Répondre à la discussion
Page 10 sur 17 PremièrePremière 1011 12 13 14 15 16 DernièreDernière
Affichage des résultats 271 à 300 sur 481

Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.



  1. #271
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.


    ------

    Bonsoir,
    Après avoir ouvert un post sur le sujet, et suite à la relecture des 18 pages de celui-ci, je décide de me lancer.

    Je souhaite implémenter une VMI, dans une maison de quasi plain pieds, d'une surface de 242m2 pour un volume d'un peu plus 600m3.
    L'objectif est d'une part, de diffuser la chaleur d'un poêle à bois (seul mode de chauffage actif), et d'autre part, d'implémenter un système de renouvellement de l'air jusqu'ici inexistant.
    Je peux m'appuyer pour ceci sur un futur (proche) puits canadien d'une part, et sur une future (proche ) mini véranda solaire (qui sera orientée Sud Est).

    J'ai un peu honte de montrer un travail aussi peu clair et bâclé, mais ce soir, c'est tout ce que je peux sortir ; donc voici comment je vois les choses :
    Nom : plan simple.jpg
Affichages : 290
Taille : 96,9 Ko

    Le premier problème que je rencontre est le dimensionnement des conduits. Notamment pour amener l'air neuf dans le "Studio", il y a environ une trentaine de mètres. Faut-il dans ce cas doubler les conduits (c'est ce qu'un revendeur de double flux m'a dit) ?

    Je souhaite faire quelque chose de silencieux, et surtout économique à l'utilisation : ventilateur pouvant varier et descendre à basse vitesse, lorsque peu d'humidité à évacuer, et je ne veux pas forcément ventiler à 1200m3/h en été... je peux encore ouvrir les fenêtres.

    Concernant le matériel, puis-je partir sur la même base que pour la VMI d'Olive, à savoir un moteur Rectylis 600 ? Ne disposant pas de beaucoup de temps, existe-il un PAS déjà tout fait ?
    Concernant les conduits d'air, quelle est la matière à utiliser (ceux-ci seront enfouis dans la ouate de cellulose des combles) ?
    Enfin, concernant l'adaptation de la vitesse du ventilateur en fonction de l'humidité, j'ai pu lire "sondes hygro" et "relai"... concrètement, quel serait le matériel à mettre en œuvre ?

    Merci d'avance à tous ces passionnés qui font vivre ce forum, que je suis depuis longtemps.

    -----

  2. Publicité
  3. #272
    enguerrand02

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Je suis le fils ici...

    Je pense qu'il ne faut pas trop occulter la surventilation, car s 'il n'y a pas de vent meme en ouvrant les fenetres ca a parfois du mal.Ou en cas d'absence et impossibilité d'ouvrir les fenetres,ou bruit exterieur nocturne (meme ponctuel) ne permetant pas d'ouvrir(la fete au village par exemple...

    Par retour d'experiance, je pense que le mieux c'est des gaines en dur , en galva, avec des virages a 90 degrés maxi, avec des trappes d'accés tout les 10 metres, pour pouvoir faire le nettoyage au goupillon.
    Et aprés les isoler ou les noyer dans la ouate.
    Car les souple isolé c'est bien, c'est rapide et pratique, mais pour l'entretien dans les prochaines années...
    Et avant la sortie dans les pieces, poser des silencieux, voir simplement un morceaux de souple isolé.

    Chez moi c'est vraiment silencieux! aucun bruit!

  4. #273
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    OK pour la surventilation, je me laisse cette possibilité, même si chez moi difficile de trouver plus calme... (on est en pleine nature)
    Mais existe-il des moteurs silencieux, économiques à basse vitesse, pouvant varier de 50m3/h à 1200m3/h, et capable de véhiculer de l'air chaud provenant d'une mini véranda solaire ? (j'en demande des choses...)

    Pour les conduits, effectivement le galva me parait bien, d'autant plus que le flexpipe ne doit pas supporter des températures bien hautes...
    Concernant les trappes d'accès, cela se présente comment ?

    D'une manière générale, est-ce que quelqu'un peut me donner son avis sur le plan que j'ai posté, notamment pour le calcul des diamètres des conduits (là je ne m'y connais malheureusement pas encore bien).

    Merci d'avance.

  5. #274
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Mais existe-il des moteurs silencieux, économiques à basse vitesse, pouvant varier de 50m3/h à 1200m3/h
    Ca existe , mais ca coûte un bras ...régulation électronique , moteurs à courant continu , etc...

    comme le 400B ici : http://www.france-air.com/Portals/0/.../PC_2991_1.pdf

    capables de passer de 150m3/h à plus de 1200 m3/h ( avec ppression dynamique de 50Pa à 400Pa...)

  6. #275
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Effectivement, beau joujou.
    Je vais quand-même demander un devis. Vu ce que je m’apprêtais à mettre pour une double flux, si ce moteur peut-être le point de départ d'une bonne solution de ventilation, pourquoi pas...

    Après, je ne comprends pas bien la différence entre les Modulys EXT, que l'on peut faire varier à l'aide de sondes (hygro, présence...) et les Modulys EXT ECM, régulation électronique.

    http://www.france-air.com/Portals/0/...PT_2464_85.pdf

    Dans mon cas, vu qu'il faut 3 entrées d'air (puits c, véranda, poele), faut-il un panneau quatro, ou plutôt un mono sur lequel on branche un système de bypass pour passer d'une entrée à une autre ? D'ailleurs, existe-t-il un bypass pour 3 entrées ?

    Bon, je vais surtout m'attacher à télécharger le catalogue complet de cette marque, histoire d'avoir 200 questions en moins à poser...

  7. #276
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    D'ailleurs même les Rectilys sont variables à l'aide d'un potentiomètre, non ? Quel est l'intérêt d'un Modulys dans ce cas ?

  8. Publicité
  9. #277
    berlo

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Ca existe , mais ca coûte un bras ...régulation électronique , moteurs à courant continu , etc...

    comme le 400B ici : http://www.france-air.com/Portals/0/.../PC_2991_1.pdf

    capables de passer de 150m3/h à plus de 1200 m3/h ( avec ppression dynamique de 50Pa à 400Pa...)
    pourrait-on avoir une idée du prix ?

  10. #278
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Citation Envoyé par berlo Voir le message
    pourrait-on avoir une idée du prix ?
    http://www.france-air.com/Portals/0/...PT_2464_85.pdf

    dans les 800€ environ pour le 400B

    Si on tient à "gratter" le prix , on trouve des ventilateurs avec moteur triphasé (meilleur couple moteur) qui peut être asservi par un variateur de fréquence avec une large plage de régulation du nombre de tours-minute sans à-coups , contrairement aux moteurs monophasés + variateur par dévoltage = ca décroche quelquefois avec quelques vibrations .

    Voir sur le site de VIM .

  11. #279
    berlo

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    merci herakles pour les infos

  12. #280
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Bon,
    je viens d'avoir un technico-commercial d'une grande marque de double-flux (P..l ventilation), je suis encore plus perdu qu'avant.

    Je dois faire un choix entre la ventilation double-flux, dimensionnée pour mon installation à 200m3/h (à cause des pertes de charges importantes si l'on augmente le débit), qui assurerait une ventilation à priori suffisante de ma maison (600m3) : budget élevé (>6000€), conduits flexpipe mais peu ou pas d'équilibrage à faire, apparemment les conduits sont aussi plus faciles à poser que le galva
    et la VMI, solution me permettant de faire de la sur-ventilation (mais en ais-je besoin ? Je peux ouvrir les fenêtres la nuit, aucun bruit dans ma campagne...) mais nécessitant d'une part des dispositifs préchauffant l'air (puits canadien pas encore creusé...), et surtout des conduits galva de plus gros diamètre : d'après la personne que j'ai eu au tel, les conduits galva nécessitent plus de technique à la pose, obligation de silencieux, et surtout obligation d'équilibrer à la mise en service...

    Help ! Aidez-moi

  13. #281
    ecnaroui

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Yoko83 tu as une bien belle maison (d'après les plans) et j'essaie de comprendre comment est intégré ce qui m'apparait comme une cour intérieure à moins que ce soit la piscine couverte ou un jardin?

    Merci de m'en dire plus.

  14. #282
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    c'est un patio, non couvert (la maison est en "U" autour), avec une fontaine au milieu que je dois finir... une fois que j'aurais fait la ventilation et l'isolation...
    Dernière modification par yoko83 ; 06/10/2011 à 11h27.

  15. Publicité
  16. #283
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Un petit schéma pour ta VMI revu et corrigé

    Une remarque : beaucoup de surfaces déperditives avec une forme en U , été comme hiver : il faudra une super isolation , de préférence par l'extérieur pour profiter des masses inertielles été comme hiver .

    pour l'été , ton puits canadien devrait être surdimensionné : 1000 m3/h , 3 tubes espacés de 90cm , enfouis à 2m , longeur 30ml environ (ou 33m avec deux rouleaux de hekatherm )

    La double flux dans le département 83 ne me paraît pas appropriée , faible gain sur les calories de l'air vicié en hiver ,surtout en cas de double emploi avec le puits canadien .

    La VMI permet de recycler la chaleur du poele plus efficacement et mieux qu'une VMCDF (on perd une partie de la chaleur du poele par le biais de l'échangeur , un comble! ...)

    tes chiffres de renouvellement d'air sont des minimums acceptables par températures froides , mais en cas de températures clémentes en mi saison et les journées ensoleillés , ces valeurs peuvent doubler .

    Et le diamètre des gaines permet de surventiler si nécessaire la nuit en été sans subir de gêne acoustique .

    On peut placer un registre ou un volet de dosage réglable à 1m de chaque bouche d'insufflation pour équilibrer les débits .Nom : YOKO83_sugg copie.jpg
Affichages : 216
Taille : 291,8 Ko

  17. #284
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Merci Herakles,

    J'avoue que je suis un peu découragé, en ce moment mes certitudes sont chaque jour remises en cause.

    Il y a quelques semaines, mon choix se portait sur l'implémentation d'une ventilation double flux haut rendement, et j'envisageais de soigner sérieusement l'étanchéité de la maison dans ses moindres détails. Je sais bien que le retour sur investissement d'une DF est une cause perdue, dans ma région. Cependant le gain en confort + petites économies sur le chauffage chaque année me confortaient dans cette idée. J'évitais de plus l'installation d'un puits canadien, qui n'est à ce jour pas encore creusé.

    Ce qui m'a fait changer d'avis, c'est le point que tu abordes : je comptais, grâce à cette DF, mieux répartir l'air chaud de l'unique poêle, dans toute la maison ; or, une partie de cette chaleur est perdue dans l'échangeur, avant d'avoir pu chauffer quoique ce soit...

    Retour aux sources, je me replonge dans le bouquin d'Oliva "maisons bioclimatiques...". Je ressors avec les conclusions suivantes :

    - La ventilation sert à renouveler l'air de nos maisons, afin d'évacuer l’excédent d'humidité, les polluants et le CO2 notamment

    - à mi-saison (maintenant):
    En journée le renouvellement de l'air peut-être assuré par une ventilation naturelle ; adapté dans mon cas, car pas un bruit dehors (à part le vent). Les besoins en chauffage sont nuls, la ventilation mécanique arrêtée, donc consommation=0W. Le seul inconvénient que je vois, c'est que la nuit l'air n'est pas renouvelé, notamment dans les chambres occupées, qui se chargent en CO2 et humidité. La solution, est-ce de ventiler mécaniquement la nuit ? Mais dans ce cas, à cette période les nuits commencent à être fraiches, on fait donc rentrer de l'air froid... sauf avec une DF (air rentrant vers 18° ?), ou bien un puits canadien dans le cas de l'insufflation (air rentrant plutôt vers les 14° ?). Je donnerais l'avantage à la Double Flux, si utilisée uniquement la nuit

    - Hiver ensoleillé :
    On tente au maximum de profiter les apports solaires (passifs, dans mon cas, fenêtres exposées Sud Ouest) durant la journée pour élever la T° et la stocker si on peut (inertie). Dans cette situation, l'air extérieur étant froid, il est plus économique de renouveler l'air uniquement quand on en a besoin : d'où l'idée de sondes hygro, faire varier le débit du moteur en fonction de l'humidité (augmentation dues aux douches le matin / le soir, cuisine, présence humaine...). Les DF faisant varier leur débit en fonction de l'humidité, du CO2 ou de la présence n'existent à priori pas encore. L'insufflation peut par contre à priori s'adapter. L'insufflation (+puits canadien) fait rentrer un air plus froid que la DF.
    La nuit, dans certains cas (en dehors des maisons passives, ou ayant une forte inertie), il est nécessaire d'avoir recours à un chauffage actif. L'équilibre serait donc de limiter les entrées d'air frais (avantage DF, air moins froid) tout en renouvelant l'air vicié (CO2, H2O dans les chambres). Par contre, dans certains cas (le mien), la ventilation peut permettre de répartir la chaleur dans la maison (gros avantage à l'insufflation, la DF perdant des calories).

    - Hiver nuageux :
    On chauffe activement, on limite les entrées d'air au niveau strict nécessaire (gros avantage DF, l'air du puits canadien étant relativement frais), on réparti l'air chaud dans certains cas (avantage Insufflation).

    - Eté :
    On surventile la nuit : ouverture des fenêtres (avec moustiquaires...), ou bien mécaniquement dans le cas de l’insufflation + puits canadien. Gros avantage à cette solution, la DF ne permettant apparemment pas une sur-ventilation efficace

    Vous remarquerez qu'à aucun moment je n'ai parlé du retour sur investissement ; je cherche simplement à savoir quelle solution serait la plus confortable, et économique à l'utilisation (en occultant le prix d'achat). Vu que je compte garder ma maison un bon nombre d'années, le retour sur investissement aura peut-être tout de même lieu ?
    Autre point : je pense qu'il est préférable, quand c'est possible, de privilégier une ventilation naturelle plutôt que mécanique ; c'est gratuit, efficace, agréable dans mon cas (bruit du vent et des petits oiseaux), on ne se sent pas "en conserve"...

    Héraclès, au moment ou j'écris je n'ai pas pu encore ouvrir le document sur lequel tu as travaillé, j'avoue que j'ai hâte de voir çà ; je suis depuis un petit moment tes différents posts (tunnel à galet...), je te remercie d'apporter autant de qualité à l'ensemble de ce forum.

    Concernant ma maison en forme de "U", c'est vrai que c'est plus déperditif qu'une maison compacte. J'ai tout de même le petit avantage qu'elle soit orientée Sud/ouest. De fait, le patio se retrouve à accumuler pas mal de chaleur, il est de plus protégé des vents dominants. Concernant l'isolation, malheureusement, la personne qui l'a construite à choisi le mode suivant, de l’extérieur vers l'intérieur : Parpaings de 20cm, lame d'air de 2cm, Siporex de 10cm, enduit plâtre. Il est vrai que nous sommes de fait privés de l'inertie des parpaings ; j'ai cependant été surpris, cet été (notre 1er), de trouver une maison plutôt fraiche et avec une bonne inertie, il semble que le Siporex ne soit pas totalement nul sur ce plan.

    Enfin, à propos du puits canadien, j'avais choisi 2 conduits de 33m plutôt que 3, car nous sommes en terrain argileux, et, de plus, la nappe phréatique se trouve à moins de 1,5m sous terre... échange maximum d'après ce que j'ai pu lire.

    Voili voilou pour ma petite histoire.

  18. #285
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Parpaings de 20cm, lame d'air de 2cm, Siporex de 10cm, enduit plâtre.
    Détrompes-toi , la lame d'air n'est pas si isolante que cela (R=0.3 environ ) , tu bénéficies quand même de l'inertie des parpaings et le Siporex a un lambda moyen de 0.15 à 0.18 , qui ne freine pas beaucoup les échanges thermqiues étant donné l'important dévéloppé de tes façades .

    Toutefois ,le R moyen de tes murs est faiblard , même avec la lame d'air =
    additionnons les R respectifs :
    parpaing = 0.25
    lame d'air =0.3
    Siporex de 10 = 0.7
    Résistances superficielles ext et int =+ 0.3
    total R= 1.55, bien loin de la RT2005 !

    Tu devrais poser une ITE sur tes murs : Multipor , liège , Ecorock ou encore enduit isolteco à passer en deux ou trois couches (enduit léger à base de billes de PSE) pour rajouter un R de 2 à 3 : 10cm environ (Multipor, liège , Ecorock) ou 12 à 15cm Isolteco ..

    Ca augmentera le bénéfice de tes apports solaires + les apports du poele qui seront mieux stockés à la fois dans le siporex et le parpaing sans trop de pertes vers l'extérieur grâce à l'ITE

    Vu le dévéloppé des façades , tu devras passer par là avec une bonne couche de laine de roche en combles .

    Je donnerais l'avantage à la Double Flux, si utilisée uniquement la nuit
    Peu de gains sur l'année , linéaire trop important de gaines à entretenir, nettoyage , bouches plus nombreuses pour l'insufflation .. , penses que le solaire+poele+PC permet de garder les murs assez tièdes pour que le faible débit de l'air neuf ( à 12~14°C) ne risque pas de trop refroidir l'ambiance "murs chauds+air ambiant" : avec des murs tièdes à 22°C (chauffés le jour) , on supporte mieux un air frais et tonique à 18°C lors des soirées d'hiver .

    Hiver ensoleillé ...Dans cette situation, l'air extérieur étant froid,
    Pas si froid que cela ...ca peut monter à +8°C +10°C ...

    As tu pensé au poele Bullerjan = forte convection , air chaud pouvant être repris par la VMI pour forcer l'air à lécher toutes les parois de la villa et les réchauffer suffisamment
    pour qu'ils restent à bonne température le plus longtemps possible dans la nuit ?

  19. #286
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Concernant l'ITE, j'y ai bien pensé. Cependant, la lame d'air est ventilée (surement pour assécher le Siporex, réputé très hydrophile). Du coup toute isolation extérieure voit son bénéfice annulé par cette ventilation extérieure (des aérateur en façade, tous les 3 mètres environ ; certains semblent aller également vers le vide sanitaire)
    J'ai bien essayé de me renseigner, savoir si cette lame d'air était vraiment indispensable. Personne n'a pu me répondre sur ce problème. Un seule personne (entreprise d'isolation) m'a conseillé de laisser en état, en soignant les éventuelles (existantes) fuites d'air vers l'intérieur, notamment aux boites électriques. D'après lui, la lame d'air étant inférieure à 5cm, elle assure une petite isolation supplémentaire, ce dont je doute vu la ventilation.

    A propos de l'isolation des combles perdues : j'attends de poser la VMC sur la dalle des combles, puis j'ai prévu 32cm (après tassement) de ouate de cellulose (R>7). Il est certain que sans ITE je ne règle pas le problème des ponts thermiques de cette dalle...

    Enfin, à propos du poêle : c'est mon 2ème sujet qui entretien mes nuits blanches. Actuellement, il y a un (vieil) insert de 18kW (!) simplement posé sur des parpaings (l'ancien proprio ne l'a jamais habillé), capacité de chauffe =600m3 (d'après la notice) ; cependant je pense que son rendement est faible, je l'ai essayé simplement une fois, l'arrivée d'air n'est pas super-réglable. Je comptais tout d'abord placer un poêle de masse, mais je pense que c'est inadapté à ma situation : peu de chaleur convective, donc difficile à répartir dans la maison. Le Bullerjan, j'y ai pensé : effectivement, forte convection, mais j'imagine que l'inertie de ce type de poêle est quasi nulle, il doit falloir recharger assez souvent en bois ; et au petit matin, ça doit cailler
    Du coup je cherchais une sorte de compromis, un poêle à bois d'une masse non négligeable, capable de stocker un peu de chaleur (au moins pour la nuit), produisant une bonne partie de chaleur convective. Hélas, je ne trouve aucun poêle capable de chauffer 600m3.

  20. #287
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Relis bien le dernier post :

    le Bullerjan permet d'entretenir un courant d'air (imperceptible) dans toutes les pièces de la maison , du coup , le siporex se réchauffe ainsi que les parpaings malgré la petite lame d 'air : c'est un peu le même effet qu'avec un PDM dont tu chauffes sa masse : avec le Bullerjan , tu réchauffes légèrement la dalle du dessus , les murs et cloisons ..

    L'ITE permettra de maintenir les parpaings à bonne température , diminuant du coup les courants de convection dans la lame d 'air , et d'une pierre, deux coups : réduction des phénomènes de condensation sur la face interne des parpaings qui sont froids en hiver sans ITE : ca condense dans la lame d 'air car la vapteur d'eau intérieure traverse les 10cm de siporex (un peu moins s'il est enduit et peint avec une bonne couche de glycéro jouant un peu le rôle du pare-vapeur )

    du coup , la lame d'air est moins indispensable dans ce cas , le parpaing s'assèche progressivement avec une ventilation VMI aussu régulière que possible ...
    (surement pour assécher le Siporex, réputé très hydrophile).
    La lame d 'air n'empêche pas la condensation sur les parpaings froids !
    Un exemple avec une lame d'air derrière un lambris bois sur des vieux murs :J'ai le souvenir de lambris bois posés sur l'intérieur de murs en briques pleines légèrement humides et gondolés sur une maison à Montauban , une sacrée condensation dans la lame d 'air et un peu de moisi sur les briques . Après la mise en place d'une ITE (en PSE de 12cm) et d'une VMC très basique (moins de 600€ le caisson "basique") : au bout de 2 mois , les murs se sont asséchés , à bonne température (présence d'un poele bois) et le lambris s'est un peu disjoint , le bois ayant bien séché .

    et au petit matin, ça doit cailler
    Pas avec une sacrée inertie dans cette maions évoquée ci dessus ( murs de 42cms de brique pleine) : 1°à 1.5°C de variation entre la fin de l'après midi et le matin au moment où on rallume le poele avant d'aller au boulot (avec l'aide de madame qui est sur place à mi-temps )
    Dernière modification par herakles ; 06/10/2011 à 18h31.

  21. #288
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Merci Herakles pour le plan (qui est resté un moment en attente de validation, bizarre).
    Je vais m'attacher à étudier çà en détail.

    Trois petites questions avant de refermer la parenthèse, histoire de ne pas polluer ce post :

    - Concernant l'ITE: je suis finalement plutôt soulagé que la présence d'une lame d'air (+siporex intérieur) ne me prive pas de réaliser une ITE. Par contre, j'imagine que les entrées de ventilation de cette lame d'air doivent tous être obstrués, dans le cas contraire on perd l'avantage de l'ITE. Me trompe-je ?

    - La VMI créant une légère surpression dans la maison, ne risque-t-on pas de "pousser" la vapeur d'eau à travers le Siporex

    - Enfin, à propos du Bullerjan, effectivement je vais m'orienter vers çà. Quand j'aurais pu faire accepter l’aspect "moteur d'avion" à Madame (qui travaille à 80%, elle pourra allumer le poêle le mercredi matin ). Par contre, quelle puissance pour mon cas ? 14Kw est donné pour 400m3, 20kW est donné pour 600... Mais à terme la maison sera plutôt bien isolée, la région n'est pas très froide, j'ai peur du sur-dimensionnement (même si derrière je vais redistribuer l'air à l'aide de la VMI)

  22. Publicité
  23. #289
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Par contre, j'imagine que les entrées de ventilation de cette lame d'air doivent tous être obstrués, dans le cas contraire on perd l'avantage de l'ITE. Me trompe-je ?
    C'est exact , il faut boucher les entrées d'air extérieures, autrement tu ne serais plus isolé que par les 10cm du siporex.
    La VMI créant une légère surpression dans la maison, ne risque-t-on pas de "pousser" la vapeur d'eau à travers le Siporex
    En obstruant toutes les entrées d'air extérieures, y compris les passages communicant avec les combles , la lame d'air sera à la même pression que l'intérieur : équilibre aussi bien de température que d'hygromètrie à condition que l'ITE soit bien faite .


    Enfin, à propos du Bullerjan, effectivement je vais m'orienter vers çà. Quand j'aurais pu faire accepter l’aspect "moteur d'avion" à Madame (qui travaille à 80%, elle pourra allumer le poêle le mercredi matin ). Par contre, quelle puissance pour mon cas ? 14Kw est donné pour 400m3, 20kW est donné pour 600... Mais à terme la maison sera plutôt bien isolée, la région n'est pas très froide, j'ai peur du sur-dimensionnement (même si derrière je vais redistribuer l'air à l'aide de la VMI)[/
    Il faut faire une étude thermique pour déterminer le Ubat de la maison (coefficient de déperdition volumique de la maison qui s'exprime en watts par m3 et par degré d'écart , anciennement appelé coefficient G dans les règles Th 1985 )

    Avec une ITE bien réalisée et l'isolation des combles + DV performants , l'objectif 0.40W/m3/°C est atteignable et pour 600M3 , (sans tenir compte des apports positifs solaires + puits canadien)
    on peut estimer la puissance nécessaire sur une base de T° extérieure moyenne la plus basse : -6°C soit un delta de 26°C :

    600 * 26°C * 0.40 = 6240 W soit 6.24 kW

    Bref , par sécurité , doubler cette puissance = un 12 ou 14 kW fera l'affaire , sachant que tu auras certainement mis quelques radiants électriques de faible puissance (500W) dans les chambres , pour le cas où la grippe aurait fait des siennes et que les servants du Bullerjan soient au lit !

    Comme pour la serre , tu disposeras un thermostat à deux seuils : la VMI pourra avoir un débit variable en fonction de la température de l'air qu dessus du poele : 25 à 28°C = petite vitesse (environ 300m3/h ), plus de 28°C = 500~600 m3/h .. , un variateur permettant d'affiner le réglage du débit .

    Attention aux bouches d'insufflation en plafond , qui doivent être dimensionnés en fonction du débit maximal ( ventilation nocturne ou redistribution air chaud du poele )
    voir le tableau de sélection :
    http://www.france-air.com/Portals/0/...PC_2708_55.pdf

    grilles de 15x15cm ou 22.5x22.5 dans les chambres; 22.5 x 22.5 ou 30 x 30 dans les grandes pièces pour diminuer les pertes de charge et le bruit de sifflement en cas de chauffage par le poele .
    Sur le site , il y a d'autres modèles de différentes formes pour tous les goûts .
    Dernière modification par herakles ; 07/10/2011 à 08h51.

  24. #290
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Pour les modèles des grilles d'insufflation, je vais voir cela. J'ai commandé le catalogue complet de France-air, que je dois aujourd'hui (j'espère) par courrier.

    Pour les conduits d’insufflation, sur le dernier plan modifié : s'agit-il de 2 conduits de D200, qui ensuite se séparent en 2XD150 (+1 dernier D150 pour la chambre du 1er étage) ? C'est une sorte de raccord qui permet cela ?
    A la sortie du caisson de VMI, faut-il bien un plenum pour connecter 2XD200 + 1XD150 ?
    En entrée, il faut un plenum pour les 3 entrées, mais quel diamètre de conduits ? (1 poêle, 1 PC, 1 véranda solaire)

    Vu qu'il est à présent très conseillé voir obligatoire d'implémenter le puits canadien, les insufflations dimensionnées comme ceci (D200 puis D150) permettront-ils une sur-ventilation efficace pour le rafraichissement d'été, tout en conservant un silence ?

    Enfin, je comprends la théorie de sondes de températures faisant varier la vitesse du ventilo, mais comment coupler ceci concrètement à un variateur pour réglage fin du débit ? J'ai peur que cela soit difficile à réaliser, ne vaut-il finalement pas mieux un ventilo 3 vitesses ou 1 variateur d'une part, et des sondes de T° d'autre part qui permettent de faire varier les entrées d'air, à l'aide de clapets motorisés ?
    Plus précisément :
    On a 3 entrées : puits canadien, Poêle à bois et Véranda solaire. En fonction de la température de chaque entrée, on fait varier le débit de chacune, à savoir si T° véranda solaire > 19° on fait rentrer l'air sinon on ferme, si poêle à bois > 25° on ouvre à max. Le puits canadien par contre pour régler le débit d’insufflation (si très froid on est presque en circuit fermé, pas d'air neuf du PC ; si air tempéré on peut ouvrir et insuffler plus...)

    Bon mon projet est surement complexe, il doit y avoir plus simple à mettre en œuvre... Ou bien varier les entrées grâce à des clapets manuels.

  25. #291
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Bon , faut relire toutes les discussions "capteurs à air" et stockage intersaisonnier , j'y ai mis quelques schémas d'une régulation simplifiée
    D'autre part , sur le site de france-air , il existe un variateur commandé par une tension de 0/10V ( sonde + circuit délivrant le 0/10V en fonction de la T°)
    les volets peuvent être commandés par des vérins électriques de 1W (24v-1W ) commandés par la mêùe régulation

    s'agit-il de 2 conduits de D200, qui ensuite se séparent en 2XD150 (+1 dernier D150 pour la chambre du 1er étage) ?
    Non , un seul conduit D200, puis un piquage en D150 sur le D200 pour la première grille sortie 150, suivi d'une réduction du D200à D150 pour la grille suivante .
    Pour la chambre du dernier étage , un D125 suffit
    Jouer avec les raccords dispo sur le catalogue FA ..
    A la sortie du caisson de VMI, faut-il bien un plenum pour connecter 2XD200
    je crois avoir mis deux départs en D200 .
    le plenum est utile aussi pour y incoporer un ou deux baffles (piège à son) plus efficaces qu'un pège à son circulaire tout en servant de départ pour les D200
    En entrée, il faut un plenum pour les 3 entrées, mais quel diamètre de conduits ? (1 poêle, 1 PC, 1 véranda solaire)
    Pff... pas trop le temps d'étudier ta config , mais bon: en effet il faut un plenum de raccordement ,3 piquages en D200 pour toutes les entrées et 3 volets automatisés (PC, poele, petite serre )
    Toutefois , pour une surventilation nocturne , on peut se servir des deux D200 (celui du PC-ce dernier by-passé sur l'extérieur - et celui sur la serre , ouverte la nuit en été) pour éviter les pertes de charge (800~1000m3/h)

    Ou bien varier les entrées grâce à des clapets manuels.
    L'esprit est prompt mais la chair faible ...tu en auras vite marre de ces manips journaliers ...
    Dernière modification par herakles ; 07/10/2011 à 10h42.

  26. #292
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Merci Herakles,
    c'est déjà très sympathique de m'avoir accordé de ton temps,
    je viens de recevoir le catalogue FR....-A.. (1665 pages tout de même...), je vais m'attacher à dimensionner correctement mon réseau et à choisir les bouches et accessoires, je tacherai de poster un schéma plus détaillé dès que j’aurais avancé.

    Pour l'instant, je compte partir sur une base de moteur Modulys Ext ECM 400B, qui semble être le moteur ayant la plus faible consommation dans les débits choisis. Ce moteur accepte une T° max de 55°C, ce qui j'espère est suffisant lors de la récupération de l'air du poêle.
    Par contre je suis surpris des tarifs des conduits galva (longueur 3m et 6m ?), le réseau va me coûter un bras !!!

  27. #293
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Par contre je suis surpris des tarifs des conduits galva (longueur 3m et 6m ?), le réseau va me coûter un bras !!!
    Ce sont des prix publics que tu as dans le catalogue ; il arrive que ces prix soient minorés au comptoir ... de l'ordre de 20 à 40% de ristourne selon les produits .

    Notes que le réseau VMI est déjà plus court qu'un réseau VMCDF avec son linéaire de gaines et qu'il y aura moins d'entretien dans une seule grosse gaine prinicpale .

  28. #294
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Me voilà de retour après quelques jours d'absence, j'ai mis à jour mon projet ; les valeurs aux bouches sont indiquées pour la surventilation nocturne :

    Nom : Plan VMI Yoko83.jpg
Affichages : 309
Taille : 120,4 Ko

    Pour les pièges à son, je ne voit pas encore ce qu'il faut dans ce cas, d'ailleurs je ne comprends pas très bien

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    le plenum est utile aussi pour y incoporer un ou deux baffles (piège à son) plus efficaces qu'un pège à son circulaire tout en servant de départ pour les D200
    Les plenums, je vois bien ce que c'est dans le cas d'une grille de soufflage, mais sur le catalogue FA quels sont ceux qui pourraient me servir à faire mes 3 départs D200 et incorporer un ou 2 baffles ? Faut-il un PAS à chaque sortie D200, comme j'ai noté sur le plan ?

    Pour les entrées, le Modulys EXT peut être équipé en "duo", est-ce OK dans mon cas ? La Modulys 400B rentre en 2X160, du coup je dois reduire de 200mm à 160mm, est-ce acceptable ?
    En amont il faut des clapets motorisés (=volets ?) tout-ou peu ou rien (?), de façon à pouvoir jouer sur l'entrée d'air du puits canadien et/ou poêle Bullerjan ; si malencontreusement on ferme les 2 clapets, ne risque-t-on pas de détruire le moteur, d'autant plus qu'il peut-être réglé sur un débit constant ?

    Enfin , avec des longueurs de ce genre (sur mon plan, je n'ai pas mis l'échelle, mais il y a environ 18m au plus long qui part à gauche de la VMI, 18m qui part à droite... j'ai essayé de "centrer" la ventilation, qui sera en combles perdues), a-t-on une idée vague de la perte de charge totale ? En fonction de celle-ci, la Modulys 500 peut-être plus intéressante qu niveau consommation, notamment au dessus de 100 Pa pour 500m3/h...)

    Last one : peut-on poser les conduits galva directement sur un isolant, en combles perdues, sans les fixer autrement ?

    Ouf, j'arrête les question pour ce soir, désolé

  29. Publicité
  30. #295
    dolf7

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Bonsoir
    Bien au moins toi, tu fais ta ventil VMI avant d'avoir la maison ....
    Le projet semble bien,je me pose juste la question sur le type de P.C et l’intérêt de le faire aller dans la serre plutôt que directementau caisson de ventilation ?
    Pour les pièges a sons remonte un peu le fil,il y a un ou deux exemples ....Pour le coup, faire simple et économique, tu peux aussi mettre le P.A.S a cote de ton caisson et les relier par une gaine unique .Puis seulement au niveau du P.A.S faire les gaines de répartition pour ton réseau.
    Pour le calcul des pertes Oliv a lien sur le net ..
    --De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace-Danton,le 02 sept 1792--

  31. #296
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Citation Envoyé par dolf7 Voir le message
    Bien au moins toi, tu fais ta ventil VMI avant d'avoir la maison ....
    Héhé non, malheureusement je dois caser cette VMI dans une maison bien existante, et pas forcément prévue pour... d'où le casse-tête pour le passage des gaines notamment.

    Pour le PC dans la serre, j'avais pris le schémas dans le livre "conception bioclimatique" (p195). Par contre son schémas montre un puits débouchant dans la serre, mais il indique qu'en été "le puits est relié directement au bloc moteur"...

  32. #297
    dolf7

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Bonjour
    Oui la c'est moins facile que dans du neuf ...
    Oui le schéma "conception bioclimatique" est juste et logique pour le pc ...il te faut relié le pc au caisson et mettre un by-pass dessus afin de choisir le mode "hiver" ou "été"..
    -l'hiver tu fermes le by-pass vers le caisson comme ça l'air chaud du P.C réchauffe la serre plus vite puis aspiration vers le caisson pour distribution via la gaine de 200
    -en été par contre,tu ouvres le by-pass afin que l'air frais alimente directement le caisson sans passer par la serre! qui elle produit toujours du chaud ...(il faudrait même un rejet exte ou un lieu de stockage ...)
    D'ailleurs sur ta prise d'air de la serre, il faudra un clapet afin que l'air chaud de la serre ne parte pas vers le caisson ...En gros tu mets un Y avec 2 by pass ;un pour le P.c et l'autre la serre
    --De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace-Danton,le 02 sept 1792--

  33. #298
    yoko83

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    Merci, c'est effectivement ce que je vais faire au niveau de la serre.

    Par contre, j'ai beau me creuser les méninges, consulter les schémas de régulation existants (stockage inter-saisonnier)... Je n'arrive décidément pas à concevoir mon système de régulation.

    Je pensais à çà :

    - Cas 1 : Poêle allumé.
    J'ouvre le by-pass de prise d'air au dessus du poêle, afin que la VMI répartisse la chaleur dans la maison. Je pourrais réguler la vitesse du ventilo en fonction de la T° de cette prise d'air, c'est cohérent, sauf si je bascule dans le cas 2

    - Cas 2 : Poêle éteint.
    By-pass de prise d'air du poêle complètement fermé. L'air provient uniquement de l'extérieur (que ce soit PC, Serre ou direct...), la maison est en surpression. Dans ce cas, je pourrais réguler la vitesse du ventilo en fonction du % CO2 ou humidité, comme cela je ne fais rentrer de l'air que quand c'est nécessaire.

    Pour résumer, je me rends compte que je peux effectivement réguler "simplement" à l'aide de sondes, mais cette régulation de couvre pas tous les cas de figure. Peut-on "shunter" manuellement et rendre inactive ces sondes, lorsqu'on le souhaite, afin de piloter "manuellement" ?
    ... je ne suis décidément pas très explicite ce matin, faut croire que j'ai mal dormi

    Je vais finir par tout piloter manuellement, je ne m'en sors pas.

  34. #299
    christophe18

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    la vmi
    veut dire ventilation mecanique inversé
    peut bien fonctionné si le batit est etanche
    la vmc retire l'aire des pieces polué
    la vmi dois mettre en surpression le batit pour rejeté lair polué bien plus difficile que prevue en réalité

  35. #300
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.

    la vmi
    veut dire ventilation mecanique inversé
    l'appellation correcte est "ventilation mécanique par INSUFFLATION"

Discussions similaires

  1. Ventilation Naturelle - Naturelle Assistée
    Par bedouin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 163
    Dernier message: 05/03/2016, 17h28
  2. Ventilation Naturelle ?
    Par invite087433723 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/07/2011, 14h27
  3. Ventilation régulée par ctn
    Par RayJ dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/10/2008, 11h18
  4. Définition - Ventilation naturelle
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/10/2008, 23h05
  5. Ventilation régulée [PC]
    Par ikm dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/05/2007, 19h37
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...