Discussion fermée
Page 10 sur 15 PremièrePremière 1011 12 13 14 DernièreDernière
Affichage des résultats 271 à 300 sur 422

Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?



  1. #271
    SK69202

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Bonjour,

    On va encore tangenter la charte.

    Par contre il y a un sérieux pb d'approvisionnement pour l'occident car nos compagnies n'ont pas l'intention d'investir et ça c'est dans le but de maintenir des prix très élevés.
    Affirmation gratuite, nos compagnies ont tellement de bâtons dans les roues de la part de tous les gouvernements, groupes de pression et autres que comme c'est leur pognon, elles font gaffe. (voir Total / Iran hier ou aujourd'hui)

    Nous ne sommes pas au pic, mais il n'est pas garanti que nous ayons accès, quel qu'en soit le prix, à la 2ème moitié.

    @+

    -----

    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  2. Publicité
  3. #272
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonjour,

    On va encore tangenter la charte.



    Affirmation gratuite, nos compagnies ont tellement de bâtons dans les roues de la part de tous les gouvernements, groupes de pression et autres que comme c'est leur pognon, elles font gaffe. (voir Total / Iran hier ou aujourd'hui)

    Nous ne sommes pas au pic, mais il n'est pas garanti que nous ayons accès, quel qu'en soit le prix, à la 2ème moitié.

    @+
    Ca aussi c'est une affirmation gratuite. La compagnie chinoise d'état elle semble avoir moins de difficultés pour produire et augmenter sa production et ses réserves que notre "Total" et le pétrole leur revient au prix de production pas à 140 dollards. Nous on est dans un système ou les compagnies n'investissent pas l'état ne les aide pas mais elles sont pété de tunes et on paye notre pétrole 140 dollards ... et on est pas foutu de produire le petit plus qui manque ainsi que la marge en capa de raffinage qui manque pour "décrisper" le marché.
    C'est pas que je soi un fan du communisme mais forcé de constater que les compagnies pétrolières nationales sont beaucoup plus efficientes que les privées.

  4. #273
    GillesH38a

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    la production de la plupart des compagnies privées baissent parce qu'elles ont passé des accords de "sharing agreement" avec les pays dans lesquels elles exploitent les gisements, qui a pour effet mécanique de baisser la part du volume alloué quand les prix montent. Les compagnies nationales n'ont pas ce probleme. Par ailleurs il y a des compagnies nationales comme Pemex au Mexique dont la production a visiblement passé son pic. Ce n'est pas un probleme public ou privé, c'est juste un probleme de l'état d'avancement de l'exploitation des réserves !

  5. #274
    moijdikssékool

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Ca, il y a aura toujours un réseau électrique (bon, à priori, il sera plus cher) ...
    ah ben si meme toi tu te laisses impressionner..
    disons que pour faire certains travaux, l'électricité est plus que nécessaire et son transport le plus rentable est un réseau électrique

    On a déjà eu cette discussion. En quantité faible, les ENR ne demandent pas beaucoup de travail humain. Charbon de bois, hydraulique, moulins à vent. Tous ont été utilisés dans le temps de manière rentable.
    ca, s'ils étaient utilisés, c'est qu'ils étaient rentables. Mais dans le monde moderne, ils ne le sont plus. Maintenant si nous nous entendons sur la définition du futur monde moderne, on peut arriver à les trouver rentable, et plus productives qu'avant
    quelle proportion de la population est occupée directement ou indirectement à produire les 8 Gtep/an de fossile?
    indirectement: 100%, il faut voir le monde comme une machine qui fonctionne au fossile, qui consomme ce qu'il produit et vice-versa. Même le type qui va piocher des blocs de sels et les transporter sur des lamas peut vendre son sel à tel prix parceque ceux qui l'achètent (ou ceux qui payent ceux-ci, ou ceux qui payent ceux qui payent) dégagent des ressources grâce à de l'énergie fossile. Sans fossile, même l'exploitant manuel en sel aurait une vie différente
    directement: il faudrait que tu précises dans quels domaines tu considères l'utilité des intervenants qui mobilisent des ressources pour produire du fossile
    Mais même là, je n'en verrais pas l'intérêt parceque pour comparer avec les autres énergies, les domaines mobilisés par le fossile ne sont, ne serait-ce que nominativement, pas les mêmes que les domaines des autres énergies

    pas 100 ans, mais quelques centaines d'années, oui, c'est certain !
    n'en soit pas si sûr, il y a très peu de chances que l'évolution des techniques depuis, par exemple, les bêtes de traits n'ait servi à rien. Pour comparer, il faudrait comparer, par exemple, combien de personnes il fallait pour fabriquer une baguette de pain du temps du moyen-âge (au pif 1000baguettes/an pour un paysan, 1/10 de constructeurs de charrue si ces derniers en construisent 10 pendant le temps de la durée de vie d'une charrue, 1/1000 de fabricants de planche en bois pour la maison du paysan...) ou de notre temps (au pif 100.000baguettes/an pour un agriculteur, 1/100 de constructeurs de moissoneurse batteuse...). Si aujourd'hui le nombre d'individus mobilisés pour fabriquer une baguette est, au pif, 100 fois moins élevé que du temps du moyen-âge, on peut dire que le rapport, sans fossile, sera quelque part entre 1 et 100, pas en dessous de 1
    Ils prennent surtout pour des naïfs les occidentaux qui proposent que les occidentaux baissent leur consommation pour montrer l'exemple au monde entier. Pic ou pas pic.
    Ils baissent leur conso pour être plus efficace, et cela montre l'exemple, c'est un secret de polichinel, comme tu dis pic ou pas pic. Si les Chinois ont trouvé un moyen pour se rendre plus compétitifs que les machines du monde occidental, ce n'est pas parceque ces dernières sont caduques, mais parcequ'elles ne sont pas assez grosses (plus une machine, dans le monde professionnel, est grosse plus elle est efficace) et/ou ceux qui construisent ces machines sont trop gourmands (bagnole ou baraque trop grosse, et plus c'est gros plus ca consomme: les économies faites par les grosses machines permettent d'avoir de gros biens/services): s'il y a un problème, c'est uniquement du fait qu'il y a un déséquilibre entre ces 2'grosseurs' et ce problème se résout par une réduction de la consommation dans l'un ou l'autre monde, professionnel ou privé
    Sans fossile, le monde professionnel doit être plus gros pour faire fonctionner un monde privé plus petit, mais cela n'empêche pas que pour faire grossir celui-ci, il faut, comme dans le cas du fossile, faire grossir le 1er. Seul change le ratio de consommation entre les 2, directement relié à la notion de rendement (technique, d'organisation...)
    Dernière modification par moijdikssékool ; 13/07/2008 à 21h37.

  6. #275
    GillesH38a

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    disons que pour faire certains travaux, l'électricité est plus que nécessaire et son transport le plus rentable est un réseau électrique


    ca, s'ils étaient utilisés, c'est qu'ils étaient rentables. Mais dans le monde moderne, ils ne le sont plus. Maintenant si nous nous entendons sur la définition du futur monde moderne, on peut arriver à les trouver rentable, et plus productives qu'avant
    la rentabilité est relative, la productivité ne l'est pas. Pour une situation technique et une organisation sociale donnée, tu peux calculer la productivité comme le temps humain qu'il faut pour produire une unité de valeur donnée. C'est assez bien mesuré par le coût, à condition que tu estimes que tu payes tout le monde en moyenne pareil. (Mais comme tu dis, si ceux qui travaillent acceptent de vivre moins bien (en étant payé moins cher donc), le coût diminue à productivité égale, ce n'est donc pas un indicateur parfait : c'est ce qui se passe avec la Chine par rapport à l'Occident - mais du coup la croissance chinoise est essentiellement "empruntée" au manque de croissance occidentale).

    La "rentabilité" relative va donc dépendre de la comparaison de deux productivités. Mais a priori, le fait qu'une énergie devienne plus chère avec le temps ne rend pas une autre énergie plus productive ! en revanche elle peut la rendre plus rentable en relatif, ce qui va tendre a provoquer la substitution. Mais on ne devient pas plus riche pour autant, on devient juste moins pauvre que si on ne l'avait pas substituée !

    il y a quand même un seuil de productivité au-delà duquel l'activité de production d'énergie ne devient certainement plus rentable, c'est si le travail humain dépensé pour ça est supérieur à ce qu'on gagne avec l'énergie produite ! (ça inclut d'ailleurs le cas où l'énergie produite est inférieure à l'énergie consommée, mais pas seulement, ça peut s'appliquer aussi à de l'énergie produite avec du seul travail humain, par exemple faire 100 km pour aller couper un arbre, et le transporter a dos d'homme, c'est pas super intéressant).

    La question que je pose sur l'électricité, c'est de savoir si ce sera toujours rentable dans ce sens : je pense qu'à partir d'un certain coût (en travail humain) de construction des centrales électriques, des réseaux de distribution et des appareils qui utilisent l'électricité produite, ça pourrait demander plus de travail humain total que ce que c'est censé remplacer, et donc on arrêterait totalement de le faire. Non pas parce que c'est impossible techniquement, juste que ce n'est plus rentable économiquement.

    Cdt

    illes

  7. #276
    grhum

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message

    La question que je pose sur l'électricité, c'est de savoir si ce sera toujours rentable dans ce sens : je pense qu'à partir d'un certain coût (en travail humain) de construction des centrales électriques, des réseaux de distribution et des appareils qui utilisent l'électricité produite, ça pourrait demander plus de travail humain total que ce que c'est censé remplacer

    Cdt

    illes
    Bonjour.
    je partage votre approche.
    Jancovici a un discours trés pédagogique sur ce sujet (combien suis je esclavagiste):http://www.manicore.com/documentation/esclaves.html

    Un humain moyen produirait au mieux quelques kWh par jour. A comparer avec éoliennes, panneaux solaires etc ...

    Dans cette même le logique, on peut aussi déterminer le prix "réel" d' un litre d'essence:
    1 l représente 11.6 kWh
    1 homme adulte moyen au travail : 300 Wh
    11.6 / 0.3 = 38 heures
    Il faut cependant tenir compte du rendement du moteur à essence(25% ?)
    38 x 0.25 = 10 h (arrondis)
    10 h au smic: 10 x 12.5 par heure = 125 € le litre.
    Il faut cependant intégrer l'énergie (ou le coût) pour réaliser le moteur, divisons par 2: 125 / 2 = 62.5 €

    Disons que même à 60 € / litre, l'essence reste compétitive au travail humain.

    C'est un peu tiré par les cheveux, mais cela permet de relativiser le prix actuel de l'essence (1.50 €)

  8. Publicité
  9. #277
    moijdikssékool

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Mais a priori, le fait qu'une énergie devienne plus chère avec le temps ne rend pas une autre énergie plus productive !
    arf, j'entendais par 'avant' le 'avant d'aujourd'hui', pas le 'avant du futur'. Disons que demain on saurait mieux valoriser une bio-énergie que du temps des bêtes de traits. Je veux dire par là que l'évolution des techniques permettront, sans fossile, de mieux produire que du temps des bêtes de traits. Pour arriver à faire en sorte qu'elles produisent autant que le fossile, il faudra attendre longtemps (l'évolution des techniques) mais ne permettront de produire autant que le fossile (question de surface au sol) du temps d'aujourd'hui. Pour cela, il faudrait imaginer de très grosses machines de récoltes automatisées autonomes à 99% alimentant de très grosses usines de production automatisées autonomes à 99%. Mais attention, j'insiste bien sur la notion de relativité car si le fossile bénéficiait de très grosses 'machines de récoltes' automatisées autonomes à 99%, il serait se toute façon le plus compétitif car pour les concurrencer, les bio-énergies nécessiterait alors de très très grosses machines de récoltes hyper automatisées autonomes à 99,99%. Il faut bien voir le retard que prend la productivité avec des bio-énergies, mais aussi son abondance, par rapport au fossile
    Mais pour faire aussi bien que le fossile, il faut quand même que l'évolution des techniques soit sévère (parceque bon, je ne sais pas si vous avez déjà vu un puit de pétrole: un gros robinet planté dans le sol: complètement automatisé et autonome à pas loin de 100%. Bon, ils ne sont pas tous comme ceux-la mais quand même)
    il y a quand même un seuil de productivité au-delà duquel l'activité de production d'énergie ne devient certainement plus rentable
    l'évolution des techniques, depuis les bêtes de trait, a très certainement été non nulle en ce sens que si l'on voulait se passer de fossile, la productivité, la rentabilité serait aujourd'hui supérieure à celle du temps des bêtes de traits
    Non pas parce que c'est impossible techniquement, juste que ce n'est plus rentable économiquement
    elles seront toujours rentables, mais moins qu'ajourd'hui. Mais comme tu dis, il faut tenir compte du facteur humain et la vanité humaine conduira peut-être à ce que les ingénieurs qui y travaillent ne voudront plus y travailler parcequ'il faudra y aller en bus, manger plus local, voyager moins loin. Mais ca m'étonnerait car la vanité s'arrête surtout à la comparaison. L'ingénieur d'une centrale nucléaire reste un ingénieur, ce qui peut paraître un plus par rapport au voisin. De plus, l'électricité aura plus de valeur qu'aujourd'hui. On se battra pour vivre et pour des valeurs qui ne seront pas celles d'aujourd'hui ou alors en plus petites
    C'est un peu tiré par les cheveux, mais cela permet de relativiser le prix actuel de l'essence (1.50 €)
    pour effectuer un travail, l'homme est complètement nul et la machine très efficace. Pour consommer le produit d'un travail, l'homme est ultra-compétent et la machine complètement nulle

  10. #278
    invité576543
    Invité

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par grhum Voir le message
    Disons que même à 60 € / litre, l'essence reste compétitive au travail humain.
    D'autant plus que cela veut dire que le litre d'huile vaut 60 € (moins les taxes...), ce qui augmente quelque peu le coût du travail humain.

    1 litre d'essence = 1 litre d'huile = 1/3 journée de nourriture d'un humain.

    Avec un smic à 12,5 € l'heure, faut travailler 11 h par semaine rien que pour manger...

    Cordialement,

  11. #279
    arld

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    bonjour,
    alors ceci, c'est tout des bobards? (pas l'histoire du 11/9 qui est un peu hors-sujet, mais tout ce qui concerne le pic)
    http://www.onpeutlefaire.com/petrole-et-ecrans-de-fumee

  12. #280
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Que 80% de la politique étrangère des états soit essentiellement axée sur le pétrole c'est pas (en tout cas pour moi) un scoop. Que ces histoires de terrorisme servent de prétexte à des opérations militaires pour le contrôle de l'or noir non plus.

  13. #281
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Je me permet de "remettre le couvert" sur ce sujet à l'occasion.

    Je ferais une simple constatation :

    On nous avais dit que la spéculation sur le pétrole représentait environ 25dollards. La baril est passé de 147 à 91(aujourd'hui à NY) soit 56 dollards en moins, alors que l'on a annoncé des dégât sur les infrastructures suite à l'ouragan Ike. Il m'apparaît donc clairement que le facteur spéculatif était fortement sous-évalué dans la hausse des 12 derniers mois. Les spéculateurs vont vider leurs stocks au compte goutte décrispant le marché pendant des mois pour récupérer leur bille sans provoquer un effondrement. Je parie donc sur un maintient du cours entre 70 et 110 dollars au moins durant les trois prochains mois .

    Seconde constatation : Les prévisions annonçant un baril à 300 dollars ou que celui-ci ne repasserais jamais la barre des 100 étaient fausses.

  14. #282
    invite765732342432
    Invité

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    On nous avais dit que la spéculation sur le pétrole représentait environ 25dollards. La baril est passé de 147 à 91(aujourd'hui à NY) soit 56 dollards en moins, alors que l'on a annoncé des dégât sur les infrastructures suite à l'ouragan Ike. Il m'apparaît donc clairement que le facteur spéculatif était fortement sous-évalué dans la hausse des 12 derniers mois.
    Rien d'aussi évident. Il y a tellement de facteurs qui font le prix du pétrole en dehors de la spéculation:
    - la parité USD/devise
    - les tensions géopolitiques (Moyen-Orient, mais aussi Amérique du Sud, ...)
    - les découvertes de champs
    - les décisions de l'OPEP
    - les politiques énergétiques des pays majeurs
    - la situation économique des pays majeurs
    - la saison et le temps
    - ...

    Bref, Aucun moyen pour un particulier comme toi et moi d'avoir la moindre idée, même vague, de l'importance de la spéculation.
    Dernière modification par invite765732342432 ; 16/09/2008 à 15h49.

  15. Publicité
  16. #283
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    La chute a étée très rapide encore plus que la hausse c'est clairement une bulle spéculative qui a éclaté. Les autres facteurs dont tu parle jouent un rôle mais sur des périodes plus longues.

  17. #284
    SK69202

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Bonjour,

    La récession économique arrivant à grand pas, le marché boursier plongeant vers le bourbier, les spéculateurs se voient dans l'obligation de récupérer leurs billes d'où une offre supérieure à la demande d'aujourd'hui.

    L'élection américaine se jouant sur le prix de l'essence l'OPEP préfère un président conforme à ses intérêts, d'où la surproduction actuelle, due sans doute aussi à l'inertie du système.
    Les bruits, de plus en plus fort, de bottes atomiques au moyen orient devraient rapidement effacer le sourire à ceux qui croient encore au père noël du pétrole pas cher pendant longtemps.

    Pour info ce qu'en pense quelques étasuniens lambda.

    Maintenant ne pas oublier que l'Indonésie c'est fait virer de l'OPEP car elle est devenue importateur net de pétrole, déplétion ou augmentation de la consommation ?

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  18. #285
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    C'est quoi les bottes atomiques?

  19. #286
    SuperTux

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Ce qu'il faut regarder surtout c'est les chiffres de la production :
    http://www.eia.doe.gov/emeu/ipsr/t14.xls

    De octobre 2007 à Juin 2008, grosso-modo cela stagne. A voir dans les prochains mois ce que donne l'augmentation de Juillet de la production Saoudienne.

    Sinon pour les spéculateurs, dans un "Pour la Science" de ces derniers mois, il y avait un article d'économie où l'auteur disait que les spéculateurs achetaient des options et n'agissait pas vraiment sur le marché physique. A voir... en tout cas je ne connais pas assez le systeme financier pour vérifier.

  20. #287
    Moinsdewatt

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Tout ce que vous voudrez savoir sur le pic de production de pétrole à venir, sur le forum de Oléocéne :
    http://forums.oleocene.org/viewforum.php?f=34

    On y parle bien evidement de L' Agence Internationale de L' Energie .

    http://forums.oleocene.org/viewtopic...st=0&sk=t&sd=a

  21. #288
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Salut, j'ai visité votre site et je ne trouve pas rapidement de la bonne information, et je propose donc de lire l'opinion de Red Cavaney, président-directeur général de l'Américain pétroléum institute, un organisme commercial de l'industrie pétroliere,
    publié sur le web pour la revue, L'état de la planete, 2007 :

    http://www.delaplanete.org/Le-pic-im...roduction.html
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  22. Publicité
  23. #289
    GillesH38a

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    un temoignage parfaitement crédible et objectif, bien évidemment !

    si tu es convaincu par ce monsieur, alors tu pourras certainement répondre aux questions que je posais à Ulysse, qui semble avoir lachement abandonné le débat , à la question #107 :

    Ou se trouvent les centaines de Gbl nécessaires pour assurer la production des "champs encore à découvrir", indispensables pour faire croitre la production jusqu'en 2030, selon meme l'Agence Internationale pour l'énergie ?

    si tu ne sais pas, envoie la question à Mr Cavaney

  24. #290
    RARA63

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    je ne trouve pas rapidement de la bonne information, et je propose donc de lire l'opinion de Red Cavaney,
    Merci pour cette "bonne" information ...

    Houps ! grillé par gillesh

  25. #291
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Ou se trouvent les centaines de Gbl nécessaires pour assurer la production des "champs encore à découvrir", indispensables pour faire croitre la production jusqu'en 2030, selon meme l'Agence Internationale pour l'énergie ?

    si tu ne sais pas, envoie la question à Mr Cavaney
    Salut, je sais que la production actuel de pétrole ne fournit pas la demande, meme si le pic de production pétrolier n'est pas encore atteint et cela explique certainement en bonne partie, pourquoi le prix du pétrole continu d'augmenter malgré une hausse de la production pétroliere qui se poursuit encore.
    Cela n'a pas été mentioné malheureusement par Red Cavaney dans son article publié dans le magazine l'État de la planete(Le pic imminent de la production mondiale de pétrole? un mythe récurrent).
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  26. #292
    RARA63

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Et que propose t'il d'"utile" face à des argumentaires tels que :
    - http://aspofrance.viabloga.com/files...ville_2008.pdf
    -http://www.manicore.com/documentation/reserve.html

    Et un petit lien au sujet des interprétations du club de rome :
    http://www.manicore.com/documentation/club_rome.html

  27. #293
    Garlik

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    cela explique certainement en bonne partie, pourquoi le prix du pétrole continu d'augmenter malgré une hausse de la production pétroliere qui se poursuit encore.
    Hein ????
    Le prix du brut a considérablement chuté depuis 3 mois, il vient même de passer sous la barrière des 50$, son prix a donc été divisé par 3.

  28. #294
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par Garlik Voir le message
    Hein ????
    Le prix du brut a considérablement chuté depuis 3 mois, il vient même de passer sous la barrière des 50$, son prix a donc été divisé par 3.
    OK, c'était pour la tendence, la hausse subite est possiblement stratégique, comme la baisse subite, cela peut découragé ceux qui développent des énergies renouvelable ou nouvelles.
    Il serait préférable de considérer la moyenne des prix établit selon la courbe indiquant la moyenne pour chaque mois sur plusieurs années et pres de cette courbe établir la courbe moyenne pour ces années, comme cela on pourrait bien voir la tendence nette.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  29. Publicité
  30. #295
    GillesH38a

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    Salut, je sais que la production actuel de pétrole ne fournit pas la demande, meme si le pic de production pétrolier n'est pas encore atteint et cela explique certainement en bonne partie, pourquoi le prix du pétrole continu d'augmenter malgré une hausse de la production pétroliere qui se poursuit encore.
    Cela n'a pas été mentioné malheureusement par Red Cavaney dans son article publié dans le magazine l'État de la planete(Le pic imminent de la production mondiale de pétrole? un mythe récurrent).
    en réalité, la flambée de ces dernieres années a été effectivement due à une production qui stagnait et une demande qui croissait. Mais depuis la crise financière, et grâce à la mise en production (qui avait tardé) de quelques gisements supplémentaires, la production a legerement monté depuis un an et la demande s'est écroulée. Ca a suffit a rétablir l'équilibre, et ça explique probablement une bonne part de la baisse -entrainant aussi un retrait des placements spéculatifs qui en explique l'autre partie.

    Le petit probleme , c'est que le rééquilibrage ne s'est fait que grace à la chute de la demande, et donc ça va plutot dans le sens d'un pic précoce; actuellement, les investissements pour de nouveaux gisements sont au point morts. Tous les investissements qui ne seraient rentables que pour un prix du baril de 70,80 $, risquent d'etre suspendus. Ca met à mal la théorie de gens comme M. Cavaney qui pensaient benoitement qu'il n'y avait pas de probleme avec un pétrole cher, puisque plus le pétrole est cher, plus il y a des réserves - l'erreur de raisonnement est de penser que la société peut durablement supporter un pétrole cher, et qu'il y aurait toujours de le demande quel que soit son prix . Apparemment, ce n'est pas le cas ....

  31. #296
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Tous les investissements qui ne seraient rentables que pour un prix du baril de 70,80 $, risquent d'etre suspendus.
    Salut, pour ce propos, je peut ajouté que selon un expert financié que j'ai écouté a TVA ou Radio-Canada, il y a un peu plus d'une semaine, que si le prix du baril de pétrole baisse encore de quelques dollars(ce qui est peut-etre déja fait actuellement), il ne sera plus rentable d'exploiter les sables bitumineux (au Canada) et qu'il y aura beaucoup de pertes financiere(montant irrécupérable dans le développement de la technologie pour exploiter ces sables).
    Ces un exemple parmis tant d'autre et cela annonce mal, une fois que la reprise économique se fera pour de bon.
    Merci pour avoir mentioné que la crise financiere était en bonne partie responsable de la baisse actuel du prix de pétrole(j'avais oublié ce détail important).
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  32. #297
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    un temoignage parfaitement crédible et objectif, bien évidemment !

    si tu es convaincu par ce monsieur, alors tu pourras certainement répondre aux questions que je posais à Ulysse, qui semble avoir lachement abandonné le débat , à la question #107 :

    Ou se trouvent les centaines de Gbl nécessaires pour assurer la production des "champs encore à découvrir", indispensables pour faire croitre la production jusqu'en 2030, selon meme l'Agence Internationale pour l'énergie ?

    si tu ne sais pas, envoie la question à Mr Cavaney
    Allons bon c'est déjà la seconde fois que tu m'accuses d'abandonner le débat.
    Je sais très bien et toi aussi que je ne pourrais jamais te convaincre.
    "champs encore à découvrir" Si ils sont encore à découvrir c'est qu'ils ne sont pas découverts donc qu'on ne sait pas où ils se trouvent. Alors me demander où ils se trouvent c'est pas un peu bizarre?

    Je vais te faire une super réponse : un peu partout.

    Désolé, j'ai pas prospecté toute la planète tout seul.

    Bon quelques éléments de réponse :

    Il y a 1350 milliards de tonnes de sables bitumineux au canada c'est plus que les réserves mondiales prouvées qui nous donnent 30ans de pétrole devant nous.
    Environ 200 milliards de tonnes au venezuela.

    Le gros des réserves que l'on prouvera dans l'avenir ce sera en dehors du moyen orient.

    Le pétrole et le gaz de l'arctique n'est pas comptabilisé dans les réserves. C'est environ 200milliards de tonnes de pétrole.

    Aprés, il y a toutes les réserves disséminées un peu partout qui n'entrent pas dans les chiffres car considérées trop chers pour être exploitées. Je ne sais pas combien cela représente mais c'est considérable, tout dépend du coût d'exploitation qu'on veut y mettre.

    Pour finir, il y a toujours les hydrate de méthane qui équivalent environ à 5000 milliards de tonnes de pétrole et probablement nettement plus.

  33. #298
    GillesH38a

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Citation Envoyé par _Ulysse_ Voir le message
    Allons bon c'est déjà la seconde fois que tu m'accuses d'abandonner le débat.
    Je sais très bien et toi aussi que je ne pourrais jamais te convaincre.
    "champs encore à découvrir" Si ils sont encore à découvrir c'est qu'ils ne sont pas découverts donc qu'on ne sait pas où ils se trouvent. Alors me demander où ils se trouvent c'est pas un peu bizarre?
    je ne te demande pas où on va les trouver. Je te demande de justifier ton optimisme qu'on va presque certainement les trouver, sachant que comme je te l'ai démontré, il faudrait un rythme annuel de découvertes de plusieurs dizaines de Gbl par an alors qu'on est entre 5 et 10, et des gisements tellement difficiles que personne n'est certain qu'on pourra même les exploiter économiquement. Comme je t'ai rappelé, la seule découverte importante des 10 dernieres années est Kashagan, qui ne fait "que" 13 Gbl et n'est toujours pas mis en exploitation.

    Tu as dit que c'etait du au manque d'investissement dans la prospection. Alors tu m'expliqueras comment il se fait qu'on trouve encore des gisements tres difficiles dans des conditions de plus en plus dures techniquement (type ceux au large du Brésil en eaux profondes), si il n'y a pas d'investissement ! il y a un moyen bien simple de vérifier ton explication : faire le ratio entre les volumes découverts et les sommes investies; si ce n'est qu'un probleme d'investissement en absolu, le ratio devrait etre le meme qu'avant : est ce le cas?

    a part ça, je suppose que l'AIE est tout autant au courant que toi des chiffres de réserves non conventionnelles que tu balances, je ne pense pas que ça leur aie echappé. Si ces chiffres se traduisaient par des gisements REELS qui feront des productions REELLES, je ne vois pas pourquoi elle ne les auraient pas incluses dans ces prédictions.

    Ou alors tu l'accuses de malversation, alors justifie , et développe : tu vois quelle production en 2030 en provenance de l'Arctique, et du canada ? par rapport à ce qu'elle prevoit, tu penses combien de fois plus , et sur quelles bases? où est son erreur?

    Aligner des chiffres de réserves sans parler de production, ça n'a aucun sens . Tu peux aussi rajouter les hydrocarbures de Titan, on en a pour des dizaines de millénaires surement.... (et ne mélange pas avec le gaz, sinon il faut aussi multiplier d'autant les besoins de croissance, pour l'ensemble pétrole + gaz)

  34. #299
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    L'AIE est un organe de l'OCDE. Elle a été créée en 1974 suite au premier choc pétrolier.
    C'est pas du tout un organisme scientifique. C'est un organisme politique.


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ressour...troli%C3%A8res

    Les chiffres utilisés par l'AIE ne prennent en compte que les réserves conventionnelles prouvées.

    Je te ferais remarquer que ces réserves prouvées ne font qu'augmenter.
    de 770 milliards de barils en 1985 à 1200 aujourd'hui.

    Le rôle de l'AIE n'est pas d'estimer les réserves mais d'assurer les approvisionnements. Ils ont donc intérêt à garantir un max d'investissements. Ils se doivent d'être alarmistes.


    PS : dans mon message précédent, je met milliards de tonnes mais c'est milliards de barils.

    Pour l'arctique la production peut atteindre 2millions de barils/Jour

    Le canada, je sais pas exactement, l'étendue des réserves est telle que la production peut a priori au moins atteindre celle de l'arabie saoudite.Pour l'instant, ils sont limités par le manque de main d'oeuvre.
    Dernière modification par _Ulysse_ ; 24/11/2008 à 13h42.

  35. #300
    _Ulysse_

    Re : Pétrole : le déclin se confirme-t-il ?

    Sinon, un détail on peut fabriquer du carburant à partir du gaz naturel et du charbon. Or ces deux ressources sont bien plus abondantes encore que le pétrole. L'Afrique du sud a produit son carburant avec son charbon durant les années d'embargo.
    Les premières usines fonctionnent déjà pour la fabrication à partir du gaz naturel.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Les espèces pollinisatrices sur le déclin
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/11/2006, 12h39
  2. Le déclin des papillons démontre celui de la biodiversité
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/04/2006, 07h25
  3. l'europe spatiale en déclin ?
    Par elmahir7 dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/03/2005, 20h35
  4. Le déclin humain.
    Par Pythagoricien (ze best) dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 8
    Dernier message: 23/01/2005, 20h28
  5. Expansion ou déclin des dinosaures à la fin du Crétacé?
    Par coco dans le forum [Sept] Eric Buffetaut, le spécialiste de la paléontologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/09/2003, 08h49