espérer que toute cette histoire soit une fumisterie destinée à augmenter les cours de pétrole. Car si elle est réelle, alors nos sociétés risquent de morfler. Dans autre coté, cela pourrait avoir un impact positif sur le développement de l'effet de serre. Alors comme ils disent, wait and see. Car à notre niveau, on n'a que peu de pouvoir pour faire pencher le plateau de la balance d'un coté ou de l'autre.

    Narduccio, qui est content car il est sur de ne pas être le seul "je vous l'avait bien dit"

  17. #74
    Jeremy

    Il serait asses amusant de tomber en même temps dans une crise énergétique mondiale ET un boulversement climatique majeur du au réchauffement du climat (genre arret des courants océaniques)

    http://www.lefigaro.fr/magazine/20040305.MAG0028.html
    http://www.ems.org/climate/pentagon_climatechange.pdf

  18. #75
    Narduccio

    Il serait asses amusant de tomber en même temps dans une crise énergétique mondiale ET un boulversement climatique majeur du au réchauffement du climat (genre arret des courants océaniques)
    Va faloir apprendre la chasse au phoque en cours accélérés.

  19. #76
    Alain2

    Le prix du baril de brut atteint des records à 38 $. Et il semble que ça va continuer à grimper.

  20. #77
    Dedalusman

    Merci pour ces informations

    Le plus préoccupant dans l'immédiat est le peak oil..le pic de production..le moment où la demande en oil ne pourra plus être satisfaite pleinement..ce sera là la fin du pétrole bon marché, imaginez les conséquences d'une flambée des prix du barril de pétrole..


    Mais comment "imaginer" les conséquences du peak oil?

    1=> A court terme?

    2=> A moyen terme?

    3=> A long terme?

    Ce sont ces "conséquence éventuelles" qui paraissent floues!

  21. #78
    Narduccio

    La crise de 72, nous permet d'envisager les conséquences éventuelles d'une crise ou les prix flamberaient très vite. Si ce n'est pas le cas, il faudra extrapoler. Il faut toutefois tenir compte du fait que l'on dépend plus du pétrole qu'en 72 pour diverse raison.
    Au fur et a mesure que le prix du pétrole augmentera, en fonction de l'offre et la demande, divers secteurs se rabatteront sur des sources alternatives économiquement plus intérréssantes. N'en déplaise a certains, bien peu d'industriels auront des comportements vertueux, et bien peu de particuliers.
    L'avantage pour nous européens est que notre indutries, de même que l'industrie japonaise, est bien moins dépendante du pétrole à bon marché que les industries américaines ou chinoises. Notre industrie, grace aux politiques gouvernementale tendant à diminuer notre dépendance énergétique, à fortement diminué sa consomation ces dernières décénies.
    Par exemples, en 73, l'industrie française consommait 46Mtep (millions de tonnes d'équivalent pétrole), actuellement, elle n'en cosomme plus que 38 Mtep. Et sa part relative est passée de 27 à 14%. Résultat, pour la France, l'intensité énergétique (la quantité d'énergie nécssaire pour produire 1000€), a diminué d'environ 20%.
    Pour le transort et pour le chaudffage, il s'est produit plutot le phénomène inverse. Ainsi, la baisse de consommation des véhicules particuliers a été compensée par l'augmentation des distances parcourues, et l'augmentation du poids des automobiles. De plus la part du transport routier de marchandises, très énergétivores, a fortement augmenté.
    L'industrie européenne devrait donc moins souffrir d'une crise due au Peak Oil que l'industrie américaine ou chinoise, ce fait doit être tempéré parce que les américains ont les moyens d'acheter nos technologies industrielles, sans parler de la fuite des cerveaux. Ils connaissent donc parfaitement les techniques pour diminuer leur consommation d'énergie. Mais ils n'épprouvent pas le besoin de la faire car leurs lobbys ont obtenus auprès des différentes administrations américaines (aussi bien démocrates que républicaines) le maintien d'un cout bas sur l'énergie. Cela a diminué chez eux les effets des différents "chocs pétroliers".

  22. Publicité
  23. #79
    Nelson

    Citation Envoyé par Dedalusman
    Merci pour ces informations

    Le plus préoccupant dans l'immédiat est le peak oil..le pic de production..le moment où la demande en oil ne pourra plus être satisfaite pleinement..ce sera là la fin du pétrole bon marché, imaginez les conséquences d'une flambée des prix du barril de pétrole..


    Mais comment "imaginer" les conséquences du peak oil?

    1=> A court terme?

    2=> A moyen terme?

    3=> A long terme?

    Ce sont ces "conséquence éventuelles" qui paraissent floues!
    difficile de dire exactement ce qu'il va se passer...
    la chute va-t-elle est lente, progressive, rapide ou brutale?

    ce site : http://www.lifeaftertheoilcrash.net/ pose pas mal de questions et tente d'y apporter des réponses..
    il est de plus assez didactique..

  24. #80
    Alain2

    Apparemment les USA ne sont pas si dépendant du pétrole que ce qu'on pourrait penser pour leur électricité.

    Quelqu'un sur un forum US dit que plus de 50 % de l'électricité produite aux USA vient du charbon (3000 centrales aux charbon). Et 20 % vient du nucléaire (92 centrales). Le gaz a remplacé pas mal également le pétrole. Apparemment, seulement 6 % de l'électricité viendrait du pétrole.

    Par contre, en matière de transports et d'industrie, la situation est certainement toute autre, bien sur. Et c'est bien là que se situe le problème.

  25. #81
    Narduccio

    Les USA étant parmis les plus gros consommateurs de pétroles, il est évident que sans une restructuration drastique de leurs consommations ils auront surement des problèmes.

  26. #82
    JPL
    Responsable des forums

    Les deux derniers messages de Fex ont été effacés à sa demande pour éviter une dérive de la discussion.

    JPL modérateur Futura technique
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  27. #83
    Bouli

    Une des méthodes de secours serait l'utilisation du dihydrogène obtenu par électrolyse, c'est inépuisable (le dihydrogène brulé donne de l'eau) mais il n'y a pas assez d'électricité à bas prix pour soutenir une production massive de dihydrogène par électrolyse (peut etre grace à la fusion ?...)
    Je me rappelle avoir vu dans "c'est pas sorcier" que l'Islande tentait de substituer l'utilisation du pétrole par celle du dihydrogène grace à l'électricité d'origine géothermique et qu'ils pensaient pouvoir se passer de pétrole avant le "peak oil", au moins ils ne seront pas pris au dépourvu ^^

  28. #84
    Alain2

    Ben, la seule solution, actuellement, ce serait de développer des centrales atomiques supplémentaires (beaucoup), pour avoir suffisamment d'électricité pour faire cette électrolyse. Et ainsi, avoir de l'hydrogène pour faire rouler nos voituresn, camions, bus, etc...

    Et apparemment, la seule solution pour avoir suffisament de carburant pour ces centrales pour plusieurs milliers d'années (en supposant que l'énergie nucléraire représente 100 % de l'énergie utilisée sur terre), c'est de développer des centrales nucléaires à surgénération.

    On a beaucoup critiqué superphoenix. Mais en fait, d'après ce que j'en ai lu, c'était une centrale de présérie. Donc, il était normale qu'elle connaisse des problèmes. Et quand elle a commencé à avoir des problèmes, elle était déjà passée de mode.

    Non pas parce qu'elle n'était pas efficace. Mais parce que le choc pétrolier était passé et qu'on s'était aperçu qu'il y avait beaucoup plus d'uranium 235 que ce qu'on avait cru lors de la construction de superphoenix (on croyait qu'il n'y en aurait plus à l'horizon de 1985, avec les prévisions sur l'augmentation de la part d'énergie fournie par le nucléaire). Donc, à cette époque, les surgénérateurs n'étaient vraiment plus à l'ordre du jour.

    Mais le principe marche et ce sera probablement la seule source d'énergie abondante et bon marché pour les siècles à venir. Enfin, en l'état actuel des connaissances.

  29. Publicité
  30. #85
    Caféine-Nicotine

    Voila 1 article du monde d'aujourd'hui par Yves Cochet qui fait bien avancer le sujet http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-359335,0.html

    Extrait choisit :

    "Cette prophétie certaine est universellement ignorée, déniée ou sous-estimée. Rares sont ceux qui mesurent exactement l'imminence et l'ampleur de son avènement. Michael Meacher, ancien ministre de l'environnement du Royaume-Uni (1997-2003), écrivait récemment dans le Financial Timequ'à défaut d'une prise de conscience générale et de décisions planétaires immédiates de changements radicaux en matière d'énergie, "la civilisation affrontera le plus aigu et sans doute le plus violent bouleversement de l'histoire récente"."

  31. #86
    vince

    Merci pour le lien

    Une pierre de plus dans le jardin du monde moderne...

  32. #87
    kicest

    Article un peu pessimiste, mais qui croire?

    L'analyse des différents conflits (récents) des Balkans est intéressante...

  33. #88
    Caféine-Nicotine

    A propos des ressources pétrolières, les hypothèses de tous bord reviennent au meme : pour les uns la pénurie advient dans 5 ans, les autres dans 40 ans, dans tous les cas nous la prendrons de plein fouet.

    La fin des ressources ne suivra pas la réforme des structures.

    Il n'y a plus qu'a faire sa propre révolution copernicienne et voter écolo aux prochaines élections. Je vais relire Les racines du ciel...

  34. #89
    Chris77

    Voter écolo, c'est voter pour les centrales fonctionnant au pétrole/gaz...
    Eh oui, ils sont contre les centrales nucléaires, et les énergies renouvelables sont largement insuffisantes...

  35. #90
    Quisit

    voilà une infographie publiée par le monde (elle est judicieusement mise en corrélation avec un article parlant du refus de l'opep d'augmenter ses productions

    cliquez sur lien "prévision de production"

    on peut y voir les différents points de vue sur le même graph, on y constate les invraisemblalbes prévisions de l'agence internationale de l'énergie (et on saura qui pendre dans quelques années !)

    a noter qu'il manque une courbe sur ce graph...Celle de la demande !
    En effet , la chine , avec 9% de croissance et l'inde , avec 7%, vont faire exploser la demande qui jusqu'ici croissait linéairement, et au croisement c'est le fameux "shock demand" et si on regarde le sgraphs, il interviendra, quelque soit la prévision choisie , et d'ici quelques années seulement

    c'est ici :

    http://medias.lemonde.fr/medias/flas...g_petrole.html

Page 3 sur 14 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Vivement la fin du pétrole!
    Par cedbont dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 167
    Dernier message: 08/02/2011, 12h43
  2. fin d'internet canular ou vérité?
    Par unefilledu33 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 34
    Dernier message: 13/01/2009, 16h19
  3. Conséquences de la fin du pétrole
    Par Narduccio dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 536
    Dernier message: 31/08/2005, 04h15