Répondre à la discussion
Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 195

equation de drake



  1. #1
    pithut

    equation de drake

    Bonjour à tous,

    Est-ce que l'équation de drake est scientifiquement valable?
    ya t-il eu des développements mathématiques d'effectué?
    car il me semble avoir trouvé la solution des facteurs F(p,e,i,c) de manière simple.


    cordialement

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    physikaddict

    Re : equation de drake

    Bonsoir,

    Tu as la solution de l'équation de drake,

    Il y a des valeurs approximatives et surtout discutées sur Wikipédia.

    Cordialement.
    Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé. (A.E)
    La matière noire, c'est ce qu'on met quand la matière grise vient à manquer. (Une sage tortue de Savoie)

  4. #3
    pithut

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par physikaddict Voir le message
    Bonsoir,

    Tu as la solution de l'équation de drake,

    Il y a des valeurs approximatives et surtout discutées sur Wikipédia.

    Cordialement.
    fout toi donc ouvertement de ma gueule pendant que t'y est

  5. #4
    physikaddict

    Re : equation de drake

    Je m'excuse d'avoir été si direct et d'avoir pu t'offenser, ce n'était pas mon intention... mais qu'entends tu par "avoir trouvé la solution" ?
    Il y a certaine personnes sur ce forum qui ont toujours des solutions miracles aux mystères que des générations d'astrophycien galèrent à résoudre...je me suis laissé emporter.

    Sincères excuses, cordialement.
    Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé. (A.E)
    La matière noire, c'est ce qu'on met quand la matière grise vient à manquer. (Une sage tortue de Savoie)

  6. #5
    pithut

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par pithut Voir le message
    Bonjour à tous,

    Est-ce que l'équation de drake est scientifiquement valable?
    ya t-il eu des développements mathématiques d'effectué?
    car il me semble avoir trouvé la solution des facteurs F(p,e,i,c) de manière simple.


    cordialement
    voila pour ceux qui transforme mes dires ...

    de plus le lien que tu m'a envoyé c'est à partir de cette page (que j'ai lu...)que j'ai commencé...

    alors voila:

    N = R x fp x ne x fe x fi x fc x L

    les facteur fs sont des fractions assimilable à un pourcentage (1=100%) ils concernent la galaxie entière donc nous sommes compris dedans, de plus nous sommes intelligents et communicants, de plus on peut intercepter un message venant de notre propre civilisation

    (<= correspond à inférieur ou égale et >= supérieur ou égale)

    donc je pose

    N = RneL(fpfefifc)>= 1

    (fpfefifc) = ]0;1]

    donc RneL]0;1]>=1

    RneL>=1/]0;1]

    donc RneL>=[1;+inf[


    puisque RneL(fpfefifc)>=1

    [1;+inf[ x (fpfefifc)>= 1

    pour que l'égalité soit juste (fpfefifc) ne peu pas etre égale à 0 et doit donc forcément etre égale à 1 donc fpfefifc=1 et de plus fp=fe=fi=fc=1.

    Dans ce cas la relation devient N = RneL

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Vador59

    Re : equation de drake

    Salut à tous!

    fous toi donc ouvertement de ma gueule pendant que tu y es
    Exactement ce que je disais dans un autre post: la manière dont certains s'emportent plus vite que leur ombre montre qu'ils n'ont pas forcément compris que science = confrontation (D'IDEES, je précise). Je comprends mieux maintenant que des scientifiques un peu en marge ont souvent l'impression d'avoir affaire à des inquisiteurs intolérants, dès lors qu'ils ont le malheur de soulever une idée légèrement différente.

    N = R x fp x ne x fe x fi x fc x L

    les facteur fs sont des fractions assimilable à un pourcentage (1=100%) ils concernent la galaxie entière donc nous sommes compris dedans, de plus nous sommes intelligents et communicants, de plus on peut intercepter un message venant de notre propre civilisation

    (<= correspond à inférieur ou égale et >= supérieur ou égale)

    donc je pose

    N = RneL(fpfefifc)>= 1

    (fpfefifc) = ]0;1]

    donc RneL]0;1]>=1

    RneL>=1/]0;1]

    donc RneL>=[1;+inf[


    puisque RneL(fpfefifc)>=1

    [1;+inf[ x (fpfefifc)>= 1

    pour que l'égalité soit juste (fpfefifc) ne peu pas etre égale à 0 et doit donc forcément etre égale à 1 donc fpfefifc=1 et de plus fp=fe=fi=fc=1.

    Dans ce cas la relation devient N = RneL
    Réponse (toujours valable):

    Il y a certaine personnes sur ce forum qui ont toujours des solutions miracles aux mystères que des générations d'astrophycien galèrent à résoudre...
    la relation devient N = RneL
    Félicitations! Voilà inaugurée l'équation de Pithut!
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  9. Publicité
  10. #7
    pithut

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par Vador59 Voir le message
    Exactement ce que je disais dans un autre post: la manière dont certains s'emportent plus vite que leur ombre montre qu'ils n'ont pas forcément compris que science = confrontation (D'IDEES, je précise).
    je m'emporte vite c'est un fait que je ne renie pas, mais par contre où est la confrontation d'idée alors ici?de quel idée je parle?(je n'ai pas employé le mot IDEE)de plus pour faire un lien avec ce que tu dis après :

    Citation Envoyé par Vador59 Voir le message
    Je comprends mieux maintenant que des scientifiques un peu en marge ont souvent l'impression d'avoir affaire à des inquisiteurs intolérants, dès lors qu'ils ont le malheur de soulever une idée légèrement différente).
    "les scientifiques en marge ont tous tord car il n'admette pas que l'on peu avoir une idée différente d'eux et agite le spectre de l'hérésie."

    mais si le seule modèle existant est le modèle standard et que sciences = confrontations d'idées, où est la confrontation d'idée si les modèle alternatif sont absent.Comment évolue la sciences alors?

    "les scientifique standard ont tous raison car il ont eux de VRAI bonnes idées et agite les preuves du modèle standard?"


    Citation Envoyé par Vador59 Voir le message
    Félicitations! Voilà inaugurée l'équation de Pithut!
    voilà une manière narquoise de présenter les choses, n'aurait-il pas fallu montrer tout simplement que ]1;+inf[(fpfefifc)>=1
    pour fpfefifc=[1/+inf;1[ soit ]0;1] soit que cela ne resoud rien du tout....

    on a tendance à extrapoler à partir "ce que nous semble etre une personne" mais souvent comme dans toutes sciences il ya une différence entre la théorie et la pratique...

    cordialement

  11. #8
    djocin

    Re : equation de drake

    tu pars du postulat que N>=1, mais qui te dis que N n'est pas inférieur à 1?

    Le but de l'équation étant de trouver la valeur de N, trouver un encadrement serait déjà une bonne avancée, mais encore faudrait-il prouver cet encadrement.

  12. #9
    djocin

    Re : equation de drake

    ça me rappelle quand j'étais lycéen et que je pensais trouver une démonstration beaucoup plus simple que celle de Gauss ou autre Riemann... c'est toujours grossièrement faux


    Au fait pithut, j'ai vu que tu suis le DU fenêtre sur l'univers, je vais le faire cette année. Quel parcours as-tu suivis ? C'était intéressant?

  13. #10
    Rubyman

    Re : equation de drake

    Ne trouves-tu pas étrange que par un simple raisonnement mathématique en partant d'une formule si simple et non basée sur l'observation, tu puisses démontrer que toutes les étoiles possèdent au moins une planète abritant une vie intelligente désireuse de communiquer ?

  14. #11
    Rubyman

    Re : equation de drake

    J'ai regardé d'un peu plus près ton raisonnement, et il y a deux erreurs :

    1) Pourquoi N serait-il supérieur à 1? Ce n'est pas parcequ'il y a une civilisation intelligente désireuse de communiquer dans notre galaxie que c'est le cas en moyenne.


    2) La conclusion est de toute manière fausse :
    RneL(fpfefifc)>=1 : non, voir ci-dessus, mais soit...
    0 < (fpfefifc) <= 1 : ok, je suis d'accord
    RneL >= 1 : non, voir ci-dessus, mais soit...

    Il existe tout de même plein de solutions pour lesquelles (fpfefifc) ne vaut pas 1, par exemple avec RneL = 10 et (fpfefifc) = 0.5 ...

  15. #12
    black adder

    Re : equation de drake

    Salut,
    Si le N est supérieur ou égal à 1, c'est parce que le 1, c'est nous... Puisqu'on existe, 1 est la valeur minimale de N. Pour le reste, je ne vois aucune raison pour pour que fpfefifc soit égal à 1. Si on reprend ton calcul avec [1;+inf[ x (fpfefifc)>= 1
    si on prend une valeur au hasard entre 1 et +inf, disons 4.
    4xfpfefifc>=1 ça donne que fpfefifc>=0,25
    Tu as dû avoir une petite erreur de raisonnement dans ton calcul.
    Cordialement

  16. Publicité
  17. #13
    Rubyman

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par black adder Voir le message
    Salut,
    Si le N est supérieur ou égal à 1, c'est parce que le 1, c'est nous... Puisqu'on existe, 1 est la valeur minimale de N. Pour le reste, je ne vois aucune raison pour pour que fpfefifc soit égal à 1. Si on reprend ton calcul avec [1;+inf[ x (fpfefifc)>= 1
    si on prend une valeur au hasard entre 1 et +inf, disons 4.
    4xfpfefifc>=1 ça donne que fpfefifc>=0,25
    Tu as dû avoir une petite erreur de raisonnement dans ton calcul.
    Cordialement
    N n'est pas le nombre de civilisations intelligentes cherchant à communiquer dans notre galaxie, mais le nombre moyen de ce type de civilisations dans une galaxie similaire à la notre, contrairement à ce qu'affirme Wikipedia. Un simple calcul de probabilité ne peut pas donner de valeur exacte du nombre de civilisations intelligentes dans notre galaxie !

  18. #14
    Paminode

    Re : equation de drake

    Bonjour à tous,

    L’"équation" de Drake donne l’apparence d’une expression mathématique. Pour ma part, elle me donne l’impression surtout de chercher à faire passer discrètement, parmi plusieurs autres, le facteur fc , définissant "la fraction de planètes habitées où une vie intelligente est capable de communication dans l'espace et intéressée de le faire" sans s'interroger davantage sur ce point, attitude qui me semble en dehors de toute réflexion sérieuse.
    Comment juger de la valeur de quelque chose d'aussi impossible à évaluer ? Est-il légitime de parler là d'"équation", notion qui renvoie normalement à l'idée de sciences relativement exactes ?
    Cet abracadabrant facteur fc de l'"équation" de Drake me paraît être porteur d’un flou qu'aucune science digne de ce nom ne pourrait accepter.
    Je me demande si en définitive la définition du facteur fc "la fraction de planètes habitées où une vie intelligente est capable de communication dans l'espace et intéressée de le faire" possède véritablement un sens, ou si elle ne relève pas que d'une suite de mots, d’un abus de langage en dehors de tout champ conceptuel véritable.

    Paminode

    http://forums.futura-sciences.com/pl...hologie-2.html

    http://astronomie.forumactif.com/exo...-drake-t19.htm

  19. #15
    tournesol71

    Re : equation de drake

    Salut
    Equation de Drake
    C’est une spéculation qui en aucun cas ne peut être considérée comme scientifique puisqu’elle ne peut faire l’objet d’aucune démonstration, ni d’aucune réfutation. Aucun des différents facteurs n’est vérifiable. Certains facteurs pourraient être multiplié ou divisé par 1 000 ou par 1 000 000 d’une façon tout aussi arbitraire. Elle est donc tellement imprécise qu’elle n’a aucune utilité. La seule traduction en langage courant que nous puissions en faire est « Nous ne savons pas ».
    Nous savons qu’il existe de nombreuses planètes dans notre galaxie. Nous n’avons pu en détecter de l’ordre de 350 qui sont relativement proches : 85 % sont à moins de 500 années lumière. Nous en trouverons d’autres, certaines un peu plus éloignées. Mais la probabilité de détection diminue comme diminue l’énergie captée par nos instruments : proportionnellement à l’inverse du carré de la distance.
    Pour les planètes détectées la quantité d’information que nous pouvons avoir sur les conditions physiques et chimiques qui y règnent diminue dans la même proportion. De même pour l’existence de la vie et celle de l’existence d’une civilisation. Pour cette raison le projet SETI on ne peut concerner qu’une faible partie de notre galaxie.
    Si on compte sur le radiotélescope pour établir la communication il faudrait admettre que la planète A émette dans la direction de la planète B et que, au moment où l’onde atteint la planète B, celle-ci ait un radiotélescope dirigé vers A. Et la conclusion de B sera que, il y a X années, ou X millions d’années il y avait une civilisation. Si B répond quel est le risque que dans l’intervalle A ait renoncé à pointer ses radiotélescope sur B (ou que la civilisation de A ait disparu).
    Si on compte sur le « bruit électromagnétique» de la civilisation technique la détection et l’interprétation posent encore plus de problème. S’est-on posé la question de savoir à quelle distance le bruit de notre civilisation peut être détecté. Personnellement je crains que l’on ne puisse que répondre « Oui, peut-être, mais nous ne saurons jamais ».

  20. #16
    Paminode

    Re : equation de drake

    Bonsoir,

    Merci Tournesol pour cette petite mise au point précise, laquelle remet nettement et sûrement les choses à leur place.

    Paminode

  21. #17
    Hilling

    Re : equation de drake

    Vu que l'on parle de l'équation de Drake autant en profiter...
    Je crois me souvenir d'une théorie(j'avoue avoir oublié la source ^^') selon laquelle les bruits artificiels se fondaient au bruit cosmique naturel. Ce qui rendrait vain les efforts de SETI(at home)
    Selon vous, s'agit-il d'une théorie fondée ou spéculation abusive ?

  22. #18
    invite64321

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par Hilling Voir le message
    Je crois me souvenir d'une théorie(j'avoue avoir oublié la source ^^') selon laquelle les bruits artificiels se fondaient au bruit cosmique naturel. Ce qui rendrait vain les efforts de SETI(at home)
    Selon vous, s'agit-il d'une théorie fondée ou spéculation abusive ?
    C'est une question de longueur d'onde, de puissance du signal, et de distance nous séparant de l'émetteur...

    Sinon, l'équation de Drake est, à mes yeux, une belle tentative de calculer l'incalculable. A l'époque, on n'avait découvert strictement aucune expolanète, et je me demande si l'on savait déjà reconnaitre une étoile pouvant avoir des planètes d'une qui ne peut pas.

    Heuresement, la science a progressé depuis. Sur la base des observations, on évalue à 10% les étoiles planétaires de notre galaxie. Et, on en a recensé environ 350 exoplanètes. Ce qui nous permet d'affiner un peu nos statistiques et nos calculs (notamment le pourcentage de planètes telluriques et/ou situées dans la zone habitable). Je pense qu'il faudrait revoir un peu l'équation de Drake, à l'aune des dernières découvertes. Le résultat serait un peu plus précis, mais pas de beaucoup.

  23. Publicité
  24. #19
    Paminode

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par ik4itb Voir le message
    Heureusement, la science a progressé depuis. Sur la base des observations, on évalue à 10% les étoiles planétaires de notre galaxie. Et, on en a recensé environ 350 exoplanètes. Ce qui nous permet d'affiner un peu nos statistiques et nos calculs (notamment le pourcentage de planètes telluriques et/ou situées dans la zone habitable). Je pense qu'il faudrait revoir un peu l'équation de Drake, à l'aune des dernières découvertes.
    Bonjour,

    Vous n'évoquez là que la partie "facile" de cette formule qui n'a d'une "équation" que ce nom que l'on a bien voulu lui donner pour jeter un peu de poudre aux yeux.
    Mais vous n'évoquez pas fc, et tout le monde évite bien souvent d'évoquer fc, paramètre à mon sens tellement absurde qu'il invalide cette "spéculation" (selon le terme de Tournesol) un tantinet oiseuse.

    Paminode

  25. #20
    invite64321

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par Paminode Voir le message
    Bonjour,

    Vous n'évoquez là que la partie "facile" de cette formule qui n'a d'une "équation" que ce nom que l'on a bien voulu lui donner pour jeter un peu de poudre aux yeux.
    Mais vous n'évoquez pas fc, et tout le monde évite bien souvent d'évoquer fc, paramètre à mon sens tellement absurde qu'il invalide cette "spéculation" (selon le terme de Tournesol) un tantinet oiseuse.

    Paminode
    A quoi bon évoquer fc ou autre paramètre, puisque les bases mêmes de cette "équation" sont fausses ! L'un des éléments faisant partie des bases : l'ignorance, à l'époque, de l'existence réelle des exoplanètes.

    Pour divaguer un peu sur la complexité des possibilités de vie dans d'autres systèmes solaires : on peut envisager la vie en dehors de la "zone habitable". Imaginez une expolanète qui fait 5 fois la masse de Jupiter, située à 10 UA de son étoile semblable au Soleil : rien de moins propice à la vie... Imaginez autour de cette planète, un satellite de taille terrestre (ou de la taille de Mars, avec une masse lui conférant une gravitation "terrestre" pour garder son atmosphère), un effet de serre ou un réchauffement grâce aux effets de marée de la "SuperJupiter", et de la matière organique en veux-tu en voilà. Résultat éventuel : une vie foisonnante. C'est hautement improbable, mais pas complètement impossible.

    Tout ça, pour vous dire que les possibililtés de vie ailleurs dépendent d'une telle foultitude de paramètres, avec des excéptions à la règle de la zone habitable, etc, qu'on peut difficilement les mettre en équation. C'est la raison pour laquelle je terminais mon post précédent en disant que la prise en compte des exoplanètes affinerait un peu l'équation, mais pas de beaucoup.

  26. #21
    the harp

    Re : equation de drake

    C'est une question ouverte, la démographie de l'univers atteint son seuil de croissance exponentielle qui deviendra à terme une courbe d'hystéresis

  27. #22
    Ehcata

    Re : equation de drake

    "Tout événement de probabilité non nulle est susceptible de se réaliser quelque part", disait un physicien du laboratoire de cosmologie de Grenoble, à prpos de notre monde infini. Je le cite pour dire que malgré les controverses, les Terriens ne sont probablement pas les seuls êtres vivants de notre univers, voire des autres univers.
    En dépit du paradoxe de Fermi, et autres controverses, l'équation de Ferni ne saurait être rejetée sauf à la corriger. Bon, c'était aussi à une période où les gens doutaient de l'existance d'exoplanètes habitables et "tranqilles" comme la Terre. Or, depuis 1995 date à laquelle la première planète hors de notre système solaire a été observée, on compte 353 exoplanètes déjà malgré les difficultés dobservation. Lire Science et Vie N°1103 d'août 2009 page 109 à ce sujet. Pourquoi la Terre et pas ailleurs? Et si notre Terre n'était qu'un électron ou neutrino dans son système solaire, qui en association avec d'autres, formerait une multi-giga-matière? Donc nous serions des êtres multi-microscopiques dans un énorme corps céleste inerte ou vivant? Qu'en pensez-vous?

  28. #23
    Paminode

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par Ehcata Voir le message
    Et si notre Terre n'était qu'un électron ou neutrino dans son système solaire, qui en association avec d'autres, formerait une multi-giga-matière? Donc nous serions des êtres multi-microscopiques dans un énorme corps céleste inerte ou vivant? Qu'en pensez-vous?
    Bonjour Ehcata,

    Ce parallèle entre système solaire et nuage électronique est abandonné depuis des décennies.
    Ce ne sont pas du tout les mêmes lois physiques. Les corps célestes suivent des trajectoires définies selon des mouvements relativement déterminés plus ou moins dans un même plan.
    Les électrons n'ont pas de position bien déterminée, mais plutôt des probabilités d'être en un point ou un autre, y compris en des endroits où ils ne devraient pas être selon les lois de la physique classique (effet tunnel). Ils sont comme "étalés" dans l'espace. Vraiment rien à voir avec le soleil et les planètes.

    Paminode

  29. #24
    Paminode

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par Ehcata Voir le message
    "Tout événement de probabilité non nulle est susceptible de se réaliser quelque part", disait un physicien du laboratoire de cosmologie de Grenoble, à prpos de notre monde infini.
    Je le cite pour dire que malgré les controverses, les Terriens ne sont probablement pas les seuls êtres vivants de notre univers, voire des autres univers. ?
    Peut-être, mais c'est invérifiable, en raison des distances colossales qui sont en jeu.
    A quoi bon supposer l'invérifiable ?

    Citation Envoyé par Ehcata Voir le message
    En dépit du paradoxe de Fermi, et autres controverses, l'équation de Drake ne saurait être rejetée sauf à la corriger. Bon, c'était aussi à une période où les gens doutaient de l'existance d'exoplanètes habitables et "tranqilles" comme la Terre. Or, depuis 1995 date à laquelle la première planète hors de notre système solaire a été observée, on compte 353 exoplanètes déjà malgré les difficultés dobservation.
    Encore une fois, vous n'abordez que la partie "facile" de cette formule qui me paraît usurper le nom d'"équation" pour faire plus sérieux.
    Comment voulez-vous "corriger" l'absurde facteur "fc" ?
    Cette formule est du bluff pour amateurs de Science-fiction qui ne font plus bien la différence entre cinéma et réalité.

    Paminode

  30. Publicité
  31. #25
    tournesol71

    Re : equation de drake

    Le vrai scientifique est celui qui sait dire "Je ne sais pas !". M. Drake et M. Fermi ont le droit comme tout le monde, de rêver. Quand il le font, ils ne font plus de la science tant qu'ils n'ont pas apporté de preuves.
    Il semble que parmi les participants à cette discussion il y ait beaucoup de lecteurs de science-fiction, qui n'est pas de la science mais de la science fictive.

  32. #26
    Paminode

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par tournesol71 Voir le message
    Il semble que parmi les participants à cette discussion il y ait beaucoup de lecteurs de science-fiction,
    Bonjour Tournesol,

    Je suis tout à fait d'accord. Plus je navigue sur des forums concernant l'exobiologie, que ce soit sur Futura-sciences ou sur Forum Parsec (http://astronomie.forumactif.com/exobiologie-f18/), et plus j'éprouve l'impression que les passionnés d'exobiologie, les traqueurs d'ET et même les adeptes de la "terraformation" sont des passionnés de SF qui n'arrivent pas à accepter l'idée que la SF ne soit que de l'imaginaire, et qui tentent de faire entrer à toute force cet imaginaire dans la/leur réalité.
    Ce faisant, sans qu'ils s'en rendent apparemment compte, ils entrent dans le champ de la croyance, donc de la foi, tout comme, ne leur en déplaise, les esprits religieux et les tenants de l'astrologie et autres formes de parapsy.
    Je m'étonne même que ces discours si fumeux, et même parfois proches de la projection délirante, soient acceptés par les modérateurs qui se montrent, dans d'autres champs de discussion que l'exobiologie, souvent moins tolérants, et même prompts à brandir leur fameuse charte censée interdire toute discussion ouvertement non-scientifique.

    Pour ma part, je crois pouvoir déduire de ces forums un constat : il n'est pas si facile de vivre sans croyances irrationnelles. Même dans une société comme la nôtre sensiblement déreligionisée, même dans des milieux où l'on se croit être des esprits dits "forts", "libres-penseurs", dégagés des superstitions et de la parapsy, et où l'on prétend ne jurer que par la science, on peut voir resurgir les dieux et les anges.
    Simplement on les nomme "ET".
    Et on invente des "équations de Drake" et "paradoxe de Fermi" et le fameux argument des "milliards de milliards de planètes" et autres babioles qui ne trompent que ceux qui veulent bien l'être, pour mieux maquiller ce fait.

    Paminode

  33. #27
    Paminode

    Re : equation de drake

    Dans la liste des babioles, j'ai évidemment oublié SETI, un des fleurons du genre.
    Une babiole qui coûte cher...

    Paminode

  34. #28
    tournesol71

    Re : equation de drake

    Merci Pamimode pour votre réponse si nette. J'avoue être presque disposé à abandonner toute participation à ce genre de forum tant il me parait difficile de faire passer un peu de vrai science, de raison et de bon sens. Amicalement.

  35. #29
    Paminode

    Re : equation de drake

    Citation Envoyé par Ehcata Voir le message
    "Tout événement de probabilité non nulle est susceptible de se réaliser quelque part", disait un physicien du laboratoire de cosmologie de Grenoble, à propos de notre monde infini.
    Je le cite pour dire que malgré les controverses, les Terriens ne sont probablement pas les seuls êtres vivants de notre univers, voire des autres univers.
    J’aurais tendance à considérer que ce discours, sur le plan scientifique, ne veut pas dire grand-chose.
    Il ne démontre rien, ne prouve rien, ne justifie rien de vérifiable. En quoi est-on avancé ?
    J’ajouterai même que, me semble-t-il, ce cosmologiste, quand il parle ainsi, ne parle pas comme un scientifique mais comme un simple être humain ayant un besoin à satisfaire à l’intérieur de sa boîte crânienne.
    On peut être scientifique et croyant. Mais la qualité de scientifique ne valide en rien la croyance.
    Quand un scientifique parle ou écrit en dehors de son champ de compétence, il cesse d’être un scientifique pour devenir un humain comme les autres, soumis aux mêmes besoins – oserais-je dire : aux mêmes vicissitudes – que les autres, et donc pouvant lui aussi faire preuve de besoins religieux ou para-religieux.
    Sa qualité de cosmologiste non seulement ne semble pas le mettre à l’abri de tels besoins, mais d’autre part ne lui confère aucune légitimité d’aucune sorte sur un sujet ne relevant pas explicitement de la cosmologie ou d’un domaine proche.

    Je remarque encore un point. Sur les forums consacrés à l’exobiologie, tout le monde évite scrupuleusement d’employer le mot "OVNI". Très bien. Et pourtant, la hard-exobiologie (SETI) me paraît avoir davantage à voir avec l’ufologie qu’avec quoi que ce soit de sérieux. On remplace juste les ET pilotes de soucoupes par des ET pilotes de radiotélescopes.
    Prendre soin d’éviter certains mots qui fâchent comme "OVNI" ne me semble pas être une garantie suffisante.

    Paminode

  36. #30
    Ehcata

    Re : equation de drake

    Certes, toutes les croyances à des constructions fictives sont dangéreuses. Cependant, émettre des hypothèses à l'appui de ce peu de connaissances que nous avons de ce monde, sans considérer ces hypothèses comme de la réalité, tout en échangeant avec les autres pour les écouter, c'est plutôt constructif.
    Cela dit, le fait qu'une équation puisse être fausse n'empêhce pas une réalité d'exister, si elle existe bien-sûr. Et comment savoir en définitive si elle existe ou non? En cherchant, bien-sûr, en rêvant peut-être, mais tout en revenant à la réalité. Comme on est en train d'utiliser tous les moyens pour mieux observer notre galaxie, les autres galaxies... Heureusement, le but n'est pas seulement de traquer des extra terrestres.
    Certaines prouesses réalisées aujourd'hui ont été rêvées sans espoir auparavant, quand la science n'avait pas encore les moyens, quand certaines lois de la physiques n'étaient pas encore connues, quand des théories n'avaient pas encore été construites. Si donc l'équation de Drake est fausse, cela n'empêche pas de réfléchir, de chercher, peut-être en trouverait-on une meilleure. peut-e^tre n'en trouverait-on jamais, mais avoir rêvé ou essayé, amène parfois à d'autres réalités tout à fait inattendues.
    Enfin, entre les lois et les comportements des particules ou des étoiles, des galaxies, de l'univers, il y a parfois des incohérences ou des des "casse-tête": trou de ver, antimatière intraquable, téléportation des particules et la question de la frontière que recherchait par exemple Erwin Schröder en évoquant un chat placé dans une boîte.
    Ce n'est bien entendu que mon avis, mais il ne faudrait peut-être pas tout de suite interdire le rêve non figé, parlant de la fiction. Peut-être trouverait-on une théorie unifiant le monde quantique et le monde cosmique un jour? Peut-être une théorie comme celle des cordes ou celle de boucle s'imposerait-elle un jour? Peut-être que cela nous imposerait des visions enocre nouvelles? Bon, excusez moi cet esprit quelque peu littéraire qui me hante, et me rend si bavard ou un peu rêveur.

Sur le même thème :

Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Précision sur une recherche de solution unique équation d'une équation différentielle
    Par indilunique dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/01/2009, 16h02
  2. Paradoxe de Fermi, Formule de Drake et théorie du zoo cosmologique
    Par sarkolas dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 30
    Dernier message: 05/09/2008, 23h45
  3. Formule de Drake faussée
    Par eklipse dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 04/09/2008, 22h18
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 06/03/2008, 10h01
  5. Campagne Drake : surveiller le pouls climatique de la planète
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/01/2006, 09h36