Répondre à la discussion
Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 153

La masturbation masculine



  1. #121
    mh34

    Re : La masturbation masculine

    Et pour compléter le message de Nicolas, je rajoute que le prochain qui sera de la même farine que celui-là :
    je pense que oui ça a des conséquences, après masturbation je me sens faible, j'ai des maux de tête et j'ai mal dans les organes sexuels, ça n'arrive pas très souvent mais lorsque je me masturbe plus de 2 fois par jour je le sens!
    en plus j'ai entendu dire que ça rend bête !!
    sans aucune preuve valable à l'appui de ses dires, ( un témoignage n'est pas une preuve, au passage...) sera archivé sans préavis.

    -----

    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  2. Publicité
  3. #122
    ShevaMilano006

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Voilà typiquement des expressions qui n’ont pas leur place sur ce site à vocation scientifique et qui n’est donc pas un blog d’opinion.
    c'est justement un site ou tout le monde à le droit de dire ce qu'il pense, si non pourquoi créer des "FORUM DE DISCUTION" puisque wikipedia et Larousse suffisent largement ??????

  4. #123
    ShevaMilano006

    Re : La masturbation masculine

    ah oui puisque vous voulez des réponse directes sans les "je pense que" et "j'ai entendu dire que" :
    est ce que se masturber a des conséquences nocives pour la santé?
    => la réponse est : OUI

  5. #124
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    c'est justement un site ou tout le monde à le droit de dire ce qu'il pense, si non pourquoi créer des "FORUM DE DISCUTION" puisque wikipedia et Larousse suffisent largement ??????
    Je te renvoie donc à la Charte du forum et son article 6 :
    6. Ayez une démarche scientifique. Ce forum n'est pas un lieu de discussion sur de soi-disant phénomènes paranormaux ou "sciences" parallèles. Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions. Etant sur un forum scientifique, les discussions religieuses ou politiques ne sont pas tolérées. D'autre part la seule vocation de Futura-Sciences étant la vulgarisation scientifique de bon niveau ce n'est pas le lieu pour des questionnements ou remises en cause de théories admises dont seuls des spécialistes ont les compétences pour débattre, ni pour l'exposé de théories strictement personnelles. Une telle démarche aurait sa place uniquement dans un séminaire ou un congrès scientifique.
    Autrement dit à ce genre d’assertion :
    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    est ce que se masturber a des conséquences nocives pour la santé?
    => la réponse est : OUI
    nous attendons que tu cites tes sources qui doivent être scientifiques, basées des expérimentations rigoureuses et dont les résultats sont reconnus par la communauté scientifique.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  6. #125
    myoper

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    ...
    est ce que se masturber a des conséquences nocives pour la santé?
    => la réponse est : OUI
    Si vous le faites 10 fois par jour, il est possible que ça finisse par avoir des conséquences sur la vie sociale mais la masturbation pratiquée "normalement" (quelques fois par mois) n'a strictement aucun impact sur la santé (en tout cas moins qu'une relation sexuelle à 2).

    Peut être le contraire pour les hommes : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/1...319.x/abstract

  7. #126
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    est ce que se masturber a des conséquences nocives pour la santé?
    => la réponse est : OUI
    Allons plus loin, 006.
    Il faut être précis et répondre à ces questions :
    * Quelle est la liste des maladies provoquées par la masturbation, à l’exclusion bien entendu de celles qui pourraient être causées par le coït avec une femme (sachant qu’il ne s’agit, comme l’indique le titre de cette discussion, que de la masturbation masculine, les femmes de leur côté ne se masturbant jamais comme chacun sait ) ? On ne parle évidemment pas de maladies infectieuses et en premier lieu des MST.
    * Il faut donner bien entendu le mécanisme physiologique en cause.
    * Quelles sont les études épidémiologiques sur lesquelles tu te bases ?

    Je n’ai plus son nom en tête, il y a eu un fameux écrivain suisse qui, à la fin du XVIIIème siècle, est parti en croisade contre la masturbation. Il lui attribuait toutes sortes de maux, il donnait des conseils aux parents et aux éducateurs pour la déceler chez les garçons dès avant la puberté et en plus il préconisait toutes sortes de méthodes pour la réprimer, dont certaines étaient particulièrement cruelles. C’est devenu la bible non seulement de l’Église mais aussi d’une grand part du corps médical. On retrouvait ses idées sans aucune discussion dans beaucoup de textes supposément scientifiques.
    Les fascicules qu’on m’a donné quand j’étais au catéchisme en étaient inspirés. J’ai eu la chance de ne pas subir les traitements préconisés et pourtant j’étais juste dans le milieu propice à ce genre de choses. Néanmoins j’ai subi une pression assez forte.
    Cette question a d’ailleurs eu une certaine influence dans ma perte de la foi.

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Si vous le faites 10 fois par jour, il est possible que ça finisse par avoir des conséquences sur la vie sociale mais la masturbation pratiquée "normalement" (quelques fois par mois) n'a strictement aucun impact sur la santé (en tout cas moins qu'une relation sexuelle à 2).
    « Normalement » pas plus que quelques fois par mois !?
    C’est de l’abstinence !

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Peut être le contraire pour les hommes : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/1...319.x/abstract
    Je n’ai pas bien compris. Tu fais référence uniquement au cancer de la prostate ?

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  8. Publicité
  9. #127
    myoper

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Je n’ai pas bien compris. Tu fais référence uniquement au cancer de la prostate ?
    Oui, pour cet exemple.

  10. #128
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    En fait j'avais mal lu. J'ai compris maintenant : épidémie = 0.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  11. #129
    ShevaMilano006

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Allons plus loin, 006.
    Il faut être précis et répondre à ces questions :
    * Quelle est la liste des maladies provoquées par la masturbation, à l’exclusion bien entendu de celles qui pourraient être causées par le coït avec une femme (sachant qu’il ne s’agit, comme l’indique le titre de cette discussion, que de la masturbation masculine, les femmes de leur côté ne se masturbant jamais comme chacun sait ) ? On ne parle évidemment pas de maladies infectieuses et en premier lieu des MST.
    * Il faut donner bien entendu le mécanisme physiologique en cause.
    * Quelles sont les études épidémiologiques sur lesquelles tu te bases ?

    ND
    ne m'en demande pas trop (nom de maladies...) je ne suis pas spécialiste de la masturbation, mais par contre je te conseil de jeter un coup d'oeil sur ce site: http://www.anael.org/francais/lamast...n/dommages.htm

  12. #130
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Enfin tu dévoiles tes sources !

    Si l’on fait abstraction de l’orthographe et de la syntaxe assez approximatives (c’est traduit de l’espagnol ?) c’est assez marrant. Dans le genre ouf ça bat des records. Ces gens ne prennent strictement aucune précaution dans leurs assertions les plus dingues ! Avec internet tout le monde peut maintenant contrôler facilement ce genre de littérature et déceler ces contrevérités. Ils ne s’adressent qu’à des ignares ?

    Ça commence très fort :
    « Freud affirme que le sexe à travers sa fonction affective et spirituelle est le produit de l'union de l'homme et de la femme qui s'aiment et se complètent. »
    Ce n’est pas vraiment ce que j’ai compris de Freud mais ce n’est qu’un amuse-gueule pour une suite assez croquignolette :
    « La température externe du corps humain est de 37 degrés et l’interne est de 38. Avec la masturbation, elle augmente. Quand un jeune homme termine de se masturber, il se produit un effet d’absorbsion par la verge. La vésicule séminale essaye de se remplir à nouveau de sperme provenant des testicules mais cela ne se produit pas car elles sont vides. »
    Et tout est du même tonneau, lequel tonneau trouve manifestement sa source dans les thèses du pape de la croisade anti-masturbation dont j’ai retrouvé la référence : Samuel Auguste Tissot.

    Comme toujours cette littérature se pare d’un verbiage pseudo-scientifique au gout du jour.

    En fait la question que je me pose toujours à propos de ces auteurs est : quel est le profond trouble psychologique exprimé par cette obsession de la masturbation et cette volonté de faire culpabiliser les autres ? Il y a quelque chose de profondément pervers chez ces parangons de vertu qui veulent faire partager leurs névroses et leurs obsessions.

    Bref, ton site non seulement est un tissu d’âneries mais en plus il me fait gerber. J’ai été élevé chez les curés, donc j’ai eu ma dose de ce genre d’insanités.

    Nous sommes sur un site scientifique, par conséquent les délires gnostiques et obscurantistes n’ont pas leur place ici.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  13. #131
    Aqualung

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Comme toujours cette littérature se pare d’un verbiage pseudo-scientifique au gout du jour.
    J'aime particulièrement la phrase expliquant qu'on perturbe le magnétisme

    Le magnétisme qui est au même titre que les quatre humeurs du corps une théorie trèèèèès sérieuse (oui oui oui)

  14. #132
    myoper

    Re : La masturbation masculine

    La température externe du corps humain est de 37 degrés et l’interne est de 38.
    La température interne est de 37 ° et la température externe est la résultante de celle-ci et des conditions (facilement plus de 40 si vous bronzez au soleil et pas grand chose sur la banquise : posez votre température sur la peau cet été à la plage ... ce qui montre en passant, l'inutilité des thermomètres externes).

    Avec la masturbation, elle augmente.
    Elle augmentera encore plus si vous montez un escalier de 10 marches ou pour quasiment n'importe qu'elle autre activité physique. Au mieux, ça n'a pas d'impact, au pire, c'est recommandé.

    Quand un jeune homme termine de se masturber, il se produit un effet d’absorbsion par la verge.
    Non.

    La vésicule séminale essaye de se remplir à nouveau de sperme provenant des testicules mais cela ne se produit pas car elles sont vides.
    La vésicule n'essaye rien et ne veut rien, c'est comme si on disait qu'un ballon baudruche essaie de se remplir d'air quand on le gonfle : c'est celui qui gonfle qui pousse l'air pas le baudruche qui aspire.
    C'est passif et elle "est faite pour ça". C'est rester pleine qui serait plutôt problématique (c'est un peu comme-ci vous disiez que de remplir et vider l'estomac et les poumons vont l'abîmer alors je ne mange plus et je ne respire plus).
    L'affirmation n'a rien à voir avec la réalité.

    De plus il est plus facile d’absorber de l’air que du liquide et au travers du pénis passe de l’air humide qui passe par la vésicule séminale puis au systéme lymphatique arrivant au cerveau en produisant un choque thermique et des éspaces froid entre les neurones et les célules cérébrales.
    Encore faux : Donc la verge n'aspire rien et il n'est pas plus facile d'aspirer de l'air que du liquide (c'est valable pour les poumons qui sont faits pour ça mais essayez d’aspirer de l'air ou ce que vous voulez avec la peau ou le pénis et vous verrez si vous arrivez à quelque chose).
    Ensuite, même si on faisait passer quelque chose activement par le canal comme pour les examens médicaux (et ça ne se fait pas facilement : il faut une anesthésie locale, parfois plus générale puis on pousse avec des instruments), on arrive dans la vessie et non pas dans les vésicules.
    Ensuite le système lymphatique n'est pas plus accessible pour autant et même si on le greffait à la peau avec une chirurgie lourde et mutilante pour le rendre accessible, ce n'est pas pour ça que ce qu'il absorberait quoi que ce soit et même si vous l'injectiez, ça ne remonterait pas au cerveau car il est "fait" pour empêcher justement ce genre de chose.
    Et enfin, ce système n'a justement pas accès aux neurones et encore moins aux espaces entre les neurones et autres cellules cérébrales.

    Cette phrase raconte ce qu'on peut appeler n'importe quoi et je dirais qu'elle essaie de faire peur avec une bouillie de mots. Un peu comme-ci je disais que manger, c'est dangereux car entrer dans la cuisine risque de vous faire aspirer dans le tuyaux de gaz et de vous recracher dans le micro-onde en marche et si vous n'êtes pas mort, le premier morceau de pain que vous allez manger va se gonfler avec les sucs digestifs, migrer dans le cerveau et le faire éclater.
    Tout ceci affecte la normalité cérébrale, nerveuse et physique.
    Rien n'est affecté et si on a bien vu que pour le cerveau c'est n'importe quoi, c'est la même chose pour le reste.
    Samael Aun Weor, tout sauf biologiste, médecin ou autre spécialité compétente :
    “ C’est un crime contre nature que de se masturber. Aprés l’éjaculation le pénis effectue des mouvements péristaltiques (ces petites contractions que tout homme connais bien) ainsi le fallus absorbe de l’air froid qui va au cervaeu et affecte ses facultés. Un cerveau rempli d’air est un cerveau stupide à 100%. Il faut donc condamné la masturbation à 100%.
    On a vu que c'était non seulement faux mais impossible. Il n'y a pas de péristaltisme à ce niveau et encore moins qui pourrait aspirer quoique ce soit. Il confond orgasme et péristaltisme.
    Voir le cours de 2eme année de médecine : http://nte-serveur.univ-lyon1.fr/nte...jaculText.html (vers la fin).
    Un cerveau rempli d’air est un cerveau stupide à 100%. Il faut donc condamné la masturbation à 100%.
    Un cerveau rempli d'air est un cerveau mort et un individu mort en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire ou le remplir.


    Le spermatozoide contient de l'ADN qui est porteur du code génétique héréditaire et détermine le sexe des individus; l'ARN quant à elle est composée d'enzymes, de protéines, de glucosides, de lécithine, de calcium, de phosphore, de sels biologiques, de téstostérone, etc. A chaque masturbation, tous ces composants sont expulsés du corps.
    Outre que ce serait exactement la même chose si c'était fait avec une partenaire (ça explose le cerveau ou le rempli d'air ou les secrétions de la partenaire passe dans le cerveau de l'homme ?), L'ADN ou l4ARN sont quasiment composés pareillement.
    Acide ribonucléique.
    Acide désoxyribonucléique.
    La différence est simplement que l'ARN possède un "ribose" là où l'ADN a un désoxyribose (qui sont des sucres).
    Vous perdez plein d'éléments vitaux en crachant et bien plus encore de ces éléments en allant déféquer.

    Chez l'adolescent cela entraine des conséquenses, comme un développement anormal, par manque de ces substance ou énergie.
    Au contraire, ça lui apprend "la vie et comment ça marche" et c'est s'il ne le fait pas qu'il aura des problèmes voire carrément des handicaps.
    Sauf, bien sur, si c'est une activité compulsive mais c'est le problème de toute activité compulsive.
    La masturbation expulse le calcium du corps provoquant des douleurs oseuses et de la fatigue au niveau des jambes.
    L'éjaculat contient un peu de calcium, c'est normal mais pas "le" calcium : c'est infime vous en perdez bien plus aux toilettes de diverses façon et une cuillerée de laitage permet de compenser plus que largement.
    Ça ne provoque donc aucune douleur osseuse ni fatigue au niveau des jambes (aucun rapport).
    Une osature solide est signe de virilité.
    Aucun rapport.
    Le masturbateur ne permettant pas un bon développement de la moelle se provoque des troubles pour toute sa vie.
    Aucun rapport non plus.
    Pas plus qu'entrer dans votre cuisine.
    Si le phosphore vient à manquer, dût à la masturbation, des troubles nerveux et des tremblements s'en suivent. Avec la masturbation la lécithine s'épuise à son tour et engendre la neurasténie, épuisements nerveux, et le masturbateur tombe d’un état de léthargie.
    Même commentaires qu'avec le calcium, on se nourrit justement pour éviter ce genre de choses et la fraction perdue est si faible qu'une bouchée d'aliment compense tout cela.
    Et comme on se nourrit beaucoup trop, de ce point de vue et s'il y avait possibilité d'avoir un impact, la masturbation serait recommandée mais comme les quantité sont si faibles que ça passe inaperçu pour l'organisme.
    Comme le cerveau est composé dans sa majeure partie de lécitine, en la perdant par l’éjaculation l’organisme doit recourrir aux tissus et au systéme nerveux du cerveau.
    C'est faux. La lécithine est synthétisée par l'organisme au fur et à mesure des besoins donc on peut en "perdre" autant qu'on veut sans aucun problème ni dommage ou peut être qu'en éjaculant toute la journée (écoulement continu), il y aurait un problème au bout d'un mois ou deux.
    Une nourriture tout à fait normale permet de satisfaire ces besoins.
    A chaque éjaculation l'homme perd entre 300 et 400 millions de spermatozoïdes ainsi qu'une grande quantité d'énergie.
    De toutes façon, éjaculés ou pas, ces spermatozoïdes vont être détruits et l'énergie dépensée correspond à peine à une marche de quelque dizaines de mètres.

    Si l'être humain connaissait le mystère de la pierre philosophale et s'il apprennait à libérer l'énergie du sperme dans son propre organisme, il deviendrait certainement un surhomme.
    Un éjaculat fait 10 à 30 calorie.
    Une cuillère de glace vous donnera bien plus d'énergie.
    La prostate est une glande située sous la vessie, elle sécrète un liquide blanchâtre et visqueux lequel sert de véhicule aux spermatozoïdes. Cette glande normalement achève son développement quand l’homme atteint ses 21 ans.
    Encore faux, elle est achevée bien avant à la puberté.
    Un jeune homme qui se masturbe avant de terminer sa croissance (21 ans), atrophie la prostate, ce qui lui déclenche vers les 40 ans l'apparition d'une maladie appelée PROSTATITE, autrement dit, la dilatation de cette glande.
    Alors non seulement la prostate est finie avant 21 ans mais elle va fatalement finir en hypertrophie puis en cancer (très tard) et une hypotrophie serait ce qui peut lui arriver de mieux mais ce n'est pas le cas : ça n'arrive jamais.

    D'autre part, une prostatite est une inflammation de la prostate (en général du à une infection) : ça n'a donc strictement aucun rapport.
    Et elle peut arriver n'importe quand et se soigne très facilement en quelques jours.

    Elle empêche d'uriner et oblige la personne à utiliser une sonde pour ce faire. Plus tard, une opération s'avère nécessaire; l’ablation de la prostate. Cette opération, comme la vasectomie, engendre l'impuissance sexuel.
    C'est l'hypertrophie donc carrément l'inverse, de la prostate et elle arrivera de toutes façons, masturbation ou pas.
    Les enfants d'un masturbateur ne sont pas en bonne santé, ils ont beaucoup de problèmes parce qu'il sont le produit d'une graine très usée.
    Comme la graine est changée à chaque fois, elle ne peut pas "s'user". C'est comme-ci il disait qu'il ne faut pas acheter sa nourriture chez un vendeur car avec tous ces acheteurs, elle sera usée : c'est n'importe quoi.
    La masturbation engendre l'impuissance sexuelle et le vieillissement prématuré. On connaît le cas de beaucoup de jeunes impuissants avant les 40 ans.
    Ça serait plutôt le contraire.
    Dans son livre "L’EDUCATION FONDAMENTALE" au chapitre "l’Adolescence" le maître Samael Aun Weor affirme qu’Il y a des silences criminels et qu’ils existent des tromperies infâmes. Garder sous silence un problème sexuel est un crime, induire les gens en erreur à son sujet constitue également un crime.
    Alors Samael Aun Weor est un grand criminel et avec tous les névrosés qu'il a du faire, je le crois volontiers.
    Le vice de la masturbation ruine totalement le potentiel cérébrale Il est utile de savoir qu’il existe une intime relation entre le semen et le cerveau. Il est possible de transmuter l'énergie sexuelle en énergie cérébrale. De cette façon nous pouvons accroitre nos capacités cérébrales.
    La masturbation serait plutôt un stimulant cérébral donc il faut la pratiquer et jusqu’à preuve du contraire, il n'a pas inventé la pierre philosophale dont il a besoin.
    Si l'être humain connaissait le mystère de la pierre philosophale et s'il apprennait à libérer l'énergie du sperme dans son propre organisme...
    La science gnostique étudie l'endocrinologie et enseigne des méthodes et systèmes pour transmuter l'énergie sexuelle. Combien de visages pourraient être beaux mais se fanent! Combien de cerveau se dégénèrent. Et tout cela à cause d'un cri d'alerte qui n'a pas été lancé au moment opportun". Les asiles d'aliénés sont remplis de jeunes fous qui ont cédés au vice de la masturbation.
    C'est l'endocrinologie qui étudie l'endocrinologie et sa science ne connait rien d'autre que ce que la vrai science à découvert et il ne fait qu'aligner des mots scientifiques pour essayer d'en faire des phrases qui font peur.
    Ce sont des techniques de gourou et c'est plutôt l'absence de masturbation qui a le plus de chance d'envoyer à l'asile.

    Bon, j’arrête la mais ce qu'il raconte sur les femmes est l'exact opposé de ce que la science (sans laquelle nous serions toujours à l'âge de pierre) à mis en évidence.

    Bref, si vous adhérez un tant soit peu à ce genre de discours, vous aurez de gros problèmes (psychiques et sociaux) et vos enfants encore plus (si on veut fabriquer un homme violent, un psychopathe ou une femme frigide ou suicidaire, c'est comme ça qu'il faut faire).

  15. Publicité
  16. #133
    danyvio

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Autrement dit un sentiment trouble t’habite.
    Pierre DAC n'aurait pas dit mieux
    On trouve des chercheurs qui cherchent ; on cherche des chercheurs qui trouvent !

  17. #134
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    myoper, si on commence à disséquer une par une les multiples âneries de première magnitude contenues dans chacune des phrases de ces textes ce sont des douzaines de pages qui attendent.

    Je pense qu’il faut envoyer un message aux ados qui viennent sur ce site car ils sont préoccupés par la masturbation : lisez attentivement ce texte car il est très intéressant. Il doit contenir pratiquement tous les arguments possibles pour la condamner, plus quelques uns auxquels personne n’avait jamais pensé.
    Point remarquable : il n’y en pas un seul qui tienne la route. Autrement dit, ces pervers profonds auraient très certainement trouvé l’argument correct s’il existait. Comme il n’y en a aucun ils en sont bien entendu réduits à en inventer de toutes pièces.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  18. #135
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    ShevaMilano006 : j’ai vu que tu fais des études en sciences appliquées. Je te rappelle que la rigueur scientifique ne s’applique pas qu’à ton domaine de connaissances mais doit s’appliquer à tout. Par conséquent si tu vérifies ce texte point par point tu t’apercevras immédiatement que chacune des assertions n’est qu’un galimatias de termes empruntés aux sciences par quelqu’un qui n’y comprend rien. Chaque terme est utilisé à contresens.
    Si on devait le prendre au sérieux ce serait pathétique. Le résultat est comique.
    Tu dois donc faire un effort de rigueur dans ce domaine comme dans les autres.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  19. #136
    myoper

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    myoper, si on commence à disséquer une par une les multiples âneries de première magnitude contenues dans chacune des phrases de ces textes ce sont des douzaines de pages qui attendent.
    Certes mais si ShevaMilano peut comprendre à peu près pourquoi et à quel point tout est faux, elle ne se fera plus ou moins embobiner de la sorte, du moins, je l’espère.

    Point remarquable : il n’y en pas un seul qui tienne la route.
    C'est rare à ce point la.

  20. #137
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Certes mais si ShevaMilano peut comprendre à peu près pourquoi et à quel point tout est faux, elle ne se fera plus ou moins embobiner de la sorte, du moins, je l’espère.
    C’est là qu’on reconnait ton courage et ton abnégation !

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    C'est rare à ce point la.
    Ce qui est tout à fait remarquable c’est la quantité et la densité (plusieurs conneries dans chacune des phrases), alliées à leur magnitude.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  21. #138
    ShevaMilano006

    Re : La masturbation masculine

    bonsoir à tous,

    primo qui est ce qui me dit que c'est le site que j'ai consulté qui dit tout faux et que ce n'est pas vous (nicolas et myoper) qui n'avez pas tort??. parce que, même si je ne sais pas grand chose de la biologie et encore moins de la médecine, je connais très bien mon corps (heureusement) et les indices cités dans le paragraphe sont bien présent (après masturbation)

    le masturbateur tombe d’un état de léthargie
    La masturbation expulse le calcium du corps provoquant des douleurs oseuses et de la fatigue au niveau des jambes
    La masturbation engendre l'impuissance sexuelle et le vieillissement prématuré
    secundo, Nicolas si je vérifie ce texte je trouverai qu'il parle du danger qu'un homme se fait en se masturbant, je ne sais qui vous (toi et myoper) êtes (médecins ou étudiants en médecine peut être??) mais j'essayerai de respecter vos "idées" et de chercher encore plus à ce propos en espérant trouver des réponses claires et convaincantes.

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    En fait la question que je me pose toujours à propos de ces auteurs est : quel est le profond trouble psychologique exprimé par cette obsession de la masturbation et cette volonté de faire culpabiliser les autres ? Il y a quelque chose de profondément pervers chez ces parangons de vertu qui veulent faire partager leurs névroses et leurs obsessions
    je te signale que toi aussi tu essayes de partager ou plutôt de forcer tout le monde à croire que la masturbation est une chose parfaite et est le "la solution magique" qu'un homme cherche!!

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Certes mais si ShevaMilano peut comprendre à peu près pourquoi et à quel point tout est faux, elle ne se fera plus ou moins embobiner de la sorte, du moins, je l’espère.
    merci, mais je ne suis pas satisfait que TOUT est faux, ok il y a des choses que j'ignore mais pour l'instant personne n'a pu me prouver le contraire de ce qui est écrit dans ces textes.

  22. Publicité
  23. #139
    Tlaloc

    Re : La masturbation masculine

    Bonjour ShevaMilano,

    Tout d'abord, j'ai l'impression que tu n'as pas lu le message #132 de myoper qui offre pas mal de réponse convaincante que tu n'as pas pris le temps de commenter.

    Ensuite, ce que tu cite:
    le masturbateur tombe d’un état de léthargie
    est tout à fait normal (même si la léthargie est un terme un peu fort) et tu ressens normalement exactement la même chose lors d'une relation à deux, non ?

    Par contre, pour ça:
    La masturbation expulse le calcium du corps provoquant des douleurs oseuses et de la fatigue au niveau des jambes
    et ça:
    La masturbation engendre l'impuissance sexuelle et le vieillissement prématuré
    Ça m'inquiète un peu, ce n'est pas normal du tout et je te conseillerai d'aller consulter un médecin.

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    je te signale que toi aussi tu essayes de partager ou plutôt de forcer tout le monde à croire que la masturbation est une chose parfaite et est le "la solution magique" qu'un homme cherche!!
    Ce n'est pas ce que dit Nicolas. Il dit juste (si j'ai bien compris) qu'aucun effet néfaste n'a jamais été démontré scientifiquement et qu'il faut dédramatiser la chose et éviter de créer des complexes inutilement.

  24. #140
    myoper

    Re : La masturbation masculine

    Le masturbateur tombe d’un état de léthargie
    Ce n'est pas de la léthargie, sinon tous les soir vous tombez en léthargie et personne ne dit que ça pose un quelconque problème et si vous ne la respectez pas (vous ne dormiez pas, vous serriez mort en moins d'un mois).


    La masturbation expulse le calcium du corps provoquant des douleurs oseuses et de la fatigue au niveau des jambes
    Montrez mois les os expulsés.
    Savez vous la quantité de calcium expulsée ?
    Combien il y en a dans une petite cuillère de lait ?
    Dans vos urines et vos fèces à chaque fois ?

    La masturbation engendre l'impuissance sexuelle et le vieillissement prématuré
    Personne n'a jamais constaté cela, vous si ?
    Comment, vous mesurez l'épaisseur de vos rides ?

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    primo qui est ce qui me dit que c'est le site que j'ai consulté qui dit tout faux et que ce n'est pas vous (nicolas et myoper) qui n'avez pas tort??. parce que, même si je ne sais pas grand chose de la biologie et encore moins de la médecine, je connais très bien mon corps (heureusement) et les indices cités dans le paragraphe sont bien présent (après masturbation)
    Si vous connaissez "très bien votre corps", vous ne connaissez en fait que ce que vous en avez lu sinon comment savoir ce qu'est le sang, le sperme et tous les autres tissus et à quoi ils servent, comment et pourquoi sont ils fait "de cette façon" et pareil pour tout ce que vous pouvez observer.
    Vous ne savez que ce que vous devez faire (respirer, manger, etc ...) et les sensations qu'il produit mais vous n'avez strictement aucun moyen de savoir comment et pourquoi autrement qu'en lisant ce que les scientifiques ont déterminé puis prouvé.

    De la même façon, ni moi ni personne n'allons vous faire un cours de biologie, de physiologie ou de médecine que vous pourrez mettre en doute mais je vous invite à aller dans n'importe quelle bibliothèque qui peut vous vendre des livres sur ces matières fait par des spécialistes et prouvés par de nombreuses expérimentations et validés par la pratique (quelques dizaines de milliers de références, à commencer par les livres scolaires pour le lycée) qui vous permettront de voir que ce que raconte ce site est strictement n'importe quoi (et à ce point la, c'est même très gentil comme appréciation).
    Et si vous aviez le niveau pour toutes les publications scientifiques, cela ferait des millions de références qui, absolument toutes, contredisent ce texte totalement.

    D'autre part, j'ai quand même montré quelques erreurs de façon formelle (si quoique ce soit était absorbé lors de la masturbation, il le serait lors d'un rapport a deux : avez vous déjà entendu parler que les sécrétions vaginales de la femme arrivent dans le cerveau de l'homme ? Comment expulser le sperme et aspirer autre chose ? Qu'est ce que vous pensez qu'il arrive à un individu quelconque si de l'air arrive dans son cerveau (embolie gazeuse) ?).



    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    secundo, Nicolas si je vérifie ce texte je trouverai qu'il parle du danger qu'un homme se fait en se masturbant, je ne sais qui vous (toi et myoper) êtes (médecins ou étudiants en médecine peut être??) mais j'essayerai de respecter vos "idées" et de chercher encore plus à ce propos en espérant trouver des réponses claires et convaincantes.
    Si vous donnez une quelconque autorité à un intervenant, c'est uniquement parce que sa réponse est correcte et utile.
    Un médecin donne une bonne réponse ou la meilleure que quelqu'un pourrait donner car tous les autres feraient pire (on ne demande pas à un facteur ou à son plombier de nous soigner car il n'en a pas les compétences et ici, c'est pareil : l'auteur n'a strictement aucune compétence en ces domaines).


    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    je te signale que toi aussi tu essayes de partager ou plutôt de forcer tout le monde à croire que la masturbation est une chose parfaite et est le "la solution magique" qu'un homme cherche!!
    Non, c'est ce que la science, celle qui à permis de concevoir et fabriquer l'ordinateur que vous utilisez avec la ligne internet et l'électricité qui vous permettent de l'utiliser et font fonctionner ainsi que tous les appareils inventés par elle qui vous maintiennent en vie (frigo, four, vélo, voiture etc ...) qui le dit.


    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    merci, mais je ne suis pas satisfait que TOUT est faux, ok il y a des choses que j'ignore mais pour l'instant personne n'a pu me prouver le contraire de ce qui est écrit dans ces textes.
    On ne pourra pas vous le prouver car vous n'avez pas les connaissances et les possibilité de l’expérimenter (on ne va pas vous ouvrir un cerveau), vous n'avez que la possibilité de faire ces études vous même ou croire ceux qui les ont faites (en apprenant ce que des gens ont découvert).
    Mais on peut dire que tout est faux car même si du calcium est, par exemple, bien présent dans le sperme, il en est tiré des conclusions complétement délirantes.
    Vous en transpirez 3 ou 10 fois plus tous les jours sans vous en rendre compte.
    Si vous voulez apprendre des choses sur la biologie du sexe, lisez des livres de biologie : pourquoi allez vous croire le premier venu ?

    Citation Envoyé par Tlaloc Voir le message
    Ce n'est pas ce que dit Nicolas. Il dit juste (si j'ai bien compris) qu'aucun effet néfaste n'a jamais été démontré scientifiquement et qu'il faut dédramatiser la chose et éviter de créer des complexes inutilement.
    Et la "science" a montré que l'absence de masturbation est corrélée à un certain nombre de problèmes qui ne se voient pas chez les gens qui se masturbent et les problèmes décrits , ni d'autres, dans ce site n'ont jamais été observé chez les gens qui se masturbent.


    Ensuite, vous pourrez l'exposer ici.

    En tant que modérateur et pour que les gens qui viennent ici aient une information la plus correcte possible, je ne laisserais jamais passer ce genre de choses mais libre à vous de les croire et faire ce que vous voulez mais à ce moment, pour être logique avec vous même, vous devriez aussi confier votre santé à ce genre d'individu et ne pas consulter de médecin (avez vous demandé au votre ce qu'il en pense ?).

  25. #141
    Aqualung

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    primo qui est ce qui me dit que c'est le site que j'ai consulté qui dit tout faux et que ce n'est pas vous (nicolas et myoper) qui n'avez pas tort??. parce que, même si je ne sais pas grand chose de la biologie et encore moins de la médecine, je connais très bien mon corps (heureusement) et les indices cités dans le paragraphe sont bien présent (après masturbation)
    Alors oui vous doutez à juste titre de la personne qui s'adresse à vous via un ordinateur, c'est légitime, la personne pourrait être un total charlatan.

    Néanmoins, il en est de même pour la personne dont vous citez les "arguments". Il vaut mieux ne pas se fier aux dires d'une personne mais aux faits.

    Les arguments de myopers sont immédiatement vérifiables et en accord avec les connaissances actuelles en biologies... celles que vous citez vont à l'encontre de ce qu'on connait du corps humain...

    Cependant, là où vous faite erreur c'est que vous privilégiez la théorie qui vous plait le plus et qui vous semble le plus en adéquation avec votre ressenti. La science n'est pas faite d'émotions mais de réflexion. Tant que vous n'accepterez pas de voir les arguments de manière objectives, on tournera en rond

  26. #142
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Les autres ont déjà répondu pour l’essentiel. Je vais juste ajouter quelques remarques.
    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    primo qui est ce qui me dit que c'est le site que j'ai consulté qui dit tout faux et que ce n'est pas vous (nicolas et myoper) qui n'avez pas tort??. parce que, même si je ne sais pas grand chose de la biologie et encore moins de la médecine, je connais très bien mon corps (heureusement) et les indices cités dans le paragraphe sont bien présent (après masturbation)
    Il est clair que l’ignorance n’est pas un vice, surtout sur ce site. Par contre ce qui en est un c’est d’en faire étalage en voulant intervenir dans son domaine d’incompétence. C’est carrément scandaleux chercher à étayer des idées dont le fondement est en fait avant tout moral en s’appropriant un jargon à l’allure scientifique mais qu’on ne maitrise absolument pas.
    Je ne suis pas médecin ni scientifique. Je suis juste un amateur qui s’intéresse à un certain nombre de sciences. Je me contente de faire état de ce que je sais quand c’est nécessaire. Je m’abstiens donc d’avoir des idées personnelles.

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    je te signale que toi aussi tu essayes de partager ou plutôt de forcer tout le monde à croire que la masturbation est une chose parfaite et est le "la solution magique" qu'un homme cherche!!
    Je l’attendais, celle-là !
    Argument de mauvaise foi. Je ne suis ni pour ni contre la masturbation, bien au contraire.
    Il y a par contre quelque chose qui me scandalise profondément pour en avoir été la victime à un très jeune âge : c’est l’acharnement des personnes comme toi, ton gourou et les curés de mon enfance à culpabiliser les gens, les ados surtout, et à leur faire peur avec des notions obscurantistes sur un sujet qui n’a strictement aucune importance. Si la masturbation était si néfaste, étant donné qu’elle est massivement pratiquée par pratiquement tous les garçons dès la puberté, et parfois même avant, et que beaucoup prennent un abonnement à vie, l’humanité, dans sa moitié masculine, serait un ramassis de loques humaines. Étant donné aussi que traditionnellement les filles se masturbent très rarement et en général assez tard pour celles qui le font, l’humanité serait forcément dominée par les femmes, restées en bonne santé mentale, physique et surtout morale. Les hommes seraient en majorité des êtres chétifs, affaiblis moralement et physiquement, au bord de la démence pour beaucoup d’entre eux, dépourvus de toute énergie.

    Sur ce plan je suis donc un vrai militant : beaucoup de garçons ont des doutes et des inquiétudes sur ce sujet et, comme je ne suis pas un perdreau de l’année et que j’ai pas mal vécu, j’essaie de remettre les choses dans une perspective plus raisonnable. Comme dit Patrick Bosso : « À 13 ans, ta meilleure console de jeux, c’est ta bite. » C’est un plaisir gratuit et facile, particulièrement agréable et qui, comme tous les plaisirs, doit être gouté sans excès bien entendu. Je leur dis donc : « Profitez-en, c’est absolument sans conséquence et surtout il n’y aucune raison de se torturer avec des sentiments de culpabilité ou des peurs sans fondements. »

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    ok il y a des choses que j'ignore mais pour l'instant personne n'a pu me prouver le contraire de ce qui est écrit dans ces textes.
    Quand on ignore quelque chose la seule attitude correcte est de se taire et, si l’on veut en parler, d’apprendre à la connaitre.
    Comme tu fais des études scientifiques tu devrais le savoir : étant donné que tu colportes de assertions qui relèvent de la science c’est à toi qu’incombe la charge de la preuve.
    Par contre, myoper, mh34, moi-même et les autres se contentent de dire qu’aucune étude scientifique sérieuse n’a jamais montré le moindre effet nocif de la masturbation.
    Quand on parle de preuve scientifique il ne s’agit évidemment pas du verbiage inepte de ton site. On a besoin de quelque chose de vraiment consistant. Montre-toi donc vraiment scientifique : abstiens-toi de parler de ce que tu ne connais pas et va chercher les informations à bonne source.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  27. #143
    Aqualung

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    traditionnellement les filles se masturbent très rarement et en général assez tard pour celles qui le font
    plus tard, sans doute, mais le "très rarement"... vous n'avez jamais du assister à des conversations ou des réunions sur les sex-toys... on serait bien étonné



  28. #144
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    bonjour, je pense que oui ça a des conséquences, après masturbation je me sens faible, j'ai des maux de tête et j'ai mal dans les organes sexuels, ça n'arrive pas très souvent mais lorsque je me masturbe plus de 2 fois par jour je le sens!
    en plus j'ai entendu dire que ça rend bête !!
    faites attention les gars je suis sûr que faire l'amour avec une fille est beaucoup mieux que se masturber
    Sans vouloir me montrer inquisiteur, ta dernière phrase me laisse penser que tu n’as pas l’expérience du sexe à deux, bref, que tu serais puceau. Moi aussi j’ai été puceau, comme tout le monde, il n’y a aucun mal à ça. Tu verras que ça a le même effet que la masturbation… en mieux naturellement parce qu’à deux c’est plus sympa et que finalement, on a beau dire, tout est fait pour que l’un ait ce qu’il faut pour donner du plaisir à l’autre.

    Comme tu sembles effectivement subir des effets secondaires ça mérite quelques remarques.

    a) Après chaque orgasme il y a pour les hommes une période réfractaire pendant laquelle son pénis n’est plus excitable ou très peu. Elle est extrêmement variable selon les hommes et pour chacun selon les périodes, son âge, sa forme et toutes sortes de facteurs. Ça peut aller d’une dizaines de minutes à plusieurs heures voire plusieurs jours. Essayer de s’exciter quand même peut se révéler douloureux, fatigant et assez pénible. Le système est en quelque sorte autorégulé : il refuse de fonctionner quand il a eu sa dose. Si tu as des effets désagréables lorsque tu te masturbes plus de deux fois par jour c’est peut-être que tu essaies de dépasser tes limites. Le sexe procure des plaisirs extrêmement intenses à condition qu’on sache le gérer correctement et sans excès. Les garçons sont souvent victimes de leur propre tendance à la performance et à l’exploit, dans le sexe comme dans le reste. Ce dont tu as besoin c’est peut-être de mettre un bémol à tes ardeurs.

    b) Cette fatigue que tu ressens peut aussi révéler un problème de santé. J’ai souffert pendant longtemps de fibromyalgie. Au plus fort de la maladie mon pénis était assez peu excitable, les érections n’étaient pas franches et souvent je ne parvenais pas à l’orgasme. J’avais une période réfractaire de plusieurs jours, voire même d’une semaine. Après coup j’étais complètement exténué, vidé de toute énergie pendant plusieurs heures. Comme c’était au début de ma relation avec ma deuxième épouse c’était naturellement assez embarrassant.
    À ma connaissance différents problèmes peuvent occasionner ce genre de troubles. Ce serait donc peut-être un point à prendre en considération pour toi.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  29. Publicité
  30. #145
    ShevaMilano006

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Tlaloc Voir le message
    Tout d'abord, j'ai l'impression que tu n'as pas lu le message #132 de myoper qui offre pas mal de réponse convaincante que tu n'as pas pris le temps de commenter.
    Si si je les ai bien lu mais ne sont pas convainquant car lui aussi n’a pas donné de preuve concrète, je comprends le fait que vous soyez tous d’accord avec lui (vous avez déjà une idée de ce que c’est).

    Citation Envoyé par Tlaloc Voir le message
    est tout à fait normal (même si la léthargie est un terme un peu fort) et tu ressens normalement exactement la même chose lors d'une relation à deux, non ?
    C’est vrai que le terme est exagéré pour une relation à deux, mais pas autant que ça pour la masturbation (je sens la différence)

    Citation Envoyé par Tlaloc Voir le message
    Ça m'inquiète un peu, ce n'est pas normal du tout et je te conseillerai d'aller consulter un médecin.
    Moi ça ne m’inquiète pas puisque j’ai eu de longues discutions avec des personnes qui se masturbent, et la plus part d’entre eux disent ressentir ça



    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Montrez mois les os expulsés.
    Savez vous la quantité de calcium expulsée ?
    Combien il y en a dans une petite cuillère de lait ?
    Dans vos urines et vos fèces à chaque fois ?
    Je te répète que je n’ai pas le bagage nécessaire pour répondre à tout ça, mais ce que je lis sur internet au sujet de la masturbation (même si beaucoup de sites disent presque la même chose que vous) me convainc que ça a des effets (néfastes) sur le corps, et moi (en tant qu’individu qui ne possède pas assez d’informations sur ce sujet) je préfère éviter de me masturber pour éviter les doutes.... c'est-à-dire si j’étais à la place de la personne qui a ouvert ce sujet (cool) j’éviterai au maximum


    Citation Envoyé par Aqualung Voir le message
    Cependant, là où vous faite erreur c'est que vous privilégiez la théorie qui vous plait le plus et qui vous semble le plus en adéquation avec votre ressenti. La science n'est pas faite d'émotions mais de réflexion. Tant que vous n'accepterez pas de voir les arguments de manière objectives, on tournera en rond
    Oui je dois croire en la théorie qui est le plus en adéquation avec mon ressenti car je ne peux pas croire en autre chose, par exemple si on me tire une balle dans l’une de mes jambes et ne vois pas ou est ce que je suis touché je le saurai sans regarder car c’est l’endroit touché qui me fera mal et non pas l’autre partie


    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    ta dernière phrase me laisse penser que tu n’as pas l’expérience du sexe à deux, bref, que tu serais puceau. Moi aussi j’ai été puceau, comme tout le monde, il n’y a aucun mal à ça.
    oui je ne suis pas marié, mais je ne suis pas "bémol" comme tu le dis..

    je vais me retirer de ce débat en vous disant que je ne suis pas à 100% satisfait, mais je n’ai pas de preuves ni de connaissances solides pour vous contredire. RDV peut être dans un autre sujet (que je métrise bien)
    --- الله أعلم ---

  31. #146
    myoper

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    Si si je les ai bien lu mais ne sont pas convainquant car lui aussi n’a pas donné de preuve concrète, je comprends le fait que vous soyez tous d’accord avec lui (vous avez déjà une idée de ce que c’est).
    Comment voulez vous que je vous donne une preuve concrète sur internet ?
    Personne n'a la possibilité de faire des dissections et autres analyses sur un forum et moi pas plus que l'auteur dont vous relatez les propos (donc pourquoi l'avez vous cru ?).

    Par contre, comme je vous l'ai déjà dit, vous avez la possibilité de comparer les "versions" à l'absolue totalité du savoir déjà scientifiquement mis en évidence qui est reconnu universellement par la communauté scientifique et sert de base à tous les travaux utilisés avec succès tous les jours. Si vous avez envie d'apprendre et de faire la part ds choses, c'est ce que vous devez faire si vous n'avez pas les bases pour faire confiance à quelqu’un mais si vous avez l'intention de faire de la propagande, vous allez simplement continuer a afficher vos croyances.
    Sur ce forum scientifique, on ne peut que vous exposer l'état actuel de la science en ce domaine mais on ne peut pas "faire" la science et vous apporter de telles preuves.

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    Moi ça ne m’inquiète pas puisque j’ai eu de longues discutions avec des personnes qui se masturbent, et la plus part d’entre eux disent ressentir ça
    Et ceux qui ont des relations sexuelles à deux également.


    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    C’est vrai que le terme est exagéré pour une relation à deux, mais pas autant que ça pour la masturbation (je sens la différence)
    J'en profite pour vous rappeler, puisque ça n'a pas eu l'air de vous choquer, que l'auteur que vous citez se base sur des explications et des postulats qui rendent les effets néfastes aussi bien pour la masturbation que pour les relations à deux (le même sperme est éjecté de la même façon et les organes génitaux se "comportent" de la même façon donc si l'un est dangereux, l'autre aussi. CQFD


    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    Je te répète que je n’ai pas le bagage nécessaire pour répondre à tout ça, mais ce que je lis sur internet au sujet de la masturbation (même si beaucoup de sites disent presque la même chose que vous) me convainc que ça a des effets (néfastes) sur le corps, et moi (en tant qu’individu qui ne possède pas assez d’informations sur ce sujet) je préfère éviter de me masturber pour éviter les doutes.... c'est-à-dire si j’étais à la place de la personne qui a ouvert ce sujet (cool) j’éviterai au maximum
    Oui mais la personne qui à ouvert le sujet désire la réponse la plus scientifique et la plus valide possible ainsi que ce qui est le mieux pour sa santé physique et mentale et pour ça, il ne faut surtout pas faire ce que vous conseillez et qui est basé sur votre ignorance du sujet, comme vous l'avez bien précisé.
    Si vous en voulez des preuves, il va vous falloir les étudier.


    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    Oui je dois croire en la théorie qui est le plus en adéquation avec mon ressenti car je ne peux pas croire en autre chose, par exemple si on me tire une balle dans l’une de mes jambes et ne vois pas ou est ce que je suis touché je le saurai sans regarder car c’est l’endroit touché qui me fera mal et non pas l’autre partie
    Savoir d’où provient une douleur ne vous donnera aucune indication biologique valide sur ce qui se passe réellement dans son corps.
    Un homme des caverne le ressentira aussi mais il faut bien d'autre chose pour faire un argument fondé scientifiquement et c'est pourquoi l'état de la biologie à l'époque de l'homme de Néandertal était nul.
    Pour le reste vous avez raison : vous avez une croyance basé sur un ressenti et c'est très loin de la science, comme l'a rappelé Aqualung.

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    je vais me retirer de ce débat en vous disant que je ne suis pas à 100% satisfait, mais je n’ai pas de preuves ni de connaissances solides pour vous contredire. RDV peut être dans un autre sujet (que je métrise bien)
    J’espère que vous allez ouvrir un livre de biologie sur le sujet (absolument n'importe lequel) qui vous montrera la nullité des affirmations tenues sur le site dont vous avez donné le lien.

  32. #147
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Aqualung Voir le message
    plus tard, sans doute, mais le "très rarement"... vous n'avez jamais du assister à des conversations ou des réunions sur les sex-toys... on serait bien étonné
    Le fait est que je n’ai jamais tenu la chandelle lors de ces réunions. Pas invité.
    Il est vrai que je suis de la génération de mai 68 (1). J’ai donc assisté à la lutte des femmes pour conquérir leur sexualité. On débattait à perte de vue sur l’orgasme des femmes : en avaient-elles ? (certains prétendaient qu’elles ne pouvaient pas) et quelle était sa nature ? (vaginal ou clitoridien). Bref, c’était l’âge de pierre.
    Beaucoup d’eau à coulé sous les ponts. Elles ont aussi conquis la masturbation. Néanmoins il me semble être de notoriété publique que les garçons, pratiquement sans exception, commencent très tôt et spontanément à jouer avec leur zigounette et lui restent fidèles à vie, tandis que les filles découvrent le plaisir qu’elles peuvent se donner plus tard, en général sans aller jusqu’au bout au début, et au prix d’un certain apprentissage. En cela il y a eu depuis quelques décennies un gros changement culturel.

    ND

    1) J’ai écrit un livre sur cette période.
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  33. #148
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    J’oubliais d’ajouter cette jolie affiche vue à Lyon de l’association féministe Osez le Clito, militant, comme son l’indique, pour l’appropriation par les femmes de leur clitoris et surtout du plaisir qu’il peut leur procurer.
    Ce qui montre bien que la cause n’est pas encore gagnée.

    ND
    Images attachées Images attachées
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  34. #149
    JPL

    Re : La masturbation masculine

    Mais le succès est à portée de la main
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  35. #150
    danyvio

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Mais le succès est à portée de la main
    Et comme dit Woody Allen : une masturbation bien réussie vaut mieux qu'un coït banal !

    Aïe les modos vont-ils la laisser passer ??
    On trouve des chercheurs qui cherchent ; on cherche des chercheurs qui trouvent !

Sur le même thème :

Page 5 sur 6 PremièrePremière 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. nécessité physiologique de la masturbation ?
    Par epilef dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/08/2016, 19h31
  2. Caresses vaginales après masturbation + pilule du lendemain : risques ?
    Par Zool1234 dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 33
    Dernier message: 16/04/2012, 08h13
  3. Contraception masculine
    Par kinette dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 22
    Dernier message: 11/09/2009, 21h39
  4. masturbation
    Par nedhir med dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/02/2007, 18h55
  5. maternité masculine!
    Par ado dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/06/2004, 13h47