Répondre à la discussion
Page 4 sur 6 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 153

La masturbation masculine



  1. #91
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine


    ------

    Citation Envoyé par piwi Voir le message
    Il semblerait que plusieurs questions s'entrecroisent sur ce fil. J'avoue ne pas trop savoir comment prendre la mesure de la situation et faire en sorte que chacun y trouve son compte.
    Je pense fermer la discussion afin que chacun prenne le temps de reposer sa question dans un fil qui lui sera propre.
    Fermer la discussion me parait un peu excessif. On pourrait inviter ceux qui le souhaitent à en ouvrir une sur les points qui les intéressent. On pourrait aussi inviter ceux qui répondent à citer le passage concerné parce qu’on est en train de jouer au billard tous en même temps et les billes roulent dans tous les sens.

    C’est mon avis et je le partage…

    ND

    -----
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  2. Publicité
  3. #92
    invite765732342432
    Invité

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    On pourrait inviter ceux qui le souhaitent à en ouvrir une sur les points qui les intéressent.
    Ben, c'est ce que viens de proposer piwi, non ?

    Moi ça me va... mais je ne suis pas le principal intéressé.

  4. #93
    MaliciaR

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par piwi Voir le message
    Bonjour,

    Il semblerait que plusieurs questions s'entrecroisent sur ce fil. J'avoue ne pas trop savoir comment prendre la mesure de la situation et faire en sorte que chacun y trouve son compte.
    Je pense fermer la discussion afin que chacun prenne le temps de reposer sa question dans un fil qui lui sera propre. Après tout, nous sommes ici sur un forum sexualité et il est parfaitement acceptable que plusieurs discussions tournent autour d'une thématique redondante. Ainsi la fermeture ne serait nullement une sanction contre qui que ce soit, disons un petit coup de pouce pour clarifier la discussion. Toutefois, ne voulant pas que cet acte de modération soit mal perçu, je le soumets à l'approbation des participants.

    Cordialement,
    piwi
    Ton idée est très bonne (comme d'hab :P )

    Ce qui peut être une bonne chose si c'est faisable, c'est déplacer un ou deux messages comme débuts de discussions nouvelles puisqu'elles sont plus ou moins engagées ici.
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  5. #94
    Alegs

    Re : La masturbation masculine

    xD!!
    Bah sinon pour continuer avec le sujet, c'est marrant mais en 4ème, je me rappelle plus l'âge que j'avais mais c'était la question que tout le monde posait à tout le monde: "la tienne mesure combien? Au repos ou en activité?"
    Bref, moi perso j'ai jamais ressenti le besoin de me masturber, de me tâter, et quand je pisse je faisais bien gaffe de pas dépasser les 3 secouements (c'est l'expression d'un ami ^^).

    Bon, maintenant, pour la 2ème année consécutive en 1ère année de médecine, j'ai vu quelques chapitres d'anat dans les livres et en physio qu'on voit pas en cours (le reste est abordé, mais pas ceux là): ceux sur l'appareil génital (ou alors vite fait en embryo, et en biologie cellulaire).
    J'ai "décidé de prendre les choses en main".
    Non je déconne, mais j'étais assez curieux de savoir comment ça fonctionnait chez les filles, et je regrettais le fait de pas avoir de filles sous la main pour visualiser anatomiquement. Et pis j'me suis dit qu'en attendant, j'pouvais toujours me palper, pour ce qui concerne les hommes. (c'est très recommandé en anat de se palper, même le jour du concours, sauf qu'on comprend pourquoi le chapitre est pas inclus )
    Bref, en état de turgescence y a des choses qu'on "palpe" mieux.
    'Fin déjà réseau veineux dilaté, et pis le nerf sensitif de la région doit être sacrément puissant pour faire fonctionner l'ensemble. Bref, ça m'impressionne de découvrir ça à la lumière anatomophysiologique.
    On peut s'tater les corps caverneux et spongieux comme ça?

    C'est impressionnant que le mécanisme fonctionne au NO et avec la GMPc.

    Mais au fait, quand on n'excrète pas de semence, on a bien mentionné plus haut que ça se décomposait dans la lumière du testicule, ou je sais pas trop où. Mais du coup, on récupère pas les matériaux, les métabolites nécessaires à sa création? Au lieu de les perdre dans la nature... xD

    J'ai lu qu'on parlait de dopamine aussi: les organes sexuelles ont bien une fonction endocrine et exocrine, mais sont-elles intimement liées? (enfin, quand on parle de l'intime je parle pas de pudendal hein ^^). Est-ce que l'absence de fonction exocrine entraînerait un retard endocrinien? (perso je crois pas, j'serais au courant ^^). On a parlé aussi de "sécrétion de dopamine" quotidienne, ou mensuel, un peu à l'appréciation de l'individu. Euh, pour quelqu'un qui a juste quelques "écoulements involontaires la nuit pendant son sommeil" pour toute fonction exocrine jusqu'à ses 19 ans, c'est grave? xD
    (je me masturbe pas en dormant, mais j'en trouve quand même des fois au lever :s)
    De toute façon, j'me vois pas la montrer aux profs d'anat ou à mes parents en cas de pb (genre un problème avec le ligament suspenseur ou un problème du nerf pudendal)

    PS: c'est sensé faire combien au repos en hiver?
    (j'fais le minimum au repos conseillé par Wikipédia et un peu plus que la moyenne autrement)

  6. #95
    shokin

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Shtroumpfette Voir le message
    mais voilà il se masturbe quand je ne suis pas là pendant un ou deux jours, et moi ça me gene.
    Tu n'es pas la seule à avoir le "devoir" de le satisfaire. Il peut le faire lui-même, et il y a droit.

    [C'est mieux ça plutôt qu'il aille avec une autre, n'est-ce pas ?]

    Homme ou femme, nous avons le droit à nos moments en solitaire.



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  7. #96
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Alegs Voir le message
    Bah sinon pour continuer avec le sujet, c'est marrant mais en 4ème, je me rappelle plus l'âge que j'avais mais c'était la question que tout le monde posait à tout le monde: "la tienne mesure combien? Au repos ou en activité?"
    Bref, moi perso j'ai jamais ressenti le besoin de me masturber, de me tâter, et quand je pisse je faisais bien gaffe de pas dépasser les 3 secouements (c'est l'expression d'un ami ^^).
    Sur le premier point, on (presque) tous fait ça. Sur le deuxième, tu dois être une exception (les Américains disent « If you shake it more than twice, you are playing with it. »).
    Pour le reste, je ne vois pas où tu veux en venir. Je n’ai rien compris.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  8. Publicité
  9. #97
    Alegs

    Re : La masturbation masculine

    En gros je demandais si ça donnait des problèmes de s'y mettre qu'à 19 ans (ici, on se posait plutôt la question de savoir si trop entraînait des problèmes).
    "Pas plus de 3 fois", c'était l'expression d'un ami de lycée

  10. #98
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Alegs Voir le message
    En gros je demandais si ça donnait des problèmes de s'y mettre qu'à 19 ans (ici, on se posait plutôt la question de savoir si trop entraînait des problèmes).
    "Pas plus de 3 fois", c'était l'expression d'un ami de lycée
    En voilà des questions !
    Le fait de n’avoir aucune éjaculation (ou très peu) augmenterait les risque de cancer de la prostate. Rien n’est prouvé. Mais ça ne signifie pas que l’éjaculation protège du cancer.
    Pour le reste :
    * en avoir ou pas n’a aucune incidence, que ce soit par la masturbation ou autre ;
    * l’âge où l’on commence ne fait rien à l’affaire ;
    * question complémentaire : "Pas plus de 3 fois", oui, mais par jour ? par heure ? comme les hommes sont soumis à la fameuse période réfractaire, période suivant une éjaculation pendant laquelle toute autre éjaculation est impossible, la notion d’excès n’a guère sens ; elle est très variable selon les individus (surtout chez les hommes) et les époques, voire selon l’âge ; naturellement il ne faut pas prendre de substance supposée améliorer les performances.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  11. #99
    Alegs

    Re : La masturbation masculine

    Le second astérisque m'intéressait personnellement
    Le premier, bah c'était de la curiosité possiblement personnel mais comme je ne constate rien d'anormal, j'me dis que c'est bon.
    (enfin juste une flemme léthargique, tandis que je vis ma vie de loque, mais certains adeptes de la masturbation le sont tout autant, donc c'est pas lié...)

    Pour le 3ème, et bien comme l'ami me sortait cette expression (qui vient des bas-fonds de la campagne) chaque fois qu'il allait uriner, je pense que le délai c'est entre chaque besoin d'uriner...! Mais c'est pas en secouant 3 fois mollement avec l'intention de faire partir la dernière d'urine qu'on excrète quoique ce soit d'autre de toute façon...!!

    Merci pour ces réponses en tout cas!!
    Parce que je vois que tout le monde se masturbent au moins à 12 ans, d'autres essaient à 8, tout le monde se plaint de pas avoir eu de copines à 17 ni de rapports.
    Alors j'me dis: est-ce que quelqu'un qui a 19 ans et qui ne se serait jamais ni masturbé, ni eu rapports, ni rien du tout en dessous de la ceinture, et qui rigole en voyant ses copains regarder des magazines avec des filles très dénudées () pourrait contracter des problèmes? Oo
    Genre je sais pas, une impuissance ou quoi que ce soit d'autre?

  12. #100
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Je ne sais pas si on ne sort pas du cadre du forum mais, en tout cas, voilà ce qu’il faut retenir :
    * la masturbation n’est ni bonne ni mauvaise, bien au contraire ;
    * statistiquement, la grande majorité des garçons s’y mettent au moment de la puberté et beaucoup y restent abonnés leur vie durant ;
    * certains commencent avant la puberté, donc sans arriver à l’éjaculation ;
    * et puis il doit y avoir la courbe en cloche classique pour ceux qui prennent leur temps et ceux qui ne le font jamais.
    Encore une fois tout ça n’a aucune incidence sur quoi que ce soit.
    Si problème il y a, c’est de ne pas faire, ou être, comme la majorité. Mais tu n’as pas besoin de le dire aux autres.

    J’ai lu une fois une opinion (qui n’a rien de scientifique) que j’ai trouvée assez convaincante. La masturbation permettrait de bien se connaitre et donc de mieux gérer une fois sur le terrain, en sachant en particulier maitriser la montée du plaisir.
    Je ne veux pas induire chez toi d’anxiétés inutiles mais comme tu m’as l’air naturellement un peu préoccupé, il me semble que tu pourrais essayer à titre de travaux pratiques, pour voir ce que ça donne
    Si tu ne sais vraiment pas encore ce que c’est, je peux te dire que c’est exquis.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  13. #101
    mistigri78

    Wink Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par piwi Voir le message
    Bonjour,

    Il semblerait que plusieurs questions s'entrecroisent sur ce fil. J'avoue ne pas trop savoir comment prendre la mesure de la situation et faire en sorte que chacun y trouve son compte.
    Je pense fermer la discussion afin que chacun prenne le temps de reposer sa question dans un fil qui lui sera propre. Après tout, nous sommes ici sur un forum sexualité et il est parfaitement acceptable que plusieurs discussions tournent autour d'une thématique redondante. Ainsi la fermeture ne serait nullement une sanction contre qui que ce soit, disons un petit coup de pouce pour clarifier la discussion. Toutefois, ne voulant pas que cet acte de modération soit mal perçu, je le soumets à l'approbation des participants.

    Cordialement,
    piwi
    Moi je voudrais dire que c'est formidable que l'on puisse parler librement de ça ! oui vraiment formidable ! on le dit pas assez ! merci à tous modo et participants...

  14. #102
    Quebec Power

    Re : La masturbation masculine

    Je ne croit pas parce que moii aussi je me masturbe souvent et jai deja demander en pharmacie.Il ni a aucun danger pour la santer

  15. Publicité
  16. #103
    julien1992

    Re : La masturbation masculine

    bonjour je me branle souvent , mais en fait je suis allongé sur le lit en regardant sur lordi du X en imitant lacte et aprés léjaculation approche et je me retiens , et cela m'est arrivé hyper hyper souvent, mais en me branlant normalement , j'éjacule normalement. Je m'inquiète , je sais pas si sa peut entrainer une maladie, ou si mon sperme sera non performant à force de le retenir .
    Merci de m'aider le plus vite possible !!

  17. #104
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par julien1992 Voir le message
    bonjour je me branle souvent , mais en fait je suis allongé sur le lit en regardant sur lordi du X en imitant lacte et aprés léjaculation approche et je me retiens , et cela m'est arrivé hyper hyper souvent, mais en me branlant normalement , j'éjacule normalement. Je m'inquiète , je sais pas si sa peut entrainer une maladie, ou si mon sperme sera non performant à force de le retenir.
    Merci de m'aider le plus vite possible !!
    Ce fil est décidément immortel ! Sans char, je le trouve souvent très comique.
    Bref, Julien, essaie de rédiger un peu mieux tes messages (des phrases avec des majuscules et des points, un sujet, un verbe, un complément et tout ça, quoi…) car je ne suis pas sûr de comprendre.
    Tu te retiens avant l’éjaculation ? Volontairement ?
    L’inconvénient que j’y verrais c’est au niveau de la frustration : se masturber et ne pas conclure, ça me dépasse.
    À part ça, on l’a assez répété : faire l’amour ou pas, se masturber ou pas, éjaculer ou pas, n’a aucune incidence sur quoi que ce soit. Il semble tout au plus souhaitable pour une homme d’éjaculer de temps en temps pour la bonne marche du système.

    Va en paix. Se retenir ? Je dois dire que ça me dépasse…

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  18. #105
    zendub

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Ce fil est décidément immortel ! Sans char, je le trouve souvent très comique.
    J'ai voulu répondre ... mais j'ai été assez déconcerté et je n'ai pas réussi à trouver une forme convenable !!!

    Je suis un peu stupéfait quand même de tous ces messages (je n'ai pas lu grand chose). Stupéfait de voir des gens qui parle de ça librement, de manière légère et assez cru ! Stupéfait aussi de voir très souvent la référence et la comparaison au film X ... je trouve ça assez pervers et assez malsain, ceci dit ça reste un autre problème.

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    car je ne suis pas sûr de comprendre.
    Tu te retiens avant l’éjaculation ? Volontairement ?
    L’inconvénient que j’y verrais c’est au niveau de la frustration : se masturber et ne pas conclure, ça me dépasse.
    Je pense qu'il veux parler de se retenir de manière temporaire, pour retarder l'éjaculation ... parce que se retenir et vouloir ne pas éjaculer je me demande si c'est physiologiquement possible, faut être sacrement fort .
    En dehors de ça je pense que cela est plus "bon" que "mauvais" et qu'au niveau musculaire (périnée entre autre) cela peut-être une bonne chose, tout comme s'entrainer à se retenir lors de sa miction.

    Mais pour revenir sur ce topic, je pense qu'il sera assez agréable (pour que le maximum de gens répondent) de quand même garder une forme assez scientifiques aux messages ... parce que là c'est limite (discution sexualité entre adolescent).
    "la vie est une farce" E. Ionesco - section santé for ever :D

  19. #106
    mistigri78

    Wink Re : La masturbation masculine

    Oh à mon avis tout ça est "naturel" je suppose que naturellement la soupape laisse échapper la "pression "lorsqu'elle est trop grande ! les gens qui on fait le voeu de chasteté sont sans doute confrontés à ce probléme ! je leur souhaite beaucoup de courage mais aller contre la nature n'est pas sain !c'est même inhumain, cela crée des tensions qui peuvent aller à l'encontre ,et c'est un euphémisme ,de la vraie nature humaine .... et donc d'aider à "décompresser" cela doit être sain ! y prendre du plaisir quoi de plus naturel ?
    Que l'on se pose des questions métaphysiques ça aussi c'est normal !!! mais au court de la vie selon les moments ,nous en avons plus ou moins besoin et cela nous aide !!
    Nous exprimer la dessus aussi est important même si il ne faut pas trop s'y complaire !! mais ce n'est pas le cas je trouve !

  20. #107
    mh34
    Responsable des forums

    Re : La masturbation masculine

    Nous exprimer la dessus aussi est important même si il ne faut pas trop s'y complaire !! mais ce n'est pas le cas je trouve !
    Le problème ne se situe pas à ce niveau, mais sur l'intérêt scientifique des messages postés ; or là franchement, depuis quelques messages, il n'y en a plus guère.
    Et ce n'est pas la vocation du forum Santé de FS...

  21. #108
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Il me parait nécessaire de faire un point à l’intention des garçons comme Julien. Je ne sais pas ce qu’en pensent les médecins de service, je parle donc sous leur contrôle.

    Tout d’abord je pense qu’on doit ici mettre de côté les considérations moralisatrices ou psychologisantes selon lesquelles certaines choses seraient « saines » ou « malsaines », « naturelles », « perverses » en matière de masturbation.

    Par contre j’ai envie de donner quelques conseils de bon sens aux garçons qui s’inquiètent à ce propos :
    * Commencez par rédiger vos messages en français standard avec des phrases, de la ponctuation et tout ça pour qu’on comprenne.
    * Pour ceux qui sont préoccupés par la taille de leur pénis, par la quantité de sperme émis, par la « période réfractaire » un peu longue entre deux érections et par d’autres éléments quantitatifs, il faut vous faire une raison, il n’y a strictement rien à y faire et surtout pas en absorbant des substances comme on nous en propose dans les spams. C’est comme le dopage. Si on prend des substance c’est achetées dans une pharmacie sur prescription d’un médecin et ça s’appelle un médicament. Bonne nouvelle : l’expérience montre que les dimensions n’ont guère d’importance pour avoir une vie sexuelle satisfaisante.
    * Ne vous laissez pas tenter non plus par des appareils censés améliorer les performances et/ou les dimensions de votre pénis.
    * Il me semble avoir décelé chez quelques uns une certaine brutalité avec leur pénis. Contrairement à l’image qu’on a tendance à s’en faire, c’est un organe sensible et délicat qui répond d’autant mieux qu’on le traite avec douceur même si un brin de fermeté a aussi son charme. Par contre des manipulations trop musclées entrainent des irritations qui diminuent l’excitabilité et finalement nuisent aux « performances ». Je recommande donc la masturbation sans violence (Ça ferait un bon titre pour un bouquin, ça…). Utilisez de la vaseline si nécessaire.
    * Question délicate : combien de fois par jour, par semaine, par mois ( ?) peut-on se masturber sans risque ? À notre grand dam, il y a la fameuse « période réfractaire » qui nous empêche de dépasser les limites. Le verre à moitié vide c’est qu’on ne peut donc physiquement pas avoir autant d’orgasmes (par quelque moyen que ce soit) qu’on veut. Le verre à moitié plein c’est que ça ne pose pas de problème d’en avoir autant qu’on peut (sans dopage et sans violence naturellement).

    On remarque dans bon nombre des posts de garçons une grande inquiétude qui semble souvent engendrée et entretenue par une obsession de la performance. Les mecs sont, pour leur propre malheur et parfois celui de leurs compagnes, dans une logique de l’exploit. On compare ses dimensions entre copains, on fait des concours à qui pissera le plus loin, on se vante de ses prouesses et de ses succès réels et plus souvent inventés. On est programmé pour ça mais du coup on se met la pression inutilement.
    Il y a certes des pathologies et donc il faut en parler à son docteur, mais taille, les quantités de sperme, et autres n’ont aucune importance. C’est mettre son ego là où il n’a rien à faire.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  22. Publicité
  23. #109
    mauricemaltais

    Re : La masturbation masculine

    bonjour

    Je pense avoir déjà parler de ce sujet . La masturbation la plupart du temps vient de la volonté du pesrme de vouloir s'échapper. Médicalement on n'ose pas parler de la cause première de tout désir de relation sexuelle ou masturbation. Au début les testicules produise des spermatozoides qui graduellement se transforment en sperme. Puis le sperme monte jusqu'aux vésicules séminales. Quand elles deviennent de plus en plus pleines l'envie d'éjaculer devient de plus en plus pressant. Et si on n'a pas assez d'éjacultalions la prostate devient dure comme de la pierre et bloque le canal urinaire Ce qui m'est arrivé une couple de fois avec séjour à l'urgence. Quand on parle pulsion ou de frustation ,mon oeil.

    Le fait que très peu se retrouvent à l'urgence pour une situation semblable cela signifie que très peu font de l'abstinence sexuelle. Inutile de dire qu'après je faisais attention à la fréquence idéale d'éjaculations .

    Maurice

  24. #110
    mh34
    Responsable des forums

    Re : La masturbation masculine

    Au début les testicules produise des spermatozoides qui graduellement se transforment en sperme.
    Non. Les spermatozoïdes restent des spermatozoïdes.
    Ils ne se transforment en rien du tout.

    Puis le sperme monte jusqu'aux vésicules séminales.
    Non.
    Les vésicules séminales sécrètent un des composants du sperme, et leur contenu se déverse dans l'urètre prostatique. Mais en aucun cas le sperme ne remonte dans les vésicules séminales en condition physiologique!

    http://www.er.uqam.ca/nobel/m101360/...io2.htm#sperme


    si on n'a pas assez d'éjacultalions la prostate devient dure comme de la pierre et bloque le canal urinaire
    Il se trouve que c'est exactement l'inverse : c'est si la prostate devient dure et bloque le canal urinaire qu'il apparait des difficultés à l'éjaculation.
    http://www.prostate.fr/sexualite/pat...bp_facteur.htm

  25. #111
    Bg94

    Question iportante pour moi

    Bonjour j'ai eu 14 ans le 13 janvier dernier et je m'inquiète pour mon pénis car je le trouve trop petit :5 cm au repos et 13 en érection .c'est normal ???(je ne pense pas car tous le monde au collège en a une beaucoup plus grosse que sa donc j'ai un peut honte de piser ).Et j'ai une autre question :quand je me masturbe le sperme ne sort pas en jet(ne jicle pas)mais sort en écoulement de mon pénis et quand il sort je ne ressent plus rien si je continue après .c'est nomale sa aussi??? Merci de vos aides.

  26. #112
    Bg94

    Re : Question très importante pour moi

    J'ai oublier de présiser que suis circonsti

  27. #113
    adhalam

    Re : Question très importante pour moi

    salut

    concernant les dimension tu es normal , pour l'éjaculation ça se développera avec l'age ça dépend du stade la puberté ne t'inquiète pas, et n'écoute pas les rumeurs d'ici par là...
    "Never say what you know but always know what you say"

  28. #114
    sileman_y

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par cool Voir le message
    Salut à tous,

    Je me masturbe souvent et je je veux bien savoir si cette habitude a des consequences nocives pour la santé?
    merci,
    Les méfaits de la masturbation

    1) Elle entraîne l’impuissance ou la stérilité:
    Il existe une veine qui amène le sang dans l'orge génital de l'homme: Une pratique fréquente de la masturbation entraîne un assèchement progressif de cette veine. Ainsi l'organe n'est plus irrigué correctement.
    Les petites veines collatérales prennent la relève , se gonflent et s'abîment. Ce phénomène aboutit à une absence d'érection et à l'impuissance.
    L'éjaculation fréquente entraîne un appauvrissement du sperme. En effet, l'évacuation de stock de spermatozoïdes provoque une suractivité au niveau des testicules afin de reconstituer le stock.Cette reconstitution doit s'accompagner d'une suralimenttion en énergie, en protéines et autres. Bien souvent ces éléments ne sont pas présents en quantité suffisante dans le corps pour pouvoir répondre a cette forte demande. Les spermatozoides ne sont donc pas reproduits en quantit et en qualité suffisante d'ou appartion de stérilité.
    Une personne qui se trouve dans un tel état de faiblesse aura tendance a fuir les femmes et le mariage et sera attiré vers l'homosexualité.
    Je vais petit a petit vous donner encore des renseignements concernant la masturbation. ########################
    Aucune allusion religieuse quelle qu'elle soit et pour quelque motif que ce soit n'est autorisée sur ce forum.
    Dernière modification par mh34 ; 30/07/2011 à 14h11.

  29. Publicité
  30. #115
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par sileman_y Voir le message
    Les méfaits de la masturbation
    1) Elle entraîne l’impuissance ou la stérilité
    […]
    L'éjaculation fréquente entraîne un appauvrissement du sperme. En effet, l'évacuation de stock de spermatozoïdes provoque une suractivité au niveau des testicules afin de reconstituer le stock.
    […]
    Une personne qui se trouve dans un tel état de faiblesse aura tendance a fuir les femmes et le mariage et sera attiré vers l'homosexualité.
    […]
    Je vais petit a petit vous donner encore des renseignements concernant la masturbation. #######################
    Tu frappes à la mauvaise porte en faisant référence à un ayatollah : c’est plutôt anathème ici.
    Rappel : nous sommes ici sur un site scientifique et pas sur un site de prêchi-prêcha obscurantiste. Il faut donc donner des sources scientifiques et non religieuses. Pourtant ces notions étaient véhiculées par une partie du corps médical jusque dans les années 50, comme quoi l’obscurantisme a la vie dure.
    C’est le genre de conneries dans lesquelles j’ai été élevé moi-même chez les curés. Elles ne reposent sur aucune données expérimentales. Elles ne sont donc pas propres à une religion ou à une autre.

    Sur le plan physiologique la masturbation et le coït sont équivalents. Elle ne présente strictement aucun inconvénient. Les problèmes psychologiques causés par la masturbation souvent évoqués ne reposent pas non plus sur des données expérimentales et reflètent plutôt les préjugés, voire les névroses, de leurs auteurs. La sexualité a toujours été l’objet de sentiments de culpabilité. Je t’invite donc à examiner tes propres troubles par rapport à la sexualité en général.
    Autrement dit un sentiment trouble t’habite.

    Chose intéressante : j’ai fait une partie de ma scolarité dans une école de curés où il y a eu plusieurs cas de pédophilie, aussitôt étouffés, le « coupable » étant muté sans explication. Cela n’empêchait pas les élèves de savoir le fond de l’affaire.
    Par conséquent ces mêmes curés qui nous mettaient en garde contre les risques de déchéance psychologique et de démence dues à la masturbation ne voyaient aucun inconvénient à forcer un élève qu’ils trouvaient particulièrement mignon à des pratiques traumatisantes. Dans mon cas c’était juste des attouchements un peu équivoques pendant la confession. Je n’y comprenais rien mais cela donnait une ambiance assez déstabilisante.

    J’ai d’ailleurs une explication sur ce qui a permis à la pédophilie, avérée aujourd’hui, de se répandre dans le bas clergé. On leur a répété à satiété que la masturbation était mal et était interdite mais jamais que c’était le cas de la pédophilie. Donc il ne savaient pas qu’il ne fallait pas le faire. Ils auraient donc des circonstances atténuantes.

    ND
    Dernière modification par mh34 ; 30/07/2011 à 14h12.
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  31. #116
    mh34
    Responsable des forums

    Re : La masturbation masculine

    Déjà, juste ça ;
    Il existe une veine qui amène le sang dans l'orge génital de l'homme: Une pratique fréquente de la masturbation entraîne un assèchement progressif de cette veine. Ainsi l'organe n'est plus irrigué correctement.
    C'est une artère, pour commencer, pas une veine. Les vaisseaux ne s'assèchent pas, ils se bouchent. Et si l'artère pénienne devait se boucher chaque fois qu'il y a une érection, ça fait longtemps que
    - soit l'espèce humaine aurait disparu
    - soit l'évolution aurait trouvé une autre solution.
    Une personne qui se trouve dans un tel état de faiblesse aura tendance a fuir les femmes et le mariage et sera attiré vers l'homosexualité.
    Vous avez un lien vers une étude scientifique prouvant vos dires?
    Sinon petit rappel de la charte qu'en principe vous devez avoir lue pour pouvoir poster :
    6. Ayez une démarche scientifique. ...................... Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions. Etant sur un forum scientifique, les discussions religieuses ou politiques ne sont pas tolérées.

  32. #117
    myoper
    Modérateur

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par sileman_y Voir le message
    Les méfaits de la masturbation

    1) Elle entraîne l’impuissance ou la stérilité:
    Il existe une veine qui amène le sang dans l'orge génital de l'homme: Une pratique fréquente de la masturbation entraîne un assèchement progressif de cette veine. Ainsi l'organe n'est plus irrigué correctement.
    Les petites veines collatérales prennent la relève , se gonflent et s'abîment. Ce phénomène aboutit à une absence d'érection et à l'impuissance.
    L'éjaculation fréquente entraîne un appauvrissement du sperme. En effet, l'évacuation de stock de spermatozoïdes provoque une suractivité au niveau des testicules afin de reconstituer le stock.Cette reconstitution doit s'accompagner d'une suralimenttion en énergie, en protéines et autres. Bien souvent ces éléments ne sont pas présents en quantité suffisante dans le corps pour pouvoir répondre a cette forte demande. Les spermatozoides ne sont donc pas reproduits en quantit et en qualité suffisante d'ou appartion de stérilité.
    Une personne qui se trouve dans un tel état de faiblesse aura tendance a fuir les femmes et le mariage et sera attiré vers l'homosexualité.
    Je vais petit a petit vous donner encore des renseignements concernant la masturbation. ########################
    Aucune allusion religieuse quelle qu'elle soit et pour quelque motif que ce soit n'est autorisée sur ce forum.
    Ça, c'est ce qu'on appelle du grand n'importe quoi. Comme les précédents intervenants l'on dit : tout est faux, que ce soit les affirmations ou les raisonnements.

  33. #118
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Ça, c'est ce qu'on appelle du grand n'importe quoi. Comme les précédents intervenants l'on dit : tout est faux, que ce soit les affirmations ou les raisonnements.
    C’est aussi une illustration assez marrante du fait que ce genre de discours totalement ascientifique se met tout de même à jour des avancées scientifiques pour nourrir son argumentaire. Quand j’étais gamin les connaissances sur les spermatozoïdes n’étaient pas encore du domaine public et étaient donc absentes des prêchi-prêcha de mes curetons. Par conséquent, M. sileman_y, il ne faut pas faire semblant d’avoir des connaissances, il faudrait les avoir assimilées et comprises. Est-ce que je mêle de faire le savant sur les textes religieux de quelque obédience que ce soit ?

    Répétons-le pour les petits gars qui se font du souci :
    * la masturbation n’est ni bonne ni mauvaise, bien au contraire ;
    * statistiquement, la grande majorité des garçons s’y mettent au moment de la puberté et beaucoup y restent abonnés leur vie durant ;
    * certains commencent avant la puberté, donc sans arriver à l’éjaculation ;
    * et puis il doit y avoir la courbe en cloche classique pour ceux qui prennent leur temps et ceux qui ne le font jamais ;
    * les mêmes précautions s’appliquent à toute forme d’activité sexuelle, en solitaire ou à plusieurs : conserver une bonne hygiène, éviter les excès et donc ne pas rechercher l’exploit, ne recourir à aucune substance ou appareil pour augmenter ses performance.
    Encore une fois faire l’amour ou pas, se masturber ou pas, éjaculer ou pas, tout ça n’a aucune incidence sur quoi que ce soit.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  34. #119
    ShevaMilano006

    Re : La masturbation masculine

    bonjour, je pense que oui ça a des conséquences, après masturbation je me sens faible, j'ai des maux de tête et j'ai mal dans les organes sexuels, ça n'arrive pas très souvent mais lorsque je me masturbe plus de 2 fois par jour je le sens!
    en plus j'ai entendu dire que ça rend bête !!
    faites attention les gars je suis sûr que faire l'amour avec une fille est beaucoup mieux que se masturber

  35. #120
    Saint-Sandouz

    Re : La masturbation masculine

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    je pense que…
    j'ai entendu dire que…
    je suis sûr que…
    Voilà typiquement des expressions qui n’ont pas leur place sur ce site à vocation scientifique et qui n’est donc pas un blog d’opinion. Par conséquent les rumeurs, les on-dit, les lieux communs, les clichés, etc., sont à proscrire (sauf comme objet d’étude). Tout doit être démontable et/ou venir de bonnes sources.

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    bonjour, je pense que oui ça a des conséquences, après masturbation je me sens faible, j'ai des maux de tête et j'ai mal dans les organes sexuels, ça n'arrive pas très souvent mais lorsque je me masturbe plus de 2 fois par jour je le sens!
    Comme l’orgasme est un climax assez intense (du moins on l’espère) il est normal de se sentir un peu groggy et d’avoir besoin d’un moment de détente. De plus, il transparait assez souvent chez les garçons une certaine brutalité dans leur façon de se masturber. C’est sans dû à leur éternel sentiment que leur zizi est un pieu dur comme l’airain et à leur non moins éternel besoin de performance et d’exploit.
    Le zizi est un organe sensible et délicat qui préfère qu’on le manipule sans violence et qui sait le rendre. Il a aussi ses limites et il le fait payer assez cher si on cherche à les dépasser.
    Moyennant quoi on ne doit pas avoir mal.

    Pour beaucoup de gens, après la masturbation, il y a aussi un sentiment plus ou moins fort de culpabilité et/ou de honte. Mais c’est un problème avec leur conscience.

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    j en plus j'ai entendu dire que ça rend bête !!
    Moi, j’ai entendu dire que ça rendait sourd. On disait aussi que ça donnait des boutons.
    Dans un dictionnaire médical de la fin du XIXéme siècle (donc normalement tout ce qu’il y a de plus sérieux), il était écrit que la masturbation menait à la démence et à la mort.
    Comme quoi la connerie a tendance à se répandre partout.
    Si c’était le cas l’humanité ne serait pas aussi florissante qu’elle l’est aujourd’hui.

    Citation Envoyé par ShevaMilano006 Voir le message
    faites attention les gars je suis sûr que faire l'amour avec une fille est beaucoup mieux que se masturber
    C’est sûr que le sexe à deux a quelque chose en plus, comment dire… hé bien, le fait d’être à deux… (ou plus bien entendu ).

    Mais à la question initiale :
    Citation Envoyé par cool Voir le message
    Je me masturbe souvent et je je veux bien savoir si cette habitude a des consequences nocives pour la santé?
    la réponse est : non.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

Page 4 sur 6 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. nécessité physiologique de la masturbation ?
    Par epilef dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/08/2016, 20h31
  2. Caresses vaginales après masturbation + pilule du lendemain : risques ?
    Par Zool1234 dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 33
    Dernier message: 16/04/2012, 09h13
  3. Contraception masculine
    Par kinette dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 22
    Dernier message: 11/09/2009, 22h39
  4. masturbation
    Par nedhir med dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/02/2007, 19h55
  5. maternité masculine!
    Par ado dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/06/2004, 14h47