Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 69

Dilemme : ITI ou ITE ?



  1. #1
    gounther

    Dilemme : ITI ou ITE ?


    ------

    Bonjour à tous,

    Et tout d'abord merci à tous pour vos contributions qui font de ce forum une mine d'infos passionnantes.

    Je suis un peu perdu et souhaite vous soumettre mon dilemme:
    Nous voulons rénover une grange en pierre (murs de 56 cm) située au nord du loiret.

    Cette grange faisant 250 M2 au sol, nous partons pour en rénover une moitié seulement, située à gauche de la grande entrée, qui resterait telle quelle. Ce qui nous donnera 120 m2 au sol, en partie sur 2 niveaux. Nous voulons garder le séjour ouvert. cf. PJ2

    Nous avons contacté un architecte, et ce dernier préconise une ITI.

    Ses arguments sont les suivants :

    - l'occupation de la maison sera épisodique (WE seulement dans un premier temps)

    - L'ITI permettra une plus grande facilité de mise en œuvre (donc diminution des coûts). La grange est nue, il faut créer le sol et le plafond.

    - L'ITI n'offira pas de pont thermiques : on crée "une boîte dans la boîte". Compte-tenu de la surface, nous n'aurons pas de problème de place. Les ponts thermiques apparaissent dans les ronds de la PJ1.

    Je comprends et j'adhère à tous ces arguments, mais je crains de perdre l'inertie que peut m'apporter le bâtiment.

    Certes, il resterait la dalle. Mais est-ce suffisant ? Et reconstruire des murs lourds à l'intérieur ne me semble pas intéressant.


    Pour ma part, j'aurais bien vu un ITE, des ouvertures au SUD qui me permettent de bénéficier d'apports solaires. Cela compenserait la non-occupation du lieu pendant la semaine.

    Est-ce que cette option vous paraît raisonnable ? Quel choix-je faire entre l'absence de ponts thermiques (à minimiser) ou la perte de l'inertie ?

    -----
    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    drizzt2511

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    L'ITI crée une boite uniquement si le plancher de l'étage est en bois, si il est en béton ca faire un superbe pont thermique

    Si l'occupation est périodique, lITI présente l'avantage d'une montée en température plus rapide.
    Si il y a une cloison à créer tu peux avec une ITI faire disparaitre le pont thermique de l'angle au sud

    L'ITE présente l'avantage d'une plus grande inertie (si vous envisagez d'y habiter en permance par la suite ca peut etre très intéressant) mais d'une montée en température plus lente.
    Il y a la beauté de la pierre à l'intérieur aussi
    Le débord de toit n'a pas l'air énorme, si ITE, il faudra donc le rallonger lorsque vous virerez la fibro pour de l'ardoise

    un mix ITI, ITe peut etre enviagé, il y aura des ponts thermiques mais avec un peu de recouvrement (cout plus élevé) ca peut être sympa

    Comme c'est une grange en pierre, il faut faire une dalle à base de chaux et bien penser à la respiration des murs (le ciment c'est mal !!!)

  4. #3
    gounther

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonjour drizzt2511, et merci de ta réponse.

    C'est bien en bois que je prévois le plancher. Donc ITI ne pose pas de souci.
    En tant que fidèle lecteur de ce forum, j'ai bien compris - me semble-t-il- l'intérêt (et les défauts) de l'inertie.

    Un mix des 2 j'y ai pensé, en isolant par l'intérieur le mur Sud. mais j'y vois le même problème de pont thermique qu'en ITE (à l'angle sud-est au lieu de l'angle sud-ouest). Par contre, je règle le problème de la partie enterrée.

    Je crois que la vraie question à ce stade est :
    Est-ce que la dalle (de chaux, je suis en phase la dessus) va m'apporter suffisamment d'inertie ? En ne l'isolant pas en dessous (le sol est en terre battue) ?

  5. #4
    Philou67

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Peut-être trouveras-tu quelques éléments de réponse dans cette autre discussion qui, même si ce n'était pas l'objet initial du demandeur, a abordé le mode d'isolation d'une grange en pierre.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  6. Devis
  7. #5
    drizzt2511

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Attention à la position des menuiseries suivant le type d'isolation.
    En effet en pose en tunnel, tu es quasiment certain d'avoir un pont thermique tout autour. de la fenêtre car tu ne peux pas autant isoler. D'ailleurs en rénovation il n'existe pas beaucoup de moyens d'éviter le pont thermique

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    bfx

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonsoir,
    avec une ITE, en mettant les fenêtres au droit l'isolant, les pertes sont minimisées. Cependant si les menuiseries sont le point faible de l'isolation, le bilan d'une fenêtre orientée sud sera toujours positif.
    Quasiment rien n'est impossible, il suffit souvent d'un peu d'imagination et de sueur...

  10. Publicité
  11. #7
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Citation Envoyé par drizzt2511 Voir le message
    En effet en pose en tunnel, tu es quasiment certain d'avoir un pont thermique tout autour. de la fenêtre car tu ne peux pas autant isoler.
    Au contraire c'est peut-être LA meilleur solution en terme de réduction de pont thermique dans le mesure ou elle se situe dans l'épaisseur de l'isolant et selon l'épaisseur de celui-ci

    Un post en parler me semble t'il avec des graphes de propagation d'onde thermique.
    Fenêtre à nu ext. VS Fenêtre en tunnel dans l'épaisseur de l'isolant.

  12. #8
    drizzt2511

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Sauf qu'en rénovation en pierre, la pose en tunnel (donc je parles au milieu de l'épaisseur des pierres) laisseras nécessairement un pont thermique. Sauf à isoler l'ouverture mais dans ce cas ca reduit le passage ou il faut agrandir le passage pour pouvoir isoler....

    Pour moi en ITI ou ITE il faut que la fenetre soit entre l'isolant et la pierre.

  13. #9
    gounther

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonjour à tous,

    Et désolé de répondre si tard. C'est vraiment sympa de vous voir cogiter à mon problème.

    Je n'ai pas du tout réfléchi à la pose des fenêtres, alors je prends bonne note de vos remarques. Même s'il me semble que la pose sera liée au choix du mode d'isolation.

    Philou, j'ai parcouru le fil que tu cites, mais je n'y trouve pas tous les éléments.
    Je pense que ma question est mal formulée. Au final, mon souci avant de faire mes choix, c'est l'inertie dans le cadre d'un occupation partielle (et en region centre)

    Peut-elle me manquer si je fais un ITI (ce serait surtout l'été) ?
    Peut-elle me désservir en ITE l'hiver ?
    En résumé, comment doit-on "dimensionner" l'inertie ?
    Pour la dalle de chaux, j'ai trouvé une capacité thermique 4 fois moindre que pour le béton. Ce qui me laisse penser que la dalle seule ne suffira pas.

  14. #10
    LULUX

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    On parle aussi d'une grange avec isolation intérieure ici http://forums.futura-sciences.com/ha...79-isoler.html

  15. #11
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Vous comprenez parfaitement les "enjeux"
    Reste à vous de définir l'occupation.
    Partiel aujourd'hui, mais juste le temps des travaux pour y habiter plus tard ? Ou il s'agit résolument d'une résidence secondaire ?
    Est elle occupé en plein hiver ? Car selon, pousser le niveau d'isolation n'est pas forcément nécessaire si la maison est hors gel & occupé quelques week-end ou vacances estivale.

  16. #12
    gounther

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonsoir,

    L'occupation sera partielle (les week-end) quand les travaux seront finis. Ou au moins suffisament bien avancés. Y compris les WE d'hiver. Un jour peut-être à temps complet, mais ce n'est pas pour tout de suite

  17. Publicité
  18. #13
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Je me range sur l'avis de l'architecte.
    Je partirai aussi sur une isolation "à l'ancienne" par rapport à ce qui est répéter (ITE) sur le forum.
    A savoir des plaques de doublage poly/placo et basta. (par forcément une ossature/isolant)
    Avec des ouvertures au Sud si possible, un poêle à bois léger & réactif pas trop puissant à moins que vous veniez en plein blizzard à la période la plus froide de votre lieux d'habitation. (faut bien arrivé à se chauffer).
    En gros attention à ne pas sur-dimensionner la puissance de chauffage en fonction de la période ou vous allez venir.
    Le chauffage au bois doit fonctionner à plein régime.

    Pas une ITI trop importante afin que l'édifice ne subisse pas de dégradation à cause de variation ou choc thermique trop important.
    Car au-delà d'une certaine épaisseur, les murs ne sont plus chauffer par la T° int. l'hiver & ne sont plus rafraîchit en été (à cause de l'isolant). C'est un (parmi d'autre) des points négatif de l'ITI pour qui veut une grosse isolation digne de ce nom (pour sa résidence principale).

    D'autant qu'avec si peu d'isolation les ponts thermique sont moins dévastateur et deviennent peu problématique.

    Pour la dalle, comme l'a dit drizzt2511 impérativement une dalle de chaux, cela peut sembler compliquer.
    Mais c'est en fait plus simple qu'une dalle de béton (mais plus long pour un pro qui ne peut pas toujours attendre son séchage) et peut se travailler en plusieurs fois sans soucis par un particulier ! Ceci afin d'éviter de repousser l'humidité ascensionnel par les murs.

    Les murs qui doivent être rejointoyer à la chaux/sable (coté extérieure) pour pouvoir le cas échéant respirer. S'il y à du ciment ou un enduit à base de ciment, décroûter sur 1m50

    Avec une vmc sf + avec un puits canadien/provençale pour l'arrivée d'air.
    http://forums.futura-sciences.com/ha...-canadien.html
    http://forums.futura-sciences.com/ha...anadien-a.html
    A moins que les tunnels à galet vous inspire.
    http://forums.futura-sciences.com/ha...l-a-galet.html
    Ou encore un capteur à air.
    http://forums.futura-sciences.com/ha...urs-a-air.html
    http://forums.futura-sciences.com/ha...-ardoises.html

    Cela devrait suffir pour avoir un espace rapide à chauffer avec l'inertie du sol (sans isolant) pour éviter d'avoir trop chaud, le Loiret n'est pas la région méditerranéenne.

    J'ai oublier l'isolation du toit/comble.
    Là par contre, on peut mettre le paquet avec un isolant à forte densité (exit la laine de verre ) ... en été cela protège de la chaleur et en hiver que la chaleur se sauve par le plafond qui est la première chose à isoler.

    Pfiuuu J'ai plus rien à vous vendre

  19. #14
    gounther

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Merci Fab, c'est déjà bien complet.

    Par contre je tique sur le paco/poly sur mes murs de pierres. C'est pas très perspirant comme isolation. Il n'y aurait pas un risque pour les murs ?

    Je veux bien - sans trop abuser - plus de détails sur l'isolation "pas trop importante".

    N.B : En faisant une ITI, paradoxalement, je n'ai pas de problème de pont thermique. Si j'appuie mon plancher haut sur les poutres, j'ai largement 35 cm pour poser un isolant à plat. Et la grange n'a que ses 4 murs, que je peux isoler avnt de cloisoner.

  20. #15
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    "C'est pas très perspirant comme isolation"
    Excat, même pas du tout. Mais à lire ce post:
    http://forums.futura-sciences.com/ha...interieur.html
    Faire une isolation intérieure qui respire en respectant la règle du 5/1
    http://forums.futura-sciences.com/ha...deau-murs.html
    n'est vraiment pas forcément évident (en plus de manger de la surface hab.) à mettre en oeuvre, alors à choisir une conception délicate à mettre en oeuvre et sur laquelle il faudra veiller à ne jamais abîmer le frein-vapeur ... certains finissent par poser un pare-vapeur sur un isolant perméant.
    Autant mettre un isolant non perméant comme tout les dérivés de poly, qui fera d'office pare-vapeur par nature.
    Ainsi le mur ne doit évacuer que son humidité qui remonte par capillarité ou celle d'après une grosse averse continue.
    D'où l'obligation que le mur respire coté extérieure.

    "Je veux bien - sans trop abuser - plus de détails sur l'isolation "pas trop importante". "
    Vous serez de toute façon limiter à ce qu'il y à sur le marcher niveau plaque de doublage, c'est couramment du 80mm/BA13 R2.45 pour celle-ci par exemple:
    http://www.bricodepot.fr/rennes/node/479745

    L'angle du sol en bas de mur extérieure et aussi un pont thermique. Problématique d'ailleurs sur les MOB qui repose sur une belle grosse dalle béton.

  21. #16
    gounther

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Merci Fab de tes explications.

    Je suis OK pour la perspirance des murs : ton approche pragmatique me plait bien.
    Reste que tout cela donne un résultat qui me plait peu. Par la faible isolation que cela apporte, essentiellement. A quoi on va ajouter la nécessaire ventilation mécanique. Et au final, un gros doute sur le fait que je puisse arriver le vendredi soir et trouver une température agréable dans la maison.

    J'en reviens donc à la question initiale. Ce qui te faisait pencher pour l'ITI, c'est l'occupation partielle, la facilité de mise en oeuvre ou les moindres ponts thermiques à traiter ?

    Parce qu'au final, je me demande si je n'aurais pas les mêmes performances thermiques ; mais facilement améliorables dans le cas d'une occupation permanente (gestion possible des apports solaires par exemple).

  22. #17
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Une isolation intérieure permet justement de se réchauffer TRES vite.
    En l'absence d'inertie il n'y a que l'air à réchauffer, ce qui avec une ite prendrais une journée entière. Donc même à 5° dans la maison, 4h après vous êtes en t-shirt
    Mais la vmc est fortement conseiller, en effet.
    Bien que le plafond correctement conçu peut partiellement aider à réguler sur toute sa surface.

    Par contre avec une ITE, il serait possible de rendre la maison autonome dans la gestion de son humidité lorsqu'elle est hors occupation et assisté par un petit extracteur hygrostaté dans la salle de bain lors de votre présence (par exemple).
    Mais pour avoir un confort thermique supérieure (meilleur isolation) sans pour autant mettre 2 jours à chauffer l'habitation, il faut aller au bout de la démarche (dans l'esprit du forum) avec un capteur solaire à air (autonome) qui en votre absence peut maintenir en T° l'ensemble de la structure.
    Capteur qui peut être:
    un capteur en soit, une véranda, une serre, une toiture etc ...

    En définitif, tout est question de budget ou conviction personnel.

  23. #18
    gounther

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Les convictions personnelles, c'est acquis.
    Le budget c'est plus compliqué. Etonnant, non ?

    Les apports solaires, au moins à terme, m'intéressent énormément.

    Si dans un 1er temps je maintiens une température de base avec des radiants de base également, c'est délirant comme démarche ?

  24. Publicité
  25. #19
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Brûler des kilowatts (électrique ou pas) pour chauffer en mon absence n'est pas possible, alors oui de mon point de vue.

    Concernant l'usage de radiant (ou de l'électricité en chauffage) je suis un peu plus expéditif.
    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post3321477

    Je pense qu'il vous faut budgétisé une ITI VS ITE (à surface habitable équivalente) et faire un choix.
    Résidence secondaire, ITI légère réchauffer rapidement.
    Résidence secondaire mais à fréquentation régulière, étudier une ITE maintenu de la manière qui plaît à chacun. Sinon elle sera chaude en repartant (en hiver).

  26. #20
    larouille

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonsoir,

    D'un avis personnel, pour avoir restaurer une vielle bâtisse de 1863 date de la première vente, je vous conseille un ITI pour deux raisons.

    La première. Les murs montés généralement à la chaux ont besoin de respirer, comme déjà évoqué plus haut, aussi bien de l'intérieur qu'à l'extérieur. Donc avec un ITE, le risque est de provoquer une dégradation des murs dû à l'humidité qui aura vite fait de remonter.

    La seconde, la chaleur douce du soir en mi saison et la fraicheur en été. En effet dès que les températures avoisinent les 13°-14°, le soir à parir de 21-22h00, on sent la chaleur accumulée durant la journée qui chauffe la maison et bien qu'elle soit isolée d'un 10+1. 10cm de laine de roche et BA13, R:2.86.
    En été la fraicheur est conservée depuis la matinée jusqu'au soir.
    exemple, T° de 32° la journée à l'ext, T° int 21° sans clim avec des fenetres à double vitrages avec isolation renforcée. VMC sf hygrolympic.

    Avant de coller cet ITI, j'ai projeté un gobiti de chaux 2/3 et 1/3 ciment sur les murs et plaqué l'isolant sur plots de colle. la plaque est à environ 1 à 2cm du mur ce qui est permet les echanges gazeux.
    Depuis, j'ai ouvert mon isolant par curiosité et constaté aucun problème d'humidité. Dalle béton isolée et plancher chauffant isolé, pompe à chaleur 11KW avec régule. confort 20°, éco19° ou 18° selon, vacances 12°. elle peut être dotée d'un module Tphone, déclenchement des modes de chauffage à distance sur simple coup de fil.
    Par contre en saison froide, je ne peux pas laisser la maison sans chauffage pendant + de 48h, trop de difficulter à faire remonter la température.

  27. #21
    SK69202

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonjour.

    Les murs montés généralement à la chaux ont besoin de respirer, comme déjà évoqué plus haut, aussi bien de l'intérieur
    Avant de coller cet ITI, j'ai projeté un gobiti de chaux 2/3 et 1/3 ciment sur les murs et plaqué l'isolant sur plots de colle. la plaque est à environ 1 à 2cm du mur ce qui est permet les echanges gazeux.
    Dalle béton isolée
    Le bâtard chaux ciment, n'est pas réputé pour sa grande perméabilité à la vapeur d'eau.
    La lame d'air entre l'isolant intérieur et le mur n'est pas non plus une solution exempte de risque même si c'est la plus courante.
    La dalle béton dans le bâti ancien crée des désordres bien identifiés.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  28. #22
    larouille

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonjour,

    je suis d'accord avec le batard de chaux, tout dépend de sa proportion. C'est un bon compromis qui permet d'obtenir une meilleur résistance des fonds et dégagements gazeux.

    Depuis que je passe un peu de temps sur ce forum afin d'apporter connaissances et expériences, bon nombre d'adhérents ont les même explications.
    Pouvez-vous me décrire quelles sortes de désordres? A quoi sont-ils dus réellement et quelles solutions pouvez-vous apporter?

    De cette façon notre ami GOUNTHER aura réponse à sa question.

  29. #23
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    "Donc avec un ITE, le risque est de provoquer une dégradation des murs dû à l'humidité qui aura vite fait de remonter."
    Bien au contraire larouille, faire une ITE est la meilleur manière (plus sûr) pour avoir un mur qui respire naturellement. (ITI=vmc (ou vmr) dans 3/4 des cas)
    C'est le mur en lui même qui fait office de pare-vapeur, reste à composer en connaissance de cause avec l'isolant et le revêtement pour avoir un ensemble cohérent.
    En jouant avec la feuille de yohourt on se rend compte que de bon résultats s'obtiennent plus facilement sans pare/frein vapeur lors d'une ITE (en fonction du mur).

    "La seconde, la chaleur douce du soir en mi saison et la fraîcheur en été"
    Ce que vous décrivez, c'est l'inertie de l'air ... il n'y a rien d'autre à chauffer ou rafraîchir avec une ITI, intéressante en mi-saison uniquement ou dans certaines régions ni trop froide ni trop chaude.

    (Je parle pour un résidence principale gounther pour toi c'est un avantage en secondaire)
    Le problème en hiver, en cas de coupure de chauffage quelques heure plus tard la t° est proche de celle extérieure, selon ce qui reste d'inertie et du déphasage de l'isolant.
    Inversement en été caniculaire (T° sup. à 23° la nuit), une maison ITI sera 3° à 10° supérieure à la même maison avec inertie/ITE.

    http://forums.futura-sciences.com/ha...ioetoeioe.html
    http://forums.futura-sciences.com/ha...tournable.html
    ça parle de maison neuve, mais les arguments reste valable en rénovation lourde
    il y a perdu dans pleins de posts ce genre d'argumentation sur l'aspect financier:
    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post2649137

    et encore pour encore plus de lecture
    http://forums.futura-sciences.com/ha...interieur.html

    On tous d'accord pour admettre que c'est impressionnant comme masse d'info à accumuler et remettre dans son cas de figure
    Mais pas le choix faut s'y coller et faire ses choix avec les bon éléments

  30. #24
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Citation Envoyé par larouille Voir le message
    Pouvez-vous me décrire quelles sortes de désordres? A quoi sont-ils dus réellement et quelles solutions pouvez-vous apporter?
    Je pense qu'il est question de lame d'air entre l'isolant (ITI) et le mur porteur.
    Elle est propice aux développement d'eau de condensation, il est conseiller de ne pas laisser cette lame d'air, ou de la ventilé avec l'air de l'interieure (ce qui annule le bénéfice de l'isolant si c'est mal doser)
    ou avec de l'air de l'exterieure.
    Ce post en parle très bien
    http://forums.futura-sciences.com/ha...parpaings.html

  31. Publicité
  32. #25
    larouille

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonsoir,

    J'ai survolé tous ces posts et suis tout à fait d'accord avec certains qui concernent les habitations en parpaings, les constructions en pierres sauvagements enduites de ciment, le manque d'homogenéité des murs...
    Il faut reconnaitre que l'aspect extérieur d'une maison est aussi une chose qui ne doit pas être négligé au risque de la dénaturer.

    Economiser X KW à l'année et vivre dans une caisse à savons...???

    Un ITE comme protection contre l'humidité, oui tout à fait mais il ne faut pas bacler certaines points comme le traitement des bas des murs souvent sujets à l'humidité.
    Savoir ce qu'il faut faire pour ne plus subir ces phénomènes qui peuvent être toujours présents dans certains cas dont peu de personne l'explique ici.

    ITE par ci ITE par là, je dis oui mais ATTENTION!!!

    Traitements des EP et avoisinantes, des sols permeables, réduire la capilarité des enduits extérieurs plus particulièrement des parties inférieures trop souvent laissées au détriment de l'aspect esthétique et j'en passe car avec ITI ou ITE le résultat sera le même au bout de quelques années.

    Alors avant de poser ou conseiller un isolant, abordez les points qui vont déterminer le choix de l'isolant plutôt que de rester sur une pensée de bureaucrate qui sent le renfermé. lol
    Comment est le terrain, la capacité financière du proprio, que dit le PLU/POS monuments historiques aux abords...

    Merci à vous.


    Pas de futur sans nature...

  33. #26
    Fab02300
    Invité

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Citation Envoyé par larouille Voir le message
    Bonsoir,
    Alors avant de poser ou conseiller un isolant, abordez les points qui vont déterminer le choix de l'isolant plutôt que de rester sur une pensée de bureaucrate qui sent le renfermé. lol
    Comment est le terrain, la capacité financière du proprio, que dit le PLU/POS monuments historiques aux abords...

    Merci à vous.
    Un forum est un lieux d'échange, je n'oblige rien pour ma part.
    Je tâche d'informer autant que j'en suis capable en qualité de bricoleur que je suis.
    libre aux lecteurs ou au concerner de faire la part des choses quand leurs possibilités contractuel (en lotissement/abf par exemple) ou financière.

    Si la qualification de pensée de bureaucrate se défini uniquement parce que j'ai omis d'aborder cela:

    "Un ITE comme protection contre l'humidité, oui tout à fait mais il ne faut pas bacler certaines points comme le traitement des bas des murs souvent sujets à l'humidité.
    Savoir ce qu'il faut faire pour ne plus subir ces phénomènes qui peuvent être toujours présents dans certains cas dont peu de personne l'explique ici.
    "

    Sachez quand même que si chacun s'applique à faire un peu de lecture sur différents post déjà citer, c'est répété maintes fois en plus d'autre conseil de mise en oeuvre et de cas concret.

    N'oublions pas non plus que dans ce cas il y à un archi qui fait office de conseil & dont c'est le métier ...

  34. #27
    larouille

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonsoir,

    Je suis tout à fait d'accord avec vous. Voyant le nombre de messages postés chaque jour sur le forum, les conseils prodigués par chacun sont bien souvent pris à la lettre par des personnes généralement novices.


    Restons crédible, soyons plus pro...

  35. #28
    herakles

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Bonjour à tous ,

    Petite réflexion du matin au vu des orages de la nuit dernière :

    Cela concerne un argument qu'il faut peut-être souligner en faveur d'une ITE .. en cette période estivale , au vu de la gigantesque panne d'éléectricité dans le sud-Ouest après les orages .

    Il est possible que tous ceux qui habitent une maison généreusement vitrée et isolée en ITI ou habitent une MOB mal conçue se voient tout à coup privés d'électricité et donc de possibilité de climatiser : la température intérieure va fluctuer selon les températures extérieures .. je pense à la canicule de 2003 : les maisons de retraite ...

    Par contre , les maisons en ITE bien conçues et bien gérées par les occupants n'auront certainement pas à souffrir de la chaleur en cas de panne d'électricité, car elles peuvent être encore relativement fraîches quelques jours durant une telle panne par rapport aux maisons traditionnelles en ITI .

    La canicule 2003 : 15 000 morts en france , 3000 en Allemagne , autant en Espagne .. pourquoi cette différence alors que la canicule a frappé aussi bien en Allemagne qu'ici ?
    La réponse est peut-être à chercher dans les modes constructifs respectifs en France et en Allemagne : la- bas , l'ITI n'est pas le mode constructif le plus répandu . et chez nous , au moins 96 % des logements neufs sont construits avec ITI. D'ailleurs , pas une seule personne ne pense à mettre en cause l'isolation intérieure dans les reportages sur les canicules auprès des habitants qui souffrent .

    Espérons que cette panne ne durera pas , et que les techniciens soient disponibles .

    Comme la tendance actuelle est la multiplication des ventes de climatiseurs réversibles et de ventilateurs et la recherche de confort , il faut craindre qu'il ne se crée une trop forte demande d'électricité au moment où les centrales nucléaires peuvent avoir des problèmes d'alimentation en eau avec la baisse du niveau des cours d'eau (constaté en 2003 ) .

    Qu'en pensez-vous ?

    Bonnes vacances !

  36. #29
    aligator427...

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Yo,

    petit retour d'expérience après quelques jours de pseudo canicule.
    je vis actuellement dans une maison construite en 2003 et correctement isolée...par l'intérieur.
    pourtant, la vague de chaleur est en train de passer comme une lettre à la poste.
    avec 23°C le matin et 25.1°C (c'est précis...) grand maximum en fin d'aprèm, je trouve que c'est plutôt confortable. Le secret, c'est de laisser le rayonnement solaire à l'extérieur, cela signifie que les volets sont simplement entrebâillés toute la journée (fenêtres fermées évidemment).
    le peu d'inertie (2 chapes et un refend en parpaing) suffit à tamponner la production de chaleur intérieure.
    il m'en coûte un peu de le dire, mais si on fait un peu gaffe,on peu "vivre" confortablement sans clim dans une maison isolée par l'intérieur.
    My flowers are beautiful.

  37. #30
    herakles

    Re : Dilemme : ITI ou ITE ?

    Salut Ali ,
    Tu fais partie des gens sensés qui refont les gestes de nos ancêtres
    je note l'existence de ce refend en parpaings.
    Pas mal , 25°1 dans l'aprèm ..
    Le secret, c'est de laisser le rayonnement solaire à l'extérieur, cela signifie que les volets sont simplement entrebâillés toute la journée (fenêtres fermées évidemment).
    Volets tout blancs ? car avec des volets sombres ou des persiennes couleur chêne sombre , ce n'est pas évident, on sent la chaleur rayonner à travers la vitre .

    Autres secrets : ne pas faire de cuisine au four inconsidérément , ni laisser l'éclairage allumé (puisque les volets sont fermés..) ni faire tourner trop vite la VMC SF ,ni regarder un bon film sur un écran plasma géant .. etc..

    J'en ai connu qui prenaient moult douches pour se rafraîchir dans des villas pourtant bien isolés ( mais sans refends intérieurs ) :36 à 38 dans le séjour... chez un copain à Millau ou un autre à Grenoble...

    D'autres avis ?

    Olive 09 ?

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. ite + iti
    Par fonctionair dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/07/2010, 16h01
  2. hésitation ITE ou ITI ...
    Par mariotte dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 27
    Dernier message: 15/03/2010, 10h17
  3. WUFI, ite et iti, enduits ciments et chaux
    Par axxel dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/02/2010, 18h29
  4. Différence de rendement ITI versus ITE
    Par shaolin1969 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 19/12/2009, 08h25
  5. Que pensez-vous de cet article sur ITI vs ITE?
    Par yakari78 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 06/03/2009, 10h25
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison