Discussion fermée
Page 1 sur 8 12 3 4 5 6 7 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 232

Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?




  1. #1
    shokin

    Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut tout le monde,

    je tente de réouvrir une discussion sur les OGM !

    en espérant qu'elle ne sera pas verouillée !

    Et si nous parlions d'un groupe d'OGM particulier ! (puisque nous ne pouvons pas généraliser any proposition à tous les OGM)

    hey ! j'ai pas envie que les êtres deviennent esclaves des OGM ! je veux que la nature, notre environnement vive en pleine bonne santé jusqu'à ... (quitte à la mort de l'homme )

    http://www.ogm.org/

    ou tapez simplement ogm sous google, et vous aurez déjà un certain éventail élargi d'émanations informatives, importantes et indispensables.

    Shokin

    -----

    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  2. Publicité
  3. #2
    Yoyo

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Bonsoir,

    pour dialoguer de maniere enrichissante, autant avoir de bonnes connaissances de base.
    Un odssier a lire avant tout préambule:
    http://www.futura-sciences.com/compr...ssier223-1.php

    YOyo

  4. #3
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Je te prend au mot Yoyo et je vais parcourire ce document.

    Mais déjà en page 1, je tombe sur ceci :
    Lorsque l'on parle d'OGM, il est difficile d'éviter un débat passionné entre les défenseurs des OGM et leur opposants. Débat véhiculant toutes sortes de fausses idées, de clichés et de craintes au près du public. Souvent le débat mélange OGM, malnutrition, risques alimentaires, et mondialisation. Il est donc du devoir des scientifiques de sortir de leurs laboratoires pour prendre la parole, expliquer, discuter, tordre le cou aux idées reçues et en finir avec cette image que les OGM seraient forcément une menace pour notre société.
    Il semble qu'il y est un partie déjà prit ici, et faisant allusion que les opposants des OGM ne save pas réellement de qu'oi il parle, et donc ignorant des véritables enjeux scientifique, économique et agroalimentaire. Ce qui est extrèment faux et très prétencieux d'ailleur, cette partie du texte devrait-être modifier à mon avis car trop généraliste et sans véritable fondement, car l'opposition apporte également des raisons très valable à leurs méfiance et craintes
    Ils sont indispensables à toute recherche scientifique dans le domaine des sciences du vivant.
    En laboratoire, je n'ai pas de problème avec cette affimation ! (il faudrait peut-être pas trop généraliser ici non plus !)

    Je poursuis mon étude !

    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 09/07/2005 à 03h02.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre


  5. #4
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut Sokin

    Si on commencait par ceci :
    Mystère autour de la mort de vaches nourries aux OGM

    Berlin (Allemagne), 18 juin 2004 - Au début, Gottfried Gloeckner a cru au miracle du maïs transgénique dont il a semé des plants pour nourrir ses vaches. Lorsque, quatre ans plus tard, cinq vaches sont mortes subitement, puis sept autres, le paysan a ordonné des expertises et a alerté les autorités. Sans succès.

    A peine l'Union européenne avait-elle autorisé en 1997 la culture sur une surface limitée du maïs génétiquement modifié BT 176 destiné au fourrage, que le paysan en semait sur son exploitation de Hesse (centre-ouest).

    Gottfried a progressivement mélangé une quantité croissante de ce maïs à la nourriture de ses vaches.

    Jusqu'à ce qu'au printemps 2001, il observe « des troubles » chez cinq vaches: du sang dans le lait et dans l'urine, des diarrhées, puis la mort, sans qu'aucun vétérinaire ne puisse poser de diagnostic. L'année suivante, le phénomène se reproduisait avec sept vaches.

    Le BT 176 contient un gène modifié destiné à repousser les insectes. Selon la fiche informative du fournisseur de Gottfried, Syngenta GmbH, « il est officiellement prouvé qu'il est éliminé en quelques secondes par l'appareil digestif et n'est présent ni dans le lait, ni dans la viande ».

    Le paysan a ordonné plusieurs expertises, qui ont établi que « la substance reste beaucoup plus longtemps que prévu dans l'organisme ». « Sur des vaches en pleine forme, cela n'a peut être pas d'influence, mais dès qu'elles sont affaiblies, cela peut être mortel », estime l'agriculteur.

    Systématiquement, Gottfried a fourni le résultat des expertises au Robert Koch Institut (RKI) à Berlin, chargé de la surveillance de la santé publique.

    Au RKI, l'expert Hans-Joerg Buhk n'a pas la clé de la mort des bêtes mais assure que « le maïs BT 176 passe pour être sûr » et qu'aucun problème n'a été signalé en Allemagne, où une poignée d'exploitants l'utilise.

    « Gottfried a expérimenté le produit pendant quatre ans, et même s'il n'y a pas de preuve irréfutable, dans le doute, il faut interdire le BT 176 », réclame Christoph Then, de Greenpeace.

    Ce n'est pas la première fois que le BT 176 fait l'objet de critiques: sa reconduction a été récemment suspendue ou fortement freinée dans plusieurs pays comme l'Autriche, les Etats-Unis, l'Espagne et le Luxembourg, selon Greenpeace
    Source : http://www.lebulletin.com/informatio...19_171718_2948

    Et sur les OGM : http://search.lebulletin.com/search....aultLanguage=5

    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 09/07/2005 à 03h05.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  6. #5
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Page 3 du dossier de futura sur : OGM : un tour d'horizon complet
    Une première mondiale française en thérapie génique a été réalisée en avril 2000. Des enfants atteints d'un déficit immunitaire sévère ont pu sortir de la bulle protectrice dans laquelle ils vivaient, grâce à une thérapie génique.

    Des médicaments sont déjà produits et commercialisés par des bactéries génétiquement modifiées. On peut citer l'hormone de croissance (extraite auparavant d'hypophyses prélevées sur des cadavres, avec le risque que l'on sait que l'un d'entre eux soit porteur de la maladie de Creutzfeld-Jacob), et l'insuline dont nul n'ignore l'importance dans le traitement du diabète.
    Par contre ceci sont de véritable bonne nouvelle, mais il faut dire également que les différentes étapes sont éffectuer en laboratoire. Ce qui minimise énormément les risques et dangé de contamination environnementaux, contrairement à l'agroalimentaire dont il serait bien difficile de délimité les controles.

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Toujours en page 3

    L'ingestion d'OGM peut présenter des avantages sur la santé, comme par exemple celle de riz doré.

    Il existe dans le riz, localisée dans la coque de la graine, une provitamine A nécessaire pour la vision. Certaines populations (plusieurs millions), notamment en Asie, ingèrent, comme seul aliment, du riz émondé (sans la coque) avec pour conséquence une avitaminose A responsable chez plusieurs milliers d'individus, de troubles visuels importants et irréversibles. L'adjonction, par transgénèse, de provitamine A dans l'albumen du riz justifie les efforts actuels dans ce domaine.
    Dit moi ou est réellement l'utilité des OGM ici, l'addition de provitamine A peut très bien ce faire par des moyens traditionnel, celle-ci peut-être produite en laboratoire biotechnologue par exemple. Pourquoi prendre le risque de modifier génétiquement toute une génération de plante naturelle agroalimentaire, que pour un problème de santé qui peut être résolut de manière différentes et sans prendre de risque supplémentaire pour la biodiversité ou un écosystème spécifique. Le pourcentage de la population atteinte n'est pas justificative pour cela selon moi !

    Cependant l'ingestion de produits contenant des OGM ou issus des OGM a créé et crée toujours une incertitude sur la présence d'une substance indésirable qui pourrait présenter des dangers pour lui-même ou pour l'animal.

    Ce questionnement est normal du fait même que les recherches sur ce type d'OGM ont pour but de conférer aux plantes des résistances aux agents pathogènes et une tolérance à des herbicides spécifiques. Que produira sur notre organisme l'ingestion de tels produits ?
    Cela appuis d'ailleur mes propos précédent ! Et en plus cela peut également favoriser la sélection de souche d'insecte résistante à ces mêmes herbicides, ce qui ne fait en réalité que de déplacer le véritable problème. Mais cela est valider par ce qui suis dans le même texte
    Une modification de la toxicité de la plante: Il se peut que le gène, introduit, ne produise pas de substance toxique, mais qu'il perturbe le fonctionnement de la plante, ce qui pourrait entraîner la production d'une nouvelle substance toxique ou l'augmentation de la production de certaines protéines toxiques déjà existantes (tomatine de la tomate, solanine de la pomme de terre).

    Une augmentation de la résistance des microorganismes aux antibiotiques serait un autre danger potentiel pour l'homme.
    Aujourd'hui, il n'y a aucun aliment génétiquement modifié destiné à l'amélioration nutritionnelle sur le marché.
    Ici je ne comprend pas trop, car cela est faut. Il existe bien des aliments (tomate, patate) transgénique sur le marché public.

    Après ces traitements chimiques et mécaniques, il est très peu probable qu'une molécule reste fonctionnelle dans l'organisme après digestion.
    Ici il serait bien apprécié également que l'on tienne compte de la flore bactériennes intestinale. Celle-ci sera de toute évidence dirrectement en contacte avec les OGM avant leur quasi complete dégradation digestif (sucre et acide gastrique, sels biliaires et autre).

    on ne prend pas toujours en compte les personnes à capacité digestive réduite
    Ceci démontre bien un manque de sérieu de validation des teste in-vivo !

    Je poursuit mon étude et je vous en fait par !!!

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  9. #7
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Toujours en page 3

    Il existe deux types de séquences d'ADN viral végétal utilisées communément pour la construction des gènes à insérer dans les plantes GM :

    1 - le promoteur, qui est nécessaire pour amorcer l'expression du gène inséré et qui est habituellement le promoteur dérivé du virus de la mosaïque du chou-fleur

    2 - la séquence incluant les gènes qui codent pour la création de l'enveloppe externe protéique des virus, et qui une fois exprimée dans la plante hôte, va donner des protéines qui gêneront les autres virus infectant la plante. Ceci confère ainsi une résistance à la plante hôte
    Aujourd'hui, aucune plante GM avec le deuxième type de séquence n'est commercialisée.
    Alors ici pour les plantes, nous parlons bien de plusieurs gènes insérés dans les OGM agro-alimentaire, soit le gènes qui présente la caractéristique de résistance ou de production protéinique désiré et le promoteur qui lui servira d'amorce pour son expression ou sa traduction avec et par les ARN messager, ARN de Transfère et enfin synthèse par les Ribosome (colleurs de séquence d'acide aminé d'une protéines ou d'une enzyme) !

    Cette introduction d'ADN viral dans une plante ne s'est pas faite sans questionnement: il a été suggéré, que l'introduction de séquences d'ADN viral dans les plantes GM pourrait produire de nouveaux virus par recombinaison, ou «échange génétique », avec:

    - soit des résidus de séquences d'ADN viral qui sont présents dans les génomes de toutes les espèces,
    - soit des virus naturels animaux ou végétaux infectieux.
    Alors ou était le dilème avec mon poste de l'autre discussion sur les OGM (fièvre hémoragique ou pendémique) !!!!

    Il est dit que la modification génétique pourrait activer des éléments transposables (gène sauteur, c'est moi qui précise) qui sont déjà présents dans le génome humain. Les éléments transposables étant mobiles, ils sont capables de s'insérer dans les gènes hôtes et ainsi de les endommager, ce qui pourrait induire des effets pathologiques comme des tumeurs.
    Et cela encore !!!!

    Mais le principe même d'équivalence en substance est actuellement remis en cause car il est considéré comme étant une évaluation trop subjective et imprécise. Des recherches sont en cours pour permettre une évaluation objective de la sécurité sanitaire des produits GM.
    On devrait au moins attendre les conclusion de cette étude avant de commercialiser des OGM agroalimentaires.

    Dans l'état actuel de nos connaissances, il ne semble pas qu'à condition que les règles soient respectées, que la consommation des plantes GM actuelles puisse être un danger pour l'homme et l'animal. Elle peut, en revanche, présenter des avantages sans modifier les pratiques culturales locales en ces temps de lutte contre la mondialisation des cultures.
    Il me semble que se début de conclusion est non pertinant et cela en fonction même des doute qui ont été énumérés tout au long de cette troisième page de ce document !

    Je pour suiverez demain !

    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 09/07/2005 à 04h41.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  10. Publicité
  11. #8
    camaron

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Citation Envoyé par glevesque
    Ceci démontre bien un manque de sérieu de validation des teste in-vivo !

    Je poursuit mon étude et je vous en fait par !!!

    Dans la masse de contrevérité non vérifiée, celle ci est encore plus grosse que les autres. La planète est un site d'observation, mais lorsqu'on se limite aux seuls départements français, on n'arrive pas à voir les milliers d'hectares cultivés et les millions de consommateurs de plantes OGM à travers le monde sur lesquels depuis au moins dix ans personne n'a démontré un début d'effet OGM (même le seul exemple que tu sites n'est scientifiquement répétable). Que faire de plus pour un test in-vivo SERIEUX ?
    Dernière modification par camaron ; 09/07/2005 à 06h39.

  12. #9
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    J'avoue que je suis loins de connaitre toute l'actualité dans ce domaine et bien loins de là d'ailleur. Mais parcontre si tu pouvais nous en cité quelque exemple, ça serait très sympa de ta part !!!!

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  13. #10
    claude27

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    des exemples d' OGM: j' ai tenté un " fichier attaché " je ne sais sicelà a étté pris en compte ...
    claude

  14. #11
    claude27

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    c' était un ficier .pps qui ne semble pas être pris en compte !!!

    claude

  15. #12
    camaron

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut

    J'avoue que je suis loins de connaitre toute l'actualité dans ce domaine et bien loins de là d'ailleur. Mais parcontre si tu pouvais nous en cité quelque exemple, ça serait très sympa de ta part !!!!

    Gilles
    Exemple de quoi ?

    http://www.infogm.org/article.php3?id_article=213

    Si c'est ou cultive t on des OGM voici un site peu favorable aux OGM qui cite 50 millions d'hectares cultivé en 2001.....

  16. #13
    camaron

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Exemple de quoi ?

    http://www.infogm.org/article.php3?id_article=213

    Si c'est ou cultive t on des OGM ?

    Voici un site peu favorable aux OGM qui cite 50 millions d'hectares cultivé en 2001.....et 10% de croissance par an. Toujours pas de malades depuis tout ce temps comme peuvent le prévoir les connaissances sur le sujet.

    A lire

    http://www.futura-sciences.com/compr...d/dossier223-3.

    Pour essayer de comprendre que
    "La conclusion de cette étude est que les risques des plantes GM sur la santé humaine sont négligeables."

    Et qu'il y a beaucoup d'exemple hors d'Europe de la concrétisation de cette théorie

  17. #14
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    SAlut

    Alors attendon, car dix ans c'est pas gros, mais plusieurs dizaines c'est autre chose.

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  18. #15
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Voici un second exemple, qui démontre cette fois-ci le coté béliceux des directions administrative biotechnologique de Monsanto. (là ou les créancier financier on préséhence sur la santé public)

    Un OGM potentiellement dangereux est vendu au Canada
    Monsanto a tenu secrète une étude sur le sujet

    Fabien Deglise
    Édition du jeudi 23 juin 2005


    Un type de maïs génétiquement modifié, homologué au Canada depuis plus de deux ans, pourrait avoir des effets néfastes sur la santé humaine. C'est du moins ce qui ressort d'une étude toxicologique menée par Monsanto, le propriétaire de la semence, au cours des dernières années. Tenue secrète par le géant des biotechnologies, cette étude a tout récemment été amenée sur la place publique par la justice allemande.

    Ajouté pendant 90 jours dans l'alimentation de rats, le MON 863 (une sorte de Mais, c'est moi qui souligne) -- c'est le nom de cet organisme génétiquement modifié (OGM) -- s'est révélé nocif pour les rongeurs, a en croire le contenu de cette recherche. Sur près de 1200 pages, les scientifiques de Monsanto y évoquent en effet, pour le groupe soumis à ce transgène, une augmentation importante du taux de globules blancs (à l'origine d'infections ou d'inflammations), des infections du foie et des reins ainsi que des troubles de poids.

    «C'est la meilleure étude faite sur des OGM au monde puisqu'elle est une des rares réalisées sur des mammifères», a commenté hier lors d'un entretien téléphonique au Devoir le biologiste français Gilles-Éric Séralini, qui a passé au crible le document de Monsanto au cours des derniers jours. «Les effets pervers de cet OGM sont significatifs, et il est étonnant que ces résultats aient été occultés par les experts de Monsanto.»

    Selon ce chercheur chargé, entre autres, de conseiller le gouvernement français en matière d'organismes génétiquement modifiés, le public est désormais en droit de remettre en question «l'innocuité pour l'alimentation humaine et animale de ce maïs génétiquement modifié», a-t-il poursuivi.

    À la demande de Monsanto, qui tente en ce moment d'introduire commercialement cet OGM en Europe, l'étude aurait dû rester confidentielle. Toutefois, en vertu d'une directive européenne portant sur la transparence et le droit du public à l'information, le ministre allemand de l'Agriculture, alerté quelques mois plus tôt par la section allemande de Greenpeace, a obtenu le 9 juin dernier des tribunaux locaux la déclassification de ce document, connu sous le nom de MSL-18175.

    Le MON 863 a été élaboré dans les laboratoires de Monsanto afin de permettre au maïs de se protéger contre la chrysomèle, un prédateur qui s'attaque aux racines de la plante. Au Canada, la commercialisation de cet OGM a été autorisée par Santé Canada en mars 2003. Son usage demeure toutefois marginal, surtout au Québec. «Cela représente moins de 1 % de nos ventes», a expliqué hier au Devoir Denis Giard, un vendeur de semences pour la compagnie Dekalb, propriété de Monsanto. «La chrysomèle se retrouve surtout sur des terres argileuses, où les cultures sont rares ici.»

    Dans le paysage agricole d'ici, les maïs dits Bt (MON 810, Bt11 ou Bt176), qui se protègent contre la pyrale, un autre insecte qui s'attaque à cette plante, sont davantage répandus. Les résultats de l'étude portant sur le MON 863, qu'on retrouve davantage en Ontario et dans le Midwest, ne sont toutefois pas applicables à cette famille d'OGM, qui génèrent une toxine différente.

    À la lumière des révélations sur l'impact négatif de ce maïs modifié chez les rongeurs, Ottawa devrait «retirer immédiatement l'autorisation de vente de cet OGM», selon Greenpeace Canada. Cette homologation repose sur des informations scientifiques présentées par la multinationale. Les documents déposés n'ont jamais été rendus publics au Canada.

    «Il est désormais évident que les données provenant de l'entreprise Monsanto ne sont pas scientifiquement rigoureuses», a commenté Éric Darier, porte-parole de cet organisme qui demande au gouvernement d'enclencher «des études indépendantes et scientifiquement crédibles pour prouver [l'innocuité du MON 863] pour la santé et l'environnement avant de le mettre en marché», a-t-il conclu.
    Voilà un bon exemple tout frais !

    Source : Le Devoir du 23 juin 2005

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  19. #16
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Voici un autre petit problème de gestion qui est relié a la contamination des culture ordinaire par les OGM

    Les OGM contaminent les champs et l’alimentation dans le monde entier

    Montréal, Canada — A l’ouverture de la 2ème réunion des Parties au Protocole de Biosécurité, Greenpeace, des associations de paysans et des représentants de communautés ont demandé aux délégués d’introduire de façon urgente des règles strictes de responsabilité afin de rendre les compagnies de biotechnologie comptables de la contamination et des dommages causés par leurs produits OGM.

    Ce groupe d’opposants aux OGM a invité, par écrit, Stéphane Dion, ministre canadien de l’environnement à les rejoindre dés l’ouverture de la réunion afin de lui remettre du colza OGM canadien qui pousse à l’état sauvage au Japon. Le ministre a refusé l’invitation.
    Un rapport publié par l’Institut national de recherches en environnement du Japon a révélé que des plants de colza génétiquement modifié résistant aux herbicides ont été trouvés dans 5 des 6 ports japonais où des échantillons ont été prélevés, alors même que cette plante n’est pas cultivée dans le pays.

    Comme l’avaient prévu les mouvements écologistes, paysans et sociaux, les semences OGM ont, depuis leur introduction en 1996, contaminé des cultures alimentaires et l’environnement à travers toute la planète. Plus de 50 incidents de contamination génétique d’OGM illégaux ou non autorisés ont été documentés dans 25 pays sur les 5 continents, et ce ne sont que les incidents enregistrés.

    La contamination de semences et de cultures par des OGM illégaux et non autorisés a eu lieu pour le maïs au Mexique, le riz en Chine, le soja au Brésil, la papaye en Thaïlande, le colza en Europe et au Canada, le coton en Inde, et maintenant, le dernier exemple, le colza OGM au Japon. « Des OGM ont été trouvés dans les champs de paysans qui ne les avaient jamais demandés et ne voulaient pas d’OGM dans les champs voisins. Mais au lieu d’être dédommagés, ces paysans se sont trouvés forcés par des avocats malins et par l’intimidation à payer les compagnies semencières – pour dommages aux brevets de la compagnie ! » a déclaré Doreen Stabinsky, de Greenpeace International.

    Le Starlink, un maïs OGM potentiellement allergénique, a contaminé des produits alimentaires sur deux continents et des cultures d’OGM pharmaceutiques dangereux ont été découvertes dans des silos de cultures alimentaires aux Etats-Unis. Pendant ce temps, les essais ou les cultures commerciales de n’importe quoi, des vaccins porcins aux plastiques industriels, continuent sans relâche aux Etats-Unis.

    « Si les Etats n’agissent pas maintenant pour rendre les producteurs et les exportateurs responsables, de plus en plus de risques de contamination par des OGM dangereux nous pendent au nez, » a ajouté Arnaud Apoteker, responsable de la campagne OGM à Greenpeace France.

    « Les OGM peuvent causer des impacts irréversibles aux écosystèmes et à la biodiversité, même loin de leur pays d’origine. Tant qu’il n’y aura pas eu d’accord sur un régime de responsabilité international légalement contraignant, les pays importateurs risquent de devoir payer eux-mêmes pour les dommages, » a dit Arnaud Apoteker. « Dans ces conditions, les pays devraient simplement refuser les importations d’OGM. »

    Source : http://inature.canalblog.com/archive...03/545127.html
    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  20. #17
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    RISQUES POUR LA SANTE LIES AUX ORGANISMES GENETIQUEMENT MODIFIES (OGM)
    RESUME DE PRESENTATION AU 3° CONGRES NATIONAL DES PRATICIENS HOSPITALIERS - Amnéville-les-Thermes, 7 Octobre 1999

    par le Pr. Gilles-Eric SERALINI, IBBA, Université de Caen,
    Esplanade de la Paix 14032 Caen Cédex F,
    membre de la Commission du Génie Biomoléculaire
    et du Comité provisoire de biovigilance sur les OGM.


    Ainsi, six types de risques pour la santé peuvent être évalués au cas par cas en fonction de l'OGM - aliment :

    (1) effets de l'insecticide protéique, pour les plantes en produisant telles le maïs Bt,

    (2) effets de l'herbicide et de ses résidus et adjuvants dans la plante, dont le métabolisme a été modifié afin qu'elle ne meure plus en présence du désherbant, comme pour le soja tolérant au glyphosate ou le maïs tolérant au glufosinate ammonium,

    (3) allergénicité en fonction des protéines étrangères introduites, et de leur niveau d'expression,

    (4) augmentation à long terme des résistances aux antibiotiques, en fonction des gènes marqueurs présents transmissibles aux bactéries par le sol lors de la culture ou après la culture, et/ou dans la flore digestive pathogène animale ou humaine, comme avec le gène de résistance à l'ampicilline (famille des pénicillines) dans le maïs Cb,

    (5) effets des séquences virales du transgène, en particulier pour les plantes rendues résistantes aux virus, sur les recombinaisons avec des gènes viraux, pouvant créer de nouveaux virus; même spécifiques aux plantes, ceux-ci seraient alors susceptibles de contaminer les cultures dont la diversité diminue,

    (6) effets non prévisibles dus à des interactions métaboliques dans la plante ou chez certaines catégories de consommateurs (bébés, malades, etc.).

    Les aliments génétiquement modifiés peuvent provoquer des allergies?

    Aux Etats Unis, environ un quart de la population indique qu'elle réagit mal à certains aliments (Sloan et Power, 1986). 2 % des adultes et 8 % des enfants ont de véritables allergies, médiatisées par l'immunoglobine E (IgE) (Bock, 1987; Sampson et al., 1992). Les personnes dont les allergies sont médiatisées par l'IgE ont des réactions immédiates à certaines protéines, allant de démangeaisons à des chocs anaphylactiques pouvant être fatals. Les allergies aux arachides, à d'autres noix, et aux fruits de mer sont les plus communes.

    Le génie génétique peut transférer des allergènes d'aliments dont les
    personnes savent qu'elles y sont allergiques et qu'elles peuvent donc
    éviter, à des aliments dont elles pensent qu'ils sont sans danger et qui leur fait donc courir des risques qu'elles ignorent. L'entrepries de
    semences (essentiellement "hybride"),. Pioneer Hi-Bred International
    avait introduit un gène de la noix du Brésil codant pour une protéine
    dans des variétés de soja afin d'en accroître la teneur dans les rations pour animaux. En mars 1996, des chercheurs de l'Université du Nebraska saisis par Pioneer montrèrent par des tests in-vitro et cutanés que ce soja réagissait avec l'IGE des personnes allergiques à la noix du Brésil d'une façon telle que sa consommation pouvait être fatale (Nordlee et al., 1996).

    Cette affaire s'est bien terminée. Comme l'a écrit Marion Nestle,
    Directeur du Département de Nutrition de la New-York University dans son éditorial du respecté New England Journal of Medicine, "Dans le cas particulier du soja transgénique, on savait que l'espèce donatrice était allergénique, on disposait d'échantillons de sérum de personnes allergiques pour faire les tests et on a pu retirer le produit" (Nestle, 1996:726). Mais les allergologues savent qu'il existe presque toujours des personnes allergiques à un aliment donné. Ce sont les protéines qui provoquent les réactions allergiques et presque tous les transfert de gènes se traduisent par une production de protéines nouvelles. Or le génie génétique introduit des protéines provenant de sources connues comme étant allergéniques (arachide, fruits de mer, lait, noix) et de plantes, de bactéries et de virus, c'est-à-dire de sources dont le potentiel allergénique est inconnu ou peu fréquent.

    Plus grave, il n'y a pas de méthode sûre pour déterminer l'allergénicité
    d'une protéine à part faire les tests avec le sérum d'individus connus
    comme y étant allergiques. L'affaire du soja transgénique contenant un gène de la noix du Brésil met en évidence la difficulté de cette
    détermination. Tant qu'on a pas identifié des individus allergiques,
    c'est-à-dire tant qu'un accident ne s'est pas produit, on n'a pas de
    sérum, et on ne peut pas faire de test. Quant aux tests sur les animaux, ils avaient montré que la protéine de la noix du Brésil (une protéine de stockage) n'était pas un allergène (Nordlee et al., 1996). Si l'on s'y était fié pour commercialiser ce soja, les résultats auraient pu être désastreux.

    En dépit de ce qui précède, la plupart des entreprises de
    biotechnologies utilisent des gènes de micro-organismes plutôt que de plantes alimentaires. Elles modifient ces gènes naturels et parfois même les re-construisent artificiellement - ce qui modifie les protéines naturelles ou en introduit de nouvelles, bien que le potentiel
    allergénique de ces protéines ne soit pas prévisible et ne puisse faire
    l'objet de tests. Pour Nestle, "Le prochain cas pourrait être moins
    idéal et le public moins heureux. Il est de l'intérêt de chacun de
    mettre au point des politiques règlementant les aliments transgéniques et comprenant une notification avant leur commercialisation et leur étiquetage" (Nestle, 1996:727).

    Michael Hansen,
    Directeur Scientifique, Consumer Policy Institute, New-York
    Traduit par Jean-Pierre Berlan(,
    Directeur de Recherches INRA/CTESI Montpellier
    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 10/07/2005 à 04h51.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  21. #18
    camaron

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    1)

    Sur la nocivité possible des OGM sur la santé. Vous opposez une seule étude sur des rats nourris à trés haute dose d'un produit (fut il OGM) ! par rapport à des millions d'humains en consommant depuis une dizaine d'année. Tout est dit.

    2) Vous changez d'objection. Auriez vous conscience de la limite de l'argumentation défendant on n'a pas assez de recul sur les OGM pour être sûr qu'il n'y a pas d'empoisonement en en mangeant ?

    Sinon un conseil : cessez la consommation des légumes et fruits exotiques, des variétés végétales dont le patrimoine génétique n'a pas été controlé par 20 ans d'experience nutritionnelle totalement favorable et sans aucune question en suspens.

  22. #19
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    ARGENTINE -Désenchantement sur les OGM

    Sept ans après les premières cultures de soja transgénique, plusieurs scientifiques argentins commencent à dénoncer les impacts négatifs sur l’environnement suite aux préjudices sur la vie bactérienne du sol et le fort développement de mauvaises herbes résistantes aux herbicides. Après une période d’euphorie autour du soja fourni par Monsanto, une étude publiée dans la revue New Scientist1 montre que les agriculteurs sont aujourd’hui obligés d’employer deux fois plus d’herbicides que dans les systèmes conventionnels. De plus, la contamination par des graines “perdues” est inquiétante pour les scientifiques puisque la plante pousse spontanément à de mauvaises époques et là où elle n’est pas souhaitée, imposant aux agriculteurs d’utiliser des herbicides plus puissants et toxiques que le glyphosate, entraînant une perte de récolte et des atteintes au bétail, le rendant impropre à la consommation. Enfin, l’étude établit une possibilité de lien entre les cultures et des maladies développées dans des familles habitant à proximité : rougeurs, yeux irrités, des nouveaux nés ayant des malformations... La situation en Argentine s’est bâtie autour d’une expansion non contrôlée des agriculteurs souhaitant cultiver du soja transgénique, les amenant à exproprier 150 000 agriculteurs de leurs terres, faisant chuter la production de lait, riz, maïs, pommes de terre et lentilles. De son côté, l’entreprise considère la récolte comme victime de son propre succès, et recommande de cultiver le soja en rotation avec du maïs ou une autre culture pour laisser à la terre et à l’environnement le temps de récupérer. C. Merritt, responsable du département de biotechnologie de Monsanto s’est déclaré “choqué par le fait que New Scientist publie une telle étude, dont les deux auteurs sont des anti-OGM notoires, et qui ignore de nombreux résultats scientifiques prouvant le contraire de leurs résultats”. C. Merritt a ajouté que “si les problèmes avancés sont réels, pourquoi le Round Up est-il toujours utilisé par des millions d’agriculteurs, après trente ans d’existence ?” 2.
    Source : http://www.infogm.org/article.php3?id_article=1554

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  23. #20
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut Camaron

    1) Sur la nocivité possible des OGM sur la santé. Vous opposez une seule étude sur des rats nourris à trés haute dose d'un produit (fut il OGM) ! par rapport à des millions d'humains en consommant depuis une dizaine d'année. Tout est dit.

    2) Vous changez d'objection. Auriez vous conscience de la limite de l'argumentation défendant on n'a pas assez de recul sur les OGM pour être sûr qu'il n'y a pas d'empoisonement en en mangeant ?

    Sinon un conseil : cessez la consommation des légumes et fruits exotiques, des variétés végétales dont le patrimoine génétique n'a pas été controlé par 20 ans d'experience nutritionnelle totalement favorable et sans aucune question en suspens.
    La question n'est pas là, mais bien dans l'observation de bon protocole d'expérimentation et bien encadré avec toutes les précotions requises pour leurs implantations dans l'environnement. Les exemples que je donne démontre bien l'emprèssement de commercialiser de la par de l'industrie biotechnologique et pharmaceutique (question de profitabilité je supposes !), et non de prendre tout les précotions raisonnable et requises, c'est pour cela que l'expérimentation doit se faire sur des petites échelles et à long thermes. Car les effets sont long a apparaitre et a se faire sentire dans l'environnement et dans la nature. (un cancer peut prendre de dix à 15 ans avant de se manifester par exemple)

    Crois-tu vraiment toi, que la nature se dérègle du jour au l'endemin, et bien moi NON !!! Il faut tout simplement prendre tout le temps requis et nécéssaire à la validation expérimentale.

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  24. #21
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Peut-on réellement faire confiance aux entreprises Pharmaceutique, Biotechnologique et l'OMS dans ce domaine. Et bien jetter un petit cout d'eoil sur le liens suivant, et vous allez y trouver votre propre réponce :


    Antibiotique tueur !
    Réponce garantie !

    PS : Kinnette, voilà le liens que je voulais tent te montrer dans l'autre file de discussion sur les OMG.

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  25. #22
    camaron

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Sur le sujet des dangers de consommer des végétaux OGM, il faudrait savoir ce que tu peux avancer pour justifier la méfiance avant de zaper sur les autres sujets des enjeux économiques et de la dissémination dans la nature.

    S'il s'agit de se méfier de se méfier de tout ce qui est nouveau et que tu ne maitrises pas alors je te conseille de laisser ton clavier tranquille et de faire le tri autour de toi de tout ce qui n'a pas été démontré innoffensif dans ton environnement.

  26. #23
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Respire un peut et relit ceci

    La question n'est pas là, mais bien dans l'observation de bon protocole d'expérimentation et bien encadré avec toutes les précotions requises pour leurs implantations dans l'environnement. Les exemples que je donne démontre bien l'emprèssement de commercialiser de la par de l'industrie biotechnologique et pharmaceutique (question de profitabilité je supposes !), et non de prendre tout les précotions raisonnable et requises, c'est pour cela que l'expérimentation doit se faire sur des petites échelles et à long thermes. Car les effets sont long a apparaitre et a se faire sentire dans l'environnement et dans la nature. (un cancer peut prendre de dix à 15 ans avant de se manifester par exemple)
    Et c'est tout, pour les labo et la production d'insuline, d'hormone de croissence je suis parfaitement ok et j'approuve. Là ou que je n'approuve pas c'est à ciel ouvert dans la nature et sur de grande échelle. Et c'est tout !!!

    Alors lit, réfléchit et respire !!!! (tu déforme mes prépos là !!!!)

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  27. #24
    Yoyo

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Glevesque

    ca serait plus productif et interessant d'eviter de poster 5 messages consécutifs de plusieurs pages chacun...C'est du flood plusqu'autre chose puisque si on veux repondre point par point a tes messages non seulement on va y passer notre journée mais en plus les reponses feront 30pages! bref ca emepche toute discussion.
    Alors la prochaine fois évite les monologues avec toi meme, et attends que d'autres te répondent avant de reposter d'autres messages, c'est le principe d'une discussion!

    Yoyo

  28. #25
    Gilgamesh

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut

    Respire un peut et relit ceci

    Et c'est tout, pour les labo et la production d'insuline, d'hormone de croissence je suis parfaitement ok et j'approuve. Là ou que je n'approuve pas c'est à ciel ouvert dans la nature et sur de grande échelle. Et c'est tout !!!

    Alors lit, réfléchit et respire !!!! (tu déforme mes prépos là !!!!)

    Gilles

    Moi, je suis pour l'automobile, mais uniquement sur circuit, et c'est tout !!!




    Les OGM sont une technique destinée au choix et sans exclusive à produire une protéine d'intérêt pharmacetique ou industrielle, faciliter l'intinéraire technique, renforcer la résistance aux ravageurs, améliorer les qualité nutritionnelle, etc.

    Et le plus souvent l'intérêt est de pouvoir le faire en plein champs et en grande culture, pas en serre. De la même façon que l'automobile n'a d'intérêt que si on peut aller de Paris à Marseille avec. C'est fait pour, on dépense de l'argent pour ça, pas pour le plaisir de faire vroum vroum.

    a+

  29. #26
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut Gilgamesh

    Les OGM sont une technique destinée au choix et sans exclusive à produire une protéine d'intérêt pharmacetique ou industrielle, faciliter l'intinéraire technique, renforcer la résistance aux ravageurs, améliorer les qualité nutritionnelle, etc.
    Et je suis d'accord avec toi !
    Et le plus souvent l'intérêt est de pouvoir le faire en plein champs et en grande culture, pas en serre
    Et pourquoi dit moi il ne pourrait pas en être ainsi. Car la phase expérimentale peut s'échélonner sur plusieurs décénies. Une question de cout peut-êtere. Et bien si c'est juste cela, alors l'industrie pharmaceutique et biotechnologique n'ont juste qu'à investire plus, ou est le problème si ce n'est qu'une question de cout et de profitabilité pour les créancier en réalité.

    Les méthodes et l'éthique qui sont axées sur l'expérimentation et les validations d'ordre scientifique doit-être tout simplement mené à bien, et ceci en accord avec le sacré bon sens et notre entendement. La prévoyance doit tout simplement prendre le dessus sur les aspects d'imprévisibilité et d'incertitude sur de possible contamination ou effet secondaire sur l'environnement à long therme (l'exemple des abeilles d'europe qui font face à une contamination bactérienne extérieurs en est un bon exemple). Et l'argent ne doit tout simplement pas et jamais prendre le dessus, il en va de l'équilibre environnementale, il me semble que sela est déjà extrèmement sérieu juste en principe.

    Gilles
    Dernière modification par glevesque ; 10/07/2005 à 20h19.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  30. #27
    glevesque

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Salut

    Le temps de vous donner un petit liens : Les OGM : Un danger ou un bien ?

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  31. #28
    Gilgamesh

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut Gilgamesh

    Et pourquoi dit moi il ne pourrait pas en être ainsi. Car la phase expérimentale peut s'échélonner sur plusieurs décénies. Une question de cout peut-être.
    -- Par exemple, oui.



    Et bien si c'est juste cela, alors l'industrie pharmaceutique et biotechnologique n'ont juste qu'à investire plus, ou est le problème si ce n'est qu'une question de cout et de profitabilité pour les créancier en réalité.
    -- Ben il est financier le problème... Comme toute technique, ce n'est possible que si c'est raisonnablement rentable.

    Ce que je veux juste dire c'est que le fait d'affirmer "moi je n'ai rien contre les OGM" puis d'enchainer "...mais je veux que l'expérimentation s'étale sur un siècle" est contradictoire.


    Les méthodes et l'éthique qui sont axées sur l'expérimentation et les validations d'ordre scientifique doit-être tout simplement mené à bien, et ceci en accord avec le sacré bon sens et notre entendement. La prévoyance doit tout simplement prendre le dessus sur les aspects d'imprévisibilité et d'incertitude sur de possible contamination ou effet secondaire sur l'environnement à long therme (l'exemple des abeilles d'europe qui font face à une contamination bactérienne extérieurs en est un bon exemple). Et l'argent ne doit tout simplement pas et jamais prendre le dessus, il en va de l'équilibre environnementale, il me semble que sela est déjà extrèmement sérieu juste en principe.
    -- Certe, certe, tu enfonces des portes ouvertes.

    La question est : qui décide que les expérimentations et validations ont été menées à bien ? Toi ? Moi ? José Bové ? l'INRA ?

  32. #29
    kinette

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Citation Envoyé par glevesque
    Cela appuis d'ailleur mes propos précédent ! Et en plus cela peut également favoriser la sélection de souche d'insecte résistante à ces mêmes herbicides
    Bonjour,
    Désolée mais je ne vois pas trop comment... ce genre de confusion entre tout et n'importe quoi (OGM résistants aux herbicides, OGM résistants aux insectes, OGM résistants aux maladies...) est bien révélateur de la méconnaissance de la majorité des anti-OGM qui du coup argumentent à faux leur discours.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  33. #30
    camaron

    Re : Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,
    Désolée mais je ne vois pas trop comment... ce genre de confusion entre tout et n'importe quoi (OGM résistants aux herbicides, OGM résistants aux insectes, OGM résistants aux maladies...) est bien révélateur de la méconnaissance de la majorité des anti-OGM qui du coup argumentent à faux leur discours.

    K.
    Assez d'accord avec toi. Là Glevesque nous propose même de faire de la sélection sur les insectes. Quel rapport peut il y avoir entre le risque de la diffusion d'un gène d'épi de maïs et celui d'un insecte !
    Dernière modification par camaron ; 12/07/2005 à 17h30.

Page 1 sur 8 12 3 4 5 6 7 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?
    Par shokin dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 263
    Dernier message: 14/09/2007, 08h37
  2. Décret sur la coexistence cultures OGM/non OGM publié
    Par chrisgir dans le forum Actualités
    Réponses: 98
    Dernier message: 25/04/2007, 23h02
  3. Les OGM
    Par SEBEST dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 30
    Dernier message: 16/07/2005, 17h18
  4. Quels OGM dans notre assiette ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/04/2005, 18h22